L’armée de Terre dispose de l’une des plus importantes « fermes » militaires d’imprimantes 3D

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

32 contributions

  1. fabrice dit :

    Juste pour info. 40% des imprimantes 3D dans le Monde sont fabriquées par des sociétés israéliennes.
    https://itrade.gov.il/belgium-english/how-israel-is-leading-big-breakthroughs-in-3d-printing/
    Les dernières imprimantes 3D israéliennes fabriquent de la nourriture.
    https://www.reuters.com/article/us-tech-food-alternative-meat-idUSKBN2411OL
    Les Israéliens ont mis aussi au point un système portable qui fabrique de l’eau potable à partir de l’air
    https://www.jpost.com/Israel-News/Israeli-tech-company-producing-water-from-air-earns-honor-in-Las-Vegas-613623
    A priori ce sont des technologies « civiles » développées par les laboratoires de l’armée à l’époque ou Tsahal se préparait à intervenir dans le désert irakien. Tsahal cherchait des solutions « logistiques ».
    Félicitations à l’armée française pour cette « ferme ».
    Je ne dirais pas autant du Quai des arabisés, ces amoureux des états arabo islamiques faillis, qui par aveuglement ou courte vue ont nui, involontairement j’espère, aux intérêts de la France en nous alliant avec des pays rétrogrades.

    • albatros24 dit :

      intéressant, les israéliens ont toujours eu des cerveaux surtout dans le domaine mili et de la santé.

    • Jerome dit :

      Waw votre complexe de supériorité est aberrante

    • Jack dit :

      OUAIS !!!! BRAVO ISRAELLLLLLLL (clap clap clap) !!!
      .
      Sinon, vous avez lu l’article de Laurent LAGNEAU qui parle de l’impression 3D dans l’armée française ? Si non, voici le lien 😉 : http://www.opex360.com/2020/07/01/larmee-de-terre-dispose-de-lune-des-plus-importantes-fermes-militaires-dimprimantes-3d/

      • fabrice dit :

        jack
        Je complète l’excellent article de Mr Lagneau en le mettant en perspective. Une « ferme »3D pour l’armée française, OK. Mais ça représente quoi ? C’est novateur ? Que font les autres ? Je fais juste remarquer que ce genre de ferme existe dans Tsahal depuis 20 ans et qu’il n’y a aucune grande entreprise dans ce secteur qui soit française. Je fais aussi remarquer que « le petit pays de merde » tant sous estimé et décriée par nos diplomates arabisants est traité et perçu bien faussement par nos « leaders » qui devraient un peu nettoyer leurs lunettes et se remettre en cause de temps en temps…Comme Patrickov par exemple qui raconte n’importe quoi.
        Hier matin une usine de centrifugeuses à Natanz en Iran, a explosé…
        https://www.nytimes.com/2020/07/02/us/politics/iran-explosion-nuclear-centrifuges.html

    • Patrickov dit :

      Les israéliens fabriquent grâce aux milliards subventions européennes, tout ce qui est fabriqué par l’industrie israélienne c’est des versions revues et corrigées d’inventeurs européens.

      • joe dit :

        C’est juste faux mais bon, comme tout le monde peut écrire tout et n’importe quoi… Il n’ ya qu’à regarder quelque chose de très formels: les dépôts de brevets.

  2. Le sicaire dit :

    Bonjour à Tous,

    Lorsqu’il s’agit de pièces « innovantes », la question du copyright ne se pose a priori pas. Mais qu’en est-il des copies de pièces existantes. J’imagine qu’à terme les fabricants des pièces copiées vont se réveiller et demander des « royalties ». Car de toute évidence il y a un manque à gagner pour ces constructeurs dans la vente de pièces détachées…?

    • NguyenKt dit :

      Une pièce n’est pas protégée par copyright, sauf si le concepteur, constructeur déposait un brevet spécifique. Par contre, si la reproduction comporte les signes, marques déposés, alors cette reproduction entre dans le cadre de contre façon.

    • albatros24 dit :

      Vide juridique…ce sera à des juges de trancher.

    • Kural dit :

      Bonjour, c’est relativement la même chose pour tout (arme, films, jeux vidéo, etc etc) il est interdit de purement copié/volé une création sans l’accord des gens concerné (pays, entreprise, humain, etc) mais rien n’empêche de crée des chose similaire/ressemblant, c’est notamment le cas en armement, beaucoup de pays à l’époque des année 1920-1940 avait par exemple était « inspiré » du chars français renaut FT pour crée leurs propre chars, mais c’était pas le même chars, juste un chars différent basé sur le modèle en question, il en va de même pour les pièce, si c’est des copie pur et simple sans accord n’i autorisation c’est interdit, mais il est généralement difficile de poursuivre en justice quelqu’un qui fait quelque chose de différent même si c’est inspiré de quelqu’un d’autre…

    • lym dit :

      De toutes manières, soit ils accompagnent le mouvement intelligemment (pièces se prêtant à cette affaire, fournir des modèles 3D éventuellement adaptés à cette fabrication) et en tireront quelques subsides en échange de leur concours… soit cela sera la foire au Tipiak derrière leur dos.

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ Mais qu’en est-il des copies de pièces existantes. ]

      Bonjour ,
      Reportez vous à ce qui s’est passé en Italie au début de la crise du COVID19 avec un petit venturi mélangeur de rien du tout …. ;0)

    • Rémi dit :

      Tout dépends du contrat.
      Si l’armée a payée la R&D elle peut avoir demandé à être propriétaire du design dans ce cas elle fait ce qu’elle désire. Sinon oui il faut négocier des droits de licence.
      Le modne militaire est assez habitué á ces questions en général vu la part des coûts de R&D dans le coût des matériels.

  3. Yoyolegigolo dit :

    Ça c’est l’avenir , super job, il faudrait une imprimante 3D dans chaque régiments afin de régler les problèmes au niveau NTI1-NTI2 et éviter d’envoyer les véhicules dans les entreprises et basés qui se chargent de la MCO , ça les allègerais un peu au niveau de la charge de travail et les véhicules seraient dispos beaucoup plus rapidement , surtout que les 3/4 des véhicules partent en MCO pour des problèmes bénins, facilement résolvables avec une imprimante 3D

  4. albatros24 dit :

    Il fallait y penser à cette idée géniale de mettre des imprimantes 3D en OPEX,
    3 n’est ce pas sous évalué, vus les énormes besoins de pièces détachées en plastique ou métal

  5. Arnaud dit :

    Beau projet. Mais c est l armée de terre qui aurait dû communiquer sur ce projet, et pas la société. Même si cette société semble très dynamique

  6. bpapon60 dit :

    Bonjour,

    Très bien mais donner des exemples, avec photos, de pièces fabriquées serait un plus.

  7. Phil dit :

    J’ai attendu 2 mois et 17 jours que 2 de mes VAB sortent de l’atelier pour quelques durites et câbles .J’ai failli allez acheter les pièces moi même ….alors effectivement 2 ou 3 imprimantes par régiment pourrait peut-être nous soulager !

  8. fran17 dit :

    On pourrait donner un jour des exemples concrets de pièces de rechanges fabriquées par ces imprimantes 3D ?

  9. Daniel BESSON dit :

    Cit : [ À ce jour, plus de 40.000 pièces ont été fabriquées à Bourges au profit des armées », ]

    Je rejoins un peu le propos de  » Yoyolegigolo  »
    Quel est l’intérêt de disposer d’une ferme d’imprimantes 3D , en fait d’un atelier d’imprimantes 3D , alors que la  » philosophie  » d’utilisation de cette technologie était et reste l’emploi décentralisé pour un besoin local sur un navire ou au milieu du Désert Soudanais .
    On a donc un  » atelier central des armées  » d’imprimantes 3D au lieu de tours , de fraiseuses ! L’idée générale était plutôt de fabriquer sur place une pièce cassée afin d’éviter le recours à une chaîne logistique ?
    On peut par contre très bien envisager un bureau central d ingénierie qui valide la conception des pièces et qui envoie les modèles 3D .stl par exemple aux ateliers décentralisés pour la fabrication .

  10. Dupont avec un t dit :

    Goa Imprim3D VS FFdV Forgeron
    -Fraiseur du village avec sa vielle forge

  11. Yannix dit :

    Le plastique c’est fantastique et le caoutchouc super doux…

  12. Paul Bismuth dit :

    Ce n’est pas encore de la science-fiction avec des véhicules qui sortent d’une imprimante seulement:
    https://mars-attaque.blogspot.com/2020/02/linnovation-par-et-pour-les-forces.html

  13. bpapon60 dit :

    Bonjour,

    C’est quand même 5.500 ht la danseuse !!
    N’importe quel mécano Africain vous fera des pièces sur mesure pour 10 € ! (ok, je caricature.)
    Et bien sûr il faut une chaîne logistique pour faire venir le fil, et les pièces pour réparer l’imprimante.

    Je ne sais pas pourquoi cela me fait penser au projet de mule robot. Vous l’alimenter comment votre mule au milieu de la montagne, pour peu qu’elle ait pu grimper.
    Alors qu’un bon mulet en chair et en os vous mènera au bout du monde.

  14. Plusdepognon dit :

    Ce sont de petites imprimantes pour des petites pièces, les entreprises françaises font des produits parfois beaucoup plus impressionnants :
    http://www.primante3d.com/impression3d-xxl-27112017/