!-- Quantcast Choice. Consent Manager Tag v2.0 (for TCF 2.0) -->

 

Covid-19 : La révocation du « pacha » de l’USS Theodore Roosevelt devient une affaire politique

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

103 contributions

  1. breer dit :

    Au delà de la polémique qui fait suite à ce limogeage, un commandant (pacha) d’unité, (d’autant plus une unité aussi importante), qui est acclamé et ovationné par son équipage n’est pas fréquent dans les marines de guerre, et cela a du lui faire chaud au cœur…..

    • Tintouin dit :

      Cela me fait penser à la haie d’honneur faite par les militaires de Balard au général De Villiers, quand il a (été) démissionné du poste de CEMA en 2017.
      Même si cet officier de marine US ressemble aussi beaucoup au regretté Robin Williams 🙂

      • précision dit :

        … ou au général soubelet, qui a d’abord été muté en outre mer pour avoir dit lors de son audition au parlement des choses qui ont déplu au gouvernement sous F.Hollande puis relevé de son commandement en outre mer après la publication d’un livre.
        Le genre de cas qui pose des questions sur la liberté d’expression des responsables militaires…

    • Gandalf dit :

      Une chose qui m’a étonné : l’absence des autres officiers pour l’escorter jusqu’à la coupée ! Est-ce une demande de sa part, une consigne de plus haut, un manque de solidarité? En tout cas, c’est troublant et choquant.

      • john dit :

        Je ne serais pas étonné qu’il ait demandé à ce qu’ils ne prennent pas de risques inutilement en mettant leur propre carrière en péril.
        Si ils ont un tel commandant comme exemple, et que ce commandant leur fait confiance, il sait que ces officiers auront dans le futur la possibilité d’améliorer certaines choses en étant à des postes importants.

    • Themistocles dit :

      Selon l’étiquette et les traditions navales, lorsqu’un commandant quitte le bord après avoir été remplacé, une seule personne se doit être présente à la coupée, le commandant en second. Pour les autres, c’est selon leur volonté. Il y a parfois tous les officiers supérieurs, parfois tous les officiers parfois tout les officiers et officiers mariniers et parfois, tout l’équipage. Il est arrivé d’avoir un pachas quittant le bord en baleinière avec les officiers aux avirons et tout l’équipage au poste de bande. C’est la manière avec laquelle un équipage témoigne de son appréciation d’un commandement. Parfois cruel, souvent émouvant.

    • LEONARD dit :

      D’autant plus qu’il n’est pas à l’origine du problème, car, reprenons l’histoire:
      1- Le 1er Février, le Diamond Princess parti de Yokohama, a détecté son 1er cas de corona.
      2- Le 14 Février, la Marine a ordonné à tous les navires de la région Indo-Pacifique qui avaient effectué des escales de se mettre en quarantaine pour 14 jours.
      3- Le 16 Février, Le département d’Etat a affrété un avion pour ramener des citoyens U.S aux U.S.A.
      4- Le 4 Mars, le porte-avions fait escale à Da-Nang et la Marine se félicite le 12 Mars des échanges( travaux manuels, activités sportives, échange linguistique, jardinage !, peinture ), entre les 2 pays à l’occasion de l’escale.
      https://www.pacom.mil/Media/News/News-Article-View/Article/2110578/theodore-roosevelt-strike-group-completes-port-visit-to-da-nang-to-commemorate/

      Il n’y avait aucune urgence à cette escale, elle aurait pu ( du ), être reportée.

      Les responsables sont donc à rechercher du côté de l’Etat-Major de la Marine et du Département d’Etat, ce qui explique aussi la rapidité à éteindre le feu en limogeant le Pacha.

      • WaterBoy dit :

        On s’interroge en effet sur le maintien de cette escale par les autorités centrales de la Navy, et sur l’insistance à mener des actions diplomatiques de coopération avec la population vietnamienne, pas forcément un moment adapté.

      • luc dit :

        « Les responsables sont donc à rechercher du côté de l’Etat-Major de la Marine  » Affirmatif

  2. Plusdepognon dit :

    Tout est politique, puisque c’est la politique qui permet l’économie, en période électorale américaine c’était évident que cela allait tourner en affaire médiatique :
    https://www.lemonde.fr/international/article/2020/04/04/coronavirus-le-limogeage-controverse-d-un-commandant-de-porte-avions-devenu-lanceur-d-alerte_6035514_3210.html

    En France, la plateforme lyonnaise est au centre d’une dispute entre la France et la Suède sur la conduite à tenir en période de crise sanitaire :
    https://www.lemonde.fr/international/article/2020/04/04/coronavirus-la-requisition-de-masques-par-la-france-provoque-un-accrochage-diplomatique-avec-la-suede_6035556_3210.html

  3. berger dit :

    Bravo Crozier. une chance pour toi de quitter ce marécage.

  4. Marc mora dit :

    Ma boule de cristal fonctionne tres bien

    • Félix GARCIA dit :

      Tout à fait !

    • Expresso dit :

      Ma boule de cristal a prévu que le CDG sera la même situation.

      • Pravda dit :

        Elle ne marchait pas votre boule de cristal en novembre, au début du bordel?

        • Félix GARCIA dit :

          La mienne si … mes premiers courriels d’alerte date du 26 janvier …

          Et ils (nos gouvernants) racontent à qui veut l’entendre que « personne ne pouvait prévoir » ce qui allait arriver …

          Cordialement,

          Félix GARCIA

  5. Pravda dit :

    La meilleure réponse vient des marins (une bonne partie de l’électorat de Trump):
    https://youtu.be/DOJTBKAb3WY

    • Auguste dit :

      J’attends le Tweet de Trump qui va remettre en selle Crozier.Comme je disais dans l’autre article,il n’y a pas que les marins,il y a leurs familles et le symbole que représente la Marine aux US.C’est beaucoup d’électeurs.

      • précision dit :

        une autre solution pour que personne ne perdre la face serait de lui donner un autre poste équivalent.

      • DLedeo dit :

        Le visage de cet homme respire la bienveillance. On comprend l’attachement de son équipage, il ne sacrifierait pas un homme pour rien.
        M Modly devrait se souvenire du cuirassé Potemkine…

        • Auguste dit :

          Son visage respire surtout le coronavirus,comme une bonne partie des marins qui l’ont applaudi,qui en sont atteints aussi.

          • Xaintrailles dit :

            Vous donnez un peu dans l’hystérie là, cette photo date probablement de sa prise de commandement à l’automne dernier…

  6. Edgar dit :

    Dans toute cette affaire de l’épidémie du SARS-CoV-2, il y a un évident mouvement de désarroi et un début de panique parmi les décideurs. Impréparation, manque de matériel, surestimation de la menace, incompréhension du problème, modélisations mathématiques fantaisistes, effroi devant la responsabilité personnelle a engager, … Tout cela témoigne d’un manque de culture flagrant. Les épidémies, leurs modes d’action, leurs victimes privilégiées, leur progression, leurs vecteurs, font pourtant partie de l’histoire de l’humanité depuis ses débuts. Nous allons, sur les plans humain (divorces, faillites, dépressions, chômage, …) et matériel (récession économique, disparition de grandes entreprises, désorganisation, …), payer très cher ce mouvement de panique. Le plus ridicule de l’affaire étant, fort probablement, un état de la mortalité par pays peu différent en 2019-2020 de ce qu’il est habituellement…

    • Le sicaire dit :

      Je ne trouve pas cela si « ridicule » que de vouloir sauver quelques humains.

      • Edgar dit :

        @ Le sicaire Vous n’ignorez pas que l’Homme est mortel. Et que, chaque année, un certain nombre d’entre-nous décèdent, pour de multiples causes, et que, dans le même temps, un certain nombre naissent. Pour la France, les chiffres des décès et des naissances sont les suivants: 758 000 naissances, 614 000 décès (1680 par jour) (Source: INED). Pour ce qui est des maladies, la seule grippe a emporté, en 2016-17, 14 000 personnes, et 13 000 l’année précédente. Il n’est donc pas du tout certain que le Covid-19 atteigne les même valeurs, d’autant plus que l’arrêt de l’économie a presque éliminé les accidents du travail et ceux de la route… Pour mieux comprendre les conséquences de cette crise, pour la France, il faut se représenter le choix douloureux qui se présentera dans quelques mois pour son gouvernement face à la montagne d’endettement public supplémentaire généré par cet épisode : soit accepter une vente « à la découpe » des actifs du pays (comme en Grèce), soit quitter la zone euro… Je vous accord que j’ai un peu d’avance sur le scénario. C’est l’un de mes défauts. Je m’en excuse. https://www.banquedesterritoires.fr/la-grippe-de-2016-2017-fait-autant-de-victimes-que-la-canicule-de-2003 https://www.ined.fr/fr/tout-savoir-population/chiffres/europe-pays-developpes/population-naissances-deces/

    • Frank dit :

      @ Edgar Bonnes questions. Cet article, bourré de liens instructifs, peut peut-être y répondre en partie:
      http://www.comite-valmy.org/spip.php?article11782
      Mais méfiance! Vous frôlez dangereusement le complotisme si vous minimisez et relativisez la crise actuelle. Des esprits faibles pourraient s’interroger.
      Et prêter à nos zélites zéclairées, non pas l’origine de cette crise, mais de vils projets pour en profiter, opportunément. Et masquer, si j’ose dire, des buts inavouables?
      http://russiepolitics.blogspot.com/2020/03/le-coronavirus-ravive-le-fantasme-de-la.html
      Comme l’a dit (6 fois…) notre jupitétien Timonier, nous sommes en guerre.
      Donc, ne nous égarons pas, le Français est si niais, par principe:
      https://www.bvoltaire.fr/si-on-se-lave-les-mains-pas-besoin-de-masque-logique/?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=ff0521c004-MAILCHIMP_NL&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-ff0521c004-30355529&mc_cid=ff0521c004&mc_eid=1b11f859ff
      Tout s’explique!

      • Edgar dit :

        @ Frank La page du Comité Valmy est un bon résumé et un redoutable réquisitoire. L’impression que me donne la situation en France est celle d’une tête de la pyramide politique dépassée, hésitante, saturée et manipulable. (Une conséquence, probablement, de la trop grande centralisation du pouvoir.) Pour ce qui est de la question posée dans Russiepolitics: « … à chaque apparition d’un virus, et ils apparaissent chaque année, ces mesures [de surveillances généralisées] vont se répéter? », on peut répondre non. Nous serons bien trop rapidement à genoux économiquement. Et, dans des situations de crise économique très grave, tous les autres démons que recèlent une société humaine se réveillent. Deux épisodes du même genre en plus et nous serons dans des pays en ruines, en état de guerre civile.

    • didixtrax dit :

      le CoV-19 agit comme un révélateur, un catalyseur qui déclenche la crise / prise de conscience qui couvait depuis si longtemps dont ce « fait divers » n’est qu’une des nombreuses manifestations. La réalité « vraie » s’impose face à « l’empire qui crée sa propre réalité » virtuelle. Les villages Potemkine s’effondrent –ou plutôt les villages Disney et autres mirages holywoodiens vu qu’il s’agit pour beaucoup de l’occident. Les « Top Gun » de cinémas confrontés à leurs pb de chiottes ; les « projets », les « valeurs » et autres formules creuses et mensonges interchangeables pour justifier l’injustifiable.

      Je pensais devoir attendre encore 20/30 ans pour admirer ce naufrage du faux, pendant mes vieux jours. J’ai désormais le grand espoir d’avoir la chance d’y assister pendant ma vie active.

    • Léonard V dit :

      Vous faites l’erreur de confondre le covid19 avec une « simple » grippe (qui fait déjà trop de morts, alors qu’il suffirait de vacciner toutes les personnes vulnérables et de respecter des mesures d’hygiène simples… mais passons). Alors, en quoi le covid19 est-il pire qu’une grippe? Il a un taux de transmission plus élevé et un taux de mortalité légèrement plus élevé que la grippe. Mais jusque là, rien de trop inquiétant donc. Sauf que la majorité des gens infectés sont porteurs sains, donc le transmettent sans le savoir, contrairement à la grippe, et donc l’épidémie se répand potentiellement bien plus vite et à une proportion plus importante de la population. On resterait aussi contagieux après disparition des symptômes bien plus longtemps (jusqu’à un mois?). Si aucune mesure de confinement ou autre n’était prise, tout les modèles estiment que plus de 50% de la population l’attraperaient. Et là, on a une situation à l’italienne (en pire, puisqu’en Italie ils ont quand même fini par installer le confinement, mais bien tard): système de santé saturé, plus assez de lits en réanimation, soignants eux même atteints. Et on finirait donc par avoir seulement une minorité des malades atteints de forme graves soignés, ce qui ferait passer le taux de mortalité de 1-2% à potentiellement presque 10% (puisque 10-15% des cas sont graves). (Pour info, en Italie avec un système de santé en partie dépassé, le taux de mortalité est estimé très à la louche à 7%). 50% de malades, presque 10% de mortalité : Gloups, grippe espagnole bis. Ça ne donne pas envie de suivre la stratégie du laissez-faire, à moins d’avoir un système de santé en béton armé (Suède, Allemagne à la limite) et des soignants surhumains. Je grossis volontairement le trait, je sais que les chiffres sont difficiles à évaluer vu que l’on ne connaît pas le nombre de personnes réellement contaminées et donc le vrai taux de mortalité, mais ça donne un ordre d’idée. Je suis parfaitement conscient des dommages énormes de deux mois de confinement pour l’économie, et de l’impact terrible que la perte d’un emploi peut avoir. Mais rassurez vous, nous n’aurons pas un covid19 toutes les décennies, de même qu’il n’y a pas eu une grippe espagnole toute les décennies au XXème. Et la prochaine fois, il faut aussi espérer que nous serons mieux préparés.

  7. six-pions dit :

    Il a une bonne bouille, même trop souriant pour une photo officielle. Il ressemble a Robin Williams jeune…

    • Xaintrailles dit :

      Sauf que l’éternel sourire de Robin Williams n’était toujours qu’un demi-sourire…

  8. Paul Bismuth dit :

    En France aussi ça peut partir en sucette et politiquement très rapidement:
    https://www.mediapart.fr/journal/france/020420/coronavirus-le-drole-de-confinement-des-militaires

  9. fabrice dit :

    Honnêtement je n’aime pas ce qui se passe aux USA.
    La vie politique devient ultra partisane avec un sentiment que « tout est permis » et c’est « mon camp contre l’autre » et une diabolisation de « l’ennemi » de l’autre camp.
    A dire vrai, ce ne sont pas juste les Démocrates qui jouent à ce petit jeu, les Républicains avaient fait de même à l’époque de Clinton et d’Obama.
    Jusqu’à présent il y a avait eu dans les deux camps des personnalités modérées et rassembleuses, là on a l’impression que les deux camps sont dirigés par des extrémistes qui jouent avec le feu.
    Qu’on aime ou qu’on n’aime pas, le président est élu et doit avoir les moyens de gouverner, l’opposition doit avoir lieu dans le domaine des idées et de la liberté d’expression et pas dans le sabotage, les coups tordus, les faux procès ou l’obstruction.

    • LEONARD dit :

      Et un Président doit il (tenter de) rassembler son peuple ou jouer son camp contre ses opposants ?

      • précision dit :

        en l’occurrence je ne suis pas sûr que celui ci ait le choix. Il n’a pas de camp et tous sont contre lui. Pas sans raison, bien sûr.

        • Nauatg dit :

          C est vrai. Il est totalement indépendant. N a besoin contrairement a Obhama ou Macron du système en place. Il représente ce qui lui fait peur. Le problème c est qu il en partage une grande partie de l idéologie sans le jusqu au boutisme mondialiste universaliste qui malheureusement pour le système financier est la principale condition à sa totale hégémonie.

    • Auguste dit :

      il n’y a pas de différences entre Démocrates et Républicains,sinon à la marge.Ils ont la même politique étrangère qui vise à la suprématie militaire et économique des US.Si il y a une différence,c’est sur la manière de l’appliquer.Et une légère différence en politique intérieure.Sinon,Trump fait la même politique qu’Obama,Bush,Clinton,Reagan,Carter…..etc.Il n’y a pas de faux procès,ni d’obstruction puisque Trump a la majorité et qu’il faut son accord.Et les « coups tordus » c’est la politique et viennent des deux côtés.

      • dolgan dit :

        Ils sont très proches en politique étrangère et en économie. Mais sur les questions sociales, il y a quand même de nettes différences.

        • Auguste dit :

          Pas si nettes.Un peu sur le social et beaucoup sur le sociétal.Plus d’intervention de l’etat pour l’un, moins pour l’autre.Il est marrant de voir que ceux qui devaient bénéficier du Medicare ont voté Trump.Et il est aussi marrant de voir que les Républicains (Trump) qui sont pour le libre échange (la mondialisation) appliquent la politique des Démocrates, qui sont plus protectionnistes en économie.

    • Fred dit :

      @ fabrice
      Un président ne doit pas être un dictateur élu.
      Officiellement, aux USA et en France, ce sont les parlements qui gouvernent.
      Ce qui est – hélas – plus vrai aux USA qu’en France.

      • dolgan dit :

        Non, c’est le gouvernement qui gouverne en France. Avec les présidents qui mettent beaucoup le nez dans l’histoire hors cohabitation.
        .
        Le parlement a un rôle législatif et de contrôle de l’action du gouvernement.
        .
        Ce que doit être ou non un président, c’est subjectif. C’est a chaque société de déterminer ce qu’elle juge adaptée. Perso (et je pense que beaucoup de Français seront d’accord), un système à la Belge ou l’Allemande, ça me parait surréaliste.

      • Ancien dit :

        Non, en France c’est le gouvernement qui gouverne, et le chef de ce gouvernement est le premier ministre.
        Le parlement fait la loi et contrôle l’action du gouvernement, ce n’est pas tout à fait la même chose !

        • petitjean dit :

          @Ancien
          constater la réalité
          en théorie, le parlement*, le législatif, contrôle l’action du gouvernement, c’est à dire l’exécutif : en théorie !!
          Dans les faits et….depuis un certain temps, c’est l’exécutif qui contrôle le parlement !!
          ça change tout !
          de fait, les parlementaires, surtout la chambre basse, ne sont plus QUE des godillots…
          *faut-il rappeler que les députés sont censés représenter le peuple, parler et agir en son nom. Mais ça c’était avant !!
          De plus, et c’est pourtant le rôle du parlement, les projets de loi sont élaborés, pour la plupart, par le gouvernement.
          Tout est illusion dans la ripoublique
          Alors, le Peuple, qui le représente ?????…………

      • fabrice dit :

        Fred
        Si cet amiral aurait fait le même coup sous un président démocrate, je pense qu’on aurait eu un positionnement politique de la part des élus démocrates totalement opposés…
        C’est ça que je dénonce… Des politiciens, pas des hommes d’état.

    • Félix GARCIA dit :

      Je me retrouve encore en accord avec vous.

      « La patrie ou la mort ! »

      After Trump’s order, DoD reviewing how many Guard, Reserve troops to bring back for COVID-19 fight
      https://www.militarytimes.com/news/pentagon-congress/2020/03/27/trump-recalls-ready-reserve-to-battle-coronavirus/

      Cordialement,

      Félix GARCIA

    • Frank dit :

      @ fabrice Inquiétude qui vous honore sur la polarisation malsaine et extrémiste de la politique US, c’est pas nouveau, mais aviez-vous les mêmes indignations lors de la période Obama? La réponse est dans la question, probablement.
      La situation sanitaire, donc économique et politique, et l’explosion stupéfiante du chômage, complique sérieusement les choses en novembre pour Trump et ses amis.
      Peut-être que l’ObamaCare aurait minimisé les carences actuelles du système de santé US, qui est en train de péter au nez des ses détracteurs, actuellement au pouvoir.
      Ce serait ironique s’il n’y avait tant de victimes.

  10. Raymond75 dit :

    Respecté par son équipage en tant qu’officier, mais surtout en tant qu’homme :

    https://www.youtube.com/watch?v=ayaLwHW-244

  11. Allchoices dit :

    Tout est louable dans l’objectif et le mode opératoire du pacha C.V. du Théodore Roosevelt. S’il y a une dimension politique à cette affaire, c’est, précisément, que le C.V. Brett Crozier, en envoyant à pas moins 30 destinataires en copie de son analyse signifie, ce faisant et clairement, qu’il  »doute » de sa hiérarchie. C’est militairement inacceptable !. La sanction est nécessairement automatique. Bien sur, il pourra et aura à s’expliquer à ce sujet…Peut être avec des raisons valables?….

    • précision dit :

      C’est cela qui me surprend le plus. On n’a pour le moment pas d’explication de pourquoi il a agi ainsi. Il avait sans doute ses raisons, mais pour le moment on ne dispose que de la version du commandement. Je ne suis pas certain que l’honneur et les pratiques militaires lui laissent tellement l’occasion d’exposer son point de vue à lui.

    • WaterBoy dit :

      Quand on doute de sa hiérarchie et que cela risque de se terminer avec une brouette de cadavres, il me semble au contraire sain d’émettre lesdits doutes. C’est cela être un chef. Sinon on est un chimpanzé éxécutant.

      Pour autant, 30 destinataires ce n’est pas tant que cela, quand on réfléchit. Sachant que pour chaque responsable, on envoie aussi aux adjoints du responsable :
      -contrôleur opérationnel
      -chaîne hiérarchique organique
      -état-major central
      -chaîne médicale
      -experts centraux sur la prévention et les épidémies
      -base navale de Guam

  12. Edgar dit :

    D’un point de vue épidémiologique, un porte-avion, c’est… une sorte de transport en commun. Beaucoup de gens dans le même espace confiné en mouvement, une sorte de bus quoi… (Je vous accorde qu’il y a sur ces engins des options que le ticket de bus commun n’offre pas.) Donc, en cas d’épidémie à virus aérosol, comme pour les supermarchés, les églises, les réunions politiques, les trains, les boites de nuit, les salles de concert, le porte-avion est à éviter.

  13. Pistache dit :

    Sanctionné à juste titre.
    Hurler au secours en arrosant les 30 gus de sa mailing liste, au mépris des circuits hiérarchiques, en plein déploiment opérationnel, c’est inouï. Pas à la hauteur de toute évidence. « On n’est pas en temps de guerre » , beugle-t-il . Et obéir à un ordre, il sait ce que cela veut dire ? En temps de guerre, je voudrais pas l’avoir comme commandant, c’est certain.

    • zirba dit :

      Pour votre informr, heureusement qu’ en 1940 il a eu un certain nombre pour « Désobéir « comme vous dites.Il y en a même un dont un porte avion porte son nom!Je ne vous fait pas l ‘ injure de vous donner son nom!!

      • fabrice dit :

        Zirba
        De Gaulle était sous secrétaire d’Etat à la guerre et le plus haut responsable POLITIQUE à rejoindre Londres et à mener la résistance.
        Si chaque général fait ce qu’il veut « selon sa conscience », on n’est pas sorti de l’auberge. Un général qui ne veut pas obéir, doit démissionner et devenir un homme politique. Un homme politique s’il a envie de créer un parti politique et de dire ce qu’il veut, c’est son droit, le peuple jugera en l’élisant ou pas. En 1940 De Gaulle était un politique, il n’a pas été à Londres en tant que général pour commander des soldats mais en temps qu’homme politique. De Gaulle distinguait le pouvoir politique, par exemple le GPRF (gouvernement provisoire de la république française = le GVT français à Londres) qu’il dirigeait, de l’autorité militaire (les Forces Françaises Libres) dirigés par des généraux qu’il choisissait. Un général ne doit pas se prendre pour un politique et un politique pour un général, deux fonctions différentes, aussi nobles l’une que l’autre quand elles sont bien remplies. De Gaulle n’a pas tiré un coup de feu, ni commandait ne serait ce qu’une section au feu pendant qu’il était à Londres ni organiser une opération militaire, sa fonction était entièrement politique.

        • zirba dit :

          Je vous concède. Effectivement le Général De Gaulle était sous secrétaire d ‘ état et avait donc un rôle politique. Néanmoins tous ceux qui ont répondu (sans avoir entendu )à son appel et qui ont formé les Forces Françaises Libres,ceux la n ‘ ont pas suivi les ordres d’ un vieux Maréchal sénile qui est encore malheureusement une « référence « dans certains milieux.

    • Gandalf dit :

      Je vous plains Pistache. ObeÏr aux ordres, cela fut l’argument des miliciens en 45. Si ce pacha a agi ainsi, c’est forcément que les échanges préalables avec sa hiérarchie étaient une voie sans issue et il a alors diffusé plus largement son message pour qu’il fuite et ainsi sacrifier sa carrière pour ses hommes. Si vous aviez commandé, vous sauriez ce que cela signifie.

      • précision dit :

        si vous avez lu la réaction de cette hiérarchie vous verrez que ce n’était pas sans issue. Facile d’accuser un côté comme l’autre, mais la hiérarchie suivait en l’occurrence la situation assez soigneusement. Donc les choses sont loin d’être si évidentes.
        Il est aussi heureux que certains obéissent aux ordres. Parce que à citer De Gaulle et les miliciens, on pourrait aussi citer Patton qui aurait voulu faire la guerre aux russes, ou MacArthur qui envisageait d’atomiser les chinois…

      • Vinz dit :

        « cela fut l’argument des miliciens en 45. »
        .
        Puisqu’on est dans le point Godwin, autant y aller a fond : ce fut même l’argument de tous les responsables nazis à Nuremberg ; tout comme Eichman lors de son procès en Israël.
        .
        Personne n’a à obéir à des ordres manifestement cons ou contraire à la conscience élémentaire.

    • Jm dit :

      En l »occurrence, et en droit français, je précise, obéir à un tel ordre qui refuse d’apporter soins et assistance est illégal.
      Et les docs, ils étaient où, pendant ce temps là ?

  14. LEONARD dit :

    Moi, j’aime bien celle là.
    https://twitter.com/i/status/1246060176345640961
    Par contre, un peu « confinement, les uniformes….

  15. Plusdepognon dit :

    Préserver ses hommes permet de mener les véritables combats. Ceux qui font des cocottes en papier persuadés de leur propre suffisance et incapables de se remettre en question ne veulent pas comprendre, ils seront vaincus tout simplement après avoir fait des dégâts considérables dans leurs pays ou organisations.
    https://lavoiedelepee.blogspot.com/2020/03/quand-preserver-ses-soldats-devient-un.html

  16. josépaledir dit :

    Bon en tout cas ça fera un bon sujet de film pour Hollywood, je vois déjà le titre « L’Honneur d’un capitaine ». A non mince ça existe déjà. A noter qu’il a été révoqué par le secrétaire d’état et pas par sa hiérarchie directe, l’amiral Michael M. Gilday ou l’amiral John C. Aquilino.

    • Bikoro dit :

      @josépaledir. « révoqué par le secrétaire d’Etat »? Lol! Opex360 n’est plus ce qu’il était! Le Ministre des Affaires étrangères qui révoque le personnel du Ministère de la Défense… Même à Kalalaboum, cela n’existe nulle part!

  17. Bricoleur dit :

    Quand on lit la biographie de Thomas Modly ( https://www.navy.mil/navydata/bios/navybio.asp?bioID=1031), on ne peut douter qu’il a reçu un ordre de plus haut … M. Modly a fait l’Ecole Navale US. Il a servi 7 ans, comme pilote d’hélicoptère entre autres. Il a beaucoup travaillé sur les questions de stratégie, d’éthique et de commandement dans la Marine US. Il sait parfaitement ce qu’on attend d’un commandant de porte-avions. Mais c’est un peu la panique du côté du Bureau Ovale et aux alentours immédiats. A ce sujet, le post d’Edgar est une excellente analyse des moments présents.
    A propos de décisions dans la Marine US, le fait que le navire-hôpital COMFORT soit en attente de « consignes réglementaires » pour donner un coup de main aux hôpitaux new-yorkais montre qu’il y a sans doute des questions plus urgentes à traiter que la révocation d’un capitaine de vaisseau.

    • Xaintrailles dit :

      Oui, enfin on peut beaucoup étudier l’éthique du commandement et ne pas s’en servir beaucoup pour construire sa carrière ; cela s’est déjà vu… Il est humain aussi de changer assez nettement d’attitude parvenu au sommet d’une pyramide des grades, et au contact permanent des « gouvernants ».

  18. R2D2 dit :

    « Nous ne sommes pas en guerre. Les marins n’ont pas à mourir.  »
    mmmmh on parle bien d’hommes et femmes jeunes et en parfaite condition physique? Donc a priori pas les premiers à partir en cas de covid. Je comprends bien qu’il n’ait pas voulu se retrouver avec un navire plus ou moins à l’abandon car tout l’équipage mal en point mais est ce qu’il n’aurait pas un peu trop forcé le trait? Surtout que vu la taille d’un porte avion américain il doit y avoir des infrastructures médicales à la hauteur.
    Après le reste c’est de la politique…

    • Chanone dit :

      @ R2D2
      .
      Le pacha étant aux premières loges pour voir la maladie proliférer, et avec quelle force elle était agressive, tout en sachant que. S’il appelait à l’aide, sa carrière de super chef de super navire de guerre en prendrait un grand coup.
      .
      Un PAN, c’est le.prestige absolu pour celui qui l’exhibe. Et ce qui est reproché, c’est cet accroc à cette aura.
      .
      Je pense que ce chef a fait le bon choix.
      Je crois que la mesure et les justifications sont maladroites, et donc en rapport avec l’architecture actuelle du pouvoir : on exonère des militaires salut par leurs méthodes d’un côté, et on condamne la liberté de ton de l’autre.

    • Ancien du SSA dit :

      Je serais intéressé comme vous de savoir quelle a été l’attitude et quelles ont été les demandes du service médical vis à vis de son double commandement, celui du captain Crozier et celui du commandement santé. Si j’imagine ce qui était possible à partir de la description des moyens santé du CdG en mission de longue durée ( moyens lourds de traitements urgents, mais capacité réduite en matière d’hospitalisation, même en multipliant par 3 pour l’USS T.R. ) le service médical a dû prévenir leur commandant que le porte-avions allait probablement avoir sa mission complètement transformée dans un sens médical, et que les problèmes d’isolement des infectés se multipliant avec le temps ne pourraient être résolus en restant en mer. Après dans la forme, j’imagine qu’il y a dû certainement avoir des facteurs humains défavorables pour que tout se déroule dans la sérénité ( le commandant est jeune, et ne trouve pas le bon appui au moment crucial ? ).

  19. Vieux sapeur dit :

    Merci Raymond 75 pour le post de 13:24. Ces images sont parfaitement raccord avec celles du 20.07.2017 lors du départ du Général De Villiers. Grandeur et servitude …
    https://www.youtube.com/watch?v=5WAM_73CiVs

  20. Noël BERGON dit :

    il a un nom trop « Frenchie »…ils ne vont pas tarder à lui faire du « bashing à la mode FOX NEWS »…

  21. Françoise dit :

    L’épilogue, c’est qu’en France, je crois que seul le Canard enchaîné aurait pu se permettre de publier une telle lettre.

    Les États-Unis sont peut-être Satan, l’Empire du Mal ou les sales capitalistes qui abusent de leur position dominante, mais la liberté d’expression y est plus grande qu’en France puisqu’elle est sacrée.

    • Euclide dit :

      Bjr Françoise
      Ce que vous dites je l’ai déjà entendu il y a 30 ans de cela , malheureusement.

    • Frank dit :

      @ Francoise Suis pas sur que Snowden, Manning, Drake ou Ellsberg partagent votre vision idyllique. (Et faut se méfier du terme Sacré, il est inhumain par définition).
      C’est l’une des nombreuses hypocrisies de nos amis Américains: Mettre dans leur constitution des articles exemplaires et idéaux, et voter rapidement lois et décrets pour les rendre inopérants. Cela permet de se montrer en exemple en permanence.
      Pour vous rassurer, en France, c’est pas mieux. La hiérarchie des normes similaire de notre bel état de Droit n’est plus qu’un paillasson, qui n’amuse plus que les cyniques nostalgiques et désabusés.
      Ce capitaine semble néanmoins honorable et respecté, mais qui sait.
      C’est curieux chez les marins ce besoin de faire des phrases, surtout quand on a la puissance feu d’un croiseur, et des flingues de concours…
      Bof… Il ne sera pas amiral, mais sera vite recruté chez LM ou Huntington Ingalls, et fera aussi de la politique, pour continuer à servir son pays.
      Vous ne trouvez pas curieux, cette somme de copies à tant de destinataires, au moment opportun?
      Il n’a raté qu’une case, du moins en apparence.
      Parce que, quand on atteint ce niveau, c’est parce que l’on sait roquer aux échecs au bon moment.

  22. allchoises dit :

    Ce n’est pas les journalistes qui commandent les PAN US (ni d’ailleurs). En revanche, ils font bien leur boulot en relayant les infos (polémiques?) qui sont à leur disposition! Dans ce cas, le système US marche très bien, et personne ne dit le contraire. Question de hiérarchies de responsabilité ! Françoise…

  23. petitjean dit :

    Affaire lamentable
    “Captain Crozier !… Captain Crozier !…”
    https://www.dedefensa.org/article/captain-crozier-captain-crozier

    « Dans l’esprit la scène rappelle le départ du général de Villiers, au milieu d’une haie d’honneur spontanément formée par les effectifs de son cabinet. Ainsi les gens qui ont choisi le métier des armes saluent-ils d’une façon qui n’est pas prévue par le protocole et qui est même vue d’un très mauvais œil par le règlement, surtout dans de telles circonstances, les chefs qui ont mis leur situation professionnelle en jeu pour défendre ceux qu’ils commandent contre les autorités et la bureaucratie militaire, lorsqu’ils jugent erronées et préjudiciables les décisions de ces structures dont ils dépendent…
    Le Pentagone n’a pas dû goûter le spectacle…. » (….)

  24. Jean Cautame dit :

    Ces accusations sont complètement fallacieuses. Voir mon post sur cette escale et ses suites.
    http://vn-lrds.blogspot.com/2020/04/bons-baisers-de-nang-032020.html?m=1

    • jyb dit :

      @jean cautame
      intéressant en effet, particulièrement vos derniers paragraphes.

  25. vrai_chasseur dit :

    Fair winds and following seas au Capt. Crozier.
    « On n’est pas en guerre », c’est dur à définir. Après la guerre froide, la paix chaude : nos stratèges et juristes vont devoir définir ce type de crise permanente. Personne n’est en guerre symétrique mais le monde n’a jamais été aussi instable.

  26. cedno dit :

    Surement un type bien mais envoyer ce type d’info a 30 personnes, c’est stupide

    • josépaledir dit :

      Cedno: Pas sur… Suivre la voix hiérarchique et avoir sa demande finir au fond d’un tiroir ou suivre un processus d’enquête a labyrinthe (il est surement bien placé pour connaitre les rouages de la maison) et attendre que les morts s’accumulent avec remise aux familles d’un beau drapeau bien plié. Ou alors le faire savoir au plus grand nombre afin que le processus de sauvetage soit irrémédiablement enclenché. Dans les 2 cas il se savait sur la sellette. Dans le 1er il aurait fini de toute façon par porter le chapeau (voir le traitement fait au capitaine Charles B. McVay de L’USS Indianapolis). Dans le 2em il aura au moins suivi sa conscience.

    • PK dit :

      Ce n’est pas stupide, car ce capitaine a atteint l’objectif qu’ils s’était fixé : sauver ses hommes.

    • Vinz dit :

      « There are at least two sides to every story ». On ne connait pas tous les tenants et aboutissants de cette histoire, mais à un moment donné pour faire bouger les choses faut secouer le cocotier, bref prodiguer du « carbon copy », afin de mettre chacun devant ses responsabilités ; parce que si ça tourne mal on sait très bien qui va se défausser et qui va déguster, et dans un système judiciaire aussi procédurier que les US qui vous condamne à des millions de $ de dommages pour un veston mal repassé, ça pardonne pas.

    • Royal Marine dit :

      On voit que vous n’avez aucune idée de comment se rédige un message opérationnel, et à combien de personnes il est envoyé…Sur une frégate française, rien que le msg quotidien des disponibilités du bord est envoyé à au moins 40 autorités diverses et variées… Celles du PAN à plus de 70… D’où la gène visible du Pentagone, et du pouvoir politique…
      Donc arrêtez de croire que vous savez tout!

      • Raymond75 dit :

        J’ignorais cela ; quelqu’un peut il le confirmer (je ne doute pas de votre parole, mais est généralisé ? )

        • aleksandar dit :

          Voir mon post plus bas Raymond
          Royal Marine a raison
          En plus selon le type de message, les adresses sont souvent automatisées

        • WaterBoy dit :

          Oui, c’est juste. 40 à 50 personnes pour le compte rendu le plus simple.

  27. Vins dit :

    La seule décision possible était de le retirer…. sinon autant envoyer les plans de navigation directement aux adversaires. Manœuvre surprenante d’un officier de si haut rang qui savait sûrement à quoi s’attendre. Bizarre….

  28. aleksandar dit :

    Visiblement, certains n’ont pas souvent été en position d’envoyer des messages.
    Alors pour leur éducation, envoyer un message a 30 correspondants ce n’est pas rare dans l’armée.
    Il m’est parfois arrivé d’envoyer des messages ou la liste des destinataires tenait plus d’une page
    Pour un Primo alpha de 2 lignes !

  29. Dédé Taquet dit :

    Quand on exerce de telles responsabilités et qu’on envoie un message de cette teneur à 30 personnes, il est tout à fait normal d’avoir un tel résultat. Soit il était inconscient auquel cas, il n’avait rien à faire à la tête de ce porte-avion, soit il savait très bien ce qu’il allait lui arriver. Après sur le fond, qu’il ait tort ou raison, c’est un autre débat.

  30. Guepratte dit :

    Commander à la mer ,c’est dans tous les cas s’enfermer dans la boite de la solitude avec toutes ses incertitudes ….et çà s’est valable depuis le pont d’envol d’un PAN ,en passant par le coffre du commandant contenant les codes de tirs nucléaires d’un SNLE ,et jusqu’à la passerelle d’un ULCC civil transportant 500.000 tonnes de brut ….le PACHA du Roosevelt a du forcément peser le pour et le contre de sa décision en toute connaissance de cause …..quelquepart cette affaire me fait penser ,parmi la longue interminable et tragique histoire des sous marins soviétiques ,au cas d’un sous marin nucléaire soviétique dans les années 60 ,qui avait eu un grave accident sur son réacteur atomique juste devant les cotes Américaines et dont le Pacha avait demandé l’aide à « l’ennemi américain » pour sauver uniquement ses hommes des radiations ……à l’instar de Crozier ,le Kremlin n’avait pas vraiment apprécié non plus l’humanisme du Commandant Russe….mais c’était une situation « chaude » en pleine guerre froide ….

  31. captain Iglo dit :

    Je suis stupéfait de lire le nombre de commentaires élogieux pour ce commandant ricain.
    Venant pour la plupart de militaires ou d »ex militaires ça laisse rêveur.
    La première qualité d’un officier, c’est d’obéir. La deuxième c’est de rendre compte.
    Vous avez oublié les mecs ?
    Apparemment ce type a oublié les fondamentaux et il a paniqué.
    C’est justement pour ça qu’il s’est fait relever de son commandement.
    Le parallèle avec De Villiers est en revanche assez juste. Comme la sanction méritée qu »il a reçue.
    Avec des mecs comme ça aux manettes, on est bon pour la prochaine branlée

    • luc dit :

      « Des moutons dirigés par un lion sont plus redoutables que des lions dirigés par un âne. » MacArthur

    • Marc mora dit :

      moi je suis stupéfaits de lire de telle inepties, tellement facile de jouer les connaisseurs, le cul planqué derrière l’écran, comme il est facile de donner des leçons de commandement a posteriori, sans jamais avoir soit eu la responsabilité des vies de milliers d’hommes et femmes, comme il est facile de juger avec des informations parcellaire….le plus facile pourtant , c’est fermer son claque m…..la première qualité d’un commandant ( quelque soit sont grade ) et son seul devoir, c’est de ramener tous le monde a la maison, dans la mesure du possible….C…..d

      • captain Iglo dit :

        Non, c’est d’assurer sa mission.
        C’est bien ce que je disais; tous les frocs sont baissés pour la prochaine branlée

        • Pascal (l'autre) dit :

          « Non, c’est d’assurer sa mission. » Avec tous les moyens (y compris humains) mis à sa disposition! Mais si vous partez au combat avec la moitié de vos effectifs indisponible pour raison médicale (ou autre) votre mission risque de se transformer en fiasco……………………… qui pourra mettre gravement en défaut un plan général! Dans le cas présent il a rendu compte mais (sous réserves) on ne peut pas dire que la hiérarchie supérieure ait spécialement » percuté »
          « Avec des mecs comme ça aux manettes, on est bon pour la prochaine branlée »
          « C’est bien ce que je disais; tous les frocs sont baissés pour la prochaine branlée » Oh là! Un pur et dur, le verbe haut, les certitudes du « super warrior » chevillées au corps! Le paradoxe est que très souvent (quand ce n’est pas toujours) dès que la situation s’envenime des « guerriers » comme vous on les reconnait à la flaque maronnasse et nauséabonde qui grandit à leurs pieds! J’en ai connu quelques forts beaux spécimens…………………………… en Afrique et dans le Golfe. Dès que la situation a quelque peu « merdouillé » d’un seul coup………………. plus de son, plus d’image, (veuillez nous excuser pour cette interruption momentanée du programme!) C’est certainement plus avec des gonzes comme vous que l’on risque une branlée! Vous avez certainement une expertise dans le poisson panée, pour le reste……………………………………………..

    • aleksandar dit :

      La première qualité d’un officier ce n’est pas d’obéir, c’est de remplir la mission qu’on lui a donné
      La deuxième c’est d’éviter au maximum la « casse » humaine et matérielle.
      Vous avez fait vos études dans une école d’officiers turque ?

    • WaterBoy dit :

      Ce que vous décrivez ce ne sont pas des officiers. Ce sont des automates.

      Pourquoi payer 5 ans d’études aux jeunes officiers. Et 2 à 3 de plus aux officiers plus âgés, si c’est pour avoir des robots?

  32. Robinson dit :

    Ce capitaine a une belle tête, il sera sûrement élu un jour.

    • captain Iglo dit :

      C’est la principale qualité d’un homme d’Etat, c’est bien connu.
      On en sait quelque chose, hein ?

  33. blavan dit :

    C’est une bonne occasion en période de confinement de relire l’excellent livre « Ouragan sur le Caine ». L’histoire n’est pas la même mais l’étude sur le commandement et la fin du roman sont remarquables.