Thales va fournir le système de combat des quatre futures frégates allemandes MKS 180

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

59 contributions

  1. Fralipolipi dit :

    Très bonne nouvelle pour Thalès (surtout Thalès Nederland).
    .
    64 missiles, ok … mais que des « petits calibres » limités à 50kms de portée.
    C’est dommage de sous-armer ainsi une si grosse frégate, ayant le poids d’un Destroyer (10.000t).
    .
    Veulent pas faire un petit effort en plus et commander des PAAMS/Aster 30, comme les copains français, anglais et italiens ?
    .
    Par ailleurs, quelqu’un sait-il s’il y a des liens de parenté entre le radar Aesa APAR « Bl2 » de nl.thales (les modules T/R y étaient américains je crois ? au moins au départ) et le radar Aesa SeaFire500 de fr.thales (qui utilise des modules T/T GaN) ?

    • vrai_chasseur dit :

      @Fralipolipi
      A propos des radars ASEA de Thales
      Vous pouvez voir le Sea Fire 500 comme une sorte de petit frère plus léger, plus compact et aussi musclé que l’APAR Block 2.
      Les 2 ont les mêmes fonctions (radar AESA multi-mission) et sensiblement les mêmes performances. Cependant le Sea Fire 500 a 2 atouts : son évolutivité logicielle supérieure (il a été conçu exprès pour ça) et surtout sa compacité. Ce dernier point permet d’équiper une corvette avec la même capacité radar qu’un gros destroyer.
      En clair, une ‘petite’ FDI française équipée Sea Fire 500 sera aussi performante au radar qu’une grosse MKS 180 allemande équipée APAR Block 2. Et les 2 seront aussi performantes, voire meilleures que les nouvelles frégates AEGIS américaines avec leur énorme AN/SPY-6.
      Merci les ingés de Thales…

      Tous les 2 utilisent maintenant les modules GaN on SIC (Nitrure de Gallium sur substrat carbure de silicium). Il n’y a pas grand monde qui fournit ces composants électroniques sur la planète : l’américain Wolfspeed, le japonais Rohm, le franco-anglo-italien STMicroelectronics et l’allemand Infineon. Plus quelques chinois, mais dont les modules sont de puissance légèrement inférieures en watts.
      Et c’est du composant stratégique : l’allemand Infineon a tenté de racheter l’américain Wolfspeed en 2016 et s’est heurté au veto de l’administration US pour raison de sécurité nationale. Heureusement qu’on a encore des fabricants de composants électroniques en Europe. Car en dehors des radars militaires, les composants GaN sont utilisés aussi pour la 5G…

      • vrai_chasseur dit :

        En complément, on comprend sans peine que Thales est absolument stratégique pour la défense française et européenne. Ses capteurs (radars et sonars) surpassent à l’heure actuelle tout ce qui se fait de mieux dans le monde, y compris aux USA.
        Autre exemple, le radar SMART L /MM (EWC) donne maintenant des capacités de détection dans l’espace (à plus de 2000 km de la terre). Donc la capacité de détection des tirs de missiles balistiques. Avant ce radar, il fallait des satellites pour les détecter. C’est toutes les grosses unités navales en Europe qui en sont ou seront équipées : France, Italie (frégates Horizon) Pays-bas, Allemagne, UK (y compris le PA QE).
        Il ne reste plus qu’à faire l’AEGIS européen, le système de combat collaboratif entre marines…

      • Fanculizator dit :

        Merci pour ces précisions.

      • Etudiant dit :

        petite correction STMicroelectronics est franco – italien 50%/50% rien d’anglais

    • John dit :

      L’Allemagne n’est pas la France ou l’Italie…
      L’Allemagne n’a pas la flotte de la France ou de l’Italie… Pas de porte-avion, pas de porte-hélicoptère, etc… La seule protection dont la frégate a besoin, c’est de l’autoprotection. Pour ce qui est de la défense des côtes, il y a tous les systèmes à terre.
      Donc non, au mieux de l’Aster 15, mais l’Aster 30 n’a pas d’intérêt. Pour info, les frégates anti-aériennes sont conçues pour justement protéger des bâtiments importants. Les FREMM multi-missions n’ont pas d’Aster 30, seules les versions spécialisées dans la lutte anti-aérienne en sont équipées.

      Les Allemands ne sont pas plus bêtes que d’autres… Ils conçoivent des frégates qui sont pertinentes vis-à-vis de leurs besoins, et la capacité de leur flotte.

  2. Auguste dit :

    Mer,Ciel,Espace,ça carbure chez Thales.

  3. Jupiter dit :

    Appeler un navire polyvalent de 10000 tonnes une « Frégate » c’est tiré un peu sur la corde.
    Probablement que le titre de Destroyer n’est pas très facile a faire passer auprès de l’opinion publique, contrairement à l’Angleterre.
    Il n’empêche que ce sont des vaisseaux sacrements armés (64 ESSM !), malheureusement uniquement pourvu pour de la défense aérienne de point et non pour sécuriser tout un espace aérien. Peut être qu’avec un radar aussi costaud, les Allemands prévoient des évolutions futurs pour leur donner un peu plus de mordant en terme d’équipement anti-aérien

    • 에르메스 dit :

      Pour 10 000t, je les trouves très pauvrement armé justement…
      Les ESSM ce sont des MICA moins bon, sachant qu’il était prévu de pouvoir faire des quadpacks de VLMICA (Pour 1 Aster).
      On se rend compte qu’on est loin d’un Arleight Burke, sans parler de l’absence de moyen de frappe vers la terre décent.
      .
      Si on a parfois du mal avec l’armement de nos bâtiments français, ces bâtiments Allemands sont de loin ce qui se fait de pire par rapport au tonnage…
      Le futur destroyer Italien similaire a la MKS 180 que je trouvais déjà mal fournis est mieux équipé que ces bâtiments…

      • Jupiter dit :

        Bonjour,
        64 missiles anti-aériens, c’est 2 fois plus que nos FREMM dites de Défense Aériennes
        Certes, un ESSM n’est pas comparable à un Aster 30 mais quand même!
        Et puis de là a dire qu’un ESSM block 2 est moins bon qu’un MICA… Les ESSM sont plus gros et ont plus de portée donc j’ai du mal a créditer cette thèse.
        Mais je vous l’accorde, ca manque de moyen d’action vers la terre avec des missiles de croisières ou de missiles anti-aériens haut de gamme

        • 에르메스 dit :

          Les Horizons, FREMM et FREMM’s DA, et même les FDI’s, créent une bulle de défense avec la suite capteur et les missiles qui vont avec, le seul gros défaut de ces bâtiments c’est le manque de réserve d’armes en effet.
          .
          Je ne connais pas la portée des VL MICA, mais elle ne doit pas être sensiblement inférieur à l’ESSM pourtant 2 fois plus lourd (donc plus de carburant).
          Néanmoins, la taille/masse et la portée ne suffisent de toutes façons pas à qualifier de meilleurs un missile, on ne connait que trop bien cette dérive avec les S400.
          .
          Le gros défaut du VL-Mica en comparaison, c’est que le programme pour le quadpack (comme les ESSM) en VLS n’a pas été terminé que je sache.
          Mais je m’arrêtais à la comparaison missile missile au delà du paquetage.
          .
          Là où je fais réellement la comparaison, c’est que l’on est sur un bâtiment de 10 000t, tonnage digne d’être flagship, et que par rapport à ce dernier, une FREMM ou une FDI est de loin bien plus menaçante.
          On est sur un système défensif avec traitement de la menace AA proche, armement antinavire équivalent à un bâtiment de 4500t, aucune capacité d’action vers la terre, les capacités AA sur le domaine très courte et courte portée sont belles, mais dès qu’on atteint la moyenne/longue portée, il n’y a plu rien.
          .
          On a pas tellement de détail sur la suite capteur, mais je ne serais pas étonné qu’ils nous pondent 1 fil et 2 gobelet de yaourt.
          .
          Je serais Allemand, j’aurais vraiment honte qu’on dépense autant d’argent pour un bâtiment de cette envergure qui n’a aucune capacité concrète.
          Une frégate de 10 000t, on devrait déjà envisager d’en faire un destroyer capable de traiter l’ensemble des menaces.
          Ou au moins lui donner les armes pour créer un deni d’accès, ce qui n’est pas vraiment le cas.

          • Jupiter dit :

            Bonjour,
            Merci pour votre commentaire 에르메스, j’ai toujours plaisir à vous lire
            Une précision cependant, le MICA-VL est annoncé avec une portée de 20km (en tous cas la version GBAD, aucune raison que la version marine soit significativement différente) alors que l’ESSM Bk2 est annoncé avec une portée de 50 km.
            Il est vrai que ces chiffres ne sont pas les chiffres réels puisqu’ils sont classifiées et dépendent de toutes façons des cibles a engagé.
            J’ai cependant beaucoup de mal a imaginer qu’un ESSM Bk2 ait la même portée qu’un missile 2 fois plus petit. De plus, l’ESSM est prévu pour un engagement hors horizon radar, ce qui donne de la valeur a la portée annoncée.
            Finalement, les Allemands sont relativement proactifs sur la partie missile du PESCO Twister. J’espère que ces travaux mèneront à un vrai produit et qu’il sera, par la suite, ajouté a l’armement de ces frégates lourdes en remplacement d’ESSM servant plus de défense de site et non, comme vous le rappeliez, de défense de zone.

    • Le Breton dit :

      Le nom c’est pas juste « à partir de XXXX tonnes on a une frégate ou un destroyers », je pense qu’il s’agit aussi de l’armement qu’il emporte et donc aux capacités d’action.
      Qu’on me corrige si je me trompe.

      • Jupiter dit :

        Bonjour,
        C’est vrai qu’elle manque de sérieuse capacités d’action vers la terre, avec des missiles de croisière par exemple.
        Mais une plate forme aussi lourde doit garder une marge de manœuvre pour l’évolution.
        Un jour peut-être?

      • Jean (le 1er) dit :

        En effet, la désignation est aussi (frégatte, destroyer, croiseur) est aussi fonction de l’armement et de la mission. Mais d’un autre côté, une frégatte de 10’000 tonnes, je crois que c’est du jamais vu…

        • Michel dit :

          Dans ce concept de 10 000tonnes on est plus sur un croiseur léger dans la nomenclature de la 2eme GM in fine c’est l’armement que porte ce batiment qui fait la différence et compte tenu du tonnage ne pas emporté de missiles de croisière cela fait vraiment « léger » par rapport à une FREMM de 6000 tonnes….

    • John dit :

      Alors comme je l’explique plus haut, c’est le navire le plus important de la flotte allemande (avec les ss-marins). L’Allemagne n’a pas de porte-avion ou de porte-hélicoptère à protéger, et elle n’a pas d’île à protéger. Donc la capacité anti-aérienne nécessaire est l’auto-défense. Et en auto-défense, plus que la capacité à protéger loin, mieux vaut parfois pouvoir se protéger de beaucoup d’attaques.
      Ensuite, l’Allemagne dans ses missions fait plutôt de la reconnaissance et dans l’idée c’est conçu pour de la pure défense.
      Donc les besoins sont incomparables à ceux de la France.

      Pour les 64 ESSM, ce n’est pas tant que ça. Aujourd’hui, il y a ces « packs » très standardisés de lanceurs verticaux, avec 2 rangées de 8 lanceurs. Et il se trouve que ces missiles vont par 4 dans chacune de ces cellules, d’où les 64. Et pour des raisons de systèmes, la configuration n’est pas flexible. Donc une fois que le choix est fait de l’utiliser pour un type de missile, sans repasser par une mise-à-jour, pas de changement possible. Donc ces 16 cellules ont la capacité d’en accueillir 4 missiles.

      Ensuite, il y a une chose que vous semblez confondre.
      Les radars puissants ne sont pas pertinents que si il y a des missiles longue portée derrière…
      La connaissance de l’environnement est importante. Et un radar à faible portée serait problématique ! De plus, pour des besoins de guerre électronique, et pour détecter des avions conçus pour être furtifs, il faut plus de puissance. Donc les deux ne s’opposent pas.
      Mais oui, rien n’empêche de les voir renforcées.

  4. Moddus dit :

    Frégate de 10000 tonnes, on est plus sur du destroyer à ce niveau !

    • 에르메스 dit :

      Le tonnage n’a pas rapport au type/nom en soi, la fonction prime, ca manque de punch sur l’ensemble du spectre de mission sévère pour baptiser ces MKS 180 de destroyer.
      .
      De plus, nos FREMM’s sont affectueusement nommé frégates et désigné destroyer pour l’OTAN.

  5. Ncz95 dit :

    Fregates allemandes mieux armées que les frégates Françaises….

    • 에르메스 dit :

      Mieux armé ?
      Pour 10 000t et en comparaison de l’armement, les FREMM’s sont de loin bien mieux équipé !

      • Sinope dit :

        Exact les Frégates allemendes font pâles figurent en matière d’armement et celles là ne déroge pas à la règle malgré son tonnage.

        64 missiles anti aériens mais à courte portée plus les deux RIM 166 à très courte portée. Comme si nous avions un navire de ce tonnage avec 64 Mica VL et des Mistrals pour seuls missiles anti aérien.

        Mais c’est surtout au niveau des senseurs que ça pêche. Pour l’instant au niveau il n’y a tout simplement… rien.

        Même s’il y avait une suite ASM complète in fine ce serait toujours inférieur à une FREMM.

        • John dit :

          Mais les Allemands n’ont pas les mêmes besoin que les Français.
          Les Allemands n’ont que leur côte à protéger. Et celle-ci n’est pas longue. Et l’Outre-Mer n’existe pas pour eux. De plus, pas de porte-avion ou de porte-hélicoptère.

          Et en cela, l’Allemagne admet clairement ses objectifs avec ce navire:
          – Surveillance et contrôle des espaces et des lignes de raccordement à l’eau (ex: Opération Atalanta )
          – Mise en œuvre de mesures d’embargo (par exemple: opération Sharp Guard )
          – Prévention nationale des risques grâce aux opérations d’évacuation
          Donc au final, la capacité anti-aérienne nécessaire c’est l’auto-défense. Et leur taille permet d’embarquer du monde, mais aussi d’emprisonner de grands groupes, etc…
          Pour les navires mieux armés, l’Allemagne est en train de mettre en service ses F-125. Et son objectif est de produire un navire adapté à ses missions réelles, et donc à prix plus adapté que des frégates de combat bien plus compliquées et chères et mieux équipées. objectif de 55% du coût d’une F-125
          Cela n’empêche que la plateforme peut intéresser pour l’export, et peut tout à fait être mieux armée.
          ..
          P.S. « Sensor » se dit « capteur » en français

          • 에르메스 dit :

            Senseur est également utilisé pour dire capteur, même si c’est plus par abus que la réelle définition.

          • Sinope dit :

            @ Johne je ne critiquais pas le fait qu’ils aient adoptés ces armements insuffisant pour le combat en postulant que ces navires ne se battraient jamais. Donc au final notament au niveau des capteurs (effectivement anglicisme) nous sommes d’accord.

            Heureusement nous avons arrêté ce type d’aberration que nous avions commis avec les FLF.

    • NRJ dit :

      @Ncz95
      Les frégates allemandes font 10000 tonnes. Et le contrat porte sur 6 milliards pour 4 frégates. Normal que les frégates allemandes soient meixy armées’ c’est un minimum.

    • Moddus dit :

      Pas vraiment. Vu le tonnage, il est à comparer à notre classe Horizons, qui n’a que 16 missiles de moins (et l’emplacement est prévu pour ces missiles), sauf que les Horizons mette en œuvre des Aster 30 très longue portée, alors que cette frégate allemande ne met en œuvre que des missiles de moyennes et courte portée.
      Et accessoirement les navires français font 3000 tonnes de moins pour sensiblement les même capacités.

      • John dit :

        Il faut nuancer capacité en armement et capacité à faire sa mission. Il se trouve que sa mission n’est absolument pas comparable.
        – Surveillance et contrôle des espaces et des lignes de raccordement à l’eau (ex: Opération Atalanta )
        – Mise en œuvre de mesures d’embargo (par exemple: opération Sharp Guard )
        – Prévention nationale des risques grâce aux opérations d’évacuation

  6. E-Faystos dit :

    Ça fait de gros morceaux, des navires de 10.000 tonnes. Curieux de votre r les spécifications finales.

  7. twouan dit :

    C’est fou que les allemands n integrent pas leur propres missiles.
    Tout ce travail sur les IRIS-T SL pour installer de l’américain piloté par du Hollandais.

    Très étonnant.

    • Jupiter dit :

      Bonjour,
      Contrairement au MICA, l’IRIS-T n’est qu’optique (IR) et il n’existe pas de version « tous-temps »
      Pour des engagements à plus longue portée, on préfère les missiles équipés d’autodirecteurs EM, comme les ESSM et les Aster par exemple

  8. Fred dit :

    Je suis étonné du coût d’un système de combat.
    Il s’agit certes ici d’un ensemble de services, mais pourquoi un tel prix ?

    • Aymard de Ledonner dit :

      Je suis de votre avis. Ce montant semble exorbitant. Tant mieux pour Thales mais j’aimerai comprendre….

  9. bruno dit :

    plus je regarde plus je pense à un sous marin mixte air eau .pour moi c’est l’avenir .

    • PK dit :

      Le revêtement de la coque d’un sous-marin n’est pas compatible avec un navire de surface…

  10. Ced dit :

    Avec 10000 tonnes,on est même quasiment sur du croiseur… terme plus vraiment utilisé et c’est bien dommage.

  11. Nexterience dit :

    Frégate conçue par des gestionnaires, optimisée pour être efficente en temps de paix: énorme autonomie pour l’amortissement financier, grande prison pour les pirates, parties modulaires suivant la mission, etc.
    https://en.m.wikipedia.org/wiki/MKS_180_frigate

    • Sinope dit :

      @Nexterience +1

    • John dit :

      Frégate conçue pour des missions spécifiques qui correspondent à la réalité actuelle des missions allemandes et qui leur permettra de les réaliser dans de bonnes conditions.
      Les frégates conçue pour la guerre ne sont absolument pas idéales pour les missions de surveillance, de protection contre la piraterie, de faire respecter un embargo, etc…
      Pour les missions de guerre, il y a d’autres frégates qui elles sont en cours de construction.
      Les frégates de 1er rang allemandes n’ont pas autant de km de côtes à surveiller que les frégates françaises. La France est une nation aux 4 coins de la planète. Ce fut un avantage, aujourd’hui ça induit des coûts majeurs pour la protection du territoire.

      Vu la configuration maritime, l’Allemagne n’est pas si mal armée !
      6 sous-marins d’attaque modernes, + 2 à produire. (Evidemment bcp plus petits et moins bien armé que les SNA français, mais pas la même mission)
      4 F125, frégates de 7’200 tonnes
      3 F124 de 5’800 tonnes
      4 F123 (class Brandengurg) qui seront remplacées justement par les MKS 180. Elles étaient spécialisées dans la lutte anti sous-marine, mais ce rôle est repris par les F-125, combien même les MKS-180 auront ce qu’il faut pour se défendre.

      A côté de ça 5 corvettes K130 de 1800 tonnes, et 5 prévues.
      ….
      Bref, l’Allemagne est 50e en terme de longueur de côtes, longueur proche de la Nouvelle Calédonie (environ 2’400 km de côtes.
      Je trouve que la densité de navires de guerre est importante. Donc construire des navires moins armés alors qu’ils ont 7 frégates de 1er rang, c’est pas une mauvaise idée.
      Parfois il faut savoir viser les attentes à la baisse pour mettre l’argent au bon endroit. Ici avec ce navire, l’objectif est de réduire le coût de 45% comparé au F125 en cours de construction.

  12. Plusdepognon dit :

    En valeur, les frégates allemandes figurent dans le top 3 des plus importants contrats jamais conclus par Thales, aux côtés des Rafale en Inde et des frégates (FREMM) françaises. 
    https://www.capital.fr/entreprises-marches/thales-remporte-un-contrat-historique-pour-des-fregates-en-allemagne-1386182

    L’entreprise a un rôle central dans la défense française et n’a pas hésité à s’associer à des concurrents pour remporter certains marchés. Ce qui a fait grincer des dents…

  13. Michel dit :

    Pour la partie marine Thales fait tres fort en Europe : contrat pour les frégates Britanniques cout proche de 1,5 milliards d’Euros, rebelote pour les Les Fregates Allemandes, les FDI Françaises….. L’a suite la fourniture de Radars à Taiwan ?????
    Sans parler des systèmes de guerre sous marine probablement les plus performants du monde sonars etc…. + les équipements vendus à l’Australie via Thales Australia pour moderniser la marine de ce pays dans le domaine de la lutte anti sous marine …

  14. George V dit :

    Personne pour défendre l’intérêt national de l’Allemagne et ses emplois alors qu’elle a ouvert son appel d’offres aux autres entreprises européennes (ce qui a crée la polémique là-bas et a mené à une loi qui l’empêchera à l’avenir)?…

    Pourquoi ne pas généraliser cela à l’échelle européenne? Créer un marché « intérieur » de l’armement plus compétitif au lieu du soutien systématique aux champions nationaux et aux mini-séries… Au final, des complémentarité et partenariats continueront de se mettre en place, le tri naturel se fera et l’on gardera les plus compétitifs et les meilleurs, non? Est-ce idéaliste et trop « darwinien »?

    En tout cas je rêve d’une Europe équipée des mêmes classes de frégates performantes (produit en nombre!) etc. pr les autres matériels. Nul doute que les entreprises françaises si elles sont aussi excellentes que souvent vanté ici arriveront à placer leurs pions. Pas TOUS mais les plus importants. Et on commencera à mieux concentrer les ressources sur les projets d’excellence.

  15. Loufi dit :

    « huit missiles anti-navires et d’attaque NSM [Naval Strike Missile], de 64 missiles de défense aérienne ESSM Block 2 et de missiles surface-air léger RIM-116 »

    Dans le c** de MBDA

    • John dit :

      Et ?
      NSM c’est Norvégien donc européen…
      Quant au ESSM, c’est un missile plutôt bon, il a éventuellement le CAMM comme concurrent, éventuellement l’Aster 15. Mais ils l’utilisent sur les auttres navires allemands… Donc normal…

  16. Bob dit :

    La filiale hollandaise de Thales avec le droit néerlandais n’a pas grand chose à faire avec la France, mise à part le nom.
    Le navire est lourd pour avoir de l’autonomie et n’est pas un navire surarmé comme les navires russes, US, ou d’Asie car le risque de voire un navire allemand prendre part à une bataille navale est proche de zéro pour le moment comme une attaque depuis la terre.
    Nous savons bien que l’Allemagne a une armée de petit bras qui va avec la vision des autorités allemandes de non-intervention guerrière depuis la chute du militarisme nazi et prussien. Cependant, je trouve que c’est une révolution pour la marine allemande et d’Europe (hors Russie) car 10 000 t, mise à part les porte-aéronefs, ce sera les navires les plus gros. Pour l’Allemagne moderne, c’est un début de réarmement surtout pour la composante marine qui a est toujours le parent pauvre comparativement aux autres composants.
    TKMS paie ses graves erreurs, au moins les allemands sont capables de changer leur fusil d’épaule pas comme la France avec Naval Group. Cela leur ferait le plus grand bien à NG de se faire concurrencer en France par des meilleurs.
    La France devrait faire des destroyers au lieu d’un PA.

    • Fralipolipi dit :

      @Bob
      « La France devrait faire des destroyers au lieu d’un PA. »
      La seule raison pour nous de ne plus faire de PA serait sa trop grande vulnérabilité aux menaces hypersoniques … dont l’efficacité n’est pour l’instant que clamée haut et fort par Russie et Chine, qui produisent qd même leurs propres PA en parallèle … cherchez l’erreur.
      .
      Si nous avions vraiment très peur de cette menace, car celle-ci serait à la fois prouvée et globalisée (et aussi détenue par des puissance moyennes … ce qui ne sera pas pour demain ni après-demain),
      alors peut-être qu’il ne faudrait plus faire de PA … mais il serait alors pas plus intéressant de le remplacer par un ou des Destroyer remplis de (très coûteux) MDCn … cer de tels Destroyers ne seraient pas moins menacés que le PA.
      .
      La seule alternative serait le SSGN, avec des MDCn par douzaines, + des missiles rodeurs (plus ou moins dronisés). ..
      … mais ce ne serait pas forcément bien moins onéreux qu’un PA, et ce serait un outils surtout beaucoup moins polyvalent dans son usage, surtout en temps de paix ou de simples crises ou guerres régionales.
      .
      Le PA (et son escorte) reste le système d’arme maritime le plus complet, efficace et polyvalent … et pour encore longtemps.

      • John dit :

        En même temps, le porte avion n’est pas et ne sera jamais utilisé dans un conflit face à une grande puissance.
        Donc de toute manière, il n’est pas supposé être menacé par de l’hypersonique. Et je doute fortement que ce type de missiles s’exporte bcp. C’est de la technologie de pointe.
        Les missiles de croisière « standards » ne sont déjà pas dans les mains de toutes les nations. Donc ceux-ci il y a peu de chances.

    • Michel dit :

      Thales Nederland étant une filiale à 100% de Thales c’est le groupe Thales qui à emporter le marché point !
      Je peux meme vous dire que meme certains des équipements qui équipent les batiments français sont issus de Thales Nederland, les radars sont essentiellement fait en France, les sytème de combat sont conçus en coopération entre la France et les Pays Bas pour coller aux besoins du client pour ce contrat la, pour la GB cela passe par Thales UK, dans chacune des zones mondiales , par exemple, l’équipement et la modernisation des sous marins Australiens sont managés par Thales Australia qui emploie aussi bien du personnel Australiens que Francais, cette « règle » est appliqués dans toutes les filiales de Thales dans le monde, mixte de personnel local avec du personnel français.

      • Michel dit :

        Je complète voir « https://www.thalesgroup.com/sites/default/files/database/document/2020-10/Thales_Group_overview_FR_IN_30092020.pdf »
        Chaque entité est une société 100% filiale de la holding, ce « montage » permet de créer des sociétés communes ‘un JV » exemples : Thales Raytheon Systems….. Thales Alenia Space……etc….

      • Fred dit :

        Oui.
        Le groupe Thales a une organisation matricielle, par zones géographiques et par secteurs d’activités.

        Dans les années 1990, Alain Juppé, Premier ministre, exhibant une pièce de un Franc avait déclaré pour justifier la privatisation intégrale de Thomson-CSF (qui deviendra Thales) : « cette entreprise vaut un franc ! » Ce qui avait fait scandale. Le présent donne raison à la Vox populi. Thales verse toujours des dividendes à l’État français (25,7 % [et 24,3 % pour Dassault Aviation]).

  17. Plusdepognon dit :

    La marine allemande a aussi fait un choix très important en matière d’hélicoptères :
    https://www.air-cosmos.com/article/airbus-helicopter-empoche-dfinitivement-un-contrat-de-23-geur-en-allemagne-23894