CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Plus d’une douzaine de « combattants terroristes » ont été « détectés » aux frontières maritimes en Méditerranée

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

34 contributions

  1. Robert dit :

    Surtout pas d’amalgame, l’immigration en provenance de la Méditerrannée est une chance pour l’Europe.
    Une bonne nouvelle, George Bensoussan vient d’être relaxé par la cour de cassation, donc définitivement, du crime d’incitation à la haine pour ses propos ou il affirmait que les familles arabo musulmanes nourrissent leurs enfants de la haine du juif. Seul bémol, il appelle cela antisémitisme alors que la plupart des juifs ne sont pas sémites quand les arabes le sont. J’appelle cela de l’anti judaïsme.
    Mais la liberté d’expression vient de remporter une victoire, ce n’est pas si fréquent que ça.
    Cela va probablement faire plaisir à certains dont j’aimerais qu’il accordent cette même liberté de parole les concernant.
    http://www.lefigaro.fr/vox/societe/georges-bensoussan-relaxe-une-victoire-pour-la-liberte-d-expression-20190919

    • Clément dit :

      « Antisémitisme » ne veux pas dire « contre les sémites » (contrairement à ce que son étymologie laisse penser) mais  » dirigé contre les Juifs. ».
      C’est un piège linguistique.

      • Robert dit :

        Clément,
        Ce n’est pas un piège « linguistique » mais un piège dialectique, idéologique, qui veut empêcher tout débat ordinaire concernant les agissements au prétexte qu’elles seraient à priori victimes d’un préjugé raciste. C’est en fait les considérer comme au dessus et à l’abri de la critique par ce qu’elles sont, en un racisme inversé. Nous sommes tous égaux en dignités et il est donc inacceptable de faire la moindre exception pour quiconque. Et je rappelle que ce piège dialectique remonte au 19eme siècle. Bernard Lazare, juif anarchiste, dans son « l’antisémitisme, son histoire et ses causes » remet en perspective cette accusation, je vous conseille de le lire.
        Si on accepte cette dialectique, on se soumet à une faction qui peut dire ce qui est conforme ou pas quand on parle d’elle, même pour critiquer la politique d’un état. Ce terme fallacieux confond volontairement deux réalités complètement différentes, la critique de membres d’une communauté pour ce qu’ils sont, une forme de racisme disons, et la critique légitime de certains membres d’une communauté pour ce qu’ils font c’est à dire pour des choix qu’ils posent librement et doivent assumer légalement comme tout citoyen.
        C’est le même piège dialectique qui a été instrumentalisé avec l’immigration pour interdire toute critique sur les choix politiques concernant leur légitimité et l’action de certains membres de ces communautés. On le voit à l’occasion de n’importe quel crime commis par un ressortissant étranger, si on précise l’origine ou même la mention du nom ou prénom fait bondir les tenants de cette idéologie de la dénégation comme vous qui parlez plus bas du « fantasme du migrant violeur. » Je n’ai fait que mettre en ligne deux articles difficiles à nier, même la présomption n’est pas un argument, mais une prudence journalistique qui n’a pas la même prudence quand elle dénonce d’autres méfaits. L’habitude démontre régulièrement que, quand la presse donne l’origine c’est que les preuves sont accablantes. Avant un procès, on enferme un « présumé criminel » pour qu’il ne puisse échapper à son procès ou recommencer. Sinon, cela donne l’égorgement d’une jeune française à Marseille ou une fuite à l’étranger.
        Il y a les situations que l’on décrit, la présentation que l’on en fait de part et d’autre, et malheureusement une très longue jurisprudence de la criminalité importante dans certaines populations. Alors, sans conclure, on a un pourcentage d’erreur judiciaire très faible quand une personne est reconnue par ses victimes voire arrêtée aussitôt le méfait commis.Quand un journaliste écrit « aurait » c’est pour éviter tout risque de procès, mais quand le criminel a été reconnu par ses victimes on peut s’assurer qu’il y a bien peu de chances qu’il soit innocent. Et en tout cas, on ne présume nullement du verdict, on a vu des criminels reconnus condamnés à des peines dérisoires hors de proportion avec leurs actes et es personnes s’étant simplement défendues lors d’une agression prenant le maximum voire plus.
        Personne ne condamne à priori, mais beaucoup trop éludent l’origine ou la culpabilité à priori, en tout cas il est légitime de préciser qu’un violeur se trouve être un « migrant » ou cette catégorie de population se trouverait de facto à l’abri de la critique.
        Les gens, français ou immigrés, voient ce qu’ils voient et la sidération mentale ne prend plus depuis longtemps, que ce soit avec ceux qui aboient « antisémite » à tout bout de champ ou ceux qui aboient « raciste » tout le temps. Même avec des papiers français, nés en France, certaines personnes continuent de poser des problèmes à toutes les communautés. Malgré leurs contradictions, leurs communautés d’origine sont obligés de dénoncer leurs exactions sans toutefois aller au bout des choses. A Marseille, Paris, Lyon et ailleurs, ce ne sont jamais des berrichons ou bretons d’origine qui mettent des quartiers à feu et à sang
        https://www.facebook.com/AbdelazizHamida95/posts/2434893156780214

        • Clément dit :

          Non non, ce n’est pas un piège dialectique. C’est juste que ce mot a changé de sens, tout comme « sémite » n’a pas le même sens courant que scientifique.

          • Robert dit :

            Clément,
            Le terme antisémite n’a pas changé de sens, il a été inventé par un juif au 19eme siècle contre les propos de Renan sur les juifs, auparavant il n’existait simplement pas. Aujourd’hui, on essaie de faire passer sous cette accusation des critiques remontant au début du peuple juif, mais avant la fin du 19eme siècle personne n’employait ce terme.
            Et ce terme prétendait diaboliser les critiques contre des juifs en les assimilant à du racisme.
            Expliquez nous en quoi de la fin du 19eme siècle à nos jours, ce terme aurait changé de sens.

    • Castel dit :

      @Robert

      Les Hébreux étaient un peuple sémitique à l’origine, mais c’est vrai qu’aujourd’hui, les juifs convertis doivent représenter une bonne partie d’entre eux, sinon la majorité…..
      Ce que l’on sait moins, c’est que les fameux Philistins,qui doivent représenter une part non négligeable de l’origine des Palestiniens, eu n’étaient pas sémitiques, puisqu’il semble que leurs véritables ancêtres soient issus des « peuples de le mer », qui ont fait si peur ,à l’époque, à tous les peuples de la région ( y compris aux Egyptiens)
      Les origines de ces peuplades restent encore aujourd’hui mystérieuse, mais certains pense qu’il pourrait s’agir des populations chassée de la mer Egée lors de l’éruption du super volcan de Santorin..
      Si cela se confirmait, les Palestiniens auraient donc quelques origines Indo Européennes !!!!…

      • Robert dit :

        Castel,
        La plupart des juifs, au moins 70%, sont des convertis d’Europe de l’Est et les population palestiniennes se sont mélangées aux arabes environnant depuis des siècles. Avec la dispersion et le mélange entre populations, il ne reste pas grand chose des sémites de l’ancien testament et encore moins chez ceux qui sont partis se répandre dans le monde depuis deux mille ans.
        Et la haine contre des arabes des politiques israéliens que flattaient Netanyahou visait tous les arabes.

    • tschok dit :

      Le tabou de l’antisémitisme « institutionnel » des musulmans est tombé déjà depuis longtemps.

      On peut par exemple se référer à la BD autobiographique de Riad Sattouf L’Arabe Du Futur et dans laquelle l’auteur raconte son enfance en Syrie. Il montrait assez bien une sorte d’ambiance antisémite obsessionnelle dans l’éducation des enfants syriens.

      http://www.leparisien.fr/culture-loisirs/livres/l-arabe-du-futur-de-riad-sattouf-detrone-destin-francais-de-zemmour-du-classement-des-meilleures-ventes-05-10-2018-7911789.php

      La société française a admis la possibilité que des musulmans puissent être racistes, xénophobes et même antisémites, comme n’importe qui d’autre. C’est fini, l’homme blanc chrétien n’est plus le seul à porter la croix du racisme et de l’antisémitisme. Souhaitons à nos amis musulmans la bienvenue au club des tortionnaires de l’histoire!

      L’arrêt de cassation prend acte de cette évolution des mentalités collectives. Mais c’était dans les tuyaux depuis pas mal de temps déjà.

      A la base, c’était fort simple: il suffisait de comprendre qu’un Noir peut être raciste et un Arabe antisémite. Ils ne sont pas plus immunisés que nous contre ça. On avait des choses compliquées dans la tête qui nous empêchaient d’avoir une compréhension simple et sans arrières pensées de l’universalité du racisme et des idéologies de haine.

      Le brouillard se dissipe et c’est tant mieux. Ca va nous permettre de mieux cerner les Robert qui persistent à se présenter comme des victimes de la bienpensance et de la terrible censure qu’elle exerce sur nous tous (oui, oui, moi aussi elle m’a mis les pieds dans un étau) même quand ils présentent une décision de justice qui donnent tort aux censeurs.

  2. Plusdepognon dit :

    450 personnes inculpés d’actes terroristes sortent de nos prisons en France entre l’année dernière et 2023… Où ils se sont fait 1 200 copains.
    J’avais mis des liens, facilement accessible sur le net.
    Et il y a énormément de pression pour rapatrier ceux prisonniers chez les kurdes.

    https://www.tvanouvelles.ca/2015/11/18/pres-de-6000-jihadistes-etrangers-identifies-par-interpol

    Au cas où ça vous fait sourire, le terroriste abdelslam a eu droit à 500 euros de dommages et intérêts parce qu’il occupe 4 cellules pour lui tout et ses conditions de détention ont été jugées indignes à cause de la vidéosurveillance (les taulards en riront de nombreux millénaires).
    https://www.lepoint.fr/societe/attentats-de-paris-l-etat-a-du-verser-500-euros-a-salah-abdeslam-08-07-2019-2323205_23.php

    La déstabilisation de la Syrie et de l’Irak ont été un formidable accélérateur pour ces réseaux :
    https://lesobservateurs.ch/2018/12/21/interpol-le-retour-des-djihadistes-fait-craindre-une-nouvelle-vague-de-terrorisme-en-europe/

    https://www.lepoint.fr/monde/les-freres-musulmans-gardent-des-contacts-etroits-avec-les-terroristes-23-08-2019-2331347_24.php

    Les Balkans et particulièrement le superbe Kosovo ont été couvés par nos meilleurs amis. Et leurs investissements…
    L’ONU n’a pas pris trop de risques dans ses prédictions :
    https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/attentats-risque-t-on-une-reprise-des-attaques-en-france-comme-le-craint-l-onu-7798151170

  3. Robert dit :

    Est-ce qu’on peut considérer les violeurs et autre meurtriers d’importation très récente comme terroristes ?
    Un marocain débarqué il y a quelques jours à Lampedusa a violé une fillette de 10 ans à Vintimille. Il s’apprêtait à venir en France nous faire bénéficier de ses talents.
    http://www.sanremonews.it/2019/09/13/leggi-notizia/argomenti/cronaca/articolo/ventimiglia-accusato-di-aver-palpeggiato-una-bambina-di-10-anni-convalidato-larresto-di-un-marocc.html
    Trois pacifiques chances pour l’Europe auraient violé, torturé ou tué des migrants en Libye et fait chanter leur famille avant de se mêler aux migrants pour être recueillis par un navire qui les avait emmené en Italie. Ils ont été arrêtés à Messine avant de pouvoir nous faire bénéficier de leurs talents.
    https://www.welt.de/politik/ausland/article200367042/Libysche-Lager-Migranten-wegen-Foltervorwuerfen-in-Italien-festgenommen.html?wtrid=socialmedia.socialflow….socialflow_twitter

    • Fred dit :

      @ Robert
      Toi qui prétends en connaitre un rayon sur la maison vaticane, parles-nous donc des prêtres violeurs, et de leur hiérarchie qui étouffe ce genre d’affaires …

      Je te signale que l’article que tu cite en référence de ton propos parle au conditionnel, tu pourrais avoir l’honnêteté de faire de même.

    • Clément dit :

      Encore le fantasme du « migrant violeur » …

  4. Zorg dit :

    C’est quoi cette mode ridicule de mettre des guillemets partout?

    • Laurent Lagneau dit :

      @ Zorg,

      Parce que ce sont des citations

    • Castel dit :

      @Zorg
      les guillemets ne sont pas une mode, ils sont destinés soit à indiquer une citation, mais aussi, éventuellement de mettre en valeur une partie du texte évoqué par le narrateur, qu’il considère comme particulièrement importante.
      Maintenant, c’est vrai, il y en a certains qui en abuse peut être un peu, mais à chacun son style……..

  5. Kinowa dit :

    Ah bon ! Il peut y avoir des terroristes parmi les touristes….Ou les « migrants ». Comme c’est étonnant, qui l’eut cru ?

    • Lagaffe dit :

      Une douzaine identifiés, on est loin des « milliers » de terroristes islamistes qui devaient « déferler » sur l’Europe comme nous le promet depuis 4 ans le Rassemblement National, les sites d’extrême droite et la propagande Russe.
      Une propagande qui a de plus en plus de mal a expliquer pourquoi les attaques terroristes islamistes diminuent en Europe alors que les attaques terroristes d’extrême droite augmentent en permanence, ce qui inquiète fortement les services de renseignements en France, Allemagne et Royaume-Uni.

      • Robert dit :

        Lagaffe,
        A ne pas pouvoir parler librement et sidérer l’opinion par une propagande immigrationniste pour qu’elle s’exprime en politiquement correct, vous vous étonnez de la montée des réactions violentes ?
        Je suis étonné qu’il n’y en ait pas dix voire cent fois plus, ce qui veut plutôt dire que les français sont résilients et civilisés.
        Quand au terrorisme, il faut y ajouter la violence ordinaire commise par des immigrés y compris avec des papiers français mais refusant nos moeurs qui fait éviter des quartiers, déménager, ne plus sortir, ne plus s’habiller en femme, se taire quand on a été agressé. Cette violence est bien plus efficace que le terrorisme, qui reste anormal, pour mater une population à accepter des moeurs sans se plaindre. Le silence des français vient aussi de cette soumission à la violence immigrée quand on voit le pouvoir refuser de prendre des mesures concrètes.
        Vous pouvez nous donner une liste des immigrés tués par des français d’extrême droite qu’on compare avec celle des français tués par des immigrés ?
        A ce jour, la balance est très largement inégale. Non pas que je souhaite quelque violence que ce soit mais quand on parle d’une réalité, il ne faut pas oublier toutes les parties et le contexte.
        Sinon, on est un petit manipulateur, Lagaffe.

      • asinus dit :

        bonsoir , comme je vous envie de vivre dans un milieu si sur si bien éduqué vous faisant hautement apprécier les « exotiques » touriste que votre urbaine bonté nous impose a nous les plus pauvre des  » sous-chiens » nous qui devons veiller sur nos fils et filles pour qu’ils ne deviennent pas du gibier « face de craie, roumi ,chienne céfran dans les zus ou il fait si bon vivre mis en concurrence pour les rares job l’espace et les services qu’ils nous restent et que vous partagez si généreusement en lieu et place de votre propre palier .Je vous lis ici depuis quelques temps et vous me faites penser a cette engeance de la bien endogame éducation nationale prêchant le partage mais en dispensant sa propre progéniture en lui réservant les meilleurs lycée » pur les mien ceux a 8/12 langues c’est assez bon » et captant l’ascenseur social a l’usage des siens saupoudrée d’une pincée colorée pour garder sa petite âme bien nette.S’agissant de l’extreme drouaatte le clan Montretout n’est pas ma tasse de thé mais des gens comme vous devraient lui savoir gré de garder dans les urnes toutes une partie de la population ne rêvant que de voir collée au mur une bonne part de la classe éduquée qui collabore nolens volens à la terreur économique dont l’envahissement du sol est consubstantiel .S’agissant du point important a savoir  » d’ou cause tu camarade? »l’ex ouvrier retraité vous parle de sa zus dans le 11e à marseille .
        aucune formule de politesse ne me venant a l’esprit

      • Kinowa dit :

        @Lagaffe,
        Faisons le bilan des tués par les islamistes et, l’extrême droite. Et aussi,faisons le bilan des violences verbales et physiques et exactions des uns et des autres. Vous aurez du mal à cacher la réalité. Il est vrai que, d’un côté on minimise les faits, et de l’autre on les grossit. Je précise aussi, que les détraqués mentaux en question, ciblent une certaine catégorie de citoyens, ce qui prouve qu’ils ont un certain discernement.

  6. breer dit :

    La population de nos pays n’a en général aucune connaissance en terme de psychologie, et la majorité des gens ne savent pas comment l’individu se « structure » sur le plan psychique, (mental façonné par un conditionnement via les mœurs du milieu familial, les coutumes et traditions séculaires ethniques et religieuses, le système de société, le niveau cognitif et d’enseignement). Cette population occidentale semble croire que tous les humains sur cette terre (qui ont bien sûr le même droit de vivre) fonctionnent de la même manière qu’eux même, et qu’ils pensent et agissent de la même manière qu’ils proviennent d’Afrique, d’Asie, du Moyen Orient, d’Europe de l’est, d’Océanie…
    La croyance généreuse que tous les humains du monde vont vivre en harmonie, et en parfaite symbiose est le plus grand leurre populaire issue d’une morale bien pensante très superficielle.
    Il est certain que le passé colonialiste a été une erreur gigantesque des occidentaux, au même titre que l’est à présent l’immigration sans fin des populations qui se retrouvent « soudainement » en Europe. Le choc des cultures se passe sur un plan « psychique » bien plus que sur la dimension culturelle visible de l’extérieur. Le nombre de personnes immigrées qui perdent leur « repères psychologiques », et qui décompensent ne cessent de s’accroitre avec tous les risques et difficultés que ces états entrainent … problèmes psychiques, recours aux drogues, comportement régressifs, réactions à fleur de peau, non maitrises des pulsions, regroupement identitaire pour compenser ces difficultés inconscientes.. ….

    • nexterience dit :

      Certes mais ça concerne quel %? A 20 ans, le migrant est bien plus adaptif qu’à 40 surtout pour aller dans un pays moins corrompu, plus épanouissant et plus juste. Les Africains regrettent la convivialité du Bled mais quittent des pays extrêmement frustrants.

    • tschok dit :

      @breer,

      A vrai dire, je crois que la majorité des Français est bien consciente que le « vivre ensemble » avec des gens qui sont de cultures différentes n’est pas un long fleuve tranquille et que l’harmonie ou la symbiose ne coule pas de source.

      J’en veux pour preuve les scores électoraux du FN devenu RN, la prégnance des discours de haine sur les réseaux sociaux, la permanence des discours identitaires et xénophobes dans la sphère politique, et même dans la littérature grise des administrations, qui sont désormais suspectées de mettre en œuvre un « racisme d’Etat ».

      On n’est franchement pas dans l’ambiance babacool que vous décrivez et on peut difficilement faire passer les Français pour de grands naïfs généreux qui ne rêvent que d’accueillir à bras ouverts ce qu’ils appellent souvent les « hordes d’étrangers », appellation qui donne le ton du discours général sur les étrangers en France.

      Mais je voudrais terminer sur une note plus positive: ce rejet des étrangers ne vient pas exclusivement d’un repli identitaire et xénophobe. Les gens sont bien conscients que le « vivre ensemble » dans la différence culturelle et le respect de l’altérité exige du travail et une forme d’engagement à la fois du côté des Français, mais aussi des étrangers. Or il se trouve que notre modèle d’intégration ne favorise pas particulièrement cette rencontre des bonnes volontés.

      C’est un modèle qui a ses qualités mais qui, en gros, laisse à l’étranger le soin de se démerder seul dans une société qui lui est étrangère. A lui de s’adapter et c’est marche ou crève. Mais l’avantage, c’est qu’il bénéficie d’une quasi égalité de droit avec les Français (je parle de l’étranger dont le séjour est régulier, le clandestin, lui, n’est rien, c’est même pas un SDF).

      Ce modèle collait assez bien avec les populations immigrées provenant des anciennes colonies, mais il se révèle inadapté aux flux de l’immigration moderne. Puisque vous évoquez des facteurs d’ordre psychologique, je crois qu’il faudrait surtout relever qu’une part importante des populations immigrées a des parcours compliqués: bon nombre d’immigrés – ou de « migrants », notons le changement de vocabulaire – présentent des troubles qui sont proches du syndrome post traumatique en raison de la dureté des événements qu’ils ont vécus soit dans leur pays d’origine, soit sur le chemin.

      Or il faut savoir que le statut de réfugié n’est pas accordé pour ce que vous subissez sur le chemin. Vous devez être persécuté chez vous, dans votre pays d’origine. Tout ce qui vous arrive sur le chemin ne compte pas. Vous pouvez être réduit en esclavage, transformé en objet sexuel, retenu en otage contre rançon, perdre la moitié de votre famille dans un naufrage, survivre de justesse à la déshydratation en traversant un désert, manquer de mourir de froid en franchissant un col, vous faire tabasser par des identitaires sur un terrain vague, tout ça, ça compte pour du beurre. Cela ne vous donne aucun droit au regard du statut sur les réfugiés. Le seul truc qui compte, c’est ce qui vous est arrivé dans votre pays.

      Faut le savoir. Donc on se retrouve avec des gens polytraumatisés qui arrivent en France et quand on examine leur situation administrative, il est possible qu’on leur dise qu’ils n’ont pas été assez persécutés dans leur pays pour mériter le statut de réfugié, alors même qu’on sait très bien qu’ils auront pu être torturés par des trafiquants d’esclaves.

      Ces gens le savent et ils vivent avec.

    • Robert dit :

      Breer,
      Très bien vu.
      Effectivement, les différences culturelles et religieuses sont une réalité, évacuée par une pensée idéaliste qui nie les différences humaines et la réduit à des conditionnements superficiels qui disparaitront par le mélange. C’est pour cela, et d’autres raisons, que j’ai toujours considéré le cosmopolitisme comme une forme de racisme en niant les identités humaines.
      Cosmopolites qui souvent prêchent pour les autres alors qu’eux vivent entre eux à l’abri des mélanges.

  7. tchac dit :

    Petit Hs mais des nouvelles consignes du Minint sont apparues à propos de la conduite à tenir en cas d’attaque terroriste. Et enfin, elles prennent en compte une réaction active du public là ou les précédentes se contentaient de « s’enfuir, se cacher », celle destiné à une attaque au couteau sont « enfuyez vous, protégez vous, trouvez une arme de fortune (dernier recours, attaquez A PLUSIEURS », un peu plus proche du « Run, hide, fight » des Etats-Unies.
    https://vigipirate.gouv.fr/

  8. Contractor dit :

    Pas surprenant. Ce mode d’action pour infiltrer les pays du « Dar al Harb » est décrit dans la stratégie de l’EI. Et avait été anticipé avant même l’intervention de la Coalition.

  9. breer dit :

    J’ai été travailleurs social durant 26 ans et j’ai pu côtoyer en centre d’hébergement des gars représentant par moment jusqu’à plus de 35 nationalités différentes. Il est évident que j’ai accompagné dans mon travail des gars de toutes origines et nationalités, et j’ai rencontré des gens courageux de toutes origines, intéressants et sympathiques, désireux de s’intégrer et d’accepter nos systèmes de valeurs, mais aussi des gens belliqueux, opposants, refusant d’ accepter les règles communes, fonctionnant en clans, ne supportant pas d’être face à des femmes (éducatrices)… Les dirigeants et responsables de notre société ont été ignorants et
    totalement imprévoyants en terme d’accompagnement au phénomène à présent inévitable de l’immigration, qu’elle soit légale ou clandestine… Le système social français est totalement saturé, dépassé et à présent inefficace en terme de moyens d’accompagnement à l’intégration, ce que personne n’ose dire en vérité et surtout pas les pontes de la gauche qui malgré de beaux discours n’ont jamais regardé la réalité en face. Cette incompétence et méconnaissance des mœurs, et psychologie culturelles se reflète dans l’ échec d’intégration d’une bonne partie de la jeunesse issue des dernières générations d’origines maghrébines et africaines.
    La difficulté maintenant est que le système social et économique devient hors de contrôle et que malheureusement parmi ces milliers de migrants arrivants aujourd’hui, un très grand nombre ne pourra pas s’intégrer. Vouloir accueillir tous les gens malheureux, d’Afrique et d’ailleurs part d’une bonne intention, mais reste une croyance utopique, qui tôt ou tard accroitra les difficultés sociales, et sociétales. Les dirigeants des pays d’Afrique sont les premiers responsables de l’ exode de leurs population, car ils n’ont rien voulu changer aux mentalités séculaires, et se sont quasi tous enrichis sur le dos de leur compatriotes, ils ne semblent d’ailleurs pas trop contrariés de les voir quitter leur pays respectifs.

    • Robert dit :

      Breer,
      Pour avoir vécu en compagnie d’immigrés maghrébins depuis 50 ans, nous voyions déjà ceux qui faisaient des efforts en commençant par abandonner le mode de vie entre soi et ceux qui ne s’intégreraient jamais. Certes, il y avait souvent des problèmes de famille, l’éducation au Maghreb il faudrait en parler, mais de l’autre côté aussi ce qui ne permet pas d’expliquer ces comportements. Le nombre augmentant sans cesse ainsi que la culture de l’excuse conjuguée à la diabolisation antiraciste, ils se sont constitués en communauté étrangère en France, important ou inventant des moeurs qui les séparent de nous.
      Le grand péché, c’est d’avoir rejeté le réel, de s’être soumis à des bons sentiments, pour finalement faire le malheur des uns et des autres. La politique actuelle est volontaire, diviser pour régner, et avoir une marge de manoeuvre très malléable parce que déracinée et individualisée.
      Les imbéciles qui nous traitent de racistes n’ont jamais vécu au milieu de ces communautés, car il n’y a aucun mépris ni haine dans mon propos, juste un constat maintes fois répété, nous sommes différents, ils ne veulent pas nous ressembler en s’intégrant, il est facile de se placer dans une posture victimaire, infantilisante, et personne ne les forcent à faire un choix clair. Alors, pourquoi changer, même leur renouveau religieux plaide pour cette attitude.

  10. breer dit :

    J’oubliais de dire que j’avais été militaire 16 ans avant d’être travailleur social (Marine nationale)

  11. Robert dit :

    C’est hors sujet, quoiqu’un policier…, mais lors de la manif des gilets jaunes un capitaine de police s’est fait arrêter par ses collègues pour les avoir insultés.
    https://www.lepoint.fr/societe/gilets-jaunes-un-policier-en-garde-a-vue-pour-rebellion-21-09-2019-2337029_23.php
    Ce qui me permet de placer la fameuse citation
    https://www.youtube.com/watch?v=WULce4eevpM

  12. Plusdepognon dit :

    L’ONU a refusé de permettre un financement plus facile du G5 Sahel. Mais ça n’empêche pas de faire la leçon.
    https://www.bruxelles2.eu/2019/09/21/lincurie-libyenne-la-passivite-europeenne-le-secretaire-general-de-lonu-antonio-guttieres-balance/

    Il ne parle pas des multinationales de la sécurité qui font leur beurre avec cette traite humaine, comme par exemple « G4S »…