En plus des livraisons de F-35A, le Danemark va garder ses F-16 en service plus longtemps que prévu

Quand, en 2016, le Danemark annonça son intention de commander seulement 27 chasseurs-bombardiers F-35A auprès du constructeur américain Lockheed-Martin afin de remplacer la trentaine de F-16 encore en service au sein de sa force aérienne [la « Flyvevåbnet »], on pouvait estimer que ce nombre d’appareils allait être insuffisant pour assurer l’entraînement des pilotes, les missions de police du ciel et les éventuels déploiements à l’étranger. Et le tout en jonglant avec les indisponibilités techniques. Et cela d’autant plus que le contexte sécuritaire avait déjà changé avec l’annexion de la Crimée par la Russie et les intimidations de Moscou à l’endroit de Copenhague.

Six ans plus tard, et alors que les premiers F-35A ont été livrés à la Flyvevåbnet [mais ils sont restés aux États-Unis pour la formation des pilotes, ndlr], le ministère danois de la Défense a finalement changé ses plans. Cela étant, il ne sera pas question de passer une commande supplémentaire auprès de Lockheed-Martin… mais de maintenir plus longtemps en service les F-16, dont le retrait aurait dû intervenir en 2024.

« L’agression de Poutine en Ukraine a changé l’Europe et les menaces auxquelles nous sommes confrontés », a justificé Morten Bødskov, le ministre danois de la Défense. « La situation de la politique de sécurité en Europe est fondamentalement différente de celle de 2016, lorsque l’accord sur les avions de chasse a été conclu. Il faut agir maintenant » et « la défense du territoire de l’Otan à l’est est plus centrale que jamais », a-t-il ajouté.

En conséquence, a annoncé M. Bødskov, un investissement de 1,1 milliard de couronnes danoises [150 millions d’euros] sera consenti pour « faire voler les F-16 jusqu’en 2027 ». Cette somme doit couvrir les dépenses de carburant, l’achat de pièces de rechange et les soldes du personnels nécessaires à leur mise en oeuvre.

Ce dernier point est le plus « critique », comme l’a souligné Hans Peter Michaelsen, un expert danois des questions militaires. En effet, la force aérienne danoise risque de manquer de techniciens et de pilotes pour assurer à la fois la montée en puissance des F-35A et le maintien des F-16.

Quoi qu’il en soit, pour le ministère danois, cette décision permettra à la Flyvevåbnet de « renforcer la défense » du royaume et, « si nécessaire », de « participer à des missions de l’Otan, comme la police du ciel dans les pays baltes », comme cela a récemment été le cas en Lituanie, avec quatre F-16.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

59 contributions

  1. Clavier dit :

    Ils ont renoncé à les offrir aux Ukrainiens …?
    Sage précaution, car leur redoutable armée de l’air dont les derniers avions sont de l’autre côté de l’océan risque d’avoir du mal à défendre leurs polders de là où ils sont

  2. philbeau dit :

    Passé l’enthousiasme un peu aidé il est vrai par Washington en faveur de la merveille du siècle selon l’excellente action marketing de Lockheed Martin , la raison commence-t-elle à revenir dans les rangs des états européens acheteurs . Car comparer le F35 au F16 d’il y a quarante ans et voir en lui son successeur est trompeur , ni dans le périmètre opérationnel ,ni dans le coût d’utilisation l’un n’est pas ce que l’autre était . Et pour des « petits » états comme les pays nordiques notamment , le F35 est pour nombre de missions de routine soit surdimensionné , disposant de fonctionnalités inutiles , soit insuffisant par ses faibles capacités comme plate-forme volante ( rayon d’action , vitesse – on rappelle qu’il ne peut dépasser mach 1 que sur une courte durée , on souhaite du plaisir aux norvégiens qui l’utilisent pour la police du ciel face à des bombardiers russes largement supersoniques , lourde empreinte logistique , etc…) . C’est un appareil défini sur des critères spécifiques à l’USAF , qui sont remis en cause depuis sa mise en service prématurée il y a déjà de longues années selon l’extravagant principe de remise à niveau au fur et à mesure de la résolution des insuffisances programmatiques , le coût de cette méthode étant une variable mise de côté , et qui certes permet une homogénéité des flottes Otan , mais présente un risque de disponibilités pour la majorité des aviations concernées . La décision danoise semble prendre en compte cette question , qui s’ajoute évidemment aux coûts de mise en oeuvre qui varie selon les études gouvernementales successives venant d’outre-Atlantique

  3. Le Suren dit :

    Bonne initiative.

  4. Thierry (le plus ancien) dit :

    En plus de l’absence total livraisons de F-35A, la France va garder ses Rafales en service encore bien plus longtemps que prévu
    ——————————————————————————-

    j’ai juste remanié le titre de cet article pour bien faire sentir à quel point l’armée de l’air française est en train de passer derrière toutes les armées de l’air de l’OTAN et l’EUROPE, un bel exploit budgétaire dont le bilan comptable brillant peut être admiré au musée de la 5ème république! 55 rue du faubourg St Honoré à l’Elysée, Paris. faites vite pour y aller avant que les araignée et souris le bouffe en totalité !

    • Too dit :

      Trop gros passera pas.

    • MICA X dit :

      Il me semble que le R fait le job et bien, qu il est évolutif (moteur, électronique etc.) et que, comme le disaient les anciens : un tu l as bien vaut mieux que deux tu l’auras, peut-être, et encore, si ça marche…et même si ça marche tout ton pognon y passera pour une flotte échantillonaire.

    • Bomber X dit :

      « En plus de l’absence total livraisons de F-35A, la France va garder ses Rafales en service encore bien plus longtemps que prévu »
      Ah bon ? C’est à dire ? Développez histoire qu’on se marre, comme d’habitude avec vous.
      Je ne crois pas avoir jamais lu une déclaration de responsables de notre armée de l’air se plaindre du Rafale, bien au contraire. Et puis cet avion a toujours été prévu pour rester en ligne jusqu’en 2060. Normal pour un avion sain, qui fait le taf. Quel serait la plus value d’acquérir un avion américain qui ne fait pas le job pour lequel il a été conçu ? Voyez ça : il n’est même pas capable de remplacer le F-16 alors qu’il était prévu pour ça ! Pauvre bête quand même…………..

      • Thierry (le plus ancien) dit :

        Vous n’avez pas l’air d’avoir bien compris ce qui s’est passé en Ukraine pour l’aviation de 4ème génération face à tout type de système anti-aérien et radar de détection.

        Les israéliens peuvent continuer à bombarder en Syrie et alentours avec leurs F-35 alors que les Russe doivent se contenter de lancer des missiles longue distance depuis leur espace aérien.

        et maintenant on en est au stade ou face à la pénurie de missile guidé les russes n’utilisent plus guère que des lance roquette et de l’artillerie basique, leurs avions on ne les voit plus trop, même à la parade à Moscou pour célébrer la fin de la seconde guerre mondial le ciel est resté vide… faut bien qu’ils en gardent quelques uns pour des provocations de frontière et viol d’espace aérien.

        • Nauatg dit :

          Bon en fait vous êtes un pitre!
          Ou vois faites partie du ne usine à trolls.
          Mais une méconnaissance pareille des opérations aériennes c est lunaire qd on se permet de commenter dans le domaine.
          Les F35 israéliens sont totalement vus et discriminés et les F16 continuent de faire ces mêmes missions qu ils réalisent depuis 20 ans.
          C est à dire qu eux, a contrario de la truelle dite furtive pour les simples d esprit, n ont pas besoin d un kc135 par Fail35 pour faire plus de 500 kms.

      • Bomber X dit :

        Oui, oui, on sait tu es un « spécialiste » et toi tu as tout compris !
        Ca doit être pour ça que beaucoup de monde se fout de ta g***** sur ce site. En reconnaissance de ton expérience ! 🙂
        Alors déjà, ce qui a gêné l’aviation russe, c’est de ne pas avoir détruit les DA et l’aviation ukrainienne dès le début des opérations contrairement aux doctrines occidentales et donc française. Et on voit désormais qu’ils l’ont compris, le Donbass à peut près « nettoyé » et l’aviation russe (hélicos + SU-25 surtout) faisant de gros dégâts dans les défenses ukrainiennes à coup de roquettes de 122 mm à basse altitude. C’est la doctrine russe : utiliser l’aviation comme une « extension de portée d’artillerie ». D’ailleurs, s’ils ont connu autant de dégâts c’est aussi à cause de leur emploi majoritairement de bombes « aveugles » qui les met à portée des DA, quand nous côté français nous n’avons que des bombes guidées à plus ou moins longue portée (donc sécurité).
        Pour les Israéliens, ils bombardent depuis le Liban qui n’a pas d’aviation de chasse, ni de défense aérienne et à coup de missiles longue portée. Tes F-35 restent bien au chaud dans leur hangarette climatisée, la majorité du job est fait par les F-16.
        Mais sinon, on attend toujours tes développements. Et avec un raisonnement s’il te plait, pas tes bêtes copier/coller où toi même ni comprends visiblement rien. Merci comique.

        • Alpha (α) dit :

          @Bomber X
          Allons, allons… On ne tire pas sur une ambulance ! 🙂
          En revanche, +1 pour votre réflexion sur la doctrine russe, les villes rasées attestant de l’emploi massif de bombes lisses et pas précises par l’aviation.
          Et +1 pour votre com sur les frappes israéliennes sans pénétrer l’espace aérien syrien. J’ajoute au passage, que dans le cadre d’une certaine « déconfliction », Israël prévient la Russie qui dispose de bases en Syrie, des frappes qu’elle va lancer.

    • EchoDelta dit :

      La seule différence est que nous aurions pu écrire concernant la France : en attendant la livraison des Rafales F4.x puis F5.x, nous nous contenterons d’une flotte réduite de rafale F3R qui donnent entière satisfaction sur le terrain, en espérant que les autres armées de l’air qui lorgnent sur les capacités de l’AAE française, ne pressent pas trop notre gouvernement de la dépouiller pour elles.
      Le seul vrai problème du rafale est la faible capacité de production. Si les USA et LM avait fait un Rafale, il équiperait toutes les armées du monde, et l’OTAN en particulier, et personne ne se poserait la question de savoir s’il existe un meilleur avion. Ce serait LE standard aéronautique du moment pour 25 ou 50 ans.

    • Royal Marine dit :

      Heureusement ! La France, elle, a des avions qui volent, ça ne vous aura pas échappé? Hé oui! Ça semble tellement étonnant de nos jours aux Occidentaux… Les Orientaux, eux, ont assez d’argent pour s’offrir à la fois le F35 pour faire plaisir aux US, et des Rafales pour protéger leur pays, et faire les missions…
      Quant aux US eux-mêmes, qui commandaient plus de F15 et F18 SH que prévu, tellement ils se méfiaient de leurs coûteuses maquettes rarement disponibles, non seulement ils prévoient d’en arrêter les commandes, de raccourcir leur vie en escadrons et flotilles, mais de les remplacer au plus vite… Sans compter la commission d’enquête du Sénat qui vient de s’ouvrir…
      Alors non. La France est très bien lottie avec le Rafale… Ne lui manque que les budgets pour en avoir plus…

    • jean dit :

      Incompréhensible le sens de votre commentaire.
      Vous ne donnez aucun argument concret ou étayé

    • Pascal (l'autre) dit :

      Ah on revient à ses fondamentaux! Il y avait longtemps que nous n’avions plus lu vos critiques toujours aussi « impartiales » concernant le Rafale! Ce qui est ancien est souvent faisandé, vous devriez changer de pseudo!

    • Gaulois78 dit :

      @Thierry (le plus ancien)
      Bah oui, la France sera contrainte de garder ses vieux Rafale pour la surveillance de l’espace aérien Européen quand la dinde ne pourra sortir du hangar pour cause d’orage où de maintenance perpétuelle lucrative…

  5. Carin dit :

    A toutes les pleureuses… voilà un pays qui opère 16 F16, et qui en envoie 4 faire la police du ciel en Lituanie…
    Bon ce pays fait partie des gros radins, et c’est les states qui leurs ont tordu le bras pour qu’il consente à s’arracher le cœur… mais quand même 4 sur 16…. Ils sont forts ces américains!

  6. ScopeWizard dit :

    Ils sont beaux nos Mirage 2000 ; c’ est quoi , la 5 Île de France ?

    Mais y a un truc que je n’ ai pas encore réussi à piger , bon tu me diras ça ne sera pas le premier…oui et très probablement pas le dernier non-plus….pourquoi indiquer « ARMÉE DE L’AIR sur les avions ?

    Pouvait-on les confondre avec les Tigre de l’ Armée de Terre , ou un SNLE peut-être ?

    Scope , vous êtes un drôle de pistolet….

    Oui , affirmatif ; « épistolaire » même ! 😉

    • Charognard dit :

      @ ScopeWizard
      Une passe canon. 😉
      Pour les Mirage 2000-C, l’heure de la retraite va sonner:
      https://www.journal-aviation.com/actualites/les-derniers-mirage-2000c-de-l-armee-de-l-air-prennent-leur-retraite~55436.html

    • Too dit :

      Parce que la marine possède aussi des avions tout simplement.
      Les flottes embarquées ne dépendent pas de l’armée de l’air.

      • ScopeWizard dit :

        @Too

        Ben d’ accord , notamment des Rafale , mais n’ y a t-il pas moyen de les distinguer ?

        Entre l’ emplacement de la cocarde de fuselage , le code d’ identification , ou la plus volumineuse crosse , déjà….

        C’ est-à-dire que je ne me vois pas chercher à lire ce qui figure à la base de la dérive lorsque l’ un ou l’ autre me survole à la verticale même à moins de 300 pieds aux envions de 200 nœuds et même en l’ observant muni d’ une paire de jumelles….

        Je vous le dis , ce ne sera pas mon réflexe .

    • philbeau dit :

      D’accord avec vous Scope , ce n’est qu’un détail mais il est un peu lourdingue . la cocarde bien connue n’était pas suffisante ? à la limite sur les avions de l’ET 60 pour les officiels , mais sur les avions d’armes …d’autant qu’en bons administratifs les responsables de cette éminente décision se voient obligés de rajouter  » et de l’espace » . ça finit par faire panneau de raison sociale d’entreprise …

      • ScopeWizard dit :

        @philbeau

        Boui….

        C’ est à peu de choses près ce que je pense également .

        En fait , comme ça à première vue , je trouve ça assez con .

    • Grosminet dit :

      @ Scope:
      « pourquoi indiquer « ARMÉE DE L’AIR sur les avions ? »
      C’est pour que les Russes dans un avion officiel ne confondent pas nos M2K/Rafale avec les F18 Suisses…..

      Hmmm? On me dit dans l’oreillette que ça ne fonctionne pas,telle bévue étant arrivée il y’a quelques temps ^^

      • ScopeWizard dit :

        @Grosminet

        Pourtant , normalement , entre son Ricola , sa Rolex , ou son flacon Nestlé , le pilote Suisse est très facilement identifiable….

        Étrange….

    • VinceToto dit :

      Il y a des F-35 dans la Garde Nationale de l’Air aux USA, des Rafales dans la Marine française, etc. .
      Et puis « Armée de l’air » sur un avion, on sait que c’est du français.

      • ScopeWizard dit :

        @VinceToto

        Oui ; et de mémoire , aux USA , depuis la Corée ou même un peu avant , en tout cas à partir de 1947 lorsque l’ on passe de US ARMY AIR FORCES à US AIR FORCE , les avions de l’ Armée Américaine portent les inscriptions US AIR FORCE ou USAF , MARINES , NAVY .

    • vrai_chasseur dit :

      @scope
      La photo d’illustration, effectivement ce sont les 2000C du 2/5 Ile de France aux côtés des F16 danois. Peut-être lors de la police du ciel OTAN depuis la Lituanie en 2011, lors du passage de relais aux danois qui prenaient la suite.

      Et à propos de police du ciel, ou plutôt de réassurance : depuis l’invasion de l’Ukraine l’AAE assure des patrouilles régulières dans les espaces aériens polonais et roumains depuis la France avec des Rafale. Missions confidentielles mais on sait qu’il y en a (au moins) 3 par semaine. Les avions décollent et atterrissent de France, ce sont donc officiellement des missions de souveraineté française : la com russe n’a rien à dire …et d’ailleurs ne dit rien.
      Grosse pub pour l’AAE (et pour le Rafale de Dassault) auprès d’un certain nombre d’états-majors alliés qui suivent cela avec grand intérêt en ce moment, même si la com grand public est volontairement à bas bruit sur ces missions. Un pays européen doté d’un chasseur capable d’effectuer en autonomie des missions de souveraineté à plus de 2000 km de distance, sans préavis et sans anicroche … pour le moment un seul pays européen sait le faire (et le Rafale marque beaucoup de points).

    • Pierrot dit :

      Je me demande si ce n’est pas pour faire comme la Marine…
      Explication:
      Il y a quelques décennies (je ne sais plus quand), lorsque les hélicos de SAR en mer secouraient des plaisanciers et que ça passait à la télé, pas moyen de faire comprendre que c’était la Royale et pas la de l’air qui mettait en œuvre ces hélicos. La solution du SIRPA-mer : faire écrire « MARINE » sur le côté des hélicos, de la com’ gratuite.

      Conclusion partielle (et partiale) : comme pour la combi de vol de Macron dans un avion sur le tarmac (ce qui n’a aucun sens, contrairement à une combinaison ignifugée dans un SNLE en mer…), l’Armée de l’air copie la com’de la Marine sans la comprendre

      • JC dit :

        Il est évident que parmi les armées françaises seule la Marine est apte à tout comprendre et surtout à le faire savoir aux autres.

      • ScopeWizard dit :

        @Pierrot

        Je vois ce que vous voulez dire ; mais vous savez même à l’ époque , personnellement je n’ ignorais pas de savoir que les hélicoptères en intervention étaient soit de la Protection Civile , soit de la Gendarmerie , soit sur le littoral ceux de la Marine Nationale .

        Aussi , je m’ explique mal qu’ à l’ insu de son involontaire plein-gré , le reste de la gueusaille plébéienne soit dans une telle confusion dont je comprends du reste fort peu qu’ elle pût à ce point poser problème aux institutions concernées ; rivalité ?…

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Ils sont beaux nos Mirage 2000 ; c’ est quoi , la 5 Île de France ?

      Le « peinturlurage on aime……………………………où pas cependant cela mérite d’être vu!
      https://www.chassimages.com/forum/index.php?topic=322321.0
      Un peu plus……………..opérationnel
      https://img.over-blog-kiwi.com/0/64/42/44/20161030/ob_045917_by-69-1.JPG
      Avé les missiles B.D.G. (bon de guerre)
      Pour l’inscription « Armée de l’Air » probablement la décision mûrement réfléchie d’un « décideur » étoilé!

    • Czar dit :

      parce qu’ils doivent conserver un quota Molière, mais laissez-leur dix piges et vous aurez un magnifaïk « Fwench Air Force – make face » sur la carlingue

      • ScopeWizard dit :

        @Czar

        Ah ben alors si c’ est ça , non mais quelle horreur !

        Le jour où c’ est le cas , je crois bien que mon soutien aux armées de mon pays va baisser d’ un bon cran….

        Ceci posé , il se pourrait bien qu’ avec un Macron ou son émanation ersatz , vous ayez raison….

      • Achille-64 dit :

        LOL
        Pas faux. Les paris sont pris … 10 ans vous dites ?

  7. Raca dit :

    Le problème des petits pays en superficie fait que « 30 » avions de plus ou de moins ne serviront pas beaucoup car le pays a une seule grande ville un missile et c’est fini.
    Inutile de dépenser de l’argent sur des avions vieillissants si ce n’est dans une optique de nombre pour une « défense européenne » sérieuse en espérant que si celle ci voit le jour le plus vite possible.

  8. Achille-64 dit :

    Les pays européens qui ont opté pour le F-35A nolens volens auraient en effet dû acheter en plus un lot de super F-16 (les block 80/85) afin de conserver un minimum de polyvalence, même lorsqu’ils sont employés pour l’OTAN.
    Ils seraient ainsi restés dans les bonnes grâces de Washington. Mais cela aurait demandé de la clairvoyance et de la force morale.

    Le Danemark est par ailleurs passé (de mémoire) de 6 escadrons de combat à 2 (en fait plutôt 1 vu le nombre d’avions actifs). A peu près la même proportion de réduction que la France.

    La cigale ayant chanté tout l’été se trouva fort dépourvue quand la bise fut venue …

    Tout était pourtant dans La Fontaine … pourquoi les politiques ne connaissent-ils pas les Fables ?

  9. Gplt dit :

    Ce qui serait amusant c’est qu’un pays européen dénonce le contrat en prétextant les dérives trop importantes notamment financières voire aussi les mensonges éhontés de compensations industrielles non respectées. Ça pourrait faire boule de neige avec d’autres pays. Je sais je rêve mais bon.

  10. lym dit :

    Il parait en effet prudent de ne pas se défaire de ce qui fonctionne et ne coûte pas très cher en comparaison de la « merveille » F35: Même dans son pays d’origine, on remets d’ailleurs le paquet sur F18 et F15… Le Danemark n’est sans doute pas le dernier pays dindon de la dinde à revoir ses plans dans une Europe gagnée à son tour par le trouble mondial.

    La Norvège qui veut renvoyer ses NH90 et en demander le remboursement osera-t’elle faire la même chose avec ses F35 un de ces jours, ayant désormais eu 5 ans pour se rendre compte du désastre et de l’absence de solutions? Il ne faudrait pas risquer d’être accusé de faire 2 poids 2 mesures…

  11. ricojaneiro dit :

    Des F16 qui n’iront pas en Amérique du Sud du coup… une opportunité pour des Rafales ?

  12. Sergio dit :

    Le binôme avion high-tech et avion de 40 d’âge est bien parti pour s’inscrire dans la durée en termes de choix capacitaires.

  13. Nauatg dit :

    @ Thierry
    Bon en fait vous êtes un pitre!
    Ou vois faites partie du ne usine à trolls.
    Mais une méconnaissance pareille des opérations aériennes c est lunaire qd on se permet de commenter dans le domaine.
    Les F35 israéliens sont totalement vus et discriminés et les F16 continuent de faire ces mêmes missions qu ils réalisent depuis 20 ans.
    C est à dire qu eux, a contrario de la truelle dite furtive pour les simples d esprit, n ont pas besoin d un kc135 par Fail35 pour faire plus de 500 kms.