L’armée de Terre se dote d’une nouvelle unité de commandos avec le Groupement d’aide à l’engagement blindé

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

63 contributions

  1. MAS 36 dit :

    Bonne initiative, mais j’aurais ajouté les contre-mesures pour les drones .

  2. kakane57 dit :

    ça portait un nom. EED (escadron d’éclairage divisionnaire). Au moins, il suffira juste de faire un « toilettage » de l’ABC 105-21 et 105-22

    Toute ma jeunesse 🙂

    • Lassithi dit :

      EED et EOP dans la pisse en l’air.
      L’époque où on avait une armée !

    • syslvain dit :

      En effet. C’est la reconstitution des EED des années 1990….

      • dom dit :

        j’étais a cette epoque dans une unité urca dans le sud ouest qui avait des savoir faire dans ce domaine
        construction de cache invisible et transmissions de renseignements
        deplacement de nuit avec IL et en planque la journée

    • Frede6 dit :

      Faire et défaire c’est toujours travailler devrait être la devise de l’AdT (un peu de lAdA aussi ;-))

  3. Frégatonton dit :

    S’il semble tant apporter une plus-value à la brigade, qu’est ce qui fait que ce groupement d’aide à l’engagement n’ait pas été créé plus tôt ? Merci aux sachants d’éclairer ma lanterne.

    • Lagrange dit :

      Cela existait avant (EED, puis EEI) mais les restrictions budgétaires et les baisses d’effectif avaient conduit à le supprimer. En pratique des unités avaient quand même ce rôle, comme le 13e RG à la 2e BB.

      Là on ne revient pas dessus mais on change l’organisation de l’existant: on affaiblis les régiments de leur SEAD pour les regrouper aux ordres de la brigade.

    • Jean dit :

      Parceque le besoin n’est pas avéré. Le Général de la 7 à voulu faire pareil que la 6e BLB, qui à voulu elle faire pareil que la 27 et la 11. C’est une histoire de complexes, pas de besoins.

  4. papy dit :

    Comment recréer ce qui existait à une certaine époque. Il fut un temps ou il y avait les Escadrons d’Eclairage Divisionnaire (EED).

  5. Géo dit :

    Bonjour la propagande. Cette unité n’est pas mise sur pieds, elle regroupe simplement des unités existantes: on déshabille les régiments de leur SEAD de manière ponctuelle au profit de la brigade.

    • Jean dit :

      Tout à fait. Déjà les SAED ne servent pas à grand chose (sauf à gommer des complexes) mais alors là !!!! C’est encore un fantasme de chef lol.
      Il y a des unités spécialisées dans ces domaines, il suffit juste de les gonfler en effectif.

      • JM64 dit :

        Connaissez-vous vraiment les SAED ?
        La 6ème BLB a un groupement spécifique pour les débarquements amphibies. Au Mali les Saed font un travail de recherche spécifique et emploient des moyens particuliers et des savoir-faire précis. Vous semblez ignorer que les SAED partagent leur mission conjointement avec les GCP et les GCM.
        Renseignez-vous plus précisément sur leur pertinence. Pour la 7ème BB je n’ai aucune compétence pour émettre un avis.

        • Jean dit :

          Oui je connais les SAED pour les avoir vu évoluer. Le GAE-A de la BLB a effectivement une vocation amphibie et franchement je ne vois pas l’utilité, la marine nationale dispose d’éléments pour ces missions spécifiques. Ça me fait penser à l’opération LICORNE en RCI où il y avait une équipe du 519 RT qui assurait la mise en œuvre des zodiac et barques pour effectuer les évacuations, de l’autre côté de la lagune, des ambassades et autres. Cette équipe, pourtant sympa car les types avaient les qualifs propulsistes, n’avait rien trouvé de mieux que de se « déguiser »comme des cdo Hubert et avait un mal fou à avouer l’appartenance au 519. C’est un mal,bien français dans nos armées, le « complexe«  de tous vouloir être des FS et donc de se créer des unités qui peuvent y ressembler. Il n’y a pas longtemps, je suis tomber sur une vidéo faite par un OFF COM sur sa SAED au tir et devinez, les gars faisaient l’interview cagoulés comme dans les FS pour ne pas qu’on les reconnaissent, lol, à pleurer de rire. C’est bien cela le problème, assumons notre belle spécialité de l’infanterie avec « choc«  et « feu«  et ne nous inventons pas être des commandos spéciaux. Il y a effectivement des éléments SAED récemment mis en immersion avec des GCP/GCM au Mali. Maintenant, de ce que j’en ai eu en écho, ils ne font que ce que les GCP/GCM ne veulent pas faire et pour le job de renseignement, n’oubliez pas que l’on a le 2 hussards pour cela qui lui relève de la BR.

          • aleksandar dit :

            Le théâtre centre Europe c’est une coupure majeure tous les 30 km.
            Ce n’est pas la Marine Nationale qui viendra appuyer les BB pour le franchissement et en particulier assurer la sécurité sur la rive opposée.
            Concernant le 519, le délire  » d’entrer en premier  » dans les Opex a effectivement généré cette sorte de délire FS.
            Un portiqueur, un caleur-sangleur, un grutier, un cariste lourd ne sera jamais un commando, mais sans eux , dans leurs métiers de base, il n’y a pas d’OPEX majeure possible.
            Chacun apporte sa pierre.

  6. Oliver dit :

    Excellente initiative mais 180 hommes cela ne laisse que peu de marge en terme d’attraction.

    La 7 Brigade Blindée compte environ 8000 personnels organisés en 2016 autour :
    – Le 1er régiment de tirailleurs, stationné au Quartier Varaigne, à Epinal, équipé de VBCI.
    – Le 35e régiment d’infanterie, stationné à la Caserne de Maud’Huy, à Belfort, équipé de VBCI.
    – Le 152e régiment d’infanterie, stationné au Quartier Walter, à Colmar, équipé de VBCI.
    – Le 1er régiment de chasseurs, stationné au Quartier Maginot, à Thierville-sur-Meuse, équipé de chars Leclerc
    – Le 5e régiment de dragons, de Mailly-le-Camp, équipé de chars Leclerc, VBCI, VBL, VAB génie
    – Le 68e régiment d’artillerie d’Afrique, stationné à La Valbonne, équipé de canon CAESAR
    – Le 3e régiment du génie, stationné au Quartier Demerbion, à Charleville-Mézières, équipé de VAB génie
    – La 7e compagnie de commandement et de transmissions stationnée à Besançon
    – Le centre de formation initiale des militaires du rang (CFIM) de Valdahon

  7. jyb dit :

    – pour le renseignement de contact il y a déjà les escadrons/pelotons de reco et intervention. il y a une plus value tactique ou c’est juste une plus value « mytho » ?
    – encore du boulot les gars. petit rappel : la main droite c’est celle ou le pouce est à gauche.
    video à 2’23, prends à droite, prends à droite, prends à droite ! (3 x) non à droite. le gus à pris à gauche…

    • Dupont avec un t dit :

      « prends à droite » « à droite » pas cette Droite …..l’autre Oui Chefffff

    • tow dit :

      Oui forcément le gars ne sait pas ce qu’est la droite de la gauche, l’explication ne peut-être que là.
      En aucun cas on pourrait se dire qu’il ne fait qu’un check avec son arme à gauche ou qu’il a des bouchons.

      La joie de l’action derrière l’écran, tous juges et donneurs de leçons!

      • Sam7 dit :

        @tow
        Reflechir c’est désobéir ! Si il a recu l’ordre de prendre a droite il n’a pas a check a gauche, c’est a un autre de le faire.
        Et meme avec des BABs il peut entendre, si il n’entend rien ca sert a rien d’aller au contact.
        Pour l’action il s’agissait d’un exercice et pas d’une situation réelle ou le stress et la peur aurait pu jouer.

    • v dit :

      C’est déprimant…si en plus à cela tu lui rajoutes! qu’il porte du M alors qui devrait faire du XL
      Comme dirait quelqu’un (je me suis toujours posé la question : dois-je tuer tout le monde ? ou me suicider !)

    • STARBUCK dit :

      Je voudrai le lien de la vidéo, histoire de rigoler.
      Et oui, il y en a qui confonde la droite et la gauche. Sur le terrain en Opex ça risque de ne pas pardonner…

    • Olivier Fabre dit :

      Les eri s est pour éclairer les regiment abc

    • aleksandar dit :

      Problème réglé par les anciens
      Une ficelle attachée a chaque épaulette de la tenue du pilote et on tire sur celle du coté ou on veut aller.
      Et sur les deux pour l’arrêt d’urgence
      OK, c’est pas technologique, mais silencieux et efficace a 100%

  8. Billyjean dit :

    Dans une brigade blindée, si j’ai bien compris les mots du général, « le poing qui va frapper l’ennemi » c’est un sous gpt de 180 combattants, avec leur sac à dos, une radio et de l’armement léger. On parle bien d’une brigade blindée? les Leclerc, VBCI, AUF1, caesar, et tout le bazar font quoi dans une brigade blindé? Je suis la doctrine du brave Rondeau : pour les groupements blindés, mission: couvrir, appuyer, défendre, recueillir, soutenir, se placer résolument en réserve et tenir la popote. Le général, soucieux de préserver le matériel, ne les engagera donc que pour le défilé de la victoire. Plus besoin de blindaille à la 7e BB, on l’équivalent d’un sgpt d’infanterie légère. Je pense qu’il est raisonnable de créer ce genre de sgpt, mais de là à parler de « poing qui va frapper l’ennemi », on va loin pour une brigade blindée.

    • STARBUCK dit :

      Je me suis fait la même remarque. Si le GC est le poing, à quoi servent les chars et VBCI?
      N’y aurais t’il pas du foutage de gueule?

      • Vinz dit :

        Je crois qu’on a inventé le concept sans la doctrine. Du coup le général invente la doctrine de façon empirique…

  9. Albin dit :

    Ce qu’il faut voir c’est l’utilité. Bon, si le CFT en demande l’expertise et en décide la création, c’est qu’il doit bien y avoir une raison, mais bon.
    Les GCP(ancien CRAP) ont une dimension 3D/aéroportée qui en font donc, dans l’utilisation, quelque chose de très intéressant car pouvant agir directement dans les lignes adverses après parachutage. Les GCM(ancien URH) ont la spécificité « montagne«  qui en font des spécialistes pour l’engagement sur ce type de théâtre très exigeant et particulier qu’est la haute montagne.
    Dans les faits, ce sont eux qui ont en charge ces missions dans les lignes adverses.
    Ensuite vient le GAE-A de la BLB, qui choisit de se spécialiser dans la prise et la sécurisation de plages de débarquement en vue d’un D-day. Dans les faits, si cela devait se produire, à moins que les commandos-marines soient occupés ailleurs, je pense que ce seront eux qui prendront en charge cette mission.
    Enfin, vient le GAE-B de la 7ème BB. Donc eux, doivent être en avant pour renseigner (l’ancien boulot des EEI et des SER/SRR) et prendre des points particuliers du terrain ou des infrastructures pour appuyer la progression des LECLERC. je pense que si un déboulé de LECLERC devait avoir lieu, les gars du GAE risquent de se retrouver très rapidement en arrière du dispositif car ça va très très vite. Mais bon, si le CFT le voit et le Général de la BB appuie la,création, c’est que ça doit servir.
    De plus, on nous vends 180 personnels pour le GAE-B. Cette brigade affiche 3 RI (le 1 RTir d’Épinal, le 35 RI de Belfort et le 152 RI de Colmar), 1 RA (le 68 RAA) et 1 du génie (le 3 RG) et 2 de cavalerie (le 1 RCh et le 5 RD). Les SAED sont dans les RI, donc 3 x 30 par = 90. 180 – 90 = 90. Manque donc à l’appel 90 pax, peut être est ce les EO des RA, les NEDEX ou autres du RG et le reste ?
    Je pense que c’est un agglomérat ds spécialités des régiments de la brigade (comme pour les GCP et GCM).
    Franchement, je suis très sceptique sur l’utilisation de cette unité et ne voit pas trop l’intérêt. Depuis longtemps, les chef de corps de régiments et les régiments en général souffrent de « complexes« vis à vis de la 11 et depuis peu de la 27 BIM car ce sont les 2 brigade de l’urgence. et encore plus par rapport aux FS, où l’on a pu voir que ces unités faisaient parfois, il est vrai, un boulot d’infanterie choc. Il y a un vide entre ces unités et la conventionnelle et ce vide est rempli par la 11 BP. Nos gars en régiments veulent souvent faire plus FS que les FS car il y a autour le mythe (justifié) des professionnels et surtout d’un certain « oeil Bienveillant » de la part des grands chefs pour ces unités particulières que pour le reste, passant des fois outre sur de « grosses conneries » alors que pour les autres c’est « inadmissible ».
    Moi j’y voit encore un joujou nouveau afin de permettre à un chef (Chef de corps ou Général de Brigade) d’être prit plus au sérieux vis à vis de plus haut par rapport à leurs camarade de même niveau. En gros, vous allez avoir le général de la 7 qui dira à celui de la 2 « moi j’ai les commandos sous mon commandement, donc unité d’élite ».

    • Narvik40 dit :

      « Depuis peu de la 27″…hmm les GCM descendent ligne directe des SES mises sur pied en…1930 par le général alpin Dosse, vétéran de la guerre du Rif et auquel on doit aussi la création de l’EMHM. Les groupes alpins de la fin du XIX s disposaient d' » escouades franches » sortes de petites SES sans ski. Il a fallu tout remettre sur pied après la saignée de 14-18.

      • Albin dit :

        Bien sûr, je voulais dire « depuis peu la 27 est enviée «  et non que ces GCM étaient récent lol.
        Il est vrai qu’elle à de quoi être enviée la BIM car elle à réussit, depuis plus de 10 ans, à sacrément monter en puissance et devenir une sacrée belle boutique opérationnelle, rompant ainsi avec l’image peu flatteur de « moniteur de ski » et « branleur (pardonnez l’expression) » qu’elle avait acquit début des années 2000.

    • dompal dit :

      @Albin,
      J’ai quitté la boutique depuis presque 20 ans et ne suis plus trop au courant des trucs actuels mais j’avoue avoir du mal à comprendre l’utilité de ce GAE-B ?
      Si ce n’est comme vous le dites dans votre dernier paragraphe « y’a des Cdo dans la brigade….comme nos camarades para et alpin ». 🙁
      Pas sûr que ce soit très pertinent…? ? ? 🙁 😉

    • aleksandar dit :

      @Albin
      Ce n’est pas que la sécurisation des plages pour un DDay mais des sites de franchissement sur le théâtre centre Europe.
      Pas le boulot des commandos marines.

      • Albin dit :

        pas besoin d’unités particulières comme un GAE-A, c’est du savoir faire de toute unité génie, infanterie ce type de chose. Les coupures ne font pas 50 km de large

  10. Jo666 dit :

    Ces commandos ne servent à rien . Suffit d’augmenter les effectifs du 13 Rdp. Les forces spéciales ont déjà ce rôle. Il est dommage d’avoir dissous le 7 RA qui avait déjà ce rôle dévolu à l’artillerie.

    • STARBUCK dit :

      Euh non pas tout à fait. La saisie de points clé ce n’est pas le boulot du 13.

    • John dit :

      @jo
      si ils ont une utilité, ils font partie du 2eme cercle des FS

      • Jean dit :

        Ah non faux, les « commandos«  des GAE ne font absolument pas partie du 2ème cercle FS où alors on en fait tous partie.

        • dom dit :

          je pense qu’ils oublient que la différence est dans le temps et la qualification
          la ou ont forment en 6 mois un gv avec 1 spécialité
          il faut 3 ans pour un opérateur avec de nombreuses spécialités et du matériel lui aussi adapté

  11. GBU12 dit :

    Bravo !! 😉

  12. rlseg dit :

    les successeurs lointains des GRDI ?

    • EBM dit :

      Plus ou moins, les GRDI étaient des unités formées à la mobilisation en 1939 qui avaient la taille d’un régiment et servient de régiment de reconnaissance aux divisions d’infanteries. Là c’est une compagnie ou un gros escadron comme dans les divisions blindées de la guerre froide qui avaient leurs EED.

    • PK dit :

      Plutôt les Corps Francs.

  13. Castel dit :

    Cela rappelle un peu les « Panzergrenadiers » de la Wermacht, mais en plus offensifs !!

  14. Durandal dit :

    Dans cette vidéo, Je ne voudrais pas être dans la tour en bois en cas de conflit, si tu as une bonne vue d’ensemble, inutile de dire qu’en retour tout le monde te voit et le bois ne protège pas, donc techinquement tu es visible et as découvert. Comme les hommes dans la maison en bois et en taules, c’est une protection illusoire non seulement, tu vois mal ton environnement, mais tu es terriblement exposé au feu adverse, bref a contrôler plus qu’à conquérir. Ça me rappelle des Kurdes dans leur combat contre daesh, ils étaient amassés dans une maison faite de briques creuses en béton et ils tiraient debout depuis des ouvertures improvisées. Et dès le début des échanges les hommes tombaient les uns après les autres Quand Daesh a compris que des tirs venaient de cette maison, ils ont finalement allumé des mecs debout et a découvert vu que les balles traversaient la maison. Bref, méfiez-vous de ses fausses protections, qui te donne un mauvais sentiment de sécurité.
    Ou comme en Ukraine, au début du conflit, ou les gars se protégeaient derrière des boucliers en aluminium…

  15. Vinz dit :

    « Le GAE-B et le SGR-C sont « à la fois les yeux et le poing de la brigade. Les yeux en avant de la brigade et le poing qui va frapper l’ennemi » »

    Bonbonbon. Si c’est le poing de la brigade, quid du 1°RC et 5° RD ? Si ce sont les yeux, à quoi servent les escadrons de reco & d’intervention ? Rien compris à l’utilité de cette usine à gaz, mais pourquoi pas, expérimentons – on est pas obligé d’être génial du premier coup. Pis ça fait des acronymes en plus ; si avec ça on n’embrouille pas l’ennemi sur les ondes…

  16. Aldo dit :

    CEB…. EED…. ça ne servait à rien ? On réinvente la lune ?

  17. Monbars dit :

    Je ne vois rien de vraiment neuf dans le principe. Le train faisait déjà ainsi il y a longtemps du temps du pacte de Varsovie , il envoyait du monde en avant prendre position et ensuite, la caravane passait. Idem pour les mortiers de 120… On vérifiait le terrain avant qu’ils arrivent.

  18. Hibou lugubre dit :

    @ Jo666 : Il faut vous informer sur les rôle, capacités et emploi de cette unité. Vous êtes dans l’erreur.

    Indépendamment de cet aspect  »commandos de l’ avant » qui existe depuis toujours chez les russes, je ne me lasse pas de m’étonner à chaque création de quelque chose.

    En effet, que ce soit nos responsables militaires, nos députés (je me force pour les nommer…) ainsi que dans les présents commentaires, personne n’évoque la couverture anti-aérienne de nos forces de manoeuvre.
    Quelqu’un pourrait-il me renseigner ?

    • Soult dit :

      Nous n’avons plus de forces de manoeuvres et l’erzatz de FAR qui reste n’a pas de DCA hormis un régiment de missile courte portée.

    • MAS 36 dit :

      Non personne ne vous renseignera car il n’y a rien à en dire. Hélas.

    • jojo dit :

      plus qu’un régiment, du court porté, et en plus régiment pas terrible, logique tout le monde a conscience que pouvons nous faire!!! leur grosse mission en anti-aérien couvrir Kourou? mème pas d’éployer avec les mission lynx? pour le reste du pro terre.

  19. Edgar dit :

    Quand on a si peu de chars, il n’est pas inutile de les faire couvrir par de l’infanterie. Une embuscade antichar est vite arrivée… (Les Panzer-Divisionen faisaient la même chose en 43-45.) Par contre, pour une unité de reconnaissance, cela semble un peu léger. Les divisions blindées soviétiques possédaient des chars T-72, des radars de champ de bataille et des BMP-1 dans leur bataillon de reconnaissance, et leur infanterie pouvait à tout moment être embarquée dans des hélicoptères MI-8 ou Mi-24 pour tenter un assaut sur un objectif stratégique.

  20. Corsu dit :

    Parfaitement d’accord, j’ai aussi tiqué en lisant ça , alors que précisément les escadrons de Leclerc sont là pour enfoncer le dispositif ennemi avec brutalité

    Je parlerais plutôt du rôle «  d’épines dans le pied » personnellement

    Curieux pour un général commandant une brigade blindé lol

  21. J’ai servi dans une compagnie d’éclairage divisionnaire .en 1976 au 153 Ri .Quelle est la différence avec cette nouvelle création?