Le ministère des Armées remet le mortier de 60 mm au goût du jour, avec un marché attribué à Hirtenberger Defence

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

103 contributions

  1. Toubou dit :

    Super nouvelle.
    Ce brave petit 60 …

    • GHOST dit :

      Vieux mais efficace pour saturer une zone avec des ressources logistiques limitées.. Avec un GPS, plus de precision et plus d´impact..

      • Montaudran dit :

        Bonjour,

        Quand je faisais mon service au 92eme RI à la fin des années 80 je ne me souviens pas d’une dotation en 60mm. Du 81 et du 120mm par contre.

  2. Stoltenberg dit :

    Avec ou sans transfert de technologies ? Je ne comprends pas qu’est-ce qui empêche nos décideurs d’exiger des offsets majeurs auprès des fournisseurs étrangers comme HK. Ceci pourrait concilier ceux qui sont pour et contre le matériel étranger.

    • dolgan dit :

      On exige pas un transfert de technologie. On paye pour un transfert de technologie.
      .
      en l’occurrence, je vois pas ce qu’il y a à transférer.

      • Stoltenberg dit :

        On exige lorsqu’on paye 🙂
        « Le client est roi » comme l’on dit. Ensuite, bien évidemment, il faut peut-être payer un peu plus cher. Pourquoi ne pas faire fabriquer ces mortiers (et d’autres équipements militaires que l’on ne sait visiblement plus fabriquer) par une entreprise française?

        • dolgan dit :

          Pourquoi aucune entreprise Fr n’a répondu?
          .
          Pas rentable pour une micro série. C’est pas les compétences dans ce domaine qui manquent.

    • oryzons dit :

      Lorsqu’il y a demande d’offsets cela coûte plus cher, beaucoup plus cher. Et les contrats sont une tanée à négocier et finaliser.
      Au final même comme cela il n’y a souvent pas moyen de réellement santionner si pas parfaitement respecté (demandez aux Belges sur les contrats F16 et maintenant F35).
      Tout cela implique donc des contrats à gros montants.

      Ici le contrat est petit, « l’offset » est donc réalisé avec un partenaire français.
      Après rien n’empêche une entreprise française de se lancer sur le marché.

      • Stoltenberg dit :

        Cela coûte plus cher – ça va de soi. Je pense qu’il pourrait être intéressant de demander à l’entreprise autrichienne soit, de transférer la production de ces mortiers en France, soit d’effectuer un transfert de technologies vers une entreprise française. Le coût du contrat aurait augmenté mais nos compétences dans ce domaine seraient au moins partiellement reconstruites.

    • MAS 36 dit :

      c’est quoi des  » offsets  » merci . Je connais « pots de vins »  » rétro-commissions  » mais pas Offsets.

      • Stoltenberg dit :

        Il n’y a rien d’illégal, voici la différence 🙂

        • Spirit of Bercy dit :

          Rien d’illégal ? Au contraire, c’est absolument illégal.
          C’est une atteinte directe, claire, nette et sans bavure au droit de la concurrence. Et pas n’importe lequel, le droit primaire de l’UE, qui proscrit entre autres toute intervention étatique pour forcer la localisation d’une production quelque part. La Commission européenne surveille les offset comme le lait sur le feu …
          … avec un succès mitigé, car en fait, c’est le droit du plus fort qui prévaut dans ce domaine.

          Donc disons plutôt : « illégal au sein de l’Union européenne, mais jouable si on est fort et discret ».

          • Stoltenberg dit :

            Votre commentaire est intéressant. Bien que ce que vous dites soit vrai en ce qui concerne les contrats civils, les contrats militaires font figure d’exception.
            Article 346 du traité de Lisbonne:
            1. Les dispositions des traités ne font pas obstacle aux règles ci-après:
            a) aucun État membre n’est tenu de fournir des renseignements dont il estimerait la divulgation contraire aux intérêts essentiels de sa sécurité,
            b) tout État membre peut prendre les mesures qu’il estime nécessaires à la protection des intérêts essentiels de sa sécurité et qui se rapportent à la production ou au commerce d’armes, de munitions et de matériel de guerre; ces mesures ne doivent pas altérer les conditions de la concurrence dans le marché intérieur en ce qui concerne les produits non destinés à des fins spécifiquement militaires.
            .
            La volonté de maintenir ou installer telle ou telle production militaire sur son sol fait clairement partie des « intérêts essentiels de la sécurité » et « se rapporte à la production ou au commerce d’armes, de munitions et de matériel de guerre ».
            .
            Les clauses d’offsets sont très courantes dans les contrats militaires signés par des pays européens avec des fournisseurs étrangers. Des entreprises comme Airbus n’hésitent généralement pas à proposer des retombées industrielles militaires aux pays acquéreurs. Il n’y a rien d’illégal.

      • Starbuck dit :

        Ce sont les transferts de technologie.

        • Czar dit :

          Pas forcément, ce peuvent être de simples garanties de produire tel pourcentage d’un programme chez le pays acheteur.

          • John dit :

            Pas seulement… Pour commencer, offset peut être traduit par « compensations ». Ces compensations sont en général standards aujourd’hui pour les gros contrats, surtout pratiquées par les pays développés, ou les grandes nations.
            Les compensations ne sont pas forcément liées au contrat directement. Il peut s’agir d’implanter une usine produisant des pièces pour un autre produit que le producteur vend.
            Toutes ces conditions sont modulables.
            Si un pays veut profiter des offsets pour développer des compétences locales dans le domaine dans lequel ils ont investi, alors oui, il y aura une exigence de participation industrielle au projet. C’est le cas de Saab au Brésil !
            Par contre, pour le Rafale en Inde:
            – Dassault: investissement dans un consortium avec Reliance Aerospace pour la production de pièces détachées pour le Rafale.
            Et confirmation d’assemblage local en cas de nouveau contrat !
            Initialement toutefois, l’idée était de produire des éléments pour les Falcon dans cette usine à Nagpur.
            – Safran: investissement en Inde pour la production de pièces détachées du moteur Leap. (aucun rapport direct avec le projet Rafale).

            Le problème de ces offsets c’est le non-respect.
            Souvent ces investissements n’atteignent pas même la moitié du contrat.

            Par contre, pour la France qui exporte bcp plus d’armement qu’elle n’en importe, elle a tout intérêt à ne pas exiger d’offsets, parce qu’en retour, il y en aura aussi, et ce sera des emplois en France perdus.
            Il y a plus à perdre qu’à gagner !

    • nexterience dit :

      Quelle technologie? Celle de notre mortier de 120 en moins bien?
      On importe , non à cause de l’absence de savoir faire, mais pour éviter d’investir dans l’étude et surtout les outils de production pour une quantité faible.

      • Stoltenberg dit :

        Je me demande justement si cette quantité est plus faible que celle qu’a commandée l’armée autrichienne.

    • Fredoo75 dit :

      D’après https://forcesoperations.com/le-mortier-m6-dhirtenberger-retenu-par-le-ministere-des-armees/
      « Remporté face à un unique autre concurrent, ce contrat sera réalisé en cotraitance avec l’équipementier Munitique, fondé en 2003 à Margival (Aisne) »

    • Starbuck dit :

      Il n’y a aucune technologie à transférer puisque nous la maîtrisons.

    • Graphite dit :

      Munitique est déjà associé à Hirtenberger Defence et vus la faible valeur du contrat,je ne m’attends même pas à de transfert technologique,ce genre de chose on sait les faire,Thales fabrique les mortiers de 120 et 81 mm pour l’armée donc pas besoin de transfère surtout pour un contrat aussi ridicule.
      Pour le coup,ça peut aider ces entreprises et leur donner une meilleur image niveau fournisseur en plus de donner une meilleur impression du gouvernement français niveau achat « hors nationale ».
      Franchement je vois pas ce que vous voulez chercher comme « transfert de technologie ou autre » dans ce genre de contrat.

  3. Olic dit :

    Bonjour,
    Quelles sont les conséquences tactiques du remplacement des LGI ?

    • dolgan dit :

      Je ne crois pas qu’il s’agisse d’un remplacement. Plutôt un complément.

    • jyb dit :

      @olic
      avant tout la précision. métrique pour le mortier… »décamétrique » pour le lgi. Et la portée.
      Mais je ne crois pas qu’on parle de remplacement, plutôt de compléments.

    • felipe dit :

      Plus grande portée. Munition plus performante. Plus grande gamme de munition ???? En fait ce sera toujours une question d’équilibre entre puissance et flexibilité, entre portée et lourdeur de déploiement. On avait déjà cette question en 1940 entre un lance grenade au niveau section et le mortier de 60 au niveau de la cie. La question du moment doit aussi tenir compte du rythme de la manoeuvre qui suppose aussi des appuis disponibles immédiatement. Si on veut du lourd , il faut des armes embarquées, type mepac. Le 81 est une belle armé qui est adaptée a la contre insurrection, moins a la. Coercition (délais de déploiement). Je pense que le 60 complète le 120 en prenant les deux bouts du spectre.

  4. JC dit :

    C’est cela l’Europe de la Défense, armements germaniques pour tout le monde ! Le père Adolf du haut de son tas de cendres doit bien jubiler.

    • joe dit :

      Pas sur avec une armée Israélienne plus puissante que l’armée Allemande et possédant la bombe atomique. Le problème des cendres d’Adolf c’est qu’elles sont mêlées à celles de millions d’innocents… et à mon avis je le vois plus en bas du tas de cendre plutôt qu’en haut.

    • MAS 36 dit :

      Dans le registre de l’insondable vous êtes également au sommet.

    • Ltikf dit :

      J’ai travaillé pour un sous traitant germanique il y a quelques années (matériel civil); en réunion de cadres, nous avons eu un discours durant lequel un des patrons a eu une envolée lyrique sur une future présence globale mondiale: à ce moment là il était comme tout seul sur scène, ne manquait plus que la moustache et la mappemonde… Ils ont des restes ! Lol

      • JC dit :

        « Ne vous réjouissez pas de la défaite du monstre car, à travers le monde qui l’installa, puis l’arrêta, la putain qui l’a engendré est toujours en chaleur », écrivait Bertolt Brecht.

        PS : pour les censeurs du jour, Halte au feu !

  5. Scipion dit :

    Je trouve que c’est une bonne idée.
    Le mortier est relativement simple d’utilisation, rustique et il apporte de la puissance de feu pour un coût que notre maigre budget peut supporter.
    J’ai cependant un regret: 120 unités je trouve que c’est un peu limité.

    • Kural dit :

      Il faut rajouter le programme scorpion ou certain véhicule seront également équipé d’artillerie, dans oublie les canin caesar… Ont est plus proche des 1000 que des 100…

    • Starbuck dit :

      Il devrait être en dotation au sein des sections d’infanterie. Au nombretour de 1 par section de combat donc 3 pour une compagnie. C’est effectivement un peu léger.
      Nous n’aurions pas dû nous séparer du 81. Plus lourd à transporter mai plus d’allonge et qui pète bien plus fort

  6. Raymond75 dit :

    On va pouvoir rétablir la paix, la liberté et la démocratie en Afghanistan.

    • Bangkapi dit :

      Fidèle au poste Raymond. Bravo !
      Quand il y a une annerie à dire on est sur de vous trouver.
      Faut continuer , cela distrait et on se dit qu’il y a encore plus cons que nous.

      • dompal dit :

        @ Bangkapi,
        Raymond n’est pas con, il est antimilitariste c’est pas pareil…………………même si le résultat est le même ! 😉 😉 😉

    • Vinz dit :

      Vous pourriez donner vos coordonnées GPS svp ? C’est pour des tests.

    • albatros24 dit :

      Il n’y aura plus besoin d’arme et d’armée le jour où l’homme ne sera plus un loup pour l’homme, c’est à dire jamais

  7. bruno dit :

    je rêve d’utiliser un mortier et comprendre le fonctionnement et surtout le ou la visée

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ je rêve d’utiliser un mortier et comprendre le fonctionnement et surtout le ou la visée ]

      Qui n’a pas été dans une SML n’a pas vécu !

      • Marc Mora dit :

        plateau 32, tambour 100, angle 60 , pointeur prêt !

        • sgt Morales dit :

          nous ç’était »piece prête » car outre le pointeur il y avait le chargeur et les approvisionneurs ,surtout au 120

        • dompal dit :

          @ Marc,
          Daniel parle de SML pas de Mo81 en section 00 ! 😉
          Comment dire ?…. on joue pas dans la même cour !!! 😉 🙂 🙂
          Ce serait comme comparer des aristos et des bouseux ! ;-)…..Nan, je déconne ! 🙂 🙂 🙂

  8. Thierry Faure dit :

    Super. Avec une dotation actuelle de 180 mortiers de 81 et 120 mortiers de 120 complete par ces 120 mortiers de 60 , l armée française va significativement augmenter sa puissance de feu et ce sans compter la cinquantaine de mortiers sous blindage en commande.

    • albatros24 dit :

      A condition qu’ils soient tous état de marche…
      Mais contre les russes ce n’est vraiment rien
      Et 50 Mo de 120 sur Griffon, c’est…ridicule

  9. Ah Ca ! dit :

    Ça fait quand même 283 000 euros par tube avec 1ere commande de munitions.
    Avec un petit lot et si on doit usiner toute les pièces ça ne devrait pas dépasser les 10 000 euros pour la fabrication des tubes en étant très généreux. Avec bien sur 3 ou 4 instruments a 100/200 balles pièces et un port USB.
    Donc il reste 273 000 pour les munitions. Et rien de spécial de ce coté .. A 50 balles l’obus ça en fait 5460 par tube… je doute que nous en avons reçus autant par tube…
    J’oubliais les Formateurs… laissez moi rire… une véritable blague

    En tous les cas, il semblerai que quelqu’un se soit grassement sucré.

    Pourquoi n’y a t il pas de PME françaises pour prendre ce joli contrat ? Là est la véritable question ?

    • albatros24 dit :

      Oui pourquoi ?
      Parce que nous n’avons plus d’industrie
      et que nos PME sont découragées notamment par des lois interdisant de produire des armes (loi de 2018) hormis certains grands groupes et par des règles d’appels d’offres biaisés pour avoir uniquement de gros producteurs étrangers
      Cela fait des décennies que cela dure, pas de raison de changer une « méthode qui gagne (beaucoup pour ses promoteurs) »

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ Avec un petit lot et si on doit usiner toute les pièces ça ne devrait pas dépasser les 10 000 euros pour la fabrication ]

      Bon ce n’est pas une copie du modèle 35 tout comme le LGI n’est pas une copie du  » Modèle 11  » Japonais de 1922 même s’il en est inspiré !
      Il y a une qualité minimum de l’acier à respecter sinon on risque de finir comme Matthew Furlong de l’IRA avec des morceaux de métal décalqués dans la figure .
      Mais c’est vrai qu’il faudrait regarder de près les améliorations apportées par rapport à une arme des années 70-80 par exemple pour se prononcer sur le surcout et votre remarque est légitime dans la mesure ou aujourd’hui la fabrication se fait sur MOCN .

    • Aleck971 dit :

      Parce qu’il n’y a tout simplement pas de PME française, et que ce n’était pas en dotation dans l’armée.

    • Clément dit :

      Vous oubliez le prix de la mise en production (construction du bâtiment, achat des machines, gestion, …).

    • Frédéric dit :

      Attention, il ne semble que le nombre de tubes soit indiqué dans l’annonce, peut être que cela en concerne bien plus que les 120 annoncés en 2017;

  10. ARONDEL dit :

    H.K, c’était 300 millions d’€ et c’est Aubert & Duval qui fournit l’acier de H.K World.

    Les offsets, c’est pour les gros contrats, et la France ne passe de gros contrats qu’avec les USA. ( E3, E2, Catapultes E.M, Reaper), et pour les offsets, c’est difficile, car :
    – La commande française est peanuts par rapport à la production U.S,
    – Le produit n’est pas concurrencé,
    – On est donc face à un fournisseur monopolistique.

    La bonne nouvelle, c’est qu’on produit encore une très grande majorité de nos équipements essentiels, et qu’en conséquence, on n’a pas un besoin vital des offsets, pratique réservée à ceux qui veulent acquérir à long terme une indépendance que nous avons déjà en grande partie.

    • MAS 36 dit :

      la signification de : OFFSET merci

      • Fred dit :

        @ MAS 36
        Un des sens de « offset » est « compensation » comme on peut le trouver dans tout bon dictionnaire anglais.
        Sur un contrat, on peut entendre : retour industriel et/ou de savoir-faire pour le pays acheteur (acception plus récente).

    • Fred dit :

      @ Plusdepognon
      Quand il ne s’agit pas d’une urgence opérationnelle, et que le plan de financement de la Loi de programmation ne le prévoit pas avant une date lointaine, je n’y vois pas de problème …

      • Plusdepognon dit :

        @ Fred
        Il s’agit d’équiper les forces spéciales pour qu’elles aient plus de punch, car il n’y aura pas toujours un soutien aérien pour faire la différence. C’était une toute petite enveloppe financière pour une véritable efficacité opérationnelle concrète.

  11. werf dit :

    3 ans pour en arriver là et combien de mois pour en disposer. C’est un bel exemple d’incompétence de la DGA qui est une administration pire que les autres et qui n’est pas dirigée ni contrôlée. La ministre ne fait preuve d’aucune autorité dans le même genre que Buzyn pas responsable directement et encore moins coupable de ses retards. Voilà la France d’aujourd’hui, chacun fait ce qu’il veut à tous les niveaux sans être inquiété le moins du monde. Un état en déliquescence…

    • Fred dit :

      @ werf
      Je n’ai aucun avis sur le travail de la DGA, mais je note que pour les urgences opérationnelle récentes (- 10 ans), elle a été très rapide.

  12. vieux margi dit :

    Il fait quoi le partenaire Français ? Il fournit les vis ? Vivement que l Autriche devienne une province Française….Quoi !!! On peut rêver…

  13. Luc dit :

    oui très cher ce tube de 60… mais en batterie de 3 reliés à un calculateur conduite de tir ça peut faire du bon nettoyage de zones infestées

  14. sentinelle dit :

    Ils sont usés les mortier de 60mm de la ligne Maginot utilisés dans les AML ? …

  15. Aldo dit :

    « Offsets » en français ça veut dire quoi ? On est trop c.. pour utiliser notre vocabulaire ?

    • Ah Ca ! dit :

      1. Français technique = sur le coté (comme une baïonnette qui est en « offset » du canon)
      2. Français moderne = compensation locale (qui peut être de tout ordre, ex: commande de beurre à la crémière locale pour remplacer la graisse)
      3. Français de fonctionnaire moderne (LR-EM//PS) = rétrocommission (en français simple = dessous de table)

  16. basstemp dit :

    Attendez, c’est combien la portée du machin ? 1100 ou 600m ? (l’article n’est pas très clair en fait a ce propos) , enfin peu importe … L’une ou l’autre portée me parait quand même assez faible car cela veut dire que ce mortier ne peut donc pas être déployé a une distance sécurisante par rapport aux fusils d’assault de l’ennemi, qui certes a ces distances n’ont évidemment aucune précision, mais tout de même : Vous n’êtes pas a l’abri des balles + ou – perdues de rafalages dans le vide

    En terrain totalement découvert, cela fait donc de ce mortier un machin ou il faudra avoir des nerfs d’acier pour sa mise en oeuvre, tirer, régler, et envoyer le paté …

    L’armée ne pouvait pas envisager un autre calibre comme du 70mm mini pour envisager une portée + sécurisante et donc un emploi au final mieux crédibilisé ? Parce que 600 ou 1100m , a découvert c’est quand même un risque important de se retrouver sous un feu nourri ou ça va siffler sec au dessus des têtes

    Autant se doter en ce cas plutot de lance-grenades sous forme de fusil + pratique et qui auront une portée assez similaire mais bien + rapide a mettre en oeuvre avec du 40mm

    Enfin moi j’dis ça, après c’est eux les génies … Mais je peux pas m’empêcher de penser qu’il y a un truc qui ne va pas vraiment quand a l’emploi de ce truc et ce même contre des forces sous équipés dotés juste de kalash

    La portée me parait trop faible pour un quelconque intérêt tactique si on ne peut pas le mettre en oeuvre en sécurité de façon satisfaisante par rapport a la portée moyenne des fusils d’assault

    • Plusdepognon dit :

      @ Basstemp
      Ce sont des armes dont on parle peu et maintenant produite par Rheinmetall :
      http://titus2h.e-monsite.com/pages/contemporaine/51-lance-grenade-individuelle.html

      Il ya d’autres modèles :
      https://forcesoperations.com/des-lance-grenades-milkor-pour-les-terriens/

      Mais toujours à doses homéopathiques :
      https://lemamouth.blogspot.com/2009/04/grenadier-en-mai-fais-ce-quil-te-plait.html

    • Polymères dit :

      C’est un mortier destiné avant tout aux FS et autres unités isolées ne disposant pas d’appuis de proximité comme pourrait l’être les unités plus conventionnelles avec des mortiers de 81/120mm ou des Caesar.
      Le besoin est donc d’avoir un petit dispositif d’appuis à tir courbé dans de petits groupes type FS pour essentiellement perturber l’ennemi, le forcer à l’immobilisme, comprenez le, ce n’est pas l’artillerie que vous imaginez

      • dompal dit :

        @ Polymères,
        Vous en êtes bien sûr ???
        120 tubes pour des FS ?????
        Je verrais plutôt un tube par section inf 00……non ???

        • Polymères dit :

          20 régiments d’infanterie, 5 compagnies de combat par régiment, 3 sections 00 par compagnie sans oublier la section appui qui serait plus logique pour recevoir un tel mortier.
          Total 400 sections pour 120 mortiers?

          Les sections 00 gardent le LGI et continuent à utiliser des grenades à fusil et d’autres de 40mm en déporté.

          Le besoin du mortier de 60mm repose en très grande partie sur un besoin FS, sur un besoin d’appui léger pour des unités légères dans des zones où il n’y rien. Il n’y a pas toujours un Canon ou un hélico dans le coin. Voyez également les munitions commandées, il n’y a pas une grosse quantité d’explo, beaucoup d’eclairants dans le lot, dont IR.

          Je ne dis pas que l’usage de ce mortier sera strictement réalisé par les FS, mais il ne sera pas commun ni organique à l’ensemble des unités, il n’y en aura pas autant que de LGI.

        • dolgan dit :

          aux FS et autres unités isolées

          • dompal dit :

            @ dolgan,
            Oui mais ça c’est l’avis de @Polymères.
            Qu’en sera-t-il dans la réalité ?
            Peut-être un tube par Cie 00 ???

        • Paul Bismuth dit :

          @ dompal
          Lisez l’article de Mars attaque que j’ai mis en lien plus haut sur l’artillerie (paragraphe augmentation du nombre de tubes), vous aurez votre réponse.

          • dompal dit :

            @ Paul Bismuth,
            Je vous remercie pour votre lien, que je n’ai pas lu, car je n’ai pas le temps de lire les différents liens des uns et des autres mais si vous faites un copié/collé du paragraphe en question, je le lirai avec grand plaisir. 🙂

          • Paul Bismuth dit :

            @ dompal
            Rien que pour vos yeux:
            « Enfin la commande d’une grosse centaine de mortiers de 60 mm actuellement en cours est hors cadre, puisque surtout destinée aux unités spéciales ou spécialisées des forces spéciales terre (BFST), de certaines unités de la brigade de renseignement, de certaines unités de la force maritime des fusiliers marins et commandos (FORFUSCO) et potentiellement des unités commandos CPA de l’armée de l’air « .

        • albatros24 dit :

          C’est peut être pour les paras et FS (9 000 + 8 000 gus) ou les unités de reco en Afrique
          Pour l’infanterie il y a la grenade à FAMAS, le 81 voire l’excellent Mo de 120 de Schneider (construit sous licence aux States pour les Marines entre autres)

    • MAS 36 dit :

      Hélas oui , la guerre s’est dangereux.

    • ULYSSE dit :

      600 et 1100 représentent la longueur du tube en mm. La version la plus longue a une portée théorique de près de 4 kms…

      • basstemp dit :

        Non non non et non : Relisez bien l’article Ulysse ! On y parle bien de portée a 1100 & 600m et non de longueur de tube en mm, pendant 30 sec en vous lisant, j’ai cru avoir rêvé, j’ai bien relu et il s’avère que ben non, c’est vous qui vous trompez !

        Je reste donc sur ma première impression : C’est des portées très courtes et donc peu sécurisante quand a leur emploi ou vous pouvez donc vous retrouver sous un feu nourri ennemi de kalash et autre mitrailleuses

    • dolgan dit :

      Usage du truc : tu as crapahuté pendant 72h. Tes potes devant se font canarder. Tu pose un genou par terre, tu plantes le tube dans le sol, tu envoies une ou deux bastos pour calmer les ardeurs des méchants, tu as cassé l’initiative ennemie.
      .
      Le mortier de 81mm serait resté dans le camion (ou à la base) et tu fais du meilleur taf qu’avec un Lgi. Qui lui est encore plus léger.
      .
      Et ça n’interdit pas le lance grenade 40 mm.

    • Fred dit :

      @ basstemp
      Les grenades à fusil ont une portée d’environ 100m.
      Les lance-grenades individuels ont une portée de 400m.
      Les lance-grenades lourds portent à 14OOm, mais sont – surprise :o) – lourds et ont un tir tendu, ce qui ne remplace pas un tir en cloche.

      Pas du tout les mêmes fonctions.

  17. Grosminet dit :

    @ Basstemp

    Croyez vous réellement que nos biffins soient stupides au point de rester à découvert sous le feu ennemi ?

    À quoi servent ces grosses bêtes de VBCI avec leur canon de 25mm, selon vous, sur terrain découvert ?

    Le 60 avec plus d’allonger que le LGI servira à calmer un peu les belliqueux le temps que l’O.A donne les coordonnées aux tubes de 155 (ou à un Rafale qui traîne par là)

    • dolgan dit :

      Oui, enfin le 60mm c’est pas pour l’utiliser sous la protection du canon 25mm d’un VBCI. C’est pour être porté à dos d’hommes là où le VBCI ne peut les accompagner.

  18. Marc Mora dit :

    600 m c’est la distance d’engagement mini et 1100 la maxi, sachant qu’une 5.56 a une porté pratique de 300/400 m et une 7.62 de 600/800 m , il y a une marge de sécurité, de plus une grenade de 40 mm a peine plus puissant qu’une grenade a main

    exp : Sur le M 203, la grenade M433 High-Explosive Dual Purpose Round ( HEDP hautement explosive – double emploi), pése 227 gr a une porté max de 400 m , possède un rayon létal de 5 m

    a titre de comparaison

    le Mo 60 mm M 220, son obus HE standard est le M720 ( et ses variantes ) pèse 2 kg dont 1 d’explosif, a une porté max 1800 m ( charge 4 ), posséde un rayon létale de 25 m

    Comme vous le voyez, ce n’est pas du tous la même puissance

  19. Expression libre dit :

    @ Polymères , 120 pour les FS et « autres unités isolées « , ça fait un peu beaucoup, non?

  20. Blurb dit :

    TDA Armements (dans Nexter je crois) fabricant du Mo 120mm et du mortier de 81mm ne savait pas fabriquer, ne serait-ce que sous licence ?
    Sinon semble utile en effet à des unités FS ou même escadrons de protection AdA en protection de site et QRF…
    Mais les FS ont également employé du 81mm, en équipe (cf SAS/SBS aux Malouines et Am. du Sud et Afrique)

    • dolgan dit :

      TDA armement n’a pas de mortier de 60mm au catalogue.
      .
      On parle de 120 pièces.
      .
      Besoin de vous expliquer en détail pourquoi c’est pas rentable?

      • Blurb dit :

        @Dolgan,
        Certes non, si l’on se limite au marché national…
        Mais si l’on considère que la plupart de nos zAlliés européens (UK, Allemagne, Espagne, italie …) ont de solides unités aéroportées et FS, c’est ptet différent.
        Un mortier léger transportable avec une bonne variété de munitions, dans les portées 1500-3500m, ça aurait peut-être pu en intéresser certains…
        Les Américains ont bien fait évoluer le M224 dans leurs unités aéroportées et USMC et l’ont même utilisé en A-Stan …
        Ensuite, il faut être lucide, on ne peut être sur tous les marchés…