En vue du remplacement des VBL de l’armée de Terre, Arquus veut commercialiser son blindé Scarabée en 2020

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

70 contributions

  1. Fralipolipi dit :

    Je veux bien en commander un pour aller faire mon shopping à Paris … vu qu’il sera hybride, Miss Hidalgo ne pourra pas me refouler 😉
    .
    Plus sérieusement, il semble prometteur ce Scarabée.
    Quelle gueule avec sa tourelle téléopérée ! (voilà qui joue pour l’effet psychologique).
    Et la possibilité de fonctionner avec une mule dronisée, cela parait vraiment innovant.

    • tschok dit :

      Vu l’état de la chaussée parisienne, il est possible que votre idée soit bonne, la maire Hidalgo ayant quelque peu négligé l’entretien de cette partie du domaine public qui, manifestement, ne l’intéresse pas.

  2. Luc dit :

    La CoronaMobile de Manu ??

  3. philbeau dit :

    Présentation on ne peut plus complète et détaillée de ce qui est une autre pépite de l’industrie française de l’armement , qui présente ainsi une offre particulièrement intéressante à l’export , outre la qualité d’équipement de nos forces . Bravo M. Lagneau , votre blog devient d’une belle étoffe !
    N’oublions pas l’excellence aussi de Nexter dans le programme Griffon pour compléter ce brillant tableau , et notons au passage la gêne un peu « mauvais joueur » de Volvo , qui n’a jamais soutenu Renault Trucks Defense , devenu Arquus , et prévoyant de s’en défaire . Une attitude très grossière des suédois, qui pour le moins auraient pu saluer le redressement spectaculaire de leur filiale française , et féliciter les équipes en cause . Sans doute pêchent-elles de n’être pas suédoises ?

    • John dit :

      C’est incroyable à quel point ces pleurnicheries sont absurdes…
      Chaque propriétaire est libre de revendre une entreprise ou non… Et si Volvo voulait s’en séparer, c’est bien qu’il y avait des raisons soit financières ou stratégiques. Et alors?
      De plus… résumer cela à la nationalité ? Quel rapport?
      Et en plus de leur montrer autant de reconnaissance, ils devraient se mettre à genou devant ces héros? Les gars ont fait le job pour lequel ils sont engagés. Et ils ont par la même occasion sauvé leur propre job. Mais l’investissement c’est pas du bénévolat. Normal que Volvo ait comme tout investisseur des exigences.

  4. Thaurac dit :

    Celui là par contre il a une sacrée gueule , c’est comme les bateaux , qui ils sont beaux, ils doivent être bons..

  5. Vroom dit :

    Essieu arrière à direction indépendante de l’avant, hybridation …..
    Mais faites simple bon sang ! Simple et robuste !

    • TINA2009 dit :

      Bsr VROOM !

      Je lisais les Différents commentaires … Et désespérait de lire un commentaire, faisant une observation pertinente . –> Merci à VOUS !
      J’ajouterai ceci : Si on se projetait dans un avenir proche et que le PROJET était adopté en remplacement du VBL , Alors le coup de poker des industriels et financiers de la défense serait magistral … Mais regardons y de plus près , via les caractéristiques :
      – On passe de 3.8T à Près de 8T ( allons.. Soyons espiègle , disons 7.8T) : Quel BOND!!!
      – On passe de 3 à 4 personnes : Quel BOND!!!
      – On passe d’une motorisation thermique de 95 à 300 CV : Quel BOND!
      – On passe d’une motorisation diesel turbocompressé à une motorisation hybride : Quel BOND !!!

      Question : Vous êtes Sûr , que ce SCARABEE, est bien destiné à faire la guerre …. Et plutôt le PARIS-DAKAR??? Pour ma part , j’ai ma réponse, à l’instar du VBMR léger , du Griffon ET du Jaguar en les comparant avec les véhicules qu’ils sont censés remplacer …
      Vivement que ça pète : Je vais adorer voir la déconfiture ( programmée et mise en oeuvre) de notre Adt . En terme de résilience, robustesse, simplicité, compacité, utilisation de long terme, de gestion des stocks et donc des flux, on est à l’opposé de se que préconise SUN TZU, en autre …

      • Affreux "Panzer" Jojo dit :

        Si j’avais à faire la guerre, je préfèrerai la faire sur un Leclerc plutôt que sur un AMX 30, même B2. Même Brennus. J’aurai une chance de survivre à une rafale de 23mm automatique mal placée. Mais vous ne devez pas y connaitre grand chose. Allez y carossé en slip TTA, on vous regarde faire.

      • Moi dit :

        Je souhaite apporter un point de vue différent.
        Il y a quelques temps de cela, une gazelle s’est faite « shootée » avec des armes légères … Manque de blindage, vieux matériel, bref, un équipement d’un autre temps, parait-il, auquel à succombé un pilote.
        Je pense que l’amélioration des technologies et des techniques font que ça ne pose plus de problèmes, maintenant, d’avoir une véhicule « léger » qui pèse 8 tonnes. Il faut suivre sont temps. A quoi ça sert d’avoir un véhicules légers sur un théâtre d’opération si la moindre mine artisanale le met hors de combat ? Si la moindre roquette tue l’équipage ? JE pense que la prise de poids du véhicule peut se justifiée si ça concerne la protection de l’équipage. Et si on compare avec l’évolution du poids d’une voiture grand publique au cours de ces 40 dernières années … entre une 2 ch de 500 kg, et un chevrolet Orlando de 1.6 T … Il ne me semble pas que le chevrolet souffre de son poids.
        Enfin, alors que beaucoup de système anti-char et de détection se fient à la chaleur dégagée par le moteur du véhicule, il me semble qu’une propulsion électrique soit particulièrement pertinente lors d’un engagement proche de l’ennemi … Outre la furtivité phonique, on a surtout la furtivité thermique.
        Cependant, mon questionnement repose essentiellement sur l’entretien que peu demander de tels véhicules, notamment du fait de leur « jeunesse », comme matériel de guerre, car une batterie à électrolyte liquide comme on en fait actuellement ça n’aime ni le chaud, ni le froid.

      • John dit :

        En quoi les VAB auraient été meilleurs que les VBMR par exemple?

      • Montaudran dit :

        « Vivement que ça pète : Je vais adorer voir la déconfiture ( programmée et mise en oeuvre) de notre Adt . »

        On voit votre qualité intellectuelle et morale…

      • Serval S. dit :

        @Tina2009
        @Vroom

        « Faire simple », c’est comme « impossible », ce n’est pas français!
        Toutefois, je modère vos jugements par le fait que remplacer le VBL s’inscrit aussi dans l’évolution de la menace.
        Il est donc à intégrer dans la liste de courses:
        – une protection balistique et mine/IED augmentée, ce qui alourdit le véhicule et requiert plus de puissance ;
        – un besoin de discrétion qui suggèrerait une alternative au thermique (à démontrer) ;
        – de l’agilité, la vitesse étant une forme de protection, d’où -une fois de plus- de la puissance ;
        – un Sahel qui n’est pas le seul théâtre que pourrait arpenter le véhicule ;
        – une durée de vie du véhicule proche de 40 ans, il fait anticiper les évolutions à mi-vie.

        L’état de l’art et une ambiance bobauchisante qui impose du « green thinking » dirigent les industriels vers l’hybride. Est-ce le bon choix ? L’empreinte logistique va en pâtir mais c’est déjà le cas quand l’UE impose de l’Euro 6 ! L’équation à résoudre n’est pas si simple.
        Ce qui est écrit ici est valable pour l’ensemble du programme SCORPION.

        « coup de poker des industriels et financiers de la défense »…
        C’est à Bercy et à la DGA qu’il faut se plaindre si la P4 n’a que 4 vitesses, si le Griffon est un veau, si la rangers était encore distribuée en 2006, si 3 industriels concurrents sont obligés de travailler ensemble, etc.
        N’attribuez pas aux industriels ce qui est d’origine étatique.
        Il y a souvent des raisons d’économies et d’Economie d’un niveau gouvernemental dans lesquelles les industriels ne sont que des pions.

        « Adorer voir la déconfiture de notre AdT »…
        Non, ce n’est plus « votre » AdT si vous écrivez cela.

        Si l’on revient au sujet VBAE, et puisque le SCARABEE n’est pas encore sélectionné, sachons garder patience.
        Pour un bon choix, il faut au minimum pouvoir choisir.
        Attendons de voir les produits alternatifs qui seront proposés par d’autres industriels.

        • NRJ dit :

          @Serval S
          Vous semblez manquer de connaissances techniques sur les technologies de véhicules donc je préfère vous rappeler ceci : le véhicule hybride n’était pas initialement prévu pour consommer moins. Il faut savoir que le moteur électrique peut apporter du couple instantanément contrairement à un moteur thermique qui a des plages optimales. Ainsi on peut démarrer plus rapidement et atteindre les plages optimales du moteur thermique.

          Après on s’est aussi rendu compte que l’on pouvait récupérer l’énergie au frein et donc baisser la consommation. Mais l’hybride apporte de la performance, en particulier dans le domaine militaire ou motorisation électrique est gage de silence.

          Bref à la place d’avoir un moteur suralimenté Hyperbar dans le Leclerc, moteur compliqué associant turbine a gaz en parallèle au moteur Diesel, coûteux à développer (l’une des principales raisons des surcoûts et retards du Leclerc), gros consommateur de carburant et complexe à entretenir, on pourrait avoir aujourd’hui une propulsion hybride électrique-diesel classique beaucoup plus simple tout aussi performante en accélération et en puissance moteur, mais largement moins consommatrice de carburant et avec la capacité de se déplacer avec une relative discrétion. C’est bien le progrès non ?

          D’ailleurs il est à peu près certain que le successeur du Leclerc et du Léopard sera hybride.

        • Alpha dit :

          Ouais… Temporisez un peu TINA !…
          Le Scarabée a été conçu pour être d’une maintenance simple, avec un treillis déposable pour les opérations lourdes et un accès facilité à l’ensemble des composants pour la maintenance quotidienne.
          Et puis ce véhicule, bardé de technologies n’en est qu’à ses débuts. Il connaîtra des modifications au fur et à mesures des tests et devra au final devenir un judicieux mariage entre rusticité et technologie, afin de permettre une efficacité à travers tous types de configurations tout en proposant un coût de maintenance acceptable.
          Même la question des portes à ouverture électrique latérale est prise en compte …
          Donc s’il est sélectionné au final, le Scarabée risque d’être fort différent de ce que le prototype actuel annonce…

    • FredericA dit :

      @Vroom : « Mais faites simple bon sang ! Simple et robuste ! »
      .
      Toutes ces technologies existent depuis des décennies dans le civil. Tout comme l’armée, une société commerciale n’a aucune envie d’acquérir un matériel complexe et peu robuste.

      • Vroom dit :

        C’est sûr, les matériels civils subissent les mêmes contraintes que nos matériels militaires.

    • Aymard de Ledonner dit :

      On peut aussi balancer tous les véhicules à la ferraille et rééquiper les unités avec des chevaux et des charriots…..
      L’essieu arrière à direction indépendante de l’avant apporte un rayon de braquage très court et améliore de façon générale l’agilité du véhicule.
      L’hybridation permet à la fois une approche discrète plus silencieuse et une redondance qui en fait justement un véhicule plus robuste!
      Je ne comprendrais jamais cette aversion pour la technologie dans le domaine militaire. Il est depuis longtemps établi que l’arc est plus performant que la pierre lancée à la main et que l’avion de chasse permet un avantage non-négligeable par rapport à un adversaire équipé d’une montgolfière….

      • Vroom dit :

        La technologie militaire, j’y baigne au quotidien dans mon métier de contrôleur, et tout ce que je vois au fil des années, c’est qu’elle nous fragilise.
        En l’espace de 30 ans, nous sommes passés de systèmes simples certes basiques, à des systèmes informatiques complexes qui nécessitent des patchs deux fois par an entrainant des ruptures de services et à la fiabilité douteuse.
        Alors un véhicule hybride en milieu chaud, avec une batterie qu’il va falloir surprotéger (fragiles ces trucs là) et refroidir/réchauffer (les véhicules électriques sont équipés de systèmes de refroidissement liquide pour les batteries, servant aussi à les réchauffer en cas de froid) donc des systèmes supplémentaires.
        Vous me parlez de redondance, l’électrique ne sera pas là pour remplacer le moteur thermique en cas de panne ! ou alors il va falloir un sacré batterie ! Si cela se rapproche de l’hybridation civile où les voitures font à peine 50 ou 60 km sur route, imaginez dans le sable au milieu de rien, vous serez bien avancé avec vos 20km d’autonomie.
        Les trains arrières directeurs existent depuis longtemps, mais on ajoute encore des articulations sur des trains sensés être robustes. Et pour moi, on ajoute une faiblesse.
        Pourquoi les véhicules AdT en cours de remplacement ont-ils tenus si longtemps ? Parce qu’ils sont simples. Je doute que toutes ces nouvelles machines vivent aussi longtemps.

    • Polymères dit :

      Dans la vie, il n’y a rien de compliqué, il n’y a que des personnes qui ne veulent pas se compliquer à comprendre.
      Simple = ce que vous connaissez
      Compliqué = ce que vous ne connaissez pas

      Il n’y a rien de révolutionnaire dans l’hybridation, ou une direction indépendante avant/arrière, il faut vivre dans son temps, on ne cherche pas juste à avoir une caisse sur roues qui avancent, on recherche des capacités, des plus valus qui vont justement différencier un véhicule simple d’un autre qui est adapté à des missions.
      Ces éléments ne sont pas là pour emmerder, pour complexifier la chose.
      Avoir un véhicule hybride ce n’est pas pour la fibre écolo ou pour s’emmerder d’un élément inutile par ce qu’avant on faisait sans.
      Pensez vous qu’il est inutile d’optimiser l’utilisation des différents systèmes embarqués (cela va de la tourelle aux moyens de communications, en passant par les moyens d’observations) via un moteur électrique et sa batterie (à laquelle il est lié)? Il faut donc toujours faire comme avant, laisser tourner le moteur thermique et faire une croix sur des avantages? Aucune utilité à être discret ici ou là, voir de progresser furtivement en ZUB?
      Savez vous par exemple que plus d’une fois, dans un souci de discrétion, des VBCI en surveillance, moteur éteint pour ne pas se faire entendre de nuit, ont épuisés les batteries au point de ne pas pouvoir redémarrer le moteur? La simplicité d’hier était permise par ce que sur le véhicule, il n’y avait rien ou presque, que l’observation se faisait à la jumelle, que la mitrailleuse était servie par un homme, qu’on ne demandait pas grand chose du véhicule à part se déplacer.
      Aujourd’hui le véhicule devient presque un avant poste à lui tout seul, il n’est pas qu’une charrette à moteur. Alors oui bien entendu, toutes les choses qu’on rajoute à un véhicule moderne par rapport à avant peuvent sembler inutiles à ceux qui se disent qu’on peut ou qu’on doit faire comme avant, pour qui l’évolution se trouve dans le passé, mais dans ce cas il faut aller au bout de cette logique. Si bien évidemment ces choses ont un coût et augmentent logiquement les délais de maintenance (pas forcément plus compliqué à faire) car il y a plus de choses à vérifier et qui peuvent avoir un problème, il faut aussi ouvertement vanter et argumenter du pourquoi on peut « s’en passer » et pourquoi ça n’a aucune utilité. Pour cela il faut faire un travail de recherches, de compréhensions et ne pas se dire que l’on s’impose ou que l’industriel « complexifie » pour rien et que c’est bien vous qui avez la bonne analyse.

      Il faut que vous expliquiez l’inutilité de la climatisation, l’inutilité d’être discret, l’inutilité de donner plus d’autonomie à des véhicules, plus de manoeuvrabilité, l’inutilité d’avoir des tourelles téléopérés, l’inutilité d’avoir plus de places pour les hommes, d’être plus protégés, l’inutilité d’avoir une direction assistée ou une aide à la conduite etc…
      Il faut que vous défendiez auprès des usagers tout cela pour bien leur expliquer qu’on leur impose des choses qui ne servent à rien et qu’avant c’était mieux. Vous y arriverez? Un conducteur de Griffon regrettera t-il le VAB? Un ancien servant de 12.7 regrettera t-il d’avoir une tourelle onéreuse au dessus de lui qui le met à l’abri des snipers ou d’un écrasement en cas de retournement du véhicule?

      La simplicité peut-être recherché par un civil qui regarde l’armée et les achats d’équipements sous le prisme de sa calculatrice, elle peut être désiré par des mécaniciens, mais c’est tout. Le reste améliore tout de même bien des choses aux utilisateurs et la rusticité n’est pas synonyme de simplicité. Vous pouvez avoir des choses simples qui sont merdiques comme des choses plus complexes qui sont excellentes.

      En réalité le problème est ailleurs. On essaye toujours de faire comme avant avec les nouveaux matériels, on pense qu’il n’y a que l’achat qui compte et que derrière, le besoin de maintenance, le financement, ne suit pas. On achète le matériel nouveau qui sera plus complexe (il a plus de choses) mais pas forcément plus compliqué, mais on dit aux équipes de s’adapter et on ne leur donne pas plus de moyens. C’est cela qui fait la merde dans certaines nouveautés, c’est cela qui fait que des matériels neufs sont peu disponibles, il y a une saturation derrière, des lourdeurs administratives pour débloquer les budgets (pour les pièces de rechanges et autres). Faire à 3 le travail de 6, forcément pour les 3 qui travaillent, ils seront 2 fois plus longtemps dessus et ils auront le sentiment que c’est long et compliqué (surtout quand la connaissance n’est pas là).
      Ce ne sont pas les nouveaux équipements qui sont un problème, c’est le fait que nous avons longtemps pensé (pour éviter de trop dépenser) continuer comme avant tout en recevant autre chose qui nécessitaient des changements plus globaux dans le soutien (tant financier qu’humain).
      Heureusement que les choses changent, qu’on commence par responsabiliser et intégrer les industriels dans la boucle, à augmenter les budgets MCO, à amener quelques effectifs.
      On ne veut pas comprendre que pour avoir mieux, il faut y mettre le prix, que pour avoir plus de choses, il faut avoir plus de soutiens, des gens formés (s’il faut user l’industriel pour cela, ce n’est pas grave). Sinon c’est comme amener une voiture moderne à votre vieux garagiste qui a l’habitude de réparer des vieux modèles, il ne comprendra pas grand chose à tout ce qu’il ne connait pas, il n’aura pas les outils qui vont avec, il pensera que son oreille et ses manipulations mécaniques vaillent mieux que la valise qui détectent les pannes et par énervement de ne pas pouvoir forcer sur des zones ou il force d’habitude, il cassera des choses et viendra vous donner la facture en disant que les voitures modernes « c’est de la merde », (bien entendu cette anecdote je ne l’invente pas, j’en ai été le payeur il y a quelques années).
      Comme internet peut sembler complexe à un ancien qui a tout vécu et simple à un enfant qui n’a rien vécu.

      • Vroom dit :

        Je vous renvoie à ma réponse à Aymard juste au-dessus.
        Je suis contre le toujours plus au nom de je ne sais quel démarquage vis-à-vis d’un autre modèle.
        Je suis contre l’hybridation au nom de je sais quelle fausse excuse écologiste, à moins que l’autonomie soit vraiment significative pour l’approche discrète, mais autonomie=taille batterie=danger contre IED=protection batterie….
        En tant qu’utilisateur, je veux être sûr de mon système, et ce n’est pas au bout de 10 ans d’emmerdes à se rendre compte que finalement votre direction aura apporté plus de tracas qu’autre chose, qu’il faudra se dire qu’il fallait faire simple. Parce qu’une fois qu’on a payer notre machine, bonjour la galère pour faire assumer les défauts à l’industriel, et on doit vivre avec.
        Bien sûr que la clim est un plus, que la tourelle télé-opérée est essentielle, bien sûr pour la direction assistée.

    • Chanone dit :

      @ Vroom
      .
      Simple et robuste.
      Si on devait satisfaire ceux qui ne voient que par leur calculatrice, alors on demandera les prototypes … À la cour des comptes : c’est son boulot.
      .
      Mais là, c’est différent : une boîte privée qui cherche des arguments différenciants pour vanter son produit.
      Et c’est l’innovation.
      On ne verra jamais cet engin être acheté tel quel. Mais des idées, des organes seront déclinés, testés et vendu.
      A des clients fortunés.
      Espérons donc que ce ne soit pas une puissance hostile.

  6. Parabellum dit :

    Une évolution branchée du crab panhard ? Bien pour la mobilité agressive qu on avait avec les vbl même si le blindage avait besoin de plaques supplémentaires ou de simples sacs de sable..et il faut aussi penser a voir vers l arrière et le haut dans les rues et zones à risque…les petites caméras modernes peuvent résoudre le pb sans qu on sorte la taille …et se prenne une rafale ou un sniping…vivement cet engin pour avancer…et aussi enfin des drones terrestres.

  7. MP3 dit :

    Il y a encore des trous non négligeables dans la raquette de SCORPION. Le successeur du VBL en est un. Un système de défense sol-air d’accompagnement en est un autre.

  8. Alain d dit :

    C’est surtout la France qui a bien déconné en ne récupérant pas Arquus !
    La vision étriquée de nos décideurs et des lobbys de certains sont responsables de ce deal manqué.
    Parce que pour renforcer l’EU, la France doit avant tout se renforcer elle-même !
    Les chinois doivent bien se moquer des ploucs-mous courtermistes français.

  9. Sambre et Meuse dit :

    Design inspiré de la Batmobile !
    https://www.youtube.com/watch?v=SGRMVqWsBFw

  10. Eowya dit :

    « SCORPION [Synergie du COntact Renforcé par la Polyvalence et l’Info valorisatiON] »
    Heu, les gars, j’pense que s’était pas la peine d’essayer de pondre un acronyme sur le coup, parce que ça ne veut rien dire xD
    Sinon, beau blindé 🙂

  11. Dimitri dit :

    Comme quoi l’industrie française n’est pas morte. Comme Peugeot qui en 2013 était pas loin de mettre la clé sous la porte. Aujourd’hui elle affiche des bénéfices record et plein de nouveaux modèles à venir. Ils vont même verser 4100 euros de prime d’intéressement aux employés aux plus bas salaires. La « francisation » des éléments de fabrication devrait être la norme et non pas tout fabriquer à 10 000 km pour juste assembler localement. C’est bien fait pour les entreprises qui sont au chômage technique faute d’activité en Chine et reposer uniquement sur un seul pays a la main d’oeuvre pas chère. J’espère que certaines entreprises en tireront des leçons.

  12. Plusdepognon dit :

    En tout cas, Arquus soigne sa communication en ce moment !
    https://forcesoperations.com/arquus-enregistre-une-croissance-record-en-2019/

  13. Lechavenois dit :

    « Ces dernières années, nous avons ‘francisé’ un peu plus notre réseau de fournisseurs pour des raisons de souveraineté et pour s’affranchir également de certaines lois extra-territoriales qui pourraient nous freiner dans nos activités d’exportations notamment vis-à-vis de l’Allemagne », a expliqué Emmanuel Levacher, le Pdg d’Arquus.
    .
    Allez FEU !
    .
    Point de tergiversation Mr Levacher ! Vous avez le produit, vous avez la clientèle ! Au boulot !
    .
    La France a besoin de création de richesse pour son peuple . Au travail, produisez et exportez, que diable !

    • francois dit :

      « ..et exportez.. »
      les autres pays aussi ont besoin de « ..creation de richesse pour [leur] peuple.. »
      comment fait on alors pour exporter ?

      • Lechavenois dit :

        francois :
        .
        « ..et exportez.. »
        les autres pays aussi ont besoin de « ..creation de richesse pour [leur] peuple.. »
        comment fait on alors pour exporter ?
        .
        Comme beaucoup de belle entreprise française, on se sort les doigt du — !On réfléchit, on innove, on mobilise des compétences et du capital, puis on prend son bâton de pèlerin pour aller créer le besoin chez les clients potentiels : c’est comme cela ça marche dans la vraie vie pour des millions de personnes qui travaillent dans le monde !
        .

        • NRJ dit :

          @Lechavenois
          Bien sûr c’est facile pour réussir , il faut réfléchir, innover et mobiliser du capital. Une chance que vous soyez là, sinon personne ne s’en serait rendu compte. Heureusement qu’on peut compter sur des personnes brillantes comme vous en France . Sans des gens comme vous et ayant votre esprit on ne serait qu’une puissance en faillite s’enfonçant notamment en perdant progressivement des places en puissance économique et en faisant face à des problèmes sociaux. Ces gars là de l’industrie sont tellement crétins qu’il leur faut des conseillers de votre trempe pour leur dire ce qu’ils doivent faire.

          • Lechavenois dit :

            NRJ :
            .
            « …Ces gars là de l’industrie sont tellement crétins qu’il leur faut des conseillers de votre trempe pour leur dire ce qu’ils doivent faire…. »
            .
            Inutile d’être sarcastique NRJ
            .
            Car en effet, c’est cette activité qui permet de nourri mon métier, je suis consultant indépendant ( je pense que vous ne savez pas ce que c’est, mais ce n’est pas bien grave ), et mes interventions ne se cantonnent pas aux industriels ( très rémunérateur ), j’intervient auprès de très belles PME française ( dont beaucoup exportent hors – Europe ), et même de grosses collectivités territoriales (où tout l’art règne du passe droit, du clientélisme et ‘du piston ‘ ).
            Et jusqu’à une dizaine j’intervenai dans une Université et Ecoles de Commerce mais, je ne suis pas convaincu que vous connaissiez ce type d’établissement…

            .
            Je ne suis, ni fonctionnaire, ni même salarié : je suis à mon compte depuis plus de 2 décennies, et honnêtement, ça me va très, très bien…
            .
            Merci quand même pour votre post,
            .
            Bien à vous.

  14. albatros24 dit :

    Hélas…bien trop cher pour nos bureaucrates..
    Allez une bonne vieille Willis avec un moteur rénové mais pas trop et quelques sacs de sable en guise de blindage et ça nous fera bien 20 ans de plus en Afrique

    • dolgan dit :

      Sinon, vous avez entendu parler du programme Scorpion avant de cracher gratuitement sur la France?

      • albatros24 dit :

        @ dolgan
        C’était juste pour rappeler que dans un bureau, il est facile de dire faire plus avec moins et de dire aux jeunes de rejouer ce que faisait les anciens dans les années 70-80.
        Pour Scorpion, relisez ceci, même les commentaires:
        https://www.athena-vostok.com/modele-darmees-2030-et-si-nous-nous-etions-trompes-second-volet-une-loi-a-hauteur-dhomme
        Lorsque j’achète un produit, je ne me fie pas qu’à la publicité du fabricant et au sourire de son commercial.

      • albatros24 dit :

        Parlons en de Scorpion…du retard sur toute la ligne, des blindés qui restent en métropole et surtout pas en OPEX où on utilise toujours des VAB,
        Vous êtes déjà monté dans un VAB ?
        moi oui, à l’époque c’étaient déjà de vieux engins mal blindés (résiste pas au 14,5, prend l’eau de partout tellement il est rouillé) et c’était durant mon service dans les années 90.
        J’ai depuis pris de l’âge eux aussi mais devinez quoi : si je ne suis plus en kaki, eux ils sont toujours utilisés et tous les jours plus ou moins rafistolés.
        Et qui vous a dit que je crache sur la France ?

  15. vieux margi dit :

    Pas mal…mais y aurait pas un peu trop de technologie pour un usage de terrain …
    Certes on polluera moins au défilé du 14 juillet…
    A quand une version civile ? je rigole…
    Pas convaincu par la porte coulissante ..un pruneau un peu gros et elle bloquera… et sérieux, pourquoi pas une version Paris Dakar…pour les essais. Comme pour le VT4 ?
    Et le projet CRABE ? Il était pas mal …

    • Thomas S dit :

      Le Scarabee est issu directement du CRAB
      Arquus ont du retravailler le modèle pour certaines raisons du marché VBAE…

  16. Amateurs dit :

    Ils ne savent rien de l’ergonomie, rien des vraies capacités de protection, rien des vraies capacités de combat, rien des conditions de maintien en condition au combat, ils n’ont lu rien d’autre que des promesses d’émerveillement technologique.
    MAIS ce prototype, il a a « une sacrée gueule ». Et ça suffit à provoquer l’enthousiasme…
    Pauvres gens.
    Quand ils se prendra un missile AC de dernière génération, on verra quelle gueule elle fait votre merveille de design guerrier. La première chose qu’on demande à ce type d’engin c’est tout de même d’en sortir vivant !

    • dolgan dit :

      Bien commencé, dommage de finir ainsi.
      .
      Dans le cahier des charges de ce type de véhicule, il n’y a pas « survie à un missile AC dernière génération ». C’est ridicule.
      .
      Déjà, si on arrive à faire du Stanag2 sur la cellule, ça serait bien.

      • Certes… dit :

        « Quand ils se prendra un missile AC de dernière génération, on verra quelle gueule elle fait votre merveille de design guerrier. La première chose qu’on demande à ce type d’engin c’est tout de même d’en sortir vivant ! »

        Personne n’a jamais dit que cet engin devait nécessairement résister, d’après son cahier des charges, à un missile antichar de dernière génération. Ce qu’on vous dit, c’est que les détenteurs de missiles antichars de dernière génération ne se gêneront pas pour les utiliser.
        Les forces spéciales américaines qui encadraient les prétendues Forces démocratiques syriennes, lors de la réduction du présumé État islamique ont reçu, dans des engins un peu plus blindés que celui-là, des armes antichars particulièrement destructrices. il y a eu des morts et des blessés graves.

        D’après l’article, cet engin doit être relativement manœuvrier et rapide. On en reparlera lorsqu’on aura équipé de toutes les protections actives et passives contre les munitions antichars de tous calibres.

        Pour le reste, des gens qui prétendent s’intéresser aux affaires militaires et qui commencent à s’exciter devant une image conçue par ordinateur et qui pourrait être toute droit sortie d’une énième version de Terminator, ce n’est pas très sérieux. Il y en a même pour croire que, comme pour les bateaux, si c’est beau c’est que c’est efficace. voilà une vraie connerie. Une carène, en général, est efficace si elle est belle. Mais ça, outre que ce n’est pas une règle absolue, cela vaut surtout pour les bateaux de plaisance.

        Un engin de combat terrestre n’a pas besoin d’être beau (et puis il faudrait définir ce que c’est que la « beauté » de ce genre de machine). Il doit permettre de prendre le dessus dans un certain compartiment de terrain à définir. Les prétendus esthètes feraient mieux d’aller consulter un psychanalyste.

        • dolgan dit :

          Relisez les propos d' »amateurs » …
          .
          Quel rapport entre un VBAE et un blindé FS US en mission auprès des FDS?

    • Ulrich dit :

      Dans le genre commentaire d’amateur…
      Perso, je me tamponne de l’allure agressive. Je suppose qu’avec une masse comme ça, ce véhicule est supposé résister à un IED. La double motorisation ne me convainc pas forcément mais soit.
      En revanche, lire que le remplaçant du VBL est supposé résister à un « missile AC de dernière génération »… sérieux…
      Merci pour votre intervention.

    • Alpha dit :

      @Amateurs
      Tout est dans votre pseudo… 🙂

    • Ioni dit :

      Oui c’est évident qu’il ne va pas résisté a de l’antichar. C’est dis dans le nom, c’est fais pour détruire des chars (pas trop moderne tout de même)

  17. Gandalf dit :

    J’admets que le look du Scarabee fait tres futuristes (hollywood, jeux video..) mais assez gadget (2 portes coulissantes limitant l’acces et offrant peu de couverture, un coffre pas tres pratique d’ou la necessite d’une remorque autonome, 4 roues qui tournent … donc a prevoir plus de maintenance car plus complex.
    Honnetement je trouve que le Hawkei de Thales est plus pratique, deja il a 4 portes donc facilite d’acces et il a l’air plus modulable avec son plateau arriere.
    Pourquoi complique quand on peut faire simple?

    • dolgan dit :

      Les premiers dessins d’artistes publiés représentant le VBAE (rien de définitif donc) semble plutôt ressembler à un gros PVP. Perso, je suis très curieux de voir ce que va donner ce programme.

    • Alpha dit :

      @Gandalf
      L’entreprise développe en parallèle une solution avec des portes classiques, car effectivement, cette disposition technique de portes électriques coulissantes pose question : Qu’en est-il de cette ouverture coulissante si le rail se trouve endommagé par des tirs ?
      De plus, des portières traditionnelles sur deux gonds apportent une protection au soldat sortant d’un véhicule en servant de bouclier.
      Mais c’est vrai aussi que le Hawkei est pas mal !…

      • ULYSSE dit :

        le Hawkeye, conçu pour les espaces désertiques et chauds de l’Australie, aurait été parfait pour Barkhane en crash programm. Mais….

  18. Certes... dit :

    « La France a besoin de création de richesse pour son peuple . Au travail, produisez et exportez, que diable ! »

    Le pouvoir d’achat du « peuple » ne sera pas augmenté. L’industrie de défense est privée, les bénéfices iront dans la poche des dirigeants et actionnaires. Au besoin, pour augmenter les retours sur investissements de ces dernier, ont mettra des employés au chômage (cf. Airbus tout récemment).
    Mais si les forces françaises doivent se doter de cet engin, ce sera avec l’argent des contribuables.
    Les emballements de boy-scout sont assez pathétiques.

    • Lechavenois dit :

      Les emballements de boy-scout sont assez pathétiques.
      .
      Heureusement qu’il y a des boy scout pour créer des entreprises. Entreprises sur lesquelles l’état viendra allègrement ponctionner des deniers pour financer tous les fumistes et branleurs qui vivent aux crochets de la société depuis des décennies au non d’un pseudo service public.

    • Polymères dit :

      Le contribuable patriote n’a qu’a investir son argent dans les actions d’entreprises françaises qui vendront des blindés à l’armée plutôt que vouloir plus d’argent pour s’acheter le dernier Iphone, Samsung ou la dernière BMW.
      Mais comme souvent on préfère politiser la situation et opposer deux mondes qui seraient différents, celui du « pauvre contribuable » victime des dirigeants que vous faîtes passer pour le « peuple » face aux patrons, banquiers et actionnaires qui volent tout et qui seraient une infime minorité.
      On critique les actionnaires en imaginant que ce sont des riches, que ce ne sont que des riches qui ont des actions car on est totalement mauvais en culture financière et qu’on ne sait pas investir, qu’on ne sait que consommer, que tout l’argent qu’on reçoit est un droit que celui qu’on donne est un vol.
      Que doit penser l’ouvrier travaillant chez Arquus, qui gagne son argent des commandes réalisés par le groupe? Vous pensez que sans son patron, sans les actionnaires, sans les commandes de l’état, il continuerait d’avoir son travail et son salaire? Vous ne pensez pas quand même que l’argent dépensé par l’état fait vivre nombre de français?

      Vous ne comprenez rien au fonctionnement de ce monde, vous ne comprenez rien à l’économie, à la finance, vous idéalisez tout et vous rêvez d’un monde impossible car il est purement incohérent. Vous n’avez qu’à devenir patron d’une boite, on verra combien de temps vous allez vouloir jouer avec les pertes pour préserver les employés, on verra comment vous allez faire pour avoir un équilibre viable, pour avoir un trésorerie rassurante pour voir au delà de l’année en cours ou pour investir. Vous ne comprenez pas qu’un actionnaire n’est pas un privilégié qu’on a tiré au sort dans la noblesse française, c’est un investisseur, il cherche à placer son argent, il cherche à gagner de l’argent et il DOIT être satisfait et payés. Si une entreprise ne le fait pas, les investisseurs vont vendre leurs actions, par effet de chaines, tous vont le faire, faisant baisser la valeurs des actions, faisant fuir d’autres investisseurs, et pouvant créer une banqueroute, même dans une société qui a de l’activité et du bénéfice. Toute société DOIT maintenir son capital amassé, elle doit préserver la confiance des investisseurs. Les personnes comme vous se plaignent de certains licenciements, le problème c’est que votre idéologie pousse à sauver 100 personnes d’une société à l’instant T mais à la faillite de la société quelques temps plus tard au prix d’un licenciement global.

      Vous critiquez l’industrie de défense « privée », rappelez nous combien d’argent du contribuable on a donné à des sociétés publics pour maintenir les postes, l’activité avant qu’elles ne disparaissent ou se trouvent au bord du trou et ne soit reprise? Vous vous faîtes défenseur de l’argent du contribuable en souhaitant un état subventionnant aveuglément des sociétés qui vont mal, qui sont mal dimentionnés par rapport à l’activité car vous idéalisez encore le travail à vie et l’activité en croissance permanente comme acquise et fondamentale. Non tout peut changer du jour au lendemain, un géant disparaitre comme un inconnu devenir un géant, il faut le savoir.

      Le « peuple » doit comprendre le monde dans lequel il vit, il doit s’armer contre lui et arrêter de se victimiser. Il doit devenir investisseur plutôt que consommateur, il doit cesser de toujours vouloir recevoir sans donner, arrêtez de croire que l’argent doit se récupérer chez les « riches » pour améliorer le quotidien des pauvres. Car oui, tout le problème n’est pas une question d’être riche ou pauvre, mais d’être investisseur ou consommateur, d’être celui qui gagne en recevant des dividendes, des intérêts, du bénéfices, ou celui qui perd en dépensant son argent maladroitement en pensant se conforter.
      Désolé mais l’investisseur, l’actionnaire, le patron, n’est pas forcément celui que vous imaginez, il n’est pas un patron du CAC40, un milliardaire, il n’est pas celui qui s’enrichit par ce que vous lui donnez votre argent, il peut être votre voisin, votre boulanger ou toute autre personne qui a compris comment gagner de l’argent autrement qu’en se soumettant à sa seule dépendance de son salaire ou des aides de l’état.

      • FredericA dit :

        Et bien bravo… et merci 🙂

      • Lechavenois dit :

        à Polymere :
        .
        « ….Désolé mais l’investisseur, l’actionnaire, le patron, n’est pas forcément celui que vous imaginez, il n’est pas un patron du CAC40, un milliardaire,… »
        .
        +10
        .
        Merci d’avoir rappeler comment ça se passe dans la vraie vie de centaines de millions de personnes à travers le monde.

      • Robinson dit :

        En général, une boîte qui coule est une boîte dont les actionnaires n’ont pas fait leur travail.

      • Certes... dit :

        Le mélange des genres ne sert à rien. Soit on parle de sacrifice patriotique, soit d’investissement froid et cynique. Seuls les gens très riches peuvent acheter des actions des industries de défense privatisées. Les autres ne peuvent que voir leurs impôts servir à enrichir ces sociétés.

        Voici une première source d’information sur les salaires en France :

        https://www.salairemoyen.com/salaire_cadre_ouvrier_employe.php

        Au salaire net il faut ajouter environ 23% (c’est une moyenne) pour obtenir le salaire brut.

        Après quoi l’observatoire des inégalités vous donnera le pourcentage de Français qui gagnent moins que le salaire brut choisi :

        https://www.inegalites.fr/Salaire-etes-vous-riche-ou-pauvre

        Ensuite il suffira de se rapporter aux dépenses fixes d’un ménage pour estimer combien de citoyens peuvent réellement investir massivement et rentablement dans les industries de défense privatisées. Très peu.
        Vous êtes sans doute un héros qui gagne un salaire moyen mais préfère le mettre au service des industries de l’armement.
        On s’incline avec respect et émotion devant votre noble engagement.

        • Polymères dit :

          Comme je l’ai indiqué, vous ne connaissez pas le monde de l’investissement, son fonctionnement et ses acteurs. Vous continuez avec le même esprit, celui qui voudrait croire que ce sont ceux qui ont de l’argent, un gros salaire qui « peuvent » le faire, qui peuvent en profiter.

          Malheureusement certaines vérités sont difficiles à accepter, mais il n’y a pas un niveau minimum de salaire pour investir. La capacité et la compréhension financière de chacun ne dépend pas de votre salaire, il dépend de votre propre capacité à gérer l’argent que vous avez. Des gens qui gagnent un smic peuvent mieux s’en sortir que des gens qui gagnent le double, car ils savent gérer et faire des choix rationnel à ce qu’ils ont.
          Des gens peuvent claquer 200€ par mois en cigarettes et manger des nouilles, c’est leur choix, mais qu’ils ne viennent pas dire qu’il faut augmenter leur salaire pour manger autre chose que des nouilles, qu’ils commencent par arrêter de fumer et après on en reparle.
          Idem pour ceux qui prennent un logement avec un loyer ou un crédit totalement inadapté à leurs moyens, une grosse voiture qui est « plaisante » mais qui consomme un max de carburant, qui a une assurance très lourdes qu’ils se posent les bonnes questions de leurs choix, il ne sert à rien de faire semblant.

          Je veux bien que pour certaines personnes, on ne leur a jamais expliqué comment gérer leur argent, comment investir. Pour ces personnes, la vie financière se résume au salaire et aux dépenses, aucunement la logique de faire fructifier l’argent ne leur vient à l’esprit, ces gens imaginent que l’investissement pour « gagner » c’est jouer à Euromillion, mais non, ils restent toujours perdants.

          Mes investissements sur lesquels je tire profit aujourd’hui (rien de fou non plus et non pas dans l’industrie de l’armement), je les ai réalisé quand j’étais au smic ou légèrement au dessus, cessez donc de vous mettre de fausses barrières, remettez vous en question si vous n’y arrivez pas avant de vouloir jouer au peuple « victime » des riches et d’un monde que vous imaginez être une élite à part.
          Il y a une réalité que vous ne citez pas, c’est que les français ont des centaines des milliers de milliards en épargne. Vous pourrez toujours prendre ceux qui n’ont rien pour en faire la représentation de tous, ce n’est pas vrai, arrêtons de faire passer le type au RSA pour le seul représentant des française et le seul qu’on doit écouter et entendre en crachant et en méprisant les autres. Le problème avec cette épargne, c’est que les français, aiment à le placer dans des livrets, des assurances vies et autres qui ne rapportent rien ou presque. Que cet argent qu’il donne ne sert qu’à les rassurer et non à les enrichir, mais derrière les établissements à qui ils donnent, eux ils utilisent cet argent dans d’autres investissements, plus rentables. Vous touchez 1% sur un livret de développement durable d’une banque, cette dernière avec votre argent en touchera 4% car elle investira directement dans les PME, parfois via des actions. Vous voyez toute la connerie de ce genre de placement? C’est la banque le réel investisseur, vous ne faîtes que donner votre argent, le bénéfice ira essentiellement à la banque, vous, tel un actionnaire de votre banque, vous touchez votre dividende de 1%. Donc comprenez le bien, si aujourd’hui vous avez par exemple un livret A, même 100€ , vous touchez un intérêt dessus, vous êtes donc rémunérés pour votre « investissement » auprès de votre banque, tel un actionnaire lambda vis à vis d’une PME, sauf que vous êtes essentiellement une « ressource » de cash (capital) au vue des intérêts de ce livret pour l’investissement principal qu’en fera votre banque.
          Ce principe d’enrichissement par intermédiaire, c’est le même par exemple que l’on peut faire avec l’achat d’un appartement qu’on mettra en location, un crédit à 1.5% pour votre banque, une location qui affiche un rendement à 7%, alors oui vous êtes endettés, oui la banque tire profit de votre prêt mais derrière c’est vous qui obtenez le plus du gâteau. Bien évidemment acheter votre maison pour ne rien en tirer, vous n’aurez que de la perte et vous verrez votre banque comme un fardeau qui ne fait que de vous coûter de l’argent. C’est pour cela que très globalement, les personnes qui « deviennent » riche, sauf à inventer un truc révolutionnaire, ne le devienne pas en épargnant, mais en s’endettant à fond, car ils recherchent cette différence entre le coût du crédit et ce qu’ils auront derrière, de ce fait vous trouverez beaucoup de monde qui gagnent bien via l’immobilier.

          Pour un état, la dette il faut la regarder de la même manière et non pas comme celle du consommateur. La dette c’est de l’investissement et non pas qu’un poids, ceux qui peuvent s’endetter sont ceux qui ont de la confiance et qui se font de l’argent. Il faut s’inquiéter le jour ou il n’y a plus d’investisseurs qui veulent donner de l’argent. Le simple « consommateur » français regardera la dette française comme un pourcentage de PIB ou son volume total et fera les grands yeux, car là encore, il a dans son esprit une vision d’un « reste à payer » et d’un problèmes à se débarrasser pour être plus à l’aise financièrement, comme eux ils attendraient la fin de leur crédit pour respirer. Mais regardez bien à travers le monde, les plus pauvres sont ceux qui n’ont pas de dettes, sont ceux qui n’ont pas d’investisseurs. Je parle des états car tout à chacun peut là aussi acheter des bons du trésor et OAT.

          Donc moi j’en ai plus que marre d’entendre ces discours de celui d’en bas qui crie à l’inégalité et l’injustice en s’imaginant vivre au temps du Moyen Age avec la seigneurie qui a tout et les paysans qui n’ont rien.
          Nous vivons dans un monde ou n’importe qui peut devenir ce qu’il veut, en travaillant à l’école, en faisant des bons choix, en créant son entreprise, en inventant des choses, il n’y a pas une police qui va catégoriser des gens à leur naissance, la seule limite est et demeurera toujours, les limites que chacun se fixe, le manque de volonté, l’assistanat comme mode de vie.
          Ceux qui veulent le peuvent, les autres jalouseront ceux qui réussissent, voudront croire en un robin des bois qui volera aux riches pour donner aux pauvres alors qu’ils ne comprennent pas que les « pauvres » auront vite fait de tout « dépenser » sans investir et que tout s’écroulera.

          Quoi de plus équivoque de cette mentalité que les « pauvres » ayant gagnés au loto et ayant tout perdu? Avoir de l’argent ne résout rien si vous ne l’investissez pas. Continuez à avoir une mentalité consommateur, vous finirez ruiner même millionnaire. Vous vous êtes déjà posé la question de savoir ce que vous feriez avec des millions d’€ ? Une voiture de sport? Une belle villa en bord de mer? Des voyages? Ben vous avez tout faux, avant d’acquérir cela assurez vous d’investir pour pérenniser un revenu confortable.
          Je dis ça, je dis rien, chacun récolte ce qu’il sème et est libre de son choix de direction à la croisée de chemins.

          • Certes... dit :

            Polymère… en effet vous enchaînez des grands mots et des slogans creux.

            C’est ça… Les pauvres sont pauvres parce qu’ils ont démérité ou démériteront. Les riches sont les meilleurs Français parce qu’ils sont riches.
            Et surtout, s’il faut faire fructifier son argent, choisissons d’abord les industries d’armement car la guerre se nourrit de la guerre.
            Visiblement d’avoir de l’argent vous rend furieux.
            Mais ceux de Barkhane qui risquent de mourir au Sahel n’ont pas et n’auront jamais les moyens financiers de suivre votre admirable exemple.

            On vous conseille de « War is a racket » du Général (USMC) Darlington Smedley Butler. Très facile à trouver sur internet, ça vous éclairera.
            Et si vous avez besoin d’une version en français utilisez le logiciel de traduction en ligne https://www.deepl.com/fr/translator

          • Warren Buffet dit :

            « Je dis ça, je dis rien ».

            Ne dites rien alors…

  19. werf dit :

    Encore un véhicule pour salon de l’auto à Satory. On a besoin de rusticité, de fiabilité, de sécurité et d’agilité. Il faut intégrer des châssis identiques plus ou moins longs, des pièces mécaniques identiques pour pouvoir les changer rapidement car disponibles en stock, des éléments de protection modulables en fonction des missions etc… On n’a pas besoin de barder les véhicules d’électronique fragile qui infantilise en plus les conducteurs et les serveurs des mitrailleuses mais de moyens radios fiables quel que soit le terrain et les conditions climatiques. Il faut d’avoir du bon sens et ne peut pas faire des joujoux pour gagner de l’argent chez les gogos galonnés nationaux ou étrangers.

    • tschok dit :

      @werf,

      C’est un point de vue.

      Mais vous vous risquez à un exercice difficile: définir péremptoirement un besoin (on a besoin de ceci ou de cela, dites vous) en fonction de ce que vous en pensez, et en exclure autoritairement d’autre (on n’a pas besoin de ceci ou cela) en fonction de ce que vous estimez être le « bon sens ».

      Si je devais définir un besoin, mon premier réflexe serait d’aller voir les utilisateurs et de leur demander leur avis. Je pense que j’obtiendrai de réponses variées, sans doutes assez contradictoires et très vraisemblablement complexes, même si ces avis s’expriment sous une forme apparemment simple.

      Par exemple, la rusticité, la fiabilité, la sécurité et l’agilité sont des mots simples. Mais leur contenu ne l’est pas, en outre, mettre tout ça dans une seule arme, c’est complexe.

      Et je pense que j’éviterai de faire deux choses:

      – Avoir une vision égocentrée, cad, penser que l’univers est tel que je me le figure et que j’ai évidemment raison de me le figurer de telle ou telle façon).

      – M’en remettre au bon sens: le bon sens, c’est quelque chose qui fait croire qu’il n’y a qu’une bonne façon de faire les choses et qu’il est facile de la trouver du moment qu’on fait preuve de bon sens, justement. Ce que j’ai remarqué, c’est qu’il y a souvent plusieurs façons de faire les choses et qu’il n’est jamais simple de trouver la meilleure, ou même plus simplement celle qui convient.

      C’est pour ça qu’on dit que le bon sens, c’est le passeport des connards. En fait, c’est un concept assez délicat à manipuler. Je crois qu’il faut le réserver aux cas les plus évidents.