Gravement endommagé par un incendie, le sous-marin nucléaire d’attaque « Perle » va être réparé

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

158 contributions

  1. E-Faystos dit :

    Le remplacement de la partie avant du SNA n’étant pas prévu/budgetisé, cela va créer un décalage. Mais au moins, on restera au seuil minimum une fois les réparations accomplies. Et même si il sera possible que la Perle ne retrouve pas la totalité de ses moyens ( l’acier du Saphir doit être bien fatigué) ce sera toujours un substitut acceptable pour les missions les moins risquées.
    .
    Maintenant, il va falloir améliorer la sécurité sur les chantiers, car un tell accident nous met vraiment en danger.

    • vno dit :

      Le malheur des un faisant le bonheur des autres, non, l’acier du Saphir ne doit pas être si fatigué que cela. Il a été limité en immersion jusqu’à sa refonte Améthyste, suite à un problème de conception de la cloison résistante arrière. Par contre, la refonte Améthyste avait été « difficile » lors du lignage Laser pour aligner l’ancienne coque et la nouvelle partie arrière. Les mauvaises langues prétendaient qu’il fallait un angle de barre pour aller droit.
      Le Rubis n’a pas plus de cyclage, mais a eu trois chocs et des dégâts importants, pas la peine de jouer.

    • Nexterience dit :

      L’acier fatigue peu dans ce cas car les cycles de contraintes sont très longs.

    • Frede6 dit :

      L’acier du Saphir n’est pas effectivement le plus fatigué donc c’est jouable de ce point de vue.
      Je crois que c’est la partie nuc qui a condamné le Saphir…y a t’il quelqu’un pour confirmer ?

    • John dit :

      Savez vous au moins ce que signifie le phénomène de fatigue ?

      • Frede6 dit :

        Oui c’est a la portée d’un bachelier. Votre commentaire n’apporte rien à part faire plaisir à votre égo.
        Je maintiens que la coque épaisse n’a pas subit plus de cycles de fatigue que par ex le Rubis. Par contre, je m’interrogais sur sa chaufferie nucléaire ..même si ca n’aplus d’interêt la question reste ouverte.

      • E-Faystos dit :

        Après des études en mécanique, oui.
        Pourquoi croyez-vous qu’au bout de trente ans on songe à démonter les vieux navires. Sinon, je vous suggère -malicieusement bien sûr-, de créer un collectif pour que nous reprenions le « Foch » pour y poser des Harrier.
        Ça permettrait d’économiser un nouveau porte avion puisqu’il pourrait repartir pour… Combien de temps d’après votre expertise ?

  2. Julien dit :

    Je repense au ARA San Juan, lui aussi découpé, qui a fini par imploser.
    Va falloir faire de la dentelle.

    • Aymard de Ledonner dit :

      L’ARA San Juan a connu en premier lieu un problème de scnorchel il me semble

    • Dupont avec un t dit :

      San Juan « Des spécialistes techniques du SIGEN ont mis en évidence que, du fait de la lenteur des procédures, les batteries acquises par le ministère de la Défense n’étaient plus sous garantie au moment de leur livraison. »

    • VENOM dit :

      il avait également subit une réparation du type rubis ?

    • Fred dit :

      Je – et semble-t’il « on », sauf peut-être la marine Argentine – ne sait pas ce qui lui est arrivé, mais il a été retrouvé à 800 mètres de profondeur, ce qui fait « largement beaucoup trop » pour un sous-marin de cette classe.

  3. Bob dit :

    La Perle sera réparé avec une partie du Saphir, comme le font souvent les russes. C’est réalisable mais reste du bricolage.
    Tout cela à cause d’une feuille de vinyle dans une boîte en bois et d’une ampoule…qui a chauffé l’acier…pour le rendre inutilisable. Cela fait mal.
    Au moins la France aura toujours au moins 5 SNA voire 6.
    Bien que le MCO des SNA ne changera pas l’année prochaine en raison de l’ATM déjà prévu, le document du ministères prévoit un MCO de 50% en 2023 donc 3 SNA (avec la Perle). C’est faible, très faible : 1 pour le PA, 1 pour Brest, 1 pour les missions et le reste en arrêt technique…et pour l’entraînement? Naval group n’est pas efficace et cela en coûte des perles. Les contrats de MCO pour les SNA devraient être relancés avec une vrai mise en concurrence européenne au moins. Cela boosterait naval group, pas comme pour les patrouilleurs océaniques. Cela fait peu, ou bien le PA restera à quai, c’est déjà le cas 4 mois par an mini. La flotte de combat est trop réduite.

    • Jolindien dit :

      « C’est réalisable mais reste du bricolage »
      Monsieur Bob est sans doute à minima ingénieur?

      • sgt moralés dit :

        regardez à la télé: la série enfantine »BOB le bricoleur ». :+)

      • Fred dit :

        @ Jolindien

        En tous les cas, et en toutes circonstances, il ne doute de rien, et surtout pas de lui-même ;o)
        Schblong ! Bob a parlé, hugh …

    • EchoDelta dit :

      Moi je pense que si Naval Group se lance dans cette opération c’est justement qu’ils y voit un défi à leur porté et qui va leur apporter une expérience inédite et intéressante. Au delà de la remise en capacité de la Perle. Le passage sur l’évaluation continue de la pertinence de cette réparation donne à penser que c’est un défi technique. Peut être même que NG va tester de nouvelle technique sur cette réparation. En tout cas cela me semble tout sauf un bricolage. Et maitriser ce genre de technique peut aussi donner des idées dans l’avenir, y compris dans la conception des nouveaux bâtiments.

      • E-Faystos dit :

        Ou modifier les actuel/futurs par l’ajout d’une nouvelle tranche, comme le demandent plusieurs voix ici pour des lanceurs verticaux pour des missiles de croisière ou de défense aérienne.

    • Leum dit :

      Tu la trouve ou la concurrence européenne pour des SNA? Seul des pays hors UE pourraient être mis en concurrence et vu les soucis de qualité des revêtement anéchoïques des Virginia je suis pas certain que l’idée soit bonne.

    • Ératosthène dit :

      Peut-êtr devrait-on effectuer une partie du MCO pendant les missions ?
      Le temps de mise à quai serait réduit.

  4. Peps72 dit :

    Bonjour les amis, j’ai 2 questions adressés à des spécialistes concernant l’armement des sous-marins:
    -le nouveau sous-marin Suffren est équipé de torpilles et de missiles Exocet qui tous les deux visent des navires de surface. Mais quelle est la différence tactique entre utiliser une torpille et utiliser un Exocet pour détruire un navire de surface? Dans quelles conditions est-il plus efficace ou discret (ou autre) d’utiliser la torpille que l’Exocet et vice-versa?
    -un sous-marin peut-il détruire un autre sous-marin en tirant une torpille? Ou bien la torpille n’est utilisée seulement contre les navires de surface?

    • dolgan dit :

      Je ne sais pas si c’est la raison, mais certains navires à fond plat sont plus difficiles à cibler avec une torpille. Il y a aussi une grosse différence poids/volume. Enfin, prochainement, l’exocet version soum devrait être capable de frappes contre la terre.

    • Une personne. dit :

      Parfois, il est plus utile de détruire les navires ( torpille).
      Parfois les installations ( radars…).
      Comme un char, pas besoin de le détruire (organes de visées…)
      Et hop hors de combat!

    • Waroch dit :

      La torpille peut servir contre les sous-marins et les navires de surface, l’Exocet bien sûr uniquement contre les cibles de surface. Le missile est détectable par RADAR et subsonique élevé (Mach 0,9 de mémoire), c’est pour de la moyenne portée; la torpille c’est pour la courte portée.

    • E-Faystos dit :

      @ Peps 72
      Quarante kilomètres max pour une torpille très puissante et filoguidée.
      Cent quatre-vingts kilomètres pour un Exocet.
      Qui peut frapper des cibles à terre.

    • vno dit :

      La différence tactique, c’est que l’exocet est tiré hors de portée de détection et qu’il bénéficie de l’effet de surprise. Sauf pour les petites unités, il les mettra hors de combat, mais ne les détruiras pas faute d’une puissance suffisante, donnant ainsi de l’occupation à d’autres navires pour les secours. La torpille, c’est du brutal, mais il y a détection du secteur de lancement lorsqu’elle est détectée. Si les moyens ASM-hélico n’ont pas été détruit, c’est risqué, même pour un nucléaire, car même à 50 nœuds, c’est lent pour atteindre la cible et les équipages ennemis ont le temps de réagir. Les torpilles modernes descendent très profond pour détruire les sous-marins, elles ont leur propre système de détection et une liaison fibre pour rester connectée au système de combat du sous-marin qui tire.

    • EchoDelta dit :

      Un question aussi concerne la porté de de l’armement. Pas sur qu’une torpille fasse de grandes distances facilement. Un EXOCET plus facilement.

    • PeterR dit :

      La portée peut-être ? (je précise que je n’y connais rien)

    • Tournicoti dit :

      Beaucoup de critères tactiques peuvent désigner le type d’arme : Par exemple, le stock, puis la disponibilité aux tubes (si il faut recharger en toute discrétion), ka situation tactique de surface (distance, présence d’autres navires, valeureux militaire de la cible) Engager un SM39 sur un PA ou une très grosse unités ne fera que l’endommager, et ce serait peut etre suffisant…
      Une torpille, c’est 250 kg d’explosif, avec des effets destructeurs sur la coque. Une notion importante est le filoguidage de la torpille et sa relative discrétion
      Oui, une torpille sera l’arme engagée contre un autre SM
      D’autres critères, qui relève du commandement, seront aussi pris en compte.

    • obélix47 dit :

      Bonjour,
      Tout dépend ce que vous voulez faire et de la dangerosité de la cible pour le SM:
      -si en face, il ne s’agit « que » d’un navire sans réelle capacité SM, un simple EXOCET peut faire le boulot, puisque conçu pour détruire les organes essentielles du bâtiment (passerelle notamment);
      -si par contre il s’agit d’une frégate ASM, un EXOCET ne suffira pas (d’autant que ces dernières sont souvent équipées d’hélico, donc même si l’EXOCET détruit la passerelle, PC, etc… l’hélico peut toujours être dangereux), donc vaut mieux assurer le coup avec une torpille. Si l’hélico est en l’air à ce moment là, il va sûrement abandonner toute poursuite (ils espèrent en tout cas 🙂
      Et il faut savoir qu’une torpille n’est pas conçue pour faire un trou dans la coque et créer une simple voie d’eau… elle est conçue pour exploser juste sous la coque afin de créer une (grosse) bulle d’air, ce qui disloque la coque car pendant un certain laps de temps, cette dernière ne repose sur rien.
      Bien à vous,
      Obé

      • tschok dit :

        Le coup de la bulle d’air ne se constate pas sur les vidéos: le navire se brise vers le haut et pas vers le bas.

        Par ex, vers les 4.46:https://www.youtube.com/watch?v=81fRUr_8mLI

        C’est bien la force de l’explosion (donc la pression qu’elle génère) qui brise la coque, et pas une dépression, qui n’intervient qu’après la rupture initiale pour en renforcer les effets (la coque oscille, mais elle est déjà brisée).

        Notez aussi l’orientation des failles de rupture dans l’acier de la coque après l’explosion.

        Prendre allumette entre le pouce et l’index de ses deux mains et placer devant yeux pouces vers le haut. Pousser sur allumette avec les deux pouces. Rupture allumette vers le haut, pas le bas.

        Si bulle casse coque, alors rupture vers le bas. Il faudrait une putain de grosse bulle. En fait, il en faudrait surtout beaucoup. Des milliers de petites bulles. Ca oui, ça peut faire couler un bateau (expérience réalisée, hypothèse validée).

        Mais sinon, c’est une légende urbaine sympa. Elle fait rire les gosses.

        • ScopeWizard dit :

          @tschok

          N’ importe quoi , une fois encore …………..

          C’ est bien de contredire autrui , mais c’ est quand même mieux de ne pas raconter de conneries ………..

          À ma connaissance , si elle a assez de puissance une torpille réussit à foutre en l’ air un navire de deux façons : soit , elle le percute , explose , et ouvre ainsi une voie d’ eau , ce qui , contrairement à ce qui va se passer pour un submersible en plongée , sur les structures modernes des navires de surface ne garantit pas de l’ envoyer par le fond , soit elle explose quelques mètres sous lui et créé une dépression qui par effet de soulèvement ouvre le navire , un peu à la manière d’ une charge creuse sauf que dans ce cas cet effet sera obtenu par une colonne d’ eau résultante qui en remontant tandis que le navire retombe va donc le partager en deux , ce que l’ on observe très nettement sur votre document ( mais évidemment ça va très vite ! ) .

          Légende urbaine ………….. et pourquoi pas « récit Biblique » tant que vous y êtes ?

          Présentez plutôt vos excuses les plus sincères à @Obélix47 , va .

    • kevin dit :

      une question de distance, la torpille lourde F21 à une allonge de 50km max et un Exocet 42 à 180 km suivant les versions. La torpille est aussi plus discrete qu’un lancement de missile depuis un sous marin

    • Fred dit :

      @ Peps72

      Je ne suis pas un spécialiste, mais puisque tu n’as pas eu beaucoup de réponses (il y a parfois sur le fil un gars très pointu sur le sujet, mais il ne semble pas être là), le domaine sous-marin est peu renseigné, mais il semble que :

      Torpille et exocets n’ont pas la même portée. Il est évidemment moins risqué de lancer un Exocet à distance, si le navire dispose de moyens ASM ; cependant, il faut tout de même « voir » la cible, ou être renseigné sur elle. Lancer un Exocet de près n’est pas du tout discret, c’est évident.

      Un sous-marin peut lancer une bordée de torpilles et détruire un groupe naval. Mais il prend des risques, moins si des couches d’eau (salinité ou température différentes) et configuration locales lui permettent de mieux se dissimuler à la chasse.

      Une torpille, qu’elle soit lancée par un aéronef, un missile porteur, un bateau ou un sous-marin, peut détruire un sous-marin.

    • Wagdoox dit :

      Un exocet est moins destructeur, plus rapide, plus de portée et plus visible. Il ne fonctionne évidement que contre les navires du surface.
      Une torpille lourde est plus lente, une portée plus faible, est beaucoup plus furtif, largement plus dévastateur. En réalité l’explosion sous marine créer une bulle d’air qui remonte vers la surface et sa plie sous marin comme navire sous leur propre poids, c’est absolument dévastateur. Une torpille légère perse et explose le bâtiment comme un missile mais sous l’eau.
      Pour mettre hors de combat, on lancera un exocet, pour couler une torpille.
      Le tire d’un missile à changement de milieux est toujours moins discret qu’une torpille.
      Voilà

    • Peps72 dit :

      Merci à tous pour vos réponses précises.
      Mention spécial à @PeterR et sa réponse « La portée peut-être ? (je précise que je n’y connais rien) »… 🙂

  5. Raymond75 dit :

    Ces opérations de soudage de plusieurs parties d’un navire sont courante sur les chantiers navals : d’abord il s’agit du mode de construction par assemblage de portions finies, mais de plus il est assez fréquent qu’un navire un peu ancien soit rallongé par insertion d’un nouvel élément au centre.

    Si la Perle et le Saphir reposent sur les mêmes plans, c’est en effet tout à fait réalisable.

  6. Courmaceul dit :

    « Quant au coût de cette opération, il s’élevera à 120 millions d’euros : 50 millions seront apportés par l’assureur de Naval Group, le reste étant à la charge du ministère des Armées. »

    Considérant la répartition des coûts, dois-je comprendre que l’Etat est fautif ?

    • Aymard de Ledonner dit :

      Le contrat d’assurance doit faire plusieurs annuaires… Il y a peut-être un plafond prévu ou une autre disposition prévue pour limiter les primes…ce qui forcément impacte le remboursement

      • Courmaceul dit :

        Merci de votre réponse qui semble sous-entendre que par défaut l’Etat engage le solde. Bizarre alors que Naval Group est une société anonyme.

      • tschok dit :

        @Aymard de Ledonner

        Pas nécessairement: le modèle de police d’assurance maritime sur corps de navires en construction fait 15 pages.

        Mais j’ignore quel type de modèle on utilise pour un ATM de SNA…

        @Courmaceul,

        Pour l’instant, ni l’Etat, ni son maître d’œuvre (Naval Group) ni sa compagnie d’assurance ne semblent en procès.

        La ventilation des sommes d’argent dont il est question relèveraient donc des modes non-contentieux de règlement des différends. En clair, les gens se mettent d’accord pour savoir qui paye quoi, les reconnaissances de responsabilité ou l’imputation des torts n’étant pas un objectif premier à ce stade.

        Ici, l’assureur met 50. Pourquoi il verse quelque chose? Pourquoi ce montant et pas un autre? On ne sait pas. Tout ce qu’on sait, c’est que lorsqu’un assureur verse une indemnisation c’est que:
        – Dans son principe, il admet que le dommage est assuré
        – Dans son montant, le chiffre est compris dans une franchise, s’il y en a une, et dans une limite de garantie (il y en a toujours).

        On ne sait pas si le versement de cette somme intervient à titre provisionnel, comme il est de coutume en matière d’assurance (en attendant que les parties soient fixées sur le montant définitif du préjudice global), ou si elle intervient de façon transactionnelle pour solde de tout compte, ou alors j’ai loupé l’info.

        Par ailleurs, l’Etat étant son propre assureur, il assume le risque financier pour le surplus, soit 120. Là encore, je ne sais pas s’il s’agit d’une somme transactionnelle (Naval Group qui va réparer le sous-marin d’après ce que je comprends, a pu volontairement forfaitiser ce prix à titre transactionnel) ou s’il ne s’agit que d’un simple devis provisoire, personne n’étant réellement sûr du montant futur des travaux s’il y a des complications.

        Auquel cas, le risque financier serait de 120+1+2+3, etc. Un truc à rallonge, quoi.

        Ce que je comprends sans en être sûr:
        – L’assureur verse 50 pour solde de tout compte
        – Les travaux de réparation de la coque, c’est 120 payé par l’Etat mais pas plus, à charge pour Naval Group de les réaliser pour ce prix quelles que soient les éventuelles complications et avec une date de livraison ferme. Donc un forfait.

        En fait, c’est « qui casse répare », pour un prix forfaitisé.

        Et il y aurait une transaction: au moins un écrit signé sur un bout de nappe en papier. Plus probablement une liasse de 10 cm d’épaisseur de feuilles A4 recto-verso taille de police 12.

        Mais je ne sais pas du tout qui assume le risque industriel: si le soum n’est pas réparable en définitive, qui paye quoi? Je ne sais pas. Je pense qu’ils ont dû évaluer un risque industriel faible à raisonnable et se dire ok on part comme ça et si ça foire, tant pis: on aura mis 120 millions d’euros dans une épave, mais au moins on aura essayé.

        On peut cependant supposer que Naval Group assume partiellement le risque industriel en minorant le prix: 120 ME, c’est étonnamment peu cher d’après ce que je comprends…

        Mais je ne suis sûr de rien.

    • EchoDelta dit :

      50 Millions correspond au plafond classique des assureurs. Augmenter le plafond revient à augmenter démesurément la prime d’assurance. Sachant que c’est l’assurance prise pour le chantier, sinon l’état est son propre assureur.

    • Wagdoox dit :

      En parti puisque le navire reste sous la responsabilite de l’armée. Mais surtout l’assureur peut pas faire plus sous peine de mettre la clé sous la porte.

  7. ScopeWizard dit :

    Bon , ben c’ est du bricolage par rafistolage , rien de révolutionnaire là-dedans ; le SNA est endommagé mais pas au point d’ être bon à jeter donc on récupère sur l’ un ou sur l’ autre ce qui peut servir , voilà tout .

    Par contre , toujours pareil : quid du tarif compté par rapport au tarif le plus « honnête » compte tenu de ce qu’ il y a à faire comme travaux , y a t-il eu un devis , a t-on prévu une marge en cas d’ imprévu ?
    Hein ?
    Ben , c’ est avec ton pognon , mon gars ; ne l’ oublie pas …………..

    • Jolindien dit :

      « Voilà tout »
      On a l’impression que ça vous fait c**** que des ingénieurs aient trouvé une solution élégante, économique et intelligente.
      On a l’impression in fine que vous aimez surtout bien vous plaindre.

      • ScopeWizard dit :

        @Jolindien

        Tenez , en y réfléchissant , je crois avoir trouvé une piste ………..

         » Je dis en premier lieu ‘nous pouvons’ car le chemin qui s’ouvre devant nous est long et ardu. Cette décision ne sous-estime aucune difficulté. Elle affirme une ambition et la confiance en notre ressource et nos capacités collectives. Elle sera réévaluée à chaque étape de la réparation, à l’aune des expertises et de nos exigences sur lesquelles nous ne transigerons pas », a déclaré la ministre. »

        Voyez , je pense avoir en fait pris le contre-point de cette façon d’ exprimer de façon si ampoulée , si tarabiscotée , en réalité quelque chose de très simple .
        N’ étant guère fana du baratin , dire à la place : « « Nous pouvons réparer la Perle et nous allons la réparer . Je dis en premier lieu ‘nous pouvons’ car cela comportera son lot de difficultés . Je mesure tout le poids de cette décision et veillerai qu’ à chaque étape la mobilisation en moyens comme en personnels soit maximale .
        Le maintien de la confiance mutuelle entre le décideur et nos équipes de spécialistes de si haut niveau est à ce prix . »
        ou un truc dans le genre ……………

        ………….m’ aurait parfaitement convenu plutôt que ce verbiage estampillé « marketing » à la con .

      • ScopeWizard dit :

        @Jolindien

        Pire que ça ; à présent et en y réfléchissant à deux fois , je m’ aperçois que lorsque Parly parla , elle tint en réalité une sorte de double-langage ………….

        Comparée à ma modeste formulation de substitution que j’ ai voulu plus claire , plus courte et plus concise , celle de la voix de son maître est nettement moins équilibrée exprimant en filigrane une non-confiance en ses équipes de réparations …………

        Or , personnellement , c’ est plutôt en la ministre et en ce gouvernement de parvenus prétentieux engoncés dans leur idéologie et qui démontre si fort son incompétence que j’ ai tendance à n’ avoir point confiance , voyez vous…………..

        Hein ?
        Ah ben fallait pas me lancer ………… d’ autant que je m’ étais si agréablement assoupi ; en trio en plus , a t-on idée , enfin !

        La prochaine fois , laissez donc roupiller le Scope …………. 😉

    • EchoDelta dit :

      Scope : bien souvent ce n’est pas intéressant d’acheter trop bon marché.

    • Courmaceul dit :

      « Bon , ben c’ est du bricolage par rafistolage » Naval Group appréciera votre saillie.

    • ScopeWizard dit :

      Hé ho , les gars ! ♫ on rentre du boulot ♫ la la la la ♫……….. 🙂

      On se calme et on boit chaud , les réflexes à la con mais sans apporter de réponse à une question pourtant posée , ça va , je connais ………..

      Je vous ferai donc observer que je n’ ai JAMAIS dit qu’ il s’ agissait d’ une réparation au rabais ou qu’ elle n’ avait rien à voir avec le « high tech »………………

      Par conséquent , y voir une appréciation si dévalorisante me paraît quelque peu « excessif » pour ne pas dire capillotracté par une certaine dose de mauvaise humeur collégiale dont je ne pense point être responsable…………

      Donc , non , tout ça ne me fait pas machin ou chose , d’ ailleurs je me demande bien pourquoi cela devrait m’ inspirer de tels sentiments ; je constate et espère que ladite solution trouvée sera aussi élégante qu’ intelligente qu’ économique qu’ annoncé , ce dont -ô crime de lèse-majesté- je me permets de douter……….

      Et accessoirement , qu’ elle sera durable et solide histoire que nos braves petits matelots qui vont sous l’ eau aient à chaque fois que nécessaire toutes les chances de remonter à la surface voire même ( soyons fous ) de rentrer à chaque fois sains et saufs de leurs diverses missions de patrouille ………
      Je sais ; c’ est osé !

      En attendant , je persiste et je signe ( préparez vite le poteau d’ exécution , il va y avoir matière ) , ce n’ est pas de 6 SNA dont nous aurions besoin , mais d’ un minimum de 8 , ce que cet « incident » a parfaitement mis en évidence .

      Voilà ………..

      En joue ………. 😉

    • Joe dit :

      Sinon, à part des interventions toujours insipides, sans valeurs et n’apportant rien au débat, ça vous arrive de retenir votre logorrhée ? Je passe sur votre style d’écriture irritant pour la rétine.

      Sinon, je vous propose d’aller apporter votre expertise financière relative aux travaux marins aux services de l’état.

      A défaut, merci d’arrêter de pourrir la section commentaire.

      • ScopeWizard dit :

        @Joe

        Vous voulez jouer à quoi ? Au garde-champêtre ?

        Eh ben , on va y jouer .

        « Sinon, à part des interventions toujours insipides, sans valeurs et n’apportant rien au débat, »

        Ça voyez vous , ce n’ est qu’ un point de vue et donc sa valeur ne dépasse pas celle d’ un point de vue , le vôtre………
        Comme vous ne vous présentez pas autrement qu’ en bon blaireau lambda , bof !

        « ça vous arrive de retenir votre logorrhée ? »

        Appréciation personnelle une fois de plus : traiter ce que j’ écris de « logorrhée »……..

        Donc ce qui suit pour vous serait une logorrhée ………..
        « Bon , ben c’ est du bricolage par rafistolage , rien de révolutionnaire là-dedans ; le SNA est endommagé mais pas au point d’ être bon à jeter donc on récupère sur l’ un ou sur l’ autre ce qui peut servir , voilà tout .

        Par contre , toujours pareil : quid du tarif compté par rapport au tarif le plus « honnête » compte tenu de ce qu’ il y a à faire comme travaux , y a t-il eu un devis , a t-on prévu une marge en cas d’ imprévu ?
        Hein ?
        Ben , c’ est avec ton pognon , mon gars ; ne l’ oublie pas ………….. »

        Intéressant ; je vous suggère donc de bien vérifier le sens de ce terme que visiblement vous ne connaissez pas ou si peu .

        « Je passe sur votre style d’écriture irritant pour la rétine. »

        Oui , je vous l’ accorde ; parfois il m’ agace aussi mais je puis vous assurer que ce n’ est pas faute d’ essayer , malheureusement ce n’ est pas toujours facile .

        « Sinon, je vous propose d’aller apporter votre expertise financière relative aux travaux marins aux services de l’état. »

        Heu oui ……….. et elle est où la logique ?
        Je pose une question subdivisée en trois parties , et il se trouve que j’ attends toujours une réponse , au moins une que pas un seul d’ entre-vous n’ a été foutu d’ apporter , pas même un élément .
        Bref , comme « expertise financière » dont soit-disant je suis l’ auteur , reconnaissez qu’il y a mieux ………………

        « A défaut, merci d’arrêter de pourrir la section commentaire. »

        Encore une appréciation des choses toute personnelle ?

        Qu’ est ce que je veux dire ………….
        Ah oui ; vous souvenez vous que nous sommes en DÉMOCRATIE elle même fondée entre-autres sur le respect du débat d’ idées ?

        Non ? pas trop , c’ est loin ?

        Ah , bah ; ça ne m’ étonne pas ………….

        ALOHA et bonjour chez vous ! 🙂

        • Joe dit :

          « Y’a t-il eu un devis? A t-on compté une marge en cas d’imprévue? » Sérieusement? Ce sont vraiment ça vos questions pertinentes auxquelles « personnes n’a été foutu d’apporter une réponse »? Vous êtes comme l’idiot du village au fin fond de la réunion qui pose une question sur un sujet dont il ne comprend même pas le titre.
          Quand on a pas le fond (même si vous le toucher), on essaie au moins de mettre la forme avec un style d’écriture à minima correct; un écolier en élémentaire comprend la structure en phrases et paragraphes. Avec un peu d’effort (et beaucoup d’aide), vous devriez y arriver.

          Essayer de paraître intelligent ne fait pas de vous quelqu’un de brillant.

          • ScopeWizard dit :

            Ah puis j’ oubliais ……………

            « Essayer de paraître intelligent ne fait pas de vous quelqu’un de brillant. »

            Désolé mais je ne m’ appelle pas Macron ou Hollande ou Mélenchon pour ne citer que ces trois champions ; je me garde précisément de jouer à ces jeux de cons qui s’ imaginent que « paraître » correspond à la réalité et surtout que les concernant c’ est ce que gobera une majorité .

            Donc , en gros , je n’ en ai strictement rien à faire ; que je sois intelligent , surdoué , complètement con ou demeuré neu-neu , ne regarde que moi sachant qu’ être « brillant » ne m’ a jamais effleuré , je n’ ai pas d’ambitions de ce genre , je laisse ces compétitions à d’ autres , fort heureusement je me contente avec beaucoup beaucoup moins .

            Il y a ceux qui veulent rouler en Ferrari ou dans un véhicule bardé de « high tech » dernier cri histoire d’ épater la galerie ou de se prouver à quel point ils sont des individus en phase de leur siècle , et ceux à qui une voiture moderne confortable même puissante mais qu’ ils maîtrisent , suffit amplement .

            Deux visions , deux conceptions qui si elles s’ opposent n’ ont pas nécessairement vocation à s’ affronter .

            Sur ce ; démerdez-vous …………..

        • ScopeWizard dit :

          @Joe

          Misère , mais qu’ il est pénible celui-là ………..

          Je vais donc derechef vous mettre les choses bien au point : primo , mes questions sont idiotes et je suis idiot , très bien , sachez que je n’ en ai strictement rien à cirer surtout venant de vous , par contre je constate qu’ à part porter un jugement de valeur aussi gratuit qu’ irrespectueux et les trouver grandement stupides , vous n’ y répondez pas .

          Secundo , je me fiche éperdument de mon style d’ écriture , il est ce qu’ il est au moment où il l’ est ; s’il ne vous plaît pas , personne ne vous force à lire , personne ; donc ne faites pas porter aux autres le fardeau de vos propres contradictions .

          Sur ce , allez vous faire peindre !

          Et il ne sert à rien de changer de pseudo …………..

  8. dolgan dit :

    Je ne doute pas un instant que tous nos experts au doigt mouillé qui avaient affirmé que c’était impossible vont se précipiter pour faire leur mea-culpa en commentaire de cet article.

    • Frede6 dit :

      Personellement, je vois toujours cette opération comme difficile et impossible à tenir dans les delais annoncé. La découpe/soudure est ‘courante’ et son succès est liée au professionnalisme des soudeurs. Par contre, les reconnexions internes me semblent autrement plus sujettes aux aléas car les cables / les collecteurs de la tranche arrière ont aussi subit la chaleur.

    • Wagdoox dit :

      On parle quand même de prendre un sous marin de couper en deux, d’en prendre un autre de faire la même chose. Et de coller les deux ensemble. Rien de certain d’ailleurs la ministre le dit elle même, Il faudra une confirmation technique et politique à chaque étape.
      Perso j’attendrais encore encore avant de m’avancer.

  9. Bloodasp dit :

    La perle réparable en 6 mois pour la modique somme de 70M€ de notre poche, ça va c’est raisonnable…

  10. oshibori dit :

    celas fait un moment que je me le dis mais dans ce gouvernement la seul qui fait le taf et en plus qui le fait bien ces notre ministre des armées.

    • LEONARD dit :

      Vrai, mais à relativiser.
      On est toujours plus populaire quand le budget augmente, et il n’augmente pas que Grâce à elle. Elle surfe sur les circonstances, mais elle le fait bien.

      • ScopeWizard dit :

        @LEONARD

        Ce que je « pressens » et tel que je m’ en étais ouvert il y a quelques semaines sur cette antenne , c’ est surtout que cette pauvre France n’ a plus les moyens de se permettre un second confinement , or , avec tous les trous que ce gouvernement multiplie dans la raquette , c’ est malheureusement très clairement ce qui va se passer , et ce , pour une durée probablement assez longue ……………

        C’ est quelque chose qu’ évidemment je ne souhaite pas , mais force est de constater que nous y allons tout droit .

        Par conséquent , si certaines grosses entreprises structurées en groupes sauront y résister tel LVMH ( qui quelque part par sa large diffusion notamment via le « bling bling » s’ inscrit dans la « nouvelle économie » si chère au Macronisme sachant que l’ industrie du « luxe » le serait à son corps défendant ) , en revanche pour d’ autres ce sera cataclysmique , l’ effort à fournir afin d’ éviter un naufrage allant jusqu’ à une possible faillite de l’ État ( défaut de paiement ) sera donc considérable , que dis-je immense , et il y a fort à parier que l’ aide des banques centrales va nous amener à une dévalorisation de la monnaie à savoir l’ Euro …………

        C’ est ainsi que je crains fort que le budget de la Défense finisse par trinquer comme jamais , voire nous conduise à une situation analogue à celle des Anglais .

        Bref , loin de moi l’ envie de pavoiser …………….

        Sur ce , merci Mac ; excellente gestion !

      • E-Faystos dit :

        @ LEONARD
        le budget augmenté mais comme le nombre de missions explose, il est toujours sous tension.
        Si l’armée gagné légèrement en niveau de train de vie, c’est à cause du déficit de personnels. Les sommes économisés dont dérisoires face aux budget total, mais permettent de mettre du beurre dans l’ordinaire.
        Néanmoins, Mme Parly ne se berce pas d’illusions puisqu’elle a analysé la tendance et révélée à la commission.
        Au demeurant, son volontarisme sur les dossiers est manifeste: mais en politique, cela ne suffit pas toujours.

    • Courmaceul dit :

      « la seul qui fait le taf » Les autres apprécieront. 🙂

  11. Lucy dit :

    Pourra-t-on avoir entièrement confiance?

    • R2D2 dit :

      Un sous marin ou un navire ce n’est pas une coque d’un seul tenant, tout a ete soudé. Donc là il y aura une soudure entre deux grosses parties.

    • Wagdoox dit :

      Il y aura des testes évidement.
      Pour l’instant, on en sait rien.

  12. v_atekor dit :

    Une demi perle avec un demi saphir… ça donne des idées pour Noël.

  13. Et notre sous-marin avec son énorme radôme à l’avant, qui a été percuté par un sous-marin..anglais? Et bien je ne trouve plus aucune photo sur le web?! C’est ballot. Bon aller, un petit coup de mastique et ça repart!

  14. Euclide dit :

    Pour les  » aficionados  » ( les amateurs passionnés) le Marquis de Seigneulay a refait surface.

  15. Thierry dit :

    « Dans le détail, cette réparation, qui mobilisera 300 personnes durant six mois »

    Moi j’aurais mis 1500 personnes durant 1 mois, on aurait pu même refaire à neuf les parties de la coque touché par l’incendie, mais comme l’argent tombe au compte goutte le curseur est placé sur la vitesse escargot et au final pas sur que coûte moins cher.
    ça n’est pourtant pas une période ou la France manque d’argent, et faire travailler des chômeurs qualifiés ça n’est pas un luxe en ce moment.

    • dolgan dit :

      Petit joueur. Moi je dit 100 000 personnes en 3 jours. Yakavraiscons. Pauvre france.

    • ji_louis dit :

      Il faut du personnel qualifié, un emploi du temps calibré… et ne pas se marcher sur les pieds. Un chantier naval, c’est grand, mais les coursives des navires ne le sont pas. Un plan de charge de construction ou réparation en chantier naval, c’est long et compliqué, et toutes les occasions de travailler en parallèle (plusieurs équipes en même temps sur autant de tâches différentes) sont utilisées. Aussi, quand « on » dit qu’il faut 300 personnes, c’est probablement qu’il n’est pas possible d’organiser le travail pour plus de gens.

    • Jolindien dit :

      « Moi j’aurais mis 1500 personnes durant 1 mois »
      Bon sang mais c’est bien sûr! Pourquoi n’y avoir pas pensé plus tôt? Je vous le demande……….

    • EchoDelta dit :

      Je pense que vous n’avez jamais gérer de projet d’envergure. Le nombre ne fait pas toujours la force et surtout l’efficacité. Et l’optimisation des ressources avec le juste nombre de personne est toujours recherché. Même si on avait plein d’argent il n’y aurais aucune raison de le gaspiller sans raison comme le font parfois les dictatures communistes : on voit d’ailleurs ou cela les a toute menée.
      Méditez bien un axiome des chefs de projet : « On a jamais le temps de bien faire, mais on trouve toujours le temps de refaire ».

    • PeterR dit :

      Une femme fait un bébé en neuf mois. Neuf femmes ne font pas un bébé en un mois. Axiome très connu en gestion de projet.
      On peut aussi ajouter :
      – les surcoûts en terme de coordination
      – le fait que dans un espace limité on ne peut multiplier les ressources à l’infini

  16. Lucien dit :

    Une idée de date pour la remise en service opérationnelle le cas échéant ?

  17. Paul Bismuth dit :

    Une hypothèse circule que les moyens industriels (soudeurs…) utilisés proviendront des chantiers Suffren qui devraient donc être retardés en conséquence:
    https://www.challenges.fr/entreprise/defense/comment-l-armee-va-sauver-le-sous-marin-perle_733849

    • scrominus dit :

      Au début on avait pensé récupérer les soudeurs du chantier de l’EPR de flamanville mais finalement on va prendre des mecs dont c’est le boulot

    • vno dit :

      Les coques sont soudées avec un automate, Les soudeurs manuels ne sont plus utilisés que pour les réparations de défauts de qualité de ces soudures (dans mes souvenirs ). Pour les tuyauteurs ( air comprimé, eau douce, hydraulique, ventilation ), cela ne me semble pas critique, Par contre les électriciens-câbleurs vont être en tension. Un renfort de Nantais inoccupés sur les paquebots a probablement été prévu. Les câbles qui vont être coupés et devrons être « reconnectés » sont très particuliers et demandent du personnel et du matériel particulier. le problème d’étanchéité au passage des cloisons dans la partie arrière et avant va entrainer de gros travaux d’accessibilité pour remplacer ces tubes en cuivre. Le sas avant du compartiment machine sera probablement à reconstruire sauf si la cloison de la soute à gas-oil est conservée pour des raisons qui touchent au confinement de la chaufferie, mais c’est jouer avec le risque de fuite interne. Pour le câblage « classique », je peux me tromper, mais celui du Saphir ne correspond pas à celui de la Perle. Ne pas oublier que les trois cent personnes vont travailler sur le Saphir et la Perle avec quelques mois de décalage, le temps que l’épave de la perle remonte à Cherbourg. Il est difficile de mettre plus de clinquantes techniciens en même temps sur un SNA, les travaux s’effectuerons probablement en trois équipes vu les délais. Sinon, c’est impossible à tenir et le seul avantage à mes yeux de ralentir le travail sur les Suffren pour la Perle, c’est si les essais du premier ont montré des insuffisances qu’il faut corriger avant le lancement du deuxième Suffren. ( d’habitude SNA ou SNLE ) ont fait avec jusqu’â la première IPER. Bien sur il va falloir un énorme travail de planification à une vitesse accélérée et des mesures de sécurité draconiennes pour éviter un deuxième incendie, mais surtout des accidents de personnel chez des gens extérieurs au chantier qui ne maîtriseront pas forcément les règles de sécurité pour le personnel sur ce type d’intervention.
      Ne pas oublier que la CGT des arsenaux, elle n’a pas besoin de renfort pour ralentir ou faire stopper le travail ! Sauf si la raison de l’incendie trouve sa source dans son travail de sape des mentalités à Toulon ?. La feuille de vinyl qui brule dans un endroit très ventilé, je veux bien, mais il manque la source d’énergie impossible à combattre que cette feuille a allumé et le fait que la commission de sureté nucléaire militaire ne remette pas en cause l’étude de sureté et l’aumône de l’assurance me semble suffisant pour penser que par » je m’en foutissisme » un ouvrier a stocké des liquides volatiles et inflammables à bord.

      • Fred dit :

        @ vno

        Hors sujet, mais tu semble bien informé, j’en profite :

        – Comment est résolu, sur un sous-marin la question de l’étanchéité de l’arbre d’hélice, soumis à une énorme pression ?
        – Est-ce qu’il y a à l’arrière du sous-marin, un compartiment lui-même sous pression pour résoudre ce problème ?

  18. NONO83 dit :

    Et c’est la société responsable de l’incendie qui paye ? 🙂

    • Gribeauval dit :

      50 millions par l’assureur de Naval Group, 70 millions à charge du ministère des armées. C’est écrit dans l’article, il suffit de lire.

  19. vrai_chasseur dit :

    En attendant le retour de la Perle et l’arrivée du Suffren, pour conserver la capacité opérationnelle de la marine il va inévitablement falloir prolonger la durée de vie d’un SNA actuel, ou ai-je mal compris ?
    Le Rubis peut-être ?

    • dolgan dit :

      Faut revoir les calendriers. il était question d’au moins 6 mois avant que l’incendie ait le moindre impact. j’ai plus les dates exactes en tête.

  20. Titeuf dit :

    La responsabilité légal est du ressort de Naval Group ou pas ?

  21. miaou dit :

    Saphir + Perle => Sarle ?

  22. Clem285 dit :

    Je suis assez étonné que l’assurance ne donne pas plus. Cela doit être le plafond max du contrat par rapport à la police d’assurance que paye Naval Group. Mais sur ce genre de chantier, ça me parait sous-dimensionné.

    • dolgan dit :

      A priori, c’est déjà bien qu’un assureur ait accepté d’y engager la main. Pas folle la guêpe, ils ont mis un plafond.

      • Frede6 dit :

        Personnelle suis étonné que l’assurance donne déjà… ca à l’air beaucoup plus rapide que pour nos petits sinistres d’ordre privé

      • Courmaceul dit :

        Certes mais que ce soit l’Etat qui verse le solde sans que les responsabilités soient explicitement annoncées; je suis dans le brouillard.

      • Frede6 dit :

        En l’occurrence il s’agit de contrat de droit privé puisqu’il s’agit de Naval Group. Mais ils ont aussi de bons juristes…
        D’après Meretmarine l’affaire n’est pas réglée. Ce serait NG qui prendrait à sa charge les 50M en espérant être remboursé par l’assureur. En théorie ca ne change rien à la belle histoire que l’on nous a raconté

  23. Devine dit :

    Et cet incendie etait de quelle origine ?

  24. Vincent Schall dit :

    Pourvu que cela tienne ?

  25. Adrien-BZH dit :

    120 millions de plus pour un batiment qui ne sera en fonction que 8 petites années avant son retrait… Ça me rappelle la frégate de classe Floréal sérieusement endommagé dans un port d’Afrique du Sud, frégate qui aurait du déjà être renouvellée aujourd’hui grâce à feu le programme batsimar, pour laquelle on avait aussi dépensé des millions! De l’argent gaspillé à mon sens.
    Je suis conscient de ne pas connaître tous les aboutissants du débat ayant amené à la décision de réparer la Perle.
    Cependant le format requis de notre Marine est de 8 SNA minimul, on fait le stric minimum avec seulement six (la respectable disponibilité de nos SNA est une performance à souligner!).
    De plus le Suffren sera meilleur en tout point à la classe Rubis (même si encore une fois on a manqué d’ambition dans le projet avec seulement 4 tubes lance-torpilles et pas de VLS!).
    Alors, de mon humble avis, la meilleure solution est de ne pas réparer la Perle, d’augmenter la commande de SNA Suffren à 8 (soit le minimum requis, l’idéal serait 10 quand même : 6 à Toulon et 4 à Brest… En terme de discrétion, d’espionnage et de renseignement, de projection de FS et dissuasion c’est autre chose qu’une Lafayette sous-armée quand même!) et dans le même sens accélérer la chaîne de production!
    Un doux rêveur…

    • Pour Info dit :

      Oui, faut pas rêver, on a déjà du mal à recruter du personnel pour 6 sous-marins …

    • Wagdoox dit :

      Comprenez vous même ce que vous écrivez. Augmenter le nombre de sna très bien mais ça ne changerait rien au problème du perle. Un sous marin commandé aujourd’hui sera livré dans 10 ans environ. Ça laissera toujours la Marine avec 5 sna pendant presque une décennie les équipes des snle se forment sur les sna.
      4 tubes lance torpilles c’est très bien, si on a une cadence suffisante ça peut égaler 6 lances torpilles. Les vls, on s’en fout, on aura jamais les munitions en nombres suffisent pour prétendre à balancer du mdcn en vls (c’est moins discret en plus).
      Ce qui peut être vraiment regrettable c’est l’absence dès mica à changement de milieux et surtout l’absence de torpille légère mu90 dans un rôle de torpille anti torpille.
      On dépense 120 millions ou 70 pour ne pas perdre sèchement 300 millions. 10 ans de carrière sur le prix d’acquisition.

  26. Loufi dit :

    La mascarade continue…
    Va pas falloir plonger trop profond.

  27. wagdoox dit :

    Le Saphir aura donc été le sous marin qui aura le plus longtemps servie la France,
    Sa coque encore plus …
    Il va falloir trouver 70 millions pour une feuille de plastique et un ampoule allumée…
    Ca reste très important, la formation des équipages de SNLE se fait sur SNA. En espérant qu’à l’avenir on arrêtera la politique du » strict nécessaire ».

    • vno dit :

      La formation des équipages de SNLE ne se fait pas sur SNA. Seul les officiers qui les commandent passe ensuite sur SNLE, et pas tous, c’est selon les casseroles. Pour le reste du personnel, ceux qui font la filière atomicien, peuvent effectivement se retrouver sur SNLE, mais généralement, en fonction des besoins, c’est plutôt l’inverse, ils ont plus de chance de se retrouver sur le porte-avion. Quelques maitres de central ou non atomiciens BS en fonction des démissions ou départ en cours anticipés à Brest pour le PAN voir les SNA dans les périodes critiques peuvent éventuellement combler des lacunes à Brest, mais généralement ils reviennent à Toulon pour boucher les trous que leur départ a causé. Il reste les oreilles d’or, mais il ne sont pas attachés à un type de bâtiment, ils tournent entre les sous-marins et les bâtiment ASM en fonction des missions.
      Cette légende parisienne (le budget des SNLE est « illimité) a causé beaucoup de problèmes de démissions et continu d’en causer, les conditions de travail et de rémunération étant très différentes. Généralement quant un connard civil ou militaire vient parler des avantages des sous-mariniers à Toulon, le prix des casquettes à carreau s’envole sans conséquence pour Brest. De plus, nombres de sous-mariniers sur SNA ne sont plus habilitables pour BREST.

  28. Royal Marine dit :

    La construction d’une coque de sous-marin, s’effectue bien en soudant des panneaux de coque épaisse en tronçons… Donc raboter 2 tronçons de coques après découpages des parties endommagées, ça doit pouvoir se faire. Si cet fait chez le constructeur, c’est à dire à Cherbourg, je ne pense pas que le risque soit très élevé…

  29. Daniel 1945 dit :

    Bon courage au futur équipage !

  30. J Féret dit :

    Et au final, le sous marin s’appelera Saphir ou Perle?

  31. pat 56 dit :

    Pourquoi la majeure partie du cout reste t il à la charge du ministère de la Défense ?
    La Marine confie à Naval Group un submersible en bon état, dans un chantier fermé, et récupère une épave …
    Et en plus il faut maintenant payer
    Si un garagiste me fait ça il va entendre parler du pays !
    Là ça a l’air de passer: je comprends les propos de Lecointre quand il dit que c’était une erreur

    • EchoDelta dit :

      Au final Naval Group reste une entreprise d’état donc de toute façon ce sera de l’argent qui sortira de la poche du contribuable, que croyez vous ?
      De plus les bâtiments de la marine sont fabriqué par tronçons soudés. Donc je pense que s’ils ont estimé que c’était possible, et faisable, pourquoi ne pas le faire ?
      Savez vous que pour chaque maintenant des gros équipements on découpe la coque des bateaux et des sous marins pour remettre un panneau après la maintenance ? Bref cela reste quand même des opérations dans les normes de ce qui se fait, sans occulter les difficultés potentielles.

    • vno dit :

      Pour ta voiture si le coût des travaux dépasse la valeur de l’Argus, ta voiture est classée épave et seulement si tu es assurée tout risque, tu touches une somme forfaitaire correspondant à la valeur résiduelle de l’épave. Même si c’est le garage qui a planté ta voiture. L’assureur devient propriétaire de l’épave. Epave qui dans le cas de la perle n’a aucune valeur malgré le coût des aciers qui la compose puisque radio-active et que le seul ferrailleur qui a le droit et les moyens matériels de la démanteler est actuellement l’état. Encore heureux que l’assurance ne nous oblige pas à racheter l’épave pour la remettre en état ! Non, me dites pas que c’est le cas ? C’est qui cette assurance ? qui a sa tête ?

      • ScopeWizard dit :

        @vno

        Oui , et donc , indépendamment de toute somme somme forfaitaire correspondant à la valeur résiduelle calculée pour être la plus basse possible , en devenant « propriétaire » de ce qui est classé comme épave , l’ assureur en dispose de facto .
        Par conséquent il te « baise » car du jour au lendemain et sans te laisser d’ autre choix , il te dépossède d’ un bien acquis légalement et pour lequel tu as déboursé une certaine somme en achat , entretien , réparations , carburant , assurance , taxes diverses , un bien que toi et toi seul devrait pouvoir choisir de conserver ou non……….

        Tu subis donc un double-préjudice de la part d’ un organisme auquel il est obligatoire de souscrire .

        Vive la liberté !

        Après , tu comprends pourquoi certains ne veulent surtout pas que le système change ; tant que tu seras à ce point « pigeon » , pour eux c’ est la poule aux œufs d’ or .

        Hein ?
        Ce que je pense des assureurs ?
        Que ce sont des voleurs .

        Maintenant , ils ne sont pas les seuls ; parmi tous ces bandits , dans le genre , au niveau du particulier , banques ou mutuelles sont très bien aussi………….

    • Courmaceul dit :

      nous sommes ici quelques uns à ne pas trop comprendre le montage financier.

  32. radionucleide dit :

    Madame la ministre a donc pris en compte mes recommandations

    http://www.opex360.com/2020/06/14/mme-parly-si-levaluation-des-degats-permet-de-considerer-que-la-perle-est-reparable-tout-sera-fait-pour/
    je la laisse choisir le SNA à cannibaliser

  33. pmm dit :

    « La decision sera réévaluée à chaque étape de la réparation  » : Apparemment la ministre n’a pas une confiance totale dans la reussite de l’operation …………!

  34. Perplexe dit :

    Bonjour,
    L’occasion, ne serait-ce qu’a titre de prototypage, de rajouter une section de 8 à 10 mètres équipée à la mode ssgn (7 tomahaw par lanceur vertical)…Le lifting pour qui prétend rentrer en premier ne se fait pas avec quelques MDCN…Dans l’état actuel de nos capacités, il faut rassembler toute la flotte…

  35. PeterR dit :

    J’imagine aussi qu’il y a un intérêt en terme de retex et de monté en compétences pour se lancer dans l’opération.
    Apprendre (il y aura forcément des choses à apprendre) à effectuer de grosses réparations peut toujours être utile. L’opération doit avoir « quelques » différences avec celle de construire un SM from scratch.

  36. Moogli dit :

    Claquer 70M pour raisons comptables courtermistes, sans créer d’emplois directs et annexes, de façon à maintenir un soum pendant ses 8 dernières années, je me lève et je dis bravo. J’aurais préféré perdre un ou deux ans de plus au début, pour gagner vingt ans de plus à la fin, sans parler de la capacité de projection opérationnelle.

    Sans parler de l’ouverture hypothétique d’une nouvelle chaîne de montage pour 1 seul classe Suffren, l’investissement annualisé sur la durée de vie et les garanties offensives militaires, est-il « ingénieux » ?

    6 SNA Suffren programmés et quelques Barracudas Mesma externalisés à l’Australie… puis nous sommes incapables d’envisager un 7e Suffren pour 30 ans. Tout ça parce qu’une partie avant veille de 25 ans va nous aider à rester opé pour 5 à 10 ans.

    Un joli calcul, une vision stratégique d’excellence irréfutable \o/. Ça + 3 FLF avec sonar actif sans torpille = on est refait ! Heureusement que ça n’impactera pas le défilé cosmique du 14 juillet. Les assiettes chaudes n’ont rien à craindre…

  37. Desty dit :

    Le cout d’un suffren est de 1 milliards d’euros par unité plus 3 milliards de R&D sur l’ensemble.
    Les SNA de la classe rubis qui ont déjà commencé à être démantelé ont servi respectivement 37 ans pour le Rubis et 35 ans pour le Saphir, la Perle est le plus neuf de la série et n’a que 27 ans, donc il pouvait encore potentiellement servir 10 ans avant l’accident.
    Pour 150M€ les réparations, ça vaut peut-être le cout de tenter si le résultat en sortie est comme neuf et qu’il n’y a pas de risque niveau sécurité en immersion. Autrement il va surement falloir mobiliser plus de fonds que ça à court terme pour accélérer le programme suffren.

  38. ScopeWizard dit :

    N’ importe quoi ! 😀

    Qu’ est ce que vous pouvez me faire rire avec vos histoires de noms …….. 🙂

    Donc , si j’ ai bien tout suivi les débats , l’ idée c’ est d’ arriver à un mix entre « Saphir » et « Perle »………..

    Allez , je tente : je propose donc le Saperle …………… dit l’ i-popette ……………

    Hein ? C’ est nul à c***r !?!

    Bon ouais , je sais , et même y a pas de doute ; mais c’ est justement pour ça que c’ est rigolo ! 😉

    • Euclide dit :

      Oui Scope , j’espère que vous avez passé un bon moment de téloche hier soir avec le film ‘ Le retour du héros ‘? C’était aussi rigolo.
      Quel est le rapport avec le ou la Perle. Rien m’enfin vous etes joyeux.

      • ScopeWizard dit :

        @Euclide

        Heu non , j’ ai plutôt révisé ma trigonométrie dans l’ espace ……………. 😉

        Le rapport ?

        Ben ; Saphir + Perle = le Saperl………. oui , heu ……. ben………p’ têt pas tant que ça finalement………………

        Joyeux ? Un instant j’ aurais cru que d’ aucuns m’ auraient associé à …………
        https://www.youtube.com/watch?v=_CYeuNY-3e8

        Du coup , me voici soulagé ! 🙂

    • PeterR dit :

      L’humour est un signe d’intelligence. Dommage qu’il soit souvent mal compris. Je suis souvent mal compris. Je ne sais pas ce que je dois en conclure 😉

      PS : beaux échanges l’autre jour ! 🙂

      • ScopeWizard dit :

        @PeterR

        L’ humour est de toute façon en retrait et de plus en plus codifié mais dans un sens restreint et pas vraiment du meilleur goût , la finesse c’ est plus trop son truc .

        Que devez vous en conclure ?

        Que pensez vous que vous devriez en conclure , d’ après vous ?

        Rien ; que vous ne ferez jamais l’ unanimité ni POUR ni CONTRE dès lors que vous exprimez quelque chose , une idée , surtout si celle-ci n’ est pas dans le sens du courant ou sujette à polémique .

        Qu’ il ne sert strictement à rien de vous échiner à essayer de plaire au plus grand nombre si tel n’ est pas votre but , que vous devez rester vous même car comme nous tous vous êtes le résultat d’ une somme de parties qui a fait de vous ce que vous êtes et dont vous n’ avez pas à vous sentir fautif ou à rougir , ça ne présente aucun intérêt mais risque de vous déstabiliser .

        Maintenant , si en votre for intérieur , vous estimez devoir changer ou vous améliorer par rapport à ceci ou cela ou juste dissiper un malentendu voire faire un premier pas vers tel ou tel , là c’ est vous que ça regarde , personne d’ autre .

        Et donc , il vous appartient de résoudre vos équations sachant que rien ne vous empêche de demander ou seulement d’ espérer un simple coup de main parfois libérateur .

        Oui , beaux échanges 🙂 ; malheureusement pour ce qui me concerne je suis souvent pris par le temps et quasiment dans l’ obligation de « sabrer » voire de carrément zapper , et je n’ aime pas ça .

        Quant à l’ autre burnous méga-boursoufflé avec qui vous jouâtes aux duellistes épéistes sur l’ autre fil , je vous en dirai plus bientôt , mon sentiment à son propos ……….. guère reluisant du reste ! Mais bon , le doute était-il seulement permis ? 😉

        À revoir …………
        https://www.youtube.com/watch?v=lT0ZVgJ8XXY

  39. sentinelle dit :

    Les sous marin sont construits par anneaux ou est le problème pour le chantier de retirer un tronçon et dans souder un nouveau comme sur un neuf c’est leur travail quotidien !

  40. Frédéric dit :

    Signalons la présentation du nouveau submersible autonome de l’IFREMER capable de descendre jusqu’à 6000 m. On va finir par avoir autant de drones dans les mers que dans les airs
    https://www.20minutes.fr/sciences/2892059-20201023-ulyx-nouveau-sous-marin-francais-autonome-surpuissant-permet-explorer-profondeurs