Le sous-marin nucléaire russe K-266 Orel a-t-il simulé une avarie dans les eaux du Danemark?

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

31 contributions

  1. Patadouf dit :

    Haaaa la simulation… pour stimuler qui ??

  2. LEONARD dit :

    Le déroulé de la séquence laisse penser à un exercice. (personnels sur le pont).
    Le lieu de la séquence pose question: Quel intérêt pour les russes de réaliser un tel exercice à proximité des côtes danoises , sous la surveillance d’un patrouilleur, plutôt que dans leurs eaux, quelques heures plus tôt ?
    Nul doute que les danois auront vérifié qu’aucun câble sensible ne passe à proximité….

  3. Clavier dit :

    Peu probable que ce soit un exercice dans un tel endroit …..

  4. Raymond75 dit :

    Y a t’il eu une panne ? Je l’ignore comme nous tous, mais je ne suis ni pour ni contre cette interprétation, bien au contraire.

  5. Bob dit :

    Pour une fois que le tsarat de la poutine respecte le droit international maritime et la liberté de navigation. Ce n’est pas le cas en Pont-Euxin et en Mer d’Okhotsk.
    J’espère que le SSGN n’a pas de problème de nuke avec ces pollueurs de russes. Qu’il aille compléter leur imposant cimetière.

  6. Oeil de Moscou dit :

    Probablement une avarie de barre, plutôt que de propulsion, à mon avis

  7. Courmaceul dit :

    Impossible ! Le russe ne simule jamais ! La russe non plus, demandez à Mariani ! 🙂

  8. Bob dit :

    Je penche pour un filet dans une des helices. Ça arrive de temps en temps. En tout cas, c’est certainement pas un exercice.

  9. Eugene123 dit :

    C’est un peu une « no-news », non?

  10. pays naïfs les russes rigolent

  11. Max dit :

    Il y a t-il des hydrophones (SOSUS ou autre), des câbles sous-marins, etc à cet endroit ?

  12. Bagatelle dit :

    « En outre, l’article 20 précise que dans la mer territoriale, les « sous-marins et autres véhicules submersibles sont tenus de naviguer en surface et d’arborer leur pavillon ». »
    +
    « « C’est toujours inquiétant quand un tel sous-marin a des problèmes de propulsion. Nous attendons des autorités russes qu’elles nous contactent si elles ont à nouveau des problèmes avec ce navire, ou d’autres, dans les eaux situées près de la Norvège » »

    On croit rêver ! Nul besoin de se demander pourquoi l’€urope sombre à ce point…

    • Aymard de Ledonner dit :

      Compte tenu du fait que ni la Russie, ni la Norvège ne font partie de l’UE, et que par ailleurs le sous-marin est resté à la surface, je crains de ne pas saisir pourquoi l’Europe sombrerait. Peut être un rapport avec ce noir sous-marin aux desseins obscurs…..

  13. Zardoz dit :

    C’ était une diversion pour l ‘ octobre rouge empruntant la route rouge n° 1.

    • PeterR dit :

      Possible. On me glisse à l’oreillette qu’un SM vient d’être repéré franchissant les jumeaux de thor

  14. rando dit :

    les russes cherchent toujours à espionner les autre marines occidentales en voulant savoir comment fonctionnent les autres submersibles en simulant des pannes ou autres que la paix règne toujours dans le monde

  15. vrai_chasseur dit :

    Avarie réelle probable.
    L’Orel est un bâtiment ancien datant de l’ère soviétique, modernisé en 2013 pour 3 à 5 ans max, donc en fin de vie.
    Un autre de la même classe est le tristement célèbre K141 Koursk…
    En plus de son âge l’Orel a subi un incendie sur chantier en avril 2015 lors de travaux de soudure (rappelle d’autres déboires…) ce qui n’a vraiment pas arrangé son état général.

  16. Durandal dit :

    j’irais quand même jeter un œil sous l’eau là où il a eu son avarie…

  17. Gillet dit :

    Que font tous les autres pays ? Du tricot pour les longues nuits de veille ?

  18. Florent Pirot dit :

    Ils ont probablement des ADS pour piloter les coeurs et les ingénieurs ont coupé les coeurs dans le secteur près des archipels pour se laisser guider par le courant marin qui va lui bien d’un océan à l’autre.
    Une partie des marins n’a rien compris à cette nouvelle technologie de contrôle des coeurs nucléaires et a pensé au cas de Tchernobyl où la réduction du régime du coeur décidée par Dyatlov est la cause de l’explosion. Donc ils ont enfilé leurs gilets de sauvetage et se sont précipités en dehors sans leurs officiers supérieurs ! Je pense que c’est l’explication la plus probable. Déjà des missiles à propulsion nucléaires russes ont été switchés au sous-critique et ils sont en train de faire de même sur leurs sous-marins…

    • Pierrot dit :

      N’importe quoi…
      1) le coeur de n’importe quel réacteur peut être arrêté à l’envi, pas besoin que ça soit un ADS. En plus l’ADS ça n’écarte pas les problèmes de puissance résiduelle.
      2) l’accident de Tchernobyl a eu lieu dans un réacteur à modérateur graphite, jamais utilisé en propulsion navale (pas assez de densité de puissance) et donc personne ne peut avoir eu peur de ça à bord.
      3) « missiles à propulsion nucléaire », vous m’en direz tant…

    • Fred dit :

      @ Florent Pirot

      Tu écrirais ceci dans un roman, rien à redire ; mais affirmer avec un tel aplomb + invraisemblances (CF. Pierrot)… !