CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

La base aérienne française projetée en Jordanie doit-elle devenir permanente?

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

124 contributions

  1. fabrice dit :

    Les Frères Musulmans sont majoritaires au Parlement jordanien (mais bon la réalité du pouvoir appartient au Roi). Ils provoquent le Roi en maintenant une politique « dure » (la semaine dernière demande de rompre l’accord de paix avec Israël). Le Roi, faible, au lieu de s’y opposer, hurle avec les loups ne serait ce que verbalement. La situation économique et financière est catastrophique. Le pays ne tient que grâce à l’aide occidentale et israélienne. L’économie est basée essentiellement sur le tourisme (Pétra) et les exportations de phosphates de la Mer Morte. Bref on a une base dans un pays fragile qui peut à tout moment basculer dans la crise et le coup d’Etat. L’armée jordanienne c’est 100 000 hommes dont des forces spéciales réputées très bien entrainées. Notre demi millier de soldats sur la base sont insuffisants pour « tenir » le pays en cas de crise. On met nos soldats dans l’oeil du cyclone au milieu de forces bien puissantes qui pourraient les balayer comme des fétus de paille.
    Il y a une conjonction entre une extrême droite israélienne minoritaire mais proche du pouvoir qui considère que la Jordanie est la Palestine (ce qui historiquement et démographiquement est cohérent) et une extrême droite (les frères musulmans) jordanienne majoritaire (au Parlement et dans l’opinion) qui ne rêve que d’un affrontement et de l’oblitération de l’Etat hébreu. La place pour les modérés diminue.
    La Jordanie sous la pression des Frères Musulmans est le cul entre les deux chaises, d’un côté toujours allié aux USA et à Israël et aux pays du Golfe de l’autre cherchant à changer d’alliance et se rapprocher des axes durs soit le shiite (Iran, Irak, Syrie, Liban) soit le sunnite (Turquie, Qatar, l’axe frère musulman). Le divorce de la demi soeur du Roi avec l’émir de Dubaï n’est pas forcément une bonne nouvelle. L’Irak propose de construire un immense pipeline entre Bassorah et Aqaba en Jordanie pour attirer la Jordanie dans son camp.
    Je ne m’attend pas à une initiative israélienne (l’armée est fortement opposée au scénario « Jordanie est la Palestine » pensant qu’elle a suffisamment de problèmes à gérer pour avoir une frontière chaude de plus, ainsi que les milieux d’affaires qui voient la Jordanie comme un tremplin pour faire du business avec les pays arabes) mais un coup d’état en Jordanie ou des initiatives malheureuses de ce pays sont fortement probables. La France sera alors impliqué dans une crise malgré elle.

      • fabrice dit :

        C’est que dit aussi la journaliste libanaise Maya Khadra. L’UOIF est le paravent des frères musulmans en France. Ils se présentent comme des progressistes, s’implantent dans les banlieues islamistes, alimentent le ressentiment et le complexe de persécution (regardez les Juifs ils sont riches et vous ? La France a pillé l’Algérie, si l’Algérie est pauvre c’est à cause de la France…) tissent des réseaux locaux notamment politiques. Leur but est d’islamiser point. Au lieu de les combattre, la France négocie, parlemente, dialogue, va dans leur sens. Ajouter à ça que la propagande frère musulman est considérablement financé par les poches profondes du Qatar et son réseau médiatique (al Jazeera etc…). Au niveau national, ils flattent « la grande France avec notre aide Inshallah remettra à sa place les Anglo Saxons et retrouvera sa grandeur et sa juste place dans le Monde », ils divisent, poussent la France à se faire plus grosse que le boeuf, à s’affronter avec les USA et Israël.

        • Thaurac dit :

          Je ne comprend pas pourquoi la presse française, si forte pour dénicher un poil sur une boule de billard, ne s’en occupe pas, y a t’il des ordres qui viennent de plus haut, des rédactions engagées politiquement?
          Ils métastasent la société, depuis longtemps et dans le monde entier, ils hantent les réceptions à washington, ramassent des tunes par millions ( demi frère d’obama, un de leurs financiers) et préparent à accomplir des visées à long termes, et les terroristes qu’ils manipulent directement, indirectement sont leurs idiots utiles.
          Un des leurs Tariq Ramadam, Petit-fils du fondateur des Frères musulmans,se prend chaque jour, encore aujourd’hui, des plaintes de viol sur la figure, même en réunion aujourd’hui, il est touché mais pas coulé, des énormes pressions au vu de la justice sont exercées par les FM mais motus, personne ne bouge!
          Epstein, DSK et d’autres ont été pliés en moins de temps qu’il faut le dire, lui , tranquille..
          Un seul pays a su les frapper, et fort, c’est l’Egypte.

          • tschok dit :

            @Thaurac,

            Vous buvez Fabrice comme du petit lait.

            Que vous explique-t-il? Que le marigot politicien et médiatique français a été vassalisé par les Frères musulmans. Fabrice décrit la France comme un pays « d’idiots utiles » indolents, naïfs, bienveillants et stupides, en visant particulièrement la représentation politique et les journalistes. Il nous dit qu’en gros on est des nuls et qu’on se fait manipuler, à cause des médias et des politiques. On tient donc nos coupables. On sait qui il faut pendre à un croc de boucher, puisque la finalité de ce genre de discours est quand même de désigner un bouc.

            Mais lui, heureusement, a tout compris: fiat lux! On tient notre sauveur. Chouette! Donc, boucs d’un côté, sauveur de l’autre, tout est normal. On est dans le discours victimaire standard (un locuteur qui se prétend plus malin que les autres dit aux Français qu’ils sont victimes des agissements malveillants d’une population cible, souvent les politiques et les journalistes, et prétend qu’ils facilitent l’action néfaste d’un tiers, ici les Frères musulmans, dans le but de leur nuire).

            Et ça donne donc: « Au lieu de les combattre, la France négocie, parlemente, dialogue, va dans leur sens. Ajouter à ça que la propagande frère musulman est considérablement financé par les poches profondes du Qatar et son réseau médiatique (al Jazeera etc…). Au niveau national, ils flattent « la grande France avec notre aide Inshallah remettra à sa place les Anglo Saxons et retrouvera sa grandeur et sa juste place dans le Monde », ils divisent, poussent la France à se faire plus grosse que le boeuf, à s’affronter avec les USA et Israël. »

            Si l’on part du principe que le plus important est dans la dernière goutte, alors vous savez quoi en déduire, non?

            Je vous le dis au cas où: Fabrice n’est pas dans la pensée analytique, mais militante. Donc, le mec va tordre la réalité pour qu’elle colle avec ses convictions perso. Visiblement, ça colle aussi avec les vôtres.

            Tout cela est bel et bon, mais ça ne fait pas une analyse.

            L’analyse: l’action des Frères musulmans nous divertit-elle d’une alliance plus fructueuse avec Israël? Leur influence (néfaste, peut-être) nous éloigne-t-elle de nos vrais intérêts, qui seraient d’embrasser la cause israélienne et de devenir des agents zélés du Likoud, ou plutôt de la nouvelle droite facho israélienne, comme le gendre de Trump?

            Vaste problème.

            Oui, mais ce dont il est question ici, c’est juste la base H5 en Jordanie. Donc un problème assez circonscrit: si on veut cette base, avec quel diable nous va t-il falloir passer un pacte?

            Laissez tomber Tariq Ramadan. Son auréole de saint en a pris un coup: il est en train de découvrir que les affaires de viols sont corrosives et qu’elles peuvent lui coûter son statut social de tête pensante d’un islam qu’il présentait comme moderne, alors que celui qu’il défend est en réalité rétrograde.

            Caroline Fourest prétendait que ce type était un tartuffe, les faits semblent à ce stade lui donner raison.

            Mais la base H5, c’est un autre sujet.

    • Desty dit :

      Intéressant. Mais si on s’en va et qu’on s’éloigne du roi, est-ce que ça n’augmentera pas encore le risque que l’axe iranien attire le pays à lui ?
      Alors que la plaisanterie en Syrie orientale va connaitre une issue de plus en plus incertaine, et que la présence Américaine en Irak voir en Turquie est remise en question…
      C’est peut-être pour ça qu’on parle de ça maintenant. En fonction de l’évolution de la région les Américains ou les Anglais seront peut-être intéressé à y aller aussi.

      • fabrice dit :

        Vous avez raison si le but de la France est d’arrimer la Jordanie à Israël et aux USA. Je met Israël en premier car c’est plus proche géographiquement et économiquement complémentaire (des Jordaniens travaillent en Israël et pourraient remplacer les Népalais, Philippins qui y travaillent en masse en rejoignant les 130m Palestiniens qui y bossent) (Israël a signé un contrat de 10 mds de $ pour alimenter la Jordanie en gaz naturel) (les touristes sont croisés Israël et Pétra) (les gisements de phosphates sont communs) (l’eau potable est largement fournie par Israël). Mais comme le dit le rapport du Sénat ce n’est pas le but français. Il est dit dans le rapport « l’analyse des questions relatives au conflit israélo arabe est commune ». Qu’est ce que ça veut dire ? Tout simplement que la France s’aligne sur la politique officielle jordanienne c’est à dire Non au plan Trump, aucun compromis sur Jérusalem et le « droit au retour ». C’est à se demander si c’est la France qui s’aligne sur les positions jordaniennes ou si c’est la France qui durcit les positions jordaniennes. Ces positions n’arriment pas la Jordanie avec Israël mais poussent à l’affrontement où clairement la Jordanie se fera briser, aide française ou pas. Il y a plusieurs signaux inquiétant venus de Jordanie, refus d’extrader aux USA des terroristes arabes, liberté d’action qui leur est donné, refus de continuer la location de deux petits terres à des agriculteurs juifs concédés par l’accord de paix israélo arabe, extrémisme concernant le Mont du Temple (refus total de visiteurs juifs, déclaration comme quoi le Mur des Lamentations fait partie des lieux saints musulmans) etc… La France aurait pu faire comprendre à la Jordanie que si elle veut se développer elle doit coopérer avec ses voisins pas les affronter surtout quand la Jordanie dépend à ce point de la bonne volonté de ceux ci. La France caresse dans le sens du poil l’extrémisme local qui se sent pousser des ailes croyant être soutenu par la France et l’UE. Le Roi lui ne peut pas être moins pro arabe que la France, il suit le mouvement pour gagner de la popularité à bas coût (sa femme Rania, d’origine palestinienne est très critiquée pour ses dépenses et son comportement peu islamique). sauf qu’historiquement la pression de la rue arabe (qui est peu alphabétisée, prompt aux théories du complot et prend ses désirs pour de la réalité) a toujours conduit les dirigeants à prendre des mesures catastrophiques. Une rupture avec Israël ou pire des affrontements seraient un désastre de grande ampleur pour la Jordanie, une simple nuisance pour Israël parfaitement gérable.

        • Desty dit :

          Pour le droit au retour des Palestiniens vous venez de m’apprendre un truc je ne savais pas que c’était la position de la France. Par contre pour Jérusalem qu’est que vous voulez qu’on vous dise, ils ont raison: la ville doit être partagé à moins d’abandonner définitivement la solution à 2 états. C’est le chemin que prend lentement la droite Israélienne et je suppose que certain chez nous sont encore assez subtils pour le voir.
          La Jordanie c’est un état qui a à la fois pas de sous et pas d’eau. Il est évident qu’ils vont avoir besoin d’avoir de bonne relation avec des voisins et des puissances capables de les aider à régler les problèmes de flotte à venir. Sinon tout va s’effondrer. Les frères musulmans et leur relais Turc et Qatari ne sont certainement pas les mieux placé pour ça même si ils sont bien implantés dans le pays.
          Il est probable que la Jordanie ressemble de plus en plus à un nouveau Liban dans les années à venir avec des torrents d’argent providentiels en provenance du Golf et de Perse (si les Iraniens ont encore les moyens) pour obtenir plus d’influence que le rival.
          Je ne pense pas trop que ni Israël ni l’Arabie soient très chaud pour laisser partir ce pays qui fait tampon à leur frontière partir dans une direction qui leur déplait ou s’effondrer, même si il faut mettre des sous. Ils ont déjà suffisamment de problèmes frontalier comme ça.

        • tschok dit :

          @Fabrice,

          En somme, vous préconisez que la France soit le porte-voix des intérêts d’Israël en Jordanie.

          Je ne pense pas qu’on ait cette vision au Quai d’Orsay.

          Et je crois que ce serait une très mauvaise idée de se comporter comme ça si notre but est de négocier une base plus pérenne en Jordanie.

    • lxm dit :

      Les israéliens disent jordanie comme ils diraient EST, la direction; alors ils confondent jordanie et palestine dans ce même EST, et séparent donc naturellement gaza de la palestine. Les cananéens, ancien habitants de la palestine, peuple perdant de l’invasion juive il y a 3 millénaires est considéré par la religion juive comme le seul peuple maudit par dieu, toujours ce même principe du gagnant est béni par dieu, le perdant maudit, que l’on voit dans tant de cultures et d’époques; les palestiniens sont selon les juifs simplement les nouveaux cananéens et doivent subir le même sort avec humiliation continuelle, les colons considèrent cela comme « normal », eux sont élus, supérieurs et donc doivent repousser l’inférieur qui est criminel de se plaindre ou de réagir, on se croirait vraiment des siècles en arrière dans une plantation des antilles.
      Historiquement cette zone d’Israël correspond aussi à une zone de chevauchement des aires d’influences de l’homo sapiens et de néanderthal, devait déjà y avoir des problèmes à l’époque. Même si Israël, daesh, l’iran disparaissent, y’aurait de nouveaux problèmes qui surgiraient, parce que c’est une zone qui relie europe afrique et asie donc conflictuelle par nature, laisser une base là c’est être assuré qu’elle servira toujours, mais veux-t-on vraiment être mêlé à tout cela ? Daesh voulait conquérir le monde en abaissant l’humain dans une vision binaire du monde et le figeant dans le passé, c’était ce programme absurde, c’était cela notre ennemi, comme d’autres programmes du même genre se développent dans le monde, le retour à l’empire ottoman, le retour à l’empire du milieu, israël on leur « pardonne » pour le moment tant qu’ils ne vont pas dans l’excès.

      • tschok dit :

        Les Israéliens sont déjà dans l’excès depuis fort longtemps, mais nous n’avons rien à leur « pardonner ».

        Le pape distribue son pardon, c’est son job. En realpolitik, le pardon, on s’en cogne sauf s’il vaut quelque chose dans une négociation.

        Faut arrêter de se prendre pour Dieu le père. On est des marchands de tapis. On évalue le besoin d’une base permanente en Jordanie. On pèse le pour et le contre. Si oui, alors on enclenche les discussions de marchands de tapis. Et on voit.

        Neandertal, les Cananéens, les Ottomans, tout ça c’est passionnant, mais franchement, si la piste de la base se dégrade en quelques années, j’ai l’impression qu’on sera plutôt confronté à des problèmes logistiques très terre à terre.

        En revanche, il y a un truc magique: cette zone du monde met les gens en extase. C’est l’équivalent d’une grosse ligne de coke. Dès qu’on cause d’un truc qui se passe dans ces coins-là, on bascule immédiatement dans les Aventuriers de l’Arche Perdue. D’ailleurs un des opus de la série a été tourné à Pétra.

    • Pas d'ac dit :

      Votre analyse ne me convient pas. On sait maintenant où, comment, et par qui les frères musulmans ont été créés.
      Il faut donc voir plus large et comprendre quel agenda ils servent.
      D’autres part, qui aurait intérêt à ce que les palestiniens de Jordanie soient «abandonnés» ?

      • Thaurac dit :

        Septembre noir, ça vous dit quelque chose?
        Partout où ils ont été, ils ont crée des problèmes, d’abord comme toujours en créant chez leur hote des milices armées et en semant le chaos, liban, jordanie
        « Septembre noir (arabe : أيلول الأسود) est un conflit qui débuta le 12 septembre 1970, lorsque le royaume hachémite du roi Hussein de Jordanie déclencha des opérations militaires contre les fedayins de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), dirigée par Yasser Arafat, pour restaurer l’autorité de la monarchie dans le pays à la suite de plusieurs tentatives palestiniennes de renverser Hussein, avec l’aide dans une certaine mesure de l’armée syrienne[précision nécessaire].

        La violence des combats fit plusieurs milliers de morts de part et d’autre, en majorité des civils palestiniens.

        Le conflit entre l’armée jordanienne et l’OLP s’envenima et se poursuivit jusqu’en juillet 1971, date à laquelle Arafat et ses combattants furent expulsés de Jordanie manu militari et trouvèrent refuge au Liban, sous la protection syrienne.  »
        Ils ont été (arafat) sauvé du liban par la france ( qui a et été toujours sujettes à des attentas de leurs parts)…on ne se refait pas …
        au liban ils sont considérés comme « citoyen  » de deuxième zone, à peine toléré..
        donc si la jordanie en a ras le bol elle rééditera le même coup et morsi peut lui montrer comment faire car il les a maté chez lui et ne les aime pas trop car fouteurs de merde, il avait même fermé un très long moment l’unique passage avec gaza, refaisant la frontière et rasant des dizaines de maisons dont on a jamais parlé en france…
        Bref, hormis l’incompréhensible amour français pour eux, les autres en parelnt mais personne les veut (demander aux pays arabes, à cette fameuse fraternité musulmane,
        Pour crier » mort à israel  » ok , de concert, ou autres, personne ne les veut, pas fous les gars..)

        • Iceman dit :

          Simple correctif, je pense que vous voulez parler d’Al-Sissi et non de Morsi, ce dernier était plus que conciliant avec ses « frères » du Hamas

        • Plusdepognon dit :

          L’organisation « septembre noir » pour les plus jeunes (31 minutes) :
          https://youtu.be/kcocCKHt4cQ

          Pour les jordaniens, impossible de ne pas connaître. Pour nous, toujours utile de s’en rappeler.

    • Aymard de Ledonner dit :

      La Jordanie est le pays le plus stable de la région. C’est le roi, très aprécié, qui tient le pouvoir.
      Si la situation était aussi grave que vous le dites, l’accord de paix avec Israel aurrait été rompu.
      Mais il est vrai que la Jordanie est un pays pauvre qui soufre beaucoup que la Syrie, un partenaire économique important, est sombré dans la guerre.

      • fabrice dit :

        la Jordanie un pays stable ? Avez vous lu le rapport du Sénat que nous présente Mr Lagneau ? Vous savez la capitale d’un pays est souvent la partie la plus proche du pouvoir et donc la moins pauvre. Amman n’est pas la Jordanie comme Damas n’était pas la Syrie. Le Roi est apprécié par Paris, par son peuple je doute. Dans les pays arabes les liens avec les autres pays arabes sont faibles, les relations Syro jordaniennes même avant la guerre civile c’était peanuts. La Jordanie a une économie trompeuse, l’argent vient de l’aide, de l’UNRWA, des remises des émigrés de personnes qui travaillent dans le Golfe, du tourisme (15% de l’économie) et des mines de phosphates près de la Mer Morte (partagée avec Israël). Concrètement vous allez à Amman dans les quartiers touristiques et chics vous voyez de belles villas, de beaux hôtels grand luxe 5 étoiles et vous croyez que le pays est riche. Apparence plus que trompeuse. Hier des tirs sur un bus de touristes près de Pétra et des émeutes dans le nord lorsque la police a arrêté des contrebandiers. Ce que je dis sur Amman et vrai aussi pour Beyrouth.
        Un fait pour comprendre le rapport de force, le budget israélien c’est autour de 110 mds de $ avec une faible imposition, un faible endettement et un faible déficit, la Jordanie 15 mds de $, le tiers est fourni par l’aide, le déficit est énorme. Or les populations sont équivalentes.
        Un autre problème, l’eau. Sans l’aide israélienne et les fournitures d’eau de ce pays, Amman serait obligé de couper les robinets. Le rapport du Sénat totalement irréaliste d’ailleurs propose de demander à Israël d’augmenter son quota d’eau et d’accepter le projet canal Mer Rouge Mer Morte (Israël était pour dans une optique consolidation de la Jordanie mais les ONG écologistes sont vent debout contre, d’après les experts se seraient un désastre écologique, c’est dire combien Amman est désespérée). Amman pompe de l’eau de Disi à 400 km au Sud Est de la capitale avec l’autorisation de l’Arabie (la nappe court dans ce dernier pays) or l’eau est radioactive et non renouvelable, sans Israël, dans dix vingt Amman est un désert…
        Nos sénateurs délirent totalement, on ne peut pas pousser la Jordanie a avoir des positions durs face à Israël tout en demandant à ce dernier de manière contradictoire d’être « gentil » avec la Jordanie.

        • Desty dit :

          Nos sénateurs délirent totalement, on ne peut pas pousser la Jordanie a avoir des positions durs face à Israël tout en demandant à ce dernier de manière contradictoire d’être « gentil » avec la Jordanie.

          Si on peut ! En fait il suffit juste de préconiser mordicus un semblant de maintien en place de ce qui était suggéré dès le départ de l’aventure israélienne: un partage de Jérusalem et un contrôle du « mont du Temple » par les Palestiniens. Il suffit juste de dire ça !
          Les uns appelleront ça « pousser la Jordanie à adopter des positions dures à l’égard d’Israël » et les autres « être gentil avec la Jordanie ». Vous savez bien qu’ils sont plein de fanatiques de tous les bords dans la région. Le problème c’est que cette absence de modération empêche les discussions sereines et mènent au conflit…

          Israël peut aider la Jordanie avec son problème de flotte, et peut-être plus facilement que d’autres, c’est certain. Mais elle n’est pas non plus indispensable et peut être remplacé. Avec de l’argent la Jordanie pourait renforcer ses capacités électrique et construire ses propres centrales de dessalement, ou recevoir plutôt de l’eau depuis l’Arabie Saoudite. Dans le golf il commencent doucement à toucher leur bille aussi en matière de dessalement et d’économie d’eau. Les émirats explore même un truc qui est une première mondiale (recharge artificielle des nappes phréatique).
          Vous donnez un peu l’impression de présenter la gentillesse israélienne comme: on les alimentera en eau par robinet avec nos centrales à nous si ils sont bien gentil et qu’ils font tout ce qu’on leur dit. C’est sur que c’est confortable. Mais ça fait aussi envisager la préparation de l’ouverture d’une nouvelle réserve Palestinienne de l’autre coté du Jourdain pour remplacer celle de Cisjordanie qui aura été définitivement annexé. Ce n’est pas très respectueux des voisins.

        • tschok dit :

          @Fabrice,

          J’ai de la sympathie pour vous, mais si vous essayez de nous vendre la propagande du Likoud, vous irez au devant des malentendus.

          La propagande du Likoud nous présente Israël comme le poste avancé de l’Occident chrétien dans le monde arabe, zone Proche Orient. Un pied chez l’ennemi, quoi. Un souvenir des Croisades. Mais ce sont des conneries. Ca ne tient pas la route une seule seconde.

          Les seuls qui y croient en France sont les cathos fachos identitaires – qui sont par ailleurs souvent profondément antisémites – et pour des raisons forts complexes. C’est lié à leur conception du bon juif.

          Perso, je vous déconseille de mettre le doigt dans ce genre d’engrenage.

          Maintenant, je prends note que vous nous expliquez aussi autre chose: Israël colonise la Jordanie, via le contrôle de l’eau notamment. De la finlandisation, plutôt. Et, en gros, vous attendez le soutien de la France. Vous savez bien qu’on ne peut pas faire ça.

  2. Collapso dit :

    Y a qui d’autre là-bas ?
    Les anglais ?

    • précision dit :

      historiquement les anglais, mais surtout les USA.
      D’ailleurs la jordanie était a priori un des pays d’où les USA « aidaient » leurs amis à renverser le gouvernement syrien.

    • Nico St-jean dit :

      @ Collapso
      .
      Des A330 MRTT Anglais S’y posent et y repartent de temps en temps. Cette base est réellement un noeud logistique pour la coalition.

  3. petaf dit :

    en étant permanente , il n’y aura plus le taux opex donc tout benef pour le gvt

    • Plusdepognon dit :

      @ petaf
      N’Djamena, Djibouti, les Abu Dhabi …
      Il y aura toujours des gens en séjour et des « tournants » en opex.

      D’ailleurs, s’ils pérennisent H5 autant supprimer Abu Dhabi. C’était une marotte à Sarkozy pour soit disant vendre du matériel militaire. Vu la quantité de programmes à financer pour remettre les armées à niveau…

      Decider, c’est surtout choisir ce qu’on ne fera pas (Surtout dans un pays qui voudrait tout faire, mais n’en a pas les moyens).

      • tschok dit :

        Ah non, pas les mêmes zones.

        Les deux bases ont un ancrage géographique complètement différent. Les infrastructures ne sont pas les mêmes.

        • Plusdepognon dit :

          @ tschock
          C’est certain. Mais il va falloir faire des choix pour pérenniser la dissuasion, investir dans le spatial, le cyber, le renouvellement des équipements, rendre possible Scorpion, payer des primes pour éviter l’hémorragie des personnels, soutenir « l’innovation », ETC…

          Sous Sarkozy, toutes les bases pre-positionnées etaient sur la sellette en Afrique. Puis il y a eu Harmattan, Sangaris et Serval. Le général dont l’histoire ne retiendra pas le nom qui parlait de « betteravisation de l’armée de terre » n’en fut pas le seul à être fort marri (car les camps de manœuvre de Champagne sont entourés de champs de betteraves).
          Et tout le monde s’est félicité d’avoir des bases bien positionnées pour nos interventions.
          Plus personne ne parle en revanche du niveau d’entraînement des armées françaises…

  4. R2D2 dit :

    On n’a qu’a dire que c’est notre deuxième porte avions et ca passe tranquille ^^’

  5. Polymères dit :

    C’est évident que cette base revêt d’un intérêt stratégique important, au delà même de la question Daesh.
    Un point d’appui pour couvrir tout le Proche Orient. Nul n’en sait ou sera la Syrie dans 10 ans, ni l’Irak.
    Il n’est pas non plus utile de maintenir un gros dispositif, mais juste l’infrastructure pour pouvoir grossir facilement au besoin.
    Une collaboration avec les Jordaniens pour y établir le coeur d’un partenariat de défense a du sens.
    L’ambition, l’influence et la grandeur, ça ne se trouve pas au milieu de notre nombril, ceux qui cherchent sans cesse à gratter quelques millions en pensant que ça va sauver l’armée ne comprennent pas que ça va au contraire, l’enfoncer, une armée qui ne sert à rien n’apporte rien et ne coûte pas moins cher. C’est bien beau de dépenser 35 milliards pour l’armée et derrière dire qu’on se « ruine » à l’utiliser dans des opérations qui coûtent 1 milliard et que si on fait quelques économies on va pouvoir « renforcer » nos moyens (alors qu’en fait on ne fera qu’épargner aux autres ministères de perdre un peu pour financer le surcoût).
    J’aime a rappeler à ceux qui ne l’ont pas encore compris et qui ne veulent pas le comprendre, que nous sommes dans une phase différente que dans les précédentes années. Si on a été habitué à se serrer la ceinture, à vouloir trouver partout des économies, à gratter ici et là, aujourd’hui le budget augmente (pas assez dira t-on toujours) mais il augmente plus chaque année que ne coûte nos opérations. La hausse de l’enveloppe Opex qui tournera à 1 milliard, montre bien qu’on doit prendre en compte un engagement permanent de nos armées et d’arrêter de sous-budgétisé (les 450 millions qu’on avait un temps) ces opérations pour créer ensuite un surcoût qui semble un fardeau, une anomalie gênante et coûteuse qu’on cherchera à réduire pour faire des économies, ainsi on se limite, on veut se retirer de partout par ce qu’on estime être « trop engagé » alors qu’en fait on est plutôt « pas assez » budgétisé au départ. Cette sous-évaluation de nos engagements nous pousses à reculer et à chercher sans cesse une date de désengagement juste pour rentrer dans les clous budgétaires.

    Je le redis une nouvelle fois ici, les opex ne sont pas un fardeau pour nos armées, au contraire, elles sont riches d’enseignements et apportent une expérience précieuses. Je préfère voir un pilote d’avions faire ses heures pour lutter contre Daesh que faire des ronds dans le ciel en France pour remplir un quota. Je préfère voir des combattants s’entraîner pour aller au Mali plutôt qu’ils restent à jouer à la console en caserne en attendant je ne sais quoi. Une armée doit être active car une armée de caserne ne sert à rien, n’apporte rien et les militaires se font chier. Les opex ça entretient une certaine « flamme », cet esprit d’aventure et il n’y a pas meilleure armée que celle qui a l’expérience du terrain.

    La seule erreur qu’on a fait et qui pourrit encore le moral et use nos hommes, c’est Sentinelle, c’est la seule chose qu’on doit supprimer, ça n’apporte rien, nous n’avons pas besoin de cela.

    • fabrice dit :

      La base H5 française est à l’Est d’Amman au Nord de la Jordanie.
      La Jordanie n’a qu’un seul port, Aqaba qui donne sur le Golfe du même nom face à la ville israélienne d’Eilat et qui ravitaille 70% du pays (ainsi qu’une partie de l’Irak). Il se trouve au sud du pays. Seule deux autoroutes relient Aqaba au reste du pays. Le principal poste frontalier avec l’Arabie se trouve à Aqaba.
      Au Nord vous avez la Syrie, pas de ravitaillement de ce côté.
      A l’Est l’autoroute Amman-Bagdad seule liaison avec l’Irak.
      A l’Ouest Israël par où passent nos avions et l’équipement français qui approvisionnent notre base (et environ 20% des ravitaillement de la Jordanie).
      En cas de conflit, on évacue ou on envoie des renforts comment ? Vous allez avoir un Dien Bien Phu en plein territoire hostile.
      Ce ne sont pas nos présences en Irak et en Syrie qui ravitaillent H5 mais H5 qui les ravitaillent.

      • Polymères dit :

        En cas de conflit? Mais quel conflit vous parlez? Contre Israël et vous imaginez que nous serons sa cible? Comme les russes sont leurs cibles en Syrie?
        Un conflit contre qui ou quoi? C’est bien beau de vite sortir le cas Dien Bien Phu alors qu’il n’y a rien de comparable, nous ne sommes pas en Jordanie à lutter contre ce pays ni entourer d’ennemis puissants aidant ce pays à nous combattre comme l’était le viet soutenu par l’URSS et la Chine.
        Comparons le comparable et sachons regarder la réalité comme elle est et évitons de s’inventer des scénarios les plus noirs possibles pour dire qu’on est isolé.
        Nous ne sommes pas plus isolé que les russes en Syrie pour qui leur port et leur base aérienne peut vite être isolé par l’Otan (fermant les détroits et des espaces aériens), pas plus isolé que les américains au milieu du Niger et on peut tout aussi bien s’imaginer des scénarios aussi fou qu’on le veut.
        S’attaquer à la France à des conséquences qui dépasse le seul aspect des forces sur place et croyez moi dans cette région aucun pays ne chercherait cela, car derrière la France, il y aura une réponse et une escalade logique.
        Donc si un jour la Jordanie se retrouve en guerre contre l’un de ses voisins, ben la France serait dans le même cas que la Russie en Syrie, dans une certaine neutralité et serait invité à partir ou partirait d’elle même, par l’Irak, l’Arabie Saoudite ou autres, peu importe, sauf à s’imaginer que tout le monde se donne la main pour attaquer la Jordanie pour le plaisir et que nous, si faible, si isolé on en serait des victimes collatérales sur qui on peut s’essuyer les pieds sans problèmes.
        Non il faut vraiment vouloir se voir comme un rien du tout pour imaginer ces choses là.
        La Jordanie n’est pas un pays en guerre, n’est menacé par personnes, il y a du terrorisme comme partout mais ce ne sont pas des armées organisées en des dizaines de milliers d’hommes qui vont surgir du jour au lendemain du désert pour rejouer Dien Bien Phu. Nous ne sommes pas l’ennemi d’Israël ni des saoudiens, ni des irakiens, n’en déplaise à certains, ils ne vont pas nous empêcher de survoler leur territoire, de transiter dessus ou d’utiliser leurs ports, c’est la diplomatie et nos positions qui font que cela est possible et si demain Israël fait la guerre à la Jordanie, nous n’avons pas à faire la guerre à Israël, la Jordanie ne devient pas un territoire français par ce que nous y avons une base militaire.

        Notre présence en Jordanie est même un gage de sécurité supplémentaire, une dissuasion. Car le drapeau français, comme britannique ou américain, c’est déjà un symbole et un risque, ce sont des pays qui peuvent répondre le lendemain et sur la durée, des pays qui peuvent monter des coalitions, l’Otan est aussi une dissuasion et pas seulement un poids. N’importe quelle puissance nucléaire ne se traite pas juste comme on traite un ennemi conventionnel, s’attaquer en plus à un membre du conseil de sécurité, n’espérez pas derrière être suivi.

        Il y a tout un spectre derrière que vous devez prendre en considération, la seule « logique » militaire conventionnelle n’est pas pertinente pour de nombreux pays, car effectivement, d’un aspect purement militaire, l’isolement est un danger, mais nous ne sommes pas en territoire hostile et inutile de s’inventer un encerclement ennemi

        • fabrice dit :

          De quel conflit je parle ? Mais vous rigolez ? Al Qaeda et Daech vous avez entendu parlé ?
          Comment s’appeler déjà le chef d’Al Qaeda en Irak, Zarkaoui « celui de Zarka ». Zarka est une banlieue d’Amman; Proportionnellement la Jordanie est le pays au Monde qui a fourni le plus d’hommes à Daech et à Al Qaeda.
          Ce n’est pas parce que le Roi est pro occidental qu’il faut que vous croyez naïvement que la population l’est, le Parlement est dominé par la branche jordanienne des Frères Musulmans, les frères du Hamas. Notre base est installée à 30 km d’une des principales zones de recrutement à l’échelle mondiale d’Al Qaeda, de l’école du Djihad mondial (je vous rappelle que le Hizb al Tahrir a été fondé en Jordanie et Abdallah Azzam le père spirituel de Bin Laden a enseigné à Zarka).

          • Vinz dit :

            Au delà des gentils frérots en costume trois pièces, la Jordanie a plus largement une longue tradition de mouvements salafistes en tous genres, terreau qui produisit par ex. les Zarkawi, Barkawi.

          • tschok dit :

            Fabrice, on peut poser le problème de deux façons:

            Soit on part du principe que les Arabes, surtout quand ils sont musulmans, sont de méchants hommes qui nous veulent du mal (intrinsèquement, ils sont comme ça, c’est leur fonction sur Terre et dans la nature: nous faire du mal, on n’y peut rien, eux non plus et voilou). Dans ce cas, il faut intégrer la possibilité qu’une base permanente H5 puisse devenir un Dien Bien Phu. Et prendre la décision d’implantation en fonction de cette éventualité.

            L’autre façon de voir les choses: constater simplement qu’une base militaire en territoire étranger produit des interactions positives et négatives avec son milieu. Concentrons nous sur le négatif: on songe par exemple aux bases militaires US à Okinawa ou en Italie. Il y a de la littérature sur le sujet. Elle nous enseigne que toute base militaire génère des mécontentements et qu’il faut naturellement en tenir compte, mais au-delà, que ces mécontentements parfois très intenses n’ont pas empêché des puissances militaires de taille mondiale d’avoir des bases à l’étranger.

            Oui, une base à l’étranger, c’est un point de vulnérabilité. Mais si cet obstacle vous arrête, vous ne faites rien.

            En fait, la question s’évalue. Mais si on fait partir l’évaluation sur un biais de civilisation, du genre les Arabes musulmans nous veulent du mal par nature, c’est plus de l’évaluation, c’est de la dévalorisation. C’est un autre discours, tenu par d’autres locuteurs que vous sur ce blog.

            Polymères dit que les Russes ont une base en Syrie, alors que c’est le bordel en Syrie. C’est pas le bordel en Jordanie et vous nous dites que nous on ne pourrait pas en avoir une parce que c’est trop risqué. Je prends l’argument, mais les détails que vous donnez me semble insuffisants. D’autant plus qu’on a déjà cette base. Elle existe depuis plusieurs années maintenant. Il est question de lui donner un caractère permanent. Pourquoi, tout de suite, ça deviendrait Dien Bien Phu alors que depuis qu’elle est active, c’est pas Dien Bien Phu.

            C’est marrant comme façon de penser. C’est pour ça que je vous parle du biais de civilisation. Bon, l’Arabo-musulman est mortel par nature pour l’homme blanc chrétien, ok j’veux bien. Mais, un danger mortel, ça se gère. Non? Sinon, on fait pas de stratégie et on reste chez nous, tapis derrière nos murs, tremblants de trouille en attendant la prochaine attaque terroriste ou la vague migratoire qui nous engloutira dans le Grand Remplacement, comme des petits vieux cons et réacs, complètement dépassés par le monde. Vous me direz qu’il nous restera le choix entre voter Marine ou Marion, la vieille ou la jeune. Le pluralisme démocratique selon la famille Le Pen, quoi.

            Et puis je vois pas en quoi ça pourrait nuire à Israël.

            Et en plus on se plaint toujours d’être colonisé par les Arabes ou d’être vassalisé par les musulmans et quand il est question d’implanter une base chez eux, les gens râlent. Ils disent nan faut pas c’est trop risqué, rentre papy tu vas prendre froid.

            Cortès a conquis le Mexique avec quoi, six cents bonhommes et quelques chevaux, et nous on fait nos chochottes parce que le quartier est bourré d’Arabes? Ben ouais, on est en Jordanie, forcément, il y en a. J’vous jure, on croirait pas qu’on est les descendants des maîtres du monde.

          • fabrice dit :

            Tshok
            Prends une carte de la région, visualise où se trouve H5.
            Le budget jordanien = 15 mds de $, le budget israélien = 110 mds de $
            Tu proposes quoi pour « égaliser » ? Une aide de 95 mds de $ ? ça fait juste deux fois le budget de la défense français…
            Armée de l’air israélienne, 300 F16, 75 F15, 100 drones MALE, 50 F35. iron Dome, Arrow. Satellites….
            Armée de l’air jordanienne. 70 F16 vieillots.
            Tu comptes mettre quoi sur H5 pour « égaliser », quatre Rafale ?
            Si la Jordanie encouragé par le Quai d’Orsay ne change pas de course, on va vers un gros clash entre Israël et la Jordanie. a-t-on besoin d’une FINUL bis ou lorsque le Hezb bombarde Israël ou inversement, nos soldats se planquent en tremblant dans leurs baraquements ?
            Faudrait arrêter de faire une diplomatie hors sol, hors géographie, hors rapport de force. Nos soldats ne sont pas des pigeons à la foire au tir aux pigeons.
            Les réfugiés arabes ils ne vont pas aller en Israël mais où ? Ce serait qui qui a a intérêt de calmer les choses et qui à la place met de l’huile sur le feu ?
            Oui je sais la puissance du drapeau français. Rappelle moi il a arrêté le Hezb de faire sauter le Drakkar tuant 58 soldats français ? Il a empêché le Hezb d’organiser cette année un attentat (heureusement déjoué grâce au Mossad) à Villepinte ?
            Si la France se faisait respecter, elle n’essayerait pas telle une femme battue à chercher à faire copain copain avec le Hezb.
            Tu veux que je te dise la vérité ? Israël n’a pas peur de la France, même le Hezb n’en a pas peur. Rassurons nous, nos persécuteurs libanais, les trafiquants de la drogue de la Bekaa, Israël va les corriger et ça ne sera pas beau à voir. On sait nos dirigeants vont jouer les femmes battus. On va pleurer, Macron aime Hasan, on va supplier Israël de ne pas le taper, non l’attentat de Villepinte et le Drakkar c’étaient rien, le Hezb nous terrorise si gentiment et la dose de cocaïne de la Bekaa c’est pour notre plaisir. Ce sera un moment dur psychologiquement à passer pour nous notamment pour nos populations issues des quartiers. Mais bon on le surmontera et un Monde avec un Hezb sonné et traumatisé finalement on s’apercevra que ce n’est pas si mal…
            J’ironise et je me moque, certes ça peut être blessant mais malheureusement, je répète malheureusement, et ça me brise le coeur de le dire car j’aime la France, c’est tellement vrai.

          • fraise dit :

            Tschok, grande santé, ça fait plaisir. Me suis bien marré à la lecture. Merci.
            Pour un mec comme moi, vous devriez être remboursé par la sécu.

          • tschok dit :

            @Fabrice,

            Pardonnez-moi, je suis vieux jeu, le tutoiement n’est pas spontané pour moi, n’en prenez pas ombrage.

            Je vous suis bien, mais ce n’est pas ce dont il est question.

            Je prends bonne note de toutes les précisions que vous apportez, et elles sont précieuses.

            Mais, somme toute, votre objection tient en peu de mots: pour vous, implanter une base permanente en Jordanie est trop risqué, car le pays est trop instable et ça peut se terminer par une sorte de Dien Bien Phu.

            Vu, ok. Je prends.

            Convaincant? Non. Pas totalement. En fait, les premiers obstacles à l’implantation d’une base française permanente dans la région me semble davantage liés à des questions de coûts et de moyens.

            Sinon, je veux personnellement vous assurer qu’il m’est extrêmement désagréable qu’un Israélien pense la France sur le plan de la peur: je ne veux pas qu’Israël ait peur de la France. Je veux que tout Israélien la voit comme un appui, un allié, une amie, voire un refuge.

            Mon fantasme n’est pas de faire avec les débris de Tsahal un nouvel ordre des Templiers. De ce point de vue, la propagande clientéliste du Likoud en France me laisse froid. Elle me navre, mais sans plus.

            Et, par ailleurs, je n’ai pas d’angoisse existentielle à propos d’Israël. Le pays est entré en force de chose jugée, que ça plaise aux musulmans, ou pas. Et que ça plaise à des types comme Robert, ou non.

            Je n’ai aucun souci. Et je ne me prends pas pour Dieu le père chargé par la communauté internationale d’arbitrer un conflit entre les Israéliens et les Palestiniens. Quand je pisse, une belle Israélienne ne vient pas me tenir la queue, il me semble. Eh ben, on va continuer comme ça.

            Donc, toute la partie de votre commentaire consacrée à la question difficile « comment va-t-on rendre les uns et les autres égaux » – si vous me permettez de la formulez ainsi – m’en touche une sans faire bouger l’autre.

            Le conflit israélo-palestinien devient de moins en moins le nôtre. On s’est complètement désinvesti. Fort logiquement, mais c’est ce qu’ont voulu les Israéliens, Israël se retrouve seul à gérer sa merde. Et il veut avoir les fesses propres.

            La question de la transformation de la base H5 en base permanente est étrangère à ses considérations. Je perçois votre détresse, je la comprends, je ne la partage plus et je vous dis simplement: on n’en a rien à foutre. La stratégie de la France n’est plus là-dedans.

            J’espère ne pas être une brute en disant cela.

          • tschok dit :

            @Fraise,

            Merci.

          • Plusdepognon dit :

            @ Fabrice
            Azzam a inspiré nombre de terroristes, notamment Belmokhtar:
            https://youtu.be/IwyYzcReRwk

            Que ce soit sur le hamas ou sur Zarkaoui, nous ne saurons pas la vérité:
            https://youtu.be/-CRe1JKOdvM

            https://youtu.be/Vk3JA3rVKPE

            Ce qui est certain, c’est que ce pays est assis sur un volcan.

      • Aymard de Ledonner dit :

        Quel conflit pourrait survenir qui verrait Israel nous fermer son espace aérien?
        C’est un scénario hautement improbable.
        Si ça devait arriver, menacer de livrer les armes destinées à la base française au Hezbollah libanais devrait permettre d’enrichir utilement la réflexion des israéliens.

        • fabrice dit :

          Le Brésil, non plus, ne ferme pas son espace aérien à la France mais, si vous ne comprenez pas le paradoxe d’emmerder un Etat tout en demandant qu’il vous aide, que puis je pour vous ?
          Ce que je dénonce c’est l’incohérence de la diplomatie française.
          Ces mauvais procédés se payent. De pays démocratique à pays démocratique comme Israël ou les USa et la France, il ne faut pas s’attendre à des attentats, des Tomhawaks sur Paris ou à un débarquement de parachutistes, mais à des difficultés dans la coopération économique ou autres. Par exemple, peu d’Airbus achetés par les compagnies israéliennes.
          Si les événements se corsent en Jordanie, nos diplomates auront l’air malin à demander la coopération d’Israël qui risquent de se faire prier et d’arriver avec une longue liste de demandes en échange…

        • Thaurac dit :

          « ..au Hezbollah libanais »
          Bien sûr, les auteurs( ou de cet acabit ) du Drakkar, bis répétitam.
          Vous divaguez….
          Ils ponctionnent déjà dans les armes livrées par la france à l’armée libanaise ( si cela a encore un sens) et pays par l’arabie saoudite….

      • Thaurac dit :

        Donc la france passe sur le territoire d’israel pays qu’elle pourrit à la moindre occasion!
        Pourquoi ne pas passer par le liban, le sinai egyptien?

      • TINA2009 dit :

        Bsr Fabrice !

        Je vous rejoins sur nombre de points .
        Pour ma part, il faut une base maritime sur le secteur… méditerranéen . TARTOUS constitue la seule base maritime actuelle ou doit s’installer la France.
        – Quant à la Base H5, elle ne doit être maintenue en exercice… Pour le moment . Bientôt , les Jordaniens auront besoin de nous … Et nous solliciteront …. Cela présuppose que nos dirigeants politiques-militaires-economiques-financiers-religieux « exerçant » sur le territoire français soient mis hors d’état de nuire —> Il faut donc informer, former, mobiliser, acter, combattre, vaincre sur notre territoire.

        PS : POLYMERES , je vous rejoins sur l’opération SENTINELLE aurait du être stoppée depuis 18 mois , au minimum … Mais, nous savons tous les deux , pourquoi elle est maintenue : IL FAUT FRAGILISER NOS ARMEES, en nous démotivant TOUS, et poussant un nombre plus important de camarades, chaque trimestre se succédant, à ne pas renouveler… On perd de l’expérience collective, on perd notre cohésion… On perd , petit à petit, notre niveau de force, notre résilience, notre puissance, notre créativité, notre intuition….
        DONC , rien à espérer avec nos sionistes, mondialistes, franckistes, Cabalistes, Universalistes, financiers de 2019.
        Bien à vous 2 !

        • TINA2009 dit :

          Pour ce qui concerne une Base aérienne, elle est impérative, pour LA FRANCE, dans l’EST de la Méditerranée .
          – je propose la base aérienne Grecque d’Andravida. En revanche, elle n’accueillerait aucun avion de combat pour assurer les missions actuellement assurées par nos Rafales sur le territoire SYRIEN.
          – La Mer Méditerranée est L’une de nos Mers Intérieures. Il est impératif de recouvrer le niveau de contrôle de l’ensemble des « Trafics et Développements ».

          • fabrice dit :

            La France a demandé à Chypre de lui concéder la base de Paphos bien mieux située sur la Méditerranée Orientale. Mais ça implique d’avoir des relations tendues avec la Turquie. Et visiblement Chypre n’a pas trop confiance envers les promesses françaises…

    • Alain d dit :

      @Polynères
      Aucune hésitation, je pense qu’on devrait faire un deal avec la Jordanie sur cette base le plus rapidement possible. Un deal plus large avec un volet économique. Déjà sur les infrastructures, l’eau et l’énergie,indispensables pour monter en gamme, il y a du boulot !

      « Par conséquent, si la BAP fermait, il est vraisemblable que la piste serait assez rapidement inutilisable par absence d’entretien » sauf si une autre nation s’y installait !

    • Le Glaive dit :

      @ Polymères : Grande tirade anti-nationale ! désarmons le territoire national ( Sentinelle) et allons mettre nos armées dans des néocolonies autour ou dans les dictatures de bédouins salafistes, pour préserver cette civilisation religieuse qui n’a pour ambition que d’aller détruire l’Occident, c’est à dire la France impie entre autres ! Emirats, Jordanie, Djibouti, sans parler de tout ce que nous avons en Afrique pour protéger les régimes de nos amis dictateurs. Le cochon de contribuable français peut bien payer pour tout ça et pour voir ses armées seulement dans des vidéos lointaines et au 14 juillet !
      Le territoire français, débarrassé de ses armées et sans frontières, restera donc grand ouvert à toutes les aventures : c’est à la fois anti-national, ruineux, et déjà en route…
      Les armées françaises ne peuvent pas s’entraîner à défendre la France, en France ? c’est dans les dunes de Jordanie qu’elle se préparent à défendre ou protéger la Seine St Denis ? c’est à Djibouti qu’elle se prépare à faire du show of force à Marseille ?
      Les dizaines de milliers de menaces mortelles déjà bien implantées en France seront ravies d’apprendre que des « français » comme vous veulent éloigner les forces armées du territoire ! toujours ça de gagné !
      Vous pensez qu’on ne peut pas trouver de missions pour les armées sur le territoire français ? il faut sytématiquement aller copiner dans les dictatures sunnites ? on faisait comment, pendant des siècles, avant, ?
      décidément, vous ne voyez toujours pas qu’il y a un pays, le vôtre,et que si vous l’aimiez un tant soit peu, vous souhaiteriez que ses armées soient intégralement à son service et non pas à celui de bédouins à peine sortis de leur Moyen-Age ! Aveugle, vous êtes également prosélyte du néocolonialisme et de l’abaissement devant les régimes les plus vils de la Terre..
      Qu’on les laisse tous se débrouiller entre eux, et ne gardosn des alliances, ou créons-en avec les pays qui comptent, et qui ne sont pas des menaces planétaires: vous voulez des noms ? ça va vous faire bondir mais c’est le même prix !
      Vive la France, on dirait que ça vous arrachache la gorge ! Et, la Jordanie aux Jordaniens, les émirats aux émirs, et Djibouti aux djiboutiens ! rapatrions tout le monde pendant qu’il en est encore temps sur le territoire français : 20 000 radicalisés + au moins dix fois plus de sympathisants , actifs éventuels : ça ne vous interpelle pas ? y’a pas d’ennemis, à l’intérieur de ce qui fut autrefois nos frontières ?

      • Patatra dit :

        « Le territoire français, débarrassé de ses armées et sans frontières, restera donc grand ouvert à toutes les aventures : c’est à la fois anti-national, ruineux, et déjà en route… »

        1- Bah non justement, pour protéger les frontières, empêcher les trubillions radicalisés de foutre la merde chez nous, il faut aller les chercher chez eux, porter l’action chez eux, et leur faire la nique, pas attendre tranquillou au poste frontière que ça arrive.
        2- Pour le reste il y a la DCRI et les forces de polices.

        La vache, il y en a du bas du front ici.

        • Patatra dit :

          DGSI pardon..

          • Le Glaive dit :

            @ Patatras : pour tenir de tels propos, je suppose que vous n’êtes pas français ou que vous ne vivez pas en France ! je parle de 20 000 ‘trublions radicalisés  » ( de gentils bambins, sans doute ? ) et de leur environ 200 000 sympathisants directs et soutiens éventuels, vivant ici en France devant votre nez ! et ce n’est pas une fourgon de gardiens de la paix qui pourrait en venir à bout, pas plus que 15 inspecteurs de la DCRI ! vous avez un sens de ce dont vous parlez ?
            La vache, il y en a du bas du neurone ici – pour reprendre votre formule à deux dinars-

        • tschok dit :

          @Patatra,

          Oui, il y a des bas du front, mais c’est une question de pratique. Ici, Le Glaive n’est pas une flèche. je vous rassure: tout le monde le sait, sauf lui.

          M’enfin bon, même si c’est un vieux c**, on va pas le pousser dans les escaliers, non plus.

          Vous inquiétez pas, il va glisser tout seul dans son cercueil. Question de patience. Raison de plus pour pas l’y pousser.

          C’est dommage, parce que dans les pays africains, les gens considèrent que les vieux sont des récipiendaires de l’expérience humaine et des passeurs de civilisation: la perte d’un vieux est plus grave que la perte d’un jeune. Nous, en France, on a des vieux salauds, et on veut s’en débarrasser.

          En fait, la question c’est: qu’est-ce qui pousse les vieux à devenir des porcs? Vous n’osez pas le dire, mais c’est ça le problème: Le Glaive s’exprime comme un vieux porc.

          Pourquoi, dès 45 piges, on pousse les gens vers la déchetterie? Comme des déchets dégueux? Le beuark qu’on met de loin dans notre poubelle, avec dégoût.

          Mon avis (vous en faites ce que vous voulez): c’est pas seulement un problème de bas du front, donc de connerie humaine. Il y a autre chose. Un truc impitoyable dans notre mentalité.

          Si vous avez une idée, n’hésitez pas, chuis preneur. Je vieillis. Je veux savoir à quelle sauce je serai mangé.

  6. bruno dit :

    on fait quoi dans cette guerre sunnite chiites?qui rince le plus nos politique ?globalement on va là bas pour quoi? le pétrole? ya qua faire des centrales nucléaires. en fait y a t il une seule bonne raison d’y aller

    • BoitaR dit :

      pour faire causer les complotistes. Toujours drole.

    • TINA2009 dit :

      Bsr BRUNO !

      Effectivement, il nous faut urgemment, redéfinir nos intérêts dans cette zone des pays de la zone Méditerranéenne ( LA JORDANIE EN FAIT PARTIE, même et surtout en l’absence de port sur cette MER!).
      De même, nous devons influencer considérablement l’avenir du contenu passé religieux : Le contenu actuel doit être détruit , puisqu’il n’est qu’une fiction ( Du moins pour l’hexatheuque!).

  7. Tintouin dit :

    En tant qu’humble citoyen, je pense qu’il faut aussi comparer le coût de cette base, avec le coût du déploiement -ponctuel- du Charles de Gaulle et de son escorte.
    Nous avons grâce à cette base en Jordanie un moyen d’agir permanent sur place, au coeur de la zone de conflit: un gage de réactivité, d’efficacité (objectif atteint), et même d’efficience (objectif atteint à moindre coût).

  8. Czar dit :

    Si mémère Raimondo veut VRAIMENT frapper l’Etat islamique et ses relais, on peut lui suggérer quelques cibles situées dans une démarche djihado-responsable à moins de 40km du périph, ce qui permettra à notre armée de l’air et de l’espace intergalactique de cramer ses crédits de kérosène entièrement sur zone du lundi au vendredi aux horaires de bureau. .(parce qu’on s’en bat un peu les steaks de « conforter la relation avec la Jordanie »)

    • Castel dit :

      Ah bon…..
      Et il ne vous vient pas à l’idée qu’en bombardant cette zone, on  » cramerait  » quelques « Gaulois  » par la même occasion ?
      Toujours aussi débiles vos commentaires !!!

      • tschok dit :

        Remarquez, Castel, que si ce sont seulement les pertes collatérales de quelques « Gaulois » qui vous scandalisent dans ce que propose Czar, question débilité du com vous êtes au coude à coude.

        Dans le fond, vous êtes d’accord avec lui, mais ce qui vous dérange c’est que des bons « Gaulois » vont être impactés par le tir. Ce qui vous sépare, ce n’est pas le principe du bombardement, mais l’acceptation ou non des pertes collatérales.

        Mais une arme qui préserverait les bons « Gaulois » en tuant les autres vous réconcilierait. Donc, en définitive, votre différend repose exclusivement sur une contrainte technique.

        Comme j’aime la paix des ménages, je propose qu’on investisse pour produire une telle arme. Est-ce techniquement possible? Comment tuer des étrangers et des Français de « fraîche date » ou des « Français de papiers » sans tuer les « Français de souche »? Une arme guidée par ADN?

        Oui, mais Czar a en ligne de mire les Noirs, les Arabes et les musulmans d’une façon générale. Pour les deux premières catégories de cibles, l’ADN joue un rôle, mais pour la religion, comment on fait?

        Et puis imaginez une erreur de programmation: l’arme se met à tuer des juifs ou des chrétiens. Putain, la tuile!

        Mais Czar avait, je crois me souvenir, préconisé de pucer les étrangers comme des animaux d’élevage. Si on met une puce dans le corps d’un étranger, on peut le faire pour tout le monde. Il y aurait alors deux catégories de puces: l’une qui vous désigne comme une cible, l’autre qui vous protège.

        On pucerait alors les gens en fonction du sort qu’on leur réserve.

        Enfin bref, tout ça pour vous dire que Czar est obnubilé par des idées de tueries de masse. Ca l’excite. Je trouve ça assez mignon pour quelqu’un de son âge. Il a su resté vert. Vous, vous êtes plus sérieux, vous avez des idées de tirs discriminants. On sent une certaine maturité. C’est rassurant. Au moins pour les « Gaulois »…

        • Czar dit :

          C’est quoi ce petit délire de « puce électronique », schnock?

          J’ai déjà noté chez les tiens ce petit goût douteux pour le sadisme mâtiné de grand-guignol, autant que le recours pavlovien à l’inversion accusatoire. Au lieu de confondre « expulser » les indésirables plutôt que les « pucer » (dans quel but, busard, tu crois que j’ai fini par me persuader contre toute évidence que le maghrébin est une espèce en voie d’extinction et que j’ai décidé de me lancer dans l’élevage?), c’est pas le moment où tu es censé hululer aux 6 milliards vaporisés? T’as voulu varier les plaisirs ou même toi ça te lasse?

          • tschok dit :

            N’était-ce pas vous qui préconisiez de pucer les étrangers, à l’occasion d’une discussion sur l’AME?

            Je vous propose deux hypothèses:

            – Je me goure, auquel cas je fais amende honorable

            – L’autre hypothèse, c’est que vous dites tant de saloperies que vous les oubliez vous-même.

            Si vous voulez, je cherche. Ca doit se trouver dans les coms.

            PS: à part le style abscons, vous savez dire un truc clairement? Une fois dans votre vie, ça vous arrive? Votre spécialité, c’est pas l’expression d’idées complexes, votre univers est finalement assez simple. C’est dire de façon stratifiées des trucs simples. Vous emmerdez pas Czar, traitez-moi de connard, cétou. En plus, je le prendrai pas mal.

            Scope m’a traité de con, de salaud, de traitre un nombre incalculable de fois. Il m’a même menacé de mort. Est ce que je le prends mal? Je vais pas me formaliser pour si peu, non plus. Faire simple. Amener des trucs complexes, simplement.

            Inversez votre style: plutôt que de dire des trucs hyper simples, du genre sale con, en la forme complexe, dites plutôt des trucs compliqués en français ordinaire. Genre: passe moi le sel.

            Vous avez quand même affirmé qu’il faut bombarder la France dans un rayon de 40 km autour de Paris. Pour tuer des gens. C’est ça qu’il faut amener, plutôt que de faire votre lopette prétentieuse.

            Soyez un mec, un vrai, pas une lopette.

        • Castel dit :

          @ tschok
          je n’ai pas voulu à m’abaisser à rentrer dans les détails, vu le « pedigree » du commentateur….
          Cependant, je vais vous racontez une histoire, pour mieux préciser ma position à ce sujet :
          Après la défaite de Rochambeau, à Haiti , en 1804, Dessaline, ordonna le massacre des blancs encore présents dans l’Ile.
          Les femmes et les enfants ne devaient pas être épargnés….
          Mais quelques anciens esclaves, essayèrent de sauver les enfants…
          Menacés de mort par les soldats de Dessaline, un couple d’entre eux fut contraint de remettre les 2 fillettes qu’ils cachaient, contre la promesse qu’elles seraient épargnées….
          Ayant appris qu’elles allaient subir le même sort que leur parent, le couple s’adressa à la femme de Dessaline, une certaine Marie Bonheur, qui, pour les sauver n’hésita pas à se jeter à genoux aux pieds de son mari, devant toute sa cour réunie, pour qu’ils les épargne !!
          Celui-ci, gêné, ne put faire autrement que les renvoyer en France, par le premier bateau venu …
          Alors, si je vous raconte cette histoire, ce n’est pas pour faire pleurer dans les chaumières, mais pour vous faire comprendre mon état d’esprit:
          Des Dessalines, on n’en tuera jamais, assez, mais des Marie-Bonheur, on en tuera toujours de trop !
          Alors, bien sûr, pour moi, cela n’a rien avoir avec la couleur de la peau ; la seule race qu’il serait souhaitable de massacrer serait celle des salauds, c’est à dire celle des massacreurs de tous poils, qui tuent des gens uniquement en raison de leur race, leur religion, ou même leur point de vue politique !!
          Malheureusement, cela m’étonnerait que l’on invente un jour, des missiles suffisamment intelligents pour faire la différence !!

        • Castel dit :

          @ tschok

          Petite précision au passage :

          Si j’a indiqué à @Czar qu’avec son idée saugrenue, on tuerait aussi des « Gaulois », cela ne signifiait nullement que j’étais d’accord pour les autres…
          Je voulais avant tout montrer la stupidité de son propos, en mettant en valeur que cette action risquait aussi de tuer les « siens »
          Vous faites donc ce mon point de vue un amalgame un peu trop rapide à mon gout en affirmant que mes idées sont proches des siennes…
          Pas étonnant que @Scope Wizard se soit fâché en dialoguant avec vous, alors qu’il n’est pas coutumier du fait….
          Mais, ne comptez pas sur moi pour vous faire ce plaisir !!

          • tschok dit :

            @Castel,

            Si j’ai sur interprété votre propos, c’est mon erreur, alors je l’assume. Et donc je vous présente mes excuses, car je ne voulais pas vous blesser.

            Néanmoins, si vous êtes très à cheval sur la précision et la rigueur, il vous appartiens de préciser votre propos lorsque vous l’énoncez, et pas après coup.

            Placez votre interlocuteur en position de vous comprendre, dès le départ, du mieux que vous pouvez.

            En reprochant à Czar non pas le principe du bombardement, mais seulement des pertes collatérales de « Gaulois » vous avez vous-même ouvert l’entrebâillement de la porte dans lequel j’ai mis le pied.

            Mais si je vous ai blessé, ou simplement mis mal à l’aise, c’est pas le genre de choses que je veux faire, alors je vous prie de bien vouloir m’excuser.

          • ScopeWizard dit :

            @Castel

            Bienvenu chez les fous et surtout chez leur maître ; comprenez-vous à présent pourquoi j’ ai préféré prendre la poudre d’ escampette ?

            Le truc , c’ est que chaque fois que l’ occasion se présente , j’ essaie de dialoguer avec les gens ce qui implique un minimum de considération et de respect ( si on veut que la chose se passe au mieux ) , quitte à débattre sur des idées totalement contradictoires qui rendent très souvent le bien-nommé dialogue « plus vif » et emporté que prévu , mais tout le monde n’ est pas intéressé par le dialogue ………….. ou alors à dialoguer avec lui-même ………… or , un dialogue , c’ est à deux que ça s’ établit ……….

            Donc , bon courage !
            Et ne vous en faites surtout pas , je compte les points ! 😉

  9. David Uzormechina dit :

    Une base permanente en Jordanie maintenant ? Et demain pourquoi une remise au goût du jour des accords de Skype Picot au nom de la sécurité collective ?? C’est une politique interventionniste très dangereuse. Notre place n’est pas là bas dans ce proche orient compliqué. Plus tôt nous en partirons militairement mieux ce sera.

    • Lagaffe dit :

      Les accords Sykes-Picot et non Skype Picot.
      Au moment où la Russie multiplie les bases dans la région, et où les USA cherche à partir, c’est au contraire le moment de se positionner pour défendre nos intérêts politiques, économiques et militaires dans la zone.
      « Notre place » est partout où se trouve le rayonnement et les intérêts de la France, 6ième puissance économique mondiale et membre permanent du conseil de sécurité de l’ONU.
      La lacheté et le repli sur soi, n’est pas une politique.

  10. Bob dit :

    La Jordanie n’a pas son mot a dire ? Quelle est sa position ? Je suis plus que surpris de lire que la France souhaite depenser plus d’argent pour pereniser la base aerienne en raison de l »activite du Califat contrairement aux jordaniens qui delaissent leur base aerienne pour raison financiere. Mais le Califat est au porte de la Jordanie. Bizarre.

    • Lagaffe dit :

      La Jordanie a d’autres bases aériennes et, comme vous l’indiquez le califat est contenu à l’extérieur du pays grâce à son armée. Contrairement à la France, la Jordanie n’a pas les moyens de soutenir ses voisins dans leur combat contre Daech.
      Si elle n’a pas besoin de H5, nous la louer est une bonne opportunité pour nous et pour eux. C’est gagnant-gagnant.

  11. felipe dit :

    C’est marrant, ça a tout l’air d’un porte-avions, sans le bateau… Conditions météo globalement satisfaisantes. Stabilité globale du pays (assimilable a la zone de patrouille du groupe aéronaval). Predictibilite de la situation. A moyen terme (4-5ans). Capacité de se renforcer et de ses desengager faciles. Etc… Deux ou trois points d’appui comme cela (Djibouti ou Abu Dhabi, djamena, états baltes, Dakar et Libreville, etc.) Et l’arc de cercle de projection de puissance est assuré…. Je dis ça, je dis rien

    • Alain d dit :

      Est-ce un arc de cercle, ou plutôt une ligne de rupture très orientée, qu’il faudrait compléter ?

    • fraisedesbois dit :

      Et puis un escadron de l’AA au Levant, ça entretient les traditions…

  12. Plusdepognon dit :

    Cela va être comme toujours une question de moins disant (la solution la moins chère si vous préférez).
    Avec la rentrée, nos politiques vont faire semblant de découvrir que la facture des opérations pour les armées françaises s’élève à 1,3 milliards (oohh, il manque 500 millions, c’était pas du tout prévisible) et nous aurons, en plus du débat habituel sur la sincérité budgétaire et le rééchelonnement des programmes, peut être droit au retour du « partenariat public-privé », « société de projet » ou autre « financement innovant ».

    Vu le feu d’artifices de rendez-vous sur des domaines où les armées françaises doivent relever les défis, il va falloir mettre les crédits en face des ambitions.

  13. Lagaffe dit :

    Une base permanente 365 jours/an dans la région pour une fraction du coût d’un porte-avion (qui ne peut assurer une permanence sur zone de plus de 3 mois ni accueillir des C-160 Gabriel ou des ATL-2 ), c’est effectivement tentant.
    La situation dans la région n’est pas prête de s’améliorer, garder un pied dans le coin avec la capacité d’augmenter ou de réduire les effectifs et le nombre d’appareils selon les besoins est nécessaire.
    On pourrait aussi y baser des Forces Spéciales, des drones et au moins un hélicoptères SAR, pour faire face à toutes les situations.

    • Thaurac dit :

      « On pourrait aussi y baser des Forces Spéciales »
      Basées ou pas, elles ont déjà du passer par là bas 😉

  14. pilum dit :

    Se projeter à l’extérieur, alors que l’ennemi est à l’intérieur…Je dis ça je dis rien.

    • Thaurac dit :

      Très bonne réflexion, si on pouvait faire des inpex , ici? (est ce que le mot existe, sinon je le déclare à l’inpi?) 😉

    • TINA2009 dit :

      Bsr PILUM !

      +10000!
      TROP TARD : Vous l’avez dit… Plus encore écrit . C’était voulu , et cela demeure pertinent en ce 25/08/2019.
      L’ennemi , notre ENNEMI se trouve sur le territoire … Le plus puissant s’appuie sur le pseudo « terrorisme » contrôlée et dirigée par ses mandants sur le territoire intérieur, pour orienter notre attention, pendant qu’ils mettent en oeuvre le véritable planning!
      Aux Armes!
      Bien à vous PILUM !

    • Tintouin dit :

      La réponse n’est pas que policière. Loin de là.
      Les islamistes opèrent une pression grandissante et « naturelle ». Je m’explique : la population musulmane ou de culture musulmane est en nombre grandissant dans notre pays: 20 % des enfants nés en 2016 ont un prénom musulman selon l’INSEE. Ils représenteront donc dans 20 ans 20% des jeunes adultes (1 sur 5).
      Bien sûr, tous ne basculeront pas dans l’islamisme. En revanche, le phénomène démographique est grandissant, et on peut raisonnablement penser que la proportion d’islamistes au sein de ces musulmans sera égale à aujourd’hui. Mathématiquement le nombre d’islamistes au regard de la population française totale ira donc grandissant.
      Il suffit de voir les tentatives d’imposer le burkini dans les piscines publiques. Ceci n’a l’air de rien, ou semble être accessoire.
      Pourtant, par ces coups de canif répétés (après les tchadors dans les lycées dans les années 90, les polémiques sur les menus de substitution au porc dans les cantines scolaires), ils tentent de faire sauter nos règles de vie en public, au motif que le religieux prévaudrait sur celles-ci.
      Ils emploient ainsi des expressions telles que « on interdit à des femmes en burkini d’entrer dans les piscines » : sous-entendu on les prive d’une liberté. Quand la formule exacte serait : on interdit le burkini (comme on interdit le short de bain depuis des années au profit du maillot). Ceci pour tenter de culpabiliser celui qui ne fait qu’appliquer la règle, et pour victimiser aux yeux des belles consciences celle qui veut enfreindre la règle.
      C’est la même technique qu’ils emploient sur tous les terrains publics qu’ils ont choisi pour leur combat, ils reviennent ainsi à la charge année après année. Leur nombre augmentant, la pression sera ainsi de plus en plus forte. Je crains que les digues de la laïcité finissent par céder sous l’effet démographique. C’est une guerre d’usure qu’ils mènent, loin de l’acte terroriste, médiatiquement condamné par tous.

      Je pense que le véritable danger est dans cette guerre d’usure. La réponse serait dans la vigilance constante et la force morale des maires et des collectivités, soutenus par leurs administrés (c’est à dire nous), à renvoyer inlassablement les islamistes à leur sphère privée. Et expulser ou emprisonner ceux qui ne le comprennent pas : en résumé une mise au pas des plus durs par une réponse judiciaire et policière. Autant dire qu’il nous faudrait faire preuve de fermeté et de constance sur des dizaines d’années: ce qui me rend assez pessimiste quant à notre « victoire »…
      Bonne journée.

    • tschok dit :

      Nan, nan, dites-le pilum, mais donnez nous la liste des ennemis intérieurs. Soyez pas timide.

      Je vais vous donner les trois premiers tirets de la liste:
      – Les Noirs
      – Les Arabes
      – Les musulmans

      Bon, ok. Mais ensuite? C’est là que ça se gâte. On met quoi après? Les patrons? Les intellos de gauche? Les féministes? Les écolos? Les homos? Les politiques? Les syndicalistes? Les flics et les gendarmes? Les juges? Les officiers supérieurs de l’armée? Les journalistes? Les ouvriers? Les pauvres? Les riches? Les jeunes? Les vieux? Les énarques? Les juifs? Les comptables? Les banquiers? Etc.

      Le problème, c’est que les mecs comme vous ont chacun leur liste dans la tête et quand on fait la somme de toutes les listes dans toutes les têtes de débile comme la vôtre on se rend compte que ça englobe toute la société française. Ca donne une curieuse impression: la société française se veut du mal. Elle veut s’auto-maltraiter. On veut tous se traiter comme des ennemis: s’auto-tuer, ou, en français, s’entre-tuer.

      C’est un problème qui est devenu pathologique. L’ennemi intérieur n’est plus seulement l’étranger, l’intrus, mais celui de nos compatriotes qui nous déplaît à un titre ou un autre.

      Je vous paris que votre liste personnelle d’ennemis de l’intérieur comporte des compatriotes. Mais vous les considérez comme des ennemis parce que vous les accusez de traîtrise. Ca c’est typique. Quand un locuteur dit « ennemi de l’intérieur » en réalité, 9 fois sur 10, il ne pense pas aux étrangers en priorité, il pense d’abord aux « traîtres ».

      On parie, pilum? Allez, c’est juste un jeu pour se marrer. Soyez pas timide.

    • John dit :

      La France aurait besoin d’utiliser des chasseurs bombardiers sur son territoire?

  15. Bob dit :

    Combattre des combattants irreguliers avec des rafales. Quelle dispendieuse force armee !
    On ne gagne pas de guerre sans projection de force armee au sol.

  16. Tintouin dit :

    Il est vrai que l’ennemi est aussi intérieur, mais le job revient aux services de police et de renseignement, quitte à muscler leurs moyens.
    Ce sont les 2 volets d’une guerre totale que nous voulons (j’espère) gagner contre les islamistes français et à l’étranger.

  17. felipe dit :

    Parce qu’il n’y a pas qu’un seul ennemi mais aussi des enjeux de puissance. Vous oubliez aussi qu’un seul ennemi peut avoir plusieurs modes opératoires. Vous oubliez enfin que si on ne prépare plus la guerre d’hier, c’est aussi criminel de ne penser que la guerre d’aujourd’hui. Rien ne dit ce que sera la guerre de demain et la responsabilité première est de balayer tous les possibles, et de s’y préparer. Enfin pour la guerre d’aujourd’hui, je pense qu’on fait le job. Il reste que le terrorisme ne se gagne jamais dans le champ opérationnel mais par une issue politique. Ce qui nous ramène aux enjeux du moyen Orient. Je terminé en soulignant que le terroriste a toujours l’initiative.

    • Czar dit :

      Et vous cher felipe, vous semblez oublier que le principal front, il est intérieur et que l’obsession des politiques c’est surtout de ne pas le prendre en compte pour ce qu’il est.

      Et on n’a jamais gagné une guerre comme ça.

      • tschok dit :

        Ben ils n’ont pas tous les mêmes obnubilations que vous, non plus.

        Dans un sens, je trouve ça bien.

        je vous rappelle par exemple que vous voulez bombarder la région parisienne dans un rayon de 40 km autour du périph…

        Je suis assez heureux que cette curieuse manie soit peu répandue dans le monde politique français.

        Ce qui me fait penser que vous êtes assez mal placé pour conseiller à quiconque comment gagner une guerre, puisque vous êtes tout à fait capable de faire bombarder un pays par sa propre armée alors qu’il n’est pas en guerre… Avec vous on n’a même pas besoin de se faire envahir pour perdre. Historiquement, vous mettez les Boches au chômage.

  18. Eliott Mes dit :

    Juste une question: Monsieur le prince de Jordanie, accepteriez-vous d’offrir encore pour quelques temps, la place à un détachement français sur lune de vos bases?

  19. Parabellum dit :

    Ça fait des dizaines d années qu on envoye des hommes des avions des bateaux dans cette région et pour quel résultat concret tangible pour la France et les français ? Si ces pays et les bandes terroristes islamistes qui u pullulent sans fin laissons les s entretuer ou Israël ou les russes faire le boulot…nos avions ont helas les pattes trop courtes et nous ne voulons pas nous armer de la panoplie de missiles longue portée indispensables et avec les charges ad hoc pour calmer les gros mouvements…les russes ont nettoyé le terrain irakien avec des missiles kalibr tirés depuis des bâtiments de surface loin…retirons de ces pièges sans fin et s ils deviennent un gros danger…chaleur et poussière… à finira comme ça ou on sera islamise c est question de temps…ce n’est pas 3 rafales à Amman qui changeront ce peril

    • Iceman dit :

      Le problème quand on tire de très loin, c’est qu’entre temps la cible peut bouger, et que du coup le missile risque de tomber sur la mauvaise personne. Les russes s’en foutent, pas nous.
      Puis si il suffisait de jouer du missile de croisière pour tout régler, les américains n’auraient eu qu’à garer dix destroyers au large de la Syrie, problème réglé. Et pourtant non, ça fait des années que leurs appareils se relaient sur place pour des missions quotidiennes ( tiens les russes aussi!), du coup c’est n’est peut-être aussi simple que vous ne le croyez.
      Au passage faudra nous expliquez ce que les russes ont « nettoyé » en Irak avec 10 pauvres Kalibr surmédiatisés, ils ont juste voulu montrer :  » nous aussi on sait faire ». Heureusement, l’Armée de l’Air ne rameute pas toute la presse internationale chaque fois qu’elle largue SCALP (oui, oui, ça existe aussi en France des jouets comme ça).

  20. ULYSSE dit :

    @Fabrice. Merci pour ces très interessantes réflexions.
    Au-delà de l’incohérence diplomatique de la France, que vous soulignez, Je me risque, à demander ce que le France va faire dans cette galère.
    Notre volonté d’intervenir diplomatiquement dans le conflit israelo-palestinien et plus largement dans la poudrière moyenne orientale ne nous a pas mis à l’abri d’attentats récurrents et ne nous pas conféré d’avantages économiques significatifs.
    Alors quelles raisons motivent notre constance à nous mêler des affaires israelo-palestiniennes?
    Résurgences ataviques de notre passé de grande puissance?
    La France a-t-elle un poids quelconque dans l’évolution des affaires moyennes orientales?

    • tschok dit :

      « La France a-t-elle un poids quelconque dans l’évolution des affaires moyennes orientales? »

      Si l’on fait ce que Fabrice préconise, à savoir aligner notre politique sur celle d’Israël et renoncer à toute base en Jordanie, je crois pouvoir vous dire qu’elle en aura de moins en moins.

      PS: les affaires israélo-palestiniennes n’ont rien à voir avec la base H5, qui existe et est opérationnelle depuis plusieurs années maintenant. Ce dont il est question: voir si cela présente un intérêt d’en faire une base permanente et à quelles conditions c’est possible.

      Ulysse, Fabrice vous a fait faire un beau voyage, mais il est temps de rentrer à Ithaque (poser les pieds sur terre, quoi). Pénélope a fait la bouffe, elle vous attends. Tardez pas c’est meilleur quand c’est chaud.

      • ULYSSE dit :

        Cher « Tschok »
        La guerre n’est qu’un instrument du politique. Donc, avant de dire « Ce dont il est question: voir si cela présente un intérêt d’en faire une base permanente et à quelles conditions c’est possible », la question est de savoir pourquoi faire, cad quels sont les objectifs de notre présence en Jordanie?
        Bien sur on va nous servir la sempiternelle raison de la lutte contre le terrorisme. Si c’est bien la vraie raison, on ne peut pas dire que notre action ait été couronnée de succès.
        Il peut également être constaté que notre position n’est pas partagée par beaucoup de pays européens, qui ne sont pas plus idiots que nous.
        Comme le rappelle « Plusdepongonon » les effets de notre implication dans la région ne sont pas un franc succès.
        Pour conclure, je suis désolé de ne pas avoir le même avis que vous, ce qui manifestement vous est insuportable.

        • tschok dit :

          Cher Ulysse,

          Je crois que notre armée a accompli de grands exploits, mais que nous ne savons plus en mesurer ni l’ampleur, ni le mérite, et encore moins le succès.

          Je reste pour ma part indéfectiblement lié à cette partie spéciale de la nation: je lui dois loyauté, confiance, obéissance.

          Votre avis m’est parfaitement supportable. Il est simplement hors sujet: des parlementaires ont posé une idée sur la table. Une idée simple: faire de la base H5 une base permanente.

          C’est l’objet de la discussion. C’est l’ordre du jour de la réunion des internautes, proposé par notre hôte.

          Je m’y tiens. Et je n’ai qu’une seule opinion: cette question n’a rien à voir avec Tariq Ramadan ou le conflit israélo-palestinien, ou la température de l’atmosphère après les incendies en Amazonie.

          Si vous pensez que ce n’est pas le cas, je reste ouvert, mais je vous répète que sur un plan rationnel, je ne vois pas de connexion évidente.

          Ce trait, mince, mais logique, nous sépare, mais c’est le seul. Ne vous désolez pas de notre différence de point de vue, c’est notre richesse. Et en plus, elle ne nous coûte rien.

          Donc, pourquoi ne pas en faire un luxe?

          Et, je vous remercie de votre réponse, naturellement, tout en regrettant qu’elle donne un peu à côté de ce que je voulais vous dire.

      • fabrice dit :

        Ulysse
        La France a des moyens limités. En caricaturant et en exagérant un peu, la politique que nous menons est celle de la mouche du coche qui tourbillonne autour des chevaux et du cocher en s’imaginant que c’est grâce à elle que le carrosse avance. Ensuite on réclame notre récompense en se vantant d’avoir tout fait. Certains appellent cette politique « la grandeur de la France ».
        Un exemple concret, la lutte contre Daech. Les actions françaises ont représenté quoi ? 2% des actions militaires contre Daech ? T’écoute Macron, on a détruit Daech avec nos seuls dents et on a sécurisé tout seul l’endroit, tout juste s’il concède qu’il y a eu un petit appui américain…Avec quoi ? Douze Rafale et 200 forces spéciales ?
        Concrètement ce sont les Russes et les Américains qui ont fait 90% du boulot.

      • Pravda dit :

        Si on vous écoute, la France et les différents participants à ce blog ont une attitude pro israélienne, anti arabes, noirs ….
        Vous vous êtes déjà promené en France ou écrivez vous de « l’étranger »?
        Connaissez vous beaucoup de pays où les gens soient aussi « mélangés » qu’en France, aussi bien dans les couples que dans la vie professionnelle ?
        Donc les leçons ou la culpabilité, on s’en passe.
        Alors dans ce domaine là ,la seule chose qui m’intéresse quand je rencontre quelqu’un, ce n’est pas sa couleur, sa sexualité ou sa religion, c’est la façon dont elle se définit en premier, et la seule première réponse valable à mes yeux est français ou française.

  21. breer dit :

    Qui peut croire que la Jordanie ne basculera pas dans le chaos islamiste tôt ou tard, d’une manière ou d’une autre, les islamistes veulent dominer le monde en commençant par les pays arabes évidemment… Les peuples occidentaux font l’autruche, pour le moment, et tous les dirigeants occidentaux ne fonctionnent que dans la compromission, les soit disant arrangements, les magouilles géopolitiques, les tergiversations diplomatiques, et finiront par se faire couilloner de l’intérieur, puisque c’est la meilleure stratégie pour les musulmans. Certes cela prendra plus de temps mais sapera à la longue toutes les démocraties laîques déjà fragilisées par les difficultés socio-économiques internes qui s’accroissent aussi au fil du temps…

  22. Carin dit :

    Je suis dubitatif… cette base est effectivement très bien placée, pour les opérations que nos aviateurs font à ce jour… mais elle me semble se trouver au beau milieu d’un panier de pays de crabes… chacun tentant de déstabiliser les autres, dans une région du monde où l’on peut dire que la guerre est
    « tournante », la prochaine va sûrement impliquer Israël, le Liban (Hezbollah), la Syrie+toutes les milices aux ordres de l’Iran, l’Irak ( avec les mêmes milices), le tout orchestré depuis Téhéran… et nous au beau milieu de tout ça. Alors à moins que H5 puisse être étendue en vue de contenir 30.000 paxs, avec tout l’armement qui va avec, et d’indiquer dès aujourd’hui que notre soutiens ira sans aucune ambiguïté aux démocraties ( c’est à dire Israël, j’en vois pas d’autres dans le coin), sinon, il vaut mieux continuer à louer ces installations pour pouvoir en partir à discrétion dès le début des futures hostilités.

    • tschok dit :

      « sinon, il vaut mieux continuer à louer ces installations pour pouvoir en partir à discrétion dès le début des futures hostilités »

      Donc, Carin, si j’ai bien compris votre logique, vous voulez qu’on entretienne une base sur un théâtre d’opérations lointain pour la quitter dès que les opérations commencent…

      Je vais soumettre votre concept de base au concours Lépine, parce qu’il est innovant. Vous avez des chances d’être lauréat.

      En fait c’est un concept de base fantôme: on fait croire aux autres qu’on a une base, mais en fait, ah! ah! ah! on vous a bien eu: on n’y est plus! Lalère…

      Après le concept de base secrète, le concept de base fantôme: on croit qu’elle existe, mais en fait non. On la loue pendant toute la paix pour la quitter en toute discrétion dès le début de la guerre. C’est le Désert des tartares inversé: le mec passe son temps à attendre une guerre qui n’arrive qu’à la fin, au moment où il est obligé de se tirer, là, dès le début on prévoit de se tirer dès que la guerre commence.

      C’est génial!

      Bon, l’Orient est compliqué, mais c’est peut-être too much là, non?

      • fraisedesbois dit :

        j’vous déteste, c’est décidé.
        (je vous l’ai déjà dit)

      • Pravda dit :

        Donc on laisse 2 ou 300 soldats au milieu du bordel et en attendant on réserve des places au père lachaise? Ou on déploie 30% de nos effectifs sur H5 pour en assurer la sécurité en cas de conflit ?

        • Iceman dit :

          Faudra demander aux russes comment ils font. La leur est bien plus au centre du bordel que H5 et pourtant ils n’ont pas 30% de leur armée sur place. La Jordanie a encore une armée capable d’empêcher une invasion de la base, surtout si ils sont couverts par des Rafales

      • Carin dit :

        @tchock
        À votre avis gros malin, pourquoi sommes-nous sur cette base, sinon mettre sur la tête des nuisibles de daesh? À ce jour nos avions larguent peu et de moins en moins, ce qui me fait penser que notre intervention se termine doucement mais sûrement, et comme cette intervention est sous mandat ONU, cette entité pourrait d’un jour à l’autre nous signifier la fin du mandat accordé… et vous, vous voudriez que l’on reste sur place en attendant la prochaine? Je vois bien quelques pour, pour aller dans votre sens (vous avez sûrement déjà le Lépine), mais je vois aussi des contres… qu’un nominé de votre calibre ne peut ignorer.
        Mais bon, vu le nombre de posts que vous lâchez, j’en déduit que vous êtes en forme, et j’en suis ravis pour vous.

  23. Plusdepognon dit :

    Le grand jeu au Moyen-Orient est un poil compliqué:
    https://www.les-crises.fr/la-politique-du-bord-de-labime-de-la-russie-au-moyen-orient-vs-le-plan-de-trump-par-alastair-crooke/

    Depuis 1956 et le canal de Suez, la France et le Royaume-Uni ont passé la main. Les autres européens se bornent a ne pas avoir de rôle à l’international.
    https://youtu.be/rMuRlxic8-4

    La crise iranienne dans les années 80 ont montré nos limites en termes d’intervention:
    https://lavoiedelepee.blogspot.com/2019/06/comment-liran-nous-vaincus-petit-retour.html

    En 1991, la guerre en Irak (épisode 1) a montré les difficultés pour une armée française de conscription à projeter avec difficulté 12 000 hommes et donc fait réfléchir à une professionnalisation:
    https://youtu.be/evlxGEBa54U

    https://www.cairn.info/revue-francaise-de-sociologie-1-2003-4-page-799.htm

    Depuis le refus des autorités françaises d’aller refaire la guerre en Irak en 2003 (episode 2), il y a eu une campagne de dénigrement de la France et des français d’une violence inouïe qui laisse des traces encore aujourd’hui (« singes capitulards bouffeur de fromage « ,
    ETC… ).

    Depuis, invariablement, même sinous avons des intérêts financiers et énergétiques dans la région, mais nos positions sont celles d’oncle Sam. Nous avons suivis sur la Syrie et suite aux attentats, en Irak. Avec nos moyens (3% des opérations totales contre Daesh):
    https://lavoiedelepee.blogspot.com/2019/03/petit-retour-sur-la-guerre-de-la-france.html

    https://www.liberation.fr/planete/2019/07/10/la-france-et-le-royaume-uni-acceptent-d-envoyer-des-troupes-supplementaires-en-syrie_1739202

    Cela vaut-il une base, sachant que les USA n’ont pas besoin d’alliés pour le taf militaire, mais juste d’une « coalition » politique de façade comme caution morale à leurs actions.
    https://orientxxi.info/magazine/la-jordanie-sa-dette-et-les-mirages-du-fmi,2724

    Il n’y a que des coups à prendre. Qu’y a-t’il à gagner ?

    • Polymères dit :

      Quand vous regardez bien l’Histoire des empires coloniaux, les conquêtes n’ont pas été une affaire de « masses » à envoyer, mais bien une capacité d’aller là ou d’autres ne pouvaient pas aller en disposant d’une supériorité technologique sur les autochtones qui devant des armes à feux notamment, ne faisaient pas le poids.
      Il y avait également à l’époque plus de divisions et moins de pays, donc de peuples « soudés », ce qui facilitait une domination avec des jeux d’alliances ou les autochtones éliminaient nos ennemis avec de l’aide (quelques fusils et l’avantage était gagné), on ne se salissait pas vraiment les mains, idem pour les esclaves, on tenait les ports et généralement les « locaux » dans leurs guerres tribales et autres allaient dans la brousse piller et récolter des individus à vendre aux ports, aux colons qui s’en servaient de main d’oeuvre dans les colonies d’amérique.
      Notre mainmise se faisant ainsi, on avait énormément de troupes locales pour tenir et gérer différents conflits, en gros quelques chefs blancs et une « masse » d’indigènes, les oubliés de l’empire, malgré une mobilisation pour la 1ère et 2ème GM.
      Il y avait plus d’hommes certes, c’était la « ressource » première d’une armée, mais ce n’était pas non plus des folies, malgré la conscription et les recrues locales des colonies qui amenaient des masses non négligeables dans les conflits d’Indochine et d’Algérie.

      Ce que je veux dire c’est que seul, français, anglais, américains ou autres, dans le monde actuel, il est très difficile de jouer seul, avec ses forces à vouloir dominer des pays avec des peuples soudés de plusieurs millions d’individus. Je l’ai souvent dit ici, le « secret » d’une bonne puissance militaire doit se trouver dans ce qu’on faisait à plus petite échelle dans le passé, c’est de trouver la masse nécessaire « localement ». Il faut des alliés qui amènent du monde et ce ne sont pas nos engagés ni de possibles conscrits qui doivent faire cela. On doit être le moins visible possible et mettre au devant nos alliés locaux, ce sont eux qui doivent « tenir » le pays, faire la police, nous on doit se limiter à un encadrement, des aides, des appuis et à donner le coup de poing là ou il faut et quand il le faut.
      Je suis partisan d’initiatives comme le G5-Sahel pour gérer le conflit et d’une façon certaine, réduire notre engagement. Même si on a le sentiment d’avoir plus de fierté de voir des soldats français tuer des ennemis plutôt que des nigériens, l’important c’est d’atteindre l’objectif fixé qui sert nos intérêts.
      Notre gros problème c’est de ne pas vouloir clairement définir ce qu’on veut faire, ni les objectifs à atteindre et qu’on va préférer donner 300 millions à 500 soldats français pour qu’ils aient une belle prime, de bons moyens qui évitera les pertes et optimisera leur supériorité plutôt que de consacrer cette somme à 50 français qui encadreront 5000 africains.
      Autre élément essentiel, c’est que nous devons être aux yeux de la population, une opportunité, en amenant du travail, de la richesse, des infrastructures utiles au développement. Ils doivent voir principalement des soldats locaux avec de rares soldats français, mais surtout voir que la France amène du « meilleur ».

      Les américains ont peut-être de gros moyens pour donner de gros coups de poing, mais vous pensez que les américains pourraient occuper l’Iran par exemple? Non, prendre le territoire oui, mais le tenir indéfiniment non.

      Pour les conscrits en 1991 et en général, le problème c’est que même s’ils représentent une masse militaire considérable pour un pays, qu’ils engendrent un grand nombre de réservistes et s’avèrent parfait pour s’engager dans un conflit qu’on pourrait qualifier de « total », ils s’avèrent être un fardeau pour une armée de projection. Les peuples ne veulent pas que les conscrits, donc des « obligés » du peuple soient sacrifiés pour des guerres non essentielles à la défense de la nation (on en trouvera aussi pour qui défendre la nation sera aussi abstrait). Un conscrit américain au Vietnam, français en Algérie, russe en Tchétchénie, jamais ces morts ne « passaient » comme acceptables, toujours ça retournait les opinions publics.

      Donc j’invite vraiment à revoir avec un intérêt très particulier la recherche systématique d’alliés locaux pour avoir des masses, créer des programmes d’encadrements, de formations, de soutiens et si nécessaire apporter le coup de poing, ce qu’on peut faire avec des moyens pouvant être limités.
      Ne négligeons pas le travail d’alliances, le travail diplomatique, ce ne sont pas juste des contraintes, des pertes de temps ou l’on a rien à gagner, c’est totalement faux, c’est en se regardant le nombril que nous avons tout à perdre.

      Un grand pays intelligent ne fait pas la guerre, d’autres la font pour lui pour diverses raisons et récompenses…

  24. Plusdepognon dit :

    Pour tous ceux et celles qui s’ennuyaient en cours d’histoire, ce que nous vivons sont les conséquences du choc pétrolier de 1973, qui ont débouché sur 3 grands événements dont les conséquences sont toujours en cours:
    1/ la prise d’otages à la grande mosquée en Arabie saoudite.
    2/ la révolution iranienne qui a mis Khomeini au pouvoir.
    3/ la guerre en Afghanistan.

    Racontée par quelqu’un d’intéressant, ça passe tout seul (1h44):
    https://youtu.be/luJBZfVWhXM

    Si vous avez le temps et la curiosité, pour approfondir :

    1/ La prise d’otages : https://youtu.be/BEf3ef2Npdw

    2/ Iran: https://youtu.be/GfuzbhdGSk0

    3/ Afghanistan : https://youtu.be/rXB1S-LayYM

  25. Thaurac dit :

    Rien sur la sécurisation de cette base, car on a pu voir que les terroristes peuvent attaquer depuis plusieurs km de distance..

  26. Fralipolipi dit :

    Nos alliés ont bien basé leurs flottes en Jordanie sur d’autres bases.
    Si nous quittons H5, et que nous souhaitons revenir qques années plus tard (H5 étant alors inutilisable), nous pourrons toujours déployer nos avions sur les autres bases de Jordanie, comme celle d’Azraq qui a accueilli les F16 de nos amis belges par exemple, base qui est toute proche de H5, et couramment exploitée par l’AA jordanienne (donc sans problème d’entretien lourd).
    .
    H5 n’est pas forcément le point obligatoirement dédié à nos troupe en Jordanie, il peut y en avoir d’autres si besoins.

    • Nico St-jean dit :

      @ Frali
      .
      La base d’Azraq est en effet 4 fois plus grande que H5 -qui est minuscule en sois- mais elle est occupé en grande majorité par les américains qui y ont en moyenne une trentaine de F-15E, RQ-9 Reaper, RQ-4 Global Hawk, une douzaine de F-16 et un énorme stock de munition/ravitaillement. Bref, tout le milieu et le bout de piste principal est à eux, le début de piste est déjà à un autre membre de la coalition et le reste du début de piste et une partie du milieu est aux forces aérienne jordaniennes. C’est serré.
      .
      Les américains vont peu sur H5, pas assez pour financer un agrandissement avec la France et s’y installer durablement ce qui serais LÀ solution ..

  27. Anthonyl dit :

    Bonjour,

    Je plaiderais pour une installation à Chypre dans le sillage des britanniques, au moment où oon négocie pour une installation navale permanente dans ce pays. Chypre serait un peu plus complémentaire que la Jordanie à mon sens.

    • Plusdepognon dit :

      @ Anthonyl
      Bonsoir,
      Ce « debat » sur la pérennisation de cette base est mis sur le tapis car les budgets ne vont pas tarder à être présentés. Et âprement disputés.

      La valeur stratégique pèsera moins que celle politico-budgétaire du moment.
      Mais votre proposition a de tels retentissements politiques que je ne pense pas qu’elle soit envisagée (Chypre est au centre de beaucoup d’attentions avec le gaz).

    • Fralipolipi dit :

      Tout à fait.
      Quitte à songer s’installer dans la durée, autant que ce soit sur un territoire plus sûr, tout en restant assez voisin (d’autant que cela peut aussi servir la sécurité européenne au moment où les forces turques ne cessent d’intimider, voire de bousculer, aux frontières de Chypre, notamment en ce qui concerne l’exploration pétrolière et gazière dans la zone attribuée à Chypre).
      Pourquoi ne pas tenter de faire héberger qques Rafale (et pourquoi pas des Rafale M … vu que le PA CDG est régulièrement dans les parages) sur la base aérienne d’Akrotiri de nos alliés du UK ?
      Nous avons bien un accord avec ces derniers pour la maintenance générale de nos arsenaux nucléaires … Aussi, un tel sujet n’a aucune raison d’être tabou ou inenvisageable.

      En accord avec Chypre