CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Le chef d’état-major de la Marine nationale aimerait « pouvoir disposer de 35 frégates »

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

69 contributions

  1. philbeau dit :

    Il est gentil l’amiral , et il prêche , ce qui est normal , pour sa paroisse . Mais dans tout ça , il y a aussi , outre la part de vérité factuelle , un aspect qui devrait être envisagé : n’a -t-on pas , au plan politique , les « yeux plus gros que le ventre » ? La France veut être le gendarme du monde , et notamment dans ces zones moyen orientales si sensibles , où le manque de cohérence de notre position nous rends si peu crédibles?

    • basstemp dit :

      Non ! Très clairement NON ! Nous n’avons pas les yeux + gros que le ventre, le vrai problème c’est plutot qu’en France nous dépensons très mal l’argent et notamment dans des domaines ou en réalité si on veut bien voir le problème en face sans automatismes idéologiques en provenance d’un passé qui nous a inculqué tant de mensonges sur l’avenir de ce pays, on y dépense totalement en vain des sommes colossales ou pourtant le seul résultat qui en ressortira ce sera simplement toujours + de haine, de violence, d’insécurité, d’islam, de radicalisation, de profs agressés & insultés ect ect ect

      La France a dépensé des dizaines de milliards en vain dans le soutien illégitime pourtant aux quartiers, et le résultat sera que nous aurons beau dépenser cette France la a décidé de s’enfoncer dans la dichotomie ethnique & religieuse de la haine de la France et de l’occident alors que pourtant, tout n’est pas si noir au fond : Des éléments positifs aussi y résident et aimeraient pouvoir y vivre en tant que français assimilés en « puissance » (car il faut aussi bien le comprendre, il n’y a aucune lecture raciste pour ma part quand a ce problème)

      En réalité, la seule véritable solution serait non pas d’y envoyer des milliards : Mais d’y envoyer la Légion étrangère reprendre controle de ces 300 quartiers & territoires « perdus » de la république pour montrer a ces gens (les éléments qui y foutent la merde et enferment les autres dans leur merdier sans fin) et y montrer c’est quoi être un français fier qui reprend controle de sa vie et de son honneur au sens occidental du terme et ce avec en + des éléments pourtant des mêmes origines ethniques de ceux qui y foutent la merde : Pour bien leur montrer a quel pojnt ils étaient dans l’erreur et que maintenant on ne tolerera plus le moindre pet de travers sous peine de retour illico fissa au pays ou perte de la nationalité française (et retour illico fissa au pays idem … Même s’ils le connaissent pas, il fallait y penser avant de laisser exploser ta haine trouduc’ …) ou encore la possibilité de la réinsertion par le biais de camps de rétentions tenus par les militaires pour un repéchage dans une grande sévérité de la dernière chance

      Et croyez moi, le problème se réglera tout seul, le positif reviendra dans les quartiers et surtout la haine gratuite envers la république ne sera plus un comportement « bankable » et plus personne ne voudra rapidement en entendre encore parler dans une grande prise de conscience tant des jeunes que de leurs parents de l’immense boulette qui n’avait que trop duré

      Mais en attendant, c’est près de 50 milliards d’euros tout les 10 ans qu’on dépense totalement en vain dans ces quartiers de merde ou les abrutis sont fiers de vivre entre eux « comme au pays », en jetant des ordures par la fenetre comme c’est par exemple devenu le quotidien dans les quartiers nord de Marseille …

      Combien de frégates, combien de nouveaux marins avec une nouvelle politique salariale attractive, combien de budget supplémentaire pour faire correctement fonctionner tout ça ?

      Putain, ouvrons les yeux et vite ! La république est dans un petit jeu malsain ou elle ne fait que remettre des pièces dans une machine a sou qui ne fait que lui cracher a la gueule : Le seul moyen de lui rendre service c’est je pense lui faire violence pour qu’elle n’y mette plus jamais le moindre rond

      Sans oublier que, avec ces dizaines de milliards gaspillés dans une telle politique : C’est aussi des millions de français périphériques qui ont été oubliés depuis et dont d’ailleurs les organismes de statistiques étatiques sont pourtant formels a ce propos : Les gens vivant dans les fameux territoires perdus de la république, vivent mieux qu’eux en termes de revenus médians et de dépenses étatiques … Que les français périphériques coincés eux au chomage pour cause de distances avec les zones ou cela travaille encore

      Si la France ne se réveille pas a ce sujet la, je pense qu’elle sera alors bon pour sombrer et alors la, oui avoir + grands yeux que grand ventre … Mais en attendant, en réalité : On en avait les moyens ! Mais les moyens … On les a grillé ailleurs dans une dépense qu’on aurait JAMAIS du faire hélas

      Et se contenter d’une reconquête militaire de ces territoires a grands coups de rangeo’ de légionnaires dans la gueule des éléments liés a la haine de la république : Qui est le seul truc qu’ils comprennent pour les forcer a changer ! Et l’avantage c’est qu’avec les légionnaires : On peut même esquiver tranquilou toute accusations de racisme puisqu’ils sont exactement des memes origines pour la plupart : )

      • Félix GARCIA dit :

        Ou alors, on se passe des services des banques centrales et on finance ça nous-même …

        Cordialement,

        Félix GARCIA

        • TINA2009 dit :

          Bsr FELIX GARCIA !

          Tout est dit ! Merci !

          – En répudiant les dettes de tous les établissement financiers!
          – En effectuant une saisie de tous les comptes de particuliers, d’une part; de tous les biens et participations de biens patrimoniaux et industriels/services de ces mêmes Ets financiers.

          —> On a de l’argent pour construire en série 60 navires de surface, 10 SM non nucléaires, 200 drones, augmenter nos effectifs de 100 000 PERSONNES, désintégrer BALLARD et revenir à des ETATS MAJORS de nouveau dispersés sur le territoire national… Pour ne prendre que ces quelques exemples uniquement pour la partie ministère des ARMEES.

      • ji_louis dit :

        68’ards: « mort aux cons! »
        De Gaulle: « … vaste programme! »

        • albatros dit :

          A l’origine de cette célèbre maxime de de Gaulle, ce qui était écrit sur le devant d’ une jeep d ‘un officier le Cpt Dronne de la 9ème compagnie composée de républicains espagnols et les premiers de la 2ème DB à rentrer dans Paris…parce qu ils avaient la réputation d’économiser leur carburant selon certains anciens.
          Dronne certainement pas un soixante huitard attardé

  2. Twisted dit :

    Si on commande 5 FDI supplémentaires et 10 ELF (corvette européenne développée par Naviris) en remplacement des FLF et des Floréal on aurait 30 frégates…Dont 10 véritablement de premier rang (FDA, Fremm, surtout si on leur ajoute des VLS et un radar AESA) pour opérer loin, 10 plus légères (FDI) qui seraient davantage dédiées à la protection de nos bases, et 10 de second rang pour patrouiller dans notre Outre Mer et dans les zones de basse intensité.

    • dolgan dit :

      Clairement, la surveillance des approches de Brest ou les patrouilles atlantiques ne nécessitent pas une Frégate de premier plan multirole.
      .
      Des corvettes ASM feraient aussi bien le taf. On pourrait presque en avoir 3 pour le prix d’une Frégate de premier plan.
      .
      Les équipages resteraient moins longtemps en mer, ça faciliterait la fidélisation.

      • ji_louis dit :

        C’est oublier que les russes ne sont pas cons, que quand nos SNLE sortent il y a des subs russes qui essaient de les pister, que si on ne mets que de l’ASM ils mettront des avions patmar, qu’ils peuvent se remettre à envoyer des petits navires espions (les fameux chalutiers), et qu’ils ont toute la gamme des moyens en plus grande quantité que nous.

        • dolgan dit :

          euh vous savez que rien n’interdit à un rafale basé à terre d’aller intercepter un avion patmar russe qui auraient fait le grand tour (en supposant qu’ils en soient capables, certains de leurs bombardiers le peuvent, mais les Patmar ça m’étonnerait) pour venir sniffer les sorties de nos SNLE? Nos pilotes auraient même le temps de finir de faire la sieste avant de décoller pour l’interception tellement on les verrait arriver de loin. Si on a besoin d’un navire de premier rang pour défendre l’espace aérien au large de Brest, c’est qu’on a perdu la guerre depuis longtemps.
          .
          Et selon vous, pour intimider un faux chalutier, il faut une frégate de premier rang? Ils sont immunisés contre les armes tirées depuis les corvettes/avions/hélicos?
          .
          Une telle corvette aurait vraisemblablement un canon de 76mm pour sa polyvalence. Mais même un canon de 20mm serait suffisant pour découper un chalutier espion. Et une corvette ASM aurait à minima des torpilles.

  3. didixtrax dit :

    1 PA = combien de frégates ou mieux de corvettes pour patrouiller nos immenses ZEE et y faire respecter nos droits ?

    • dolgan dit :

      1 milliard la frégate de premier plan multirole. la moitié pour une corvette spécialisée?
      .
      Un PA: 3 à 6 milliards (fourchette large)
      .
      Et en masse salariale, c’est pas la même chose non plus.

    • Wagdoox dit :

      La puissance de feu et la capacité de projection sont aussi incomparable
      Et pas l’un ou l’autre mais les deux.
      Je rappels qu’on devait prendre 21 fremm et 4 horizon soit 25 frégates et que la disparition du deuxième PA n’a pas permis de remonter ce chiffre pire elle a aidé à la réduction, si demain on retire le cdg dans l’année deux frégates voir trois seront aussi retiré.
      Vous ne comprenez clairement pas le raisonnement des comptables qui nous dirigent.

  4. Vivo dit :

    Ah l’argent, c’est compliqué pour tout le monde en ce moment, il y a aussi le personnel hospitalier qui souhaiterait disposer d’au moins 35 hôpitaux en état de marche pour le bien de la population. Pas facile pour le gouvernement, pfiouuu.

    • Czar dit :

      je salue l’intérêt soudain du Bardi Comunisssss Zhinois pour la qualité de vie des Français.

      rassure-toi Vivo, si l’on évacue tous ceux qui n’ont pas leur place aux urgences – notamment les clandos, le système n’est pas réellement surchargé.

      Comme ça, ça nous laissera quelques picaillons pour faire de zolis navires. Ca te dérange pas, dis ?

      • Vivo dit :

        J’ai vu, j’ai vu, pfiouuu. Mais y a du boulot dis moi si tu veux tous les virer, c’est pas une mince affaire çà.

        Bon y aussi les gabegies de l’État, entre autres, et puis cette volonté du a la modernité de vouloir tout acheter, tout avoir (techs, loisirs, etc…) surtout de la part de la classe moyenne qui n’a pas des moyens infinis, résultat on s’endette.

        J’espère que tu as ton propre potager, Czar, parce que les temps vont être durs.

    • albatros24 dit :

      On devrait faire comme en Chine : une monnaie de singe, des droits de douane prohibitifs, des ouvriers sous payés, des dirigeants qui se sucrent et deviennent milliardaires, aucune liberté sinon de se taire et d’aller bosser dans des usines prisons…
      Ainsi on aurait aucun mal à se payer un tas de bateaux pas chers pour jouer les matamores asiatiques

  5. Plusdepognon dit :

    Un troisième front sera ouvert pour les armées françaises :
    Après l’Afrique et le Levant, il y aurait une initiative européenne pour faire des ronds dans l’eau d’accompagnement de bateaux dans le Golfe. Avec les européens.

    En France, on a pas de pétrole, mais on a des idées.

  6. Le Breton dit :

    L’immigration illégale coûte plus de 50 milliards (on est probablement à bien plus) d’euros chaque année…
    On a de l’argent.

    • Eric dit :

      … 50 milliards. Ben voyons. A la louche et au doigt mouillé, c’est ça ? Même le RN ne s’aventure plus à ce genre d’approximation acrobatique : ça représenterait l’équivalent de l’impôt sur les sociétés, et plus que la taxe foncière !!!
      Pour donner un ordre d’idée réaliste, ce dont vous êtes visiblement incapable, ça signifierait qu’il rentrerait en moyenne 500000 immigrants clandestins par an en France, et que chacun coûterait à l’état… 100000 euros par an, soit le salaire de huit smicards ! Autant vous dire que si c’était vraiment le cas, même les plus angéliques et les plus tiers-mondistes de nos dirigeants y auraient mis le holà depuis longtemps, sous la pression déchainée de Bercy.
      Je suis hostile comme la plupart des français à l’immigration économique clandestine, mais prétendre qu’on va avoir de quoi rééquiper l’armée en la supprimant, ça relève de la fantaisie la plus totale.

    • albatros dit :

      Il faut relativiser vos propos alarmistes…50 milliards d’où tenez vous ce montant faramineux
      sachant que l’aide sociale générale avec nos retraites c’est plus de 750 milliards par an
      https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/06/04/quatre-questions-sur-les-aides-sociales-en-france_5309189_4355770.html
      -Les immigrés récents consomment beaucoup d’aides sociales et plus que les autres oui mais c’est logique.
      -il ya 10 millions de français d’origine étrangère en France sans eux qui consomment et paient des impôts et taxes, nous serions globalement moins riches.
      https://www.capital.fr/economie-politique/le-vrai-cout-de-l-immigration-en-france-1030475

    • TINA2009 dit :

      Les « fuites Financières » ont coûté 257, 48 milliards de dollars en France, pour le peuple francais, EN 2017.
      On a bcp d’argent !!!! BEAUCOUP !!!!!

  7. Le Suren dit :

    35 frégates ? Et combien de missiles à bord ? Un minimum de 60 me parait bien.

    • Wagdoox dit :

      Il faut 100 tonnes de bâtiment pour un missile d’une tonne on est à donc déjà à 6000 tonnes sans espace aéro sans château sans rien d’autre. C’est une frégate de 9000 tonnes que vous proposez là. Autant se concentrer sur un canon électromagnétique qui tira 5 obus par minutes a 500 km avec 4 exemplaires sur une frégate de 4000 tonnes.

  8. Lassithi dit :

    J’ai toujours apprécié les gars de la Royale.
    Mais bon, 35 frégates, c’est au niveau de l’UE ?
    Parce que qu’aujourd’hui, c’est un rêve.
    La France a oublié, son peuple, sa ZEE depuis Mitterand, son armée depuis pareil. Ceux d’après on fait pire encore.
    Tout ça pour cette nouvelle religion, l’UE.
    Quand j’étais sur tempête du désert, ça m’a fait bizarre de voire mon matériel sur le pont d’un PA.
    Après, la Bosnie, sympa, mais bon avec le contingent moins drôle, surtout pour envoyer les lettres et puis après ?
    Ben que des pros, sous équipés et sous payés, mais sur employés.
    Victime de Masstrich et de Lisbonne.
    De traités auxquels je fais allusion, j’ai l’impression que les donneurs de leçon professionnels, ne les aient jamais lu.
    Mais ils affirment beaucoup.
    Un jeune de 22 ans s’est immolé par le feu pour les mêmes raisons qu’évoquees ci dessus.
    Quand un soldat ne voit plus la réalité dans son pays, c’est qu’il n’est plus digne de son uniforme. Ce n’est pas de moi. C’était mon chef de promo.
    Alors, 35 ou 100 frégates , et alors. Moi, je voulais être riche.
    Qu’un soldat serve le serment de Valmy.

    • Paul Bismuth dit :

      @ Lassithi
      Une drôle d’histoire, la guerre en Europe…
      https://www.bruxelles2.eu/2010/06/03/84casquesbleusfrancaismortsenbosnie-onloublie/

      Depuis, il y a eu l’Ukraine, mais nous n’y sommes pas.

      D’où le discours sur la « haute intensité  » et ses nuances :
      https://www.penseemiliterre.fr/vers-une-typologie-plus-nuancee_114250_1013077.html

    • Czar dit :

      « Un jeune de 22 ans s’est immolé par le feu pour les mêmes raisons qu’évoquees ci dessus. »

      non un jeune crassous, pseudo-révolutionnaire professionnel s’est cramé par le feu par que le système universitaire a signifié la fin de son parasitage après deux années d’échec, moitié parce que l’université représentait en soi le dépassement de son seuil de compétence, et moitié parce que de toute façon il passait sa vie à fair ed el’azgit-prop politique au lieu de suivre ses cours.

      un concours d’entrée en fac l’aurait gentiment redirigé vers son destin naturel de livreur de pizzas en mobylette et aurait économisé des soins extrêmement couteux pour soigner des brûlures aussi graves, soins qui dureront probablement des années s’il en réchappe.

      ne mélangeons pas tout.

      • Lassithi dit :

        Vous confondez les causes et les conséquences.

        Le délitement du système éducatif est en marche depuis l’arrivée de Miterrand. Et chaque année au grès des réforme il est amplifié.
        L’objectif de 80% d’une classe d’age avec le Bac fixé en 1985 était une hérésie. Les jeunes qui font des pseudo études ne sont pas au chômage. C’est l’avantage. Et en plus ça permet de bien nivelé les niveaux d’instruction pour formater des générations de moutons.
        Ça fait 40 ans qu’on parle du système scolaire allemand qui serait un exemple en orientant le gosses des 14 ans, mais comme d’hab plus on parle de choses en France, moins on le fait.
        Qu’il soit un pseudo étudiant ou pas, et alors. Même en faisant livreur de pizza, il n’arriverait pas à sen sortir, comme de plus en plus de travailleur et de retraité aujourd’hui.

        En pour finir, je vois dans vos lignes une grande humanité, je vous laisse avec votre conscience. Je vous rappelle que la devise de notre pays est Liberté, Egalité, Fraternité. Visiblement vous n’étiez pas informé, ou peut-être le système éducatif ne vous en a peut-être pas appris la définition.
        C’est bien dommage surtout pour de gens qu’y sont ici qui pour la plupart l’ont servi ou qui le servent encore.
        Son geste est comme a chaque fois dans le passé annonciateur de l’effondrement du système, ce fut le cas en derrière le rideau de fer, en Asie ou au Maghreb…
        Bonne pizza.

    • didixtrax dit :

      « Quand un soldat ne voit plus la réalité dans son pays, c’est qu’il n’est plus digne de son uniforme » ou que son pays n’est plus digne de lui.

  9. batgames dit :

    on va foutre en l’air des bateaux qui autrefois comme les T47 américains fournis en masse ont été prolonger plus que de raisons ,là on les vire du service pour à peine des fois trente ans ,les T47ont pour certains durer plus de 50 ans

    le JEAN BART peut encore durer ,c’est juste ces cons de bercy qui poussent aux crimes ,comme à chaque fois ,on réduit on réduit ….on nous raconte qu’un bateau vaut 3 anciens ,mais quand ils coulent on en perd trois ,alors que quand un bateau qui fait le boulot de trois anciens ,et qu’on les remplace nombre pour nombre ,là on ne perd qu’un bateau quand il coule et on en a toujours deux opérationnels …avec Bercy ….on en perd 3 quand il coule ….bercy ferait mieux de s’occuper de ce qu’ils savent pas faire ou ne veulent …chasser les paradis fiscaux de nos élites …;avant on avait des élites patriotes pour la plus part avant les deux guerres mondiales ,de nos jours se sont des milliardaires égoistes mondialistes …

    • Dans le Bayou dit :

      Les T 47 auraient été des navires « américains », en voilà une bien bonne…

      • Clavier dit :

        d’ailleurs Surcouf était anglais….
        N’oubliez pas l’Acadien, qu’ ici ça fourmille d’experts…

    • ji_louis dit :

      Quand les marins disent que leurs navires commencent à être trop vieux, c’est parce qu’ils se rendent compte que les performances ne sont plus suffisantes et que l’entretien, y compris des obsolescences, coûte trop cher pour ce que c’est.

      N’oubliez pas qu’une frégate a été quasi-détruite à La Réunion par un incendie parce que la machine était trop vieille, fuite d’huile sur moteur chaud à quai, pas d’alarme, et le rondier qui arrive quand c’est déjà trop tard. C’est un exemple extrême, mais il y bien d’autres problèmes capacitaires qui handicapent la prévision, la préparation et le déroulement des missions (casse-tête des gradés, du second-maître jusqu’au CEMM).

      Les navires de la royale ne sont pas soumis aux normes de sécurités imposées par les traités internationaux de l’OMI (exemption quasi-générale pour les navires d’état inscrits sur le registre naval, CàD les forces armées et assimilées), et c’est heureux parce que sinon Landevennec serait trop petit.

  10. MasCal dit :

    Il a raison c’est bientôt Noël, pas à l’abri de trouver quelques coques grises neuves emballées dans du papier cadeau au matin du 25 au radoub dans les BN de Toulon ou Brest…

  11. radionucleide dit :

    En cédant la moitié de la base navale de Brest à la ville, il aura quelques difficultés à amarrer plus de 5 bateaux

  12. Raymond75 dit :

    Moi j’aimerai avoir une jolie femme, genre BB jeune, une BMW et un château en Espagne.

  13. Molloy dit :

    35, ça restera un voeux pieux. Si on parvenait à une vingtaine de frégates, ça serait déjà formidable.

    Pourquoi désarmer la classe cassard par exemple, alors qu’on pourrait utiliser ces navires réactualisés pour accompagner les soum ?

    • Molloy dit :

      un voeu*

    • dolgan dit :

      On est à 22 frégates. ça n’en ferait que 13 de plus.
      .
      Il en demande 13, c’est donc qu’il en veut 6 ou 7. (ben oui, on commence à être habitué aux technique de marchand de tapis de nos chefs d’état major)
      .
      Si 5ou6 ne sont pas des frégates de premier rang, c’est pas irréaliste. Mais c’est un effort important.
      .
      NB: Et peut-être même qu’il compte les ex-avisos dans les Frégates. on a pas le périmètre précis de ce qu’il dit.

  14. fredforce10 dit :

    Pour convaincre les élus et les français il faut simplement dire que la Marine a aussi mission de protection de l’environnement: pollution, sur-pêche etc.. et trafic de cocaïne, piraterie, tous ces crimes qui sont commis partout dans le monde par des Etats voyous, voisins de nos départements d’Outre-mer. A ce moment là les budgets viendront pour équiper nos forces et rendre les métiers d’expertises attractifs. Si j’étais producteur de cinéma je ferais un bon film de propagande

  15. Vinz dit :

    Ce sont les bonnes vieilles marmottes qui emballent, évidemment.
    .
    La MN, ça a toujours été une histoire de beurre, argent du beurre, crémière et camiomette. Tout ça pour finir au fond d’une rade.
    Les mecs se ruinent pour avoir un PA, et ils se plaignent ensuite de manquer de bouées de secours et autres canots de sauvetage. Assume tes choix camarade.

  16. Pascal (l'autre) dit :

    « Moi j’aimerai avoir une jolie femme, genre BB jeune, une BMW et un château en Espagne. » Alors Raymond on succombe au « charme discret* de la bourgeoisie!

    * Plus tout à fait vrai tant que nous sommes dans la société du « paraitre »

  17. vrai_chasseur dit :

    On ne devrait pas parler de 35, ou de X, ou Y frégates.
    On devrait plutôt dire : sur la surface de l’eau (donc hors SNLE de disuassion, SNA, FS et toute le reste) il faut en permanence 3 détroits à surveiller, 7000 km de côtes à patrouiller étendues sur 10 millions de km², 4 zones de pêches à policer sur 3 océans différents, 2 OPEX avec projection de force à tenir en permanence dont 1 au moins avec de la force de projection aéronavale seule ou en coalition, 1 crise de basse / moyenne intensité en coopération, 1 mission d’assistance humanitaire, 3 exercices OTAN et interalliés, 4 missions de formation, rôdage et de qualification d’équipage, 3 missions de traque narcotrafic sur 2 océans différents, de la permanence 24/7 de sauvetage de civils.
    Avec des bateaux qui ont besoin d’être révisées, réparés, maintenus, modernisés, donc qui ne sont pas tout le temps à la mer.
    Et les équipages qui vont avec, au complet.
    Lesquels doivent vivre, se reposer, se former pour assurer tout ça proprement.
    Il faudrait demander à un député et à un membre du gouvernement de passer 265 jours à la mer sans interruption sans voir leur famille.
    Là ils comprendront concrètement la différence entre un contrat opérationnel et un tableur excel de Bercy.

  18. Arnaud dit :

    Il y a plusieurs points. C’est bien de demander des frégates, mais le CEMM sait pertinemment qu’il n’y a aucun financement prévu. Et même s’il avait 35 frégates, il n’y aura pas assez de marins (en quantité mais surtout en qualité) pour les armer. Enfin, cette décroissance des armées est connue et archi-connue. Quand le précédent CEMA a démissionné à cause des coupes budgétaires prévues, aucun autre CEMx n’a démisionné. Le constat du CEMM est surement juste, mais s’il est devenu CEMM c’est justement parce qu’il a suivi scupuleusement le gouvernement…qui taillait ses effectifs et ses moyens.

    • dolgan dit :

      13 x 80 = 1040pax
      .
      C’est approximatif et partiel. Mais en ordre de grandeur c’est l’équivalent de ce qu’il faudrait juste pour un équipage « allégé » d’un deuxième PA (sans frégate d’escorte supplémentaire) en mode sans avion. C’est énorme, mais quand on parle PA, beaucoup considèrent ça anecdotique.

  19. Buburoi dit :

    On a une ambassadrice des poles avec assistante personnelle, conseiller en communication et chargé de mission (payés par l’Etat), avec une enveloppe de frais de missions de 100 000 euros par an. Elle n’a jamais signé la feuille de présence du Conseil de l’Artique.
    S’il n’y a pas assez de batiments, personne ne s’en apercevra. Il y a plein de gens qui ne servent à rien.

  20. Patbdx dit :

    Quiconque regarde une carte du monde et s’amuse à regarder les surfaces d’eaux territoriales françaises comprendra que les forces navales françaises sont ridiculement sous-dimensionnées. Nous ne sommes tout simplement pas en mesure de protéger nos eaux. C’est une évidence. Si en plus on ajoute des interventions militaires ailleurs, c’est encore pire. 35 frégates, je ne sais pas, mais un mélange de frégates et frégates légères s’approchant de ce nombre serait vraiment cohérent !

    • Polymères dit :

      Est-ce que l’armée de terre du Kazakhstan est suffisamment dimensionnée par rapport à la surface du pays?
      Quoi ça n’a aucun rapport? Ben chez nous c’est pareil, ce n’est pas la surface de notre territoire marin qui définit le volume de la marine, c’est les menaces et notre ambition.
      On ne va pas faire des ronds dans l’eau là ou il n’y a rien, ou il n’y a pas de menaces et on ne va pas mettre des frégates pour faire le contrôle de pêches pour quelques rares navires qui osent la pêche illégale à des milliers de km de leur port.
      On ne protège pas de l’eau, on protège avant tout des frontières que les autres ne doivent pas dépasser et on met les moyens qu’il faut face à des menaces ou pour nos ambitions.

      Il faut rester réaliste, notre territoire maritime, notre ZEE, elle a beau être grande, il n’y a pas de réelles menaces qui pèsent sur elles au point d’en définir X navire / X km². Il n’y a pas de pays qui revendiquent quoi que ce soit nous appartenant ou exerçant des activités militaires, nous avons juste à maintenir une présence et une capacité d’intervention qui n’est pas forcément importante.
      Sur la côte Atlantique, quelle menace? En Méditerranée? Dans les Antilles? En Amérique du Sud? Dans le Pacifique? Il n’y a rien de sérieux et on voit bien que dès qu’on pose la question, on va soit inventer des invasions chinoises ou russes, soit surjouer le pêcheur asiatique mettant en péril notre souveraineté et volant les richesses de la France.
      Notre rôle défensif de nos territoires maritimes, c’est plus une affaire de police, de patrouilleurs et d’avions de patrouille que de frégates.
      C’est relativement mineur comme besoin, mais c’est bien celui là qui représente le quotidien de notre surveillance des eaux territoriales et de sa ZEE.
      Derrière cela , on peut venir amener des frégates s’il y a une menace, on reste, comme pour la plupart des pays, sur un modèle interventionniste, c’est à dire que nous gardons, chez nous, les moyens d’intervenir et cette capacité d’intervention que l’on doit entretenir, prouver et rappeler au monde (par des exercices et autres tour du monde) est ce qui dissuade l’adversaire. Ce ne sont pas les navires sur place qui doivent tout faire et être capable de faire face à une invasion étrangère, pas plus que les quelques centaines d’américains en Syrie ne sont une force insurmontable pour les turcs, les syriens et les russes, ils sont avant tout des symboles, représentant les USA et s’attaquer à ces symboles ne se limitent pas à défaire ce qui est sur place, mais à assumer ce qui vient derrière.
      La France est également une puissance nucléaire et un pays qui a des alliés, même si certains ne voient que des inconvénients à avoir des alliés, c’est une force, un pays qui attaque la France, qui attaque un pays européen en général, sait qu’il a de fortes chances de se retrouver face à une coalition de pays.
      Ces choses sont à prendre en compte.

      La réalité est donc ainsi posée, c’est celle de savoir ce qu’il faut pour assurer la permanence sécuritaire et de « police » de notre territoire maritime et à ce niveau, nous devons regarder du côté de patrouilleurs qui n’ont pas forcément le besoin d’être très armé (dès lors qu’on comprend leur mission et qu’on ne s’imagine pas ces navires être un « rempart » contre une invasion massive adverse). On doit penser aux avions de patrouille maritime pour couvrir le maximum de zones et on devrait aussi penser un peu plus aux drones qui peuvent être autonome pour cette mission (ils activeront un signal en cas de détection d’un navire). Avoir des patrouilleurs plus armés peut se faire, mais ce ne doit pas être des FREMM et même des FDI qui vont faire des patrouilles de police ici et là.
      Derrière cela, nous avons la force de notre marine, qui est celle de sa capacité d’intervention/projection. Pouvoir agir partout dans le monde avec des moyens qui sont dissuasifs et déterminants. On peut citer en tête de liste le GAN, qui peut être naturellement renforcé d’un groupe amphibie comme par plusieurs autres frégates et sous-marin (y compris de nos alliés).
      Pour finir il y a nos ambitions, celle de nos missions permanentes en dehors de nos eaux. Là on est dans un contexte ou la frégate est le bon compromis, entre capacité offensives et défensives, couplé à la dissuasion du « drapeau » qui implique à tout éventuel attaquant que la puissance de la France ne se résume pas à elle seule et que vouloir/réussir à la couler, ben ça implique de recevoir plus derrière (notre force d’intervention). Donc même si aux yeux de certains avoir une frégate face à 10 navires turcs ou russes, ou chinois ça semble « insuffisants », ces personnes ne veulent pas voir plus loin que leur propre nez, considérant que l’action militaire se limite à ce qu’il y a sur place, alors que l’action militaire a toujours été une question à plus long terme, ça ne se prend pas à la légère en se disant « oh ben il y a une frégate française toute seule qu’on pourrait couler par surprise et puis on oublie ce qui s’est passé ». Comme les américains envoyant un destroyer en mer noire, techniquement les russes pourraient le couler, mais ça implique bien plus de choses derrière, ben chez nous, l’échelle est peut-être plus petite que les américains, mais c’est pareil, on peut avec un seul navire envoyer le message qu’on veut et dissuader ceux d’en face.
      Plus on voudra maintenir ces présences à l’internationale, en dehors de nos eaux, plus forcément il faudra avoir X quantité de frégates capables de tenir les relèves, la permanence sans pour autant négliger et handicaper notre capacité d’intervention. On peut par contre jouer de points d’appuis multiples pour renforcer au besoin, sans devoir avoir recours à des forces supplémentaires venant de métropole, certains théâtres. C’est ce qu’on fait souvent, c’est ce que les américains font, ce que tout le monde fait, un navire en mer rouge ou à la réunion pouvant aller rejoindre le Golfe Persique.
      Pour assurer convenablement ce qu’on fait aujourd’hui, il n’y a pas besoin de tant de choses que ça, le « ridiculement » est mal placé. Il y a des manques qui sont connus depuis des années, notamment au niveau des patrouilleurs. Des choses sont faîtes, vont être faîtes, certaines choses sont encore à éclaircir mais il est assez évident qu’on va se diriger vers des navires du genre corvettes/frégates légères pour amener rapidement de la quantité avec des équipages réduits (vu que ça galère)

  21. albatros dit :

    L’achat de corvettes et frégates modernes n’est pas un coût en soi loin de là…
    D’abord on en a besoin pour notre immense ZEE la seconde du monde qui est pillée par les chinois et autres margoulins de la planète
    Dépenser malgré notre dette n’est pas le problème (je vois d’ici tous les avocats de la vertu et de l’orthodoxie financière, qui vivent eux même à crédit et condamnent celui de l’Etat alors que la dette publique est bien moindre que la dette privée elle plus contrariante et dangereuse justement…) Le problème c’est arrêter de dépenser justement – en ruinant notre croissance notre richesse et au final note notoriété financière et fiscale. La politique de rigueur ne sert d’ailleurs à rien on le voit depuis celle de Barre dans les années 70 q n’a fait que commencer à nous affaiblir (notamment la consommation moteurde la croissance)
    Puisque cela induit du travail pour nos chantiers, mais aussi centres d’études, nos missiliers, nos motoristes (quand il en reste encore) nos grands groupes spécialisés nationaux. Pour un travail qui n’est pas délocalisable et qui permet de donner des rémunérations mais aussi des dividendes à des actionnaires ou des taxes et impôts à l’Etat et aux collectivités. Bref cet argent est redistribué tant par les perceptions des services fiscaux que par les achats de consommations diverses des ouvriers techniciens ingénieurs ou même des marins…car il faut créer des postes pour armer ces navires modernes avec des formations ad hoc…nous sommes en plein multiplicateur keynésien, puisque cet argent reste en grande partie en France. C’est pourquoi il serait si utile de dépenser massivement pour nos industries militaires pour les armées et pour ml’embauche de professionnels (avec sans doute un retour di service national pour servir ces machines avec un coût moindre et pour faire face à ces nouveaux défis , la Russie de Poutine la Chine de Xi et l’Iran des mollahs…voire le Pakistan la Turquie…il y a du grain à moudre pour les forces occidentales, les dividendes de la paix ? Mon oeil.
    Il ne faut donc surtout pas se gêner pour dépenser au profit de nos industries nationales, c’est ce que fait la Russie pour développer son économie ou même les Etats Unis et depuis des décennies d’ailleurs. Elle a commencé avec la Première guerre mondiale d’ailleurs, l’a poursuivi avec le New Deal puis la Seconde guerre mondiale, la guerre froide la guerre des Etoiles de Reagan etc…maintenant le F35…qui au passage siphonne les finances des pays européens…
    La dépenses en investissement (en même temps que la modernisation de nos infrastructures y compris internet en IA sera le moyen privilégié de relancer l’économie et de la moderniser (internet est une invention militaire) tout en permettant à nos PME et nos multinationales voire nos pépites aïetec de se développer.
    Au boulot les énarques c’est le moment
    Et bien sûr avec cet afflux d’argent dans les caisses de l’Etat (y compris par les taxes sur les salaires ou sur la consommation) le moyen de rassurer nos créancier et de les rembourser plus vite et mieux encore. Nos crises de société sont le résultat de la crise économique c’est uen équation simple mais fatale et ce n’est pas la rigueur budgétaire qui nous sauvera, comme un médecin du 18ème siècle avec ses saignées finissait par tuer le malade exsangue
    Nos créanciers veulent une économie en bon état et de l’argent perçu facilement par l’Etat. Il veulent un placement « sécure » pour leurs fonds c’est tout.

    • PK dit :

      Ce discours est inaudible de la plupart des gens ici qui sont formatés pour penser qu’un produit doit être « rentable », c’est-à-dire qu’un euro investi doit rapporté au moins une somme égale ou supérieure.

      Votre discours n’en est pas loin. Il omet juste de dire que même si nos industries militaires n’engrangent pas de bénéfice (malgré le système de répartition dont vous parlez), ça n’a aucune importance puisqu’il s’agit de faire tourner une industrie de guerre (mot horrible que personne ne veut employer) : une industrie de guerre permet de garder au sein de la nation des capacités (soit de conception, soit de production) afin de se rendre au maximum indépendant.

      Ici, plein de gens vous diront qu’il est préférable – pour des raisons économiques – d’acheter sur étagère. On l’a vu récemment avec le nouveau fusil d’assaut et les armes de petits calibres. C’est un calcul économique à court terme de gens incapables de se projeter sur du moyen terme et pire sur le long terme.

      Rien que pour cette raison, le futur GAN devrait être nucléaire (nonobstant tous les avantages afférant).

      Mais au lieu de parler à des politiciens (au sens d’un De Gaulle, que je n’apprécie pas plus que cela au demeurant), on parle à des épiciers (et surtout des traîtres) comme Sarkozy ou Macron.

      On a les chaînes que l’on choisit…

    • Plusdepognon dit :

      @ Albatros et @ PK
      Les câbles sous-marins seront maîtrisés par des sociétés américaines même sur le sol européen.
      https://sciencepost.fr/une-ancienne-base-sous-marine-nazie-transformee-en-data-center-a-marseille/

  22. Expression libre( Arrêtons de rêver) dit :

    Passer à 8 FDI plus les 6 futures corvettes pour remplacer les Floréal plus 10 futurs patrouilleurs hauturiers conçus comme de véritables frégates de troisième rang, cela nous ferait déjà 34 bâtiments. ( J’ai bien sûr compter les FREMM et les 2 FDA )

    https://www.meretmarine.com/fr/content/un-projet-de-corvettes-franco-italiennes-pour-remplacer-les-floreal-et-commandanti

  23. Carin dit :

    Le CEMM peut se rassurer si le gouvernement arrive à embarquer des bateaux d’autres pays d’Europe dans l’accompagnement en surface et sous les eaux du PA, voir des 2 PA?? Ce sera autant de bateaux de la royale d’économisés pour faire autre chose!!! Ce qui devrait le rapprocher de ses désidératas!
    Actuellement et même à moyen terme, nous n’avons pas assez de marins pour équiper tout nos bateaux… le dixmude tourne en sous effectif,mais les marins prévus pour le faire monter en puissance en cas d’engagement sont prévus, par prélèvement sur les autres bateaux du même type,(ils ne seront pas tous engagés en même temps). Nos FREMM sont déjà en double équipages, et les future FTI sont prévues pour fonctionner pareil. Tout ça pour dire que nous n’avons pas assez de personnel pour équiper 35 frégates, et pour longtemps,et le CEMM le sait, à mon avis il vise les autres marines européennes, et le présente de cette façon à nos dirigeants.

    • dolgan dit :

      C’est à voir, plus de navires pourraient aussi faciliter la fidélité. A priori, ça dépend beaucoup de la durée des absences. Durées qui s’allongent quand aucune plateforme n’est dispo pour prendre le relais. Les 2/3 prochaines années vont être tendues de ce point de vue, on a pas fini d’en entendre parler.
      .

  24. MAS 36 dit :

    Ca tombe bien Amiral, c’est bientôt Noël, vous pouvez écrire votre lettre au père Noël Darmanin. Attention il n’est pas partageur.

    Un grand coup de chapeau à tous les mécanos chargés de l’entretien des navires, je pense qu’ils ont vraiment du boulot au quotidien.

    Quand on parle d’Europe de la Défense, nos partenaires seraient ils d’accord pour patrouiller dans notre vaste ZEE notamment outre-mer ? Vu leur aide au sahel j’en doute.

    Pour ce qui est des dénis d’accès maritimes, notamment de la Chine, je trouve que l’Otan aurait dû rameuter du monde en Mer de Chine, c’est toujours les mêmes qui s’y collent. Le pillage de nos ressources halieutiques va également dans le sens de la demande de l’Amiral. Hélas nous constatons que la LPM est rarement respectées.

  25. Eric dit :

    En 2000, la prévision pour 2020 des moyens de la Marine était de 32 frégates. Soit 21 de premier rang : 4 Horizon pour la défense antiaérienne et 17 FREMM moitié ASM, moitié polyvalentes avec missiles SCALP navals… ainsi que 11 frégates de second rang : 5 LaFayette et 6 Floréal. Moins de vingt ans plus tard, on est loin du compte avec une grosse vingtaine de frégates, Floréal comprises.
    … Il est vrai aussi qu’à l’époque, on annonçait une flotte de 300 avions de combat pour la seule Armée de l’Air. On est à tout juste 200 à l’heure actuelle. Ca en dit long sur les coupes sombres budgétaires qui ont marqué les mandats Sarkozy, puis Hollande.

  26. Polymères dit :

    Sans remettre en cause les coupes, il faut savoir qu’en 2000, à l’aube de la professionnalisation finale, l’ambition était très théorique et se devait être « rassurante » pour faire passer la transformation des armées et la fin de la conscription.
    En réalité, même sans les coupes de Sarkozy et Hollande (qui est revenu dessus à la fin), la trajectoire était intenable, de 2000 à 2007, il n’y avait déjà pas les moyens d’acquérir ce qu’il fallait (même sans coupes budgétaires), il n’y avait pas assez de recrutements pour satisfaire le besoin humain qu’on voulait atteindre, les grands programmes étaient déjà tous revus à la baisse, rallongé sur des années quand ce n’était pas le développement qui a tout retardé.
    Soyons réaliste, on a beau critiquer Sarkozy, mais quand il a pris ses fonctions, avant la crise financière, l’ambition militaire de son prédécesseur était infaisable et la situation militaire bien loin d’être bonne. Il a pourtant réalisé une hausse du budget (que sur un an), il a réduit la voilure pour faire des économies et le budget ne suffisait toujours pas, la défense était même dans son plan de relance, amenant par exemple notre 3e BPC. Mais les manques étaient trop grands, la situation globale qui nécessitaient de renouveler presque tout, poussaient soit à une hausse considérable du budget, soit à baisser le format pour pouvoir acheter à budget constant, ce qu’on pouvait. Le deuxième choix a été fait, la crise économique aidante.
    Donc il y avait de vrais problèmes dans notre transformation militaire (qui peut s’apparenter à l’abandon du modèle et des moyens de la guerre froide en une armée pro équipée d’armements modernes), on a mal jugé ce qu’on pouvait faire et forcément mal jugé nos ambitions pour l’avenir, on voulait se rassurer que c’était possible, on voulait avoir les dividendes de la paix bien avant Sarkozy et Hollande qui eux, au moins, peuvent avoir « l’excuse » d’une France en difficulté budgétaire.

    Actuellement, nous avons une bonne dynamique budgétaire, on se donne les moyens de renouveler ce que nous avons et on peut même voir que l’ambition 2030 est sous-évaluée par rapport au volume budgétaire. On reçoit enfin les milliards qu’il fallait au début des années 2000 (et +), notre format prévu en 2030 étant inchangé, on observe que grâce à ces milliards, il n’y aura plus grand chose à renouveler de ce qu’on a actuellement. La question de revoir se format se pose dès aujourd’hui, on voit que ça pousse pour augmenter les volumes, pour acquérir de nouvelles capacités, développer des choses qui étaient encore hier de l’ordre du « gadget » non prioritaire inutile et coûteux.
    Là pendant encore 3-4 ans, on ne verra pas trop cette réalité d’un format inadapté au budget dédié (mais positivement cette fois), les trous à combler doivent l’être, les urgences devenues parfois symboliques trouver une solution, les premières livraisons se faire. Mais dès la prochaine LPM, vous verrez que le format sera revu à la hausse, ça ne sera pas une aviation qui va doubler en 5 ans ou une commande de 50 frégates en plus, non ce seront des choses progressives qui seront effectivement pourquoi pas, un 2e PA, 3-4 FTI en plus, des drones en plus et j’en passe, ce seront des petits plus qui se feront de droite à gauche.
    On peut toujours craindre une nouvelle crise économique, craindre un nouveau gouvernement qui reviendra sur le budget, limitant la hausse prévue entre 2022 et 2025, mais l’inverse peut aussi avoir lieu, une bonne perspective économique et un gouvernement plus impliqué sur la question militaire (même par désintérêt, faire plus que le gouvernement d’avant, entre dans le jeu politique du bilan à présenter)

  27. Bob dit :

    Le CEMM veut 35 frégates. C’est plus que durant la guerre froide avec des navires beaucoup moins sophistiquées et sans couverture spatiale. Il ne précise pas les frégates qu’il souhaiterait mais la France ne peut avoir 35 frégates en plus des nouveaux SNLE, en plus du plan cyberspatial, en plus des nouveaux PA, en plus de la modernisation de la dissuasion nucléaire…
    Nous ne sommes pas la Russie, ni la Chine communiste, ni les USA. Avec une Europe intégrée, pourquoi pas, mais la France seule non.

    • dolgan dit :

      Rien qu’avec les marines FR, espagnoles et anglaises , on est déjà à plus de 35 frégates de premier rang pour l’europe. (oui, j’ai compté les anglais, mais même sans eux ça change rien)