KNDS Allemagne et GDELS dévoilent un obusier de 155 mm monté sur un blindé Piranha HMC 10×10

En avril, General Dynamics European Land Systems [GDELS] a dévoilé le Piranha Heavy Mission Carrier [HMC], un nouvelle variante de son véhicule blindé de combat d’infanterie « Piranha », reposant sur un châssis 10×10 et dotée de « technologies avancées » en matière de transmission et de suspension multibras [MLS].

Le Piranha HMC « répond au besoin croissant de plateformes de véhicules blindés à roues hautement maniables pour des missions de plus en plus exigeantes », avait alors souligné GDELS. Et de souligner que ce véhicule, d’une masse de 40 tonnes, serait en mesure de porter une charge utile de 17 tonnes, tout en affichant une « mobilité tout-terrain » et des « capacités de franchissement » supérieures, avec un rayon de braquage inférieur à 18 mètres.

Moins d’un mois après, KNDS Deutschland a indiqué avoir noué un partenariat avec GDELS autour de ce nouveau véhicule. En effet, via un communiqué commun, les deux sociétés ont dévoilé une solution associant un module de canon d’artillerie [AGM – artillery gun module] de 155 mm [cal. 52] entièrement automatisé au Piranha HMC.

Cette solution, qui sera présentée à l’occasion d’une conférence sur l’artillerie du futur devant être organisée à Paris, en juin, combine « une mobilité tactique exceptionnelle avec une puissance de feu supérieure », assurent la filiale allemande de KNDS et GDELS.

Et d’ajouter que « l’AGM monté sur le Piranha MHC peut être mis en œuvre par deux artilleurs sans aucune contrainte » et que ce « véhicule offre suffisamment d’espace pour un troisième membre d’équipage », voire pour emporter davantage de munitions.

« Grâce à son robuste châssis multibras 10×10, aucun support vertical n’est nécessaire pour le tir, comme c’est le cas avec les autres obusiers à roues conventionnels. L’AGM permet une autonomie complète de l’ensemble du système en matière de commandement, de navigation et de contrôle de tir ainsi que des options opérationnelles entièrement nouvelles grâce à sa stabilité », font encore valoir les deux industriels, en insistant sur sa capacité à « tirer en mouvement ».

En outre, rappelle le communiqué, « l’AGM est également proposé par KNDS sur le blindé à roues 8×8 Boxer, dans la variante RCH155 », laquelle affiche une cadence de tir de 9 coups par minute, pour une portée d’au moins 40 km.

Par ailleurs, alors que l’offre en matière d’obusiers automoteurs à roues est déjà importante, avec le CAESAr [6×6 et 8×8], l’Atmos 2000, le Zuzana 2, le 2S22 Bohdana ou encore l’Archer, le finlandais Patria développe sa propre solution, laquelle consiste à intégrer un obusier 155K98 de 155 mm sur le châssis d’un camion Sisu E13TP 8×8.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

56 contributions

  1. Tih Yellow dit :

    40T pour un engin à roue? C’est juste 5T de moins que l’AUF1 qui lui était chenillé et emportait 42 obus de 155.
    Je ne suis pas sur qu’avec le poids et le centre de gravité si haut, qu’il dispose d’une vrai capacité de tout terrain alors à très très faible vitesse.
    Déjà qu’avec le CAESAR, on était sur du 25-30 km/h en tout terrain alors qu’avec le LRU on montait à 50-60. Alors cet engin, je le vois mal en tout terrain, tout chemin à la rigueur mais sans plus.

    • Nexterience dit :

      Le critère n°1 des capacités tout terrain est ne ne pas s’enfoncer en terrain agricole non sec. Or, pour cela, il ne faut pas trop de pression au sol, donc de charge à l’essieu.
      Ensuite, viennent les critères de centre de gravité, de passage ventral, etc. Ces machines n’ont pas vocation à passer des bosses.

    • PK dit :

      L’AUF1 était un 32 calibre… Il faudrait voir le poids avec un 52…

    • Alex dit :

      cet engin défie toutes les lois de la physique…..et sûrement les lois du MCO avec un tel châssis

    • SIU dit :

      Dans le Système international d’unités, T (majuscule) est le symbole du tesla.*
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Tesla_(unit%C3%A9)

      Le symbole de la tonne est t (minuscule).
      1 t = 10³ kg = 10⁶ g = 1 Mg**
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Tonne

      40 t
      5 t

      .

      * Le symbole T n’est pas seulement celui du tesla, c’est aussi celui du préfixe « téra- », qui indique la multiplication par 10¹² d’une unité de base : 1 Tg = 10¹² g.
      t : tonne.
      T : tesla.
      Tt : tératonne (1 Tt = 10¹² t = 10¹⁵ kg = 10¹⁸ g = 1 Eg).
      TT : tératesla (1 TT = 10¹² T).

      ** Ne pas confondre Mg et mg :
      Le mégagramme (symbole : Mg), c’est un million de grammes, soit une tonne.
      Le milligramme (symbole : mg), c’est un millième de grammes.
      Ainsi, un mégagramme, c’est un milliard de milligrammes : 1 Mg = 10⁹ mg.
      mt : millitonne (1 mt = 1 kg).
      Mt : mégatonne (1 Mt = 10⁹ mt = 10⁹ kg = 10¹² g = 1 Tg).
      mT : millitesla.
      MT : mégatesla (1 MT = 10⁹ mT).

  2. R2D2 dit :

    A ce rythme il aura bientot plus de modèle d’obusiers automoteurs que d’obus en Europe

  3. Rakam dit :

    Sacré bestiau…forcément il est Allemand..le plus intéressant est sa conduite de tir en roulant! Un 155 qui défouraille en roulant, là bravo,si cela ce confirme et surtout si il atteint sa cible…

  4. baldin dit :

    le Piranha HMC 10×10 n est pas vraiment en concurrence avec le canon Caesar, par son poids mais surtout pour son prix qui devrait approcher des tarifs dignent du haut de gamme de BMW ou Mercedes, pas dans les moyens de la majorité des pays. C est d ailleurs la crainte que l on peut avoir avec tous les projets de cooperation franco-allemande

  5. Dimitri dit :

    Il coûte 4 fois le prix d’un Caesar en apportant rien de plus. Ce n’est donc pas un concurrent de ce dernier.

    • VinceToto dit :

      L’Intérêt par rapport au CAESAr? J’espère qu’il peut faire du tir canon vers l’arrière: Il sera dans le bon sens pour se barrer. Et puis si il peut tirer vers le bas, il pourra tendre des embuscades en tir direct depuis des hauteurs. (Je ne sais pas si les concepteurs ont réfléchit à cela…).
      Après … je ne sais pas si cela justifie un tel écart de prix.

    • jp_perfect dit :

      Ce qu’il apporte, c’est un haut degré d’automatisation. Là où il faut 5 hommes pour mettre un Caesar en œuvre, il n’en faut que deux pour un Archer ou un RCH155. On peut supposer qu’il s’agit d’un des éléments demandés par Armasuisse. Dans un contexte de pénurie généralisée de main d’œuvre, et notamment au sein des armées, j’imagine que ce point-là n’est pas totalement inintéressant. De cette automatisation découle une partie du poids supplémentaire, je suppose.

  6. Anonymelol dit :

    Il est vraiment laid, après c’est pas important c’est sûr

    • Mike dit :

      Tellement laid que l’ennemi n’aura peut-être même pas envie de salir ses obus dessus … C’est peut être voulu de là ?

  7. Nexterience dit :

    Le système KMW devient crédible malgré sa masse et un prix certainement très élevé.
    Mais résister aux mini-drones peut se faire de manière plus efficiente.
    Ce cinquième essieu permet de nous révéler les limites du RCH-155 présenté en avril par KMW-Artec: Cette tourelle contraint beaucoup un châssis 8×8 non doté d’un stabilisateur. De plus, la mobilité en 8×8 est probablement limitée.

  8. Félix GARCIA dit :

     » en insistant sur sa capacité à « tirer en mouvement »  »
    En cas de rencontre ?
    https://x.com/35eRAP_CDC/status/1792481046526574879

  9. Gros-Bill dit :

    MDR, je me rappelle avoir lu des commentaires sur l’esthétique du RCH 155, j’attends avec impatience d’avoir leur opinion sur la gueule de celui là 😀

  10. lecoq dit :

    Quelqu’un peut m’expliquer la synergie entre KNDS France et KNDS Allemagne ?
    J,’ai encore l’impression d’un coup fourré des casques a pointes ?

  11. Castel dit :

    Il vaut mieux que l’équipage d’un obusier soit protégé par un blindage, aussi faible soit-il ( 10mm pour le Piranha), ce qui est préférable sur ce plan au  » Cesar « , mais on peut quand même s’étonner du poids annoncé de 40t…..

    • PK dit :

      « I l vaut mieux que l’équipage d’un obusier soit protégé par un blindage, aussi faible soit-il ( 10mm pour le Piranha) »

      Les canons opèrent loin du front. Ils ne craignent donc que deux choses : les drones et les éclats d’obus. L’un et l’autre se fichent totalement d’un blindage de 10 mm. Le 10 mm, c’est bon pour échapper à un tir de mitrailleuse ou de fusil d’assaut.

    • Stick dit :

      Autant faire des cabines protégées pour les camions, cela fait très bien le boulot pour un coût et un poids moindre.

  12. Sempre en Davant dit :

    Vers des cuirassés terrestres, navigant sur un bitume pas trop formé, pour délivrer le feu de leur artillerie, protégés des drones ordinaires et des éclats…
    Mais limités par la masse de leurs superstructures, la goinfrerie de leurs machines, la fatigue de leurs équipages et la nécessite de protéger la fragile esquifade sans protections qui doit constamment les ravitailler.

  13. Fils de Pub dit :

    Trop lourd, trop typé, trop vintage,,,. Pas fait pour être modèle vedette chez CAESAr.

  14. Elwin dit :

    Il a une petite tête et un gros c*l, si je peux me permettre. 😀

  15. Gab76 dit :

    J’ai un doute sur le tir en mouvement en tout terrain… Si une roue rencontre un trou ou une bosse imprevue, le chassis va bouger de plusieurs degrés et j’ai du mal à croire que la tourelle pourra tout compenser immédiatement et offrir une précision convenable à 40km! 1mrad d »écart, ça fait 40m à 40km…mais la, on risque d’ être bien au delà.

  16. aleksandar dit :

    6 Bohdana détruit en mai, l’Atmos qui n’a jamais ete employé dans un conflit HI et l’Archer echantillonaire….
    Désolé mais le Caesar reste au dessus du lot grace a sa mobilité.

    • VinceToto dit :

      Si du style Bohdana et autres Archer se font neutraliser, même des HIMARS, je ne vois pas pourquoi du CAESAr 6×6, 8×8, etc., ne le seraient pas de la même façon si ils étaient utilisés. Il y a comme un mystère.
      (Cela n’enlève en rien l’intérêt de ce style de système mais il y a des endroits et des situations ou il y a plus de risques que d’autres.)
      L’artillerie automatisée, dronisée à pas cher, pas lourde, avec systèmes de camouflages et mobile en environnement à risques me semble une solution d’avenir plutôt que de faire des horreurs comme l’AGM 155 monté sur le Piranha MHC.

  17. PHILIPPE dit :

    Actuellement pour l’Europe la priorité c’est toujours la production d’obus de 155 mm et cela quel que soit le lanceur.

  18. Stick dit :

    J’ai du mal à comprendre l’intérêt de ce genre de systèmes « médian ». En voulant cumuler les avantages des systèmes légers comme le CAESAR et lourd comme le PzH2000, on va finalement se retrouver à cumuler les inconvénients…

    Intéressant aussi de noter que le « partenaire » KNDS Allemagne continuer de proposer le canon du concurrent Rheinmetall au lieu de celui de KNDS France.

  19. jp_perfect dit :

    La photo ne rend pas forcément honneur à ce véhicule du point de vue visuel. Je l’ai vu de côté, et c’est bien mieux. C’est toujours plus équilibré que le Boxer dans tous les cas.
    Outre ces considérations quelque peu triviales, je tiens à signaler qu’Armasuisse, le service helvétique chargé d’effectuer les tests et les acquisitions d’armement, a manifestement fait le choix du « tout roue », voire du « tout Piranha ». Voilà pourquoi cette variante a vu le jour et pourquoi, à mon sens, elle a de bonnes chances de s’imposer en Suisse pour le remplacement des 133 M-109. Outre cela, l’Allemagne a dorénavant cédé des RCH-155 à l’Ukraine, vendu à la Grande-Bretagne et en a commandé pour elle-même. Il semble que ce système a le vent en poupe. Enfin, on peut imaginer que l’Allemagne offrira des possibilités d’entraînement et un peu de mutualisation (ne sait-on jamais) alors que la Suède ne pourra pas forcément faire de même avec son Archer.
    Prenons les paris, et nous verrons.
    Pour ma part, je trouve que le parti pris d’Armasuisse n’est pas toujours pertinent. D’une part, nous achetons nos Piranha à prix d’or, puisque le département de la défense ne discute apparemment pas trop les offres que GDLES lui fait (l’usine est située à Kreuzlingen, en Suisse, ce qui explique sans doute cela) et d’autre part, cela nous fait acquérir des systèmes dont les performances semblent moins bonnes qu’un système chenillé. Je pense au Piranha du génie, là ou un CV-90 offre à mon sens de meilleures performances (vu les missions qui incombent à un véhicule du génie, le tout principalement en milieu urbain, la mobilité est primordiale), mais aussi au nouveau système d’artillerie. Un K-9 Thunder aurait été intéressant, et sûrement moins coûteux. D’ailleurs, la Finlande et la Norvège, entre autres, en sont très satisfaites.

  20. Alex dit :

    ce truc en plus d’avoir aucune allure, est un vrai délire…..le MCO risque d’être une vraie usine (déjà que sur un véhicule comme le ceasar c’est compliqué) je ne suis pas sure qu’en franchissement ce soit si exceptionnel que cela (les lois de la physique sont ce qu’elles sont) et au niveau protection, le blindage sera obsolète avant la sortie du véhicule de série

  21. Kardaillac dit :

    40 tonnes de marchandise sur un châssis 10 roues sophistiqué, je n’ose imaginer le prix.

  22. JayJay dit :

    Hyper lourd, aerotransportable par A400M… en 2 rotations (1 pour le châssis, 1 pour la tourelle), hyper cher…
    On est dans du très haut de gamme très spécifique, certes avec des performances probablement très intéressantes, mais à mon avis loin de la tendance du marché actuel : du robuste, performant, pas trop cher, pour être capable de faire nombre.

  23. Le Chouan dit :

    Il faut rapidement densifier et diversifier notre artillerie.

    Il me semble impératif de remplacer le canon automoteur AuF1 de 155 mm, par un nouveau véhicule avec tourelle blindée sur châssis chenillé, (environ 150 pièces).

    Plus de canon Caesar, (150 à 200 pièces).

    En urgence, le remplacement du LRU M270 par 100 nouveaux systèmes de lancement multiple de roquettes (MLRS) capable de frapper dans la profondeur (au delà des 500 km) avec un armement Air-sol modulaire (A2SM Hammer et/ou missile semi-balistique).

    100 à 120 véhicules blindés Griffon MEPAC

    200 mortiers de 120 mm tractés (type MO120 RT) et autant de mortiers de 81 mm type LLR .

    Pour la défense aérienne, (anti-missiles, avions et drones), 150 véhicules blindés d’accompagnement des unités, variante du Jaguar ou autres avec missiles courte portée Mistral 3, canon CTC de 40 mm, mitrailleuse de 12.7 mm + grenades, le tout associé à un radar AA et à un détecteur de drones.

    Enfin et pour compléter, le retour d’un système basé sur l’ex Hadès avec des missiles nucléaires tactiques capable d’atteindre la Russie ou autres.

    • Torpedo dit :

      Salut ! Comme John « l’incontinent », du fond d’sa rade on fait donc sa commande au père Noël. Peuh ! l’existe pas.

      • Le Chouan dit :

        Vous radotez, changez de disque ou arrêtez de boire car vos commentaires sont très pauvres et n’apportent absolument rien.
        Pfff… 🙂 🙂

  24. Barba D.Rossa dit :

    Mais quelle horreur cet engin, comme son petit frère le RCH155.
    Un mix de choses déjà existantes, pour tenter de faire pas cher mais qui coûte un bras.
    Une artillerie mobile de plus (en comptant tout ce qui est monté sur camion et sur chenille) qui n’apporte pas grand-chose de neuf.
    Vivement le montage d’un 155 sur une caisse de VBCI, ça va promettre.
    Autre question plus pertinente cette fois-ci. Est-ce que ce véhicule (au même titre que le RCH155) peut se retrouver sur le flanc en cas de tir tendu à 90° par rapport à la caisse ?

  25. Scipion dit :

    Quelle belle cible!

  26. Zorenpaszen dit :

    Ach zo. Encore eine grosse merdouille allemande.

    • Albert le vert dit :

      Systèmes sur lesquels cette merdouille se base? Le 8×8 le plus vendu en occident ainsi que le canon de PzH 2000 qui a atteint 20000 tirs sur le même canon. Pas mal pour de la merdouille il me semble.

  27. Goose dit :

    Trop gros, trop lourd, trop moche

  28. ricojaneiro dit :

    Ca ne rentre pas dans un A400M, ça ^^

    • Albert le vert dit :

      Ce n’est pas sensé y entrer si c’est pour la Suisse qui n’a pas d’artillerie à l’étranger et qui n’a pas d’A400M

  29. Carin dit :

    C’est marrant, tout le monde se met aux roues???
    J’espère que les tenant
    du « que de la chenille », en prendront de la graine, et cesseront de venir nous gonfler avec leur « y’a que les français pour adopter la roue, sur un segment d’artillerie ou la chenille est reine et obligatoire! »
    Bon, dans tout ça, il est vraiment laid ce truc…
    En plus, vu qu’il est fait pour du bombardement de précision, longue distance, je ne vois pas l’utilité du tir en roulant… même sur une autoroute fraîchement bitumée, et aussi plane qu’une planche à pain, il lui est impossible d’atteindre le degré de précision réclamé, ne serait-ce qu’à 20km/h.
    Mais je ne doute pas que si KNDS Allemagne l’a créé, c’est qu’il y a de la demande.
    Quant à tirer dans tous les sens… je n’y crois pas une seconde… si l’équipage procède à un tir en ayant le canon à 90 degrés par rapport à la cabine, je suis pratiquement sûr que le tout se couche!

    • Albert le vert dit :

      La France est loin d’avoir innové dans « les roues ».
      L’artillerie sur roues existe depuis bien avant (Tchécoslovaquie, Italie, Afrique du Sud). Et dans les transports de troupes et VCI, la Suisse a développé ce qui est devenu le standard occidental, le 8×8. Pour le RCH-155, il a été conçu comme module pour que les clients choisissent leur plateforme en reprenant les technologies développées pour le PzH 2000. KMW n’a pas développé pour un type de véhicule spécifique.

  30. Nexterience dit :

    Knds-De propose également un châssis civil Iveco 8×8. Ça se rapproche plus du Caesar:
    https://www.knds.de/en/systems-products/wheeled-vehicles/artillery/agm-iveco-8×8/

  31. Mitch Heulin dit :

    Clermont ferrand 21h48. Que de roues, mais que de roues. Encore merci