Pour la première fois, les forces ukrainiennes engagent un drone Bayraktar TB-2 contre les séparatistes du Donbass

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

86 contributions

  1. Dupont avec un t dit :

    C’était pas un Safran Electronics & Defense, Patroller en version maritime qui faisait des essais en Mer d’Egée !!!!

  2. Aramis dit :

    Le processus de paix suit son cours…

  3. Gargantuel dit :

    Libye, Haut Karabagh, et maintenant Ukraine. Décidément, il va faloir compter avec ces drones Turcs armés, capables d’inverser le rapport de force. Où en est notre politique et notre industrie de défense ? Il faut urgemment produire des drones de ce type, ainsi que les moyens pour les détecter/détruire/brouiller, si l’on ne veut pas un jour vivre un « Moment 1940 » comme l’ont vécu les arméniens ou les troupes d’Haftar.

    • Aramis dit :

      « capables d’inverser le rapport de force. » a eu seuls non. C’ets la combinaison des drones avec le reste qui rend l’ensemble plus efficace.

    • FredericA dit :

      Gargantuel : « Il faut urgemment produire … les moyens pour les détecter/détruire/brouiller, »
      .
      Ils existent déjà. Ils s’appellent Rafale, Meteor et autre missiles de croisière qui peuvent détruire les drones avant même qu’ils ne décollent.

    • Polymères dit :

      Il faut comparer le comparable, c’est dit et encore redit.

      Ce genre de drones sont intéressants contre des ennemis faibles qui ont peu de moyens. Face à des nations qui disposent de moyens aériens conséquents, des moyens anti-aériens (que ce soit du sol ou dans les airs), des moyens de frappes dans la profondeur (pour rappel ça reste des drones qui ayant un rayon d’action de 150km et devant disposer d’une piste pour décoller), ben c’est une toute autre histoire.
      Comparer l’armée française à des groupes armés en Libye ou l’armée arménienne en pensant que le drone serait celui qui donne l’avantage est une erreur. Le drone est un moyen low cost d’obtenir une précision dans les frappes aériennes à des nations n’ayant pas les moyens d’avoir une aviation plus lourde. Mais nous comme d’autres, avec des avions, on fait cela depuis des années. Vous pensez que si l’armée française serait face aux troupes de Haftar, de l’armée Arménienne elle n’aurait pas pris le dessus en raison de l’absence de drones tactiques de combat?

      Ces drones donnent un intérêt à des nations qui n’ont pas de gros moyens, ils font la différence dans des conflits gelés au sol et ou l’aviation ne fait pas partie du jeu. Donc quand vous avez des belligérants qui sont habitués à affronter un ennemi au sol, enterrés dans des tranchées pour se protéger de l’artillerie, l’arrivée d’une aviation est fatale et c’est pour ces raisons aussi que la doctrine occidentale est de posséder une supériorité aérienne afin d’avoir une suprématie face à des troupes au sol qui ne pourront pas bouger et qui ne pourront pas tenir des positions.

      Arrêtons de faire comme si on découvrait l’effet d’une supériorité aérienne avec ces drones, juste par ce qu’il y a une propagande de l’image qui suit quand nous nous gardons de le faire dès lors que l’on peut apercevoir la mort de l’ennemi (une armée conventionnelle respecte les conventions!).

      On ne va pas nier le principal intérêt du drone qui est son endurance dans l’observation. L’usage de l’armement suit une logique pour gagner du temps et de frappes d’opportunités dans l’observation. Mais il n’y a rien de « nouveau » je le redis, on le faisait avec d’autres aéronefs.
      Un drone ayant la capacité d’être armé, n’est pas un petit drone invisible, il n’est pas une munition rôdeuse, il est facile à abattre. La complexité dans la détection et l’interception est une réalité pour les petits drones et pour les munitions rôdeuses, pas pour des drones tactique comme le Bayraktar turc, peu importe la propagande de l’image qui le montrera détruire des systèmes sol-air.

      En réalité le vrai danger c’est la munition rôdeuse pour une armée comme la nôtre et la vraie menace pour les systèmes sol-air sont aussi ce genre de munitions, surtout les gros systèmes qui sont « taillés » pour abattre de gros avions. Les drones de combat ne sont pas un problème, mais sont intéressants à l’usage pour certains conflits, pour prendre aussi certains risques.
      Ne nous y trompons pas, ceux qui font de gros investissements dans des S-400 sont et seront très vite confrontés à ce problème de neutralisation par des munitions rôdeuses. Israël en Syrie montre le concept. D’une manière plus globale ce sont toutes les installations militaires qui sont des cibles. Bien entendu ces munitions rôdeuses restent généralement avec une faible charge et ne devraient pas évoluer beaucoup plus loin, il faut donc anticiper et durcir certaines installations comme les abris d’avions, ne pas faire comme les russes à aligner les avions sur la piste, jouer du camouflage.

      Je préfère qu’on porte l’effort sur ce domaine que sur les drones de combat (je ne dis pas qu’il n’en faut pas) sous l’effet de la mode turque qui n’est pas différente de la guerre des drones que font les américains plus discrètement depuis 20 ans. Le vrai défi et danger viendra des munitions rôdeuses et d’autres drones de reconnaissances plus petits, plus sacrifiables qui viendront capter du renseignement. Le fantasme de la nuée de drone de combat est ridicule, car premièrement ils ne sont pas nombreux et ne voleront pas en nombre (c’est le nombre de stations au sol qui compte, pas les vecteurs) et deuxièmement ils sont ni indétectables ni indestructible.

    • Abuse of mainstream media can harm your mind! dit :

      Une arme qui trouve et cible l’origine des signaux de contrôle du drone serait vraiment astucieuse. C’est dans la nature du drone qu’il peut être facilement remplacé. Le pilote non.

  4. Carin dit :

    D’après les images, il y a plusieurs obusiers, et la frappe n’a pas détruit l’un d’entre eux… peut-être que l’effet de souffle a été suffisant pour arracher ses divers câblages, et ainsi le mettre hors de combat pour quelques temps, mais le missile ne l’a pas frappé, ses servants ont pu s’enfuir en courant.
    Mais c’est bien que les ukrainiens aient décidés d’êtres plus offensifs, seule la perte de nombreux matériels fera reculer les russes, c’est pas cadeau… même en Russie.
    Ça va juste être plus difficile, car certains postes vont êtres équipés de brouilleurs plus puissants que ceux utilisés contre l’OCDE, et seront plus difficiles à atteindre. Reste les commandos équipés de javelin… mais faut s’approcher.

    • OURGOUT51 dit :

      « certains postes vont êtres équipés de brouilleurs plus puissants que ceux utilisés contre l’OCDE, et seront plus difficiles à atteindre »

      Confondre OCDE et OSCE, il fallait le faire!

    • GHOST dit :

      L´effet psychologique est recherché? En Armenie où se trouvaient des systèmes de défense aérienne d´orgine russe, ces drones ont démontrés une performance remarquable.
      La difference cette fois ici est que les pays membres de l´OTAN qui ne voulaient plus transferer des technologies en Turquie vont le faire..Mieux? L´Ukraine possede une industrie aéronautique capable de « modifier » ces drones en ajoutant quelques technologies locales.

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ D’après les images, il y a plusieurs obusiers, et la frappe n’a pas détruit l’un d’entre eux…]

      Il y avait apparemment trois obusiers à la limite de portée des munitions ROKETSAN™ , sur laquelle subsiste un doute bien que l’on privilégie la MAM-C , si celle-ci sont utilisées sans franchissement de la ligne de démarcation .
      N’empêche que l’on ne positionne pas – plus – trois pièces comme cela , alignées et à découvert … Même avec la contre-batterie  » classique  » non  » drono-assistée » !
      Maintenant la nouvelle version Oukraïnienne devant les servants qui détalent c’est que c’était une frappe d’  » avertissement  » et non  » destinée à détruire  »

       » On ne ment jamais tant qu’avant les élections, pendant la guerre et après la chasse  »
      Georges C.

    • Polymères dit :

      Le problème quand on utilise de petits missiles anti-char c’est que l’effet est forcément limité. Il ne faut pas se fier au panache de fumée, une charge creuse a des effets antipersonnel très réduit. Comme en Arménie, les frappes sont avant tout pour une neutralisation d’équipements roulants ou non, pas pour une destruction complète. Et si vous regardez attentivement les vidéos des frappes en Arménie par exemple, beaucoup se coupent avant que le voile de fumée ne montre le résultat. Le nuage de fumée laisse penser que personne n’y échappe, alors qu’il y avait beaucoup de survivants. Alors je ne dis pas qu’il n’y a pas eût de morts dans ces frappes surtout avec des regroupements, je dis que l’effet collatéral est très très limitée si les munitions sont strictement à charge creuse. Vous pouvez être à 1 ou 2m de l’impact et vous en sortir.
      La puissance explosive est importante, la composition d’une munition (pour amener des éclats) également. C’est un peu le même problème pour les missiles anti-char terrestre, qu’ils soient à simple ou à double charge creuse, ils ont une puissance explosive pas si forte, une composition (fine carapace) qui n’est pas propice à de gros éclats comme des obus ou des bombes. Le MMP lui a par exemple pris en compte cet effet anti-personnel en étant entouré de billes autour de la charge explosive, ce qui permet de traiter plus efficacement des personnel et de créer des dommages collatéraux.

      Maintenant dans un conflit comme celui du Donbass, la destruction de moyens terrestres comme des canons revêt déjà d’un grand intérêt et va irrémédiablement avoir un impact sur les « habitudes » prises dans le camp pro-russe mais aussi chez les ukrainiens qui se sentiront dans une position avantageuse pour recommencer.
      Ces drones peuvent créer des brèches dans des lignes fixes, peuvent aller derrière les lignes ennemis.
      L’armée ukrainienne cherche à se donner des avantages offensifs, cherche à devenir problématique pour une Russie qui se conforte dans la situation ou Kiev reste faible et dans une posture défensive en maintenant notamment une ligne de front au Donbass, c’est à dire « dans » l’Ukraine.

      Les ukrainiens sont typiquement dans un processus pour se doter d’une aviation composée de drones pour se substituer à une aviation plus classique pour laquelle elle manque d’argent. Elle a 12 drones Bayraktar, compte en acheter 24 de plus dans les mois à venir et envisage même d’en produire chez elle. Elle dispose aussi de ses propres munitions à installer sur ces drones. Donc d’ici plusieurs mois, la Russie fera face à une activité aérienne ukrainienne très présente (surtout qu’une drone ça reste longtemps en vol).

      L’armée ukrainienne se développe, lentement mais sûrement avec l’assistance et l’aide de nombreux pays. Je ne doute pas qu’ils pousseront au Donbass quand ils se sentiront prêts et exerceront un conflit à l’Azerbaïdjanaise. Reste à voir la réaction russe qui continue de dire qu’elle n’est pas présente et impliquée au Donbass.
      Pour la Crimée, les ukrainiens ne lâchent pas non plus et le monde ne finit pas par l’accepter comme Poutine l’espérait, c’est toujours un rapport de force qui prédomine pour la maintenir et dissuader.

    • Starbuck dit :

      Je ne serai pas étonné que les Russes en dégomment quelques un histoire de ramener le Sultans et ses drones sur terre.

  5. Matt dit :

    Un drone turc contre l’armée russe…
    Intéressant de voir ce qu’il vont en faire

    • GHOST dit :

      Syrie et Lybie.. ont été un terrain de démonstration.. et la technologie russe a eu du mal á s´en sortir.
      Les occidentaux vont tester certaines technologies secrètes en Ukraine avec ces drones

  6. Clavier dit :

    Les Russes vont pouvoir s’exercer à détruire ce genre de drone, on recommande donc aux compagnies aériennes qui volent dans le coin de choisir soigneusement les voies aériennes lors de l’établissement des plans de vol……..

  7. Motras dit :

    La Turquie a le vent en poupe, c’est INDENIABLE ! Tiens, est-ce qu’un drone comme celui-ci peut viser un Rafale ? Non, pas en vol, mais sagement rangé dans son hangar près de Athènes ?

    • FredericA dit :

      Non car le drone sera détruit par la défense anti-aérienne avant qu’il n’atteigne le hangar. Il faut arrêter de croire que des drones sont l’arme absolu contre tout armement existant.

      • Dibita dit :

        Allé, allé, avec une attaque de saturation avec un dizaine de drones, tout devient possible ! La guerre de papa c’est fini monsieur FredericA ! Les Turcs sont experts dans ce domaine !

    • Pravda dit :

      Ça s’appelle un acte de guerre. De plus contre un membre de l’UE et de l’Otan. Donc techniquement oui, concrètement il faudra aussi que les turcs prévoient le remplacement de 80% de leur flotte aérienne et maritime, la fermeture des frontières aux importations, le retour au pays de centaines de milliers de ressortissants etc etc … Allez-y…

      • Momons dit :

        Encore ce conducteur de blindés de Pravda !
        Si un Rafale abat un F-16 Turc, on sera déjà en guerre ! Je te rappelle accessoirement que la Turquie et la Grèce c’est aussi l’OTAN ! En représailles, ils les détruiront ! Faudrait être c… de ne pas le faire ! Je doute que les Rafales seront stockés dans des alvéoles protégées et de toute façon, ils seront vulnérables au roulage ! Les grecs c’est pas des flèches, ça devrait aider !

        • Mica X dit :

          L’aviation grecque est l’une des meilleures du monde, de plus les drones T sont aisément détectables, lents & ne peuvent opérer bien loin de leur station qui elle est facile à trouver et donc à détruire…donc : non
          Suffit de mettre les Rafale assez loin, les drones seront repérés et détruits, ou les R s’envoleront pour taper là ce sera nécessaire

        • Joe dit :

          Aux jeux de cons Erdo est perdant. A ces frontières quelques millions de Kurdes qui n’attendent que d’avoir des armements sophistiqués, même en nombre relativement limités (bombes à guidage terminale pour mortier de 120mm, missiles anti-aérien, missiles anti-char derniers cris) pour mettre la misère à tout ce qui bouge.

          Erdo est seule et e n’est pas le Quatar qui va aller affronter la Grèce ou la France…

        • Tigous dit :

          Les Rafales sont de fait des cibles prioritaires pour les Turcs ! Ces avions sont une façon d’atteindre à la foi la Grèce mais aussi la France ! De plus en cas de destruction, il sera difficile à la France d’intervenir directement dans le conflit ! Et entre temps l’OTAN calmera le jeuavant que la France n »organise sa réplique ! Les Français qui sont des égocentriques ne se mettent jamais dans la tête de leurs adversaires ! Grave erreur !

    • Polymères dit :

      Rayon d’action, 150km…

    • Yannus dit :

      Je pense qu’un système SADRAL installé judicieusement fera l’affaire et que toute tentative d’attaque d’un Rafale grec dans son hangar fera l’objet d’une réponse disproportionnée à l’encontre de la Turquie.
      Comme dit plus haut, il faudra que le sultan prévoit le remplacement des forces aériennes et navales, ce qui ne se fera pas avec l’aides des USA puisque Biden a reçu l’avis du Congrès pour les F16 :
      https://avia-pro.fr/news/ssha-zablokirovali-prodazhu-turcii-istrebiteley-f-16
      Pour le Congrès US : La Turquie est un allié sur le papier mais se comporte comme un adversaire.
      Les projets expansionnistes d’Erdogan menaces la sécurité nationale US et n’est pas considérée comme un allié dans le Medor ( contrairement à Chypre c’est dire).
      le Congrès demande instamment à Biden de ne pas transférer de technologie avancée à la Turquie pour le moment, un moment qui risque amha de s’éterniser.

  8. Un ancien de la GE dit :

    Tres bien , il faut bien comprendre que ce bordel dans le Donbass est organisé , soutenu , financé et armé par la Russie de Poutine , si la Russie cessait tout cela la paix reviendrait immédiatement dans le Donbass .

    • OURGOUT51 dit :

      Pour mettre fin à ce conflit, il faut appliquer les accords de Minsk que Russes et Ukrainiens ont signés. Madame Nuland, qui a récemment effectué une visite de trois jours à Moscou a bien confirmé que Kiev devait conférer au Donbass un statut d’autonomie « local self governance » par un vote à la Rada. Cette autonomie figure dans Minsk1 et a été confirmée dans Minsk 2.
      Quant aux populations du Donbass, si je me fie à ce que j’ai entendu sur place, je ne suis pas certain qu’elles voient d’un bon oeil le retour dans le giron de Kiev.

      • Stoltenberg dit :

        Pour mettre fin à ce conflit il suffirait que la Russie retire ses troupes et arrête ses opérations de déstabilisation. Aussi simple que ça.

        • Patrickov dit :

          Pour mettre fin à ce conflit il suffirait que les USA retire ses troupes de la Syrie, d’Irak et arrête ses opérations de déstabilisation. Aussi simple que ça.

    • HYLE dit :

      Le problème est que l’Ukraine n’existe pas comme l’Algérie pour la France. Il faut donc favoriser les référendum d’auto-détermination. Ce qui est curieux c’est que l’Ukraine agit comme un colonisateur particulièrement vicieux avec des habitants qui ont voté pour leur auto-détermination et que la Communauté Internationale n’agit donc pas contre l’Ukraine.

    • Starbuck dit :

      Exactement et on peux inverser les rôles en Syrie comme on aurait pu le faire au Kossovo.
      Quand les rebelles ne sont pas de notre côté se sont des méchants à éradiquer mais dès qu’ils offrent un intérêt aux US se sont des résistants à soutenir.
      Votre vision est trop simpliste.

  9. Azerty dit :

    C’est parce que les Ukrainiens attaquaient que l’obusier séparatiste a tiré. La preuve ils ont capture un village après sa destruction.

    • PicNicDouille Cémoi Landouille dit :

      on peut la faire dans l’autre sens:
      c’est parce que les terroristes pro-russes ont tiré. La preuve ils ont voulu empêcher la libération par l’armée ukrainienne du village qui a conduit à sa destruction.

      • Starbuck dit :

        Terroristes ? ?? Les séparatistes du Dombass sont des terroristes et les djihadistes Syrien des rebelles modéré. Chercher l’erreur.
        Les Kossovars étaient des terroristes pour les serbes et de gentils résistant pour les US. Il faudrait savoir….

  10. Meiji dit :

    Ils ont l’air terriblement efficace ces drones.
    Pour 5 millions de $ pièce, c’est un sacré équipement qu’on peut utiliser en masse.
    Dire qu’en France on nous parle de 5.5 milliards (plus de 1000 TB2) juste pour « moderniser » avec les Allemands un peu plus de 100 hélicoptères Tigre.

    • Math dit :

      Oui… et la mission semble très similaire. Pas identique, mais quand même.

  11. Parabellum dit :

    Il faut vraiment armer nos forces en masse de ce type d engins…pas 3 reaper uses au Sahel…une vraie flotte et armee…dingue de voir l ombre des artilleurs qui foutent le camp …les drones aériens et terrestres doivent une priorité de combat …bougeons nos industriels à moins qu ils soient moins doués que les turcs et autres combat proven…

    • Yannus dit :

      Cela peut se faire plus facilement qu’on ne le crois parce qu’on a déjà un équivalent du TB2 avec le drone Harfang.

  12. Abuse of mainstream media can harm your mind! dit :

    Je tiens à féliciter OPEX360 pour avoir souligné dans cet article que les deux parties violent l’accord de Minsk.

    Il s’agit d’une violation flagrante de l’armistice de Minsk. L’Ukraine a signé l’Accord de Minsk. Celon cet accord, l’OCDE est exclusivement autorisée à exploiter des drones dans ce secteur.
    Si l’Ukraine parle publiquement de cette violation, elle ne le fait que parce qu’elle peut être sûre que les « médias de qualité » occidentaux garderont ce fait secret. Ce fait en dit long sur l’état du journalisme independant dans le monde « libre ».

    • Courmaceul dit :

      Calmez-vous, d’autres médias en parlent, facile de vérifier. Maintenant il n’y a pas que ça comme news dans le monde.

    • Pravda dit :

      Que disent les médias libres russes sur le vol MH-17 ?

      • sergeat dit :

        Allez sur « les crises » et vous aurez toutes les informations ,et pas uniquement la propagande otanesque et même les médias russes indépendantes (pourquoi vous croyez que NOS MEDIAS sont indépendants et objectifs?)

        • Courmaceul dit :

          Mieux, vous pouvez vous coltiner les 65 000 pages du dossier au Tribunal de la Haye.

        • Ératosthène dit :

          @sergeat : « les crises » est mieux que la moyenne mais ne diffuse pas forcément une parole d’évangile !

      • Abuse of mainstream media can harm your mind! dit :

        Ceci: https://www.youtube.com/watch?v=r5NkAnmhP1w

        • Courmaceul dit :

          ou alors les 65 000 pages du dossier au Tribunal de la Haye. C’est mieux que Youtube mais c’est plus long.

    • Félix GARCIA dit :

      En effet :

      Julian Röpcke@JulianRoepcke
      #Breaking
      @GermanyDiplo
      condemns the Ukrainian drone strike on pro-Kremlin troops in eastern Ukraine, yesterday, claiming it would be a breach of the Minsk agreements.
      Berlin and Moscow refer to the Minsk Memorandum from Sept 2014, banning « foreign drones » 30 km from the front.
      https://twitter.com/JulianRoepcke/status/1453397118090153989

  13. Gégé dit :

    Assurément un joli carton, sûr que les grecs n’ont pas prévu le cas de figure ! Avec un vol suicide de saturation avec une dizaine d’appareils devrait-être possible ! Les Turcs sont des vicieux, il ne faut pas les attendre sur un terrain classique !

    • Carin dit :

      &Gégé
      D’un autre côté, pour qu’un raid de drones turcs frappe une base grecque, il va falloir positionner les stations sol à 150km maxi…. Et la c’est pas gagné pour le turc en chef. Regardez une carte, et voyez la position des bases aériennes grecques et leur éloignement de la Turquie… certains vont penser qu’il est facile de positionner ces stations de contrôle sur des bateaux, mais 150km, c’est plein contrôle grec.

      • lpm dit :

        Dit l’innénarable occidental rompu à la guerre classique ! Un truc comme ça peut très bien se ballader sur un camion, et il ne faudrait pas plus qu’une longue rue pour les faire décoler ! Les grecs cuvant eur Ouzo ne se rendront compte de rien ! Je ne sais pas comment vous le dire, il faut attendre les Turcs là ou n ne devrait pas ! Les Rafales sont des cibles et ils veulent nous humilier ! Et il est totalement erroné de prendre la Turquie pour un pays sous-armé ! Pendant 40 ans , l’OTAN en a fait le bouclier de l’Europe contre la Russie ! C’est aussi l’un des seuls pays hébergeant la bombe nucléaire US ! Le premier qui mettra le doigt dans l’engrenange perdra gros ! Ils ne feraient qu’un cromeski de la Grèce, et l’OTAN calmerait le jeu avant que la riposte française n’arrive ! Ils n’auront une fois de plus, que leurs caliméros pour pleurer !

  14. Botul-Henri Lévi dit :

    J’en appelle solennellement au président Macron, ainsi qu’à la Communauté Internationale, pour intervenir immédiatement contre le régime de Kiev qui continue à massacrer son propre peuple. La responsabilité de protéger nous oblige à une guerre, ce que nous n’aimons pas, contre le boucher de Kiev. Et ce avant qu’il n’achève son génocide des Ukrainiens russophones et russophiles, ces Combattants de la Liberté.

    Car elles sont de retour ces heures les plus fécondes du ventre sombre de la bête nauséabonde ! La France doit monter, seule s’il le faut, vers ce front, pour ce nouveau combat pour les Valeurs.

    M. le Président, reconnaissez dès à présent ces héroïques Républiques. Mon ami Bernard Koukoucher-de-la-guerre pourrait en être le proconsul. En attendant que l’ONU reconnaisse, très vite, le droit à ce peuple opprimé de disposer de sa propre patrie.

  15. Sylvain dit :

    A mon sens, la principale info de cet article est la qualité manifestement reconnue des drones turcs désormais. Intéressant à suivre.

  16. Un nain posteur "petit facteur" dit :

    C’est tombé à côté

  17. Fred dit :

    Je ne saisis pas bien ce qu’il se passe juste avant l’explosion…

    • Tomcat dit :

      les 3 servants de la pièce se couchent a terre…

    • Gégétto dit :

      Fred,
      Hypothèse:
      un servant cavale lorsqu’ il entend le drone.
      Les deux autres pensent à une plaisanterie de sa part..Oui ils ont de l humour dans le Donbass!
      Quand ils entendent le pschitt!! du missile qui arrive….Ils se prosternent devant l efficacité du drone turc!!!
      Ce qui leur sauve la vie, vue la faible charge du missile utilisé (MAM-C ou MAM-L).

  18. niko dit :

    Et chaque jour les nazis Ukrainiens bombardent les villages, detruisent les maisons et tuent des civils, torturent les soldats (meme les leurs) et mettent sur le front des regiments de nazis et des regiments de mercenaires djihadistes venant de syrie et « ammenes en cadeau par les turques … et tout ca avec l aval de l europe …

  19. Hyle dit :

    L’Ukraine est à la Russie, ce qu’est l’Algérie est à la France. La farce se corse quand on sait que les polonais revendiquent activement tout la région de lviv/lvov/limberg contre l’Ukraine mais qu’en même temps il la soutienne contre la Russie.

    Il faudrait une fois pour toute laisser les peuples slaves recomposer les structures étatiques légitimes que ce soit en Serbie, en Pologne (vs Allemagne + Ukraine), en Ukraine (qui est en réalité uniquement la région de Kiev), Moldavie, etc.

    Bref la seule légitimité internationale de l’Ukraine c’est d’emmerder la Russie… Ça en dit long sur les perspectives de ce pays…. Comme l’Algérie vous écris-je!

  20. Bob dit :

    Au moins, certains membres de l’OTAN s’exercent à la haute intensité en condition réelle et protège la population ukrainienne des conquêtes du tsarat de la poutine.
    Seulement, une cinquantaine de drônes ne vont pas changer le rapport de force, ni libérer le donbass. Les drones turcs sont utiles mais largement insuffisant. De plus, les russes mettent déjà en place des équipements anti-drones qui devraient être efficaces.

  21. Félix GARCIA dit :

    « Et ça fait BIM BAM BOUM
    Dans ma tête y a tout qui tourne »

    Secretary Antony Blinken@SecBlinken
    United States government official
    Taiwan is a critical partner to the United States and a democratic success story. Taiwan should have meaningful participation in the @UN system, especially as we face an unprecedented number of global challenges.
    https://twitter.com/SecBlinken/status/1452997840825892881

    賴清德Lai Ching-te@ChingteLai
    The UN is big enough to make space for Taiwan
    https://twitter.com/ChingteLai/status/1453007577583865856

  22. Félix GARCIA dit :

    AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !

    Taiwan’s President says the threat from China is increasing ‘every day’ and confirms presence of US military trainers on the island
    https://edition.cnn.com/2021/10/27/asia/tsai-ingwen-taiwan-china-interview-intl-hnk/index.html

    Toutes les périphéries s’enflamment !

    Prière de prévenir les français avant que les missiles passent les frontières !

  23. Félix GARCIA dit :

    The RAGE X@theragex
    A lot of Russian tanks and other units of army armored and automobile equipment moved towards the Ukrainian border
    #Ukraine #Russia
    https://twitter.com/theragex/status/1453658159759994880

  24. GBU12 dit :

    Coté séparatistes, il y’a un peu d’amateurisme militaire, c’est très net, personnellement j’aurais effacé toutes ces traces de roues, qui montrent le chemin à suivre …

  25. GBU12 dit :

    Aucune défense aérienne légère, sa sent le carton plein lol

  26. Nico from UK dit :

    Qu’espere les ukrainiens ? Lancer un assaut contre les separatistes ? Je croyais qu’il y avait les accords de Minsk non ?
    Pendant un temps les russes etaient consiliant pour cause de Nord Stream 2 a terminer, mais c’est fait maintenant. En cas de difficulté la Russie aidera les separatistes et les ukrainiens seront balayés.

    • Carin dit :

      Ça fait quelques années maintenant que la Russie « aide » ou plutôt supplée les rares séparatistes… et force est de constater que les petits ukrainiens font un peu plus que se défendre…
      Poutine s’est enlisé dans cette tentative d’annexion qui ne dit pas son nom. L’Ukraine se renforce, commence à toucher du vrai matos anti char/obusier/et sûrement avion, une fois la formation acquise, le dombass redeviendra ukrainien, et les petits hommes verts repartiront avec leurs divers matériels… ce qui sera le preuve qu’il n’y a pas de séparatistes autres que quelques centaines de types, mais de très nombreux servants russes pour tous ces matériels.

  27. OURGOUT51 dit :

    Oui et un peu hors sujet mais Maria a annoncé la visite du MAE malien chez Lavrov en novembre. Ils vont entre autres aborder la question de l’exploitation des mines dans le pays.

  28. Patrickov dit :

    C’est un différent entre séparatistes ukrainiens, la Russie n’y est pour rien, elle soutient ses alliés comme le font la France, les USA en Syrie avec les kurdes, c’est ce que faisait aussi l’OTAN en Afghanistan contre les talibans.

  29. Olivier dit :

    C’est quand même dingue, cette incapacité qu’ont toujours eue deux peuples différents (enfin, qui se pensent différents, ce qui revient au même) à vivre dans un même état, ou même sur une aire géographique commune. Tout le mal vient de là (nous ferions bien d’y méditer, en passant, avant d’accueillir tout ce que l’Afrique peut nous envoyer de misère). Le reste n’est que littérature, et soubresauts. L’Ukraine est située sur une ligne de faille civilisationnelle, occidentale à l’ouest, russe à l’est (à supposer qu’Occident et Russie constituent deux civilisations différentes, ce qui est le parti pris d’Huntington et manifestement des administrations qui se succèdent à la Maison Blanche depuis des temps immémoriaux, mais que, pour ma part, je ne partage pas), et forcément, ça tiraille un peu. Le principe du XIXème siècle « un peuple, un état » avait quand même du bon, et même s’il n’est clairement pas facile à appliquer (que de drames en perspective), lui seul me semble porteur, à long terme, de paix. Mais bon, tout ça ne change rien au fond de l’affaire : il nous faut des drones de combat, et surtout des systèmes anti-drones. C’est quand même dingue que la Turquie, avec ses ingénieurs niveau 6ème et son budget d’argent de poche, parvienne à quelque chose de potable et pas nous.