La création du Collège du renseignement en Europe confirmée par une lettre d’intention signée par 23 pays

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

9 contributions

  1. Noël BERGON dit :

    c’est le « truc  » le plus improbable qui soit !…qu’il y est des « politesses  » entre service …ok !…mais une mise en commun du package…j’y crois pas ! …le niveau de l’engagement de ce type de service est tel qu’il ne peut pas être mutualiser…on s’engage pour son pays…sa nation . ce qui est demandé aux opérateurs est trop « personnel » (au sens du pays s’entend)…déjà ,qu’il est difficile d’avoir des renseignements hermétiques ,comment voulez vous que nos sources ou infos ne fassent pas les choux gras des services Russes,Chinois,Américains ou autre ? et puis ,je pense que la force d’un service de renseignement,c’est justement une forme de paranoïa chronique qui garde tous les sens en alerte …dans ces milieux, »il n’y a pas d’amis…il n’y a que des intérêts » …comme disait le Général !

    • Frédéric dit :

      ???? Mettez vous a jour, il y déjà un Centre d’excellence du renseignement humain (HUMINT) COE à Oradea en Roumanie pour l’OTAN.

  2. vrai_chasseur dit :

    Bon, certains pays sont moins acculturés que d’autres sur le Rens donc ont un intérêt certain à participer.
    Néanmoins quand on connaît les réticences paranoïaques des états sur un sujet aussi régalien, qu’ils soient de culture historique occidentale ou ex-pacte de Varsovie, arriver à mettre 23 signatures sur un accord de cette nature est effectivement une première.
    On peut être pro ou anti Macron, le constat factuel est que les lignes bougent sur ce sujet, suite à son initiative.

  3. Ératosthène dit :

    Quand on fait plein de choses, c’est sûr, ça peut arriver qu’on en fasse une de bien.

  4. Certes... dit :

    Ce sont les agences américaines qui vont être satisfaites…

  5. Jm dit :

    Je n’y comprends plus rien !!!
    On crée le collège européen du renseignement, mais les européens ne veulent pas se déplacer, voir le post du 27 février « La mobilité militaire serait sacrifiée dans la dernière proposition budgétaire de la Commission européenne », et on ne pourra pas échanger par communication ou informatique car dans le post du 26 février, « La Défense belge démontre qu’utiliser un téléphone portable personnel peut mettre en échec une opération militaire »!!!!!
    On va faire comment pour avoir et échanger du rens???
    Il reste les pigeons voyageurs….

  6. werf dit :

    C’est typiquement une mesure politique qui ne mange pas de pain mais qui sonne bien pour le bon peuple. Un forum du renseignement fait rire tous les spécialistes car cela ne peut être qu’un échange de banalités ou un forum historiques sur des vieux cas pratiques qui ne gêneraient pas les services actuels. Le propre du renseignement c’est d’avoir un coup d’avance par rapport à ses intérêts politiques et géostratégiques. Aucun des 23 n’a les mêmes… C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la défense européenne n’est qu’une illusion créée par les politiques qui cherchent, par tous moyens, à faire croire que c’est possible. Ah! le mirage du fédéralisme a encore frappé!