Quand la France avait de l’avance dans la mise au point d’un planeur hypersonique avec le projet VERAS

En janvier 2019, Florence Parly, alors ministre des Armées, avait annoncé que la Direction générale de l’armement [DGA] allait notifier un contrat relatif à la mise au point d’un démonstrateur de planeur hypersonique, appelé V-Max [Véhicule Manoeuvrant Expérimental].

« Beaucoup nations s’en dotent, nous disposons de toutes les compétences pour le réaliser : nous ne pouvions plus attendre. D’ici fin 2021, nous assisterons au premier essai en vol. Ce projet, V-max, sera un saut technologique pour bon nombre de nos capacités », avait précisé Mme Parly.

À l’époque, la Russie s’apprêtait à mettre en service le système Avanguard, constitué d’un planeur hypersonique propulsé par un missile balistique intercontinental RS-18/SS-19. La Chine avait emprunté la même voie avec le DF-17 [ou Wu-14], apparemment opérationnel aujourd’hui. Même chose pour les États-Unis, avec le programme « C-HGB » [Common Hypersonic Glide Body], toujours en cours de développement.

En mars 2021, Joël Barre, alors Délégué général pour l’armement [DGA], indiqua dans les colonnes du journal « Les Échos » que le projet V-Max serait mené par ArianeGroup, en s’appuyant sur les recherches de l’Office national d’études et de recherches aérospatiales [ONERA]. « Envoyé par une fusée-sonde, le planeur non propulsé doit ensuite rebondir sur les couches de l’atmosphère à une vitesse supérieure à Mach 5 », avait-il expliqué, avant de préciser les progrès technologiques à faire.

Il faut « maîtriser la manoeuvrabilité à très grande vitesse dans des couches de la basse atmosphère exige d’inventer un nouveau système de guidage et de trouver de nouveaux matériaux résistant à la chaleur, ce qui pose d’immenses défis », avait-il détaillé.

Le calendrier fixé par Mme Parly pouvait paraître ambitieux. Et, d’ailleurs, il n’a pas été tenu puisque le premier essai du V-Max n’a pas encore eu lieu… Cela étant, ce projet ne part pas d’une feuille blanche… En effet, dès les années 1960, la France avait l’ambition de mettre au point un planeur hypersonique, dans le cadre du programme « VERAS » [Véhicule expérimental de recherches aérothermodynamiques et structurales], lancé par la Direction des recherches et moyens d’essais [DRME] de la Délégation ministérielle pour l’armement [DMA, ancêtre de la DGA actuelle], avec le concours de l’ONERA.

En 1965, la DRME notifia à la société Nord-Aviation le soin de mener une étude pour réaliser ce planeur hypersonique. D’autres entreprises et laboratoires furent impliqués, dont Carbonne Lorraine, Pechiney, l’Institut national de sciences appliquées [INSA], l’Université de Poitiers ou encore le Centre d’essai aérospatial de Toulouse [CEAT].

D’une masse d’environ une tonne, ce planeur hypersonique devait être propulsé par une fusée Diamant A [ou Émeraude]. Cela étant, il fallait préalablement trouver les bons matériaux pour permettre à cet engin de résister aux fortes chaleurs inhérentes au vol hypersonique. Le choix des ingénieurs de l’époque se porta sur un alliage de niobium, contenant des additions de titane, vanadium et zirconium. Appelé P333, il avait été mis au point par Pechiney.

Cet alliage « présente des caractéristiques intéressantes à haute température, tout en restant apte à la réalisation de tôles minces et en gardant une bonne capacité de mise en forme. De plus son oxydabilité demeure dans des limites acceptables pour des services de courte durée, et sa soudabilité est satisfaisante », lit-on dans un article de la Revue de physique appliquée, publié en 1970.

Les résultats de l’étude de faisabilité de ce programme furent présentés au ministère des Armées en 1967. Et il fut décidé de le poursuivre. Dévoilé officiellement en 1968 et présenté au Salon de l’aéronautique du Bourget l’année suivant, le VERAS sera finalement annulé en 1971, soit quelques mois avant son premier vol, programmé au Centre d’essais des Landes.

Les difficultés techniques ont pu motiver une telle décision… De même que les contraintes budgétaires. « Travailler avec des alliages nouveaux est une chose. Encore fallait-il que les matériaux soient effectivement disponibles sur le marché », avance Jean-Christophe Carbonel, dans son livre « French Secret Projects 3« , en citant une source ayant suivi ce projet à l’époque.

Le projet VERAS fut lancé peu après l’abandon du programme « Minerve », qui visait à mettre au point un missile aérobalistique à capacité nucléaire – le Matra 600 – destiné au bombardier biréacteur supersonique Br.1180 que devait développer Bréguet. Ce concept a depuis été repris par la Russie [avec l’engin aérobalistique hypersonique Kinjal] et la Chine [avec H-AS-X-13, emporté par le bombardier H-6N].

Par ailleurs, et outre le V-MAX, la France mène également le projet ASTREE, qui doit aboutir à un statoréacteur mixte [ou statomixte], c’est à dire un moteur pouvant effectuer successivement une combustion subsonique et supersonique afin d’atteindre une vitesse hypersonique. Ces travaux serviront au missile hypervéloce ASN4G [pour Air Sol Nucléaire 4e génération], qui remplace l’ASMP-A [pour Air-Sol Moyenne Portée – Amélioré] des Forces aériennes stratégiques à l’horizon 2035.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

147 contributions

  1. Félix GARCIA dit :

    « Esprit de Jean-Pierre PETIT es-tu là ? Esprit de Jean-Pierre PETIT ? PAR SAKHAROV ET COANDĂ, ES-TU LÀ ?! … »
    – Toc toc toc …
    « Entrez et prenez place farragut, nous venons de commencer. Où en étions-nous ? Ah oui … Esprit de Jean-Pierre PETIT … »

    • Oliver dit :

      On pourrait aussi citer l’ingénieur français René Leduc et ses réalisations volantes futuristes de la fin des années 50. La propulsion par statoréacteur (tuyère thermopropulsive pour René Leduc), avait été imaginée par René Lorin en 1913. Cocorico.
      https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Leduc_(avion)

      ASTREE bénéficie d’essais hypersoniques aux USA de son statoréacteur mixte (capable de combustion subsonique puis supersonique) développé par l’Onera et MBDA.
      Un deal entre métamatériaux US et la science des statoréactions dont le superstatoréacteur (> mach 6).

      Mais là on est encore loin du S4 de Bob Lazare, surtout aujourd’hui des  » deep Black program » du Complexe Militaro-industriels US et du Dark Pentagone à la sauce conspi Dr Greer.

      • E-Faystos dit :

        Salutations Oliver,
        N’oublions pas le appareils expérimentaux Griffons I et II, contemporain de Mirage I à III.
        Capable de Mach 2 grâce à un combiné moteur ATAR 101 (!!!) et statoréacteur.
        Ce mélange donnera au SR 71 ses deux moteurs aux remarquables performances.
        .
        En image:
        https://www.avionslegendaires.net/avion-militaire/nord-n-1500-griffon/
        .
        L’aspect ventru de l’avion, visible au musé du Bourget, ne l’a pas empêché de dépasser les 2200 km/h, le tout sans appliquer la loi des aires, comme on le devine sur son aspect « barique ».
        Hors, un Statoréacteur n’a pas besoin d’une grande longueur pour fonctionner, et l’ATAR 101 était déjà un moteur à flux axial…
        Ce qu’il faut conclure, c’est que le statoréacteur n’ayant pas la souplesse d’un turboréacteur ce défaut pour un chasseur classa les LEDUC et Griffon dans la corbeille.
        Une corbeille n’est pourtant pas une poubelle et le concept revient avec le mélange « fusée + stato » mais pour des missiles. propulsés par l’avion lanceur , et aidé par la fusée, le METEOR et son carburant au bore réussit là où même les USA ont échoés pour XB 70 Valkirye… pour mémoire, un bombardier de classe mach3, pius recyclé pour mener des test pour surpasser le concorde.
        Mais à l’époque, l’avion franco-britannique était déjà le nec plus ultra de la performance civile.

    • farragut dit :

      @Félix GARCIA
      « Esprit de Jean-Pierre Petit… », que j’espère résider encore longtemps dans son incarnation en masse positive !!! 😉

      Comme quoi, il ne suffit pas de lancer très haut une ogive ou un planeur pour les rendre manoeuvrables en air dense, puisque c’est l’essentiel de la question.
      Air dense à basse altitude, cela signifie frottement, donc chaleur intense transmise à la structure, qui ne peut que fondre.
      Sauf si l’air est ionisé, et repoussé loin de la structure par des forces électromagnétiques. Il faut donc consacrer un peu de la masse payante pour générer (et récupérer) l’énergie permettant de contrôler correctement les flux aérodynamiques. Après, naviguer et viser une cible mouvante, c’est une autre histoire.
      Enfin, il faut espérer que la DGA ait bien encadrée en évidence de l’entrée du bureau de tous les responsables de planeurs hypersoniques la belle citation d’un responsable de l’Armée de l’époque: « Maintenant que nous avons son rapport de 400 pages (sur la MHD), nous n’avons plus besoin de Jean-Pierre Petit pour les projets ! » 😉

    • farragut dit :

      Cela dit, et pour en revenir au thème central de l’Etoffe des Héros (le choix entre « avion spatial piloté » et « missile avec un singe dedans »), l’histoire semble prendre parti pour l’avion spatial piloté, qui est hypersonique par nature lors de sa rentrée.
      Sans minimiser les risques et les difficultés (échec d’HERMES, des prédécesseurs DYNA SOAR et autres accidents de navettes spatiales), on peut constater qu’il y a toujours un projet « civil » d’avion spatial avec pilote en cours, le Space Rider européen, auquel DA contribue avec son expérience des études VEHRA et de la réalisation de l’IXV (sans pilote).
      Tout n’est pas encore perdu, mais tant que l’on restera sur une protection « passive » de la structure, on court le risque d’accident comme celui de Columbia (désintégration de la structure).
      Un bouclier MHD, à défaut de la propulsion ou du freinage associés, serait déjà une avancée… Qu’à dit Poutine le 1er mars 2018 en parlant du missile Avanguard ?
      Ah oui, « une boule de feu ». Comme un météore se disloquant dans l’atmosphère, ou plutôt comme une lueur de plasma protégeant l’engin ? 😉

      • Félix GARCIA dit :

        « Tout n’est pas encore perdu, mais tant que l’on restera sur une protection « passive » de la structure, on court le risque d’accident comme celui de Columbia (désintégration de la structure). »
        En effet, peut-être que des merveilles peuvent voir le jour, mais ça semble tout de même compliqué de faire plus que de brèves traversées de l’atmosphère en se basant uniquement sur la résistance des matériaux (quand même … il fait chaud à >mach 5).

        « Un bouclier MHD »
        S’ils sont capables de maitriser de manière stable « le confinement » (un peu comme dans un Tokamak, mais à l’air libre et à très grande vitesse dans toutes les directions…) de ce « bouclier MHD », alors chapeau !
        Si le vecteur se « MHDise » après « acquisition du point de chute », alors il n’a sa vitesse maximum qu’en phase terminale (quand il n’a « plus besoin » d’un guidage sur des références extérieures).

        Faire des ricochets sur l’atmosphère, c’est sympa, mais c’est quand même moins impressionnant que de maitriser l’écoulement des flux.
        J’ai l’intime conviction (parce-que je ne suis pas capable de faire les calculs pour vérifier si JPP est sur la bonne voie) que le modèle JANUS est le bon sur bien des aspects (notamment complétée par la compréhension des champs telle qu’expliquée par Marc HENRY).

        Bon, pi quand je vois que les Russes viennent de se faire taper une base aérienne en Crimée (7 explosions selon les premiers témoignages …) … ce serait vraiment « le très grand écart » (« JCVD style ») dans les performances de leurs systèmes militaires (T-62/Zirkon) …
        J’me demande bien ce que les Turcs pensent de l’achat des S-400 à présent …

  2. Aymard de Ledonner dit :

    Ça faitvun moment que j’ai envie de lancer mon pavé dans la mare en ce qui concerne ces fameux armements hypersoniques donc cette fois ci j’y vais…
    Plouf… Pour moi ces armements ne sont que l’adaptation d’un armement classique à un vecteur déja existant pour le nucléaire.
    Cela fait des dizaines d’années que les missiles nucléaires intercontinentaux disposent de MIRV autonomes pouvant manoeuvrer indépendament pour atteindre une cible spécifique à une vitesse hypersonique.
    Aujourd’hui, on prend un missile plus petit avec une seule tête sans charge nuc et cela devient un planeur hypersonique delamorquitue….
    Comme on le voit dans l’article, ces technos ont étées développées il y a longtemps. Elles n’ont pas étées abandonnées mais réservées au nuc.
    L’article mentionne d’ailleurs l’ASN4G qui utilise un statoréacteur comme son préécesseur avant lui.
    La techno statoréacteur est sortie du nuc pour équiper le météor et si nous étions si en retard que cela le méteor ne serait pas incontestablement le meilleur missile AA au monde.

    • béber dit :

      La différence avec les Mirv et Marv c’est que les planeurs hypersoniques sont capables de rebondir sur les couches d’atmosphère et ainsi de parcourir des distances très importantes avant de plonger (ce qui pourrait permettre une attaque venant venant de l’Ouest pour une attaque russe, par exemple).

    • Oliver dit :

      Tout est dans le temps de détection.
      Les missiles intercontinentaux ont une course balistique dont l’apogée jusqu’à 3000km d’altitude) est détectable de loin. Ce qui ne l’est plus pour les missiles hypersoniques, volant moins haut on les détecte plus tard jouant avec à la rotondité terrestre.
      Préavis de la détection est réduit = Une défense prise de cours.
      Certes les têtes mirvées d’un M51 arrivent vite (mach 15 jusqu’à l’apogée du missile puis jusqu’à mach 25 en rentrée atmosphérique avec un écartement de 200km max par ogive). Furtives elles peuvent manoeuvrer sans parler des leures. C’est l’arme de l’apocalypse !
      Alors que l’ASMP-A (300 kilotonnes (ndlr) + une version dédiée à l’effet IEM) et surtout l’ASM4G (superstatoréacteur pour l’hypersonique) permettent toujours un champ politico-diplomatique.

      • lechinoisdepékin dit :

        avez vous plus de précisions sur les perfs du M51?

        • patex dit :

          J’ai entendu qu’il y en a quelques uns préprogrammés pour viser les unités prédisposées à attaquer le pays libre et démocratique de Taïwan, où de nombreux chinois continentaux rêvent d’habiter.

          • lechinoisdepékin dit :

            « où de nombreux chinois continentaux rêvent d’habiter »

            ça va être difficile d’arriver à pied par la chine

          • Paddybus dit :

            @lechinoisdepékin

            Bravo… bravo…. celle ci est parfaitement placée… ;0))))))))))))

    • Nexterience dit :

      Aymard
      Le stato du Meteor est allemand, il me semble.

      • E-Faystos dit :

        Exact.
        Et à base de poudre de bore.
        Mon anti germanisme viscéral ne m’empêche pas de dire que c’est exploit notable.
        Revenons dans les années 60 .
        Les USA veulent plus qu’un bombardier ce sera le B52.
        Mais il faut encore faire mieux : ce sera Hustler.
        Mais encore mieux serait mieux : ce sera un bombardiers classe mach 3.
        Sur la plnnce à dessin, tout est possible et des concepts claqués s’enchaînent : propulsion nucléaire ? Conventionnelle ? Ou alors avec des additifs ? C’est vrai que le bore est très énergétique pour son volume…
        Mais après plusieurs accidents dignes des wunderwaffen nazie (Me 163 Komet…) On revient à des choses plus conventionnelles: le bore est volatile, et s’enflamme pour un rien.
        C’est dommage quand on fait un plein de 100 litres alors imaginez quand on parle de dizaine de tonnes…
        Donc après cinquante ans d’efforts, voici venir le combo « moteur fusée plus carburant à la poudre de bore » le truc qui éclate tout si le produit n’est pas stable.
        .
        Pour info, l’hydrogène est aussi susceptible d’être mis en poudre.
        Cela pourrait fournir un carburant stable et compact, ce que n’est pas l’hydrogène, loooiiiiin s’en faut.

        • Sorensen dit :

          « hydrogène est aussi susceptible d’être mis en poudre. »

          Ceci? https://www.h2-mobile.fr/actus/poudre-chimique-revolutionner-hydrogene/ Aucun intérêt, il s’agit de stocker l’hydrogène. Et ce dans une poudre, il est toujours gazeux. Stockage et transport pour des unités industrielles. Ce n’est pas un carburant.
          Mais l’Allemagne fait mieux https://www.h2-mobile.fr/actus/pate-energetique-stocker-hydrogene/ Ceci est un carburant.

          Et pour en revenir au stockage et transport l’Allemagne fait mieux aussi https://www.greencarcongress.com/2021/04/20210403-fraunhofer1.html

          Ce qui va être une aubaine pour des entreprises Françaises comme MAHYTEC, soutenues par la puissance colossale de la supérieure Allemagne.

          • E-Faystos dit :

            Merci pour les liens.
            Même si ce n’est pas la même technologie, le résultat est encourageant dans les deux cas.
            Quant à votre dernière phrase, le mieux serait encore de le faire nous-même: même les plus obtus des nôtre on compris que la valeur ajoutée venait des pays de l’Est à bas coût.
            Alors pourquoi s’encombrer d’un boulet qui coule?
            https://www.levif.be/international/europe/les-mails-du-chancelier-allemand-olaf-scholz-epluches-par-la-police/
            Rôôoh: il est aussi mauvais que chez nous

          • Sorensen dit :

            L’Allemagne a construit une série d’économies mutuellement interdépendantes qui constituent désormais essentiellement un système économique unique juste après la chute du mur. C’est la raison pour laquelle elle avait poussé à l’élargissement de l’union et que la France s’y opposait -ce qui a laissé des traces-.
            C’est l’Allemagne qui a relevé les pays de l’est -République tchèque, Slovaquie, Hongrie, Pologne et Slovénie et cætera- et les a catapulté avec un modèle Suisse -sectorisation- et en leur offrant sa puissance commerciale -ouverture à la Chine-.
            Mais cela n’a rien à voir avec le niveau de salaire de ces pays, le bloc contient aussi des pays riches tels que l’Autriche, Suisse, Liechtenstein, Luxembourg, Belgique et Pays-Bas. Ce dernier étant le bras-droit de l’Allemagne. C’est le cœur germanique du bloc.
            https://www.youtube.com/watch?v=vRTBl9ecnFk

            C’est quasiment 8 mille milliards d’euros de PIB et presque 200 millions d’habitant. C’est le bloc Allemand.

            Concernant le flanc est, tout le monde y a déjà très bien délocalisé, France inclue, notamment sur le Luxe. Et ce bien avant la chute du mur.
            Je ne vois pas de quoi vous parlez, donc, d’autant plus que vous confondez valeur ajoutée et profitabilité du capital. Ni même pour quelles raisons vous postez ce lien.

            Actuellement et je pense temporairement, l’Allemagne a « perdu » son proxy Eurasien et se présente désormais sur le flan est un modèle Intermarium revisité -qui serait capable de rivaliser avec les grandes puissances de l’Union-, la plupart de ces pays ne sont plus des taudis post-soviétiques mais des pays modernes avec un excellent niveau de formation -l’Allemagne y a veillé-.
            Actuellement, le bloc Allemand est la troisième puissance économique mondiale.

            Pour s’engager sur la voie de la supériorité, il faut préalablement accepter d’être imparfait et faillible.
            Les Allemands ne tarderont pas à élire un ou une chancelière avec une volonté de fer. Il va y avoir du changement.

    • john dit :

      Alors je crois que c’est plutôt une incompréhension de votre part de ce que sont ces technologies.
      1. pour les têtes nucléaires capables de viser différentes cibles, l’idée est simplement de relâcher les têtes nucléaires à différents moments du vol de la fusée lanceur, et cela signifie des trajectoires différentes. Bref, du pur balistique.
      Les têtes nucléaires sont dans de simples cônes pour la réentrée dans l’atmosphère. Et pour leur stabilisation, ils sont en rotation sur eux même comme pour des obus.
      Pour améliorer la chance de ne pas être intercepté, il a été décidé de les rendre plus manœuvrable, et ainsi avoir plus de chances de succès. Pourquoi? Notamment parce que les missiles utilisés pour la haute altitude, les missiles anti-satellites, anti ICBM sont de « bêtes » intercepteurs cinétiques.
      Bref, comment est-ce que ces véhicules sont guidés sur la cible? Par radar dans certains cas (Pershing II). Mais dans ce cas, il s’agit d’une forme de fusée et le mirvage n’est plus possible. Et les changements de trajectoire ne sont pas majeurs, juste assez pour éviter une interception. Mais on ne parle pas de planeur hypersonique, mais plutôt de véhicule capable de manœuvrabilité mineure.

      2. l’ASN4G et ASMP-A ne sont pas le même type de missile pour plusieurs raisons
      – l’ASMP-A a une vitesse jusqu’à Mach 3, ce qui est une vitesse considérée comme normale depuis les années 60 dans les divers types de missile (sol-air, air-air, etc). Cette « faible vitesse » signifie que l’échauffement de l’atmosphère n’est absolument pas un problème !
      Mais aussi, il s’agit d’un missile qui comme le Rafale ou le Mirage 2000N et le Mirage IV ont pour but d’éviter la détection radar en volant à très basse altitude. Et il est très manœuvrable, c’est qui est maîtrisé sur des missiles de cette vitesse.

      – Pour la propulsion, oui, le statoréacteur est un choix logique pour ce type de vitesse à atteindre. Sauf que même là, il y a une évolution vers le Sramjet, superstatoréacteur, ou statoréacteur à combustion supersonique.
      Pour un statoréacteur standard, l’air doit être de Mach 0.5 dans une zone clé du moteur.
      Pour un superstatoréacteur, il est conçu pour réaliser cette même combustion à une vitesse de Mach 2. Comme l’air entrant est bien moins ralenti, il permet d’atteindre des vitesses potentielles plus élevées.

      – l’aérodynamique n’est absolument pas comparable. Quand l’humain est passé du subsonique au supersonique, on a dû apprendre à maîtriser les effets de la vitesse sur les efforts dans la structure, les besoins en aérodynamique pour exploiter au mieux les capacités d’un appareil, etc.

      En m’y intéressant, j’ai appris que ce qui définissait le vol hypersonique, c’est la vitesse lorsque des réactions de dissociation moléculaire ont lieu dans l’écoulement de gaz autour du planeur. Et si la vitesse est suffisante, cela peut créer un plasma.
      Et lorsque cela se produit, l’aérodynamique « standard » ne s’applique plus, et de nouvelles compétences doivent être développées pour maitriser cette différence.

      – pourquoi cela a de l’importance par rapport à une tête nucléaire qui entre dans l’atmosphère?
      Parce qu’elle suit une trajectoire balistique et que la seule complexité majeure est de trouver le matériau qui permet de protéger l’emport.
      Dans le cas du missile Avangard, oui, il s’agit aussi d’un missile balistique lors du tir. Par contre, le véhicule de réentrée est un planneur hypersonique sans propulsion, et de part son aérodynamique, il a la capacité de maintenir une certaine vitesse un bon moment, et surtout il a une capacité de manoeuvrabilité incomparable à une tête nucléaire. Et de ce que j’ai lu, il semble être capable de voler sous la couverture radar pour remonter sur sa cible pour l’explosion.

      Pour l’ASN4G, l’ONERA parle de capacités du superstato à Mach 10-12, et il devra apparemment être capable de voler plus haut que les intercepteurs standards (je ne sais pas de quel missile il peut d’agir), être hyper-manœuvrant à vitesse hypersonique. Et en termes de portée, je pense qu’il y a un écart important.
      Donc dans la plage d’utilisation et la stratégie d’évasion aux risques, il est incomparable avec ce qui existe déjà !

  3. béber dit :

    Si je ne m’abuse il y a eu un test de ce genre de matériel en collaboration avec les USA récemment non?

    • Moogli dit :

      Oui, une phase de vol là -bas en rapport avec le projet V-Max, je crois. Si confirmé, le test, préparant ensuite des essais plus sérieux, aurait été effectué aux USA pour leur capacité de recueil de données à hautes vitesses.

      Si confirmé (je ne sais pas), ce test initial aurait eu lieu approximativement à la même époque que le dernier tir de validation M51 vers l’Atlantique Ouest. 1 ou 2 avions US de recueil de données ont participé, en plus de quelques avions français dans la région.

      Rien de certain. Sûrement un mauvais bruit de coursive qui disparaît et puis 1er essai bientôt…

    • Paddybus dit :

      C’était en effet prévu ainsi… mais on attend toujours…!!!

    • wagdoox dit :

      Non, rien à voir avec V-max non plus mais avec le démonstrateur de l’ASN4G.
      On ne fait qu’utiliser les installations de tests qu’on a fermé en France, il y a des années et qu’on réouvre doucement.
      Le test devait avoir lieu en Russie à l’origine …

  4. E-Faystos dit :

    Merci pour cette plongée dans le passé : c’est assez enthousiasmant.
    On constate que l’aspect opérationnel de l’époque n’était pas si mauvis car sinon, l’ASMP-A aurait été remplacé à grand fracas s par une arme envisagée d’ici dix ans.
    De ce fait, le saut qualitatif pour obtenir une plus-value serait encore plus important… La dissuasion française réduite à un seul missile polyvalent et bourré de contre mesures actives et passives à l’horizon 2075?

  5. Lecoq dit :

    Pechiney a ete bradé puis les sites demntelés en moins de cinq ans (numéro 2 mondial a Zero) … Raté pour le P333

    • Oliver dit :

      Même nos Espadrilles ne sont plus ce qu’elles étaient ! Argh…

    • Paddybus dit :

      Oui, d’ailleurs encore une union qui aurait pu se faire avec une entreprise Suisse, mais interdite par nos ultra de l’europe au non de la « concurrence »…. et qui a profité au ricains en finale….!!!!! mais n’y voyez surtout pas un hasard… seulement mon anti-européisme naturel…. ce ne sont que des faits, rien que des faits…!!!!

      • john dit :

        Oui, mais vos faits, rien que vos faits sont un peu simplistes et l’aspect américain n’a aucun rapport.
        Et ça pourrait vous surprendre, mais McDonnell Douglas et Boeing ont dû demandé l’accord de l’UE pour leur fusion !
        La commission européenne a pour but de garantir une concurrence saine au sain de l’UE. Et dans une grande majorité des cas, il ne s’agit pas de rejeter une potentielle fusion ou un rachat, mais d’imposer des conditions sur les éléments problématiques d’une fusion !
        Et ce sont les mêmes règles qui ont mené au refus de fusion d’Alstom et Siemens (ferroviaire) et qui ont permis à Alstom de racheter Bombardier, ce qui semble être largement favorable aux Français !

        Pour la fusion Pechiney, Alcan, Algroup, au final, il s’agissait du rachat par Alcan de Pechiney et d’Algroup (Algroup séparé de toutes ses autres industries dans la chimie, la pharma, etc). Et Alcan est canadien et pas suisse. Donc au final, c’est Américains au lieu de Canadiens. Le but d’une fusion est au final de faire des économies et être plus concurrentiel. Et à terme, l’industrie en Suisse n’était pas viable, et je présume qu’en France il y avait des questions de viabilité avec la concurrence asiatique.

        Mais pour parler de « brader » comme le dit Lecoq, c’est ridicule. C’est une entreprise privée, son propriétaire en fait ce qu’il veut dans les respect des lois.
        Vous pouvez parler de brader par l’état seulement si l’état est propriétaire. Comme si l’était le faisait avec Nexter par exemple.

        • Paddybus dit :

          Pour les entreprise d’importance stratégique, oui, il me semble indispensable d’avoir l’avis du gouvernement…. d’ailleurs si les ricains ont si bien mis la mains sur les décisions européennes et mis en place des lois qui servent si bien leur intérêt, vous pouvez croire qu’il s’agit d’un hasard… pour ma part, je sais que ce n’est pas le cas…. et je vous recommande la lecture du livre de Eric Branca « l’ami américain »…. ou sont détaillées sur la base de documents déclassifiés les coups tordus et autres roueries mises en place par monnet et sons sous fifre schuman, avec l’aide du gouvernement ricain permettant aujoud’hui encore a ce pays de nous contrôler… comme ils ont contrôlé un temps la Chine…
          Ce livre est passionnant et je le recommande à qui veut réellement comprendre le pourquoi et le comment de l’europe… en passant par le plan marschal, et tout autres péripéties …

          Comme je l’ai déjà écrit ici, si en europe et en France en particulier, les industries lourdes charbon et acier sont tombées en premier dès les années 70… c’est bien qu’elles ont été le levier de lancement de la main mise étrangère sur notre économie…. quelle réussite…!!!!

  6. LEGRAND dit :

    Il conviendrait de ne pas oublier non plus le missile Hadès dont la trajectoire finale « aléatoire » témoignait de l’avancée des études françaises dans le domaine des planeurs hypersoniques.

  7. Titeuf dit :

    Pour les connaisseurs.
    Le projet Astree c’est comme les réacteurs de l’avion expérimental que l’on voit au début dans Top Gun 2 ???

  8. Hyle dit :

    Il faut crever l’abcès comme toujours. Les élites maastrichtiennes/européistes et pro-US ont dilapidé l’héritage de légué par la génération de Gaulle en arguant « qu’ensemble » on serait meilleur (c’est ce que l’on appel c’était mieux avant et oui ça ne remonte pas au Moyen-Âge…), que l’on ne pouvait pas faire tout seul (autre fadaise… avec le brio de la démonstration allemande qui entre allemands a développer avion à réaction, fusée et autres technologies sans avoir besoin de la mondialisation des cerveaux/technologies et surtout social/politique), et autres méchancetés contre le patriotisme.

    Le fait est que l’on est pas en perte de vitesse parce que les cerveaux et techniques français sont à la ramasse, mais parce que nous sommes gouvernés par des « macron » qui un coup détruisent le nucléaire français et d’un coup le remettre en grâce. Bref aucune vision souveraine, aucune vision sur les 100 prochaines années, rien que l’UE et le wokisme US

    • Paddybus dit :

      Je souscris…. et y ajoute le surgénérateur Phénix qui était une avancée majeure dans l’énergie nucléaire, qui si j’ai bien compris permettait de recycler des combustibles usagés et de les faire rentrer dans un cercle plutôt vertueux….
      La réussite des écolos aurait-elle pu être financée de l’extérieur…. c’est probable…. mais il serait mieux de voir ici mon obsession anti ricaine et anti-européiste….!!!! ;0))))

      Oui, le fantastique élan donné par De Gaulle et tout ceux qui ont tellement bien relancé notre Nation en à peine dix ans, a été bel et bien dilapidé par ceux qui ont préféré céder aux sirènes du mondialisme finaciariste…..!!!!

      • Math dit :

        phénix et super phénix ont rencontré des difficultés importantes et n’ont pas délivré les résultats attendus, raison pour laquelle ces projets ont été arrêtés, avant d’ailleurs que les écolos aient un impact négatif sur la politique énergétique du pays. Un projet de remplacement de phénix est dans les cartons mais n’a pas été développé (manque d’argent). On peut se plaindre de tout, mais la principale raison de notre faible dynamisme économique est lié à une monnaie trop forte (l’euro) lié à la préservation des retraites et l’autre raison est la faiblesse démographique actuelle. Macron et la BCE ont tranché: les retraités vont casquer et on va favoriser l’activité dans le pays. Cela va se faire avec une politique monétaire expansionniste. Pour le coup, merci à l’Allemagne qui s’ouvre (enfin) aux besoins de ses partenaires.

        • Paddybus dit :

          Pour les surgénérateurs, ce n’est pas ce que j’avais lu… et il reste des scientifiques qui regrettent ce recul… de plus il n’y a pas de difficulté technique qui ne trouve solution…

          Pour l’euro, je vous suis, sauf sur l’allemagne… qui ne s’ouvre pas « enfin »… mais bien obligée par le piège qu’elle s’est tendue elle même avec les délires de son projet énergétique…. et accessoirement en voulant faire un croche pied à la France sur son avantage compétitif dans le domaine énergétique….

        • PK dit :

          C’est faux. SuperPhénix a eu certes des difficultés de mise au point – comme tout projet très avant-gardiste – mais fonctionnait tout à fait parfaitement quand les écolos – verts de rage – l’ont fait arrêté.

          C’était une décision purement politique fondée sur le fantasmes des écolos, absolument pas sur une excuse technique. SuperPhénix fonctionnait donc parfaitement quand les écolos l’ont fait arrêté.

          • Nexterience dit :

            Pas d’accord. Suffit de voir ce qui est mis en avant sur le projet Astrid par les CEA pour comprendre les défauts de Superphœnix.

          • PK dit :

            @ Nexterience

            Étant donné que vous faîtes partie des anti-nuke primaires de ce site, votre réponse ne m’étonne pas.

            Le manque d’argumentation aussi.

        • vno dit :

          Superphénix a été arrêté quand la centrale commençait enfin, après autorisation réglementaire attendue longtemps, à livrer des résultats industriels dans un domaine qui n’était pas celui attendu au départ ! Les normes de sécurité ayant évoluées entre temps concernant le risque incendie, la moindre modification aurait entrainé une nouvelle étude de sureté qui ne passait pas sans de nouvelles grosses dépenses et de nouveau des temps d’arrêt financièrement insupportables. Superphénix est plus un scandale politico-financier qu’un échec technique. En Fait la première ingérence de politiques incapables dans le domaine des sciences industrielles. Dans la même veine que Fessenheim. Pour notre filière spatiale, il semble que nos « élites en sciences sociales » à force de tout détruire sans opposition à force de diaboliser pour réduire au silence ont perdu de vue que notre industries et nos savoir n’existent plus. Un bac moins douze africains sans usage, finit par couter plus cher qu’un vrai ingénieur trés qualifié. Il ne reste plus qu’à voler les « vieux » et revenir à l’age du fer et de la hache ! A la campagne, tous les vieux en possèdent une.

          • nexterience dit :

            Pour info, Fessenheim est posée sur la plus grande nappe phréatique d’Europe. Et à cause les vents d’ouest dominants, l’hôpital de Friburg a la chance d’énumérer quelques leucémies. C’est donc à prendre en compte politiquement.

        • NRJ dit :

          @Math
          Superphénix a connu des difficultés comme cela était logique et déjà attendu, car il s’agissait d’un réacteur prototype. Si on l’a arrêté, ce n’est pas pour des raisons techniques, mais pour des raisons politiques.
          Et oui, ce type de réacteur permettait de « fermer le cycle ».

          « mais la principale raison de notre faible dynamisme économique est lié à une monnaie trop forte (l’euro) lié à la préservation des retraites et l’autre raison est la faiblesse démographique actuelle ». L’intérêt de la France n’est pas d’avoir une monnaie faible. Pour rappel, on est un pays qui est naturellement importateur pour deux raisons simples: on n’a pas de ressources naturelles en grandes quantités autres que marginales, et on n’a pas une population prête à avoir des jobs payés un bol de riz.
          Du coup, la France est un pays naturellement importateur et nécessite donc une monnaie forte (pour réduire le coût des importations dans notre pouvoir d’achat).

          On associe généralement le fait de réduire la monnaie au fait d’augmenter ses importations. On s’aperçoit aujourd’hui que ce n’est pas le cas : le déficit commercial français n’a jamais été aussi fort alors que l’euro est aujourd’hui a parité avec le dollar. Au contraire, l’Allemagne a été un des pays les plus importateurs depuis 2010 y compris lorsque l’euro était au plus haut.
          Donc cette association est fausse, ce qui me tend à vous poser la question : pourquoi dites vous que notre monnaie, trop forte selon vous, serait la cause de notre faible dynamisme économique ?
          Quant au lien que vous faites entre le dynamisme économique et la faiblesse démographique, on en voit également les limites. Entre 2010 et 2020, les allemands avaient une croissance largement supérieure à la croissance française. Pourtant leur démographie est en berne depuis des décennies contrairement à la notre.

          Du coup vos associations entre faible dynamisme économique et la valeur de la monnaie et la faiblesse démographique n’a pas lieu d’être en l’état. Maintenant si vous voulez préciser ce que vous voulez dire, je suis intéressé. Mais cette association en elle-même est simplement fausse. Pour ma part, si on doit trouver une raison au faible dynamisme de la France, je regarderais plutôt vers la gestion calamiteuse de notre pays qui est un des plus taxé en Europe et une éducation à la dérive (pas de techniciens supérieurs, notamment) qui ne permet pas de compenser le manque de compétitivité de nos entreprises. Et un déficit qui explose pour combler le tout. C’est mon point de vu en tout cas, et je pense que ça explique bien mieux nos faibles performances.

          « Macron et la BCE ont tranché: les retraités vont casquer et on va favoriser l’activité dans le pays. « . Je doute que la BCE ait un rôle là-dedans, si ce n’est celui de dire qu’on ne peut pas s’endetter indéfiniment et n’importe comment.
          Et faire casquer les retraités serait le minimum sachant qu’on a les retraites les plus favorables en Europe, et que notre dette a également explosé.

          • Sorensen dit :

            « Du coup, la France est un pays naturellement importateur et nécessite donc une monnaie forte (pour réduire le coût des importations dans notre pouvoir d’achat). »

            Voilà, n’importe quoi. L’euro est trop fort pour la qualité de la valeur ajoutée produite par la France. Votre proposition est primaire pour ne pas dire très peuple. La France a choisi sous De Gaulle une monnaie faible et dévaluable -Plan Rueff-, l’Allemagne -régulièrement réévaluée- et les USA une monnaie forte pour soutenir la production de technologies de pointe et de produit à forte valeur ajoutée.
            Je ne sais pas comment on peut sortir une imbécilité pareil avec un déficit commerciale chronique et colossal.

          • Paddybus dit :

            @NRJ @Math

            Je trouve que vous avez une sérieuse tendance à inverser les réalités pour faire tenir vos raisonnements absurdes…

            Vous affirmez que notre monnaie forte est là pour protéger les retraites Françaises… mensonge absolu, car d’une part, ce n’est pas la France qui pilote la BCE mais bien plutôt l’allemagne… qui elle est servie par une monnaie qui booste son économie au détriment de toutes les autres, qu’elle soient française, italienne, espagnole…

            Le choix de l’euro avait été finement proposé par les européistes en contrepartie de la réunification des allemagnes, en faisant croire à mitterand qu’il aurait le contrôle de l’économie teutonne…. ce qui était évidemment faux mais mitterand était une burne sur le plan économique…

            L’allemagne dont vous évoquez la faible démographie, avait 2 avantages énormes en terme de compétitivité, 1) les territoires de l’ex RDA ou les salaires n’ont jamais été alignés a ceux de l’ex RFA… 2) les anciens pays de l’Est qui fournissaient de la main d’oeuvre à très bon marché, et des territoires d’expansion économique énormes, avec de plus des financements massif de l’europe qui ont ainsi déséquilibré la concurrence …. accessoirement, une immigration de culture proche de celle des teuton, qui s’est intégré et à travaillé….

            La monnaie forte à toujours desservie les intérêts de la France d’une part parce que cela donnait l’illusion de payer moins cher nos achats d’énergie, alors que nous avions un autre point fort, l’électricité abondante et peu chère… par contre les financiers qui déplacent leur fortunes eux y trouvent intérêt… et c’est bien un des drames de l’europe sans frontière et de l’euro… Et la compétitivité à l’exportation devenait impossible…

            Pour ce qui est de « faire casquer les retraités »…. ben évidemment, comment faire autrement, puisque toutes les autres catégories ont été pressurées et soumises… il reste les retraités, qui sont déjà moins nombreux que dans les années 90/2010…. et vieillissants donc bien moins dangereux pour la protestation qu’ils pourraient exposer… Nous sommes à la fin du « baby boom » qui avait entraîné le « Papy bom »

            Dans les faits, après avoir tondu toutes les catégories socio-professionnelles, salariés, fonctionnaires, indépendants, après avoir fabriqué les nouveaux esclaves que sont les « petits boulots » types « uber » … il reste les retraités, ou en effet, l’accumulation d’argent au fil du parcours professionnel, et de cotisations ouvrant des droits… donne encore un peu de gras à voler…!!!

            Vous parlez ensuite de la réduction de la monnaie pour augmenter les importations…. mais c’est strictement l’inverse… c’est une monnaie forte qui permet des achats à bon compte…
            Le déficit Français est le résultat d’une désindustrialisation, qui a été entraînée par le manque de compétitivité due à l’euro… et c’est à tel point que la France gros exportateur de produits agricole, a aussi perdu sur ce terrain, et devient importatrice…. elle n’est plus même autosuffisante….

            Un des élément qui fait que nous importons massivement, c’est l’exposition à une concurrence ayant portes grandes ouvertes en France comme en europe…. quand vous comparez une fabrication Française à une fabrication chinoise, marocaine, ou indienne, comment voulez vous vendre…. c’est strictement impossible, sauf à avoir une nation ou l’idée même de nation, de protection, et de patriotisme économique est très fort…. tout ce que nos dirigeants gauchistes eurolâtres ont interdit….
            Alors, macreux et sa clique peuvent voler les retraités, ils peuvent diminuer tout ce qu’ils veulent, il ne vont réussir qu’une chose, continuer à affaiblir la France, en réduisant le peu de richesse qui y reste encore, car ceux qui veulent « réussir » vont à l’étranger, tous ceux qui avaient réussi ont extrait leur « fortunes » vers des paradis ou cet argent ne produit plus de richesse nationale…

            Plusieurs point seront toujours là… une immigration massive créant une population divisée, et de plus en plus haineuse envers la France historique, coûtant des fortunes sociales, mais aussi appauvrissant la France par l’envoie massif d’argent dans les pays d’origine, argent qui n’est de fait plus dépensé en France… Cette même population achètera toujours de préférence étranger, plutôt que Français…
            La désindustrialisation sera toujours présente, et au vu de la main d’oeuvre de moins en moins volontaire et de plus en plus contestataire, rares seront les entreprises à vouloir s’implanter chez nous….. et l’avantage compétitif de l’énergie que nous avaient légué les gestionnaires des années 60 et 70 arrive en fin… et personne de ceux qui en ont bénéficié pour arroser un électorat toujours plus disparate, n’a eu l’idée de l’entretenir…. mais plutôt de courir après les idées des teutons qui avaient pour objectif de nous en déposséder….!!!!

          • tschock dit :

            Une monnaie forte peut être un problème pour exporter si on exporte pas du haut de gamme. Et si vos entreprises n’exportent pas ce n’est pas avec un marché comme la France qu’elles vont survivre. Mais c’est relatif à certains secteurs, pour d’autres l’euros est une bonne chose.

            « Pour ma part, si on doit trouver une raison au faible dynamisme de la France, je regarderais plutôt vers la gestion calamiteuse de notre pays qui est un des plus taxé en Europe et une éducation à la dérive » De la même manière qu’il n’y a rien d’automatique à ce qu’une monnaie forte soit pénalisante il n’y a rien d’automatique à ce que des impôts élevés et des décrochages scolaires entrainent un problème économique grave. L’allemagne a de gros problèmes de décrochage scolaire et des impôts élevés. Et tant que le gaz de Nord Stream coulait ça coulait pour eux.

            Pareil pour nous, qu’une frange de la population décroche scolairement n’est pas un problème, c’est une population destinée aux emplois peu ou pas qualifiés.

            Nos faibles c’est positionnement de milieux de gamme sur beaucoup de marchés qui a échoué. Le reste joue dans certains secteurs mais le luxe, l’aéronautique et les spiritueux exportent très bien par exmple.

            « Et faire casquer les retraités serait le minimum sachant qu’on a les retraites les plus favorables en Europe, et que notre dette a également explosé. » L’inflation va les ponctionner.

          • NRJ dit :

            @Paddybus
            « ce n’est pas la France qui pilote la BCE mais bien plutôt l’allemagne… ». Non. La BCE est indépendante. C’était d’ailleurs un des prérequis à la création d’une monnaie commune. L’Allemagne est peut-être le pays le mieux géré (contrairement aux guignols français et italiens) et qui, par conséquent, sait tirer le meilleur profit de la politique de la BCE, mais ça ne fait pas de la BCE un organisme au service de l’Allemagne.

             » Le choix de l’euro avait été finement proposé par les européistes en contrepartie de la réunification des allemagnes, en faisant croire à mitterand qu’il aurait le contrôle de l’économie teutonne ». Ce n’est pas Mitterrand qui a instauré l’euro en France.

             » les territoires de l’ex RDA ou les salaires n’ont jamais été alignés a ceux de l’ex RFA ». Peu importe. Le poumon industriel de l’Allemagne est dans les Etats qui faisaient partie de l’ancienne RFA.
            « les anciens pays de l’Est qui fournissaient de la main d’oeuvre à très bon marché, e ». on en profite aussi. Les travailleurs détachés venant d’Europe de l’est, ça concerne aussi la France.

            « alors que nous avions un autre point fort, l’électricité abondante et peu chère… « . Vous oubliez un principe simple: l’énergie électrique ne représente qu’un quart de l’énergie consommée par chaque français. Le reste est de l’énergie fossile. Et le fait qu’on paye notre énergie moins cher n’est pas qu’une illusion.
            « Et la compétitivité à l’exportation devenait impossible… ». Pourtant les allemands y arrivent très bien.

            Les retraites sont une gabegie, et un privilège que la France est la seule à adopter. Par démagogie on a mis des retraites parmi les plus basses, et du coup forcément ça nous met dans la sauce (augmentation du déficit, augmentation des impôts etc).

            « Dans les faits, après avoir tondu toutes les catégories socio-professionnelles, salariés, fonctionnaires, indépendants, après avoir fabriqué les nouveaux esclaves que sont les « petits boulots » types « uber » … ». Dans d’autres pays, ils ont des jobs beaucoup plus précaires qu’en France, pourtant la situation générale du pays est largement meilleure. C’estl e cas par exemple en Allemagne;

            « Vous parlez ensuite de la réduction de la monnaie pour augmenter les importations…. « . C’est une erreur. C’est bien entendu les exportations que l’on souhaite augmenter en réduisant la valeur de la monnaie.

            « Le déficit Français est le résultat d’une désindustrialisation, qui a été entraînée par le manque de compétitivité due à l’euro… et c’est à tel point que la France gros exportateur de produits agricole, a aussi perdu sur ce terrain, et devient importatrice ». Vous comparez la situation: en 2000, l’Allemagne et la France partait du même point de départ avec l’euro (en fait non, l’Allemagne payait encore pour la RDA qu’il fallait remettre à niveau), et vous voyez qu’en 2020 la France s’est fortement désindustrialisée pendant que l’Allemagne exportait massivement et conservait une forte part industrielle (en légère baisse par rapport à 1991 certes). Donc ce n’est pas la faute de l’euro, faut arrêter de s’aveugler.

            « n des élément qui fait que nous importons massivement, c’est l’exposition à une concurrence ayant portes grandes ouvertes en France comme en europe ». Comme les allemands. Sauf que les allemands arrivaient jusqu’en 2020 à exporter massivement alors que nous sommes de plus en plus mauvais. Donc non, vous donnez un facteur défavorable, mais rien de plus. Ce n’est pas l’exposition à la concurrence qui est la vraie responsable de notre balance commerciale négative.
            Avant d’affirmer des choses et de vouloir trouver des responsables, regardez ce qui s’est passé ailleurs et comment d’autres se sont mieux débrouillés là où on est mauvais.

          • NRJ dit :

            @Tschock
            « e la même manière qu’il n’y a rien d’automatique à ce qu’une monnaie forte soit pénalisante il n’y a rien d’automatique à ce que des impôts élevés et des décrochages scolaires entrainent un problème économique grave ». C’est deux facteurs majeurs de manque de compétitivité. La surcharge d’impôts en tout genre rendent les coûts de production en France beaucoup plus élevés qu’ailleurs. Ce problème majeur pourrait potentiellement être réduit si les travaillerus français avaient une vraie plus-value. Mais justement ce n’ets pas le cas car le niveau scolaire est mauvais et l’organisation dans les études supérieures ne sont pas au niveau (hors formations ingénieur qui est parmi les meilleures au monde). En Allemagne au contraire, la formation d’élèves au niveau technicien supérieur est un des points forts de leur industrie.
            Après si vous voulez les raisons du manque de compétitivité, il y avait en 2013 le rapport Gallois. Et malheureusement, les choses n’ont pas tellement évolué en 10 ans.

            « Nos faibles c’est positionnement de milieux de gamme sur beaucoup de marchés qui a échoué. Le reste joue dans certains secteurs mais le luxe, l’aéronautique et les spiritueux exportent très bien par exmple. ». Il y a quelques domaines dans lesquels on reste bon, car c’est des domaines qui mettent en avant nos rares points faibles (notamment les ingénieurs) et atténuent nos points faibles (le coût de la masse salariale est négligeable dans l’aéronautique par exemple). Mais globalement on est derrière, et un positionnement haut-de-gamme n’y change rien. Un des secteurs fort chez les allemands est les machines-outils. Dans ce domaine, il n’est pas question de positionnement, et force est de constater qu’on est dépassé.

            « L’inflation va les ponctionner. ». Ca peut être une autre façon, effectivement. Mais d’une façon ou d’une autre faut réduire le poids financier des retraites.

          • Math dit :

            @ NRJ : Je précise ma pensé.

            Quand on parle de projets scientifiques, de programmes, comme phénix ou super phénix: c’est bien mais tout à un coût. Ceux qui supportent ces coûts sont des chefs d’entreprise qui n’ont rien demandé. J’ignorais que cela avait produit des résultats sur la fin.

            Monnaie forte:
            Une monnaie forte n’est pas bonne pour notre industrie.

            https://fr.statista.com/statistiques/479363/solde-echanges-exterieurs-france/

            https://www.insee.fr/fr/statistiques/2381430

            Un euro fort depuis 2002 n’a pas amélioré la balance commerciale française. Il l’a artificiellement conservé déficitaire, alors que les exportations de l’Allemagne explosaient.

            https://www.gold.de/artikel/implosion-der-dt-handelsbilanz-fed-protokoll-us-arbeitsmarktdaten/

            Sans l’euro, la correction intra européenne aurait eu lieu bien plus rapidement.

            Une monnaie faible est bien moins pénalisante pour la France que pour l’Allemagne. Le coût de l’importation de l’uranium n’est pas celui du gaz. Eux, ils ont a importer gaz et pétrole.

            La monnaie faible est intéressante pour la France vis à vis des USA et de la Chine.

            https://www.latribune.fr/economie/france/industrie-du-futur-l-heure-de-la-mobilisation-a-sonne-796977.html

            Le manque de compétitivité de l’industrie due à une monnaie trop forte a généré un sous investissement chronique dans les usines. Proposez, juste pour rire, en 2010 à un banquier d’acheter un robot pour une rentabilité de 3% ou de délocaliser, voire fermer une ligne de fabrication et gagner 20%. Le choix du banquier français est vite fait. Celui de l’industriel aussi. L’absence de compétitivité monétaire et un système de prélèvement dur a des conséquences.

            Pour rappel, l’industrie concentre en ses murs 80% de l’innovation privée. Moins d’industrie = moins d’innovation.

            https://www.franceindustrie.org/chiffres-cles/

            Avec l’euro faible et l’inflation, les industriels viennent de récupérer 20% de compétitivité en 4 mois alors qu’il leur aurait fallut 10 ans pour un tel résultat en investissant. La rentabilité du capital dans l’industrie en France était de 3 à 4% il y a 2 ans.
            Vous comprenez certainement pourquoi une politique monétaire forte a été si nuisible: faible rentabilité -> faible cash flow -> sous investissement, vétusté fermeture.

            Avec cette mane monétaire, la machine va repartir, les dettes seront purgées.
            La purge des dettes via l’inflation est supportée d’une manière ou d’une autre par ceux qui ont prêté (épargne retraite, investissements en action) les mécanismes sont un peu long à étayer ici, mais l’inflation est un impôt sur l’épargne. Et l’épargne est essentiellement détenu par les plus de 50 ans. D’où « les vieux vont casquer »

          • Paddybus dit :

            @nrj
            « Non. La BCE est indépendante ». … là encore, oui en théorie, mais dans les faits les principaux dirigeants ont été teutons… et l’allemagne à toujours exigé un euro fort qui servait ses intérêts, la France aurait voulu une gestion plus souple mais ne l’a jamais obtenu…

            Certes, je conviens que la France aurait probablement pu être mieux gérée… elle devait aussi assumer ses acquis qui n’étaient pas les mêmes que ceux d’une allemagne totalement rénovée à partir de 45… et bénéficiant de la bienveillance ricaine pour garder ainsi le contrôle des pays voisins….

            « Ce n’est pas Mitterrand qui a instauré l’euro en France. » … une fois encore vous adoptez une attitude tordue…. certes mitterrand n’était plus au pouvoir au moment de la mise en place physique de l’euro… mais comme tous le monde ici, la mise en place d’une telle monnaie prends « un certain temps »…. et c’est bel et bien sous mitterrand que cette décision avait été prise et c’était bel et bien présenté comme un moyen de contrôler l’économie teutonne, que redoutait mitterrand avec la réunification….
            Nier cela est un mensonge…

            « » les territoires de l’ex RDA ou les salaires n’ont jamais été alignés a ceux de l’ex RFA ». Peu importe. Le poumon industriel de l’Allemagne est dans les Etats qui faisaient partie de l’ancienne RFA.
            « les anciens pays de l’Est qui fournissaient de la main d’oeuvre à très bon marché, e ». on en profite aussi. Les travailleurs détachés venant d’Europe de l’est, ça concerne aussi la France. »
            Encore une fois, vous jouez sur les mots… le poumon industriel est une chose, mais je ne vous apprend pas que le développement économique suppose des compléments d’installations et qu’elles se sont faite en ex RDA et aussi de nombreux sous traitants qui se sont installés dans les anciens pays de l’Est… ou les coûts et les exigences sociales et environnementales étaient bien moindre… car ils avaient des délais accordés pour se mettre au diapason des autres pays…!!!

            « « alors que nous avions un autre point fort, l’électricité abondante et peu chère… « . Vous oubliez un principe simple: l’énergie électrique ne représente qu’un quart de l’énergie consommée par chaque français. Le reste est de l’énergie fossile. Et le fait qu’on paye notre énergie moins cher n’est pas qu’une illusion. »
            https://www.avise.org/articles/lenergie-en-france-un-secteur-strategique
            Une fois encore, vous essayez de faire coller voire d’imposer vos mensonges…. l’énegie en France, c’est plus de 50% l’électricité…. et si les écolos financés par nos concurrents économiques n’avaient pas agit (Superphénix) , nous en serions peut-être encore plus « électriques »…

            « Et la compétitivité à l’exportation devenait impossible… ». Pourtant les allemands y arrivent très bien. » … Ben évidemment, avec une bonne partie de sous traitance dans les pays à bas coûts, et des transports réduits su fait de la proximité…. c’est de fait plus facile…!!! et reconnu par tout ceux qui connaissent la question… dans l’automobile en particulier…

            « Les retraites sont une gabegie, et un privilège que la France est la seule à adopter. Par démagogie on a mis des retraites parmi les plus basses, et du coup forcément ça nous met dans la sauce (augmentation du déficit, augmentation des impôts etc). » NON, NON, et NON…. les retraites sont un choix qui avait été fait en plein accord commun entre les différents partis de gauche et de droite à l’époque du CNR et sont une gestion intelligente de la répartition des richesses…. MAIS, le système financiariste n’ayant pas la main sur cette manne, cela fait 30 ans qu’ils font le maximum pour de détruire et obliger à en passer par une cotisation individuelle et personnelle dans leurs fonds de placement ou ils peuvent du jour au lendemain effacer toutes les richesses qui leur ont été confiées…. mais évidemment pas pour tout le monde…. ils savent parfaitement rebondir avec le pognon qu’ils ont eux récupéré….
            Le premier acte de destruction de ce système fut la reprise en main étatique, qui peut ainsi faire ce qu’il veut alors que la gestion était paritaire, salarié/patronat avant cette prise de contrôle par sarko…. prise de contrôle qui lui avait permis de piquer dans les caisses bénéficiaires pour remplir les régimes secs du fait de leurs abus…. alors que la justice aurait-du être de pousser vers une régulations des quelques régimes défaillants surtout dû aux évolutions de l’économie française… je pense au rail entre autre….

             » Dans d’autres pays, ils ont des jobs beaucoup plus précaires qu’en France, pourtant la situation générale du pays est largement meilleure. C’estl e cas par exemple en Allemagne; »
            Encore une fois, non, ce n’est pas exact… les salaires en allemagne sont bien moins élevés qu’en France à parité de pouvoir d’achat… et oui, ils ont des job sous payés…. pour ma part, même si je suis sur le point de quitter le marché du travail, je refuse catégoriquement la réimplantation de l’esclavage dans mon pays………!!!!!!!!!!!!

            « « Le déficit Français est le résultat d’une désindustrialisation, qui a été entraînée par le manque de compétitivité due à l’euro… et c’est à tel point que la France gros exportateur de produits agricole, a aussi perdu sur ce terrain, et devient importatrice ». Vous comparez la situation: en 2000, l’Allemagne et la France partait du même point de départ avec l’euro (en fait non, l’Allemagne payait encore pour la RDA qu’il fallait remettre à niveau), et vous voyez qu’en 2020 la France s’est fortement désindustrialisée pendant que l’Allemagne exportait massivement et conservait une forte part industrielle (en légère baisse par rapport à 1991 certes). Donc ce n’est pas la faute de l’euro, faut arrêter de s’aveugler. »
            Non Non et non… une fois encore notre industrie n’était pas identique… et nous n’avions pas le même type de clientèle… et d’ailleurs tous les économistes libres le confirment l’euro à bien été LE problème de la France qui non seulement n’avait pas la base arrière qu’avait l’allemagne avec l’ex RDA et les anciens pays de l’Est…. nier ça est une omission coupable et une façon encore de tordre les fait pour faire entrer dans la bouteille un raisonnement incorrect…

             » n des élément qui fait que nous importons massivement, c’est l’exposition à une concurrence ayant portes grandes ouvertes en France comme en europe ». Comme les allemands. Sauf que les allemands arrivaient jusqu’en 2020 à exporter massivement alors que nous sommes de plus en plus mauvais. Donc non, vous donnez un facteur défavorable, mais rien de plus. Ce n’est pas l’exposition à la concurrence qui est la vraie responsable de notre balance commerciale négative.
            Avant d’affirmer des choses et de vouloir trouver des responsables, regardez ce qui s’est passé ailleurs et comment d’autres se sont mieux débrouillés là où on est mauvais. »
            Toujours vos argument à l’envers…. NON, NON, ET NON, l’économie de l’allemagne et de la France ne sont pas comparables, elle ne produisaient pas la même chose, ils avaient un nationalisme que la France n’a plus depuis longtemps, De plus il ne faut pas perdre de vus qu’ils ont utilisé des artefact pour se rpotéger de certaines concurrences, comme des règles sur certains produits, alors que la France s’empressait de transférer en droit national toutes les directives européennes et de les appliquer au plus fort…. les teutons eux faisaient le maximum pour retarder et édulcorer les règles qui ne les arrangeaient pas, voire pour imposer au niveau européen des règles qui pouvaient pénaliser l’industrie Française…. un exemple précis, : quand les règles de pollution des voitures ont été imposées, avec abaissement des niveaux de polluants, les constructeurs Français avec l’institut Français du Pétrole ont développé un moteur à injection directe d’essence, et un turbo basse pression, (HPI chez PSA) qui permettait de répondre aux normes sans en passer par le catalyseur…. les allemands n’y étant pas arrivé, ont demandé à l’europe d’imposer le catalyseur… première fois que les instances européennes imposaient non pas un résultat à atteindre, mais un moyen…. on sait ce que les teutons ont fait du marché du diesel pour piétiner leurs concurrents…. et ils l’ont fait pendant 20 ans déséquilibrant la concurrence emportant des marchés qu’ils n(auraient pas eu sans tricherie……!!!!!

            Alors, votre vision des forces de l’allemagne en comparaison des forces de la France, excusez moi, mais vous vous comportez comme tous ceux qui ont plombé l’économie Française par idéologie et en allant contre les intérêts de votre pays…. si tant est que vous soyez même français… j’en doute au vu de ce que vous êtes capable d’écrire….

          • NRJ dit :

            @Math
            En soit Phénix et Superphenix ont eu des résultats tout au long de leur carrière. Superphenix a eu des problèmes de maturité, comme prévu (on parle d’un réacteur prototype, il était justement sensé permettre à la filière d’essuyer les plâtres d’une technologie nouvelle) mais a démontré la possibilité de faire de la surgeneration et de la transmutation, comme attendu.

            « Une monnaie forte n’est pas bonne pour notre industrie ». Ben elle est bonne pour notre société (meilleur pouvoir d’achat) donc pour notre industrie (les ingénieurs et techniciens ne travailleront pas pour l’industrie française si ça crève la dalle, en particulier s’ils peuvent aller à l’étranger).

            Sur l’uranium vous faîtes une erreur majeure en pensant qu’on importe pas de gaz ou de pétrole simplement parce qu’on a des réacteurs nucléaires. C’est faux. Il faut que vous sachiez que les 3/4 de notre énergie primaire sont du gaz et du pétrole. Et ce n’est que le reste qui est de l’énergie électrique, fabriquée en bonne partie grâce au nucléaire. Mais ce n’est qu’un quart, c’est marginal. On est quasiment aussi dépendant du gaz et du pétrole que les allemands (raison pour laquelle l’augmentation des prix du gaz est aussi problématique y compris en France).

            Sur le lien que vous faites entre notre désindustrialisation et la forte valeur de l’euro, je suis en total désaccord, car cette association n’est pas démontrée dans les faits. Regardez les allemands. Eux aussi ont eu l’euro et pourtant ils ont été entre 2010 et 2020 sur le podium des pays exportateurs. D’ailleurs en cette année 2022, l’euro est au plus bas depuis 15 ans, et pourtant notre déficit commercial continue à empirer (d’ailleurs, les baisses de l’euro en 2016 et 2018 n’ont pas non plus permis de réduire notre déficit commercial). Ces deux éléments montrent bien de façon flagrante qu’avoir une monnaie plus faible ne nous permettra pas de nous réindustraliser, car la monnaie n’est au mieux qu’un facteur défavorable, rien de plus. Ce n’est pas ça le noeud du problème du manque de compétitivité de l’industrie française qui cause sa perte depuis 30 ans.

            Comprendre pourquoi les allemands, dans des circonstances identiques (géographique, ressources, population, importations, et monnaie évidemment), réussissent depuis 20 ans là où nous échouons me semble prioritaire car ce n’est pas une question de monnaie.

            Les vieux sont ceux qui ont l’argent et qui sont responsables de l’état actuel de la France. Je ne trouve pas négatif qu’ils aient a payer leur part, surtout quand ils ont des privilèges que personne d’autre n’a à l’étranger.

          • tschock dit :

            @NRJ « C’est deux facteurs majeurs de manque de compétitivité. » La compétitivité c’est toujours par rapport au marché sur lequel vous êtes. Les allemands en sont la preuve: très forte fiscalité (dans le top 5 mondial avec nous) et problèmes scolaires pour une partie de leur population. Pourtant un bon positionnement allemand sur les marchés leur a permis d’être très compétitif.

            « En Allemagne au contraire, la formation d’élèves au niveau technicien supérieur est un des points forts de leur industrie. » C’est marginal comme effet, même avec notre système scolaire les allemands seraient au niveau économique où ils sont.

            « Et malheureusement, les choses n’ont pas tellement évolué en 10 ans. » Si l’énergie et les facteurs physiques sont devenus encore plus importants. L’allemagne se mord le sdoigts avec son gaz Russe.

            « Mais globalement on est derrière, et un positionnement haut-de-gamme n’y change rien. » Le positionnement haut de gamme est le seul possible si vous ne pouvez pas avoir un coût de production et de R&D inférieur aux autres. Donc si ça changerait beaucoup de choses en théorie. Mais pour se positionner dans ce segment encore faut il que le marché le permette. Dans beaucoup de cas la place est prise, exemple les machines outils.

            D’ici peu ce type de discussion fera sourire de toute façon, l’avenir de l’économie est un mixte peu exportateur à base d’agriculture (beaucoup), d’industrie rustique (un peu) et d’informatique recyclée (un tout petit peu).

          • NRJ dit :

            @Tschock
            « Pourtant un bon positionnement allemand sur les marchés leur a permis d’être très compétitif. ». Si vous suggérez que les allemands ont juste trouvé les bons marchés pour lesquels ils étaient adapté, c’est faux. Etant sur le podium des pays exportateurs, les allemands ont juste réussi à être un des pays les plus compétitif dans le monde étant très adapté pour un très grand nombre de marchés. Et leur « forte fiscalité » reste faible en comparaison de celle de la France, qui est largement supérieure.

            « C’est marginal comme effet, même avec notre système scolaire les allemands seraient au niveau économique où ils sont. ». Ce n’est pas marginal, car c’est justement un des points forts de l’industrie allemande. Leur formation supérieure pour l’industrie leur permet d’avoir en nombre des techniciens supérieurs qualifiés et compétents.
            Par ailleurs, les allemands sont bien meilleurs que les français à l’école, les classements PISA le montrent (et ce sera une vraie bombe à retardement).

             » Si l’énergie et les facteurs physiques sont devenus encore plus importants. L’allemagne se mord le sdoigts avec son gaz Russe. ». C’est effectivement le seul (gros) défaut de l’Allemagne qu’elle paye aujourd’hui très cher. Mais on l’a vu entre 2010 et 2020, l’Allemagne est bien meilleure économiquement que la France.

            « Le positionnement haut de gamme est le seul possible si vous ne pouvez pas avoir un coût de production et de R&D inférieur aux autres ». C’est un positionnement qui aide, mais on le voit, l’industrie française reste derrière l’Allemagne dans ce secteur.

            « Mais pour se positionner dans ce segment encore faut il que le marché le permette. Dans beaucoup de cas la place est prise, exemple les machines outils. ». La place est prise par le plus compétitif. A l’heure actuelle, c’est les allemands. Si l’industrie française devenait plus compétitive, elle prendrait la place car, contrairement à ce que vous pensez, la place n’est jamais « prise » dans un monde libéral.

    • Un_passant dit :

      En fait les fossoyeurs ont commencé leurs manœuvres dès Giscard. Le « plan calcul » et Bull ont été torpillés et ça n’était que le début.

      • Math dit :

        Malgré le torpillage, Bull reste au top niveau mondial du calcul quantique, au sein d’Atos, filiale la plus rentable du groupe… en 2021, soit 40 ans après. À un moment donné, faut quand même que l’on parle d’autre chose que des vieilles histoires. Ce serait bon… pour le cigare.

    • Palu dit :

      @Hyle
      Heuuu.. pour le nucléaire, c’était son prédécesseur… après c’est vrai que notre vision a long terme est devenu très mauvaise…a force d’être tirés vers le bas par des gens à la ramasse dans leurs pays qui nous expliquent comment vivre …

  9. ScopeWizard dit :

    Eh oui !

    La « petite » France et à l’ époque ses 50 millions d’ habitants était tout à fait capable de jouer dans la cour des plus grands et même parfois d’ y donner le « LA » .

    BR 1180
    https://www.secretprojects.co.uk/data/attachments/211/211771-ac958e029e2692ff3a93bc1fbaebab7d.jpg

    Projet MINERVE avec BR 1180 + Jaguar
    https://www.secretprojects.co.uk/data/attachments/212/212367-f64d7e69370c5011610dd939905de7c9.jpg

    https://www.secretprojects.co.uk/data/attachments/211/211811-24a87729adbdd8d629026c22a00ee721.jpg

    https://cdnb.artstation.com/p/assets/images/images/047/737/885/large/julien-lepelletier-273788844-1304406923302481-7641105093402501758-n.jpg?1648319054

    Son équivalent chez Dassault , le Mirage IV B ( en arrière plan ) + celui de la SNCASO , le SO4070 :
    https://c1.staticflickr.com/3/2946/33468236662_19bff8a22c_b.jpg

    Mirage IV B ( pas loin d’ un tiers plus grand qu’ un IV A ou IV P ) :
    https://lh3.googleusercontent.com/-mYRG8-l_CRI/VEGKq-6yLJI/AAAAAAAAED4/1OKa1-lZvhE/s800/IMG_20141007_191603.jpg

    Ici un Mirage IV A avec à ses côtés un Mirage III R :
    https://images.dassault-aviation.com/f_auto,q_auto,g_center,dpr_auto/wp-auto-upload/1/files/2018/06/DA00008805_Si.jpg

    https://faq-fra.aviatechno.net/guide/images/mirage4/comp.jpg

    Mirage IV A et B 58 Hustler :
    https://i.pinimg.com/736x/9d/23/1c/9d231c2b7795f908eb9bee11353c6510–the-hustler-monogram.jpg

    https://lh5.googleusercontent.com/-SKWs8dmO5is/VEGKediygBI/AAAAAAAAECg/K7kXnb5-2JY/s800/IMG_20141007_191030.jpg

    https://i.prcdn.co/img?regionKey=wObKSNIF0D%2FuUTAsy2Q96Q%3D%3D

    SO 4070 :
    https://ic.pics.livejournal.com/raigap/40496274/3851531/3851531_original.jpg

    Et le bouquin en question…
    https://www.crecy.co.uk/images/French%20Secret%20Projects%20v3-%20Final%20cover.jpg

    https://www.secretprojects.co.uk/data/attachments/189/189695-d5c7328dab3e35a5027fcac766472592.jpg

    et
    https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/91Z7dQP2XGL.jpg

    et
    https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/71Jdm1UeoXL.jpg

    https://pbs.twimg.com/media/E8CQPepUUAE6DuO.jpg

    Parfait !

    THAT’S ALL FOLKS ! 🙂
    https://www.youtube.com/watch?v=Ggnknx01C20

    • Oliver dit :

      Merci ! @ScopeWizard
      C’est du gâteau… Miam

      • ScopeWizard dit :

        @Oliver

        Je vous en prie ! 🙂

        Et encore , c’ est du bref parce qu’ il devient de plus en plus difficile donc long de dénicher des liens intéressants pas trop riquiquis qui restent « démocratiques »….

        Certains sont affichés « lourds » mais sont en fait très réduits en plus d’ adresses de 30 ou 60 lignes….

        Comme liens démocratiques on a effectivement vu beaucoup mieux ; faut croire que nombreux sont à présent ceux qui se plaisent à compliquer les choses….

        Vive la protection pour une minorité ; à bas la culture pour tous !

        Ou alors faut payer , quoi…

        Prenez soin de vous

    • Auguste dit :

      Encore aujourd’hui, la France joue dans la cour des grands.Sauf erreur,je ne vois pas de technologies des « grands » qui soient inconnues de la France.Seulement une question de budget.Pour ne parler que du militaire,suffirait de mettre 700 Milliards au lieu des 40.Allez,même la moitié des 700 suffirait pour mettre les « grands »au pied du podium et récupérer la Louisiane,dont la vente était illégale.

      • ScopeWizard dit :

        @Auguste

        Je suis bien de cet avis ! 🙂

        Ah , la fameuse Louisiane , presque toute la partie centrale des actuelles USA + petite partie du Canada….
        https://cdn.futura-sciences.com/buildsv6/images/largeoriginal/7/b/5/7b550b71f9_58654_louisianapurchase-fr.jpg

      • Thierry (le plus ancien) dit :

        ceux qui parlent de récupérer la Louisiane sont les mêmes qui ne veulent pas payer pour les DOM TOM sous prétexte de migrants et d’indigènes…
        c’est aussi les même qui soutiennent Trump ! cet oiseau là enverrait ses ultranationalistes les plus tordus se battre à mort pour un bout de marécage, comme Poutine en Ukraine, et c’est là qu’on comprend l’origine de cette propagande mariné à la vodka et flambé à la kalashnikov.

        ça renifle quand même le désespoir, en être réduit à des chimères pareils…

        • Auguste dit :

          Quelles chimères?.Il s’agit de droit:la vente de la Louisiane est « null and void ».

          • Czar dit :

            sur quelles bases ?

          • Auguste dit :

            @Czar
            Il y a eu un vice de forme.En cherchant bien,on doit trouver.
            PS:Vous croyez qu’ils se sont gènés, eux, pour s’approprier les terres des autres.

          • Czar dit :

            nan je pensais que vous aviez déjà la clause miracle sous la main en fait jefferson le « francophile » (c’est vous dire les autres), a laissé passer des lettres faussement secrètes interceptées par les services français expliquant que « on allait forcé d’entrer en guerre si les français reprenaient aux espagnols le contrôle de la Louisiane, cédée après la guerre de Sept ans. » et ensuite ils ont proposé d’acheter le tout pour 15 millions je dirais bien que c’est une entorse au vieux principe de l’indivisibilité des terres de la couronne (confirmé par le rejet des Etats généraux du traité de madrid avec charles Quint) mais y a la précédent alsacien comme algérien

          • Auguste dit :

            Quand l’Espagne a rendu la Louisiane à la France par le traité d’IIdefonso,les frontières du territoires n’étaient pas définies.Ce qui veut dire que Napoléon a vendu du vent.

        • ScopeWizard dit :

          @Thierry (le plus ancien)

          La Louisiane vendue dont il est question ( 1803 ) n’ a vraiment rien à voir avec « un bout de marécage »….

          Comme qui dirait , le paysage était légèrement plus varié ; le climat aussi d’ ailleurs….

    • Paddybus dit :

      Bravo ScopeWizard…. j’en découvre encore….
      Auguste…. j’ai bien ri…. quoi que…. la Louisiane…. qui faisait un tiers des usa….je souscrit….!!!! ;0))))

      • ScopeWizard dit :

        @Paddybus

        Merci ! 🙂

        Mais pas si évident….

        Selon @Oliver , du gâteau , hmmm pas tout à fait quand-même…. 😉

    • NRJ dit :

      @Scope
      Par rapport à votre dernier commentaire. J’admets qu’il avait du bon sens et qu’il était intéressant.

      « Ben perso , comme très souvent chez nous tous , point d’ analyse ou d’ exposé mais l’ expression d’ un point de vue qui pour autant nonobstant quelque désaccord méritait une argumentation en guise de réponse plutôt qu’ une volée de bois vert . ». Je n’ai pas de problème avec le fait que @philbeau donne son avis. Je ne faisais que critiquer le fait qu’il plaque ce qui n’set que son opinion comme une vérité générale. Si on affirme quelque chose comme vérité générale, alors c’est soit un fait, soit l’analyse la plus probable des faits. En tout cas faut l’appuyer. Ce n’était pas le cas ici.

      « Comment se fait-il que vous rameniez tout questionnement démocratique à la JUSTICE ?Vous voulez que nous devenions un régime de JUGES , c’ est ça ? ». Pas du tout. Je rappelle simplement ce qu’est la rigueur intellectuelle. Cette rigueur intellectuelle sert de base à la rigueur scientifique, et sert également de base à la justice. Quand on affirme un fait scientifique ou que l’on affirme son voisin a commis un délit, alors cela demande de le prouver. Ce n’est pas à l’autre de prouver que notre affirmation d’un fait scientifique ou notre accusation est fausse. C’est à nous de prouver que c’est fait.
      C’est uniquement le minimum de la rigueur intellectuelle.

      « Si l’ on vous accuse , selon de quoi ou qui il s’ agit , vous pouvez parfaitement devoir vous justifier « . La justice ne peut pas vous mettre ne taule sans avoir prouvé auparavant votre culpabilité. Ce n’est pas le cas des médias, mais c’est le cas de la justice.

      « Pas nécessairement ; c’ est certes mieux mais pas toujours faisable « . Une affirmation qui ne peut pas être appuyée par des faits ne représente rien. Et puisque vous estimez que ce n’est pas toujours faisable, je vous invite à me donner un exemple d’affirmation quelconque que l’on ne peut pas appuyer par des données factuelles.

      « Et que devient sa mise en application [du traité de lancaster House] ? » On fait des missiles avec les anglais. Et on a lancé quelques programmes, bien qu’on les a arrêté après (notamment le FCAS). Mais du coup, ça montre bien qu’on ne se limite pas au « couple franco-allemand ».
      « Je ne vois pas où serait le « contre exemple » ; à moins qu’ il ait été question d’ un couple Franco-anglais ?…. » Tout dépend de ce qu’on appelle un « couple franco-anglais ». Selon la définition qu’on donne au terme couple (il n’y a pas de définition juridique, c’est juste un terme que l’on a sorti dans les journaux), on peut très bien considérer le traité de Lancaster House comme un traité pour un « couple franco-anglais ».

      En soit, le fait que la France a pu profiter de taux d’intérêts bas pendant 10 ans n’est pas une opinion, c’est un fait. Et rien ne permet d’indiquer qu’on aurait pu profiter de tels taux d’intérêts sans l’UE (plutôt l’inverse d’ailleurs). La France a donc pu s’endetter tranquillement pendant 10 ans. Et maintenant que les taux d’intérêts changent et qu’on n’a rien fait pour réduire notre déficit, forcément on est en droit de commencer à s’inquiéter. Là c’est des faits, ce n’est pas une opinion.
      Là où c’est mon opinion, c’est quand je dis que les français (dont vous et moi) avons été collectivement des mauvais quand on a laissé faire les choses sans se préoccuper de ce qui se passerait après. Tôt ou tard, on savait que les taux d’intérêts remonteraient, et on a refusé de le voir (mais pour ma part, j’estime avoir fait ma part de citoyen pour éviter qu’on se retrouve dans la panade). Le fait de faire partie de l’Eurozone et d’avoir la BCE ne change rien à l’affaire, car là ce n’est pas un problème de l’euro ou de la BCE, mais un problème de gestion. Quand on est des cons incapables de se gérer, on peut être dans les meilleures conditions du monde, on se prendra quand même un mur.
      Quoi qu’il en soit, critiquer la BCE et l’euro alors qu’on en a profité pendant 10 ans est quand même assez hypocrite. C’est vouloir le beurre, l’argent du beurre, et la crémière en prime.

      « Pourquoi toujours convoquer ces Illuminati ? » Parce que c’est une réponse posisble aux questions que vous vous posez. Et que cette réponse est peu vraisemblable. Après j’aimerais bien que vous répondiez vous-même aux questions que vous avez posé (sur la répartition de l’argent à destination de la Sicile notamment).

      « La Sicile reçoit cet argent ; il ne va pas dans la poche de ceux qui en auraient le plus besoin mais dans celles d’ autres nettement moins nécessiteux , voilà tout ; faut-il vous faire un croquis quant aux probables raisons ? ». Expliquez moi les raisons que vous y voyez. J’y vois une probable mauvaise gestion (par incompétence ou éventuellement corruption) par les italiens des fonds qu’ils reçoivent de l’Europe. Quelle raison y voyez-vous ?

      « Quant à ce qui relèverait de « nos bêtises » , dites quelle était l’ offre politique et comment les médias la traitent-ils ? » Que peut apporter le traitement des médias quand on réfléchit avec son cerveau ? Quand on se base sur les faits et la rigueur intellectuelle, le traitement des médias ne changent rien.

      « Certes , mais alors ça c’ est dans le monde idéal ; or , vous voyez bien que pour raisons et causes diverses et variées , il y a à ce jour beaucoup plus de « consommateurs » que de « citoyens » . ». Si les consommateurs sont pour vous des gens qui votent avec leur pieds, alors on ne mérite peut-être pas d’être dans une démocratie. C’est la question logique qui vient après en tout cas si votre affirmation est vraie.

      « Ah bon , parce que dans une démocratie représentative donc indirecte à 3 pouvoirs et 2 chambres du Parlement telle que la nôtre , c’ est VOUS ou MOI qui sommes à la décision… ». On élit les gens qui prennent ces décisions.

      « Autrement-dit , NOUS sommes coupables de TOUT mais ceux qui ont prétendu nous gouverner ne le sont de RIEN ? ». Ils ne sont coupables que d’une chose: avoir prétendu que nos attentes étaient réalistes. Mais c’est notre faute si ces gars ont été élu et s’ils ont mis en place des politiques irréalistes.
      « Nous savions donc ce qu’ ils allaient faire à la lettre ? ». On savait avant même qu’ils soient élus ce qu’on pouvait en attendre.

      « Alors , je vais vous dire quelle sera l’ étape suivant un tel raisonnement , hyper-logique ; en gros , puisque vous êtes trop cons , vous ne voterez plus , SEULS ceux qui « SAVENT » le pourront . ». Je n’ai pas dit ça. Je dis juste que vous tentez de vous exonérer vos propres fautes. Et ce n’est qu’en les voyant en face qu’on pourra avoir des politiques responsables qui remettront la France dans la bonne direction.

      « C’ est encore un point de vue , ceux qui pensent que nous pourrions ou devrions procéder différemment ont le leur ; cette problématique ayant été longuement débattue . ». Le fait que le SCAF sera un programme coûteux, c’est un fait. Le fait qu’il y ait une valeur ajoutée en tentant une coopération (système donnant la possibilité de réduire les coûts), c’est par conséquent aussi un fait. Là il n’y a pas d’opinion.

      • tschock dit :

        « La France a donc pu s’endetter tranquillement pendant 10 ans. » Grâce à la BCE.

    • NRJ dit :

      @Scope
      Sur la dette, vous confondez la mutualisation des dettes et le quantitative easing. C’est quand même deux choses différentes.

      « C’ est super ! mais maintenant qu’ il y a autant d’ inflation et que de ce fait la BCE ne peut plus truander , faut plus s’ étonner de rien .
      Vous comprenez ? ». Oui complètement. La France s’est endettée massivement car la BCE lui permettait d’avoir des taux d’intérêt faibles. Donc on a fait la cigale pendant les années de croissance. Comme on ne rendait pas l’argent qu’on recevait (un argent qui vient de nulle part puisqu’il est créé par la BCE) parce qu’on est des mauvais incapables de se gérer alors cet argent est juste entré en circulation et a fait de l’inflation. Du coup quand on était en croissance économique entre 2010 et 2020, la croissance compensait cette inflation. Sauf que lorsque la croissance périclite du fait de l’Ukraine et du covid (ça aurait pu être autre chose, comme une crise type 2009), et bien là on se prend tout dans la tronche et l’inflation devient intenable.
      J’espère avoir résumé votre pensée en quelques lignes. Je serais intéressé de savoir si vous me rejoignez (effectivement le sujet n’est pas simple et le bon sens doit être le maître mot dans un tel domaine), car comme vous le dites : »tout ça n’est pas évident ». Et j’ai peut-être mal compris ce que vous avez dit.

      Si vous êtes d’accord avec moi alors ça nous mène à une conclusion:
      Si la France savait se gérer, on n’aurait pas de problème d’inflation. Le problème, ce n’est donc pas la BCE qui a donné à la France des capacités d’endettement colossale. Le problème, c’est l’Etat français que vous et moi avons élu (malgré moi je précise, même si à titre collectif je l’ai élu étant un citoyen de ce pays).

      « En mettant les taux à 0 , dans l’ hypothèse d’ une inflation annuelle à + X% ( mettons à 1 chiffre ) , le pouvoir d’ achat de la monnaie baisse et vous perdez chaque année du Capital d’ autant . ». Sauf que l’on crée de la richesse chaque année, une richesse qui permet une augmentation du pouvoir d’achat. Mals avec le covid et l’Ukraine, on arrive justement aux grains de sable qui font déraper la machine (si tenté que la machine n’allait pas déraper par elle-même…).

      « Du fait d’ avoir contracté une telle quantité de dette devenue si difficile à rembourser pour ne pas dire impossible ». C’est possible. Ca prendra 40 ans, mais ce sera possible. Et ce sera saignant, on l’a vu en Grèce 2010.

      « NON ; je me les suis posées , je me les pose , je me les poserai demain et après-demain . ». Vous avez donc une qualité rare et précieuse qui manque à bien trop de personnes. Je n’ai qu’un conseil: prenez en soin 🙂

      • ScopeWizard dit :

        @NRJ

        Merci de ce retour détaillé .

        Soyez patient , je tâcherai d’ y répondre sous peu…

        « Vous avez donc une qualité rare et précieuse qui manque à bien trop de personnes. Je n’ai qu’un conseil: prenez en soin »

        C’ est bien mon intention ; sur ce point vous paraissez bien parti également , alors faites de même ! 🙂

      • Paddybus dit :

        @NRJ, dans vos raisonnements, vous oubliez systématiquement l’ouverture totale à la concurrence… qui expose les pays qui ont une industrie de gamme moyenne … comme la France, et une population qui n’a plus aucune notion de patriotisme économique…. préférant acheter un produit 10% moins cher plutôt que d’acheter national….. l’allemagne elle, comme d’ailleurs tous les pays nordiques ont cette notion, et sont préservé de la désindustrialisation que le France à subit du fait d’une concurrence frontale…

        • NRJ dit :

          @Paddybus
          « vous oubliez systématiquement l’ouverture totale à la concurrence ». Non c’est juste que ce sujet n’expliqeu pas notre décrochement. Quand on voit, l’Allemagne est dans le même cas et pourtant ils sont bien meilleurs que nous.

           » l’allemagne elle, comme d’ailleurs tous les pays nordiques ont cette notion ». Allez en Allemagne. Les Tesla que vous y verrez sont bien d’origine américaine et les Zoe françasies alors que Volkswagen et Porsche proposent pourtant des modèles, et leurs smartphone ne sont pas plus nationaux que les smartphones en France. Une marque qui a la côte en Allemagne est d’ailleurs… Renault en complément de leur Berline (allemande, certes).
          Alors il y a peut-être une part de vrai dans ce que vous dites pour certains allemands, mais cette part reste marginale.

          • Paddybus dit :

            Vous niez les manigance de l’allemagne sur les règles européennes sur les règles imposées par l’ue et leur transcription en droit national…. qui a été maximisé en France et minimisé en teutonie…
            Reprenez l’exemple que j’ai mis plus haut sur le coup bas que les teutons on fait aux constructeurs Français sur la pollution des moteur essence en 92…. et sur le diesel…. ça c’est ce dont on est certains, mais on sait qu’il y a de nombreux domaine ou ce fut le cas… la France à bientrop joué le bon élève européiste, les teutons eux non…. alors voir un type comme vous, soutenir des tricheurs patentés, c’est un comble…. européiste anti-français…..!!!!

      • tschock dit :

        « Sur la dette, vous confondez la mutualisation des dettes et le quantitative easing. C’est quand même deux choses différentes. » En pratique en achetant sans disctinction la dette des états la BCE a brouillé les frontières. Cela a été encore plus brouillé avec la dette levée par l’UE.

        • NRJ dit :

          @tschock
          Effectivement les conséquences de la dette, càd l’inflation qui en résulte en cas de non-paiement, ne sont plus limitées à un pays comme pouvait l’être le remboursement d’une dette à des fonds privés. Cette inflation est mutualisée à tous les pays.
          Mais ce n’est pas pour autant de la mutualisation des dettes. Ca la France mal gérée, surendettée et en déficit constant l’a régulièrement proposé, et l’Allemagne bien gérée l’a toujours refusé. Comme c’est étonnant.

          • Sorensen dit :

            L’inflation, c’est un rapport entre la masse monétaire en circulation et le niveau de richesse produite -effet Cantillon-.
            Si une dette n’est pas remboursée, il y a destructions de la monnaie contractée.

          • tschock dit :

            @NRJ « càd l’inflation qui en résulte en cas de non-paiement » L’inflation ne provient pas d’un non paiement.

            Il n’y a pas de liens entre dette et inflation sinon on aurait eu de l’inflation chaque année depuis 2008 en proportion de la dette. On était pas très endetté dans les années 70 et pourtant il y avait une inflation plus forte qu’aujourd’hui. Le Japon est beaucoup plus endetté que nous et pourtant il n’a pas eu d’inflation dans les années 2010 non plus, etc. Aucun exemple ne va dans votre sens.

            « l’Allemagne bien gérée l’a toujours refusé. » Elle l’a accepté avec l’émission de dettes UE.

          • ScopeWizard dit :

            @Sorensen

            Ah ?

            Et c’ est tout ? pas plus ?

    • Edgard Funkle dit :

      Le BR 1180 est une copie du North American RA-5C Vigilante qui lui vola cette année là…

      Deja les US donnaient le La et nous suivions… Nos réacteurs nucléaires sont de conception Westing House…

      • ScopeWizard dit :

        @Edgard Funkle

        Pourquoi « une copie » ?

        Son équivalent plutôt ; mais plus spécialement conçu afin d’ être embarqué et se joindre aux groupes aériens des grands porte-avions de l’ US NAVY alors fers de lance d’ une puissance Américaine pouvant se projeter depuis la mer partout dans le monde .
        En tout 150 de ces biréacteurs construits , ailes repliables .

        Sachant que dès lors qu’ il s’ agissait d’ aboutir à ce type d’ avion pour de telles missions , compte tenu du contexte scientifique comme technologique , à moins d’ une volonté avant-gardiste en ces années 1950 certaines similitudes dans la conception s’ imposaient d’ elles-mêmes .

        D’ autant que notre appartenance à l’ OTAN d’ alors pouvait même conditionner certaines « exigences » .

        « Deja les US donnaient le La et nous suivions… Nos réacteurs nucléaires sont de conception Westing House… »

        Oui , évidemment puisqu’ en gros suite à toute une phase de « reconstruction-restructuration » l’ Europe ne commence à réellement redevenir économiquement comme financièrement « viable » qu’ à partir de la fin des années 1950 ( de mémoire précisément à partir de 1958 ) d’ où par exemple , de mémoire me semble t-il , la mise en application tardive de certaines dispositions telles que les Accords de Bretton Woods qui en somme ne s’ éterniseront guère puisqu’eux-mêmes voleront en morceaux dès l’ année 1971….

        C’ est du reste ce « nouveau départ » qui va inciter De Gaulle une fois premier Président de la Vème
        à intensifier certaines recherches sur l’ énergie nucléaire entreprises quelques années plus tôt ( Mendès France sous le régime de la IVème République époque Coty ) ainsi qu’ à mener une entreprise d’ intenses négociations avec JFK aussi admiratif que méfiant du dirigeant Français et tous deux anciens soldats à fort prestige , afin que la France puisse à l’ instar de la Grande Bretagne être seconde en Europe à se doter d’ une composante nucléaire à fins de dissuasion pouvant « appuyer » la présence comme le parapluie US en ce début des années 1960 principalement articulés autour de moyens aériens et terrestres classiques mais également d’ une flotte de bombardiers stratégiques à grande capacité , rapides , à long rayon d’ action destinée à la frappe nucléaire en profondeur depuis une altitude élevée par effet de saturation tels que le B-47 Stratojet ou le plus récent B-52 Stratofortress , ceci en attendant l’ avènement des missiles balistiques très longue portée dont les USA imaginaient l’ URSS tellement en avance , notamment du fait de leurs incroyables réussites dans le spatial .

        C’ est cette volonté qui permettra de nous équiper en infrastructures telles que nos diverses centrales nucléaires qui maillent à ce jour une bonne partie du territoire et qui jusqu’ à il y a encore peu , avec les installations hydro-électriques ( barrages ) , nous donnaient un tel avantage en matière de fourniture d’ électricité alors peu chère et au « bilan-carbone » plutôt très bon .

        NORTH AMERICAN A-5 VIGILANTE :

        https://www.scalemates.com/products/img/2/9/4/957294-20627-38-pristine.jpg

        http://www.avion-chasse.fr/wp-content/uploads/2011/09/a-5-vigilante-1.jpg

        https://www.militaryimages.net/media/ra-5c-vigilante.2436/full

        https://i.pinimg.com/736x/33/06/99/33069993bef369770ab8d460e9abd0b6–vigilante-photos.jpg

        https://www.euro-maquette.eu/media/product/6e5/trumpeter-ra-5c-vigilante-598.jpg

        https://drawingdatabase.com/wp-content/uploads/2015/03/north-american-a-5a-vigilante.gif

        https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/6d/RA-5C_VigilanteOrlando.jpg

        https://www.youtube.com/watch?v=PyIOyQniNe0

        Alors puisque d’ évidence vous l’ êtes vous même , à propos de « Vigilante »….
        https://www.youtube.com/watch?v=eKXILNMXxs0

        Prenez soin de vous

      • et v'lan passe moi l'éponge dit :

        Non le BR1180, n’est pas une copie, il sont assez dissemblable.
        Si encore le fameux tunnel de l’ A5 (par lequel devait être largué les bombes), entre les deux réacteurs avait été copié. Mais non, cette brillante idée c’est révélé être un gabegie dangereuse pour l’avion.
        Cette erreur de conception donnera le RA5C de reconnaissance qui fera plus ou moins bien le job, au contraire des Mirage IVP plus tard qui brilleront dans cette mission.

  10. dompal dit :

    @M. Lagneau,
    Il est étonnant de voir le nombre de vos papiers cette semaine interdits de contributions……. ou bien c’est mon ordi qui part en sucette ?
    Vous vous retranchez habituellement derrière : « ça crée trop de polémiques enflammées entre lecteurs », ce qui peut se comprendre aisément concernant certains sujets.
    Mais j’avoue avoir du mal à comprendre quelles polémiques il peut y avoir sur la livraison de Léo espagnols à l’Ukraine, pour ne citer en exemple que le dernier de vos papiers !??

    • Laurent Lagneau dit :

      @ Dompal,

      Eh bien considérez que, depuis le 1er août, les articles sont fermés aux commentaires par défaut.

      • Robert dit :

        Vous êtes peut-être en vacances à vouloir penser à autre chose que de surveiller des vieux galopins sur votre blog?

    • ScopeWizard dit :

      @dompal

      Oui , c’ est vrai .

      Mais en parallèle , vu la participation qui semble plus nombreuse mais l’ effondrement du niveau des participants contre la prise de pouvoir de la crétinerie ambiante ( chacun ayant SA ou SES raisons ) , rien que sur le plan du « savoir-vivre » , il est clair que la modération se retrouve avec un surcroît de boulot qui au bout d’ un moment n’ est plus gérable ou tenable sans risquer de fondre les fusibles l’ un après l’ autre .

      Si cela peut vous consoler , il y a un ou deux ans , sur 100 % de commentaires que postait le @Scope , 100 % étaient pratiquement à chaque fois validés .
      Depuis , ça tourne plutôt entre 70 et 80 %….

      C’ est certes parfois rageant , mais c’ est comme ça ; et sans parler de tout ce qui partira à la benne si trop d’ ordures venaient s’ accumuler après premières validations .

      Et la situation générale a considérablement empiré cette année notamment avec l’ Ukraine ou l’ orientation politique de notre gouvernement .

      Donc que Laurent LAGNEAU , notre hôte et bosseur stakhanoviste du site , cherche à préserver ce qu’ il est encore possible de préserver , c’ est-à-dire le blog + LUI + NOUS le cas échéant , mais quoi de plus naturel !

      Franchement tant mieux ! 🙂

      Parce que nous ne sommes plus à l’ abri que nos chers gouvernants et autre ne s’ intéressent de beaucoup plus près à ZONE OPEX -et tant d’ autres- au point d’ un de ces quatre décider d’ y imposer un « carnet de route » qui fera fuir plus d’ un commentateur ne se sentant point à classer « bon » ou « mauvais » citoyen Chinois .

      Eh oui , il y a ça aussi dans l’ équation….

      Prenez soin de vous

  11. Sorensen dit :

    Donc aucune avance. Le Français s’était trop avancé, pour être exact.

    • ScopeWizard dit :

      @Sorensen

      « LE » Français ?

      Curieuse formulation….

      Quelle affection pour ce pays ; c’ est dingo , au point qu’il y a de quoi en être tout chose…

      Quelle émotion !

      C’ est inouï….

      • Sorensen dit :

        Idoine, pas curieux. Être factuel, toujours. Et laconique. Et puis supérieur aussi.

        • ScopeWizard dit :

          Vous faites bien de souligner « supérieur aussi » .

          Nous sommes nombreux à avoir compris combien vous l’ étiez , de même que vous n’ êtes pas ici pour informer , ou encore que vous en avez oublié PLUS que quiconque en aura appris , ou encore et cette touchante attention par l’ intermédiaire d’ un autre futur Prix Nobel m’ était destinée , que les faibles cela s’ écrase .

          Donc ne vous faites aucun souci ; Sorensen est effectivement SUPÉRIEUR .

        • Czar dit :

          Comme en 18. Puis en 45.

          • Sorensen dit :

            Mon pays n’existe que depuis 1948. L’on y fabrique des prix Nobel à la chaîne.

          • ScopeWizard dit :

            @Sorensen

            Israël ?

            Ah oui , je comprends mieux…

            Le « peuple élu » .

            M’ enfin , ça ne change rien ; le fait est que vous êtes imbuvable peu importe que ce soit génétique , culturel , traditionnel , éducationnel ou atavique ; c’ est avant-tout une affaire de savoir-vivre , notamment le respect et la considération que vous devez à celui d’ en face , et ce quels que soient la profondeur des désaccords ou même le sujet abordé….

            Eh oui , pour un temps nous sommes encore en « démocratie » .

            Maintenant , si vous refusez de comprendre un truc aussi élémentaire….

          • ScopeWizard dit :

            « et ce quels que soient la profondeur des désaccords ou même le sujet abordé…. »

            et ce quelle que soit la profondeur des désaccords ou blablabla….

          • Sorensen dit :

            Pas de dialectique, ou j’ai raison ou j’ai tort.

        • Alexandre dit :

          Et puis humble , faut le souligner…

        • Vinz dit :

          Mytho donc. Et errant, toujours. Comme nos énarques. Tellement sur-diplômés.

        • Fralipolipi dit :

          La Sossotte de service a encore snifé un surplus de moquette !!!
          Elle est supérieure à rien du tout la Sossotte … elle est juste comme d’hab … imbuvable … du fait de son ego frisant l’hystérie et de son agressivité gratuite usuelle …
          C’est le sac à puces de ce blog.

          • Sorensen dit :

            Non, je sens le cheval.
            C’est tellement mieux que de raconter n’importe quoi et de manquer de dignité.

        • ScopeWizard dit :

          @Sorensen

          Et puis , si supérieur poil à gratter plein de puces de cet espace merveilleux….

          Réalisez-vous , mais alors ne serait-ce qu’ une seconde pleine , l’ ampleur de la sottise que vous pondez lorsque vous dites : « Le Français s’était trop avancé, pour être exact. »

          Ceci afin de donner un sens à « Donc aucune avance. » ?

          Où avez-vous jamais vu que surtout en matière technologique ou scientifique et encore plus dans le secteur hautement stratégique de la Défense , quiconque puisse être « trop en avance » ?

          Je vous résume le truc : en somme , qu’ elle soit d’ origine contrôlée , extrapolée , ou reprise d’ autres qui seraient d’ origine étrangère , les Français ont eu une idée .

          Pour X ou Y raison , ou n ou n’ facteur , le fait est qu’ils n’ ont pu la mener à bien jusqu’ à la concrétiser entièrement .

          En aucun cas , cela n’ est synonyme d’ un excès d’ avance .

          Eh non , parce que vous savez très-bien que c’ est ce TEMPS D’AVANCE après lequel TOUTES les puissances de la planète courent ; ceci afin précisément de pouvoir se mettre en position de faire la course en tête , de servir de lièvre et non l’ inverse .

          Question de rapport de forces , de compétition , etc….

          Par conséquent , chacun cherche mais peut évidemment échouer ou ne pas aboutir sachant que celui qui dispose ou consacre le plus de moyens diversifiés ( recherche fondamentale , expérimentations , financement , infrastructures , têtes bien faites , etc… ) avec constance régularité voire accroissement , augmente ses chances d’un de ces quatre être CELUI qui trouve « un truc » susceptible de rebattre les cartes , le Graal ou quelque chose qui y ressemble .

          C’ est sûr , on peut se contenter d’ être « idoine » , « laconique » ou « factuel » , mais pour ce qui est d’ ainsi se garantir quelque « supériorité »….

          Bof !

          • Sorensen dit :

            « En aucun cas , cela n’ est synonyme d’ un excès d’ avance . » Ahah, alors ça, effectivement, ça ne risque pas d’arriver.

          • ScopeWizard dit :

            Décidément , cette dent….

            Mais quand va t-elle donc finir par percer….

            Pauvre petit Sorensen , yé compatis….

  12. Robert dit :

    Dommage que le lien nord coréen soit fermé aux commentaires.
    Il y avait de quoi discuter autour du terme « volontaire ».
    Pour le coup, Soral pourrait s’engager, tant qu’il ne l’ouvre pas.

    • Guillotin dit :

      @Robert : j’attends avec impatience vos commentaires à propos des très nombreux « volontaires » occidentaux qui sont présent aux côtés des milices ukrainiennes depuis le début de l’opération spéciale et même avant …: car cela est bien réel, cela a déjà eu lieu , cela n’est pas du putatif ni de l’hypothèse.

      • Robert dit :

        Je n’ai aucune information à ce propos, ni côté russe à part l’ancien soldat breton qui poste des vidéos.
        https://alawata-rebellion.blogspot.com/
        Je ne prenais d’ailleurs pas position, juste une petite pique sur un narcissique de première catégorie qui parle parfois de sujets intéressants mais réussit toujours à tout ramener à lui. Dans le cas de la Corée du Nord, il était délirant.
        J’ai connu des volontaires, du Liban, de Croatie, de Birmanie, ils étaient assez modestes.
        Si vous avez des informations, ça m’intéresse toujours, y compris les gauchistes au Kurdistan.

    • ScopeWizard dit :

      @Robert

      Juste une question…

      Vu que nous assistons depuis quelque temps à des contributions signées du même pseudo alors qu’ il s’ agit parfois de deux intervenants différents ; y a t-il plus d’ un @Robert ?

      Si je demande cela , c’ est qu’ il m’ arrive de ne pas vous reconnaître….

      Si vous pouviez clarifier ?

      • Robert dit :

        Je n’ai pas remarqué, il me semble qu’il n’y a que moi. A un moment, il y avait un autre, mais je ne le vois plus.

    • Vinz dit :

      « Il y avait de quoi discuter autour du terme « volontaire ». »
      Même les intervenants [russes donc] ont éclatés de rire sur le platal. Y en a un qui demande vite fait si « volontaire nord-coréen » ce serait pas un oxymore.

      • Robert dit :

        Je pense que même très encadrés, beaucoup de nord coréens seraient volontaires pour quitter leur prison.

  13. Montesino dit :

    Bonjour
    Il faudra un jour parler de Mr Payen inventeur de la voilure delta
    Même Georges Lucas utilise ce type de voilure !!!
    Son musée est a Paray Vieille poste au pied du Concorde
    L’histoire oublié trop souvent les vrais inventeurs
    Arnaud Montesino

    • ScopeWizard dit :

      @Montesino

      Bonjour

      Oui , mais vu que ce sont surtout les Allemands qui en somme juste après lui vont pousser le concept , notamment avec Lippisch , les frères Horten , ou les travaux de l’ Américain Northrop ou ceux de Convair , ce pauvre Payen est très vite tombé dans les limbes des oubliés de l’ Histoire….

  14. vrai_chasseur dit :

    Pour en rajouter une couche
    Les concepteurs de la navette spatiale américaine (NASA et Rockwell) se sont inspirés des avancées des travaux français sur VERAS.
    Plus précisément sur 2 points : la forme aérodynamique générale et le principe du revêtement en matériau rayonnant par tuiles.
    cf le document de la revue de physique appliquée du 5 Juin 1970 par les concepteurs du VERAS : « il est intéressant de noter que des techniques mises au point au cours de cette étude ont été retenues pour la réalisation du projet de navette spatiale »
    http://hal.archives-ouvertes.fr/jpa-00243416/document

  15. VinceToto dit :

    Mach 20 ou c’est fichu : https://www.smithsonianmag.com/air-space-magazine/mach-20-or-bust-20679807/
    Pour le moment: Russie et Chine pas fichus.
    Mais c’est bien de faire un peu de chauvinisme de temps en temps. Les Hindous sont pires.

  16. Oliver dit :

    Tout cela me rappelle aussi l’exceptionnel intercepteur biplace tout temps canadien AVRO CF-105 ARROW (grand avion à voilure delta en position haute).
    En avance sur son époque, le projet fut sacrifié (annulation 1959) sur l’autel d’intérêts partisans politico-financiers nord-américains – Argh… Enfin Tabernacle !
    Premier avion au monde équipé de commandes de vol électriques. Il disposait également d’un pilote automatique et avait une soute à armement ventrale.
    https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Avro_Canada_CF-105_Arrow
    Les performances et avancées technologiques (de ce bel avion dixit la définition de Dassault) auraient au moment où les USA représentaient fin des 50’s/début 60’s, à eux seuls, près de 61% du PIB mondial, un camouflet technologique difficile à assumer.
    https://youtu.be/-53vzHCcAp4

    Un film retrace cette aventure qui est toujours une blessure au Canada.(en 2 parties 2h50 )
    https://youtu.be/qnUNSdk8xus

    • Paddybus dit :

      Oui, fort instructif…

    • ScopeWizard dit :

      @Oliver

      Impeccable ! 🙂

      Voyons si je retrouve un petit travail auquel je m’ étais il y a quelques années , livré….

      Le HIC est que je crains que les liens ne fonctionnent plus…et il y en avait un paquet !

      Bah , restera toujours le texte….

      Ben non ; chou blanc sur toute la ligne ! 🙁

      Merci des liens notamment celui du « célèbre » téléfilm Canadien que personnellement je n’ ai eu que si rarement l’ occasion de visionner….et qui est pourtant très-bon .

    • farragut dit :

      @Oliver
      Je pense que les gouvernants canadiens d’alors ont été assez sensibles à l’argument « convaincant » des américains, signifiant entre autres:
      « De toute façon, si votre intercepteur n’arrête pas les bombardiers russes, nous n’aurons pas d’autre solution que de faire exploser les têtes nucléaires de nos missiles Nike sur votre pays pour les stopper, alors que vous pourriez nous en acheter directement au lieu de dépenser votre argent bêtement… »
      Imparable…
      Un peu comme Poutine avec les Ukrainiens, en les avertissant que s’ils font tomber des missiles en Russie, il n’aura d’autre solution que de les atomiser tous, et le reste du monde avec en prime… 😉
      Et comme les missiles ex-soviétiques sont communs aux deux côtés, une erreur d’interprétation est si vite arrivée… même qu’il en est tombé un en Bélarus, pas vrai ?

      • et v'lan passe moi l'éponge dit :

        –De toute façon, si votre intercepteur n’arrête pas les bombardiers russes, nous n’aurons pas d’autre solution que de faire exploser les têtes nucléaires de nos missiles Nike sur votre pays pour les stopper, alors que vous pourriez nous en acheter directement au lieu de dépenser votre argent bêtement…
        Oui sans doute, on peut avoir une autre lecture. Pour cela il faut se rappeler que le programme ARROW n’as pas été qu’arrété, le prototype, les plans et les outillages spécifique ou été détruit. Cela a été le cas également pour le BAC TSR-2 anglais a la même époque.
        Une façon de tuer la concurrence, qui a été plutôt efficace puisque les anglais et le canadiens n’ont plus rien fait de menaçant pour l’industrie américaine. le Harrier étant une excentricité britanique dont eux seul on su voir le potentiel.

  17. Thierry (le plus ancien) dit :

    la navette spatiale américaine a été le premier planeur de l’espace à se concrétiser ailleurs que sur le papier, pour autant le programme a aujourd’hui disparu et n’est plus d »actualité nul part, ce qui risque bien d’arriver également aux missiles hypersonique, des papillons à durée de vie très courte.

    La chaleur de la rentrée dans l’atmosphère est toujours fatal pour tout radar de détection à émission de chaleur, ça va faire bip sur l’écran et vlouf pour le départ d’un missile anti-missile qui partira automatiquement sans intervention humaine, faisant un trou dans les ailes de ce planeur papillon qui batifolera à mach 5 dans les couches supérieur.

  18. bullnar dit :

    un enarque par ci , un elu idealiste par la, quelque journalistes et , plus rien… pchiiitttttt

  19. Czar2 dit :

    Très beau projet malheureusement pas arrivé à son terme.
    Mais pas certain pour l’avance, les projets américaines X-20 (annulé mais quelle feuille de match au niveau des pilotes !) et X-23 (vol en 1966).
    Mais nous pouvons être fière collectivement !

    • Czar (le vrai) dit :

      Ton encéphale embrumée ne te permet pas de te trouver un pseudo par toi-même ? nan, parce que je n’ai pas particulièrement envie d’être associé – même si faut pas être finaud pour confondre – à tes platitudes et à ta syntaxe crasseuse
      je sais pas, moi, « la crampe » ça t’irait mieux c’est déjà plus dans la mesure de ton personnage
      t’es déjà responsable de la fermeture des comms avec ta petite usurpation d’identité, t’as semble-t-il trop con pour avoir reçu le message du premier coup.

      • Czar2 dit :

        Arrêtez la fumette, l’unicité d’un speudo … sacré concept qui relève de la psychiatrie !
        Si vous ne savez pas, fermez là, ça vous rendra plus crédible ou du moins ça aidera à cacher une débilité profonde.
        Responsabilité dans une réduction des commentaires ? Aide vous admin ou modérateur pour tenir de tels propos.
        P.s. : j’utilise ce pseudo depuis vingt ans et je n’ai aucun doute que d’autres l’utilisais avant… et bien je ne fait pas un caca nerveux, je n’ai pas 12 ans !

        • Czar (le vrai) dit :

          OSEF de savoir comment on t’appelait à la communale, ***e d’huitre là il se trouve qu’on est sur OPEX360 et un ‘Czar’, y en a qu’un, on n’en a jamais vu qu’un seul commenter avec ce blaze et c’est mézigue

          le taulier a fermé les comms quand je me suis plaint qu’un peintre – donc toi – usurpait mon nom pour me faire dire des choses que je ne disais pas. donc OUI ce foutoir est « un peu » de ta faute

          • Czar2 dit :

            Ne me salissez pas avec votre médiocrité.
            Vous admettez être le fait générateur de la fermeture des commentaires (la source est votre plainte) ! N’essayez pas de m’emmener dans votre médiocrité en reportant la faute sur un autre !
            Vous une petite pleureuse, pleurez, plaignez vous !
            Un pédant au verbe inversement aussi haut que le niveau de son esprit.
            Nous sommes sur Opex 360 soit Zone Militaire, pas dans votre repaire de névrosé ! N’oubliez pas vos pilules roses !

          • Czar dit :

            non le fait générateur, c’est une usurpation d’identité dont tu es l’auteur quant au fait que je botte quelques cu-istres la démonstration en est faite qu’ils me répondent sous pseudo d’emprunt après l’esprit de l’escalier, le courage du corridor.

        • Czar3 dit :

          C’est pour cela qu’il rage, il ne comprend rien à rien.

          • Caesar-César-Kaiser-Czar-Tsar dit :

            Monsieur Czar,
            Je pense plutôt que Laurent Lagneau a fermé les commentaires parce que des gens comment vous y sévissent.
            Je ne parle pas de vos opinions, pourtant souvent contestables, mais de votre manière de les exprimer, trop souvent à base d’agressivité et d’injures.
            Mais si vous préférez croire que vous avez l’oreille du patron et que c’est pour empêcher quelqu’un d’emprunter votre pseudo qu’il l’a fait, libre à vous.

          • Czar tout nu chassant la Cacator! dit :

            Méfiance mes frères Czar.
            Peut-être Lagneau nous manipule t’il pour nous diviser, afin de nous dominer. Car c’est à nous chers frères, nous les Czars que le monde est destiné.

          • ScopeWizard dit :

            Pffffffffff…..

            Bon sang mais c’ est simple pourtant ; @Czar2 ou Czar3 ou + , adoptez donc un avatar que l’ on puisse immédiatement faire la distinction .

            Ainsi plus de confusion possible avec le premier !

  20. Jul dit :

    Oui bah maintenant elle et extrêmement en retard, donc cette article n’à aucun intérêt sauf à ce réfugier derrière de faux argument pour oublié le retard cruciale que l’on à dans les nouvelle technologies…

    • Czar dit :

      regarde les choses du bon côté, Vulv Niveau langue, t’es en avance de trois siècles, minimum. J’ai l’impression d’être Caton lisant un plouc de Rhétie époque Bas-Empire

      les Visiteurs, mais sans le cabot clavier

  21. Frérot Georges dit :

    Pourquoi ces deux missiles, ASMP-A et demain ASN4G, ne pourraient-ils pas être porteur de charges conventionnelles pour traiter des cibles de fortes valeurs stratégiques ?

    • E-Faystos dit :

      Parce que quand tu tire un pétard tactique, ce qui est sur le chemin ne s’inquiète pas de voir une ville se volatiliser et pourrir pour des années à cause de la radioactivité.
      Tant pis pour le bâtiment ou le quartier mais on peut reconstruire…
      Une arme de dissuasion, c’est pas simplement un pétard magique : c’est une vrai menace.
      Quand tu es assis dessus et que tu parle, tout le monde scrute tes sourcils. Si jamais les mots « si » et « nucléaire » dans la même menace, ça fait tout de suite monter la tension.
      .
      Et c’est mauvais, la tension.
      Ensuite, il faut que la menace soit floue dans ses performances.
      Si on sort le M51 pour cogner Medhi, le jyhadiste de Molenbeek, ca le fera moyen.
      D’abord parce même sans la charge, le M51 est trop cher pour Medhi-le-martyr.
      Idem pour l’ASMP-A qui est une arme d’avertissement.
      Ses caractéristiques sont connues… Mais sont-elles exactes? Certainement pas. Or si on dégaine un châssis d’arme de dissuasion pour des broutilles, on se découvre pour rien.
      Et c’est pour cela que les Russes en Ukraine sortent du matériel connu à des rares exceptions près.
      Je veux bien me moquer des stratèges Russes (« les Ukrainiens attendent que nous les libertins de l’oppresseur Nazi ») mais prendre les Russes pour des cons… Non.

    • fred131 dit :

      Parce que le pays destinataire pourrait confondre avec une frappe nucléaire et riposter en conséquences ?
      .
      C’est là que l’on voit les coups tordus de Poutine. Les missiles kalibr ou Iskander ont des capacités nucléaires mais sont utilisés comme missiles de croisières conventionnels. J’imagine la suée du responsable ukrainien de la défense aérienne à chaque fois que les russes en tirent un et qu’il passe leur défense…

    • Alexandre dit :

      Bonjour, je crois qu’il s’agit de notre doctrine d’emploie de l’arme nucléaire.
      Tout le monde doit savoir que si un asmp vole vers une cible, c’est une frappe nucléaire et rien d’autre. Par exemple les Russes utilisent le kinjal qui peut emporter une charge conventionnelle et une charge nucléaire tactique. Je crois que si (dans un conflict extrêmement peu probable selon moi) ce missile était utilisé contre nous, il serait considéré comme une attaque nucléaire ( même si en fait il y a une charge conventionnelle dedans) et déclancher ait une frappe d’asmp qui est notre arme pré stratégique.

    • tschock dit :

      Manoeuvrabilité.