Le futur chef de la diplomatie américaine estime que la Turquie n’agit « pas comme un allié »

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

103 contributions

  1. ScopeWizard dit :

    Mais non , qu’ est ce qu’ il raconte encore ce con qui comme d’ habitude n’ a toujours rien compris ???

    La Turquie est depuis toujours le plus précieux des alliés , le plus fiable aussi , le plus sympa de surcroît .

    Hein ?

    Hé ben oui , c’ est vrai……………

    • Souvenirs d'Asie Centrale Soviétique dit :

      Explique-toi l’ami au lieu de faire de l’esprit à 2 balles !

      • ScopeWizard dit :

        Oui , soyons amis , c’ est mieux .

        Bah , tu sais 2 balles avec l’ Euro , ça fait toujours plus que 2 balles avec le Franc…………puis alors avec la Peseta ou la Lire , je ne te dis pas……………

        Mais ne nous énervons pas !

      • Alain d dit :

        La Turquie fout le bordel sur l’EU, et tout ce qui nuit à l’EU profite effectivement bien aux Etats-Unis et autres économies et diplomaties concurrentes.
        Même Poutine apprécie aussi la zizanie que fout Erdogan dans UE et au sein de l’OTAN.
        Et puis les Etats-Unis étaient bien contents que les turcs s’opposent aux russes en Libye et soutiennent el-Sarraj. Ou alors j’ai du raté un épisode….

    • Euclide dit :

      Mon cher Scope, vous n’avez pas votre ration de lookom ou de kebab ?

      • ScopeWizard dit :

        Hé bien , mon cher Euclide…………

        J’ étais justement en train de me poser la question………………

        Mais vu que je ne me nourris pas de ce genre de bouffe………….

        Je crois qu’ en fait ladite question n’ a absolument pas lieu d’ être…………… 😉

      • NRJ dit :

        @fgnico
        Je vous rappelle que Trump a fait tout son possible pour soutenir la Turquie. Les pouvoirs du président us étant limité, il ne pouvait pas empêcher l’exclusion de la Turquie du F-35. Mais pour le reste, la Turquie a eu un champ d’action presque illimité.

    • fgnico dit :

      Que fumez vous le matin?? ou ben est-ce de l’humour?

      • Momo dit :

        S’il vous arrive de lire un peu les fils de ce forum vous devriez avoir la réponse par vous-même ;0)

        • Fred dit :

          @ Momo

          Ah oui : c’est un réactionnel lénifiant, mais collabo côté du manche. Esprit complexe(é) ou très con ?

          • ScopeWizard dit :

            @Fred

            Elle est chouette ta réaction ; en tout cas perso , elle me convient parfaitement .

            Alors , je vais t’ aider : très con mais vraiment très con ! À un point …… tu peux pas t’ imaginer…………

            Mais ne te figure surtout pas que cette conscience de mon si triste et pitoyable état , va m’ amener à revoir ma copie et à y changer quoi que ce soit ; au contraire !

            Eh oui , quand on très con , on est très con……….. et pardi . 😉

      • ScopeWizard dit :

        Qu’ est ce que je fume ?

        C’ est bien là tout le problème ; je n’ en sais jamais rien……………..

        De l’ humour ? Vous voulez de l’ humour ?

        Pfff , mais vous n’ y pensez pas………….. 😉

    • Cédric dit :

      Vous avez bien raison Scope ! D’ailleurs, c’est un allié tellement sympa qu’il propose à notre marine un exercice de réaction à une illumination radar !

      • ScopeWizard dit :

        Hé bien vous voyez bien , Cédric ; avec cet allié tellement sympa , nous pouvons a minima bien nous entraîner , du moins à ce jour tel est le cas concernant notre marine , ainsi pas de dépourvu lorsque la bise ( pas le poutou , hein… ) sera venue………..

        Et donc moi je dis : quel bel avantage que celui-là ! 😉

    • Donald dit :

      Effectivement Scope on peut penser que ces belles affirmations ne changerons pas grand chose dans les Dardannelles.

      Une mousse … 😉

  2. EchoDelta dit :

    L’OTAN finira par rejoindre dans son ensemble la position française au sujet de la Turquie, ce qui est somme toute logique.
    La Turquie a joué et a perdu. Nous verrons si Erdogan rentre dans le rang et fait amende honorable. Mais je crois que cela signe la fin de ses ambitions de politique étrangère.

    • GHOST dit :

      INCROYABLE
      Rien qu´en Europe, la Grande Bretagne, l´Allemagne, l´Italie, l´Espagne ou le Portugal ne se sont jamais allignés sur la posture de Macron qui est en conflit avec la Turquie.. Impossible d´imaginer la grande majorité des pays membres de l´OTAN s´alligner sur la posture de la France. Sauf erreur de comprehension de notre part..

      • dolgan dit :

        Rappelons qu’ils sont encore moins alignés sur la position d’Erdogan.

        Mais c’est assez simple à comprendre: pour beaucoup, la politique étrangère c’est juste s’aligner sur les US (et encore plus des que ça touche à l’OTAN).

      • EchoDelta dit :

        Je n’ai pas dis qu’ils vont « s’aligner » je dis qu’ils vont rejoindre « dans son ensemble » la position française. Car c’est de la pure logique, et je vois au nom de quelle idéologie ils n’agirait pas en toute logique. Si Macron dit que l’eau mouille il n’y a pas de raison que cels déclenche une position différente de Merkel. Les USA font un premier pas en ce sens et c’est indéniable.

      • FredericA dit :

        @GHOST : Vous aviez raison avant le mois de décembre dernier. Le revirement des Etats-unis a permis de libérer la parole : http://www.opex360.com/2020/12/03/vive-passe-darmes-entre-les-etats-unis-et-la-turquie-lors-dune-reunion-de-lotan/

    • JC dit :

      Attendez que Mutti Merkel mette son grain de sel et là on en reparlera de l’alignement sur la position française.

      • Momo dit :

        Blinken sait ce qu’est la posture de l’Allemagne et pourquoi. Il sait aussi que l’Allemagne n’a plus d’armée et tremble à l’idée de vendre moins de voitures aux US (comme en UK, on connait le résultat). L’Allemagne s’alignera sur les US, jamais l’inverse. Et continuera à payer en dollar en disant merci, sans hésiter une seconde.
        Au travers d’AKK l’Allemagne n’a même pas cherché à négocier quoi que ce soit et l’a affiché publiquement dans un positionnement de vassal qui leur va extrêmement bien de nos jours.

    • Mani dit :

      @ EchoDelta vous avez raison sur la deuxième partie de votre commentaire mais n’oubliez pas que la France comme tous les pays de l’OTAN suivent la position des USA et pas le contraire; si nous avons reculez devant les frégates turcs c’est simplement parce que les USA ont demandés, mieux ordonnés aux marines Française et Italienne présentent en méditerranée de ne pas intervenir face aux navires de la Turquie pays, pour le moment, encore membre de l’OTAN …

      • Michel dit :

        Je plussoie, les USA : Erdo arrêtes tes bétises ou ton cas va s’aggraver !
        Et touts les pays de l’OTAN vont obéir au chef cela ne va pas allez plus loin……
        Sauf si le grand Vizir insiste, privé définitivement de F35 ……

      • wololo dit :

        Ah bon, donc quand un navire Français est illuminé, on demande d’abord a l’oncle sam avant de réagir? Et qui en l’occurence, au général américain de l’Otan, au pentagone ou a Trump? Je crois plutôt que la frégate Courbet n’a pas répondu militairement par prudence. La France n’a aucun interêt d’entrer en conflit militaire avec la Turquie, elle a su défendre son bateau par la voie diplomatique et c’est très bien. Surtout ne pas entrer dans le jeu d’escalade d’Erdogan et de ses amis islamistes.

      • 에르메스 dit :

        La France n’a jamais totalement suivi la position des USA’s, c’est ce qui est un peu particulier avec la France…
        .
        Après, y’a un fait que beaucoup oublient, on partage une très grande majorité d’intérêts avec les USA, au moins sur l’Afrique/MO/Pacifique.

        • albatros24 dit :

          commentaire très pertinent bravo c’est tout à fait cela des intérêts communs, et quelques fois divergeants avec la Turquie ou Irak 2

      • EchoDelta dit :

        Sincèrement je ne pense pas qu’un tel ordre soit venu vers les marines française ou Italienne de la part des USA. Je ne vois pas les USA en position « d’ordonner » cela, ni à quel titre ils pourraient le faire. Je pense surtout que les marins français et italiens sont suffisamment intelligents pour peser le pour et le contre de chaque intervention dans le cadre de leur mission. Ils ont permanence les ordres de mission sous leurs yeux et savent exactement ce qu’ils doivent faire à chaque instant. Sachant que l’on fait régulièrement des exercices avec les Turcs, ils les connaissent donc suffisamment bien.

      • Gus dit :

        ou alors c’est tout simplement parce que ça vaux pas le coup de déclencher une guerre contre la Turquie ?

        Faudrait peut-être voir à pas partir en guerre toute les deux semaines pour un oui ou pour un non

    • Edouard dit :

      Je ne vois pas en quoi la Turquie a perdu ? Pour l’instant elle a installé une zone tampon en Syrie, gagné au Haut Karabah, installé des troupes en Lybie et signé un accord pour exploiter du pétrole, acheté des S400 et provoqué sans sanction un navire de guerre « allié ». Moi perso, je n’appelle pas ça « perdre »… mais plutôt gagner.

    • Green dit :

      Vous avez raison, c’est ce qui est en train de ce passer. La digue a cédé avec les propos récents de Pompeo, ce qui vient d’être confirmé par la nouvelle administration US.
      Donc oui, la Turquie a joué, et beaucoup même. La France en sort renforcée je pense, même si les gains sont modestes pour le moment.

      Mais la Turquie n’a pas vraiment « perdu » de façon définitive et permanente. Elle a pris ces gains (en Syrie, Libye, Caucase, exporations de drones), et certaines pertes (F35).
      Le plus gros des pertes reste a venir a mon avis, la confiance avec les européens est rompue. On ne se fera plus confiance avant un nouveau pouvoir en Turquie.

  3. Maxime dit :

    « Le futur chef de la diplomatie américaine estime que la Turquie n’agit « pas comme un allié » ».
    Traduisez, n’est pas un bon chien-chien comme les autres membres.

    • erleg dit :

      C’est sûr qu’erdogan (ce type n’aura jamais droit à une majuscule en ce qui me concerne) n’agit pas comme un « bon chien-chien ». Autrement, il n’aurait quand même pas pu réussir le fantastique exploit de se mettre à dos la quasi-totalité de ses voisins immédiats, et d’inquiéter sérieusement les autres !
      Les seuls alliés qui lui restent sont l’Azerbaïdjan, une dictature pétrolière, ainsi qu’une faction lybienne alliée aux islamistes. Grandiose. Quand aux américains, ils ne vont quand même pas continuer à faire des risettes à un rigolo qui menace aujourd’hui des alliés aussi essentiels pour eux que l’Egypte, Israël ou la Grèce. Poutine, lui, voit d’un très sale oeil ses intentions de vouloir régenter le Caucase, une région stratégique intouchable aux yeux de la Russie. Même l’Europe, si elle n’ose pas (encore ?) trop hausser le ton à son égard, lui ferme aujourd’hui définitivement ses portes : plus personne ne croit que la Turquie puisse un jour intégrer l’Union.

      • Fred dit :

        @ erleg

        Et encore : Azerbaïdjan, allié assez réservé et méfiant. Les circonstances actuelles ne doivent pas faire illusion.

    • Green dit :

      et si vous alliez traduire plus loin?

  4. Clavier dit :

    Arghhhh , il se Tromp ….
    Ca fait pas des mois, mais des années que les Turcs ch***** dans les bottes des Ricains !

  5. Courmaceul dit :

    Et Merdogaz a repris du Témesta.

  6. Mani dit :

    Tous les pays de l’OTAN sont des vassaux des USA pour nous faire plaisir nous disons alliés. Une chose est certaine la Turquie avec son gouvernement va comprendre très vite que ses choix ont été mauvais en Syrie, en Libye, à Chypre. Cela va se régler dans les prochains mois. Les USA avaient demandés à la France et à l’Italie d’éviter de répondre militairement contre les bateaux turcs dans la méditerranée …

    • dolgan dit :

      Le livre est dispo en ebook? ça a l’air super comme roman.

    • Tintouin dit :

      Très bien. Pendant ce temps, que les autorités françaises s’occupent d’expulser les agents d’erdogan implantés sur le sol français (loups gris, frères musulmans etc…): avec délicatesse diplomatique peut-être, avec fermeté assurément. Est-ce illusoire d’y croire?

      • VENOM dit :

        je serais moins délicat , un bon coup de pied au clapet fécal , direction la grande ourse sans escale !! 😉

  7. Bobo dit :

    La Turquie n’est pas notre ennemi, c’est Erdogan et son système politique qui est notre vrai ennemi ! S’il disparait, tout redeviendra comme avant ! Les Turcs sont en majorité des démocrates et leur nation est une grande démocratie confisquée par un tyran autoritaire ! Question faut il démanteler la Turquie tout en sachant qu’elle passe par une mauvaise séquence, ou bien faut il attendre encore en espérant que ça passe ? A mon avis, l’Europe et les USA n’iront pas plus loin que des mots et des intentions fugaces ! Perdre la Turquie c’est perdre tout le tampon sud entre l’Europe et le Moyen-Orient, on n peut pas se le permettre ! En plus ils nous tiennent pas les c…. avec le deal sur la migration !

    • hoopy dit :

      La Turquie, c’est 40% d’Islamistes, 40% de nationalistes et peut-etre 20% de démocrates. Et qui font des enfants, pas les démocrates. On peut donc se permettre de perdre la Turquie.

    • ji louis dit :

      Erdogan a pris le pouvoir par les urnes, le garde et le perd par les urnes: La Turquie est encore une démocratie. Le comportement autoritaire du président turc est … problématique à notre goût. N’empêche que les 2 plus grandes villes de Turquie sont tenus par des maires de l’opposition élus à la régulière (même si Erdogan a essayé de tricher).

      L’espoir occidental, c’est que l’AKP perde les prochaines élections législatives à cause de la mauvaise gestion du pays (d’où les sanctions économiques). Mais l’AKP s’est allié la droite nationalise, d’où ces rodomontades et actions fortes à l’international, et la retenue des chancelleries étrangères. L’AKP est aussi un parti bien implanté dans les campagnes, où il fait ses meilleurs scores; ce sont les villes les plus ouvertes sur le monde qui sont le moins dupe de cette politique. Aussi, le problème peut durer longtemps.
      (Rappel: Erdogan a perdu des législatives parce que l’opposition s’était alliée avec le parti pro-kurde HDP contre l’AKP. Erdogan a fait invalider ces élections, fait emprisonner presque tous les cadres du HDP pour « soutien au terrorisme », flatté les nationalistes pour diviser l’opposition, et gagné les élections suivantes).

      Les millions de réfugiés syriens en Turquie, à la fois exploités et fardeau économique et politique, sont à intégrer dans l’équation électorale et diplomatique, de même que la détestation ravivée des kurdes en tant qu’habitants de culture non turque.

    • Aymard de Ledonner dit :

      première question : Combien de temps faut il accepter d’attendre?
      deuxième question : Quels dégâts êtes vous prêt à accepter pendant que vous attendez?
      troisième question : Au vu de la faible efficacité de l’accord avec les turcs concernant les migrants, n’est-il pas plus efficace de réinvestir l’argent destiné aux turcs dans Frontex, quitte même à concéder une rallonge financière si cela permet d’être efficace?

    • dolgan dit :

      Qui parle de démanteler la Turquie?

  8. tankaboum dit :

    j’aime la tournure « des manœuvres très désagréables ».
    Allumer au radar un navire, c’est comme avoir droit à deux doigts tendus pour dire qu’on va t’envoyer une balle , en bas de la cite du coin.

    • themistocles dit :

      Pas tout à fait. Selon les règles d’engagement communément appliquées ( mais elles varient selon les pays), cela peut être considéré comme un acte hostile, entrainant, en riposte, un tir immédiat d’autodéfense . A l’instar du probable tir d’une torpille Mk48 par un SSN US sur le Koursk lorsque celui-ci a ouvert ses portes de tubes lance-torpille (acte hostile pour les sous-marins) . Et comme, dans le milieu maritime, c’est un fait connu, cela s’appelle plutôt jongler avec une grenade dégoupillée sans savoir quand elle va exploser.

    • dolgan dit :

      Bonne comparaison.C’est effectivement comme les kékés des bas de cité qui jouent les durs.

      Les mecs vraiment dangereux n’ont pas besoin de ça.

  9. E-Faystos dit :

    Le vent contraire aux ambitions Turques gagne en force.
    Comme dit par EchoDelta, nos « alliés » Européen vont vite se retourner pour ne pas que leur tête dépasse.
    Quand à la France, première à agir, première à l’ouvrir… Bah, pas grave.
    Au prochain sommet de l’OTAN, du Canigou pour chien dans toutes les assiettes des suiveurs.

  10. Auguste dit :

    La Turquie va trinquer pour ses S-400 et ses aventures ottomanesques.Et l’Arabie Saoudite va trinquer pour l’affaire Kashoggi.Il y avait un petit réchauffement dans les relations AS-Turquie,maintenant ils vont s’embrasser sur la bouche.

  11. T129 dit :

    La Turquie pense que ses alliés ne sont pas fiable aussi.

    Balle au centre

    • Pascal (l'autre) dit :

      « La Turquie pense que ses alliés ne sont pas fiable aussi. » Ah oui! La Russie!! Il faut au moins vous reconnaître un éclair de lucidité, c’est assez rare!

    • Thierry dit :

      être allié c’est au minimum partager des points de vue convergent sur les choses les plus essentiel comme la défense et de s’accommoder des divergences (religion, culture, etc), mais si l’on en vient à se disputer sur l’essentiel alors il ne faut pas espérer rallier l’autre par de l’intransigeance comme l’ont fait Macron et Erdogan qui ont tendance à oublier l’essentiel pour donner de l’importance au secondaire.

      la balle n’est pas vraiment au centre, les interlocuteurs changent, Trump est sur la Touche et Biden entre sur le terrain, attention à Erdogan de ne pas être obligé à son tour de sortir par une faute…

      • Mat49 dit :

        @ Mokhtar, toujours à la pointe quand il faut en faire une mais là bon, nous n’aurons qu’une divergence d’opinion car tu balances une platitude pour essayer de dissimuler ton rôle de troll.

        Etre allié c’est avoir un intérêt commun à l’être donc la culture peut être un puissant vecteur, pareil pour la religion.

        Erdogan n’a pas été intransigeant et Macron encore moins. La preuve ils se reparlent pour essayer de complaire à Biden.

        • Fred dit :

          @ Mat49

          Ce qui tombe sous le sens rebondit parfois ailleurs.
          Je préfère une platitude (?) – qui reste une vérité – à un non sens (« se reparle(r) pour essayer de complaire à Biden »).

    • Jean-Louis dit :

      Quand les intérêts des uns sont contraires à ceux des autres…

    • Pravda dit :

      Sauf que la Turquie ne représente pas grand chose face à l’UE et aux USA, voir même rien. La preuve, même vous en êtes parti, faute d’avenir.

    • Moogli dit :

      Non non. La sécurité ne se négocie pas avec les supports logistiques d’égorgeurs qui échangent le terrorisme contre des dollars et des euros.

      La récréation est terminée, ou alors le pouvoir est transmis aux modérés.

      Ici et ailleurs, les boussoles indiquent le nord. Si ça ne vous plaît pas, gardez vos certitudes pour vous, chez vous, pas chez nous !

    • Lotharingie dit :

      à T129 :
      .
      « …La Turquie pense que ses alliés ne sont pas fiable aussi…. »
      .
      :  » Chine, Russie, Iran, Lybie, Azerbaïdjan …. »
      .
      Assurément, T129, les nouveaux  » copains  » du dictateur d’Ankara, pour vous, comme la grande majorité des pays du monde libre ne semblent pas être des  » alliés fiables « .
      .
      Erdogan s’en ai rendu compte et envoie ce jour, ses émissaires  » pleurer  » à Bruxelles pour essayer de réparer ses erreurs passées.
      .
      Espérons que les administrations américaines et européennes ne répondront pas positivement à ses incompréhensibles nouvelles doléances.

    • albatros24 dit :

      Nous ne sommes alliés que dans la théorie des textes de l’OTAN.
      On ne peut être l’ allié d’un islamiste qui ne respecte pas ses engagements internationaux vis à vis des traités qu il a pourtant signés.
      Aujourd’hui peu de pays membres de l’OTAN iraient à la guerre si la Turquie était envahie ou attaquée par les russes par exemple.
      Changez de dictateur, on en reparlera ensuite…

  12. Thierry dit :

    La Turquie cherche son autonomie à se reconstruire un grand empire et dispute à la Russie qui a la même ambition comme à l’Europe des territoires et espaces disputés.

    Pour autant si la Turquie veut la jouer solo, il y a moins de divergence avec elle qu’avec la Russie qui en plus lance des offensives majeur de piratage et d’influence sur les élections, on sait que Poutine finance toutes les extrêmes droite européenne, et américaine aussi comme on l’a vu avec Trump à l’assaut du Capitol. Rien de tel avec la Turquie.

    Si Erdogan devient moins aggressif il pourra retrouver des négociations apaisés mais pas question qu’il joue sur les deux tableaux en mettant Poutine sur le même plan que les présidents de grande démocratie occidental, c’est comme l’eau et l’huile, ça ne se mélange pas.

    • Mat49 dit :

      @ Ma grosse pleureuse même en géopolitique t’es nul! Bravo quel constance!!

      Turquie et Rusise sont comme toi avec les gauchistes : des idiots utiles. Cela sert la Russie d’enfoncer un coin entre Turquie et USA. Cela sert la Turquie de jouer la bascule entre les deux.

      La Turquie finance des associations « cultuelles » en europe de la même manière que la Russie finance les extrème droite en europe. C’est une stratégie d’influence flagrante et revendiquée par ces deux pays qui s’inspirent des USA pour ce faire.

      Donc bien sûr que si qu’Erdogan va jouer sur les deux tableaux, pour gagner sur les deux. Et a sa place franchement je ferais ce qu’il fait.

      Tout va bien au Sahel sinon? Parce qu’il paraît qu’on est censé perdre contre vous mais on attend toujours MDR!

      • Thierry dit :

        Ah oui, les restaurants kebab en France sont les postes avancés des services secrets turc, c’est ce qu’on avait compris avec la loi contre les restaurants communautaire, le couscous c’est ennemi.
        Y’en a qui passent leur temps à se mettre des boulettes de pain dans les narines, MDR
        quelle peine vous faites devant le reste du monde avec vos lubies excentrique

        • Mat49 dit :

          Mais oui ma biquette c est bien connu la Turquie finance des restos. Aller aller arrêté de chialer il n y a que la vérité qui blesse.

    • wololo dit :

      Exactement, la Turquie a tous les droits de vouloir exister comme puissance, mais on préfère la vision d’Ataturk a celle d’Erdogan et de ses amis frères musulmans.

      • Momo dit :

        Oui. Une bonne partie, la plus éduquée, du peuple Turc est prête à éjecter le despote minable et nabot et il faut l’y encourager. Ataturk, un grand dirigeant, aurait depuis longtemps fait exécuter le roquet apprenti dictateur.

    • Gracchus dit :

      Moins de divergence avec elle qu’avec la Russie ? Ah bon….
      Dans quel pays partaient les norias de camions citernes qui alimentaient les fonds de Daesh en Syrie ? Quel pays les a explosés ? Quel pays a menacé frontalement une frégate française ? Quel pays menace ouvertement le territoire souverain de l’UE ? Quel pays a insulté le président français ? Quel pays a appelé à un boycott des produits français ? Quel pays a attaqué à deux reprises nos alliés kurdes et réalisé des déplacements de population ? Quel pays s’est allié à un dictateur pour attaquer nos amis arméniens ?
      J’ai toujours du mal à comprendre comment on peut tordre la réalité à ce point pour le plaisir de rester figer dans les réflexes géopolitiques des années 80.

    • dolgan dit :

      Poutine ne finance pas juste l’extrême droite. Il finance tous ceux qui veulent bien de son pognon.

      Pour se faire une opinion de l’étendue du phénomène, il suffit de remonter en arrière jusqu’à l’annexion de la Crimée. C’est fou le nombre de politiques Français (tous partis) qui se sont découvert une expertise sur la crimée et qui ont jugé qu’il était de leur devoir de sauter sur tous les micros pour expliquer que : « la crimée a toujours été russe… »

      Erdogan quand à lui a soutenu/soutien militairement, logistiquement et financièrement l’état islamique. C’est pas mieux.

    • sergeat dit :

      « Poutine finance toutes les extrêmes droites européennes »,on voit le résultat:la haute finance a mis notre « chef de guerre »au pouvoir,Wall street a mis Biden au pouvoir avec des élections « démocratiques »,la Grèce a été dépecée par les banquiers,….De plus nos actions non poutinienne ont amené la « démocratie »en Afghanistan,Syrie,Libye,…..Quel bord.l que cet extrême droite européenne avec ses Black Live Mater,Traoré,racialistes,Black blok,anti-fa,privilège blanc,……..

    • albatros24 dit :

      « Un grand empire (turc) »…
      Donc qui va se créer en envahissant le territoire des autres (Grèce Egypte, …)
      Cela mènera inévitablement à un conflit maritime localisé et des morts
      et à des bombardements des terros pro turcs inévitablement si Erdo le terro persiste.

  13. Bernier dit :

    A voir si ce sont des effets de manche ou si réellement alliance atlantique (occidentale) va effectivement défendre ses intérêts et remettre à sa place légitime la Turquie, c’est-à-dire un ennemi de l’Europe, notamment de ses pays de culture chrétienne. A noter que le pays le plus « collabo » est bien l’Allemagne, qui pour des raisons de lâcheté, mais aussi du fait d’un passé (et passif) commun, protège la Turquie.

  14. Vins dit :

    Ben voila… on a fait le sale boulot, on est passé pour des cons et maintenant les US reviennent dans la partie et vont aligner tout le monde…
    C’est bien d’avoir une vision mondiale de notre pays, mais si on a que la gueule, ça marche pas…

  15. vrai_chasseur dit :

    Antony Blinken le nouveau Secrétaire d ‘Etat US, est un faucon proche des néoconservateurs, aux antipodes de l’image ‘bobo’ des démocrates.
    Il est partisan de l’interventionnisme préventif, avec lui ce sera le retour au rôle accru des USA sur la scène mondiale. C’est une ligne à la fois plus internationale et plus affirmée que le repli ‘America First’ pratiqué par le duo Pompeo / Trump.
    La Turquie a peu de chance d’espérer une écoute bienveillante de sa part. La diplomatie turque le sait déjà et s’attend probablement à un recadrage politique de sa relation avec les USA.
    La France aura vraisemblablement l’écoute particulière de Blinken. Francophone et francophile ayant passé sa jeunesse et ses études secondaires à Paris, il a souvent appuyé la politique étrangère française, notamment l’intervention en Syrie, au risque de se fâcher avec Obama qui l’avait annulée au dernier moment (laissant à l »époque le pdt Hollande en porte-à-faux).

    • Faust dit :

      contrairement à pas mal d’idées reçues, la genèse du néo conservatisme a été pondu dans les rangs démocrates , Perle , Wolfowitz , Albright et j en passe , même si certains ont ensuite « migrés » chez les républicains . J’ai même tendance à penser qu’il transcende le bipartisme

    • albatros24 dit :

      C’est aussi un homme du complexe militaro industriel étatsunien avec qui il a entretenu (entretient ?) des liens professionnels et économiques importants (pour la suite ce sera un élément à garder en mémoire)
      et qui a soutenu les décisions de Trump dans les bombardements opérés ainsi que le soutien à Guaido au Vénézuela contre la junte néo marxiste au pouvoir.
      Partisan d’une position prédominante des States dans le monde politique (et économique) et très très loin du replis sur soi trumpien. Un démocrate..mais de droite donc.
      Ses propos sur la Turquie sont la pensée de l’équipe en place et de Biden et sont autant d’avertissements à Erdo le terro…qui devrait maintenant plus se calmer … en bon caniche ottoman qu il est (pour paraphraser les trolls turcs)

  16. lym dit :

    S’il lui a fallu 4 ans pour (réellement) comprendre que la Turquie n’est pas un allié depuis au moins 10 ans, c’est bien mais un peu long quand même…

    Puis l’audition consistait aussi à éviter de brosser le sénat à rebrousse poils, alors attendons de voir si le bonhomme n’est pas une girouette qui va changer de cap « in the blink(en) of an eye »!

    En attendant, je pense que les godillots européens ne suivront que quand il verront les B61 déménager. Sans ce signe fort, on reste dans la diplomatie gentille.

  17. Yannus dit :

    http://www.opex360.com/2021/01/20/le-futur-chef-de-la-diplomatie-americaine-estime-que-la-turquie-nagit-pas-comme-un-allie/
    Mauvaise lecture de Nathalie Tocci. La gifle fonctionne; il faut se rappeler le petit raid d’Al Watiya qui a tué dans l’œuf les volontés bellicistes d’Erdogan

    • Faust dit :

      avions dont on ne connait tjr officiellement pas la provenance, il y a eu a l’époque des rumeurs que c’était un message français suite à l’incident du Courbet

      • Momo dit :

        Les rumeurs sur un raid organisé par la France avec l’appui des Emirats et de l’Egypte pour passer un message clair au nabot despote et minable et dégager un peu le terrain sont tout à fait exagérées.
        Et que cela ait visé du matériel Russe ne pourrait être qu’un concours de circonstances malheureux.

  18. Patrickov dit :

    Donc en résumé les autres sont obéissants et asservis à la politique américaine, puisque l’OTAN c’est eux les boss, Macron l’a apprit à ses dépends, qu’un seul pays de l’OTAN fasse un écart et les américains vont vite fait de le remettre en place.
    Les USA dictent leurs loi à tous les membres de l’OTAN, que chacun arrête de se prendre pour la Chine ou la Russie.

    • Yannus dit :

      Exactement… à commencer par la Turquie

      • Patrickov dit :

        Pour la Turquie elle n’est plus dans l’OTAN, c’est l’OTAN qui est dans la Turquie, vous connaissez une base turque dans un des pays de l’alliance ?, les S-400 ont mis les USA furax, ça pourrait inciter à d’autres états de l’OTAN de faire de même, en prenant des sanctions contre un allié, les USA prouvent que le mot alliance n’a aucune valeur à leurs yeux, ils refusaient la vente de Patriot aux turcs mais une location à la carte.
        Pour le moment ils mangent dans la main des turcs pour les 1000 pièces du F-35 produits en Turquie, aucun pays de l’OTAN n’à l’envie de créer des usines avec la crise sanitaire.

        • Pravda dit :

          Faut arrêter de jouer au caïd, même merdogan est revenu à la niche et tente de se faire caresser par l’UE … quand aux pièces de F35, c’est juste une question de coût, le cour de votre monnaie est tellement bas que bientôt ce sont les turcs qui donneront pour produire.

        • Lotharingie dit :

          à Patrickov
          .
          « ….Pour le moment ils mangent dans la main des turcs pour les 1000 pièces du F-35 produits en Turquie… »
          .
          La 1ère puissance économique et militaire qui  » mange dans la main des turcs « .
          .
          La Turquie, un PVSD ( Pays en Voie de Sous Développement ), misérable et insignifiante petite autocratie en récession depuis 18 mois…
          .
          Patrickov, retournez regarder la chaine  » Gulli » avec vos petits cousins, vous pourrez dés lors échanger en toute connaissance.
          .
          Sur ce forum sérieux, vous n’avez assurément pas votre place.
          .
          Bien à vous.

          • Patrickov dit :

            Lotharingie, c’est ce que l’on appelle un mouton, concernant les chaines de vos gamins vous avez l’air de bien vous y connaitre, qu’est ce que vous connaissez de l’économie d’un pays mis à part les infos que découvrez sur le net, à votre époque internet n’existait pas, pour vous google info c’est le messie.
            La grande majorité de vos commentaires sont le fait d’articles sur des sites accessibles à tout le monde.
            Non vous n’apprenez rien à personne ici et ne vous vexez pas, ça vous passera 😉

          • Patrickov dit :

            la première puissance de l’univers dépendant du vaccin BioNtech créé par des turcs immigrés invités en Allemagne, Pfizer l’américain n’est que le fabricant distributeur, quelle sublime puissance économique ravagée par un virus , si on réunissait tous les coronavirus de la planète sur une balance elle ne dépasserait pas le gramme, face aux 100.000 tonnes de leurs PA ce virus ne devrait pas faire le poids mais on peut même dire qu’il fait plus de dégât que tous les ennemis des USA réunis.
            La grande majorité de vos posts n’ont aucun intérêt pour le lecteur, vous faites juste des copier coller d’articles du net.

  19. Philippe dit :

    Un rappel historique pour ceux qui découvre la Turquie : en 1915 c’est le génocide arménien, en 1923 c’est le nettoyage ethnique des grecs, dès 1928 ce sont les massacres des kurdes et des Alevis avec les prolongements que nous connaissons encore aujourd’hui concernant ces populations. Est-il nécessaire de rappeler aussi qu’il y a quelques mois encore une partie du pétrole de Daesh transitait par le territoire turc ?
    En dépit de ce triste passé la Turquie a deux avantages : d’une part elle héberge deux bases de l’Otan jugées importantes d’autre part elle offre une alternative intéressante au passage Syrie + Irak pour aller frapper l’Iran.

    • Green dit :

      les pogroms anti-arméniens ont commence dès 1895 en fait, c’était un « climat ». et ont continué sporadiquement jusqu’à la guerre. Ensuite le nettoyage ethnique des non-turcs est devenu plus systématique.
      L’état turc actuel est le fruit de ces crimes et de leur non-reconnaissance. Mais comme on dit en Turquie: non seulement il n’y a pas eu de génocide des arméniens, mais en plus ils l’avaient bien cherché.

      Le président azerbaidjanais a traité les arméniens de « chiens » dans son discours de victoire. Voila qui sont ces gens.

  20. fred131 dit :

    Pour moi ce genre de propos signifie : méfiance vous avez un pied hors OTAN et l’autre qui glisse. On est encore loin de l’exclusion, je pense que tout le monde attend les élections à venir en Turquie et joue les diplomates en attendant. Après il faut voir comment Erdogan va agir dans les mois à venir. S’il s’agite trop, il faudra sévir avant. Le départ de Trump l’oblige déjà à revoir ses plans.

    • Green dit :

      oui je vois les choses comme ça aussi. La Turquie est mise sous surveillance. mais je pense qu’Erdogan est grillé de toute façon, il ne fait plus qu’alterner entre plaintes, insultes et menaces. ce type est un minable. On verra avec son successeur, ca peut prendre un certain temps.

  21. Bismarck le jeune dit :

    La question est: Herr Dogan peut il se permettre une exclusion de l’otan ? Son discours néo ottoman ces dernières années était motivé par des considérations électoralistes et une administration Trump plus que conciliante. Cet homme est aussi un fin politique, ses récents appels du pied à l’Union européenne sont la preuve qu’il commence à sentir le vent du boulet. Il va devoir montrer des gages s’il ne veut pas se trouver seul face à l’ogre russe. Aurait-il osé s’attaquer à l’armenie sans la protection de l’OTAN ? C’est un malin mais je ne le crois pas temeraire. C’est une trop bonne carte dans son jeu, il ne peut pas s’en passer et nous faire chier par la même occasion

  22. Jack2 dit :

    Erdogan a perdu au Haut Karabah car il n’a plus aucune légitimité pour y faire quelque chose, Poutine l’a bien exclu.
    Pour le F35 il s’est mis dehors en achetant du S400. Remarque que vu que les US veulent en commander beaucoup moins, ils on peut-être raison.
    Il a gagné une portion de Syrie, mais pour combien de temps …
    Quant au reste, il a perdu la confiance de ses alliés et est maintenant très seul.
    A mon avis, il va dans le mur. Pourvu qu’il tienne jusqu’au prochaines élections afin qu’il soit dégagé sans violence. Mais j’ai peur qu’à ce moment-là il fasse comme Trump en plus violent.