La France a-t-elle vraiment les moyens de ses ambitions dans la région Indo-Pacifique?

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

207 contributions

  1. Ancien du Liban dit :

    Pour repondre a la question du titre de l’article : la réponse est non !

    • PK dit :

      Bien sûr que si : faut juste tailler dans les budgets dispendieux et inutiles… et là, le miracle opère !

      • Courmaceul dit :

        ça mérite quelques précisions.

        • tschok dit :

          Un miracle, c’est pas un truc précis.

          Les tireurs d’élite le disent: si tu mets dans le mille par miracle, c’est que t’es pas tireur d’élite.

          PK, il a la foi, c’est un autre truc que la précision.

          • PK dit :

            Les deux gauchistes qui font du ping-pong : ça mettrait presque la larme à l’œil tellement ils sont mignons…

      • Ancien du Liban dit :

        @pk
        Sur le papier oui clairement avec de la volonté.
        Mais en pratique non.

      • Dodo dit :

        « les budgets dispendieux et inutiles »
        En gros tous ceux qui ne vont pas vous prendre 1€ à vous, je présume….

      • Moustache dit :

        Investir dans des armes n’a jamais fait gagner aucune élection ! Et en général quand on veut dégager des budgets on va les chercher dans le poste des déenses de défense ! Il n’ faut pas leur en vouloir, depuis 1945, tout ce matériel a si peu servi et est déja obolette et doit être remplacé ! PAr contre construire des routes, des hopitaux, des centres commerciaux ou soutenir les politiques sur le climat, ça permet de remporter des élections et de se maintenir au pouvoir ! Une dernière question un peu cynique, pensez vous réellement que nos dirigeants se soucient de la défense du pays ? Regardez Macron qui distribue notre armement (Rafale en grèce et Croatie), parfois gratuitement pour se donner une posture de grand européen ! N’est ce pas lui qui a consenti d’augmenter la participation de la France au budget eyropéen de 7 miliards ? Eh oui, le montant d’un porte avion chaque année pour Bruxelles !
        En fait, il se positionne déjà pour Bruxelles au cas ou le deuxième quinquénat ne voulait pas de lui ! Voilà notre triste réalité !

        • Meillonnas dit :

          Comment peut-on intéresser les Français (les Bleus…) aux affaires géo-stratégiques, défense, renseignement extérieur, etc, quand on a des journaux télévisés – TF1, Antenne2 – (exemple notable : Dans ma rue…) aussi pitoyablement « domestiques » au sens anglo-saxon ? Mon père fusillé par les Allemands en août 1944, lui, avait rêvé d’une autre France. Moi, c’est décidé, je ne vote plus !

          • Traps dit :

            Dans quel monde vivez vous ?
            On ne généralise pas, jamais, c’est comme ça qu’on perd des guerres, et c’est aussi ainsi qu’on juge ses compatriotes à la hâte. Y’a de tout dans ce pays.

            Le problème est idéologique, beaucoup confondent « ne pas faire la guerre » avec « ne pas avoir d’armée. Ca ne veut pas dire qu’ils ne sont pas soucieux des intérêts de la France. Comme beaucoup disent « quitter l’OTAN » « Vive la russie » « jkif trop les chinois » « on leur casse la gueulle », tous trop nombreux.

            Il s’agit plus de poser ses couilles en tant que Français pour choisir entre hopitaux et tank. Il s’agit de faire comprendre à tout ces eurosceptiques d’exiger au reste de l’europe de payer sa contribution à la défense Européenne.

            Nos comptes seront alors à l’équilibre.

    • Robert Kaïta dit :

      Mais si, avec le CDG et des Rafale, la France gagnera facilement cette guerre contre la Chine,
      allez-y vite vite !!!!!

    • Castel dit :

      Seule, face à la Chine, la réponse est clairement non….
      Mais avec les alliés sur lesquels elle devrait pouvoir compter dans la région, la situation serait différente, car dans la zone, la Chine ne s’est pas fait que des amis, donc, arrêtons de raisonner comme si la France en cas de conflit ne pourrait compter que sur elle même, comme voudraient nous le faire croire certains, car même en consacrant un budget encore beaucoup plus important à la défense, face à un adversaire comme la Chine, qui possède des moyens financiers que nous n’aurons jamais, et avec une position géographique beaucoup plus favorable, nous n’aurions aucune chance contre elle….
      Alors qu’avec des alliés déterminés, notre rôle pourrait dans ce cas être décisif dans un conflit….
      Cela montre bien, une fois de plus, que nous sommes, surtout dans cette région obligés de raisonner en terme d’alliance, ce qui ne veut pas dire pour autant, se mettre au service d’une puissance alliée pour servir ses intérêts, et la suivre aveuglément si elle décidait d’engager les hostilités sans notre accord, mais en cas de conflit majeur avec la Chine dans cette région, qu’on le veuille ou non, on ne pourrait pas s’en sortir seuls face à elle !!

    • LEONARD dit :

      @Ancien du Liban
      On va d’abord essayer de répondre à la question préliminaire:
      Quelle est l’ambition de la France en zone Indo-Pacifique, avec deux termes à expliquer: Indo-Pacifique et ambition.
      – L’Indo-Pacifique, en tant que Bassin, va de la côte Africaine à l’Indonésie et se poursuit entre le 30’N et le 30’S. Cà, je connais, c’est là ou sont nos intérêts DOM-TOM, La Réunion, Nelle Calédo et Polynésie.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Bassin_Indo-Pacifique#/media/Fichier:Indo-Pacific_biogeographic_region_map-fr.png
      Par contre, la majeure partie de la future zone de crise(s), la façade maritime chinoise, y échappe.
      Donc, si on a des ambitions militaires, il faut se projeter plus au Nord, sinon, on est dans une zone à ambitions économiques.

      – L »ambition de la France. Celà implique des objectifs à atteindre, un gain, une conquête, et une ardeur pour y parvenir. Or, nous ne sommes pas conquérants et de toutes façons pas ardents, comme toute démocratie sociale-démocrate.
      Tout juste envisageons nous le statu-quo comme idéal. On en est quand même à mettre en place 3 référendums successifs pour être sûrs de se faire foutre dehors de Nouvelle Calédonie, et on est même pas sûr d’y arriver !!
      L’ambition, c’est pas moins, c’est pas égal, c’est plus !!

      Donc, la question n’existe pas: Ce n’est pas la zone d’intérêt, et notre pays n’a plus d’autre ambition qu’économique.

      • tschok dit :

        @LEONARD,

        Les trois référendums, c’était aussi pour être sûr d’y rester. Mais il n’était pas prévu que tout le monde ici, en France s’en foutrait.

        C’était les trois coups de sécurité. Mais plus personne n’est capable de distinguer un fusil d’assaut d’une bagnole.

        Le truc a perdu de son sens en cours de route.

  2. Claude dit :

    Il faudrait poser la question à la palliasse Macron, tout le monde lui passe dessus en ce moment et il le prend toujours avec le sourire, tant mieux pour lui, tant pis pour la France.

    • Thaurac dit :

      La faute n’incombe pas qu’à Macron?
      Et d’ailleurs dans peu de temps, en Nouvelle Calédonie, ceux qui voteront pour l’indépendance ( 3ieme vote !!!) nous foutrons dehors et la chine prendra notre place sans coup férir, d’autant plus qu’ils lorgnent sur la deuxième mine de nickel au monde!!!
      Et nous on préfère gardez Mayotte, qui nous coûte socialement un bras et que des emmerdes…Franchement , je me demande parfois si les politiques pensent à autre chose que les sondages et le devenir de leurs misérables personnes..
      LA Belle Calédonie c’est déjà un porte avion, la réunion aussi au débouché de l’ocean indien….on sacrifie nos meilleurs atouts pour se farcir des nids à merde, et hors DE Gaulle, cela a été toujours comme ça!

      • Alain CONTE dit :

        Quand on connaît le niveau de connaissances en géopolitique de nos politiciens et l’intérêt qu’ils y apportent. Rien ne changera jamais. « Tout politicien devrait être considéré comme incompétent jusqu’à ce qu’il ait apporté la preuve du contraire ».

    • moi90 dit :

      La pire crise diplomatique, la pire trahison depuis fort longtemps, et Macron reste totalement apathique comme KO debout. Comment espère-t-il gérer l’Europe alors qu’il n’arrive même pas à défendre la France ?

      • lgbtqi+ dit :

        C’est le propre des adolescents quand ils rencontrent la réalité … Leurs fantasmes de toute-puissance tout à coup s’évanouissent, les laissant désemparés et hagards.

        Cela fait partie de la croissance d’un individu, mais c’est précisément ce dont nous n’avons pas besoin de la part de ce fonctionnaire.

    • frédo dit :

      votre post manque d’objectivité macron n’est pour rien dans cette baisse continu de notre armée sarko l’excité et le hollande le guignol avait déja bien fait le boulot.
      je rajouterai au rond-points l’aide medicale gratuite mis en place par le benêt de hollande qui nous coute mini un bon milliard d’euro.
      la liste n’est pas exhaustive.

      • Plusdepognon dit :

        @ Frédo
        Cette dynamique a commencé bien avant les dividendes de la paix, mais s’est accéléré depuis les années 90, poussée en 2008 et 2014, soufflant malgre elle à cause des attentats de janvier 2015 .

        Un thuriféraire du désarmement de la France vient de nous quitter :
        https://www.lepoint.fr/politique/paul-quiles-la-mort-d-un-sabra-du-parti-socialiste-24-09-2021-2444547_20.php

        Il peut partir en paix ses héritiers pullulent.

        • Alain CONTE dit :

          Petite précision : c’est quand même Quilès qui a signé la mise en chantier du PA Charles de Gaulle dont son successeur André Giraud (de droite) ne voulait pas. Contrairement à ce qu’on peut penser, entre la Gauche et la Droite, ça n’est pas la Gauche qui a le plus sabré dans les budgets (je concède que Quilès était notoirement anti-armes nucléaires). Les deux fossoyeurs de l’armée Française ont été Sarkozy et Hollande.

          • Plusdepognon dit :

            @ Alain CONTE
            J’ai surtout retenu son combat pour la baisse des exportations d’armes française et notamment ce qui n’était pas rentable comme le petit calibre et surtout contre la dissuasion nucléaire française.

            Merci d’avoir préciser, si trois salopards n’avaient pas commis des attentats en janvier 2015, suivis par d’autres, en France, cela aurait pu continuer…

          • tschok dit :

            @Alain CONTE,

            Bon, vous avez trouvé les fossoyeurs. C’est bien.

            Mais vous avez trouvé les meurtriers?

            Parce que s’interroger sur qui enterre le cadavre, c’est une chose, mais savoir qui l’a tué, s’en est une autre.

      • Slasher dit :

        L’aide médicale d’urgence est une nécessité destinée à empêcher les services d’urgence d’exploser.
        Quant aux ronds-points, ils sont un rouage de l’économie nationale en permettant la fluidification des intersections que les gens empruntent tous les jours pour aller travailler. Les frégates et les porte-avions ont un coût.

    • Hannibal_Lecteur dit :

      Mec, Hollande Sarko Chirac Mitterrand, D’Etaing…etc… des pointures…

      • Pascal (l'autre) dit :

        « des pointures… » Sans oublier les dividendes de la paix du grand visionnaire « Fafa », le « larmoyant » de la COP 21 de Paris! Il se dit que gouverner c’est prévoir! Avec un « aigle » comme lui nous avons été particulièrement………gâté!

      • lgbtqi+ dit :

        +1

      • précision dit :

        voire… il a fait la guerre 39-45. Giscard, lui, a fait l’Algérie. Leur connaissance de l’armée était tout à fait honorable.

        • précision dit :

          je veux dire Chirac a fait 39-45, Giscard l’Algérie.
          Mitterrand et Sarkozy, comme état de service c’est moins glorieux. Pour ce qui est de leur vision de la paix, de l’armée, etc… c’est difficile à évaluer vu que le contexte variait.

          • Albatros dit :

            Giscard et Miterrand étaient soldats en 39 45. Vge s est particulièrement illustré dans cette guerre au sein de la 1ere Armée qui a libéré toute une partie de la France.
            Chrirac était officier en Algérie sur le terrain.
            Le Pen s est engagé comme officier de la Légion en Algérie alors qu il était le plus jeune député de France. Il a pas mal crapahuté.
            Hollande et Sarkozy ont fait leur service national l un comme officier provenant de l ENA et l autre comme seconde classe chargé du ménage pas très loin de chez maman : Sarkozy n à jamais aimé l Armée.
            Et Macron a été exempté.

          • tschok dit :

            Chirac a fait 39-45?

            Il est né en 1932. Je sais qu’il était très précoce, mais quand même. Se porte volontaire, régiment de chasseurs d’Afrique, pour l’Algérie.

            Giscard, né en 1926, a combattu en 39-45, en revanche: brigadier Giscard, engagé volontaire à 19 ans, de Lattre, char, première armée.

            https://fr.wikipedia.org/wiki/Val%C3%A9ry_Giscard_d%27Estaing#Combattant_%C3%A0_la_Lib%C3%A9ration

            De ce point de vue-là, ni l’un ni l’autre n’ont à défaillir.

            Je crois que vous avez inversé. En fait, Giscard était l’ainé de Chirac: 1926 pour l’un, 1932 pour l’autre.

            On n’en a pas l’impression car le plus jeune a précédé l’autre dans la tombe:
            – Chirac, 2019, 86 ans
            – Giscard, 2020, 94 ans

            A la limite, on leur ferait faire à tous les deux la Première Guerre Mondiale, tant ils font partie du paysage.

            Sinon, Mitterand était aussi un homme de la Deuxième Guerre Mondiale et de l’Algérie, mais dans de tout autres milieux.

    • Courmaceul dit :

      les chiffres vous donnent tort.

    • Pika dit :

      Bien sûr hollande et Sarko ( ne parlons pas de Chirac ) on eux augmente les budget de La Défense bien plus que notre président actuel , ah on me dit que non mais hollande avait une stature de chez d’état , ah on me dit que non plutôt de chamallow,

    • Meillonnas dit :

      Ainsi l’esprit « collaborationniste » perdure dans ce pays. L’Allemagne, l’Allemagne… Cela dit, le Costa Rica n’a pas d’armée mais des forces de police tout à fait exemplaires : comme nos CRS ils frappent d’abord et réfléchissent après. Alors, oui, pourquoi ne pas faire appel aux Européens pour faire le travail à notre place. Mais dans ce cas : good luck !

  3. Lagrange dit :

    Réponse non évidement.

    Et la raison est la schizophrénie de nos politiques aux ambitions démesurées ais qui ne veulent pas payer : »« Nous sommes largement au-delà des missions prévues par le Livre blanc », avait d’ailleurs souligné l’amiral Vandier dans l’entretien donné à La Tribune. Le même constat avait été dressé par ses prédécesseurs. » CQFD

  4. LucienB dit :

    Parly: « Ce n’est pas moi qui vous dirai que la France n’a pas les moyens de ses ambitions. La question essentielle est surtout celle de la coordination des efforts entre Européens. Un pays seul, bien sûr, n’a pas le même impact dans une zone aussi vaste. En revanche, si plusieurs pays se placent sous bannière européenne et assument cette volonté d’avoir leur voix propre dans cette région, cela a beaucoup de sens »,
    Est-ce possible ???
    Le seul pays de l’UE qui possède des territoires dans le Pacifique est la France. Pourquoi d’autres enverraient-ils des navires là-bas ? Cela n’arrivera jamais. Réveillez-vous Parly. Nous devons résoudre nos problèmes et arrêter d’agir comme des enfants qui pleurent et qui demandent toujours l’aide des autres.

    • Bacorabina dit :

      oui, plusieurs pays c’est très fort …..op op op
      le mois dernier, on a vu beaucoup de pays sont en fuite à Kaboul.

      • Pascal (l'autre) dit :

        « le mois dernier, on a vu beaucoup de pays sont en fuite à Kaboul. » Beaucoup!! Combien en fait petit troll pékinois?

    • tschok dit :

      @LucienB,

      « Le seul pays de l’UE qui possède des territoires dans le Pacifique est la France. »

      Mouais, peut-être, mais 5 ans après le Brexit, on a découvert à nos dépens que le Royaume-Unis possédait toujours l’Australie.

      Alors, vos jugement sentencieux, vous vous les collez où je pense.

  5. Olivier dit :

    Je pense qu entre les chinois et nos meilleurs amis américains de toute façon la prestance française va fortement s attenuer dans le coin….

    • robert dit :

      En considérant la composition actuelle des représentants et tenanciers de nos appareils politiques et armées , votre pensée amplifie la mienne.

      Cependant :
      – Faut-il attendre que la composition de ces représentants soit modifiée? En connaissons – nous les délais? Selon quelles conditions?
      – Que nous suggère le fondement de résilience selon les paramètres de durée et de modalités de survie, pour le sujet évoqué?
      – le questionnement suivant est prioritaire, premier et validant : quelles sont les ambitions de La France dans la zone Pacifique , premièrement; et la zone indienne, deuxièmement?
      – Quels sont nos réels alliés dans les zones respectives du pacifique et indienne?
      – Quels sont les accords signés avec des pays présents dans ces zones, ou il n’y a aucunes réciprocités signées????

      Si les réponses que vous retiendrez ( je ne vous demande aucunement de me répondre : ce n’est pas l’objet de ma réflexion!)vont dans le sens de la Liberté de chaque Etat dans ces 2 Zones à disposer d’eux-mêmes, alors force est de constater que :

      – La Chine,, l »Arabie Saoudite, Israël, EAU, Qatar, Russie sont des intrus.
      – Les USA et la Grande Bretagne disposent d’implantations très minoritaires dans ces 2 zones.
      – Les voix des états riverains sont premiers et inaliénables.
      – Les 2 zones constituent des zones de survie pour l’avenir de notre souveraineté…Si et seulement si nous nous investissons dans ces pays riverains , avec un rééquilibrage en fonction de nos propres réceptivités et besoins de court terme et de long terme.
      – Quels sont nos besoins de survie dans ces 2 zones Et pour les autres zones ou nous sommes présents ( Atlantique, méditerranéen, Manche, Mer du Nord, Pays de l’Europe de l’est, Afrique du nord et Afrique centrale et Afrique de l’Est)?

      Aussi :

      – Nous disposons, en ce 24/09/2021, de moyens navals et aériens disponibles ( en service actif ou retiré du service actif récemment et très rapidement « ré-activé » ( moyennant des contrôles et réparations minimes), pour affirmer notre souveraineté dans le nord de la zone indienne et la totalité de la zone pacifique ( depuis le Pérou et Le Chili à L »australie ).
      – Ces moyens navals, aériens et spatiaux doivent être modernisés en URGENCE… A condition que la variable du respect du budget soit en corrélation avec le niveau et la diversité des menaces.
      – Nous disposons de frégates, M2000, de BRF, de VAB ( en différentes versions dont certaines stockées et très rapidement réactivées), de Sagaie, de AMX10, de mortiers.
      – Des modernisations minimes et plus conséquentes devraient être entreprises dès ce 24/09/2021, sur les matériels dans le point précédent.

      • tschok dit :

        @robert,

        Ben c’est-à-dire que même le matos qu’on parvient péniblement à maintenir en service est percé par la rouille, alors si vous voulez réactiver le matos qui a été retiré du service, je crois qu’il va falloir investir dans le Rustol. Ou le Frameto.

        Direct une fabrique, ce sera plus simple. Faut voir grand. En barils.

        On va pas bosser avec des petits flacons de la taille d’un pot de yaourt, non plus.

  6. Bao dit :

    « La question essentielle est surtout celle de la coordination des efforts entre Européens ». C’est toujours la même chose: on attend que nos voisins et amis bougent, pour nous-même bouger. Et eux attendent qu’on bouge avant de le faire. Ca fait 30 ans que ça ne marche pas et ça reste donc du blabla.
    En 1920, les français et les belges ont signé un traité de défense pour se prémunir d’une nouvelle attaque allemande. En 1936, Hitler devenait menaçant et les belges ont vu que les français privilégiaient la ligne Maginot et aucune force mobile. De plus la France n’avait pas encore commencé son effort de réarmement. Les belges ont compris que s’ils étaient attaqués, les français ne les aideraient pas. Ils ont dénoncé le traité de 1920 et sont retournés à leur neutralité de 1914. Ils savaient que ça ne les protégeait pas, mais au moins ils ne se feraient pas embarquer dans une guerre Franco-Allemande où la France ne pourrait pas les aider. Comme quoi, si tu veux que les autres t’aident, aides-toi d’abord.

    • ano dit :

      Ce que vous racontez sur la 2nd guerre mondiale est complètement faux. La Belgique à décidé de devenir une nation neutre en gage de protection, ce qui n’a pas grand chose à voir avec votre supposée « aucune force mobile ». Le gros des troupes françaises et anglaises sont entrées en Belgique le lendemain de l’entrée allemande dans ce même pays. Ils ont pris position sur la ligne Dyle – Meuse, selon le plan D. Lors de l’attaque allemande, il y avait tellement de troupes en Belgique que la France n’a pas pu mener de contre attaque efficace contre la percée de Sedan (en autre, ce n’était pas la seul raison). Dire que la France n’aiderai pas la Belgique est complètement malhonnête, n’importe-quelle carte ou écrit sur la bataille de France permet de le voir !

    • Fred dit :

      @ Bao

      Dans l’esprit de l’État-major français, la ligne Maginot avait pour fonction de retarder une offensive sur le Rhin, justement pour libérer des forces. De fait, les forces alliées ont été massées devant la frontière belge… Du moins une partie de la frontière belge, hélas. La question de prolonger la ligne Maginot à la frontière belge a été longuement et ardemment débattue ; cela n’a pas été fait, essentiellement du fait des (compréhensibles) récriminations des Belges.
      Noter que les allemands avaient prévu dans leur plans, dans un deuxième temps, de traverser la Suisse.

      • tschok dit :

        Ils avaient prévu d’envahir la Suisse, ces cons de nazis?

        Putain, mais on a bien fait de perdre! Les Suisses nous doivent quelque chose.

        Bon, on n’a pas fait exprès, mais ils nous doivent un truc, là, je trouve.

        (pour une fois qu’on n’a pas à s’excuser et qu’il y a un truc à gagner, faut pas se priver de demander)

  7. Starbuck dit :

    Je ne comprends même pas que l’on se pose la question. La réponse est non.
    Les abrutis qui nous gouverne ont mis les armées à poile et dilapidé n’importe comment l’argent des français.
    Allez hop toute cette bande de bon à rien à l’échafaud

    • lgbtqi+ dit :

      On aurait tort de se priver de bras qui pourraient servir dans l’agriculture …

      Bien encadrés, cela pourrait aider.

      • tschok dit :

        @lgbtqi+

        Vous avez des petits côtés Khmers rouges qui sentent bons les durs mais sains travaux des champs et qui se combinent admirablement avec les envies d’échafaud d’un Starbuck.

        Ah mon Dieu comme j’ai hâte que le monde accouche enfin de vos rêves.

        De grands moments de bonheur en perspective, encore…

  8. Raymond75 dit :

     » la France n’a pas les moyens de ses ambitions » et n’en a jamais eu l’intention dans cette région sans bases aéromaritimes, et sans moyens pour protéger nos intérêts et notre souveraineté dans cette immense ZEE.

    On fait des moulinets et des grandes phrases, mais je ne vois pas quel apports on peut fournir à l’Australie en cas de problème.

    Nouméa n’est pas Pearl Habor …

    • Marcassin dit :

      Revoir qques reportages sur notre marine dans les années 60 appporte un bémol à ce que vous dites, certes à une époque où notre focre de dissuasion et les essais associés étaient une priorité.
      Navires de commandement et de patrouille, flotilles et escadrilles Aéronavale et Armée de l’Air en Polynésie, unités de Légion positionnées sur place …etc…
      Mais certes notre armée n’a jamais eu -en proportion- les moyens de l’US Navy ou même de la Royal Navy de l’époque.
      Il existe un tropisme bien français : pavillon, forces de souveraineté, …etc… complètement déphasé avec la réalité geopolitique des relations entre puissances. Avoir une tribune à l’ONu ne sert à rien si vous n’avez pas les moyens de faire respecter vos territoires et ressortissants, fussent-ils à l’autre bout de la planète …
      Donc au delà du rattrapage budgétaire actuel (trop tardif), le volume des moyens et effectifs est forcément à repenser à mon humble avis …

      • Bangkapi dit :

         » unités de Légion positionnées sur place  »
        Pas de fantasme !
        Mes camarades au 5°RMP faisaient du béton, des travaux mais s’entraimaient une ou deux fois pas an au tir au MAS 36.
        Leur mission c’était de bosser pour le CEP et pas de défendre les atolls.
        C’est à d’autres que revenaient ce travail. Mais c’est sur le Képi Blanc fait toujours penser au guerrier.

    • tschok dit :

      @Raymond,

      Je ne sais pas si vous avez suivi le film, mais les Australiens ne se posent plus vraiment la question de savoir ce qu’on peut leur apporter.

      Et côté problèmes, c’est plutôt eux qui nous en posent.

  9. Stoltenberg dit :

    Le plus grand problème ce n’est manifestement pas le manque de moyens militaires dans cette région mais un manque de volonté politique de faire face à la Chine communiste. La France veut mener une politique du « et en même temps » non aligné et ce n’est plus ce que recherchent les pays de cette région (tout comme les pays du flanc est d’ailleurs). Je pense que si la politique française était différente alors ses intérêts auraient été préservés.

    • Lagrange dit :

      « Le plus grand problème ce n’est manifestement pas le manque de moyens militaires dans cette région » en un sens oui mais ne pas avoir de moyens militaire comme nous le faisons nous condamne à ne pouvoir que parler, pas agir si besoin. Donc cela limite sérieusement la politique possible.

      • Stoltenberg dit :

        C’est clair et je suis bien d’accord qu’il faut beaucoup plus de moyens pour notre Marine si l’on veut mener une politique à la hauteur de nos ambitions dans cette région et globalement. Et que les choses auraient été beaucoup plus simples avec plus de moyens. Toutefois, dépasser la puissance navale chinoise, sa puissance économique et politique c’est impossible pour nous et il n’y a que les US qui en sont capables. Il faut donc que l’on (re)définisse nos objectifs sur l’échiquier global et que l’on identifie les façons d’y parvenir. La politique actuelle a échoué avec beaucoup de dégâts collatéraux. Il est peut-être temps que certains conseillers et diplomates aient au moins l’honneur de démissionner après cet échec pour que d’autres puissent apporter un point de vue beaucoup plus lucide. Et oui, je sais que je demande trop ! 😉

        • Lagrange dit :

          Je ne vais sans doute pas réussir ce que vous demandez. Tout ce que je pense c est qu on a pas de quoi être une puissance navale et que l Asie Pacifique n est pas très important pour nous.

          • tschok dit :

            @Lagrange,

            « l Asie Pacifique n est pas très important pour nous »

            C’est une façon très performative d’intérioriser notre rôle périphérique dans la région.

            Vous vouliez plutôt dire, il me semble, que comme on n’a pas les moyens d’y être comme une puissance, on va considérer que cette région n’est pas importante pour nous.

            Là, c’est mieux, non?

          • Stoltenberg dit :

            Du point de vue géostratégique c’est actuellement la région où tout se passe et où tout se décide.

          • Lagrange dit :

            En effet mais compte tenu de nos moyens militaires nous ne pouvons pas y peser.

          • Lagrange dit :

            @tschok les deux. Si nous avions

          • Lagrange dit :

            des moyens militaires ce ne serait pas la priorité.

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [La France veut mener une politique du « et en même temps » non aligné et ce n’est plus ce que recherchent les pays de cette région (tout comme les pays du flanc est d’ailleurs).]

      COPIEUR ! PIRATE ! J’ai appelé ça le  » non alignement aligné « ™© de la  » puizônze d’équilibre « ™© et j’en réclame le © ! ;0)
      M.Lagneau est là pour en témoigner , hein ! …

      Du coup j’ai plus rien à poster pour ce soir … ;0(
      J’y mettrai un bémol : Le  » en même temps  » cela fonctionne en Vrounze avec les chasseurs et certains syndicalistes mais ce n’est absolument pas un produit d’exportation alors que l’on s’achemine de plus en plus vers des rapports de puissance « ami/ennemi » .
      Ceci écrit un  » ennemi  » comme vient de se déclarer l’Australie au travers de cette alliance c’est beaucoup plus facile à gérer qu’un  » non aligné aligné  » pour la RPC et même maintenant pour la Russie .

      • Stoltenberg dit :

        Ouai, il se trouve pour le coup que les copieurs et pirates les plus notoires ce sont vos commanditaires donc à votre place je choisirais mes mots d’une manière beaucoup plus prudente. Ensuite, en ce qui concerne les ennemis, la seule raison pour laquelle ce ne sont pas vos commanditaires qui pourraient faire une telle chose c’est que leur modèle n’est attirant pour aucun pays, mis à part peut-être le Venezuela, l’Iran ou encore le Mali qui sont des puissances économiques, mais uniquement si l’on prend la mère Russie comme référence.

    • breer dit :

      La France faire face à la Chine communiste, il faut arrêter de dire n’importe quoi …!!! La France ! a certes des territoires outre mer importants (qui coûtent une fortune aux contribuables français, il faudrait pas l’oublier non plus), mais la France n’a pas vraiment eu les moyens de contrôler ces zones maritimes (sauf avant la WWII et un peu jusqu’au début des années 90). Nos ports bases dans l’Océan Indien et l’Océan Pacifique ne sont pas de tailles à recevoir de grands bâtiments, qui ne seraient de toute façon que de passage, comme cela a toujours été.
      Il faut rester conscient de nos limites, et d’avoir tous ces territoires outre mer et ces vastes zones maritimes est peut être un peu beaucoup pour notre pays. Exemple de Clipperton et sa zone (revendiqué il fut un temps par le Mexique) qui appartient encore à la France, on se demande pourquoi, vu que tous les pêcheurs de la région vont y pêcher et je suis quasiment certain sans aucun accord ni contrôle pour la plupart. Si la Chine devenait menaçante militairement et sur le plan maritime, nous ne ferions qu’apporter un petit soutien aux USA et autres pays de la zone (Australie, Nouvelle Zélande, Japon, Philippines, Singapour, Canada etc ..) même avec 3 frégates et un ou deux sous marins sur zone.

      • Stoltenberg dit :

        Je ne parle évidemment pas de leur faire face militairement en tant que France seule. Mais il s’agit de présenter une posture politique beaucoup plus ferme et moins opportuniste. Donc, et c’est la moindre des choses auxquelles on pourrait s’attendre, pas d’accords commerciaux avec la Chine communiste en pleine guerre commerciale.

        • Lagrange dit :

          Les postures politique cela reste des postures. Et c est l UE qui signe les accords de ce type.

          • Stoltenberg dit :

            Ce sont des signaux très forts qui indiquent quel est notre positionnement dans le contexte des rapports de force qui sont en train de s’installer. C’est l’UE qui signe mais c’est pas l’UE qui décide.

          • Lagrange dit :

            En effet mais les signaux très forts on ne fait que ça, ce qui revient à brasser du vent, et l’UE c’est 27 membres.

  10. mulshoe dit :

    « Les moyens de ses ambitions  » ? Il est vrai que la surface à couvrir est énorme . Pour avoir de l’ambition il faut des moyens que nous n’avons pas . Un 2e PA est indispensable ce n’est plus à prouver . Puissance moyenne , la France doit se définir des priorités ou une priorité . On ne peut être partout à la fois : méditerranée orientale ( le petit sultan), Afrique etc … il faut 6h pour aller de Tahiti à Nouméa , soit plus de 4600 km. Ou sont nos intérêts réels ? Que veut-on exactement ? N’ayant rien à attendre des européens , qui sont nos alliés véritables ? Autant de questions liées aux moyens et à l’ambition . Hélas, je n’ai pas de réponses .

  11. jp dit :

    bah, pour moi, c’est pas une question d’argent mais une question de volonté, exemple, il suffit d’attribuer les 32 milliards de la formation professionnelle qui est un gaspillage d’argent pour faire en majorité des formations sont inadaptées, voir bidon et très souvent au mauvais moment, en plus c’est devenu pire, on nous oblige à les faire tous les ans pour dépenser et faire récupérer cet argent par l’entreprise, en plus celles que vous souhaiteriez faire sont refusées, les chomeurs n’en profitent pas. Vous ajoutez ces 32 milliards a la defense et voilà comment on double son budget, y en a plein d’autres, atteindre 100 milliards de budget on peut y arriver. si on veut trouver de l’argent on peut le trouver, mais ca va froisser les « amis » des lobbies.

    • Fred dit :

      @ jp

      Les dérives que tu soulignes sont bien réelles, hélas, mais la formation professionnelle continue serait d’une grande utilité ; il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain. Elle doit retrouver son ancienne forme.
      Le congé individuel de formation (CIF) a été dénaturé par le Medef est ses sbires au gouvernement en 2018 (désormais Projet de Transition Professionnelle, qui interdit une qualification professionnelle, un comble !!!)

      Plus de détails.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Congé_individuel_de_formation

      Main basse sur la formation continue.
      https://www.monde-diplomatique.fr/2019/02/GELOT/59540

    • Slasher dit :

      Commentaire de PMU traduisant des lacunes crasses dans tout ce qui sort un tant soit peu de la gestion des courses au supermarché pour le repas du lendemain.

  12. petitjean dit :

    la réponse est NON !

    et d’ailleurs quelles sont donc nos ambitions dans cette région du monde et pourquoi ? Pour faire encore le larbin des USA ? Avec quels moyens ?

    Il est grand temps de s’interroger sur la politique menée par Emmanuel Macron : Nous venons d’assister à « un déculottage hypersonique »

    Déculottage hypersonique…
    https://www.dedefensa.org/article/deculottage-hypersonique

    « « “Plus ça change, plus c’est la même chose”, parce que notre très longue expérience de plus d’un demi-siècle des questions d’armement du temps passé nous a habitués à la répétition sans fin de cette même félonie de nos “alliés” anglo-saxons, et de la naïveté correspondante et confondante des Français, surtout depuis les années 1985-1990. Les exclamations de dépit de notre brillant ministre des affaires étrangères Le Drian apprenant la nouvelle par la presse il y a deux jours ont également quelque chose de confondant. Réveillé en sursaut, Le Drian a montré cette même naïveté qui confine à la niaiserie et à la nigauderie, et suggère notre conclusion immédiate qui concerne effectivement la surprise douloureuse (“Maman, bobo”) du ministre : décidément, ils ne comprendront jamais rien. »

    » Les structures et les figurants américanistes conçoivent la vente des armements comme une guerre totale, où il n’y a ni coopération, ni arrangements, ni alliés. Ils ne défendent pas leurs intérêts, ils bombardent les autres avec leurs intérêts, comme ils bombardent le Kosovo, l’Iran et l’Afghanistan. Ils ne mettent nulle subtilité, nulle finesse, nul sens de la nuance dans ces ‘carpet bombings’ : ils utilisent les pressions, la corruption, les menaces et toutes les sortes de coups bas imaginables, jusqu’aux plus expéditifs. » » (…………)

    « (…..)on baisse sa culotte aux couleurs tricolores et l’on brandit son pass-militaire certifié OTAN. Je crois et j’espère qu’il le payera lors de la campagne des présidentielles et au prix fort, parce qu’il sentira longtemps la fange où il s’est roulé. »

  13. Durandal dit :

    Non-bien évidemment.
    Si nous sommes sincèrement liées d’amitié au Pacifique, notre présence est insuffisante, et ceux, malgré la présence de nombreux gars du pacifique dans nos armées.

  14. petitjean dit :

    Et pendant ce temps , l’Allemagne marque des points

    rien lu dans les merdias français :

    «La France a plié face à l’Allemagne» : un savoir-faire spatial sur le point de s’envoler outre-Rhin

    En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/international/91014-france-a-plie-face-allemagne-savoir-faire-spatial-sur-point-envoler-outre-rhin

    « L’Allemagne a obtenu une réorganisation industrielle d’ArianeGroup qui s’apprête à délocaliser en Bavière une partie de son activité stratégique de Normandie. L’entreprise a par ailleurs annoncé des suppressions de postes dans les deux pays.

    « On développe une technologie depuis plus de 50 ans, à l’aide de fonds publics, et l’Allemagne la récupère pour des raisons géopolitiques » (………)

    • Fred dit :

      Le parfum des « merdias » russes est plus à ton goût ?
      Pas peur du ridicule, petitjean.

    • Dodo dit :

      Ahhh Russia Today!
      Forcément, on ne change pas ses références en la matière.
      C’est fou comment le rejet des médias français finissent par pousser certains à se délecter des médias étrangers ou de blogs d’individus pseudo experts dans leur fauteuil…

      • Paddybus dit :

        fred et dodo…. une fois encore, le sage montre la lune… vous regardez le doigt….
        Deux seconde de réalisme… ça vous est possible…??? la France perd 600 emplois et un savoir faire de pointe résultat de décennies de recherche…. et le seul truc que vous trouvez… c’est que le journal qui le relate sent le souffre…
        mais j’imagine que vous allez nous démontrer preuves à l’appuis que ce n’est pas vrai…??? que ceci est du cinoche mensonger…??? J’attend….
        Et si les merdias Français en ont parlé… n’hésitez pas à relayer….

        • Fred dit :

          @ Paddybus

          Oui, la presse française en a parlé (dépêche AFP) ; abonne-toi à Médiapart et fais une recherche…

          Le vrai sujet est-il une délocalisation ou bien une réorganisation industrielle ???
          « Quand vous citez un texte con, si c’est nécessaire, n’oubliez pas le contexte » Jacques Prévert

          • Paddybus dit :

            Réorganisation ou pas, céder comme un rien 600 emplois qui ne reviendront jamais, sachant que les évolutions de la propulsion de ces fusée se fait aussi en allemagne….

            Récemment merkel a donné son opinion de sarkosi…. et elle n’est pas flatteuse… mais celle qui transparaît du point de vu allemand sur les hommes politiques français est encore mieux… ils sont superficiels, vaniteux et facile à duper…. et nous duper semble être devenu le passe temps favori des teutons, que la bêtise française dans l’idéologie européiste leur fait accepter sans sourciller…

            Si la presse française en a parlé… pourquoi n’avez vous pas relevé…??, ça vous gênait dans votre européisme d’eurolâtre…???

            RT ne ment donc pas… si cela est paru ailleurs…non…??? alors pourquoi cet acharnement…??? idéologie quand tu nous tiens…!!!!!!!!!!!!

      • jeanbarre dit :

        ôtez vous œillères !
        pourquoi est-ce un média étranger qui en parle ?
        En France Macron est en campagne électorale !
        Donc pas de mauvaise nouvelle. Nous allons perdre des centaines d’emplois et un savoir faire au profit de l’Allemagne !
        ça vous parle ?????

        Lisez la presse étrangère, toute la presse étrangère , ça vous rendra plus intelligent et moins sectaire

        • Alain d dit :

          Je ne clique plus sur les liens RT, pas de pub pour cette merde anti-française aux ordrex de Poutine.
          Mais je suppose qu’il s’agit des moteurs Vinci d’Ariane, donc ça ne concerne pas des centaines d’emplois, mais peut-être une cinquantaine au plus.
          Mais si la France avait plus investit dans le spatial, et prises des risques, plus en amont (R&D et industrialisation), on ne serait pas dans cette situation. Donc l’Allemagne, crapule comme toujours, profite de la faiblesse de l’économie française, et du fait que la France se repose toujours sur la puissance financière allemande.
          La crapule Allemagne a souvent freiné le spatial européen, mais quand il faut accélérer (ou périr), c’est son carnet de chèques qui fait le différence, et l’Allemagne qui en profite, comme d’habitude !
          La France a du lâcher du leste en échange de l’engagements de X commandes européennes par an, pour Ariane 6.
          Le spatial européen (dont français) roupillait et se marrait, tandis que les entreprises privés américaines étaient en accélération maximum.
          Nous ne pouvons pas récolter si nous n’avons pas semer en amont ! Et quand on sème, y’a forcement une prise de risque. Les récoltes, ce n’est pas automatique, mais les échecs nous grandissent.
          Le problèmes des européens, dans tous les secteurs industriels, c’est qu’ils ne sont pas proactifs, notamment parce qu’ils ont peur des échecs. Non seulement il ne faut pas avoir peur des échecs, mais il faut relancer tout de suite après un échec. Mais les Ministères Bourgeois de l’UE (économies, finances, industries, etc.) qui ont déjà du mal à accélérer dans les temps nécessairement utiles, font l’inverse !

      • Olivier dit :

        Je suis d’accord avec vous, RT n’est clairement pas un modèle d’objectivité ni carrément de véracité, mais en l’occurrence, l’information que donne Petitjean est reprise par tous les médias. Je sais bien que ça n’est pas le sujet principal de l’article, mais il faut quand même avouer que cette délocalisation est révélatrice de notre posture de toutou pour tout ce qui touche l’Allemagne 🙁

  15. Ludo dit :

    La réponse est évidemment non.
    Pour avoir du poids et être respecté dans cette zone là Marine française devrait être multiplier par 3 . Au moins 4 sna pour patrouiller et donc 6 ou 7 équipage pour les manœuvre, 2 pang dont un pour cette zone donc 3 équipage et garder le charle de gaule pour les entraînements, plus une 20 fremm. Mais tous cela prend du temps à fabriquer mais surtout u temps à recruter et former les equipage

  16. petitjean dit :

    La zone indo pacifique concentre la croissance de la planète

    Quel est le plan de Macron ? J’attends………………..

    • lgbtqi+ dit :

      Planifier dîtes-vous ?

      Le dernier effort de planification fait par le gouverne-MENT français a été délégué au cabinet US McKinsey (directeur associé : Victor Fabius, fils du président du conseil constitutionnel Laurent Fabius, … qui a validé le pass sanitaire). Pour la campagne vaccinale. À la place du ministère de la santé et pour un coût exhorbitant.

  17. Vandewaele dit :

    @l’Auteur de l’article;
    Les ronds points servent à gagner des élections, c’est pour cela qu’ils sont plus utiles que vous ne le pensez, pas les portes avions ! Il ne’ faut donc pas vous attendre à un basculement du tout au militaire de sitôt ! Poser la question c’est y répondre comme vous le faites ; la France seule n’a pas les moyens de ses ambitions. Quant à la gestion de l’Indo-Pacifique par les Européens, même avec toutes les marines européennes réunies le compte n’y suffirait pas ! Et vous ne tenez pas compte non plus de V. Putin qui va surement aider ses amis Chinois en maintenant l’OTAN sous pression sur front Est Européen! Et donc, la conclusion de cet article est imparable, seuls les australiens qui sont sur places peuvent assurer un rôle efficace de premier plan ! La chute de l’alliance francaise au profit de l’alliance US tient donc tout son sens !
    Une dernier point, ne vous y trompez pas, la confrontation qui s’annonce avec les Chinois se joue bien sur le terrain de la guerre du contrôle des ressources. Il n’y a aucune idéologie maléfique qui se cache derrière comme pour celles des jihadistes ! Les Chinois sont devenus trop forts et il sont devenus impérialistes ….exactement comme les américains avant eux ! Expliquez moi sur quelle base, les Européens s’engageraient ils dans une voie aussi hasardeuse ? Faire la guerre aux Chinois pour que les Américains conservent leur leadership mondilal, je n’y crois pas ! Constatez qu’il est peut-être plus bénéfique pour l’Europe de rester loin de ce conflit dans lequel les anglo-saxons riquent d’épuiser beaucoup de leurs ressources. Et qui sait, peut-être que la vieille Europe au développement retadée par les deux conflits majeurs de son histoire pourra enfin refaire son retard sur ses cousins anglo-sax. Rien ne vaut la paix, propice à la prospérité !

    • Celtibère dit :

      Votre raisonnement se tient. Mais je doute que dans la confrontation entre Américains et Chinois, la France au travers de ses territoires du Pacifique, soit épargnée par les remous. Quand à une alliance avec les Européens, je pense également comme vous. De plus, est-ce que des Belges, des Danois ou des Italiens accepteraient d’aller mourir pour Papeete ou pour Nouméa? j’en doute. Et, pour former une armée de l’UE, il faut des hommes, mais comme les Européens ne font plus d’enfants, le compte n’y sera pas. En fait, une alliance de faibles n’a jamais produit quelque chose de fort. Je suis assez pessimiste sur l’avenir de la France en son cœur même, alors dans le Pacifique…D’autant plus qu’à force de référendums tronqués, l’indépendance proche de la Nouvelle-Calédonie n’est plus improbable. De toute façon en dehors du nickel extrait sur le « caillou », nous sommes incapables d’exploiter et de gérer les ressources maritimes de notre ZEE locale. Lorsque j’étais en Nouvelle-Calédonie, la grande mode était de gloser sur l’extraction des fameux nodules polymétalliques dont l’océan regorge. C’était il y a 25 ans, et depuis…rien.

      • Fred dit :

        @ Celtibère

        La France (comme d’autres pays) a fait et fait des études et essais de récupération des nodules (et des fumeurs) ; l’exploitation reste encore trop onéreuse.

        La France à réservé une concession… Hors de ses eaux territoriales ! Comme quoi, cette histoire de nodules n’est pas liée à la Nouvelle-Calédonie.

        • 341CGH dit :

          Les nodules sont, depuis plus de cinquante ans, un… »serpent de mer » (si j’ose dire).
          On en parle mais ça ne vaut rien : les mêmes ressources existent ailleurs et pour moins cher.
          .

  18. Thorgal dit :

    C’est pas avec l’épave sur la photo qu’on va faire quoi que ce soit c’est sûr.

    • lgbtqi+ dit :

      Ne riez pas, avec la fatigue, regardant trop rapidement l’écran, à un moment j’ai songé que c’était en pédalo …

      • Plouc putatif dit :

        Quand on signe LGBT, on évite de parler de pédalo.

        • Fred dit :

          Con et même pas drôle.

        • lgbtqi+ dit :

          vous pouvez retirer « putatif » de votre pseudo … Et hétéro, vous voulez que ça devienne synonyme de gros con ?
          Vous savez, parmi les lgbt, il n’y pas que des « pédales » … il y a des gouines, des bi, des trans, etc. Et peut-être certains de vos proches.

    • Piliph dit :

      F734 = Frégate de surveillance « Vendémiaire », classe Floréal, aux équipements obsolètes et armement très léger. Rien que l’aspect extérieur en dit long… « Mais ce qui compte, c’est le pavillon.. » : un pavillon dans cet état, autant le garder plié dans un tiroir que de le hisser.
      Son fait d’armes récent, en avril 2019 : https://www.lexpress.fr/actualite/monde/asie/une-fregate-francaise-interceptee-par-la-chine-dans-le-detroit-de-taiwan-debut-avril_2074801.html
      On voudrait offrir des cibles pour entrainer les artilleurs chinois qu’on ne ferait pas mieux.

    • breer dit :

      Ces bâtiments (Prairial, Floréal etc..) ne sont pas des bâtiments de combat, ils sont utiles que pour de la surveillance maritime en haute mer et autour de ces zones maritimes, mais nous n’en avons mêmes pas assez, et quid des bâtiments comme les Batrals qui pouvaient se rendre au plus près de tous les atolls et iles. Le jour ou il y aura une guerre navale face à la Marine chinoise, nos navires présent même les plus grands seraient vites HS, et nous n’aurions pas le temps de les remplacer. Laissons les américains avec l’US navy et sa flotte dont 10 PA, et autant de PH et bâtiments amphibies faire le boulot. Les dirigeants et les pontes militaires français se croient toujours trop importants au regard du Monde entier. Mais bon, on connait notre emblème national, le coq fier qui chante son cocorico à qui veut l’entendre, mais a toujours les pattes dans le fumier (pour rester poli)..

  19. :-( dit :

    @Flo
    « Parly: « Ce n’est pas moi qui vous dirai que la France n’a pas les moyens de ses ambitions. La question essentielle est surtout celle de la coordination des efforts entre Européens. Un pays seul, bien sûr, n’a pas le même impact dans une zone aussi vaste. »

    Ben voyons … toujours rien compris !!!

    Les « ZEUROPEENS » n’en n’ont RAF de TA défense commune. Donc envoyer leurs matelots dans notre ZEE. Pour du tourisme et de la godillerie « OUI » peut-être. Pour défendre nos intérêts … « Des NEFLES » !!!

    Toi et ton chefaillons vous nous foutez dedans pour un sacré moment, voire définitivement. On est en droit de se demander si fasse à tant d’évidence, vous ne le faite pas exprès. Oui ? Non ? Un peu quand même.

    Maintenant à toi d’agiter tes méninges pour créer l’impact utile et nécessaire à la défense de nos intérêts en Asie Pacifique comme en Guyane-Antilles sans oublier St Pierre et Miquelon proche de nos cousins quebéquois.

  20. Le Breton dit :

    « via La Réunion, la Polynésie française et la Nouvelle-Calédonie » ainsi que Wallis-et-Futuna

  21. Anthonyl dit :

    Le genre d’article dont on peut déjà prévoir les réactions. Mais le présupposé est faux, les Britannniques sont globalement absent de la zone. Ce n’est pas le déploiment d’un PA de temps en temps (ce que nous pouvons faire aussi) qui change grand chose (un bataillon et 2 hélicos au Brunéi laissez moi rire), quant aux patrouilleurs quelles seront leurs capacités, certainement pas plus que les frégates de surveillance… Le Pacifique sud est globalement démilitarisé. Les Américains n’y sont guère présent (de Guam à Sydney y’a 5000km, 10000 de Hawai), les forces Australiennes et Néo zélandaises ont des qualités mais beaucoup de déficiences. Dans ce cadre là nous ne sommes pas trop ridicule… Comme tout le monde nous allons nous renforcer, c’est devenu une obligation.

  22. AdrienBZH dit :

    8 SNA en métropole, un second PA, 1 FDI pour remplacer chacune des frégates de classe Floréal, 2 base aéro-maritime avec une escadrille de rafales et tout ce qui va avec + 4 SNA chacune à la Réunion et soit Nouméa soit à Papetee afin d’avoir une réelle présence dans chacun des 3 grands océans du Globe et pouvoir s’affranchir des détroits ou canaux.
    Oui c’est utopique, et non nous n’avons absolument pas les moyens de nos ambitions.
    En même temps quand oralement on considère les Dom-Tom comme appartenant à la France, mais que dans les faits on s’en balance pas mal voilà le résultat!

  23. olav dit :

    Pour assurer des missions navales loin de la métropole il faut posséder des navires ateliers ce que la Marine nationale n’a plus.

  24. Jul dit :

    Clairement humilié, honteux ! La France encore montré du doigt comme étant de la merde avec une marine pas crédible ! Et les anglais et les australiens qui nous on complètement dépasser ! J’hallucine !

  25. Steph dit :

    En réalité, la position française dans la région est largement fragilisée. Sous investissement chronique à tous les étages – et pas uniquement en moyen militaires –, défiance des autorités et des peuples locaux (révélée par l’attitude méfiante vis à vis de la vaccination contre le Covid), veilleté d’indépendance du peuple Kanak, état des infrastructures (ports, hôpitaux, écoles…).
    C’est un tout et baser des navires en plus, comme des frégates LaFayette revalorisées et des missions régulières de SNA et de BPC (Déploiement Jeanne D’arc), ce qu’on peut faire de plus rapide en l’état actuel des choses, ne suffira pas. Loin de là.
    La France s’est désintéressée de son Archipel depuis longtemps et la nature ayant horreur du vide, les prétendants se pressent au portillon. La Chine annonce des accords à tours de bras avec les états insulaires et archipélagiques de la région, pour que ces vaisseaux y fassent escale (Kiribati, c’est le territoire voisin de la Polynésie), ces mêmes Chinois qui lorgnent vers Hao (seule piste en dur de 3500 m dans le Pacifique Sud, base arrière de Mururoa et agréé par la NASA pour un éventuel atterrissage d’urgence de la navette spatiale). Ces Chinois qui lorgnent aussi vers le nickel calédonien et apportent une aide discrète au mouvement indépendantiste… Le Mexique lorgne vers Clipperton et la ZEE qui va avec, tout comme les USA.
    Les essais nucléaires ont aussi laissé des traces dans la mémoire collective locale, rendant plus complexe l’établissement d’une relation de confiance qui s’est distendue avec la fin des essais quand les Français s’en sont plus ou moins retirés. Sans parler du désastre de l’affaire du Rainbow Warrior.
    Cela pose aussi la question de la position stratégique. L’indo-pacifique a besoin d’un pivot, d’une courroie de transmission entre la partie ouest (dominée par la base aux EAU, Djibouti, la Réunion) le fuseau ouest (Nouvelle Calédonie, Polynésie). Prenez une carte, remarquez que Nouméa, la plus proche emprise, c’est encore à 6500 kilomètres de la mer de Chine Méridionale… L’Indo-pacifique impose un diktat des distances, des élongations… S’en rapprocher, c’est forcément signer un accord avec une nation de la région, comme celui que nous avons mis en place avec les EAU face à l’Iran. Mais qui ?
    Reprendre tout ce qui a été laissé en déshérence depuis plus de 20 ans, ça va être long… Perdre des capacités, c’est facile, c’est économique, les recouvrir s’est compliqué et encore plus coûteux au final. L’effort n’est pas anodin, et les moyens ne sont pas, aujourd’hui en tout cas, alignés sur les ambitions.
    La crise avec AUKUS nous fragilise mais la singularité française a l’oreille d’un certain nombre d’acteurs dans la région, il serait bon de commencer par un tour de table, histoire de voir avec qui on peut travailler et de cultiver notre positions, qui nous sert sur d’autres dossiers.

  26. Auguste dit :

    Si l’Europe (UE) existait,le problème serait vite réglé.Les territoires d’Outre Mer c’est la France et la France c’est aussi l’UE.Et la défense des intérêts de la France,c’est aussi (devrait être) la défense des intérêts de l’UE.Les Anglo-saxons,eux, n’ont pas eu besoin de trop discutailler pour faire leur « five eyes » et autres AUKUS pour défendre leurs intérêts et utiliser comme domestiques,à tour de rôle, les 27 ploucs.

  27. Alpha dit :

    La France a-t-elle vraiment les moyens de ses ambitions dans la région Indo-Pacifique?
    Réponse évidente : NON !
    Déjà, pour donner des moyens, il faudrait une volonté politique…
    Ensuite, quels pourraient être ces moyens ? Ils faudrait quelques patrouilleurs ou même des corvettes en nombre suffisant et à demeure dans nos possessions (CMN a toute une gamme à proposer…).
    Des bateaux type BATRAL, pour débarquer facilement sur nos ilots…
    Des avions de surveillance, épaulés par des drones potentiellement armés.
    Des spots chasse régulièrement positionnés avec une paire de Rafale, histoire de réaffirmer notre engagement pour ces terres lointaines.
    Oui, tout çà couterait du pognon, mais si c’est pour protéger nos ressources halieutiques ? Nos mines ? Nos ressources minérales profondes ? Etc. Bref, des emplois et des points de PIB !
    Et avec ces moyens, cela rassurerait nos alliés de la région qui font face à la Chine, et « l’affaire des sous-marins » n’aurait peut être pas eu lieu…

  28. Alain d dit :

    Il faudrait une base en indo pacifique, qui ait de la gueule, et soit bien pensée.
    Mais en parallèle, il faut densifié et monter en gamme d’en les matériels, afin d’y détacher du sérieux à cette base, avec des stocks permanents : munitions et matériaux avec quelques engins du Génie. Et puis des Commandos de Marine et un déni-d’accès aérien permanents, donc au minimum des Aster 30, et quelques Mistral gagnants. Des batteries terrestres d’Exocet seraient aussi utiles.
    Dans ces conditions, la Chine n’essaierait même plus de venir nous titiller avec ses investissements et sa propagande.
    Pour la pêche illégales et les trafic, le pavillon suffit, normalement.
    Pas toujours puisque la Chine arrive à menacer d’autres nations en saturant leurs eaux de navires de pêches, et finit par leur ^piquer des territoires.
    Si un jour la Chine envoie 400 navires de pêche sur la Polynésie, ou autre ile ou archipel, avec des navires de guerre en retrait ?
    Et que nous n’aurions que 2 ou trois navires équipés de misérables 12,7 et 7.62 à opposer à cette Armada?
    L’affaire sera vite pliée. Dissuasion nucléaire ou pas.
    Peu ce chance que nous déclenchions une 3ème GM parce que des navires de pêche auraient perdu leur boussole.
    Voir comment pratiquent les russes, les chinois, les iraniens, les turques, ils s’invitent où bon leurs semblent, sans déclarations de guerre, en s’asseyant sur les traités et les accords.
    Que la France poussent l’EU en indopacifique ne me choque pas, parce que l’économie de l’UE dépend, comme la notre, du commerce international, de ses investissement à l’international et donc de la géopolitique mondiale.
    Sauf que la France doit avant tout faire seule le job pour ses propres intérêts, ce qui lui donnera bien plus de poids pour réveiller l’EU et conclure ses alliances.
    Difficile, c’est certain, puisque il faut de moyens, et que dans un même temps la France doit aussi refaire son retard économique, notamment réindustrialiser, justement pour retrouver des moyens.
    Lâcher de la R&D et des industries c’est rapide, tandis que reconstruire beaucoup moins, surtout que le reste du Monde ne nous a pas attendu .

    Dans le Ladakh, même si au départ l’Inde avait été prise de vitesse par la Chine, elle avait répliqué fortement en densifiant ses effectifs face à l’APL. Jusqu’au moment où la Chine a compris qu’elle aurait beaucoup à perdre dans une confrontation, puisque qu’il était clair elle était l’agresseur. En plus d’une grosse confrontation, elle se serait prise de grosses sanctions, avec déjà la perte du marché indien.
    La Chine ne connaît que le rapport de force, il faut donc se prévenir à la dissuader sérieusement et rapidement sur ce terrain, sur notre terrain.
    Si la Chine peut soutenir économiquement la Russie ou le Pakistan, personne ne pourrait soutenir un marché chinois sous sanctions internationales. Le Japon, l’Indonésie, le Vietnam, la Corée du Sud et l’Inde ne pourraient faire autrement que de se ranger du coté des sanctions, ou au minimum ne pourraient augmenter leurs échanges avec la Chine.
    La Chine, avec son seul marché intérieur est cuite. Le BTP, infrastructure et immobilier, ça nourrit un temps, puis ensuite ça dégrade l’économie, voir l’économie de la Turquie ou la faillite du géant chinois Evergrande.
    Donc se préparer à la confrontation, faire barrage, pour ne pas la subir.
    Et ne compter sur personne !
    Ne jamais lâcher un seul mètre carré à la Chine, nous ne le récupérerions pas !

    • Alain d dit :

      J’ai vu des chats pesant 15 fois moins que des chiens biens agressifs (pas des chiens d’appart bien couillons), finir par se faire respecter. Et ces chats n’avaient pas de dissuasion nucléaire, juste un caractère de blaireau, et quelques esquives et coups de griffes bien placés à offrir !
      Le déni-d’accès dans ZEE, rien de moins !
      Oui c’est légal.

      • Lothringer dit :

        Effectivement, un chat peut battre un gros chien en l’énucléant (il lui enlève les yeux avec ses griffes).

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ Si un jour la Chine envoie 400 navires de pêche sur la Polynésie, ou autre ile ou archipel, avec des navires de guerre en retrait ? ]

      A défaut si on n’est pas foutu au nom des lubies préservationnistes de quelques ichtyologues radicalisés à Brouchelles d’exploiter ces ressources pourquoi ne pas effectivement passer des accords de quotas de pêche avec la RPC ?
      Le prochain affrontement avec les Pékinois ne se fera pas amtha dans cette région mais dans les eaux Antarctiques ou la Vrônze voudra avec sa Môrine Nôtiônôle interdire la pêche – krill – au travers de  » sanctuaires marins  » .

      https://www.seafoodsource.com/news/supply-trade/chinese-fishing-firm-seeks-to-dominate-antarctic-with-massive-trawler

    • Alain d dit :

      Sous-marins
      On ne dit pas tout, on ne vous dit pas tout, on ne nous dit pas tous ?
      Bon alors c’est quoid?
      Jeudi 23, QUAD, conférence de presse Antony Blinken, le Secrétaire d’État américain :
      https://indianexpress.com/article/world/both-france-and-us-have-very-strong-interests-in-strengthening-respective-relationships-with-india-even-more-blinken-7531066/

      • tschok dit :

        “I’m not going to get into any specific hypotheticals about the future, but let me simply say that both France and the United States have very strong interests in strengthening even more our respective relationships with India. This is something that we strongly support,”

        C’est gentil de le dire, mais je crois qu’il faut quand même se préparer aux coups de pute avec les Ricains. Aujourd’hui, ils disent ça, demain ça peut être autre chose. Aujourd’hui Blinken prononce ces paroles réconciliatrices qui nous font chaud au coeur, demain, Biden nous entube sans pitié et sans prévenir s’il décide dans le secret du bureau ovale que c’est l’intérêt d’America First.

        En fait, on s’en fout un peu de ce qu’ils disent, de toute façon ça ne vaut pas grand-chose, faut juste faire gaffe à ce qu’on fait et s’ils sont dans le périmètre de nos opérations, il faut se renseigner sur leur capacité de nuisance et s’en prémunir.

        Là, tout ce qu’on fait en Inde est dans le périmètre de leurs intérêts, donc il faut se prémunir, sans tenir compte des paroles sympathiques de Blinken, qui sont gentilles et qui recevront en réponse leur dose réglementaire de mamours-câlins de notre part, cela va sans dire.

        Je crois que c’est mieux de prendre les choses comme ça.

  29. Matou dit :

    Une telle situation laisse plus que songeur sur les politiques des années passées. L’exemple des rond-points, s’il est vrai, est scandaleux. Quand on n’a pas les moyens de tout faire, il faut faire des choix et les bons. Bien qu’en accord avec le vieil adage Churchillien « la démocratie est le plus mauvais système mais on n’a pas trouver mieux », il n’en ressort pas moins que les vieilles traditions de politiques clientélistes basées sur la politique du chéquier pour se faire élire, exacerbées par le passage au quinquennat il y a maintenant un certain temps de cela, ne sont plus tolérables dans ce monde tel qu’il présente son visage. Le budget doit être géré correctement et non de façon aristocratique. La priorité au régalien, dont la défense. La sécurité n’est-elle pas la première des attentes, certes avec la santé et l’éducation. Mais là aussi sur la santé, les gros salaires ont-ils besoin du remboursement des médicaments de base par exemple ? Cet argent ne pourrait-il être investi à mieux payer les infirmiers et infirmières ainsi qu’obtenir des lits d’hôpitaux supplémentaires ?
    Ne devrait t-on pas mieux contrôler les dépenses globales afin de ne pas bloquer le pays mais investir sur ce qui est vraiment utile et reporter à plus tard ce qui n’est pas essentiel, la défense elle l’étant par dessus tout ?
    Je déteste cette petite musique qui semble se dégager comme quoi on serait presque prêt à lâcher les territoires d’outre-mer car plus les moyens. C’est du grand n’importe quoi, la chienlit comme disait le générale De Gaulle. Il nous faut trouver les moyens de réarmer la royale correctement pour qu’elle joue son rôle dans cette partie du monde et oui, prépositionner troupes et moyens sur place plus que jamais et remettre cette farce de vote néo-calédonien au calendes grecques en l’état de la situation, marquée de toute évidence par la subversion du PCCs (cf. rapport de l’IRSEM paru dernièrement sur les opérations d’influence chinoises). Tout ceci est profondément rageant et était tellement prévisible depuis tant d’années. Le monde a changé, la France doit s’adapter mais pas à reculons. Il n’y a hélas presque rien d’étonnant à être traité de la sorte par les anglo-saxons. En ce bas monde, on est respecté que si on a des muscles. On ne peut compter que sur nous même. C’est dur, en particulier avec le terrain perdu dans le monde de la francophonie et sur le plan économique, mais c’est à portée de notre pays, j’en suis convaincu. Seulement, il faut une action politique forte qui remette de l’ordre là où il faut en cessant d’acheter la paix sociale à coup de milliards que nous n’avons plus, entre autre. Parfois des idées simples et pas si chères permettent de rapporter gros. C’était le cas par exemple de la police de proximité que Mr Sarkozy a lamentablement supprimé au nom de soit-disant gains économiques sachant que cela doit certainement nous couter bien plus cher aujourd’hui. Il y a un véritable travail de reconquête à mener: notre force, nos valeurs, notre économie, notre collectif, notre sentiment d’appartenance nationale, etc

  30. Joe dit :

    Les ambitions des Usa avec le budget du Pakistan

    • Pistoule dit :

      Du Pakistan ? Mais vous êtes bien gentil vous ! Cela se rapproche plus du Burkina-fasso à mon avis !
      Le plus pitoyable c’est la mention aux possibilitées de projection, comme la mission Heifara Wakea. Envoyer 3 Rafales traverser la moitié du monde accompagné de 2 tankers et 2 soutient semblent être une somution pour l’ AAE ? Mais OUIIIII MONSIEUR, les pilotes vont atterir à Nouméa, passer une bonne nuit sur place pour se reposer après 40 heures de vol pour le lendemain rejoindre enfin le théatre d’opération !
      La réalité risque plutot d’être la perte des 7 engins suite à un commité d’acceuil savament placé sur le chemin par les Chinois ! Autre question, avec 120 Rafales ( sans les ventes d’occasion) et 180 M2000 sur la protection nationale, prendra t’on le risque de dégarnir notre défense alors que Poutin va surement mettre la pression pour qu’on reste ici ! La conclusion c’est que par opposition aux gesticulations bien françaises, on n’a plus les moyens pour le Pacifique ! Déja que sur le territoire national, ça craint déjà ! Comment expluiquer la vente de ses propres avions en dotation alors qu’il y a déjà un manque chronique de nouvelles machines dans la marine et l’AEE (M.Lagneau nous en parle souvent). Encore un mystère de plus dans le manque de choérence et de stratégie que l’on observe au sommet de l’état en ce moment !

  31. Sylvain dit :

    En même temps… si la France avait été associée à l’alliance avec les britanniques, les Australiens et les Américains, on aurait eu l’acronyme F-AU-UK-US… « Faux culs ». Il est vrai qu’au moins cela eut été révélateur de cette alliance.

  32. Wagdoox dit :

    Les 17 fremm paraissent maintenant utilent ?

  33. Khay dit :

    N’oubliez pas qu’un CEMM il y a pas si longtemps avait eu le culot de nous assurer que le principal système d’arme d’un patrouilleur c’était son pavillon 😀 J’espère qu’il réfléchi de temps en temps a sa participation a la situation actuelle de nos forces navales.

    C’est un peu tard, le réarmement en Asie était prévisible depuis pas mal d’année, et un peu de capacité a se projeter aurait pas été du luxe, mais c’est bien que nos chers décideurs commencent enfin a se gratter la tête sur ce sujet, mieux vaut tard que jamais.

    (Et deux batiments ravitailleurs, cinq FDI jumbo et trois Suffren en plus, tant qu’on y est, siouplé)

  34. Anatide dit :

    La France plus fromage que fruits de mer?
    Oui et c’est depuis que richelieu est mort !

    Que voulez-vous un sourd ne peut entendre les cris de nos marins…

    Deuxième Zone maritime du monde est on ne sait pas l’exploiter.
    Pire quand on voit que pour des idiots de syndicats les portes contener evitent nos ports , Marseille en premier on voit bien qu’on chie sur notre carte maitresse depuis bien longtemps.
    Que faire?
    Et bien peut-être se la faire voler…
    Comme ça on sera bien dimensionné pour bouffer avec les vaches.
    Pauvre France

  35. Hannibal_Lecteur dit :

    « La France a-t-elle vraiment les moyens de ses ambitions dans la région Indo-Pacifique? »
    Bien sûr que non!
    Nous payons des années et des années de non-investissements. Macron n’allait pas faire de miracles.
    J’aime beaucoup le petit parallèle avec les rond-points (parait-il qu’on est champions du monde…)… Ces putains de ronds-points qui nous cassent bien les c****… Sauf pour les gilets jaunes, ils aimaient bien boire de la 86 sur les ronds points….
    On paie des décennies de stupidité géopolitique.

    • lgbtqi+ dit :

      Vous oubliez que les rond-points sont également très pratiques pour la genmerderie.

  36. Eugene123 dit :

    « de sept navires, de neuf avions et de sept hélicoptères. Le tout servi par 2840 militaires » pour plus de 8 000 000 km2 de zone économique exclusive française dans la région!!!

    Soit moins de 1 navire pour couvrir 1 million de km2.

    Est-il nécessaire d’aligner d’autres arguments? Les forces françaises sont tout simplement inexistantes dans la zone Pacifique… On se demande bien pourquoi les anglo-saxons n’ont pas intégré les français à leur alliance?

    Salauds d’américains, dans l’évaluation des forces françaises, ils n’ont pas comptabilisé les pédalo présents sur les plages de Nouméa!

  37. Philippe dit :

    Trouvé sur le Net <>
    https://www.youtube.com/watch?v=XfO_OKMzh04
    Gare aussi aux actions préventives…

  38. Nono dit :

    La France n’a plus les moyens de ses ambitions seule depuis longtemps. Elle espère que les autres pays Européens lui prête des forces. Ces derniers n’en ont pas l’intention. De même, Macron est obligé de ne pas se fâcher avec Biden car on compte sur les Américains pour venir nous sauver en cas de problème importants mais non vitaux donc non nucléaire.
    Une vrai indépendance c’est budget fois 2 avec réserve de munitions dixit le Cema.

  39. arnaud dit :

    Du vent et de la com. Nous avons ambitions américaines et des moyens africains.
    Nos forces la bas sont sans puissance ni capacité, et nous pérorons en dilapidant notre fric.
    La fraude sociale c’est environ 30 à 50 milliards d’euros par an soit un 2ème budget de La Défense.
    Nos politiques le savent et ont choisi. C’est tout

  40. Qui ça ? dit :

    Je doute fort que nos voisins d’outre Manche aient tant de moyen en plus par rapport à la France dans la zone pacifique.
    Ils ont certes deux portes-aéronefs récents. Mais ils ne sont pas aussi performant qu’un véritable porte-avions, et il n’y en a pas un en permanence dans la zone pacifique.
    Si jamais un conflit éclatait brutalement en mer de Chine, le temps que les Anglais envoient un de leurs portes-aéronefs depuis l’Angleterre et la guerre serait certainement finie avant qu’il n’arrive en raison de la tyrannie des distances.
    Même problème pour la France, on a un porte-avions qui fait essentiellement des ronds en Méditerranées, Mer rouge ou océan indien au large de la Somalie. Quand il va en à Singapour, c’est déjà exceptionnel.
    On retrouve les mêmes manques de moyens pour les sous-marins nucléaires d’attaques chez les Britanniques et les Français. Ils sont suffisant pour protéger la métropole et l’étranger proche mais sont trop loin du Pacifique.

  41. lxm dit :

    Et si on devait construire une ou deux bases navales majeures dans le pacifique, ainsi que des bases aériennes, où cela serait-il ?
    Peut-on faire comme les chinois en mer de chine et construire des bases aériennes artificielles ? Une grosse base flottante comme on en rêvait il y a 20 ans et qui pourrait se déplacer ? ça serait cool.

    On construirait des infrastructures et y placerait une partie de nos maigres ressources, sachant qu’en cas de conflit, nos forces locales n’auraient aucune aide à cause du temps de réponse.
    Déjà, est ce que la nouvelle calédonie va se barrer ? entière ou avec ses iles dépendantes ? la métropole semble le vouloir en multipliant les référendums jusqu’à ce qu’il y en ai un de positif, il ne sert à rien de tirer des plans si elle se barre, et si la polynésie fait pareil, on n’aura plus qu’à vendre clipperton aux mexicains, et rendre indépendants de force wallis&futuna; affaire réglée.

    Mais derrière, ce qui me dérange, c’est que cela ne serait fait dans l’optique que pour « devenir intéressant » pour les USA, un peu comme maquiller un miss « bonjour, svp, intéressez-vous à nous ».
    Mais admettons qu’on réussisse à avoir un beau pacifique francophone correctement défendu.
    Les USA peuvent aussi nous voir alors comme une menace ou envier nos infrastructures et nous expulser du pacifique avec leurs services secrets pour nous démoniser et réclamer « la liberté des peuples opprimés par la france », la propagande ça marche, on l’a vu depuis la guerre d’algérie.

    Evidemment, on ne peut pas remplacer la france dans le pacifique par « une armée et une flotte européenne » obtenant alors une certaine masse critique et dissuasive; vu qu’il n’y a pas d’europe de la défense, grâce aux américains et leurs pions. Et même dans ce cas, cela resterait compliqué, à moins de relier notre ZEE pacifique à l’europe via une forme d’alliance avec l’amérique du sud.

    L’espace.. il reste l’espace. L’europe de l’espace est quasi au point mort et a abandonné toute ambition. La france avait abandonné le programme hermès à cause à l’époque de dissensions avec l’allemagne. Pourrait-on créer une base spatiale internationale proche de l’équateur dans le pacifique ?
    Les USA sont en train de chercher comment envoyer du ravitaillement et des renforts et à longue distance en utilisant l’espace, gageons que c’est ce qui devra être fait pour protéger la ZEE pacifique.

    La nécessité d’une France indépendante, ou en capacité de défendre ses confettis impériaux, va dépendre d’une hausse substantielle du budget( hors pensions) et du développement de programmes ambitieux, sans se faire prendre en otage par l’UE, ou par pression américaine, faisons en sorte que l’argent reste tourner en france pour créer des emplois locaux et ne pas générer de déficit.

  42. olivier 15 dit :

    Facile, on laisse ( contre menue monnaie ) la Calédo et son nickel aux chinois. Double combo: ça fera vraiment chier les US et Aussie ! :))))

  43. Meucci dit :

    Fraude fiscale et non sociale mais pour autant vous dites vrai… nous avons besoin de renforcer notre budget militaire.

  44. Fralipolipi dit :

    Ce n’est vraiment pas compliqué de commander une 6eme puis une 7eme FDI pour le baser toutes deux à Nouméa.
    Après cela, nous commencerions à être crédibles.
    .
    Sinon, notre MN en indo-pacifique, pour ce qui est du militaire et non de la simple gendarmerie, restera au niveau de la Marine des Vanuatu …. autant dire une misère ……………..

    • vrai_chasseur dit :

      @fralipolipi
      En Asie + Océanie, y’a pire.
      Le R-U va y baser 2 patrouilleurs ‘pendant 5 ans’. Ce sont des navires moins armés que les Floréal françaises. Ils ne sont pas encore arrivés sur zone.
      Et les militaires britanniques déployés dans cette partie du monde représentent 0,2% des forces britanniques. Quand on sait que toute la British Army n’arrive pas à remplir le stade de Wembley …

      En réalité l’enjeu est géostratégique : l’Indo-Pac représente 60% du PIB mondial et en augmentation. L’ambition est simple : maintenir les routes économiques (notamment maritimes) libres et ouvertes de et vers cette zone du monde, notamment depuis et vers l’Europe. En laisser le seul contrôle à la Chine reviendrait à lui laisser les clés des artères qui irriguent nos économies et notre prospérité. Si la Chine ne peut à l’évidence se passer de ces routes, nous non plus ne pouvons nous en passer. Et ‘nous’ c’est tous les européens, pas seulement la France.
      La France a simplement la singularité d’être présente dans cette zone : vu d’Australie, quand on regarde à l’est, la première terre qu’on voit est française. Quand on regarde vers l’ouest, idem.
      Donc non, au regard de cette ambition-là, la France seule n’a pas les moyens. Mais ce qu’elle fait n’est pas ridicule quand on compare à tous les autres pays, si on excepte ceux qui dépensent 10 fois plus de budget qu’elle en défense. C’est de fait à L’Europe d’avoir cette ambition.
      Pour l’anecdote : il est quasi-certain que tous les commentaires sur ce forum, ont été écrits avec des claviers qui ont traversé l’Indo-Pacifique.

      • tschok dit :

        Dans les moyens de l’ambition (de la puissance) il n’y a pas que les moyens militaires.

        On peut reprendre la distinction hard power, soft power et smart power.

        On a besoin de beaucoup de hard power là-bas, pour l’instant?

        D’autre part, on veut absolument y mettre des frégates, sous-marins, etc. Pour quoi faire? Reproduire une hypothétique bataille du Jutland? On peut pas innover, non plus?

        Les commentateurs de ce fil ont l’air de découvrir que la marine nationale, ce n’est pas la marine chinoise et pensent affrontement avec la marine chinoise dans le cadre intellectuel téléphoné de la bataille rangée. Et ils tombent en dépression, parce que très clairement on ne fait pas le poids.

        Le signe, c’est quand ils se mettent à déblatérer sur Macron. Quand les mecs commencent à vider leur bile sur Macron, c’est qu’ils dépriment.

        Alors qu’en fait c’est pas ça du tout l’objectif. Côté hard power, il suffit d’assez peu en réalité et c’est tout à fait à notre portée.

    • Plusdepognon dit :

      @ Fralipolipi
      Les distances sont tellement immenses, que l’on peut douter d’associer réellement le Pacifique et l’océan Indien, autrement que dans la rhétorique, « l’Indo-Pacifique » est un concept stratégique US :
      https://mobile.twitter.com/FauteuilColbert/status/1407283277703139328

      Ce qu’ilsont théorisé depuis longtemps déjà…
      https://cercle-k2.fr/etudes/il-faut-bien-deux-oceans-pour-un-grand-pays

  45. HMX dit :

    Nous devons tirer les leçons de nos erreurs, de notre faiblesse sciemment provoquée par des choix politiques désastreux, et prendre le taureau par les cornes. Le Livre Blanc actuel, même s’il posait déjà timidement le constat de la montée en puissance chinoise, est désormais obsolète, et ce n’est plus un secret pour personne. La surprise, s’il y en a une, c’est la rapidité avec lesquelles les choses évoluent : côté chinois, avec des cadences de production folles, et en réponse la brutalité de la réaction côté américain. Car les USA ont bien compris que le rapport de force dans le Pacifique était en train de s’inverser, et que la situation allait prochainement leur échapper.

    Dans ce contexte, la France ne peut pas se permettre de rester en retrait. Ce n’est pas seulement une question de fierté ou de posture nationaliste. Il faut simplement regarder une carte et être réaliste : en cas de conflit, la Nouvelle Calédonie sera forcément une proie pour les belligérants en raison de sa situation géographique. Même si la France proclamait sa neutralité, les chinois pourraient vouloir s’emparer de cette île pas ou peu défendue, pour disposer de bases à portée de l’Australie, et au cœur du dispositif américain dans le Pacifique. Et les américains eux-même n’hésiteront pas à militariser l’île de façon préventive (avec ou sans notre accord, comme lors de la 2GM) justement pour éviter ce scénario catastrophique pour eux. La conclusion, c’est que la Nouvelle Calédonie sera bientôt militarisée, et qu’il vaudrait mieux donc que ce soit par nous… C’est pourquoi nous avons un besoin urgent de réactualiser notre Livre Blanc, et de réviser nos LPM présente et à venir, car nous n’avons à l’heure actuelle aucun contrôle sur la situation dans le Pacifique, ni aucun moyen d’action digne de ce nom. L’Histoire n’attendra pas que nous soyons prêts…

    Concrètement, la militarisation de l’île devrait se traduire par la création d’une vraie base aéronavale, avec un port en eau profonde ayant la capacité d’accueillir des navires de fort tonnage (au hasard, des porte avions !) ainsi que des SNA. L’annonce de la création de cette base constituerait un geste fort sur le plan diplomatique et opérationnel pour tous les acteurs régionaux. Au passage, ce serait aussi un message fort adressé aux calédoniens, dont il semble qu’une majorité soit attachés à rester français. Surtout si ce message intervient au lendemain d’un 3ème référendum rejetant l’indépendance. Cette base aéronavale serait conçue pour pouvoir fonctionner avec des moyens réduits, mais capable d’accueillir à tout moment des renforts significatifs en cas de besoin (pré-positionnement de matériels lourds, stocks de munitions et de carburant, espace disponible pour de futurs agrandissements…).

    Bien entendu, pour assurer un minimum de crédibilité, cette base devra être armée par des capacités « haut du spectre », notamment un détachement aérien permanent incluant un escadron de Rafale, ainsi que des moyens navals à la hauteur, tel que des frégates FDI spécifiquement dédiées à ce théâtre d’opération. Ces moyens dédiés n’existent pas à l’heure actuelle, et il est hors de question de les prélever ailleurs. A la (grosse) louche, on parle donc d’un investissement d’environ 10 milliards d’euros, étalés sur une période de 5 à 10 ans. C’est largement envisageable, surtout si les moyens alloués au budget de la Défense continuent à croître au cours de la prochaine décennie.

    Des exercices réguliers seraient bien sûr réalisés régulièrement avec des unités venues de la métropole et de l’océan indien, ainsi qu’avec des marines alliées (notamment la première d’entre elles : les USA). Cette stratégie ferait de la Nouvelle Calédonie un point d’appui important dans le Pacifique, et de la France un pays et un partenaire avec lequel il faudrait compter. Notre diplomatie tirerait un grand profit de cette situation, de même que nos intérêts commerciaux dans la zone. C’est exactement ce que nous devons rechercher.

    • tschok dit :

      @HMX,

      En cas de conflit armé, la Chine aura déjà suffisamment à faire avec son espace maritime et aérien proche et la maîtrise des détroits.

      Alors vous savez, aller envahir la Nouvelle-Calédonie qui est très loin et complètement excentrée, je veux bien, mais c’est pas le schéma le plus probable.

      Mettez-vous à la place des Chinois et prenons trois grandes villes chinoise et voyons ce qu’il y a en face:

      – Pékin: en face, se trouve la Corée du Sud avec plein de soldats américains dedans. Séoul-Pékin, c’est quasi un Paris-Rome. Un F15 vous fait ça en quoi?

      – Shangaï: en face, vous avez le Japon (Kyushu et le cordon archipélagique d’Okinawa) avec 144 bases et installations US rien que sur l’ile principal d’Okinawa, le tout là encore à une distance des côtes de la Chine équivalente à un Paris-Rome et même moins.

      – Hongkong: en face, vous avez Luçon aux Philippines, à une distance de l’ordre encore une fois d’un Paris-Rome. Je ne sais plus qu’elle est exactement l’implantation des bases US parce que les relations avec les Philippins sont assez compliquées, mais en cas de besoin, nulle doute qu’ils y reviendraient vite et en force, Subic Bay les attend, car si la base a été évacuée, elle existe toujours.

      Donc voilà, trois grandes métropoles chinoises, trois grandes régions économiques, toutes à portée de tir des Américains. Le problème des chinois, il est d’abord là. Envahir la Nouvelle-Calédonie, bon… S’ils ont du temps à perdre.

      C’est plutôt en temps de paix qu’il y a un risque, voyez-vous?

  46. Regis dit :

    J’aimerais pas être le capitaine d’un Bsaom à qui on ordonnera de repousser un type 055 chinois…
    Au canon à eau? Peut être qu’en les faisant rigoler, les chinois partiront…
    Y a pas un vrai militaire à l’état major pour l’expliquer aux « dirigeant »?

  47. Ares dit :

    bien sur que non, ce n est pas un trou opérationnel c est le néant et l europe de la défense un belle utopie

    • tschok dit :

      Franchement, l’Europe de la défense dans le Pacifique, ce serait un dystopie.

      Si un jour on devait y être avec tous les pays européens, c’est qu’on serait tous embarqués dans un conflit de merde.

      Il est quand même assez normal pour les Européens que cette région du monde soit un désert militaire. Même pour nous: ce qui protège le mieux le peu de territoires qu’on a là-bas, c’est surtout l’isolement. Pourquoi croyez-vous qu’on y a fait péter des bombes nucléaires? Parce qu’avec une poignée d’hommes on pouvait en assurer la sécurité, car il n’y a rien autour.

      C’est un peu comme les Kerguelen dans l’Océan Indien, quoi. Une fois que vous y êtes, vous avez surtout un sentiment d’éloignement.

  48. Lassithi dit :

    Ben ça alors, quelle question.
    Ça va 15-20 ans que les gouvernements ont abandonné volontairement les outre-mers.
    Depuis Rocard et l’accord sur la nouvelle Calédonie, les élites corrompues veulent se débarrasser d’une des forces de la France, sa ZEE.
    Alors, la réponse est non. Ce sont quasiment moyens actuels de la Royale qui devraient être dédiés à l’ultra marin face aux puissances presentes là bas.
    Autant donner l’étendue du chantier du prochain PR, s’il aime la France.

  49. Achille-64 dit :

    En appeler à l’UE pour contribuer à défendre notre souveraineté dans le Pacifique ? C’est n’importe quoi, on touche le fond !
    La Hollande, la Pologne, l’Italie, la Grèce vont déléguer des navires dans le Pacifique pour défendre des possessions qu’ils ne connaissent pas, ou pire, dont ils sont jaloux ?
    Nos ‘élites’ nous prennent vraiment pour des imbéciles.

    Par ailleurs, pas besoin de navires super-sophistiqués pour couvrir ces zones, il faut plutôt en doubler le nombre pour qu’il y ait en permanence une ‘Floréal NG’ à la mer. Et moderniser les bases navales pour qu’elles puissent accueillir des frégates lourdes en cas de crises.
    Pour l’aviation, c’est différent, mis à part les avsimar qui vont arriver (heureusement), des moyens peuvent être déployés rapidement sur les plates-formes existantes. Cf Heifara.
    Par contre en Polynésie, recréer une infrastructure permanente dans les Tuamotu du centre (Hao) ou du sud ne serait pas du luxe. C’est vrai que Hao présente un intérêt stratégique évident. Transformer cet atoll en base économique chinoise est une mauvaise idée, ça ne peut échapper à personne (enfin, visiblement si).

    Y-at-il une volonté sourde de nos dirigeants (depuis 20 ans) de ‘laisser tomber’ ces pays d’outremer jugés trop lointains pour une France diminuée, pas impossible …

  50. lym dit :

    Et encore, ce coût de 4 à 5 milliards/an pour ces ronds-points qui posent désormais carrément problème pour les choix de parcours du tour de France (les éviter autant que possible, c’est éviter autant de risques de chutes), il ne comprends pas la surconsommation de ralentissements/ré-accélération évitables ni les bouchons qu’ils génèrent (il faut des circulations équilibrées, sinon blocage et un feu dont on peut régler les priorités est plus adapté): On doit aimer importer du pétrole et plomber un peu plus notre balance commerciale.

    On nous emmerde avec le CO2, mais si l’impact de ce type d’infrastructure (qu’on saurait calculer avec les chiffres de trafic) était facturé aux communes, cela calmerait et serait assez bénéfique au delà des finances publiques: Plus de feux réglés pour entraver le trafic au lieu de l’optimiser, les ralentisseurs (souvent hors normes et générateurs de ventes de SUV, autre problème) obligeant à passer au pas idem…

    Dans ce pays, on ne pense jamais aux milliards de gabegie à arrêter, juste à taxer: Pas besoin d’avoir fait l’ENA, n’importe qui pris dans la rue saurait équilibrer des dépenses somptuaires avec une taxation confiscatoire… Et faire aller un pays dans le mur.

  51. Ronfly dit :

    Nous n’avons clairement des moyens insuffisant pour avoir notre place dans cette nouvelle donne indo-pacifique. L’effondrement de ces moyens de nos armées ampute massivement nos capacités sur place. Et les Européens n’ont aucune vision pour cette région. Ils se place sous la bannière AUKUSA pour s’en occuper. Quant on voit les réactions des Danois, Hollandais, Autrichien et j’en passe, il n’y aucune espérance à avoir. Comptons sur nous même avec des pays de la zone et faisons au mieux avec se que l’on a.

  52. zizou35 dit :

    et tous les suçons .. qui en bouffent un max bien entendu au nom de la R E P U B L I Q U E .. si on veux mettre d l ordre y a du taf ..
    bon courage

  53. ron7 dit :

    La France est, et reste un petit pays ; On prend le problème dans n’importe quel sens, c’est ainsi !
    2021, les sous-marins nucléaires pour l’Australie, c’est possible… Et, ça ne l’était pas il y moins d’une décennie !!
    Depuis quelques années, l’Australie est mise sous pression ! La Chine menace plus ou moins ouvertement l’Australie !

    https://www.france24.com/fr/%C3%A9co-tech/20201130-pourquoi-la-chine-tire-%C3%A0-boulets-rouges-sur-l-australie
    https://www.capital.fr/economie-politique/la-chine-menace-de-bombarder-laustralie-si-elle-intervient-dans-un-conflit-sino-taiwanais-1402855

    L’Australie en 2021 se veut pragmatique, le parapluie américain de fait est presque obligé ! Alors, démonter le contrat des sous-marins français, c’est un épisode qu’on va mettre en relief, mais dans les faits, selon moi, chacun savait ce qui se passait !
    Après, Macron et Le Drian se la jouent indignés, quoi de plus normal !
    Je ne pense pas que l’Australie devienne un autre Etat américain (= une étoile de plus sur le drapeau US), mais il y a bien un partenariat ressérré entre USA et Australie : La Chine se fait de plus en plus menaçante, des logiques et autres alliances se mettent en place !
    Donc, non… Définitivement non, la France dans la zone indo-pacifique n’est pas crédible !
    Un petit Poucet, bien loin de l’Europe, qu’on penne le problème sous n’importe quel angle, le constat est sans appel !

    • HMX dit :

      Et donc, vous proposez quoi ? on s’excuse, on plie bagage et on s’en va ? ou on prend le taureau par les cornes, et on fait ce qu’il faut pour (re)devenir crédible, au lieu de se trouver des excuses parce qu’on est un « petit pays », que le Pacifique c’est loin, et qu’on ne peut absolument rien faire contre la Chine ou les USA ? vous semblez avoir choisi votre camp…

      • ron7 dit :

        La Défense française a un format, en rapport avec sa taille en Europe !
        D’autres font moins bien, on regarde outre-Rhin par exemple !
        Si on considère la large zone maritime « qu’on possède », il est clair qu’il manque des hommes et du matériel, après ça, que peut-on faire ?
        Partenariats avec certains pays, accord de défense ? On a des amis qui sont à surveiller, même si ne sont pas des ennemis, ils « jouent » parfois contre nous !
        En terme de défense de territoires et/ou de zones étendues tout ceci a un coût !
        Le pays est exsangue, on arbitre comme on peut…
        – Conflit larvé en Afrique
        – L’Europe qui commande, la souveraineté de la France n’est plus depuis qu’on paye en €… Bruxelles et l’Allemagne sont aux commandes, et les 3 % de déficit public en 2020 ou 2021 sont impossibles !

        Moi, qui ne suis pas énarque, je ne vois pas comment résoudre l’équation…
        Les énarques et autres élites ont-ils la solution ?
        Dubitatif je suis, il est où Don Quichotte, et son fidèle écuyer Sancho Pança !

        Merci Wiki !!
        Participant à tous ses exploits, Sancho essaie de raisonner Don Quichotte qui a un esprit imaginatif, tant il lit des romans de chevalerie. Sancho est sensé, posé, modérateur et il protège son maître. C’est un paysan, rude, élémentaire, de basse extraction, imprudent, vulgaire, goinfre, marmotte, mais fidèle à son seigneur. Il est présenté comme « homme de bien […], mais, comme on dit, de peu de plomb dans la cervelle »1. C’est l’image que l’on a au premier abord de Sancho Panza, mais on découvre petit à petit que sa psychologie est plus profonde, bien qu’il termine en étant contaminé par la parole et la mentalité de son maître.

  54. Gégétto dit :

    Réponse: Non.

  55. Romain T. dit :

    La guerre économique mené contre la France nous as assujetti, et pillé par ces  » amis « , en l’état actuel des choses nous n’avons pas les moyens de nos ambitions, à vouloir être bon partout nous ne sommes fort nul part.

    Se donner les moyens de nos ambitions ET avoir conscience des réalités de ce monde qui est devenu très instable seraient déjà une prouesse.

    C’est une faillite total dans beaucoup de domaines et ce n’est pas fini, navré de l’écrire.
    Il est impératif de raisonné, et de proposé des solutions non bancale.

    1/ Réforme intellectuel et moral MAJEUR, pour la formation de nos futur gouvernants, notamment en Histoire pour la culture général et la géopolitique.
    2/ Mené une politique nationale indépendante dans tout les domaines et de réindustrialisation pour rétablir l’économie française.
    3/ Se donner les moyens de nos ambitions quitte à se fâcher avec certains.

    La plume n’est rien sans l’épée, pour redevenir crédible.
    Raisonné en terme de génération d’Hommes, la politique de court terme est responsable de notre situation.

  56. penandreff dit :

    le format de nos armées dans le DOM TOM est le même depuis 40 ans et a été conçu pour faire de la protection de nos frontières et surfaces maritimes ( une petite frégate, un navire de soutien et 2 patrouilleurs par plot).
    en cas de grabuge la seule possibilité sera d’envoyer quelque avions et sous marins.
    quand a l’accord AUKUS, il s’agit d’un accord contre la Chine qui exclu les Européens (sauf le UK) en claire les US veulent gérer cette partie du Monde.
    pour la France qui à la deuxième surface maritime, la montée des forces US vas contrebalancer la montée des Forces Chinoises et nous allons dans les faits passer sous leurs parapluie
    L’Australie avec ses 28 millions d’habitants sur une Ile continent à un poids marginale dans la région quand à l’UK elle vas servir de forces supplétives aux US

  57. Félix GARCIA dit :

    Vers une privatisation des océans ?
    https://www.youtube.com/watch?v=MoxzcNyvSQk
    Conférence inaugurale du « Précis de la puissance maritime »
    https://www.youtube.com/watch?v=EiR1__iFwak
    Yan Giron : Précis de la puissance maritime (conférence en ligne)
    https://www.youtube.com/watch?v=XEMSY00KkVA
    Y. GIRON Les outre-mers français et les nouveaux risques maritimes
    https://www.youtube.com/watch?v=lhvhgj_kt_Y

    La Chine nous cause :
    Ambassadeur de Chine sans filtre ? Lu Shaye
    https://www.youtube.com/watch?v=f80zcxsuuS8
    C’est « rigolo » de l’entendre dire « cash », à propos des accusations de cyberattaques et tentatives de prédations et manipulations multiples, : « Nous n’en avons pas les moyens. Ouiih … Ni technique, ni humain. Ouiih … » (Sun-Tze : « Parait faible quand tu es fort et fort quand tu es faible » ?).
    Dommage que celui-ci ne parle pas mieux le français, cela aurait rendu l’entretien encore plus intéressant.

    Il semblerait que nous n’avons pas vraiment la doctrine, la discipline et la volonté de nos ambitions dans le domaine informatique et numérique non plus :
    Le hacking au XXIe siècle
    https://www.youtube.com/watch?v=1DJ3qTW51FA

    Les propositions de cybersécurité de ces deux hackers sont pleines de bon sens !
    Surtout celles sur la réserve ! Il faut que l’ANSI, la DGA et le ComCyber écoutent ça (de même que les entreprises) ! ^^
    Ceux-ci précisent bien qu’ils ne connaissent pas les méthodes et les moyens des militaires (deux mondes distincts dans le cyberespace selon ceux-ci : le monde civil et le monde militaire).

    Souveraineté numérique, la douche froide ? Tariq Krim et Bernard Benhamou
    https://www.youtube.com/watch?v=2iErDLlIlG4
    Pass sanitaire, géopolitique de la Data, copie privée ? Benjamin Bayart et Marc Rees
    https://www.youtube.com/watch?v=EOWeewlc2CE

    Vive la France !

  58. Patadouf dit :

    En comptabilisant, les yoles, les pirogues, les chalutiers, et en complétant avec la flotte des clubs de voile… tout cela armé d’un beau pavillon tricolore, il est où le problème ??

  59. penandreff dit :

    la France à depuis 40ans les mèmes moyens dans ses plots dans les DOM TOM: une petite frégate, un navire de soutien et 2 patrouilleurs.
    En cas de problème elle peut envoyer quelque rafales et sous marins, c’est tout.
    Avoir plus de moyen rimerait à rien vu les distances et surtout nos capacités réelles
    l’accord AUKUS est clairement un accord contre la Chine, ainsi que le Quad: Inde Australie Japon et USA, La France doit rester en dehors de tout cela et penser qu’elle sera seule dans ses régions

  60. Dodo dit :

    Bien du monde s’excite ici, à croire que la métropole serait dans le Pacifique.
    Nous n’avons que quelques îles dans la zone avec l’importance qu’elles ont pour notre pays, c’est à dire pas grand chose et nous protégeons ce pas grand chose avec pas grand chose CQFD.
    Nos îles ne sont pas Taïwan, nous n’avons pas une menace chinoise réelle, elle est juste fantasmée par ceux qui veulent se donner une raison de se renforcer. Mais Pékin ne revendique pas nos îles et ce ne sont pas un bateau de pêche qui doit justifier d’avoir des SNA, des batteries de missiles côtières etc.
    Arrêtons un peu de faire croire qu’on détient des pépites convoitées et enviées, que ce serait nos îles qui sont au coeur des ambitions chinoises, car si on voit les chinois débarquer, c’est qu’avant cela, ils auront conquis bien des choses et fait la guerre a bien du monde.
    Mais en France le passé de 40 fait qu’on aime toujours s’imaginer l’invasion « surprise » dans laquelle on n’est pas préparée et on veut se rassurer psychologiquement d’avoir les moyens pour y faire face.
    La Chine n’a aucun intérêt de faire la guerre à la France pour prendre un archipel de la Polynésie ou la N.Calédonie, elle a bien d’autres intérêts, d’autres ambitions, d’autres revendications, d’autres ennemis, d’autres cibles moins « problématiques » que celui d’un pays qui reste malgré tout ceux qu’on veut, une grande puissance, tant économique, diplomatique, nucléaire, militaire. Attaquer la France n’est pas anodin et n’est pas juste une question de la petite escarmouche des forces en présence, les effets ne se mesurent pas à l’instant T, qu’il y ait un patrouilleur avec une 12.7 qui se fait couler ou une FREMM, l’impact est le même.
    Il n’y a pas une menace sérieuse pour nous, il y en a pour d’autres pays de la région et si des pays comme les USA ou le RU, souhaitent se mouiller pour les défendre, qu’ils le font, qu’ils soient en première ligne.

    Désolé de le dire à certains, mais la Chine s’en cogne de Tahiti ou de la Nouvelle Calédonie, qu’elle s’y installe économiquement (comme partout ailleurs dans le monde) n’est pas le signe qu’elle veut les posséder. Il en va autrement des îles de la mer de Chine, mais nous ne sommes pas concernés. La Polynésie ou la N.Calédonie ne sont pas face à la Chine, prenez une carte, j’ai parfois l’impression que pour certains, nos îles se situent en mer de Chine, qu’on est confronté à des survols d’avions chinois, des passages quotidiens de navires chinois. Mais non et encore non, ce n’est pas le cas, arrêtons de fantasmer cette menace et de se prendre pour les autres qui subissent cette pression militaire chinoise, nous n’avons pas cette pression et nous n’avons pas à les contrer. Y mettre des Fremm ou des sous-marin ce sera les faire tourner en rond face à rien du tout, sauf à vouloir faire des milliers de km pour un passage en mer de Chine. Vouloir des missiles côtiers ou anti-aériens quand il n’y a rien, que les aéronefs ou navires chinois n’ont pas l’autonomie ni les accès, c’est juste psychologique pour ceux qui derrière un écran joue à leur guerre imaginaire sans connaitre la géographie du coin qu’ils résument en une petite poche. Ceux qui veulent voir des centaines de navires de pêches chinois doivent comprendre là aussi que nous ne sommes pas dans les Paracels, les navires chinois avec leur autonomie ne vont pas faire 10 000km dans le Pacifique, cette pseudo armée civile qu’utilise Pékin dans son environnement proche doit encore une fois être bien comprise pour ce qu’elle est et pour qui elle est une réalité/menace.
    En dehors de quelques navires à grande autonomie et qui viennent réellement pour de la pêche, ils sont loin très loin d’être nombreux. La menace chinoise pour nous, c’est ça, des navires de pêches qui transitent de temps en temps (il n’y a pas tant de navires qui passent dans la zone) qu’il convient de surveiller. On est loin très loin d’être dans la configuration du Japon avec ses îles en mer de Chine par exemple, cessons de vouloir mettre des moyens inutiles juste pour se rassurer mentalement car on veut donner une importance plus grande qu’elle ne l’est de nos DOM-TOM du coin, ces îles donnent surtout des surfaces d’eaux à la France, mais quand ces eaux sont si reculées qu’elles ne sont pas rentables pour nous comme pour d’autres, ben ça en fait un grand désert et la 2e ZEE n’est pas une excuse pour y faire tourner en rond bêtement des frégates, les moyens militaires ne protègent pas une superficie, ils protègent contre des menaces réelles.

    • LEONARD dit :

      @Dodo,
      O.K pour ne pas surestimer le danger chinois, mais il ne faut pas sous-estimer le caractère « océanique » de la flotte de pêche chinoise:
      https://atalayar.com/fr/blog/la-grande-marine-de-p%C3%AAche-de-la-chine-une-menace-pour-lib%C3%A9ro-am%C3%A9rique
      Les Galapagos sont plus éloignées de la Chine que la Nouvelle Calédo.
      85% des ouvriers dépendants de la pêche sont asiatiques.
      Quand ils auront épuisé la ressource, ou auront été chassés; ils visiteront nos eaux proches ( s’il y a de la ressource).

    • HMX dit :

      « la Chine s’en cogne de Tahiti ou de la Nouvelle Calédonie »
      Désolé, mais vous faites erreur. Non pas que les chinois désirent ardemment envahir ces îles pour les annexer. Mais faites l’effort de vous placer juste une minute à la place des stratèges chinois et américains qui préparent une possible/future guerre dans le Pacifique. Observez attentivement sur une carte la place de la Nouvelle Calédonie (et dans une moindre mesure la Polynésie). L’île est au cœur du dispositif US dans le Pacifique, aux portes de l’Australie. Dans l’éventualité où la guerre serait déclarée, il y aurait donc grand intérêt, du point de vue chinois, à envahir l’île pour enfoncer un coin dans le dispositif américain (notamment pour empêcher des renforts venus d’Australie, ou simplement pour fixer les USA loin des côtes chinoises…). L’affaire serait d’autant plus simple et rapide si l’île n’est pas ou mal défendue, comme actuellement.
      Du point de vue américain, le scénario que j’évoque a forcément déjà été imaginé. Pour empêcher cette situation, il est très probable que dès les premiers jours du conflit, les USA envahiront l’île de façon préventive, pour empêcher les chinois de le faire.
      Bref, je vous invite à regarder un peu plus loin. La menace réelle ne se limite pas à quelques navires de pêche venus piller notre ZEE. Et c’est la raison pour laquelle nous aurions grand intérêt à remilitariser rapidement la Nouvelle Calédonie tant que nous en avons encore le temps : suffisamment pour rassurer les USA sur notre capacité à résister, et pour dissuader la Chine d’une telle aventure.

  61. Ugh dit :

    Je reste convaincu que le l’absencee de moyens militaires basés en permanence dans la zone Pacifique joue en la défaveur de la France.
    Comment l’Australie aurait-elle, en cas de crise majeure avec la Chine, distante de 4000 km, confiance en un allié qui ne dispose sur zone que de faibles moyens non armés dédiés aux missions de service public. Comment croire que la France a les épaules solides pour contrer l’expansionnisme chinois quand elle est malheureusement souvent incapable d’empêcher les pêcheurs vietnamiens ou chinois de piller les ressource halieutiques dans ses eaux?
    Comment faire confiance à un allié dont le pays traverse depuis 5 ans une crise sociale sans précédent? Un allié qui est certes doté d’une Marine et d’une armée de haut niveau mais qui, lorsqu’elle déploie son groupe aéronaval en Asie a pour consigne de ne surtout pas dépasser le détroit de Malacca pour ne pas heurter l’Empire du milieu?
    Tout le monde le sait, il aurait fallu dans le Pacifique, déployer 3 ou 4 frégates, même de type Lafayette et dotées non pas seulement d’un sonar de coque mais à minima d’un hélico à capacités ASM et anti-surface.
    M. Le Drian a imposé à la Marine les frégates FTI soit disant parce qu’elles correspondaient au marché à l’export, mais en fait pour lui faire payer les frais de R &D au profit de Naval Group, alors que pour le même prix la Marine aurait pu acquérir 7 Fremm supplémentaires et disposant de la panoplie complète d’armement et équipements GE.
    On voit ce qu’a entraîné cette décision désastreuse, c’est Fincantierri qui a raflé tous les contrats de vente de Fremm, navires parfaitement adaptés aux besoins de notre Marine et disposant de plus de capacités d’évolution par leur taille et déplacement importants. Capacités que n’auront pas les FTI aux dimensions plus modestes.
    Comment s’appuyer sur un allié qui ne dispose que de 6 SNA quand il lui en faudrait 8?
    Un allié qui dispose de 3 hélicoptères d’assaut qui à chaque sortie en mer n’ont guère plus de 1 ou 2 appareils à bord?????? Et jusqu’à il y a peu, des Alouette III !!!!!
    Non, décidément, et cela me fait mal de le dire pour avoir servi fièrement 20 ans dans la Marine, les différents gouvernements qui se succèdent en France sont plus minables les uns que les autres et ne peuvent nullement inspirer confiance à nos alliés.
    Et pourtant, nos soldats de toutes armes sont si bons….. ça, heureusement, nos alliés comme nos adversaires potentiels le savent, et je crois que c’est bien le seul élément en notre faveur en terme de défense nationale.

    • Achille-64 dit :

      lu et approuvé pour le coup des FREMM/FTI.
      Les politiques nous ont tiré des balles dans le pied.
      Ils devraient passer au tribunal pour ce méfait.

    • alors dit :

      Et la Papouasie-Nouvelle-Guinée ,n’est-elle pas plus en danger que nous?

  62. Félix GARCIA dit :

    Assises de l’économie de la mer à Nice
    https://www.youtube.com/watch?v=UY4521paU2k

  63. Ysgawin dit :

    Si la fin est un peu polémique et me semble hors de propos (comparer le coût des rond-points et celui des frégates), le début surtout, que le reste détaille bien, est un rappel intéressant.
    Et pour la RGPP, on dit merci qui ? Non, pas « Mamie Nova » comme dans la pub mais
    MERCI SARKO !!!

  64. Asus3 dit :

    N’oubliez pas qu’il ne suffit pas d’avoir « que« Le matériel, il faut aussi le personnel qualifié et bien formé pour le servir. Le recrutement des armées ne laisse déjà pas trop de « gras «  alors si on rajoute plus de matériel le risque est de retrouver avec le manque de pax pour le servir.

    • Ugh dit :

      Ne vous inquiétez pas, pour partie deux en en campagne famille à Tahiti ou en Nouvelle Calédonie, il y aura pain de volontaires…

    • Ugh dit :

      Ne vous inquiétez pas pour cela. Si c’est pour une affectation de 2 ans avec familles pour Papeete ou Nouméa, il y a des volontaires…

      • Daniel BESSON dit :

        Cit : [ Ne vous inquiétez pas pour cela. Si c’est pour une affectation de 2 ans avec familles pour Papeete ou Nouméa, il y a des volontaires… ]

        « Je ne voyais pas le patriotisme sous cet angle là !  »

        Jean GABIN dans La Grande Illusion ( cité de mémoire )

  65. GBU12 dit :

    La France n’avait pas proposé ses sous-marins, dans le cadre d’une logique de guerre !!!!! avouez que la donne change complètement, et à noter que pour l’instant, ce ne sont au mieux que des bateaux de pêches chinois qui pourraient être croisés dans les parages. L’Auqus est un plan à trois, depuis deux semaines ils n’en démordent pas, les USA devraient avoir honte de chercher d’éventuels « Larbins » qui prendraient les coups à leur place, c’est parfaitement indigne d’un soi-disant number one …

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ La France n’avait pas proposé ses sous-marins, dans le cadre d’une logique de guerre !!!!! ]

      Pour la pêche sous-marine , la surveillance de la Grande-Barriére ou le relevé des températures comme le suggérait Newsweek™ en 1991 ( les  » dividendes de la paix  » ) ?????? ;0)

  66. radionucleide dit :

    « 1,5 milliard € : le coût des soins aux personnes irrégulières en France »

    prix d’un SNA

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ prix d’un SNA ]

      Mon Grand -Père m’a raconté qu’à l’époque de la Guerre en Indochine il avait lu un article sur le cout des matériels utilisés ( F6F Hellcat , Sherman , … ) . Il avait converti ces sommes en vaches , chevaux , cochons , volailles ,litres de lait , … Et il s’était rendu chez le percepteur le jour de la perception des impôts en lui disant :  » Avec cet argent vous pourrez vous équiper avec x% d’un F6F Hellcat ou Sherman pour continuer votre sale guerre  » ;0)

      Chacun mesure à la jauge de ses préoccupations ! ;0)

      • tschok dit :

        Votre grand-père ignorait sans doute que les Américains ont assumée une grande part de l’effort de guerre de la France en Indochine, ce qui a dû fausser ses calculs.

        On parle d’un tiers.

        Nous, on n’a jamais payé un tiers de leur guerre du Vietnam. Ni en veaux, vaches ou cochons, ni rien du tout.

        • Daniel BESSON dit :

          Cit : [ Votre grand-père ignorait sans doute que les Américains ont assumée une grande part de l’effort de guerre de la France en Indochine, ce qui a dû fausser ses calculs. ]

          C’est un fait qui était assez peu commenté à l’époque !
          D’ailleurs le cout de cette guerre reste opaque même aujourd’hui malgré différentes études .
          Il faudrait par exemple y inclure le cout/bénéfice du  » trafic de piastres  » …

          Cit : [ Nous, on n’a jamais payé un tiers de leur guerre du Vietnam. Ni en veaux, vaches ou cochons, ni rien du tout.]

          On – mes Parents – aurait du ?
          Vous n’êtes pas sérieux en écrivant  » ça  » j’espère !

  67. Spock dit :

    « Quand on s’observe on se désole, quand on se compare on se console ».
    D’accord pour considérer nos moyens militaires dans la région en décalage avec les besoins. N’oublions pas cependant la présence militaire significative que représentent nos points d’appui et nos unités militaires de La Réunion, Nouvelle-Calédonie, Émirats Arabes Unis et Polynésie,
    En revanche, poser les Britanniques en exemple à suivre ne me semble pas pertinent : militairement absents de la région depuis la rétrocession de Hong Kong (1997) mais toujours aussi doués pour la comm, ils capitalisent sur l’image de leur tout nouveau groupe aéronaval et de son premier déploiement longue distance. Alors que la France déploie à peu près chaque année soit le groupe aéronaval, soit le groupe école Jeanne d’Arc, jusqu’en Inde, au Japon ou en Australie. Pour ce qui est d’une présence permanente, je ne sais pas combien de décennies il faudrait aux Britanniques pour égaler la présence française, en nombre comme en capacités de ses implantations. Qui suit les affaires militaires britanniques connaît l’art consommé de nos voisins d’Outre manche à faire des effets d’annonce sans lendemain.

  68. Félix GARCIA dit :

    Bien tout prendre en compte :
    Study of sediment finds climate cycles may have caused the rise and fall of Tibetan dynasty

    Tubo empire peaked in the late 8th century but nearly a century of extremely dry climate followed and it fell because of warring tribes and kingdoms
    Chinese scientists examined lake core samples, finding the variation in the lake’s climate record matched sun cycles almost perfectly
    https://www.scmp.com/news/china/science/article/3149990/study-sediment-finds-climate-cycles-may-have-caused-rise-and?module=perpetual_scroll&pgtype=article&campaign=3149990

    Professor Valentina Zharkova: The Solar Magnet Field and the Terrestrial Climate
    https://www.youtube.com/watch?v=M_yqIj38UmY
    Why was January so cold? (Valentina Zharkova)
    https://www.youtube.com/watch?v=M147A4d89U0
    Dr. Valentina Zharkova | Online Summit on Astrophysics and Space Research | November 12-13, 2020.
    https://www.youtube.com/watch?v=FkGhLaQ4pag

    Peut-être que MERCATOR peut faire tourner son modèle 3D avec ces données ?

    • lxm dit :

      L’adaptation mentale à la réalité fait qu’on a en politique des écolos adeptes de la décroissance, alors que le scientifique se préoccupe de la faiblesse du soleil et des modifications en cours du champ magnétique terrestre.
      Japon ou angleterre importent l’écrasante majorité de leur alimentation, la france aussi est devenue importatrice nette; l’afrique s’endette pour importer des céréales, l’égypte ne tient que par l’argent de l’arabie saoudite pour acheter de la bouffe en échange de son armée. D’ailleurs les pays d’asie de l’est achètent des terres agricoles en australie, en afrique, et même en france( petit scandale dont le gvt s’en fout). Il n’y a presque plus aucune réserve alimentaire sur la planète quasi tout fonctionne en flux tendu et est donc hypersensible à la moindre contrariété( comme l’europe qui manque de pain car l’australie importe notre blé pour compenser une mauvaise récolte). Et la bouffe c’est bien plus important que des masques, et ça ne se fabrique pas du jour au lendemain. Le retour des pénuries alimentaires semble inéluctable, et des guerres pour la bouffe et les terres arables donc des annexions et des migrations, et comme une guerre consomme de l’énergie cela va faire empirer le problème, tout en rompant les flux tendus du commerce. On dit que l’afrique va vers 3 à 4 milliards d’habitant voir bien plus en 2060, elle pourrait en réalité avoir moins d’habitants qu’actuellement.

  69. Bob dit :

    Oui, la France ne fait pas le poids en Indo-pacifique. Mais le problème n’est pas entièrement là. L’Australie sait que la France et l’UE sont le paillasson du PCC, contrairement aux anglo-saxons.
    Que peut faire l’Europe en Indo-pacifique quand le tsarat de la poutine souhaite conquérir de nouveau territoire et étendre son empire en Europe? Rien.

  70. Kestyon dit :

    Question : et si la France faisait construite ses navires de guerre de surface par… les chinois (la main d’œuvre étant tellement moins chère… on en aurait pour son argent)? En suite les navires seraient armés/équipés en France…
    Seuls les sous-marins resteraient construits en France.
    Si pas par la Chine, pourquoi pas par l’Inde (nouveau partenaire stratégique?)?
    Je pose la question comme ces navires semblent couter si chers.
    Parfois de plus petits navires plus économes seraient mieux adaptés (cfr. flotte littorale des E-U en mer de Chine), l’objectif premier étant de défendre la Polynésie, Nouvelle Calédonie, et d’afficher sa présence. (pas de faire la guerre à la Chine)

  71. xavier37 dit :

    Il ne faut pas se leurrer, la France, s’appauvrit quand les industries disparaissent – même les moins prestigieuses. C’est une partie de l’écosystème économique qui meurt. C’est la capacité d’innovation qui disparait par la perte des compétence et des expériences d’une partie de la population active. La richesse perdue a évidemment un impact sur les budgets disponibles pour la défense

    Que fait la France de sa zone marine économique exclusive? La 2e mondiale! Pas grand chose à ma connaissance.

    Si la processus en cours en Nouvelle Calédonie aboutis à l’indépendance. Que restera t il à défendre? La nature ayant horreur du vider, il n’est pas impossible que d’autres occupent la place. (Voir l’histoire de Djibouti)

    Ceci pour dire qu’il y a beaucoup incohérences dans l’attitude française. Les puissances concurrentes les observent et les connaissent aussi.