La République tchèque choisit le canon automoteur français CAESAr pour moderniser son artillerie

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

80 contributions

  1. Royal Marine dit :

    Bravo à Nexter pour cette nouvelle vente en Europe! Le succès du Ceasar, dans ces différentes versions, ne se dément pas!

    • John dit :

      Le deal en l’occurrence était presque fait, le système Caesar de Nexter en version 8×8 est monté sur des camions Tatra.
      Et en l’occurrence, c’est le seul système d’artillerie qui amène du travail en République Tchèque sans investissement en R&D. La raison du choix à mon avis est plutôt gouverné par ce fait.
      Ca ne veut pas dire que le Caesar n’est pas un bon système. Mais il y a bcp de systèmes montés sur camion qui sont très bons…

  2. cases dit :

    L’artillerie, reine des batailles!!
    grande spécialité française, malheureusement aujourd’hui, réduite à peau de chagrin!!

    • Euclide dit :

      Le général Bonaparte prétendait que l’on a jamais assez de canons .

    • Projectionloin dit :

      Bon canon, mais perdu la guerre en Afghanistan,
      le résultat confirme bon ou mauvais.

  3. Hermes dit :

    C’est bien la première fois qu’on est aussi peu cher face aux concurrents.
    .
    Et sur ce point, la formule du CAESAR, y compris le « HI », est un bon compromis entre efficacité et coûts (Acquisition/Maintenance/Projection).
    Même s’il n’offre pas les mêmes capacités que d’autres systèmes comme le Pzh2000 (oui beaucoup encore le compare à ce dernier) ou encore l’Archer dans une moindre mesure dont la formule n’est pas nécessairement dénué d’intérêt.

    • John dit :

      Je pense que le fossé dans le prix vient du fait que les Tchèques auraient monté le système d’artillerie sur un 8×8 de Tatra, camions produits en République Tchèque. Il se trouve que Nexter a déjà fait ce travail pour la France et pour le Danemark. Il n’y a donc pas le moindre besoin en R&D.
      Une fois le prix constaté, l’expérience au combat semble concluante, au point d’inspirer l’armée américaine de tester cette approche de l’artillerie.
      ..
      Concernant la R&D, pour une quantité aussi faible, adapter un système à une plateforme, faire les tests, etc peut vite coûter une blinde. Et la combinaison camion / CAESAR testée par les Danois semble fonctionner donc c’est un choix malin sur plusieurs fronts.
      Mais ce n’est pas le système d’artillerie en tant que tel qui est moins cher.

      • Hermes dit :

        Certes mais bon, c’est tout de même intéressant de voir qu’une offre française n’est pas toujours hors de prix.

        • John dit :

          Je pense qu’il est intéressant de comprendre le contexte expliquant ce prix, car comprendre cela permet de comprendre ce qui permet d’abaisser le prix à l’export.
          La France en général souffre d’un paramètre dans ses prix à l’export, la quantité produite assez limitée.
          Comme la France n’importe que peu d’armement et produit presque tout, sans export, les programmes militaires ont un coût public plus important, donc comprendre cela est une bonne chose pour les forces françaises.
          En l’occurrence, on voit que l’importation permet parfois d’améliorer les chances à l’export. L’importation des 8×8 de Tatra a été un choix extrêmement intelligent de la part de Nexter.
          Tatra est connu pour la robustesse, la fiabilité de ses camions militaires. Et cela semble être confirmé. Et ils coûtent moins cher qu’un camion français.
          Pourtant, Nexter aurait pu demander à Renault de développer une plateforme 8×8 pour le Caesar.

          Et on constate plusieurs choses avec ce contrat. Utiliser la plateforme de Tatra a permis à Nexter de se faire un nom en République Tchèque et de s’y faire de la place, et probablement que ça a aidé à l’exportation du Titus.

          Donc peut-être qu’au final, les importations militaires et les collaborations peuvent aider à abaisser les prix et permettre plus d’export. Importer peut signifier à long terme plus de travail en France (dans le cadre de collaborations).

    • John dit :

      Sur ce forum, les Français s’attribuent le principe même de l’artillerie sur camion…
      – Le système Atmos (mis en service en 2001) israélien est plus ancien que le CAESAR
      – les Tchèques et Slovaques (DANA et ZUZANA) ont ce concept d’artillerie sur camion depuis bien plus longtemps. Certes il y a des différences, mais l’idée au moment du concept était la même. Plus de mobilité, moins cher en entretien, et plus simple à entretenir, disponibilité des pièces détachées, etc… Et ils étaient déjà équipés d’un système du type absorption du recul, certes bien moins efficace, mais il n’empêche que le concept Caesar n’est « qu’une modernisation » de ce système. Cette modernisation vaut le coût parce que les technologies ont bcp évolué. Mais conceptuellement, rien de follement nouveau.
      – Si je veux provoquer, le concept est encore plus vieux… Italie, WWII
      https://www.o5m6.de/wehrmacht/lancia_autocannone_90_53.php
      – G6 Rhino sud-africain

      Bref…
      Et dans les variantes étrangères, il y a malgré tout des distinctions très importantes.
      L’Allemagne (KMW) a développé le AGM (Artillery Gun Module). Il l’ont testé sur plusieurs plateformes (blindé 8×8 Boxer, camion 8×8 Iveco, le DONAR sur châssis ASCOD 2).
      Ce système est entièrement automatique, dérivé du PzH 2000 qui lui a aussi pas mal de succès dans sa catégorie. La qualité du système AGM est qu’il pourrait être conçu de manière similaire aux mortiers finlandais sur containers, idéal pour être posé sur une base, ou comme artillerie d’appoint sur navire.
      – Et il y a le système Archer qui lui date de 1995. Il a un dérivé actuellement venant du système suédois qui est installé sur un tombereau articulé de Volvo. Et BAE systems le propose maintenant sur camion 8×8 (MAN/Rheinmetall). Comme pour l’AGM, il est automatique. Et ses performances de mise en place, de tirs, de « rangement », remise en mouvement ET rechargement sont impressionnantes, comme pour la plupart des systèmes d’artillerie sur camion. On parle de 5-8 minutes pour recharger le système automatique.

      • Plusdepognon dit :

        @ John
        Le succès du CAESAR tient tant à son coût, qu’à sa portée/cadence de tir/mobilité, ainsi qu’à sa conduite de tir et à ses calculateurs balistiques.

        Même si sa construction date des années 90, que les obus Bonus etaient pressentis dès 2001 pour favoriser les contrats d’export de ce qui s’appelait encore GIAT Industries, c’est une vraie réussite de cette entreprise française.

        • John dit :

          Je ne dis pas que le Caesar n’est pas excellent, car il l’est. Et je ne dis pas que Nexter / GIAT n’a pas créé un système qui s’exporte bien.
          Mais simplement, ce n’est pas le Caesar qui est copié, car le Caesar a copié des véhicules de ce genre déjà existants. GIAT n’a rien inventé avec le Caesar.
          GIAT a développé une excellente plateforme qui explique son succès. Mais ça ne signifie pas pour autant que qqch a été inventé.
          Prétendre à l’ingéniosité sur ce véhicule n’est pas juste.

      • Hermes dit :

        A ce niveau là on peut réduire le concept à la 1ere guerre où on a vue des canons monté sur Camion.
        .
        Puis faut arrêter de dire « les français », t’as quelques phénomène mais ils ne savent pas de quoi ils parlent pour la plupart.
        Si on devait réduire aux Belges/Suisses, on aurait pas fini…
        .
        Pour ce que vous dites, non le CAESAR n’est pas le premier système d’artillerie sur roue, pas plus que l’Atmos qui je ne suis même pas sûr qu’il soit plus ancien que le CAESAR.
        .
        Par contre il a clairement changé l’image général qu’en ont les armées, et pour cause, l’armée française est particulièrement active et sert bien de vitrine.
        J’irais pas jusqu’à dire que c’est le meilleur, même s’il place la barre très haute (au moins au niveau du système d’arme même).
        .
        Ensuite vous parlez de l’Archer, qui est un système que j’apprécie énormément également, mais qui diffère sur pas mal de point du CAESAR, qui marque son succès par son coût(Acquisition/MCO) et sa simplicité tant de maintenance,emploi ainsi que de projection avant tout, sinon on aurait fait un Leclerc 155 à la mode Pzh2000.
        (Ce qui dans un monde idéal ne serait pas un mal)
        .
        Une bonne formule qui ne peut forcément pas avoir tous les avantages des systèmes plus coûteux mais qu’on hésite pas à employer ()

        • John dit :

          Vous avez raison, commencer mon commentaire par « les Français » était bête, et je m’en excuse.

          Oui, l’armée française a bien évidemment démontré que ce concept fonctionnait très bien et qu’il était très efficace et offrait l’avantage en termes de prix d’un canon tracté, et la mobilité « comparable » à un obusier blindé.

          Quant à la qualité du produit en tant que tel, si des clients l’achètent, c’est qu’il est bon. Après, difficile sans avoir de données confidentielles de dire quel est le meilleur.
          Le système ATMOS 2000 semble suffisamment bon pour avoir du succès, tout comme le PzH2000 et le M777

          Et oui, le système Archer est effectivement différent, mais il a ses avantages, et d’ailleurs il est proposé à la Royal Army par BAE Systems, monté sur un 8×8 MAN/Rheinmetall.
          La question du coût et de la MCO toutefois devrait être évaluée en prenant en compte aussi la différence dans le nombre de personnels pour employer ce système.

    • richard gay dit :

      copier un concept qui fonctionne, les chinois sont expert, voir le 155 aerotransportable recemment devellopé, difference de taille, l’equipage est en cabine blindée. cela ressemble à une projection aero sur taiwan.

  4. Paul Bismuth dit :

    Comme pour le Danemark, la version choisie est la version protégée:
    https://forcesoperations.com/la-republique-tcheque-entre-en-negociations-pour-52-caesar-8×8/
    Les derniers CAESAR commandé par la France aussi il me semble…

  5. Fralipolipi dit :

    Bravo Nexter. Très bonne nouvelle !!! … et à triple titre.
    .
    Non seulement cela correspond à une belle commande export (52 canons, ça commence à faire),
    mais en plus il s’agit d’une commande inter-UE, avec partage des charges industrielles entre pays de l’UE (ce qui va droit dans le sens espéré d’une défense européenne plus intégrée, tant au niveau des armées que des BITD),
    et pour finir, cela souligne le très haut niveau de notre canon Caesar, dans la mesure où les critères tchèques étaient élevés, face à une concurrence sévère, et que les Tchèques (chez qui les industries dérivées de la métallurgie sont très développées depuis le début du 20ème siécle) sont particulièrement pointus en la matière.
    Le gain de ce marché tchèque pour le canon Caesar est donc une excellente référence … pour tous les marchés exports futurs.
    Et c’est plein de promesse pour cet armement de Nexter.
    .
    Par ailleurs, quelqu’un sait-il si la commande par la France de tels canon Caesar – en version 8 roues « haute intensité » (déjà commandée par le Danemark) – a été confirmée ?
    Si oui, pour une livraison à la France vers quelle date ?
    Et sait-on si ce canon est transportable via A400M comme son petit frère à 6 roues ?

  6. Julien dit :

    Je ne poste jamais, mais aujourd’hui je dois sincèrement dire que cette photo es magnifique….

    La fumée, et les couleurs renforcent le côté dramatique de la scène !!

    Bravo.

    • philbeau dit :

      Une autre perception de ce site , elle méritait d’être évoquée , et de nous ouvrir un peu les yeux aussi , car l’iconographie est souvent très recherchée ! Merci à vous , de nous . Une pause dans nos habituelles empoignades 🙂 !

  7. jp_perfect dit :

    Je m’étonne quand même toujours un peu de voir les différents pays européens dire qu’ils ne peuvent pas moderniser leur artillerie (ou même leurs chars) du fait du prix des nouveaux systèmes. Il me semble que 52 pièces pour 224 millions d’euros, c’est pas si énorme que ça. Du coup, freine-t-on le remplacement à l’échelle 1:1 pour une autre raison? La diminution des effectifs de certaines armées, mais sinon?
    Et est-ce vraiment plus cher qu’un M-109 dans les années 1960? Lui aussi devait être cher pour l’époque et à la pointe de la technologie.

    • ZoSo dit :

      Pour les tchèques ça représente quand même 10% de leur budget militaire c’est par rien.

    • John dit :

      Le nombre d’équipement de tout a baissé bien plus que le budget.
      Plusieurs raisons à cela. Des armées professionnelles signifient moins de militaires. Et si il y a moins de militaires, il faut compenser l’absence du nombre par l’efficacité des différents systèmes d’armes, de la communication, collaboration, bref à tous les niveaux.
      Et tout cela demande un investissement bien plus important.
      Ensuite, par le passé, dans les années 60 par exemple, tout armement ou presque n’intégrait que de la mécanique. Pas le moindre développement électronique. Et si vous prenez en compte les systèmes radios, systèmes d’échanges de données, système de tirs, etc… Ça commence à faire bcp.
      Pour vous donner un exemple, l’augmentation du coût d’un avion de chasse, inquiétait déjà dans les années 80. Ils avaient estimé qu’en suivant cette tendance, le coût d’un avion de chasse en 2054 engloutirait le budget total de la défense.
      Cet exemple qui fait réagir tend justement à démontrer que le coût n’augmente pas au même rythme que le coût de la vie.
      Pour le M109:
      – 2017, commande de nouveaux blindés M109 A7 et de support M992 (transport munitions pour l’armée US. Avec la commande de 2019 comprise, on est à 1.16 milliard USD pour 156 véhicules. Donc 7.4 millions / blindé (dont de « bêtes transporteurs de munitions »).
      – En 1989, ils étaient à 761’600 dollars.
      Je veux bien que le coût de la vie monte, mais il n’a pas été décuplé. Mais pour le prix de ces obusiers, c’est bien le cas.
      Les systèmes sont tellement plus complexes. Tellement d’années de R&D et recherche, des matériaux complexes à produire et purement d’usage militaire, etc… Forcément que c’est plus cher, mais aussi de manière relative. Il n’y a pas que le prix nominal qui a augmenté.

  8. Albatros24 dit :

    Choix naturel du CAESAR vu que monté sur camions TATRA et parmi les plus fiables et moins coûteux qui soient…
    Ce canon est en train de devenir le standard au niveau OTAN et il remplace un excellent automoteur DANA le précurseur en la matière (yougoslave il me semble) dans la petite (mais expérimentée) armée de répubique tchèque.
    J’en profite pour écrire que cette petite république (née de la scission de la Tchécoslovaquie) est un des pays de l’Est européen parmi les plus démocratiques. Loin devant les pays mafieux que sont devenus la Pologne, Hongrie, Roumanie,…qui vivent de l’aide européenne sans participer aux efforts communs vers plus d’union (un peu comme nos racailles qui ont des droits mais pas de devoir) en passager clandestin économique (on paie leur développement sans contrepartie en commandes pour notre industrie) social (ils font du dumping et une concurrence déloyale à nos travailleurs : qui travaillerait en France pour 50% du SMIC ?) et surtout politique (pays de moins en moins démocratiques avec du populisme crescendo et moins de droits pour leurs citoyens).
    Sinon au final combien revient à Nexter (vu qu’ils seront assemblés sur place) ?
    Cela va inciter d’autres nations à en acheter…
    Bravo aux techniciens et ingénieurs de Nexter
    et surtout à nos artilleurs qui l’utilisent journellement en OPEX
    et en font la meilleure des publicité (« prouvé au combat »).

    • MAS 36 dit :

      Bravo Albatros24 pour votre affirmation de la langue française, petite suggestion j’aurais alors écris :  » éprouvé au combat ». Un bon point quand même.

      • albatros24 dit :

        je retiens votre formulation plus proche de l’anglaise que la mienne

    • John dit :

      Le DANA est un système Tchécoslovaque.
      Le canon serbe auquel vous pensez peut-être est le « Nora B-52 », mais il date de 2006 (donc serbe et pas yougoslave).
      Et si on s’intéresse à l’Histoire, le Rhino G6 sud africain date de la même période, mais surtout, les Italiens avaient déjà ce genre de système durant des heures plus sombres
      https://www.o5m6.de/wehrmacht/lancia_autocannone_90_53.php

  9. AirTatoo dit :

    Bonne nouvelle pour notre industrie. Il va y avoir probablement des munitions « BONUS ». Je suis pantois devant le nombre important de CAESAr… 52 systèmes d’artillerie ça fait beaucoup. En passant, si le budget est bien de 224 millions, ça correspond pas, ça ferait 56 véhicules de 4 millions pièce.

    • Hermes dit :

      Toujours la même erreur…
      .
      On ne connait pas les entêtes des contrats, mais il y a généralement la formation et les munitions qui font parti du prix, ce n’est pas uniquement les véhicules.

    • dolgan dit :

      ben c’est cohérent avec les tarifs connus. C’est jamais le même périmètre,donc jamais exactement le même tarif, mais on est dans les clous il me semble.

    • John dit :

      52 systèmes, honnêtement je ne trouve pas cela si important.
      Si on regarde ce qui a été le plus important dans ce qui se rapproche le plus à un conflit « symétrique » face à DAESH en Irak (qui était relativement bien armé après avoir dépouillé l’armée irakienne et après avoir été fourni par certains pays)…
      Et l’un des besoins dont les Peshmerga et l’armée irakienne ont eu besoin pour reprendre Mosoul entre autres était l’artillerie. Et l’artillerie franco-américaine a vraiment été utilisée très très intensément, au point de réellement entamer la capacité de l’artillerie française.
      Et même si on ne peut pas parler de conflit symétrique, de très loin, 6 canons ont été envoyés sur place, et si il n’y en a pas eu plus, c’est parce que les USA avaient déployé des M777.
      Donc au final, l’artillerie est l’une des parties des forces modernes qui peuvent être rapidement dépassées si il n’y a pas le nombre.
      Avec 10’000 obus tirés, 25-30 tubes ont été rendus inutilisables. Et il semblerait que seuls 10 canons (tubes) soient produits par an en France. Donc avoir un peu de réserve n’est pas plus mal…
      Et si on s’intéresse à la Suisse qui a une armée de défense, 133 M109 sont encore en service, et 162 au total (réserves + service). Et par le passé, il y en a eu jusqu’à 581 !

  10. Vinz dit :

    Ce serait pas du luxe de « rétroévoluer » nos Caesar avec ce chassis Tatra. Après est-ce que ça rentrerait dans un A400M ?

    • dolgan dit :

      les 8×8 et 6×6 n’ont pas grand chose de commun. le tube et les systèmes de contrôle de tir principalement.

    • Piliph dit :

      Pour traverser un village afghan, mieux vaut le « petit » 6×6, qu’un gros engin qui va détruire pistes et murs d’enceinte, et provoquer beaucoup d’hostilité.
      Sur le théâtre européen, c’est différent, mais en OPEX, mieux vaut conserver les deux options.

  11. PK dit :

    Étalonnée sur 4 ans… Ça fait 16 tubes de montés chaque année… On nage en plein délire et tout le monde trouve ça normal.

    Dans 20 ans, on montera un tube par an pendant 50 ans….

    • Hermes dit :

      Petite pays, petit budget, étalonner évite d’avoir à payer la note trop rapidement, et de faire monter en puissance gentiment les unités.

    • LM dit :

      Si vous aviez noté que la brigade lourde tchèque devait être finalisée en 2026 vous n’auriez pas écrit votre commentaire.
      Mettre en œuvre l’équivalent de 2 à 3 régiment d’artillerie sur un nouveau matériel ce n’est pas une mince affaire…et demande du temps , des hommes et des moyens de formations qui pour une armée comme celle de la république tchèque est un gros morceau…

    • Plusdepognon dit :

      @ PK
      La production de tubes pour l’armée de terre française plafonnait à 10 par an :
      http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2017/11/06/combien-de-temps-le-fut-du-canon-met-il-pour-etre-change-un-18741.html

      J’avais mis la souris sur un article qui disait que les 27 tubes usés par Chammal avait été ré-usinés en 2019, mais pas moyen de le retrouver…

      Déjà, si les petites économies ne sont pas faites sur ce qui était lancé cette année, ce sera bien.
      https://forcesoperations.com/ces-autres-programmes-dequipement-attendus-pour-2020/

      • TOTO dit :

        heu, pardon mais un canon usé part à la benne. Il n’est pas réusiné !!! ce ne sont pas des pneus de camion !

        • Plusdepognon dit :

          @ Toto
          Normalement la cadence de production à Bourges était de dix tubes/an. Il a fallu du temps (et de l’argent) pour remplacer ceux qui avait été usés par Chammal :
          http://questions.assemblee-nationale.fr/q15/15-6768QE.htm

          Tubes supplémentaires, si vous préférez…

          • dolgan dit :

            Production de tubes destinés à l’armée FR. Rien à voir avec cadence de production.
            .
            Si demain il y a la guerre, on tape dans les tubes export et on réoriente la production pour servir uniquement nos besoins. Tant pis pour les autres clients.

    • John dit :

      Bien sûr, tout ça est une question de capacité du producteur…
      C’est quoi ce commentaire?
      Pour commencer, une armée doit en général investir dans différents systèmes chaque année, et il vaut mieux parfois faire une acquisition étalée dans le temps.
      Ensuite, d’un point de vue opérationnel, les premières réceptions sont en général utilisées pour:
      1. former le personnel technique pour se familiariser avec le système Caesar et sa mécanique. Avoir l’entier des systèmes avant qu’ils ne soient formés est inutile, ils ne les utiliseront pas.
      2. former ceux qui ensuite vont former les soldats. Et ces instructeurs eux doivent connaître la machine dans tous ses recoins pour former les militaires qui vont les utiliser.
      3. et finalement, et c’est le plus important, le problème de la réduction de volumes commandés par chaque pays fait qu’il est difficile de maintenir les compétences à long terme. Produire 300 Caesar la première année et ne plus en produire sur 10 ans n’est pas forcément intelligent.
      L’étalement de la production dans le temps avec des chaînes d’assemblage flexibles est plus efficace. Et surtout cela permet de stabiliser l’emploi.
      L’armée est l’une des seules qui peut faire des commandes qui ont la capacité à stabiliser l’emploi en ayant une production fixe à long terme. Et en général, ces offres sont financièrement plus efficaces.
      Par contre, vous parlez uniquement des canons tchèques… Qu’en est-il des autres? Etes vous sûr que seuls des canons tchèques vont être produits?

  12. Castel dit :

    Tiens, mais au fait, le nom de ce canon automoteur, me fait penser que la critique stérile concernant le choix du nom choisit par la CDAOA, du projet « Alésia », aurait pu s’appliquer à ce produit :
    En effet, pourquoi ne pas l’avoir plutôt nommé plutôt VERCINGETORIx ?
    Difficile parfois, de rester sérieux sur ce site !!

  13. Nobody dit :

    Normal c’est un bon matos d’après les experts.

  14. lil dit :

    Great! J’aimerais bien voir la bête en vrai à la sortie d’un C-130. A défaut de défilé chez nous lors du 14 juillet…

  15. Scipion dit :

    Voilà une bonne nouvelle pour notre industrie. En outre je pense sincèrement que le Caesar fait actuellement partie de ce qui se fait de mieux en la matière.

  16. Pravda dit :

    Très bien, qu’un pays « armurier » comme la Tchèquie choisisse le Caesar confirme la qualité du produit. Nos forces armées et de police vont certainement tirer du Sellier Bellot pendant quelques années en retour.

    • LM dit :

      On utilise déjà des fusils d’assaut bren.

      • Pravda dit :

        Le GIGN, mais pour info S&B a gagné le dernier appel d’offre pour munitions de petits calibres (9×19 de mémoire), et il y a peu on annonçait l’arrêt du processus, lancé par le Drian, de retour à une fabrication nationale. Que de hasards…

  17. Lechavenois dit :

    Si certains applaudissent à raison ce nouveau contrat.
    .
    Indubitablement, d’autres railleront le montant de ce  » petit contrat  » au regard de certains marchés gagnés par nos amis, mais néanmoins concurrents économiques.
    .
    Et pourtant, partant de l’adage qui dit que  » les petits ruisseaux font les grandes rivières  » ; en cette période de  » disette économique « , chaque contrat remporté par les entreprises de notre pays doit être considéré comme une belle victoire et doit être salué à juste titre.
    .
    Profondément pro-européen, je n’en reste pas moins un petit peu francophile.

  18. vrai_chasseur dit :

    On ne répètera jamais assez, le Caesar, excellent matériel.
    Et que des armuriers expérimentés comme les tchèques l’aient choisi est un signe de plus.

  19. Clément dit :

    Espérons qu’ils ne paieront pas avec un tchèque sans provision…

  20. Kostal dit :

    En fait l’Archer n’est bien qu’en théorie. Tout d’abord il coûte beaucoup plus cher que le Caesar 8×8, ensuite il n’emporte que 21 coups et il lui faut près de10 mn pour les réapprovisonner, soit une cadence de réapprovisionnement de 4 coups mn contre 20 cps/mn pour le Caesar. De plus il faut un véhicule MUN par Archer contre 1 pour 2 Caersar que l’on peut aussi réapprovisionner d’un plot à terre (impossible pour l’Archer). Enfin, quand vous devez remplacer les obus FUM par des ECL ou l’inverse l’Archer n’est pas prévu pour faire ça rapidement (facile pour le Caesar). Idem si on change de type d’obus d’une phase de l’opération à l’autre. Le RCH155 a le même pb que l’Archer, pour remplacer un type d’obus par un autre avec une équipe de deux seulement (et il coûte plusieurs Caesars !). Les tourelles sans personnels sont le fruit d’une perte d’expérience du combat (sur un M109 c’est simple de remplacer des obus) or la rapidité de réappro est capitale pour lavdisponibilité des canons pour les prochaines missions et parcequ’il faut être rapide face à la menace des drones aujourd’hui, à mon avis.

    • John dit :

      La question est la même pour les Leclerc français… lorsqu’il y a chargement automatique, il y a forcément des désavantages…
      Donc c’est un choix à faire et qui dépend de bcp de facteurs. Et tous les pays ne choisissent pas la même solution

  21. nexterience dit :

    Vive les tchèques, francophiles, modestes, talentueux et sympathiques!
    A noter qu’ils sont dans l’UE mais pas dans l’Euro.
    https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Couronne_tch%C3%A8que

    • John dit :

      L’armée aurait pu leur acheter le CZ Bren 2, excellente armée (choisie d’ailleurs par le GIGN).

  22. M dit :

    En matière d’armement, à défaut du chèque d’un cheikh, on se contentera bien du chèque d’un tchèque !

  23. Expression libre dit :

    Euh…. rien n’est encore fait. Attendons l’acompte!

  24. Belzébuth dit :

    La république tchèque a aussi choisi de maintenir le budget de l’armée à 2% du PIB:
    https://forcesoperations.com/en-republique-tcheque-les-2-otan-restent-la-norme/
    Si la France fait pareil, ça va saigner.

  25. Bagration dit :

    Sur la participation à Takuba des Tchèques, celle-ci doit encore être validée par le Parlement. Il se dit que les choses avancent bien, des discussions sont censées avoir lieu en ce moment même:

    https://maroc-diplomatique.net/sahel-la-task-force-europeenne-takuba-sera-deployee-cet-ete/

    Le fait que Florence Parly lâche cette petite mention le jour-même de la signature du contrat de Nexter ne doit certainement rien au hasard. Autant essayer de marquer le maximum de point d’un coup.

    La mention « les suédois sont avec nous » me laisse en revanche plus dubitatif. Les nouvelles n’étaient pas du tout bonnes de ce côté-là à la mi-mai.