Forces spéciales : L’escadron « Pyrénées » innove pour doter ses hélicoptères Caracal d’une liaison satellitaire

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

20 contributions

  1. PK dit :

    Dans le genre obsolescence, il faudrait aussi augmenter la puissance des turbines…

  2. Momo dit :

    Trés bon ‘Ainsi, l’escadron a développé sa propres solution… »’.
    Les réalités opérationnelles qui sont loin des compteurs de haricots enfermés dans les bureaux du mindef ou en télé-travail à l’ile de Ré sont traitées avec pragmatisme par ceux qui savent mais ne vont pas chercher les medias pour tachtcher. C’est assez étonnant que l’on en parle, sauf si pour souligner que la mission flash a bien vu les sujets et qu’il serait temps de songer à prévoir d’imaginer de planifier le lancement l’avant projet en vue de réaliser ultérieurement les progrès réclamés.

  3. Ah Ca ! dit :

    En temps normal ce que je vais écrire est habituellement opposé au bon sens et aux normes de bonne gestion.

    Investissons autant que possible avec le coût de l’argent à taux négatif.

    Dépensons pour se reconstituer une armée capable à défendre les intérêts de notre nation France.

    L’histoire de liaison satellite est difficilement compréhensible, ça fait déjà un bail qu’elle est disponible dans le civil. C’est même pas une question à se poser, faites…

  4. Toubou dit :

    Si le dieu des militaires pouvait offrir une douzaine de ch53k aux forces spéciales….
    Les israéliens on compris depuis longtemps. Ils ne font leurs opérations de FS qu’avec ce type d’hélicoptère.

    • Dans le Bayou dit :

      Le dieu des militaires s’appelle Foreign Military Sales (FMS), mais il faut lui offrir des sacrifices importants…
      https://en.wikipedia.org/wiki/Foreign_Military_Sales

    • Hattin dès le matin dit :

      Les colons Israéliens sont entourés de 150 millions d’autochtones qui rêvent tous les matins de leur faire le sourire kabyle, tellement ils ont su se rendre odieux à leurs voisins.
      Nous, non. Car nous ne sommes plus une puissance coloniale qui occupe les terres d’autres gens et nous vivons en paix avec nos voisins.
      Comme tout colon indésirable, les Israéliens ont donc besoin d’être armés jusqu’aux dents et de « forces spéciales » pour impressionner l’autochtone.
      Nous non, depuis qu’un certain Charles de Gaulle a décidé d’arrêter les conneries en Algérie, où nous occupions les terres des autochtones. A l’époque, nous aussi nous devions entretenir à grand frais des « forces spéciales » pour impressionner l’autochtone : régiments de paras, commandos Bigeard, bataille d’Alger et tout le tralala.
      C’est l’intérêt de la diplomatie : ça ruine la mythologie de l’officier colonial mais ça limite les coûts.

      Donc, pas besoin de votre douzaine de CH53K Y ou Z pour que ces gugusses des « forces spéciales » (qui n’ont jamais servi à rien durant les vraies guerres) aillent faire mumuse sur leur terrain de jeu africain.

      • Momo dit :

        L’idiotie de ce commentaire ne peut se comprendre que de la part d’un ahuri ou d’un militant de la cause des frères musulmans/egorgeurs.
        Ceux justement qui pratiquent le sourire kabyle en BSS comme chez nous, et qu’il faut neutraliser avec enthousiasme et détermination.

    • EchoDelta dit :

      C’est un avantage mais aussi un inconvénient : Un hélicoptère CH53 au tapis aurait un cout humain surtout et capacitaire / financier plus important que pour un NH90 ou Caracal. Donc il vaut peut être mieux plus d’hélico et moins gros.
      Perso je ne suis pas sûr que pour du tactique il faut forcément de grosse machines. Sauf à vouloir apporter du gros matériel sur place, mais alors il faut se baser sur les avions de transport tactique, qui ont plus de capacité et dont c’est rôle. Si eux ne peuvent pas se poser, alors le gros matériel sera de toute façon pénalisé sur le terrain, et cela voudra dire que nos FS doivent voyager léger.

  5. Antholz dit :

    Bonjour
    Je prie tous les jours pour qu’aucun conflit n’éclate
    Nous aurions mal aux fesses
    Nous n’avons rien compris des conflits passés

  6. Max dit :

    De l’armement axial et de sabord !
    N’y a t- il pas déjà des mitrailleuses MAG-58 cal.7.62 de sabord ?
    Il y a aussi eu des essais avec du 20 mm en sabord mais peut être pas sur le H225M Caracal.
    En axial la possibilité d’installer des paniers LAU-3/A de 19 roquettes 2,75 pouces. Les roquettes guidées laser de TDA (Thales) seraient une excellente alternative couplée avec l’optronique.

  7. JC dit :

    Pour faire court : com’ d’hab’, la b…et le couteau !

  8. Gégétto dit :

    Tiens, pourtant des armes de sabord sont qualifiées depuis quelques année sur Caracal et Cougar itou….
    Jusqu’au 20mm sur Caracal.
    https://www.youtube.com/watch?v=6i_Sa-HnnfI

  9. Arneau dit :

    Global Link Combat a été développé par une PME Bordelaise (AD-WAIBE) en étroite collaboration avec les forces. C’est le résultat de plus de 4 années de recherche et développement et de co-design avec l’escadron 1.67 Pyrénées, le 4eme RHFS et les Forces Spéciales. Plus d’infos sur le site https://www.global-link-combat.com
    Merci à OPEX360 d’avoir partagé cette information.

  10. MAS 36 dit :

    Je vais avoir l’air ignare mais je pensais naïvement que ces hélicos étaient déjà équipés d’une système performant de liaisons, satellitaire en l’occurrence. Surtout en opération dans la bande sahélo-saharienne.

    Donc, avec retard , bravo à nos pilotes qui se démerd… avec pas grand chose. Ils sont déjà entraînés à faire face à un brouillage électro-magnétique. Trop fort.

  11. charly10 dit :

    Bonne opération pour les personnels de cet escadron. Bien souvent les solutions « maison » sont bien plus fiables et moins couteuses que le recours aux bureaux d’étude de sociétés civiles dont le but premier est d’être financièrement rentable.

  12. Plusdepognon dit :

    Le système D ne se contente plus de Chatterton, les marchés de niche pullulent et demandent des financements :
    https://www.challenges.fr/start-up/internest-un-systeme-de-positionnement-robuste-et-precis-pour-voilures-tournantes_575149

    Les « top managers » surinvestissent la question de la stratégie : pour eux, l’important est de définir la stratégie, les objectifs, la loi, la règle, le plan de changement, les process et les protocoles.

    La mise en pratique ne les intéresse absolument pas.

    C’est bien là que l’expérience de l’utilisateur est primordiale et a une plus-value :
    https://mars-attaque.blogspot.com/2018/11/forum-innovationdefense-2018-entre.html

    https://mars-attaque.blogspot.com/2018/12/forum-innovationdefense-2018-du-cote.html

    Bravo aux gars du Pyrénées…