Turgis & Gaillard dévoile le Kraken, une embarcation d’assaut optimisée pour les forces spéciales

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

57 contributions

  1. Félix GARCIA dit :

    Hydroptère, le bateau qui vole – Thalassa (reportage complet)
    https://www.youtube.com/watch?v=hdifNI354yE

    Cordialement,
    Félix GARCIA

  2. xorminet dit :

    idée originale mais qui va poser un problème pour l’aerolargage et l’embarquement sur bateau

    • Royal Marine dit :

      Regardez la 2 ème photo de l’article… C’est peut être la réponse à votre question…

      • dolgan dit :

        Ben non, la deuxième photo illustre parfaitement que l’embarquement sur navire ou aérolargage, ça va être très très compliqué.

        • John dit :

          Je suis peut-être bête, mais je ne vois pas en quoi cela va poser problème.
          Oui il est possible qu’il faille redimensionner certains éléments sur navire, ou faire les choses différemment. Mais si l’intérêt opérationnel est là, pourquoi ne pas l’inclure dans les prochains navires.
          Mais avant de parler de redimensionnement des navires, il faut voir comment les foils seront rétractables.
          Partir du principe que le concepteur qui a et qui va investir(investissement énorme pour une PME) dans la mise au point d’un prototype de ce genre n’ait même pas pensé aux contraintes de volume, c’est un peu arrogant.
          Les 2 vues d’artiste montrent le Kraken en opération. Pour le reste, ce lien donne une idée. Et il me semble que ça devrait entrer dans les gabarits, car ils annoncent que les bossoirs prévus pour les ECUME permettent la mise en oeuvre du Kraken.

      • Requin dit :

        Bin non, justement, elle montre au contraire le problème. Là, c’est clair que c’est pas embarquable sur une frégate.

  3. R2D2 dit :

    « SSA-1101 Gerfaut »
    J’avais eu un coup de coeur pour ce projet là à l’époque. Dommage que cela n’ait pas eu de lendemain…
    Pourtant un Hercules équipés avec 8 AASM avec un pod de visée (donc intégration facilitée) + télécommunication & Co aurait eu toute sa place au Sahel. Bien plus que les M2000 ou les Rafales. Mais je suppose que cela ferait doublon avec les Atlantiques modernisés.

  4. norbert dit :

    Encore un nouveau prototype bidon comme les sea bubbles qui devaient voler sur la Seine à un mètre au dessus de l’eau . L’état et la mairie de Paris ont mis des millions d’euros dans ce projet et le concepteur vient de vendre ses parts, et se retire sans qu’aucun média ne se soit intrigué de cette arnaque digne des avions renifleurs. Quand à ce prototype , 250 nautiques à 50 noeuds , avec simplement des batteries , j’espère qu’avant de payer on va vérifier, car çà sent le piège à subventions, la France sait bien faire dans ce domaine !!!!!

    • Kural dit :

      Ce n’est pas une arnaque si ont dépense des millions dans un projet et que il échoue, sa arrive tout les jours, pour une entreprise qui réussit des centaine échoue, des dizaine de milliard sont « gaspillé » chaque année dans le monde pour des projet qui n’aboutiront pas, c’est tout sauf une arnaque, ont appelle cela prendre le risque, sans ce gout du risque ont aurait jamais eu microsoft, google, apple, sony, ikea etc etc, que des entreprise qui ont abandonné leurs étude/métier pour prendre un risque, (concernant sony c’est une entreprise japonaise après la deuxième guerre mondiale, c’est 2 type qui ce sont rencontré et qui ce sont lancé dans l’aventure sans aucune garanti) elle fournissait même les 1/4 des revenus du pays a une période, si ont prend ton point de vue alors toute c’est entreprise sont des « arnaque » réussis? 🙂

      Pour terminer concernant les piège à subvention 2 chose, si vous préféré évité cela en étant une dictature allez en corée du nord 🙂 deuxièmement d’autre pays nous surpasse largement dans les subvention foireuse (l’union européenne ou les état-unis par exemple) la preuve la majorité des grande entreprise sont américaine sa signifie que toujours selon ta logique ils sont les champion des subvention les américain vue que ils dépense beaucoup plus que nous dans des « arnaque » 😉

      • norbert dit :

        Le problème de tous ces projets dits innovants, c’est qu’ils sont arbitrés par des énarques issues des sciences sociales et non des écoles d’ingénieurs. Nous avons des milliers d’ingénieurs de l’armement de grand talent qui sont peu utilisés pour leurs compétences. Aujourd’hui, tout ce qui est électrique semble miraculeux, et nos bobos sont tout de suite prêts à signer. Ce projet à 12 hommes équipés plus armement , pour 250 nautiques à 50 noeuds avec pour seule énergie , des batteries me parait douteux. J’espère pour le contribuable me tromper, la suite nous donnera la réponse.

        • Alexandre dit :

          @Norbert : L’ENA forme des assistantes sociales c’est bien connus… Ce sont des administrateurs qui ont pour plus de la moitié une formation en économie et dans la finance et qui finiront pour plus de la moitié à Bercy. Vous pouvez ne pas etre daccord avec les choix budgétaires mais inutiles d’en appeler à de l’amateurisme de leurs part (en dénigrant au passage les sciences sociales qui semblent etre devenues un exutoire pour nos 60 millions de présidents). Et oui ce n’est pas aux ingénieurs de décider ou l’on met des centaines de millions d’euros, c’est aux administrateurs de le faire. Et croyez bien que les marges de manoueuvres sont assez réduites et que non ils ne versent pas des subvensions justes parceque eux meme pensent que c’est une bonne idée….

          • norbert dit :

            Je persiste à penser que les sciences sociales sans numerus clausus , sont le drame de la France. Ces milliers de jeunes que l’on « parque » dans ces filières sans avenir sont une des raisons du niveau du chômage des jeunes. Ces bac plus 5 qui passent des concours de catégorie C de la fonction publique , sont le résultat de cette éducation nationale qui snobe l’apprentissage pour conserver les rentes de situations. Mais on s’éloigne du sujet !!!!!

      • Vroom dit :

        Mais faites un effort d’orthographe… Cela ne donne pas envie de décrypter ce que vous cherchez à démontrer, avec autant de fautes…..

    • Gradlon dit :

      Cette société vient de rénover à titre de prototype un blindé de la gendarmerie (Vbrg) avec très grand succès et à un coût très intéressant (moteur,blindage,boîte de vitesse)
      Son bureau d’études semble particulièrement performant

    • WaterBoy dit :

      Sur un bout de table, en terme de puissance et d’énergie, pour un navire sur foils, on ets dans les bos ordres de grandeurs.
      L « arnaque » est au mieux sur 10% d’autonomie, si les réglages s’avèrent plus compliqués que prévu. C’est tout à fait raisonnable comme prise de risque. Risque pris par BPI qui peut appeler la DGA, qui dispose d’un panel d’experts, rappelons le. Le choix n’est pas fait en aveugle sur des vagues promesses.

    • Féli dit :

      Je pense qu’il y a 2 motorisations, l’electrique pour les approches, le thermique pour le large.
      Ce ci dit à 50noeud, il vaut mieux une coque pontée, c’est plus sécurisée, surtout perché sur des foils. en cas de choc, sur un foil, c’est direct au tapis…

      • norbert dit :

        Si il y a deux motorisations, c’est encore pire car avec les moteurs thermiques plus électriques, batteries, réservoir de carburant, 12 soldats comme sur le croquis, on atteint une masse considérable qu’il faut propulser sur des foils , avec deux propulseurs sur foil plus une hélice centrale en version basse. Bref c’est bien une usine à subventions.

    • Vroom dit :

      Bon, j’aurais tendance à séparer vitesse max et autonomie, mais comme vous, les 450km d’endurance m’interpellent aussi…

    • John dit :

      Donc un vendeur qui vend ses parts, c’est un arnaqueur? Ça veut quand même dire qu’il y a un acheteur derrière…
      Et qui est l’investisseur? Des Suisses, Suédois et Américains. Et les fondateurs sont toujours actionnaires. Et les autres investisseurs sont la MAIF, Partech, Philippe Camus (DG Lagardère) et Henry Seydoux. Je ne vois rien d’alarmant dans tout ça, mais bon…
      D’autant plus que les nouveaux investisseurs sont des entreprises familiales, et parmi ces entreprises, en particulier en Suisse, il y a principalement des fournisseurs / futurs fournisseurs de Sea Bubbles.
      Bref… Quant aux millions du projets investis par Paris, vous en êtes sûr? La levée de fond de Sea Bubble a permis d’obtenir 10 millions. Et 10 millions permettent de développer les prototypes nécessaires.
      Et êtes vous sûrs qu’il y a des fonds publics français dans ce projet?
      ….
      Maintenant. concernant vos doutes pour les batteries. Parler de vitesse et de distance n’a pas le moindre intérêt pour juger de la viabilité des batteries si vous ne prenez pas à compte les technologies utilisées.
      Pour commencer, une embarcation « habituelle » n’a pas la place pour des batteries. Ici, c’est différent.
      Ensuite, le fait de ne pas avoir la coque en contact avec l’eau réduit les frottements et donc les besoins en énergie. Donc oui, c’est possible.

  5. philbeau dit :

    Une capacité d’innovation et un désir d’avancer indéniable dans ce pays ; l’autre face de la pièce , c’est le cloaque politique , là où les décisions se heurtent aux détenteurs d’intérêts . Le mur .

  6. dolgan dit :

    Il ne semble pas utilisable depuis un navire vu la place que prennent les aileront.
    .
    Et en usage terre-terre, ça réduit fortement le champs de possible.
    .
    Celà dit, c’est idéal pour envahir les Comores depuis Mayotte (2 navires remplis de FS devraient suffire). lol.
    .
    Pour la discrétion du navire, le premier paramètre qui compte c’est la discrétion radar. Là, ça pose problème vu sa hauteur.

    • Grosminet dit :

      hem…..

      Matériaux RAm,silence électronique,silence « tout court »,etc…ça vous parle,en matière de furtivité?
      parce que l’image d’illustration donne une vue d’artiste,et non de l’engin lui même……rien n’oblige à ce qu’il soit si haut sur pattes

      • dolgan dit :

        Je pars du principe que le fabricant est compétent et ne communique pas sur autre chose que ce qu’il a à vendre. Donc la vue d’artiste, pour moi, c’est ce que le fabricant a à vendre.
        .
        Rester sous la ligne d’horizon le plus longtemps possible, c’est mieux. Et ça n’exclue pas tout le reste.

        • Royal Marine dit :

          « Rester sous la ligne d’horizon le plus longtemps possible, c’est mieux. »
          En mer… On ne fait pas Fombec… Le milieux est mouvant (vagues), renvoie des faux échos (radar), à un horizon variable en fonction de l’humidité de l’air, de la brume, et de l’éclairage ambiant…
          Donc que l’on soit au niveau de l’eau, avec lame d’étrave, et splach sur chaque crête, ou 2 m au dessus en glissade discrète, quel est le mieux d’après vous?

    • Kural dit :

      Sa dépend quel navire, un navire de guerre lourd ou même un porte avions peut le transporter, sans oublier les navire de transport, les largage aérien d’avion etc etc, y’a rien de réduit au final.

      • dolgan dit :

        ça ne passe ni en longueur, ni en largeur sur nos navires de premier ou second rang. On est clairement sur des dimensions supérieures aux ecume NG.
        .
        Je doute que ça rentre ailleurs que dans le radier des PHA. Sans doute au prix d’un LCT en moins.
        .
        Il est conçu pour être largué? j’ai mal lu?

        • Aymard de Ledonner dit :

          C’est un concept. Ils montrent ce qu’ils sont capables de faire. Réduire légèrement la taille pour que l’embarcation soit déployable depuis une FREMM n’est pas un challenge insurmontable. Quand à l’aérolargage, sachant que l’ecume l’est, on doit pouvoir réaliser cela sans trop de difficultés également, au moins depuis un A400M.
          Les dimensions, une fois les bras portant les foils repliés, ne sont pas mentionnées donc vous vous avancez en disant que les dimensions sont très supérieures aux ecume NG.
          Quand CNIM a présenté ce qu’ils appelaient le L-CAT, les dimensions n’étaient pas forcément arrêtées. Ensuite ils ont réalisé l’EDAR qui est adapté pour rentrer dans le radier des PHA.
          Je vous trouve inhabituellement vindicatif sur ce coup. Laissez leur une chance de convaincre.

        • John dit :

          En lisant les commentaires, je suis impressionné des certitudes basées sur 2 images…
          Vous pensez bien qu’un concept comme celui-ci peut voir ses dimensions adaptées? La question de la longueur n’est pas une question en réalité…

      • Requin dit :

        Je vois mal ce qu’un truc pareil ferait sur un PA et surtout comment il serait mis à l’eau. Dans l’état, ce prototype pose bien un problème de largeur pour les navires.

    • WaterBoy dit :

      C’est un prototype. Cela permet de valider le concept.

      L’intégration avec un porteur se fera ultérieurement. Et de prime abord, il « suffit », d’une second articulation pour rentrer dans les navires existants. Rien d’insurmontable.

      • Requin dit :

        Je vous souhaite bien du plaisir pour faire « rentrer » cette embarcation sur une FREMM, une FLF ou une FDI.

  7. dolgan dit :

    Et comme c’est des incapables, ils essaient de tuer la population avec un virus à faible mortalité , à fort pouvoir contaminant et capable de se dissimuler chez de nombreux sujets asymptomatiques.
    .
    Totalement débile.

    • dolgan dit :

      Et qui tue principalement les gens qui ne sont plus en capacités de se reproduire (en tout cas pour ces dames). C’est vraiment des génies du mal.

  8. fond de gorge dit :

    tu nparle c’est pas nouveau ,EricTabarly avait des trucs comme cela son voilier
    il avait appelé cela des Foïls

    • Vroom dit :

      Qui a dit que c’était nouveau ? Les foils ont d’innombrables applications, voilier, ferry, planche à voile, surf, kite…..
      Par contre le concept d’avoir les propulseurs en bout de foils, c’est déjà moins courant.

  9. fond de gorge dit :

    https://www.ina.fr/video/CAA7900683401
    pas nouveau
    1979 Tabarly

  10. Kural dit :

    Déjà utilisé la même source pour plusieurs liens sa vous perd en crédibilité, ensuite ne sait pas si vous êtes au courant mais le virus covid a causé des milliard de perte pour seulement quelque centaine de mort, y’a pas de « vide » autre que celui du budget de l’état pour le coup…

    Pour finir en beauté je cite  »
    Certaines de ses analyses peuvent être discutables, mais elles ne peuvent laisser indifférents »

    donc ont résume vous utilisé 1 unique site pour 2 liens, pas de diversité des source donc, site non officielle non approuvé et qui n’a tellement pas de moyen crédible que y’a rien d’autre que une vielle police d’écriture sur un fond blanc, vous cité une personne qui est considéré comme discutable et même douteux par la majorité des expert pour parlé d’une théorie du complot du gouvernement qui fait le ménage grace au covid alors que le covid a fait perdre des milliard au gouvernement, le tout dans votre commentaire sans aucun argument n’i justification, et en ressortant un document de 1984 alors que ont est en 2020, non mais la je peut aussi vous fournir des liens comme quoi les n*zie existe encore et cherche toujours à dominé le monde en étant sur pluton… Un minimum de crédibilité sa serait bien à la place de cité des gens douteux 😉

    • Ricko dit :

      @Kural : Pour appuyer vos propos, les nazies ne sont pas sur pluton mais sur la face cachée de la lune. Il y a un film (http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19436061&cfilm=176586.html) qui le prouve.
      Merci Michel Dakar pour votre intervention humoristique sur ce cite. 😀

    • Vroom dit :

      « mais le virus covid a causé des milliard de perte pour seulement quelque centaine de mort, »
      Oui vous avez raison, 29000 morts cela fait plusieurs centaines…… Et si votre commentaire concernait le monde entier, c’est quelques centaines… de milliers.
      Et pour finir en beauté également, qui s’intéresse à des commentaires bourrés de fautes comme les vôtres ?
      Ne perdez pas votre temps, ou alors faites un effort si vous voulez être crédibles, c’est la moindre des choses.

  11. Daniel BESSON dit :

    @  » jyb  » : Vous aviez parfaitement défini le concept en avril 2019 sur ce blogue !

     » La seule nouveauté serait (peut etre?) les foils rétractables permettant de beacher mais là encore rien d’exceptionnel »

    http://www.opex360.com/2019/04/10/la-marine-americaine-developpe-aussi-un-hydroptere/

  12. vrai_chasseur dit :

    Le cahier des charges des commandos est simple : ‘rétractable ok – quand c’est rétracté on doit rien voir’
    alors ça cherche, ça cherche
    http://www.meretmarine.com/fr/content/lorient-seair-fait-voler-les-bateaux

  13. Carin dit :

    Je trouve cette approche intéressante… mais des foïls rétractables sous la coque (un peu comme un train d’atterrissage) supprimerait l’inconvénient de ces énormes boudins, et le résultat serait le même ( voir justement l’hydroptère), qui se soulève à partir d’une certaine vitesse.

    • John dit :

      Ces énormes boudins ont d’énormes qualités…
      La propulsion se faisant sous l’eau, l’émission d’infrarouge est quasiment nulle. La propulsion ayant lieu sous l’eau, pas la moindre émission sonore (ou à peine).
      Et d’ailleurs, ils permettent aussi d’embarquer suffisamment de batteries qui permettent une propulsion électrique.

  14. vieux margi dit :

    Le bon vieux système hydroptère….
    Pincez moi mais c’est Français ?
    Si je ne m abuse 2 personnes ont créé cette entreprise il y a peut de temps. Bravo
    En espérant que cela reste Français

    • John dit :

      Je ne comprends pas la peur du rachat par un investisseur venant d’ailleurs… Le siège social et les compétences restent sur place. L’investisseur n’a aucun intérêt à détruire ce qui a été fait

  15. alifyugamofh dit :

    guerre de dissuasion ?

  16. Clément dit :

    Si c’est ça leur arme virale, est bien on est tranquille ! Dire que les Japonais se sont embêtés à expérimenter la peste, la variole et d’autres maladies horribles, alors que (selon vous) un covid à faible mortalité suffit ! Le Sras peut aller se rhabiller !

  17. Aymard de Ledonner dit :

    @Daniel Besson et les autres
    Le fait d’utiliser des foils n’est bien sur pas nouveau mais les performances obtenues oui. Quelle vitesse max et quelle taille de vague max? Les premiers hydroptères ne naviguaient que par mer d’huile. Les foils sont d’ailleurs beaucoup plus imposants qu’habituellement et ils se replient.
    L’aspect propulsion hybride est intégré. On voit cela de plus en plus (Scarabé et même Griffon, chaland de servitude) mais sur ce type d’embarcation c’est nouveau.
    C’est assez incroyable cette constance dans le dénigrement. Vous êtes une sorte de disciple de Georges?

    • Daniel BESSON dit :

      Pourquoi m’agresser ?
      Ou avez vu un mot de dénigrement ? Ou avez vous vu une seule remarque ? Un seul commentaire d’ordre technique , sur des images de synthèse incomplètes en plus ?
      Je faisais simplement remarquer que  » jyb  » avait évoqué ce concept au cours d’une discussion sur les hydroptères il y a un an ! J’ai évidemment oublié le smiley pour éviter votre intervention agressive ;0(
      Relisez donc mon intervention avant de vous précipiter sur votre clavier et prenez votre LEXOMIL™ et si vous en avez les moyens , je ne les ai pas , faites un tour de KORMORAN™ !
      https://kormaran.com/product/
      Je vous assure ,  » planer  » en hydroptère- même sur une réplique de Volga 70 – cela vous rend zen .

      • Aymard de Ledonner dit :

        Cet engin permet une propulsion hybride à grande vitesse, chose qui n’existe pas actuellement dans le domaine maritime.
        Les propulseurs sont dans les foils ce qui permet à l’engin de déjauger complètement par rapport aux engins à foils plus classiques, ce qui est également complètement nouveau.
        Mais vous concluez avec un souverain mépris « La seule nouveauté serait (peut etre?) les foils rétractables permettant de beacher mais là encore rien d’exceptionnel ».
        Si ce n’est pas du dénigrement gratuit alors c’est quoi?

        • Daniel BESSON dit :

          Cit : [ Mais vous concluez avec un souverain mépris « La seule nouveauté serait (peut etre?) les foils rétractables permettant de beacher mais là encore rien d’exceptionnel ».
          Si ce n’est pas du dénigrement gratuit alors c’est quoi?]

          Une fois de plus apprenez à lire une contribution en ENTIER …. Avec le lien !
          C’est la seule chose que je peux répondre à votre agitation ….

  18. Comme toujours poyr ce genee de concept civil ou militaire, gros point d’interrogation sur le comportement en mer formée.

  19. papynuc dit :

    C’est hors sujet !

  20. HMX dit :

    L’idée est intéressante, les foils relevables plutôt ingénieux (la capacité de « beachage » est un plus). Pour aller au bout du concept, il faudrait concevoir des foils rétractables le long de la coque , qui rendraient l’engin plus facilement intégrable sur des navires, et pourraient permettre l’aérolargage. Encore un effort messieurs les ingénieurs !