CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

La 9e Brigade d’Infanterie de Marine planche sur les applications de l’impression 3D pour les combattants

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

16 contributions

  1. Bison dit :

    Bisons, marsouins, bigors, sapeurs de marine
    N’oubliez pas que le 126e régiment d’infanterie est de la 9e BIMa et qu’il en est même son premier régiment dans l’ordre de bataille …

  2. lxm dit :

    Vous souvenez vous que les américains ont sursauté quand un gars a tenté de fabriquer sa propre arme par imprimante 3D, y’a eu un sursaut général pour bloquer la diffusion de cette technologie, voir même de cette idée. Là, avec l’armée qui commence à s’intéresser à cette technologie ( certes on est pas encore dans le synthétiseur de star trek ) on risque forcément d’aller vers le développement d’armes, drones et de munitions fabricables rapidement par imprimante 3D, voir même en live sur un champ de bataille, pas seulement des pièces de rechange; et on sait que toute innovation dans l’armée va aussi un jour dans le civil.

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ on risque forcément d’aller vers le développement d’armes, drones et de munitions fabricables rapidement par imprimante 3D ]

      Une imprimante 3D ( plastique ) cela nécessite juste une prise electrique et quelques dizaines de secondes de connexion . Le filament c’est peau de balle à trouver ..
      Même les imprimantes 3D métal commencent à se diffuser .
      Ceux qui veulent bloquer la diffusion de fichiers .stl  » controversés  » tout comme les fichiers de  » revenge porn  » sont de l’  » ancien monde  » . Qu’ils méditent donc « Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes. »
      Ces derniers jours j’ai pas mal entendu couiner :  » Avec les RS , tout le monde peut devenir journaliste et son propre média !  »
      Et Alors ?
      Qui va nous empêcher de devenir des makers , y compris pour des armes ?
      Je prends l’exemple du Covid-19 . Face à un état et des industriels défaillants pourquoi n’aurait’on pas le droit de fabriquer un support de filtre pour masque ?
      Et un jour des armes face à une dictature ?

  3. who? dit :

    imprime t-on déjà des pièces de HK416 ?
    😀

    • Belzébuth dit :

      @ who?
      Elle est excellente!

    • Luc dit :

      Wouiii des pièces « annexes » aux systèmes d’armes , par ex porte-chargeurs, porte-accessoires ( lunette, laser,lampe), poignée,crosse personnalisée avec le N° matricule ….

  4. jyb dit :

    Un tuyau pour les marins ( pas que du cdg) J’ai un anémomètre b&g HS depuis que les godets sont cassés. Le (un peu plus que) mécano du ship va les reproduire en impression 3d. Il y a des fils qui ont une resistance mécanique et aux uv très supérieure au nylon mais un peu plus cher.
    réalisation en cours.

    • vrai_chasseur dit :

      @jyb
      Pour les marins, RAM3D fabrique un couteau en titane en impression 3D pour la Team New Zealand de l’America’s Cup
      https://www.ram3d.co.nz/marine

      • jyb dit :

        @vrai_chasseur
        Impressionnant, mais avec du titanium on n’est plus dans le bidouillage semi pro. Visiblement le process marche aussi pour les superalliages, donc je comprends qu’on pourra usiner des pièces d’usure « définitives ».

  5. Gabich dit :

    Il me semble que des pièces mineures de l’EF2000 sont réalisées par imprimante 3d.

  6. vrai_chasseur dit :

    Fabriquer des armes légères en impression 3D décuple l’imagination des armuriers amateurs.
    – chargeur de kalash https://www.tinkercad.com/things/gsO8UV4Ngn2
    – carcasse complète de Glock 17 https://github.com/maduce/fosscad-repo/tree/master/Pistols/Glock-Freemen_Glock_17_Gen_3_Pistol_Frame_and_DIY_Rail_System-FreeMenDontAsk
    – Crosse poignée et chargeur camembert pour AR 15 https://imgur.com/a/bMWqO#0

    Si on peut faire toutes ces pièces, on doit pouvoir le faire aussi sans problème pour le HK416 en dotation dans l’armée française.

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ Si on peut faire toutes ces pièces, on doit pouvoir le faire aussi sans problème pour le HK416 en dotation dans l’armée française.)

      Vous n’avez donc pas  » peur du gendarme  » , celle que veut instaurer Cézigue le secrétaillon Cédric O ???????
      #Memepaspeur

  7. Ancien des opex dit :

    La principale faiblesse des GTIA étant qu’ils manquent de ce que l’on appelait autrefois « ateliers de 2ème echelon régimentaire », il est bien possible que ce système soit la solution.
    .
    L’on doit apprécier aussi que les utilisateurs soient associés à la démarche.
    .
    Je m’interroge toutefois sur le besoin en électricité (on a eu ce genre de problème pour charger nos lunettes à intensification de lumière) : est-il prévu de pouvoir brancher ces imprimantes sur les véhicules ?
    .
    Enfin (je blague) si la 3D peut faire des couteaux et de la ficelle, c’est l’essentiel et tout sera possible.

  8. Luc dit :

    Trés utile en base avancée https://cults3d.com/fr/mod%C3%A8le-3d/divers/air-raid-siren-hand-crank-version-2
    Voir le générique des Têtes Brûlées …
    Et en bas 4 ième fenêtre admirer la cinématique du 1911 Imprim 3D

    Rem: surtout ne pas confier une imprimante 3D à un « réparateur africain » , capable de nous faire un système d’arme complet et opérationnel …..

    • Ancien des opex dit :

      Luc, effectivement j’oubliais l’habileté des forgerons africains en complément efficace de la ficelle et du couteau.
      Je parle évidemment de l’Africain de la brousse, lui aussi roi du système D.
      Je ne parle pas des « étudiants » africains qui se gobergent dans nos universités, prêts à toutes les turpitudes pour obtenir une prolongation de leur titre de séjour et la nationalité française.

  9. Robinson dit :

    Solutions « innovantes, surprenantes voire déroutantes ».
    Bon ça, bravo !