La Turquie se tourne vers des entreprises sud-coréennes pour sauver la production de son char Altay

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

116 contributions

  1. ClémentF dit :

    « en raison d’un accès infructueux à des composants importants tels que le moteur, la transmission et le blindage »
    Il ont juste assez de « composants » pour faire un canon tracté de 120 (suffira de récup des roues de clio).

  2. Green dit :

    Est ce que quelqu’un sait quel industriel français fabique du carbure de bore?

  3. Raymond75 dit :

    Oui, un char sans moteur ni blindage est handicapé sur le champs de bataille … Pourtant Otokar est une entreprise qui détient le sceptre industriel non ?

    Dans l’attente, il pourraient équiper ce char immobile de couchettes, congélateur et micro-ondes.

    Une petite observation : l’Allemagne ne fait pas de grandes phrases, mais prend des décisions efficaces.

  4. Plusdepognon dit :

    L’industrie turque fait de l’assemblage, on le voit avec les drones, mais aussi avec ce programme « national » :
    https://blablachars.blogspot.com/2020/11/le-programme-altay-en-grande-difficulte.html

  5. Auguste dit :

    L’invincible armada turque c’est pas pour tout de suite.A part leurs drones,tout ou presque dépend de l’étranger.Et pour ce qui est des chars:est-ce qu’ils ont un avenir dans les guerres modernes,sinon celui d’occupation une fois la guerre finie?.
    On a vu que dans le conflit mineur du Haut-Karabakh que les Azéris ont vite abandonné leurs attaques frontales aux chars pour faire place aux drones.
    Avis de non-sachant.

    • Brandon dit :

      Les drones turcs comportent beaucoup d’éléments venant d’autres pays.

    • Parigot dit :

      @ Auguste
      La Turquie assemble des drones, les composants sont américains, anglais, canadien, israélien et ukrainien.
      Un peu comme les Mercedes et les Porche sont allemandes.

    • wagdoox dit :

      meme les drones … moteurs et capteurs étaient importés, remplacés depuis par des produits domestiques de moins bonnes qualités.

    • blondin dit :

      meme les drones dépendent de l’étranger, en l’occurrence du Canada avec Wescam, ou le moteur. Si ils vont remplacer ces éléments par des produits « maison », est ce que ceux ci seront au meme niveau ? il y a de grandes chances que ce soit pas le cas, l’experience ne s’apprend pas, il faut faire des erreurs, recommencer, modifier… et ça prend du temps ! mais il faut reconnaitre qu’ils avancent, j’ai souvenir du dernier Eurosatory où le nombre de stands et de matériels présentés étaient impressionnant.

      • Auguste dit :

        Bref,il n’y a pas de quoi s’affoler.Du moins point de vue militaire.

        • Ion 5 dit :

          @auguste
          Si quand-même, il y a ceux qui sont déjà construits.
          C’est le cas du Baryaktar TB-2 avec optique Wescam. On n’est pas obligés de s’extasier devant la vitesse de l’engin qui peine à dépasser celle du SPAD de Guynemer de la grande guerre, sa caméra par contre, voit (verrait?) très bien les engins du type char ou VCI à 80 km de distance par aérologie limpide.
          En dehors de l’abruti Stolenberg ci dessous, personne ne croit plus à l’innocuité de cet engin par rapport aux radars du « Pantsir » (bon avec ça il serait d’accord, en toute IGNORANCE de cause) et aux ni-même GM-200 français/Crotale (la, il devrait s’insurger, mais en toute IGNORANCE également..).
          En effet, la SER de ces drones construits en matériaux composites étant très faible, il est peu probable qu’ils soient visibles à plus de 10/15 km par un radar à bande S.
          Encore moins, bien entendu pour le verrouillage.

          • Ion 5 dit :

            Précision, pour le GM-200
            « peu probable qu’ils soient visibles à plus de 10/15 km par un radar à bande S »
            c’est par extrapolation des capacités des radars similaires aux propriétés plus ou moins connues…ou éventées.

            Je ne doute pas qu’il soit un radar tout à fait moderne et compétitif, cependant Thalès ne fournit pas de graphe de portée/SER de l’aéronef visé.
            Ne fournit pas non plus la puissance et la concentration du faisceau émis.
            Ne fournit pas la sensibilité des cellules réceptrices.
            La précision angulaire du signal etc…*

            *Forcément, comme chez TOUS les fabricants de radar, les 250/100 km de portée, c’est sans doute vrai, mais pour les B-52/Mriya/747/Tu-95.
            Pour les TB-2, c’est beaucoup moins et les les Spy’ranger encore moins…

          • Stoltenberg dit :

            « l’abruti Stolenberg »
            .
            Heureusement qu’il y a Prion 5 qui brille encore une fois…
            .
            « […] sa caméra par contre, voit (verrait?) très bien les engins du type char ou VCI à 80 km de distance par aérologie limpide »
            .
            Ouai, je sais qu’en Russie vous avez un problème chronique avec la vérité et que vous n’avez aucun minimum de décence à ce niveau. Donc, tant qu’on y est, pourquoi pas 180km, cela ferait bien mieux pour votre pub. Alors, j’ai fait le calcul, c’est simple et cela prend moins d’1min – croyez-moi. Avec le meilleur imageur thermique, et avec le plus grand grandissement, à 80km vous avez 1,3×1,6m par pixel. Donc un T-72 rentre dans qqs. pixels au max. Pour les caméras multispectrales, on a des résolutions de l’ordre de 30cm – c’est mieux. Mais je n’ai pas parlé de la stabilité de l’image avec les vibrations. Donc pas évident de distinguer un char d’assaut camouflé avec ce genre de paramètres… Mais bon, soyons fous et supposons que cela ne pose aucun souci. Avec l’atténuation et la diffraction de l’air, la portée du désignateur OPO est inférieure à 20km!!! Au delà de cette distance, la tête optronique peut voir mais pas guider un missile – vous comprenez??? Donc si vous arrivez à quadrupler cette distance qui est déjà, rappelons-le maximale, alors vous avez vraiment atteint les sommets. Ah, les joies du runet… 😀
            .
            Ensuite, autre remarque importante, une bonne partie de ces systèmes (dont les S-300) ont été détruits par des drones kamikaze. Donc, on est loin de vos 80km de distance et on se situe plutôt à 0m…
            .
            « En effet, la SER de ces drones construits en matériaux composites étant très faible, il est peu probable qu’ils soient visibles à plus de 10/15 km par un radar à bande S. »
            .
            Pour votre information, la France est l’un des meilleurs pays en ce qui concerne les radar. Peut-être même le meilleur. Si vous dites que quelque chose est « peu probable » alors gardez en tête que ce n’est que selon vos critères d’un employé de telle ou telle autre agence de comm’ militaire russe.
            .
            « Je ne doute pas qu’il soit un radar tout à fait moderne et compétitif, cependant Thalès ne fournit pas de graphe de portée/SER de l’aéronef visé. »
            .
            Peut-être que vous êtes vraiment attardé, peut-être que vous faites genre… Expliquez-moi quel mot vous échappe dans la phrase: « Il peut également différencier un oiseau d’un drone au-dessus de 30 km. » ????? Et puis, logiquement, s’il peut détecter un obus de mortier alors il peut détecter un drone aussi, non???
            .
            Question bonus:
            En plus, si vous dites qu’un simple drone tiersmondiste est difficile à détecter pour vos systèmes avec sa SER « impossible », alors quid d’un missile de croisière, d’un drone occidental ou encore d’un chasseur furtif???

          • Ion 5 dit :

            @ Sto
            « Ouai, je sais qu’en Russie vous avez un problème chronique avec la vérité et que vous n’avez aucun minimum de décence à ce niveau. Donc, tant qu’on y est, pourquoi pas 180km, cela ferait bien mieux pour votre pub »
            Ce n’est pas MA pub, mais de la pub turque et/ou canadienne…
            C’est peut être exagéré mais sans doute crédible au vu que les turcs en font volontiers la démo à tous les acheteur potentiels dont les serbes et les ukrainiens.
            Mais bon, vous vous connaissez mieux, étant invité à boire le thé chez Erdogan et ses cousins chaque semaine.

            Pour la stabilité de l’image et la définition optique adressez vous chez Wescam.

            Il n’y a pas besoin de désignateur OPO pour transmettre des coordonnées polaires ou métriques.

            Une fois en possession de ses infos, les opérateurs des Harop et d’autres drones suicide moins couteux se débrouillent très bien tous seuls.

            Différencier un oiseau et un drone à 30 km ? Eh ben pourquoi pas…
            Mais est-ce en mode tracking à 360° ou en concentration des rayons ?
            Vous savez que c’est très différent au niveau de la puissance d’émission et donc, de la portée pratique.
            Et à quelle hauteur ? Les perturbations liées à la réflexion du sol, vous connaissez?

    • Stoltenberg dit :

      Oui j’ai eu l’impression qu’ils ont opéré à peu près le même changement de doctrine que les Turcs dans leurs 2 opérations contre les Kurdes en Syrie. Avec une première offensive brusque en espérant des succès rapides et fulgurants qui s’est avérée être un échec total avec des chars (dont des Léopards 2) perdus et ayant tous eu des impacts sur le côté (ce qui témoigne de l’incompétence des soldats et de leurs commandants). Et puis la 2ème opération, menée avec beaucoup plus de prudence et avec une participation accrue des drones pour la reconnaissance et pour les frappes ainsi que des forces speciales pour l’infiltration et la désorganisation de l’ennemi. La progression était beaucoup plus lente mais méthodique et efficace. Dans l’Artsakh j’ai constaté le même changement de doctrine. Comme si après l’échec initial c’étaient des officiers, voire soldats turcs qui ont directement pris le commandement et appliqué avec succès les enseignements des combats en Syrie. On a vu des drones et des groupements d’infanterie d’assaut qui percaient le front et sécurisaient les positions acquises en attendant l’arrivée des renforts. Certains disent même que les FS turques ont directement pris part dans les combats au sein de ces groupements d’assaut.

      • Auguste dit :

        C’est évident que c’est la Turquie qui a pris l’affaire en main,sinon malgré la supériorité en matériel et en hommes des Azéris,on y serait encore.Les Turcs ont adouci le terrain avec les drones,détruit les chars,aveuglé les radars (mauvaise pub pour les Russes),bombardé les regroupements.Après il n’y avait plus qu’à….

      • twouan dit :

        Des soldats formés par les turcs sûrement, un état major avec du support turc probable, du ravitaillement avec des moyens turcs certains. Mais les FS turcs non, les russes ne l’auraient pas accepté.

      • Ion 5 dit :

        @sto
        Je ne vois pas d’ ou tenez vous vos infos sur l’Arstakh.
        Ce que vous appelez l’échec des premiers jours est le temps mis à percer les défenses arméniennes.
        Une fois la rupture obtenue, les T-90 azéris ont foncé vers Chouchi comme sur une autoroute. La réaction arménienne, par ailleurs insuffisante a été annihilée par les drones et par les LREM à cause des drones.
        Plus étonnant, malgré leur maitrise du terrain les arméniens ont été défaits dans les montagnes aux environs de Chouchi. L’ injection d’un corps de 30 mille hommes surgi brusquement de nulle part (mobilisé avec la plus grande discrétion) y est aussi pour quelque chose.

        Bref, avec les turcs ou sans, les azéris ont largement préparé leur coup et adroitement mené leurs affaires.
        L’aviation classique n’a presque pas été utilisée. Sauf un peu à partir du 25 octobre, après la destruction des 80% des systèmes SA arméniens du HK datant de l’époque soviétique.

        Alors, je veux bien tout entendre comme « les russes et leurs radars tout pourris etc »; mais les russes au niveau du matériel ça date au moins des années 90, voire 2 mille pour cause de stagnation liée à la crise économique post URSS.

        Et à ma connaissance, les arméniens du HK n’en avaient pas…
        Les systèmes les plus modernes sont restées en Arménie, pour défendre Erevan mais aussi la centrale nucléaire.

  6. yakfokon dit :

    Pourquoi la grand sultan ne demande-t-il pas l’aide de des ses grands amis Russes et Chinois ?

    • Nicos dit :

      Chinois : la qualité et le prix n’y sont pas ( exemple : l’Iran), la Russie : pour ne pas être dépendant d’un concurrent geostrategique et pour ne pas froisser l’otan. Au pire ils peuvent demander à L’Ukraine ou à Israël.

    • Stoltenberg dit :

      Ils voulaient acheter le 6TD-3 de l’Ukroboronprom conçu pour une modernisation du T-80. Cela n’a visiblement pas marché. Je ne suis pas sûr que les Russes aient un moteur aux paramètres similaires, d’une qualité acceptable et qu’ils seraient prêts à céder aux Turcs avec tous les droits.

  7. Henri MARTIN dit :

    En fait l’industrie turque est un assembleur d’équipements venant souvent de l’étranger et n’ayant ni la technologie, ni la puissance industrielle pour mener a bien toute seule un programme complexe, et je ne parle pas des capacités financières.

    • twouan dit :

      L industrie française non plus.

      1% des composants informatiques sont produit en france. Sans fpga, pas de missile, avion, radar…
      Les turcs sont en progrès partout et ils vendent aussi du composants ce qui signifie qu ils vont bien au dela de l assemblage. Leurs coûts sont raisonnables, ils vont apprendre sur le marché civil et militaire en même temps. Un exemple, les lasers, en turquie ont trouve des fabricants de laser de puissance qui on une assise suffisante pour vendre sur amazon face aux chinois.
      Un laser industriel a couper la tole, c est la brique de base d un laser militaire.
      Erdogan est un idiot mais il a hérité d un pays bien géré.

      • Desty dit :

        D’où sortez vous ce chiffre de 1% ? De votre fondement ? En incluant les composants de l’électronique et de l’électroménager grand public consommés en France ? Consommés dans le monde ?
        Le dernier fondeur de semi-conducteur franco-français qu’il nous reste… c’est Thalès. Il fait du haut de game très cher. Ce qui fait que dans la plupart des programmes impliquant Thalès comme le Rafale ou la plupart de nos radars les composants électroniques utilisés dedans sont fabriqués en France.
        Pour les lasers, il faut savoir que l’agence spatiale française, basé à Toulouse, a été autorisé à jouer 10 à 15% de son temps d’utilisation avec le rover martien Curiosity parce qu’elle a fourni le laser qui équipait le bolide à des fins d’analyse du sol martien et que les Américains ont été épaté par la performance de l’équipement. Avec les lasers, depuis l’invention du principe par les américains, il y a 2 ou 3 limitations techniques:
        – la puissance brute du rayon qui finira forcément par faire casser les miroirs de la machine sans utilisation d’un subterfuge.
        – la rapidité d’émission du rayon pour certaines applications exotiques comme Mégajoule pour provoquer des réactions de fusion nucléaire.
        – la conso électrique qui limite un déploiement de masse et l’utilisation de laser très puissants dans le spatial.
        Depuis qu’on utilise des lasers, il y a eu plusieurs innovations/révolutions qui ont permis de repousser ces limites et elles sont quasiment toutes sorties de France. Les Français sont, si ce n’est le leader mondial du laser, tout du mois l’un des 3 principaux pays fabricants.
        Les Turcs n’ont plus de fournisseur pour l’optronique de leurs drones, exactement comme les Pakistanais n’ont plus personne pour entretenir leurs sous-marins. C’était les Canadiens droit-de-l’hommiste qui les fournissaient. 🙂

      • Plusdepognon dit :

        @ Twouan
        C’est difficile d’ouvrir les yeux sur la globalisation heureuse :
        https://forcesoperations.com/huit-entreprises-francaises-derriere-une-future-puce-militaire-europeenne/

  8. phipat dit :

    comme c’est triste, pauvre herdo

  9. Patrickov dit :

    Il est normal que l’occident mette des bâtons dans les roues de la Turquie, puisqu’ils conçoivent moins chère pour une meilleur qualité.
    La grande majorité de l’armement européenne est issue de différent fournisseurs américains, japonnais etc. Sans la fourniture de terres rares par la Chine et de pétrole par les pays producteurs avions ni chars serviraient de pièces de musées à ciel ouvert.
    Sans les moteurs de fusées russes les USA seraient encore à rêver de la lune, la Turquie concurrence l’industrie européenne ou américaine qui tentent de ralentir le développement et l’exportations de son armement.
    La naissance des drones turcs c’est suite au blocage des hérons israéliens et des prédators américains, on peut même dire que leurs drones sont bien plus efficace et plus fiables comme on a pu le voir en Syrie, Libye, Karabaghk, Irak.
    Cela ne fera que retarder ces projets mais en contrepartie ils gagneront en indépendance au grand dam de l’occident qui n’a que ses yeux pour pleurer au vu des centaines d’exportations de drones turcs à travers le monde.
    Le blocage de la vente des hélicoptères turcs Atak par les USA en est une preuve, on sent une certaine forme d’amertume américaine, du coup les turcs développent leurs propres moteurs.
    La Corée n’a pas vraiment d’indépendance comme la majorité des pays européens vis à vis des USA.
    Seul la Russie reste un allié fiable pour la Turquie.

    • Phil dit :

      Arrêtez j’ai mal au ventre à force de rire.

    • blondin dit :

      ils conçoivent de la meilleure qualité ? si vous aviez ne serait ce qu’un seul produit développé, conçu et produit intégralement en Turquie, ça m’intéresse car je n’en connais aucun !

      • blondin dit :

        et si leurs drones sont plutôt des réussites, ils dependent encore de l’étranger pour les éléments les plus critiques comme les boules optroniques, entre autres choses…

      • Mëhmët Ëglüëglü dit :

        Les cuvettes de WC à la turque, ça vous dit quelque chose ?

        • Patrickov dit :

          @Mëhmët Ëglüëglü quand ils avaient leurs wc vos parents faisaient dans leurs petits de chambre, ça devait pas être la joie dans la chambre, portez votre masque si vous ne voulez pas une belle amende et un bon virus

    • Berger dit :

      On est d’accord, chaque sanctions motive le sanctionne a développer lui même ce qu’il avait pour habitude d’acheter.

    • joe dit :

      j’allais commenter sur votre prose qui oscille entre l’imprécis et le hors contexte mais votre dernière phrase me décide à n’en rien faire. Pas la peine d’user de patience avec quelqu’un qui termine son « expertise » par:
      « Seul la Russie reste un allié fiable pour la Turquie »

      J’ai alors compris que le paragraphe était uniquement destiné à une bonne poilade 🙂

    • E-Faystos dit :

      Merci de ce grand moment d’optimisme chocolaté.
      E-Faystos, pas dupe.

    • Eurafale dit :

      Ah… S’ils conçoivent moins cher mais de meilleure qualité, pourquoi leurs avions de combat sont des F-16 C/D, donc un standard plutôt ancien, quelques F-4 et d’autres matériels… qui proviennent quasi exclusivement des USA ? Pourquoi ils mettent en oeuvre des Leopards 2 allemands et des M60 Patton américain ?
      Nan parce que bon, en Europe on construit des A400M, des A330 MRTT, des Eurofighters, des Rafale, des M-345/M-346, des Pilatus PC-21… Et je pourrais aussi mentionner quelques hélicos, Agusta A-129 Mangusta, les Eurocopter EC665 Tigre, j’en oublie et des meilleurs Quand aux chars, entre les Leopards, les Leclerc et les Challengers… On sait aussi en fabriquer. Donc bon, vos faux arguments de troll ne durent pas bien longtemps.
      Et pour les moteurs de fusées russes qui équiperaient les fusées américaines, j’ai envie de mettre un gros LOL (ou MDR). Les fusées américaines sont équipées de moteurs dérivant de moteurs… allemands !! Des V1 et V2. Avec le transfuge de Werner Von Braun (entre autre).
      Quand aux drones, effectivement ils ont fait du bon taf… face à une armée qui n’était pas vraiment équipée.

      • Patrickov dit :

        Contrairement aux russes ou aux américains l’Europe doit se mettre à 10 pour concevoir quelque chose, sans le soutien d’autres nations même un simple drone c’est du rêve, concernant les pièces pour les turcs, Peugeot, Renault ou Citroën sont dans les mêmes cas de figure dépendance de l’étranger, idem pour la 5G qui se développe en Europe et le GPS américain gracieusement offert par l’armée américaine aux citoyens du monde.
        Le Glonass fonctionne très bien sinon pour Galileo remerciez la Chine et l »Inde, indépendance vous disiez ?.

        • E-Faystos dit :

          non: interdépendance.
          Donc
          Airbus
          Concorde
          Ariane
          C’est l’Europe, elle créée beaucoup d’ennuis, mais bien plus d’emploi d’inspecteurs, commissaires, députés.
          .
          Honnêtement, je ne conseille pas.

        • Lotharingie dit :

          Patrickov :
          .
          « ………..La Grande Russie par ci,….Le Grand Poutine Par là ……..blablabla……..blablabla……….. ».
          .
          .
          Quand la propagande poutinienne infantile de Patrickov est confrontée à la triste réalité économique russe
          .
          .
          Les indicateurs économiques mais aussi sociaux, ne cessent de virer au rouge en Russie en 2020 :

          La production industrielle a reculé de plus de 7% en août sur un an.
          Alors que l’économie s’est contractée de 8,5% au deuxième trimestre, la production industrielle baisse dans les mêmes proportions.
          La production nationale de pétrole sur un an s’est effondrée de 16% et celle de gaz naturel de 11%.

          Partout à travers le pays, la consommation, autre moteur d’une économie toujours en manque de diversification, est en baisse.

          L’érosion des revenus s’accélère et le chômage est en hausse.
          Selon les statistiques officielles, le nombre de Russes ayant des revenus inférieurs au niveau de subsistance au deuxième trimestre frôle les 20 millions de personnes, soit près d’un Russe sur sept.

          Le nombre d’habitants vivant en dessous du seuil de pauvreté a augmenté de 1,3 million par rapport au premier trimestre 2020.

          Avec les problèmes économiques et la chute du pouvoir d’achat, la défiance sociale croît.
          D’autant plus que l’épargne des foyers est faible et dès avant la crise, leur surendettement était menaçant , (et que les investissements étrangers ont presque cessé).

          Enfin le cours du rouble, en chute libre depuis six mois, vient de passer le seuil symbolique des 90 roubles pour un euro.
          .
          Un mauvais signal sur la confiance générale dans l’économie russe.

        • Eurafale dit :

          Ah, le Rafale a été fabriqué par une dizaine de pays européen ? Ainsi que le CdG ? Je pourrais continuer en fait, la liste est longue. Mais puisque vous parlez d’interdépendance, il serait bon aussi de parler du titane russe vendu aux USA pour la fabrication des SR-71. Par exemple.
          D’ailleurs, comme selon vous les russes n’ont pas besoin d’autres nations pour concevoir, pourquoi dans ce cas, ont-ils voulu acheter des PHA Mistral ? Fabriqués par… La France seule ! Ou encore associer l’Inde à leur SU-57 Felon ? Quand aux bombardiers soviétiques, ils peuvent dire merci à Boeing avec une copie presque conforme des B-29 américain desquels ont découlé des dizaines de modèles soviétiques.

    • sirthie dit :

      @Patrickov :
      .
      « Sans les moteurs de fusées russes les USA seraient encore à rêver de la lune »
      .
      C’est d’ailleurs pour cette raison que les Soviétiques ont largement précédé les États-Uniens sur la Lune, comme chacun sait.
      .
      Je m’abstiendrai de commenter le reste du commentaire…

      • Patrickov dit :

        @sirthie Sputnik c’était français ou américain ? à cette époque la lune pour vous c’était un rêve à décrocher.

        • Pravda dit :

          Sputnik n’est jamais allé sur la lune (envoyer un micro satellite et envoyer des hommes sur la lune et les faire revenir ça n’est pas vraiment comparable) ça a juste servi de catalyseur à l’effort spatial US, et si il y a un pays que russes et américains doivent remercier, c’est l’Allemagne (V-2). Les lanceurs russes actuels sont toujours dérivés de technologies allemandes (V2 vers R-1 vers R-7 vers Soyouz). Même les français ont récupéré des ingénieurs et technologies nazies pour créer à Vernon les esquisses de notre recherche balistique et spatiale.
          https://www.lexpress.fr/informations/comment-la-france-a-recrute-des-savants-de-hitler_633743.html

          • Patrickov dit :

            Pravda un pays que doivent remercier les français c’est l’Allemagne, pour Ariane, ainsi que les M51, j’ai toujours dis que les allemands et les suisses étaient les seuls à être à la pointe de la technologie, les autres n’ont fait que de copier

          • Patrickov dit :

            et vous ? vous en êtes où ? c’est bien beau de fantasmer sur les autres mais chez vous ?, aller c’est l’heure du pastis le bar est fermé..

          • Pravda dit :

            C’est qui « vous » ? Si c’est la France ça fait un paquet d’années qu’on envoie des fusées dans l’espace, et des hommes dans l’espace (grâce aux russes et américains), tandis que beaucoup de pays se contentent d’envoyer des trolls envieux et haineux chez leurs voisins. Votre thé à la menthe refroidit…

        • Pascal (l'autre) dit :

          « Sputnik c’était français ou américain ? à cette époque la lune pour vous c’était un rêve à décrocher. » Rien ne sert de courir ; il faut savoir partir à point dirait la sagesse populaire. Cependant pour les Américains cela devint une réalité! Pour les Russes cela resta qu’un …..rêve!

          • Patrickov dit :

            Les américains c’est pas vous, ne fantasmez pas avec la réalité des autres

          • Patrickov dit :

            ce n’est pas votre cas puisque vous n’avez jamais atteint la lune, le rêve est hors de portée pour vous aujourd’hui…

        • Eurafale dit :

          Astérix c’était français. Et la France et l’Europe n’ont jamais eu l’ambition d’aller sur la Lune. Construire une navette oui.

    • pouilloux dit :

      tu a du mal lire les livres d’histoire
      ce sont des ingénieurs allemands qui travaillez sur les V2 réquisitionné après la guerre qui ont aidés dans le programme Appolo

      • Pascal (l'autre) dit :

        « Les américains c’est pas vous, ne fantasmez pas avec la réalité des autres »
        « ce n’est pas votre cas puisque vous n’avez jamais atteint la lune, le rêve est hors de portée pour vous aujourd’hui… »
        Comme d’habitude vous répondez par une pirouette! Je n’ai jamais écrit que nous « étions » allé sur la Lune! J’ai écrit que pour les U.S. ce fut la réalité, pour les Russes cela ne resta qu’un rêve! Et en matière de fantasmes arrêtez donc les vôtres sur la « gloire » passée de feu l’U.R.S.S.

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Sans les moteurs de fusées russes les USA seraient encore à rêver de la lune, »
      Ah oui! Les fameux moteurs! Premier étage de la fusée lunaire russe NK-1 motorisé par 30! moteurs NK15. Premier étage de la fusée lunaire américaine Saturn V motorisé par 4! moteurs F-1 C’est vrai ……………………. si les Russes n’étaient pas là nous serions encore à l’âge de pierre!

    • caiusbonus dit :

      Même le kebab c’est de la sous bouffe dégueu! Et c’est Elko Krisantem qui le dit…

  10. belouga dit :

    Monsieur Lagneau vous êtes inépuisable! Merci pour toutes ces informations.

  11. Bobo dit :

    Les coréens risquent de ne même pas être payés !

  12. Christophe dit :

    Ma bien fait rire vôtre article. Ils ont les dents limé les loup blanc.
    Merci.

  13. R2D2 dit :

    « sa production serait confiée au groupe BMC, aux dépens d’Otokar, qui en avait pourtant assuré le développement.  »
    Ça, ça doit faire mal ^^’

    • PeterR dit :

      BMC, BMC … ça me dit quelque chose.
      Ce ne sont pas les fabricants de Bordels Militaires de Campagne ??

  14. Alex dit :

    Envisager de s equiper d un tel arsenal ce n est evidement pas pour le mettre en vitrine…

  15. Franz dit :

    (…) « la production serait confiée au groupe BMC, aux dépens d’Otokar, qui en avait pourtant assuré le développement (…). Quelle déception : l’Altay devait devenir le sceptre d’Otokar. Finalement, tintin !

  16. totoro dit :

    ok donc moteur, transmission, blindage étrangers, probablement des tonnes de pièces secondaires aussi, mais devrait y avoir des moustachus à l’intérieur du coup ça reste un tank turc

    • Fafou dit :

      Sans parler de l’optronique, du système de vision qui doit être européenn ou japonais.
      Et on parle de la version de « base » pas celle où elle devrait passer le plus clair de son temps, en zone urbaine. Pas de blindage réactif, pas de contre mesure, pas de supensions à le Leclerc, visée en mouvement? Communication?
      Bon, tu me mets un moteur maybach, une boîte ZF, une suspension française (j’ai déjà les enjoliveurs clio) un viseur Nikon ou Zeiss, le blindage du Challenger 2, une clé de 20, un talkie Motorola, un gars qui sait souder, une tourelle de Merkava, le canon, depuis le siège de Constantinople, on se débrouille comme la bas,t’oublies pas de nous faire un petit croissant blanc sur fond rouge et go pour envahir les steppes, le moyen orient et Vienne

  17. GHOST dit :

    LA COREE DU SUD ?
    L´industrie militaire de la Corée du Sud commence á percer.. Le canon K9 de Samsung avait gagné le marché en Norvège.. pays qui semble-t-il souhaite mettre en competition le char Léopard 2 et Black Panther.
    Oui, la Turquie peut obtenir la motorisation de son char Altay.. et même obtenir plus des technologies dans ce domaine.

    • Berger dit :

      c’est certain

    • joe dit :

      Et dire qu’il suffira de refiler deux missiles MMP aux Kurdes pour résoudre le problème, avec une poignée de Mistral histoire de shooter quelques drones au passage.
      N’oublions jamais que Erdo ne ‘réussi’ (rarement) en dehors des frontières Turcs uniquement parce que il est temporairement autoriser à avancer de quelques KM ou soit il est renvoyer dans ces babouches lorsque des forces ‘inconnues’ déciment matériel et proxi (Lybie).

  18. Moddus dit :

    Cet article me fait très plaisir. Il remet un peu l’église au centre du village : pour tous ceux qui estime que la France ne fait jamais assez bien, assez vite, assez en nombre, que notre armée est dépassé, qu’on est tjrs en retard d’une guerre,….
    En attendant, ces derniers jours, avec deux articles sur ce site, on apprend :
    – que Taiwan qui vit sous une menace ultra présente ne sais pas faire un sous-marin
    – que la Turquie n’est pas foutu de produire un char moderne (quand il manque le moteur, la transmission et le blindage, il manque à peu près tout quoi)

    Je ne dit pas que tout est parfait en France, mais à force de lire les messages négatifs ici, on pourrait croire que plus rien ne va dans notre armée ! Pourtant nos char n’ont pas 70 ans, nous concevons nos propres sous-marins qui sont même des références mondial, nous somme le seul pays au monde hors USA à avoir un porte avions nucléaire CATOBAR, les russes si merveilleux auront l’équivalent de nos BPC dans 10 ou 15 ans au mieux,….

    Bref, comme dit, tout n’est pas parfait, mais on reste sur une base armée ultra solide, que seul 3-4 pays sont en mesure de surpasser.

    • Moddus dit :

      Guerre*

    • CATOBARpasbas dit :

      Le catobar est made in USA. et les composantes électroniques dans le PA aussi.

      • jd666666 dit :

        Les composants électroniques du PA Charles de Gaulle américains ??
        Je me trompe peut-être mais à part les catapultes et les systèmes de brins d’arrêts qui sont effectivement achetés « sur étagère » aux États-Unis, il me semble que tout le reste sur le PA est français ou européen…

      • Pascal (l'autre) dit :

         » les composantes électroniques dans le PA aussi. » Vous avez travaillé à la conception du Charles de Gaulle? Vous êtes chargé de la maintenance lors de sa « grande visite »? Vous faites partie de son équipage? Si oui apportez des preuves à vos dires, dans le cas contraire …………………. shut up!

  19. Tankaboum dit :

    Sauf que Séoul vise les mêmes marchés que la Turquie. Les coréens ne laisseront fuir leur ingenering pour se retrouver en compétition sur les marchés secondaires d’Europe de l’Est et du nord, et encore moins en Asie

  20. GELASE dit :

    BMC…. qui a choisi un nom pareil ?? Tout un programme ))

  21. Göret dit :

    Nous aurons le premier char équipé d’un pédalier
    il faut maintenant trouver des cyclistes volontaires

  22. Paddybus dit :

    Ben… voila qui devrai calmer pépère…. hein…???
    Info complémentaire, ils ont changé le nom de l’entreprise perdante… c’est devenu… « Oh! Tocard »….. s’cusez moi j’ai pas pu me retenir…

  23. Lotharingie dit :

    « ..La Turquie se tourne vers des entreprises sud-coréennes pour sauver la production de son char Altay… »
    .
    La Turquie continue de s’armer et « en même temps » :
    .
    Erdogan a appelé samedi l’Union européenne « au dialogue ».

    La Turquie a prorogé samedi jusqu’au 29 novembre la mission de l’Oruc Reis et l’UE a reconduit ce mois-ci pour un an des sanctions contre Ankara et envisage de les durcir.

    Dans une allocution Erdogan a déclaré :

    « Nous attendons de l’UE qu’elle tienne ses promesses, qu’elle ne nous discrimine pas ou du moins qu’elle ne devienne pas un outil pour créer des inimitiés contre notre pays.
    Nous ne nous voyons pas ailleurs qu’en Europe. Nous envisageons de bâtir notre avenir ensemble avec l’Europe.
    Nous voulons une coopération plus forte avec nos amis et alliés.
    Nous pensons de pas avoir de problème avec un pays ou une institution qui ne puisse être réglé par la voie politique, diplomatique ou par le dialogue », a-t-il encore dit.

    Dans le même discours, Erdogan a déclaré que la Turquie voulait « utiliser activement ses relations d’alliance anciennes et étroites avec les États-Unis pour trouver une solution aux problèmes régionaux et mondiaux ».
    .
    https://www.connaissancedesenergies.org/afp/turquie-erdogan-appelle-au-dialogue-avec-lue-201121-0

    • Pierre Lensemble dit :

      Le MONDE se porterait mieux avec Erdogan a la tête des affaires du monde c est la QUE L on comprend que c est un homme providentiel pour la paix et la justice dans le monde c est pour sa vision internationale que les musulmans voit EN lui le guide qui devrait diriger tout les musulmans donc sans le nom il représente l IMAM AL MAHDI ou en tout cas son prédécesseur qui ouvre la voie à un tout autre paradigme que celui des partisans du nouvel ordre mondial en lui nous voyons une alternative sérieuse à la déchéance programmée des hommes en nous rendant inutile à la bonne marche de ce monde numérique et virtuel qui nous est imposez insidieusement mais sûrement ils nous détruisent en deconstruisant et déprogrammer notre conscience ainsi que notre étique qui se voit chambouler ……
      https://postimg.cc/JGBsCfzL

  24. blondin dit :

    ils pourraient en faire des WC mobile, avec la tourelle en moins ça fait des toilettes à la turc…
    Plus sérieusement, c’est là qu’on voit que les productions sous licence, ou l’assemblage final seul, ça ne permet pas d’etre autonome aussi facilement que certains le voudrait, et les Turcs n’ont finalement pas grand chose comme produit développé et construit en interne. Que ce soit ce char, leur hélico Italien, les radars de leurs corvettes de chez Thalès, les sous marins Allemands… il n’y a pas grand chose, meme pas les drones une fois que le moteur et la boule sont bloqués par leurs pays d’origine.

  25. Leduc dit :

    Il ressemble au Leclerc… Leurs potes les émirs ont dû leur prêter un char français pour étudier la conduite de tire automatique? En a-t-il une au moins? En tout cas la ressemblance est frappante.

    • blondin dit :

      je me faisais la meme remarque, la tourelle est vraiment très ressemblante ! par contre, je suis pas sur que les EAU soit si pote que ça avec le ptit sultan, il me semble meme que c’est l’inverse non ?

    • Vinz dit :

      Les Ermiriens ne sont pas très potes des Turcs.

  26. ozan dit :

    Otokar fait parti du groupe KOÇ.
    Erdogan s’est faché avec la famille KOÇ. Ils ont confié la production en série au groupe Tümosan.(un fabricant de tracteurs comprendre assembleur). Son PDG était très confiant qui parlait de developper un moteur de char de 5000 cv (un connaisseur). incabable de quoi que soit. Puis il se retire. La production est confiée enfin au groupe BMC(un fabricant de camions.)
    Il y a une erreur dans l articel : le canon du char est produit sous licence Rheinmetal. Il n a rien de turc

  27. Ghostrider dit :

    je crains l’avenir du char turque ne soit qu’un épiphénomène pour les perspectives de l’économe turque .. la livre turque chute, les capitaux s’enfuient, et le consommateur turque broie du noir … le sultan peut jouer les matamores à l’international, la réalité peut lui péter à la face bien avant 2023. Et oui Erdo on est plus 39 mais en 2020 , finances et économie sont interdépendantes , il faut la jouer diplo pas gros bourrin.

    https://www.arabnews.fr/node/6921/%C3%A9conomie

    https://www.lemonde.fr/international/article/2020/10/27/l-aura-perdue-d-erdogan_6057471_3210.html

  28. E-Faystos dit :

    La difficulté pour fabriquer une chaîne cinématique pour un véhicule de 60 tonnes évoluant à 59 km/h en terrain gras, c’est balèze.
    Même si ils arrivent à fabriquer une motorisation fiable de 1000cv, ce sera petit bras. Après, il faut aussi la transmission qui aille avec.
    Et dans les pires conditions, c’est trois à cinq fois le poids du char qu’il faut bouger… Car le sol vient avec.
    Les assistants vont devoir conserver les bonnes grâces du dieux Américain.

    • Fafou dit :

      Le Tigre Nazi est un parfait exemple: caisse/structure inarretable, canon au top et sans aucun moyen à l’époque de le contrer mais si mes souvenir sont bons, plus de 45% ont été détruits (n’étaient pas Whiteman, qui veut) à cause de panne récurrente sur une boîte de vitesses aussi sophistiquée que fragile, panne sèche, chenille qui déboîte, c’est bien de faire un bunker, faut juste le mouvoir

      • Pinailleur dit :

        Le mouvoir ET le dépanner.
        Le tigre arrive avec l’acier arraché aux entrailles des terres Alsaciennes et Lorraines: la qualité des blindages s’en ressent positivement.
        Mais quand un Tigre tombe en panne, il ne faut deux pour le tirer. Et au bout du coup de main, cela fait trois chars en panne.
        Comme l’industrie de l’époque a reçu l’ordre du maniaque de l’invasion de ne faire que des chars pour remplacer les pertes, il n’y a pas de pièces détachées. Donc le nombre de chars immobilisé par des pannes « bêtes » fut très important.
        L’histoire à jeté un voile pudique sur ces erreures logistiques, occultant la rudesse des combats par des mythes de guerriers surhumains ou un flou artistique débilitant.
        Le fait est: une fois engagée à l’est, l’infrastructure Nazie à disparue dans les boues des combats Russes, Africains, puis Normand.

      • Ghostrider dit :

        les Pz  » lourds  » allemands tel le tigre I et II étaient conçus dans une stratégie de mobilité limitée dans un périmètre opérationnel bien défini sans allez faire de folle cavalcade. Malgré cet emploi raisonnable, le maybach souffrait énorment du sur poids … 650 cv pour 57 tonnes, c’est pas raisonnable

  29. Patrickov dit :

    Aujourd’hui aucun pays au monde sauf la Russie peut se permettre d’avoir des projets et concevoir de l’armement en toute indépendance.
    Rien que pour Galileo l’Europe a du sollicité l’aide de la Chine et de l’Inde, il faut plusieurs partenaires pour la réalisation d’un projet et des années de recherches.
    A ce jour la France est dépendante du soutien militaire américain et aussi de leurs logistiques en Afrique, la Russie n’a besoin d’aucune aide pour ses OPEX.

    • Michel dit :

      Encore une co….rie et vous insistez…. Des preuves le propagandiste de Moscou vous etes payé par le FSB ?????
      Encore une franche rigolade vous etes « cramé » sur ce site avec vos annonces bidonné plus personnes ne vous croit !!!!! vous habitez à Moscou ?????
      Et puis la Russie quelle Opex ????
      Meme la Syrie vous n’y etes même pas !!!!

    • Pravda dit :

      C’est pour ça qu’ils voulaient acheter des Mistral pour leurs Opex. D’un autre côté quand on a pas d’alliés, il vaut mieux être un brin autonome…

      • Patrickov dit :

        les Mistral ce sont vos amis bédouins qui tanguent dessus, ils payent en sable du désert et en tickets pour la visite du Sphinx, faut reconnaitre que l’oncle Sam à dit niet et vous avez obéis, oncle Sam c’est le boss et aucun pays européen n’a la capacité de dire NIET, Kamarad Pravda

    • E-Faystos dit :

      La Russie… C’est pas ce pays qui à initié les grandes campagnes d’espionnage industriel? Et fait tourner la photocopieuse?
      Depuis suivie par les USA et la chine?

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Aujourd’hui aucun pays au monde sauf la Russie peut se permettre d’avoir des projets et concevoir de l’armement en toute indépendance. » Ah bon! Pas même les U.S. ? …………………… Il faudrait retirer vos œillères!!

  30. Thierry dit :

    Un char, même le meilleur, s’il est tout seul il est facile à détruire de nos jour, le char fait parti d’un système d’arme complexe et étendu au sein duquel il n’est que les cornes au bout de la tête de bélier.
    Si le char turc commence à ressembler à la tour de babel ça ne va pas simplifier le reste et il est douteux que cela donne quelque chose de bon, ses vieux chars lui seront sans doute plus utile à condition d’être bien entouré, car c’est bien connu, il vaut mieux rester au garage plutôt qu’être mal accompagné…

  31. sephiroturk dit :

    je dois reconnaitre que l’article ne s’écarte pas de la réalité, l’embargo Allemand nous à fait mal car la Turquie ne s’attendais pas à cela, pendant longtemps l’Allemagne n’a pas dit oui ou non d’ailleurs à la demande Turc et il n’est pas facile de trouver un pack moteur/transmission répondant au besoin de l’Altay, c’est vrai que le sujet a été discuté avec le Japon mais je pense que c’étais plus une manœuvre pour mieux négocier le prix avec l’Allemagne car même la conception de détail et le prototype c’est fait avec le moteur de MTU.
    Le problème de ce projet c’est que l’état n’a pas demandé un moteur indigène dès le début et c’est compréhensible, économiser sur la RD c’est économiser sur le cout final surtout que la Turquie compte acheter 500 chars avec un nombre à l’export incertain ce n’était pas motivant , sa ne vaux pas la peine de faire une ligne de productions pour quelque centaine de moteur alors qu’un moteur très fiable et connue par la Turquie (Léopard) étais sur la table.
    J’ignore si la France a un rôle dans le développement du blindage mais je pense que c’est prêt car les sources officielles ont déclaré que le premier char sera livré 18 mois après la réception du moteur/transmission donc il ne reste plus que ça à résoudre.
    @Laurent Lagneau vous pouvez dès à présent faire l’ article sur la Frégate MILGEM classe I car on subit aussi des embargos pour avoir les ESSM, Phalanx,canon 76mm , VLS, que nous allons essayer de compenser avec des solutions national HISAR/SUNGUR système de défense aérien , GOKDENIZ Système d’arme rapproché, 76mm type national, Milli Dikey Atim Sistemi pour système de lanceur vertical…