ACT / Archives

Otan : Le général Lanata nommé à la tête du Commandement Allié Transformation

Depuis 2009 et le retour de la France au sein du commandement militaire intégré de l’Otan, le poste de commandant suprême allié Transformation (SACT) revient systématiquement à un ancien chef d’état-major de l’armée de l’Air (CEMAA). Pour rappel, le Commandmement Allié Transformation (ACT), basé à Norfolk [États-Unis] est l’un des deux commandements stratégiques de l’Otan,

L’Otan a ouvert un centre d’excellence de contre-espionnage en Pologne

En 2015, le Commandant suprême allié de la Transformation (SACT), qui était à l’époque le général français Jean-Paul Paloméros, avait signé un mémorandum d’accord portant sur l’ouverture en Pologne d’un « centre d’excellence » de l’Otan en matière de contre-espionnage. C’est ainsi que, le 19 octobre, soit deux ans plus tard, ce 24e centre d’excellence de l’Otan

Comme Donald Trump, le général Denis Mercier pense que l’Otan a des structures « obsolètes »

Comme il l’avait déjà fait pendant la course à la Maison Blanche, Donald Trump, le président américain élu, a de nouveau qualifié l’Otan d’organisation « obsolète », lors d’un entretien accordé aux quotidiens « The Times » et « Bild ». Et cela parce que l’Alliance « ne s’est pas occupée du terrorisme », a-t-il dit. Á la tête de l’un des deux

La France veut renforcer son influence au sein de l’Otan

Quand elle a retrouvé le commandement militaire intégré de l’Otan, la France s’est vu confier le Commandement allié transformation (ACT), l’un des deux plus importants de l’organisation, avec le commmandement allié Opérations (ACO). Jusqu’alors, ce dernier était dirigé par un officier général américain. Depuis 2009, le commandant suprême allié transformation (SACT) est donc un général

Général Paloméros : L’Otan a joué « un rôle essentiel pour le maintien de la paix en Europe depuis 70 ans »

Dans un récent éditorial vidéo au sujet d’un éventuel « grexit », le directeur de L’Express, Christophe Barbier, estimait que la fin de la monnaie unique allait provoquer celle de l’Europe [ndlr, de l’Union européenne]. « On retournera aux nations, au nationalisme et à la guerre », a-t-il dit, en justifiant l’idée qu’il faudrait plus de fédéralisme au niveau

Otan : Le général Denis Mercier sera le prochain commandant suprême allié Transformation

Le poste de commandant suprême allié Transformation (SACT) est une chasse gardée des aviateurs, et plus particulièrement des chefs d’état-major de l’armée de l’Air (CEMAA). Ainsi, après les généraux Stéphane Abrial et Jean-Paul Paloméros, le Conseil de l’Atlantique Nord a approuvé, le 23 mars, la nomination du général Denis Mercier [voir la biographie] à cette

Le général Paloméros a officiellement pris ses fonctions de Commandant suprême allié Transformation

Désormais ancien chef d’état-major de l’armée de l’Air (CEMAA), le général Jean-Paul Paloméros a officiellement succédé au général Stéphane Abrial à la tête du Commandement Allié Transformation (ACT) de l’Otan, lors d’une cérémonie organisée le 28 septembre à Norfolk (Etats-Unis). Egalement ancien CEMAA, le général Abrial avait été nommé à Commandant suprême allié Transformation (SACT)

Le général Jean-Paul Paloméros nommé à la tête du Commandement allié Transformation de l’Otan

Suite à son retour au sein des structures militaires de l’Alliance atlantique, en 2009, la France a obtenu que le Commandement allié Transformation (ACT) revienne à l’un de ses généraux alors que, jusqu’à présent, il était dévolu à un officier américain. L’ACT, qui, basé à Norfolk (Etats-Unis), a pour mission de réfléchir à la transformation

L’influence de la France au sein de l’Otan a été renforcée

Bien qu’il y ait eu des avancées récentes, avec les opérations Atalante et Eufor Tchad/RCA ou encore la mise en place de l’European Air Transport Command (EATC), la défense européenne manque de souffle. « La baisse des budgets de défense européens ne nous incite pas à penser qu’il existe une vraie volonté en faveur de l’Europe

Pas de réduction en vue de l’arsenal nucléaire tactique de l’Otan

Les 19 et 20 novembre, les pays membres de l’Otan vont de réunir à Lisbonne (Portugal) pour évoquer, entre autres choses, l’avenir de l’Alliance atlantique et son nouveau concept stratégique. Il sera donc question de la défense antimissile, qui sera abordée avec le président russe, Dmitri Medvedev, de même que de l’arsenal nucléaire tactique réparti