CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

La Lune (re)devient un sujet de rivalité entre les grandes puissances

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

75 contributions

  1. Le Breton dit :

    Ce serait bien que la France se lance seule pour changer, notre agence spatiale est une des meilleures au monde après l’agence américaine, russe et chinoise (on est sûrement avant les chinois d’ailleurs).

    • v_atekor dit :

      que la France se lance à la course à la Lune ? mais pour quoi faire ? Déjà qu’envoyer des humains dans l’espace au lieu de robot est d’un intérêt douteux…

    • Lagaffe dit :

      Le programme spatial français s’exerce majoritairement depuis les années 1970 dans un cadre multinational, en particulier au sein de l’Agence spatiale européenne (ASE) qui coordonne le programme spatial européen. Les principaux programmes en cours dans le cadre européen concernent les évolutions du lanceur européen Ariane, le centre spatial guyanais pour les lanceurs Vega et Soyouz, la participation à la station spatiale internationale, les télescopes spatiaux, les satellites d’observation de la Terre, la mise en place du système de navigation Galileo, etc…
      Et dans le domaine militaire, plusieurs satellites (observation, alerte, télécommunications, etc.) sont développés dans un cadre purement national ou en coopération avec un ou deux autres pays. D’autres programmes sont menés en collaboration notamment avec les États-Unis, l’Inde et la Chine…
      La France n’a pas les moyens de développer seule un programme spatial complet, et encore moins pour aller sur la Lune. Et c’est le cas pour n’importe quel autre pays européen.

    • Hermes dit :

      Okay, on fait comment pour financer les milliards nécessaire à une telle prouesse ?
      .
      Techniquement ce n’est pas un problème on y arriverait. Par contre l’argent, c’est autre chose… Ce n’est pas pour rien si l’ESA naquit en Europe.
      C’était le seul moyen pour les pays européens de financer l’espace à un prix raisonnable (pour chacun), même si cela freine pas mal certains développement et que l’investissement n’est pas très conséquent…
      Elle est surtout là pour l’accès souverain aux pays européens.
      On laisse les grands exploits coûteux à ceux qui en ont besoin.

    • batgames dit :

      on est les premiers à se poser sur une comète c’est plus fort que d’aller sur la Lune et c’est bien moins cher
      la lune à part devenir une base intermédiaire ..quoi y faire d’autre ,ce sont les entreprises privées maintenant qui doivent prendre le relais ,c’est comme lorsque les espagnols découvrent l’Amérique ..ils envoient des soldats au départ ,mais aussi des botanistes ,des scientifiques …mais ensuite le commerce devient privés et les pirates arrivent ….pour la lune on est peinard on peut shunter les petits soldats ..reste que c’est pauvre pour les scientifique hormis aux pôle pour l’eau ….donc c’est maintenant le commerce qui doit prendre le relai …Construire une base …la seule cause c’est d’aller sur mars ..pour voir si une terra formation est possible (perso j’en doute )..l’espace fait perdre du muscle donc à terme c’est dangereux pour l’humain qui n’est pas adapter

      • dolgan dit :

        C’est loin d’être pauvre scientifiquement: on n’en connait quasi rien scientifiquement. La dernière mission indienne (avec très forte participation scientifique européenne) a changé radicalement notre connaissance de la Lune.
        .
        Par contre, économiquement, il n’y a rien à en tirer ( à part quelques touristes ) pour 30 à40ans minimum .on a actuellement pas le début de la technologie pouvant rendre rentable l’exploitation de ressource « spatiales ». Juste des margoulins qui promettent Mars à des pigeons ravis de se faire plumer.
        .
        NB: le « new space US » c’est pas du privé, c’est du partenariat public privé: le public fourni les ingénieurs et les financements à gogo. Le privé encaisse les benefs sans prendre de risques.

        • Hermes dit :

          Les margoulins en question font que d’ici à 30 à 40 ans on aura la technologie d’exploitation.
          .
          Vous croyez que ça tombe des arbres les technologies ? Non! Se sont des développements constant, mis à l’épreuve.
          C’est pour cela que maintenir un programme spatial actif est vital, même pour l’ESA, car on ne peut pas tout théoriser, on doit expérimenter, échouer et réussir, c’est ainsi que l’on avance.
          C’est pour cela que SpaceX est si bon aujourd’hui, contrairement au public (NASA/ESA), ils ne craignent pas particulièrement l’échec (on remerciera les injections de Mds d’Elon Musk) durant leurs phases de développement.

        • John dit :

          N’oubliez pas que la plupart des avancées ne sont pas rentables initialement, mais avec le temps elles le deviennent.
          L’énergie solaire PV était très chère il y a peu, aujourd’hui c’est l’énergie la moins chère à produire (moins que le charbon). C’est un exemple parmi d’autres. Mais il est possible (et absolument pas sûr) que la lune puisse devenir progressivement rentable.

      • Albatros24 dit :

        Ce sont surtout les radiations qui sont fatales : on songe actuellement à l’hibernation qui nous permettrait de nous en affranchir bizarrement
        Pour les muscles pas de souci : il y a la muscu tout bêtement (c’est ce que font les spationautes chaque jour) et surtout l’espace de vie qui tourne sur un axe, un peu comme une toupie, imitant l’attraction terrestre (notre organisme étant habitué vivre la tête en haut…).
        Avec ça, un carburant ainsi qu’un moteur totalement révolutionnaire, Mars est à notre portée.
        https://www.youtube.com/watch?v=qHCr9O84BCE
        Mais il faudra faire comme pour la station orbitale : unir ses efforts et ses finances bien obligés de travailler avec les russes et chinois. 9 mois de voyage aller c’est long.

    • Pencher dit :

      Les indiens et les français ont dit qu’ils sont sûrement avant les chinois sur la technologie spatiale.

      • Lonly dit :

        malgré un faible taux de réussit, l’Inde a comme même leur propre fusée,
        la France a quoi ? rien, elle ne peut fabriquer que qq pièces détaches pour Ariane.

    • Auguste dit :

      On ne sait même pas ou on va aller chercher les 25 Milliards pour « commencer » les études sur le SCAF.Alors 150 ou le double pour aller sur la lune….

  2. Chanone dit :

    Le sable lunaire serait le sésame d’une énergie propre, mais aussi le fléau des explorateurs lunaire: d’une, il serait riche en hélium 3, carburant de choix pour la fusion nucléaire.
    De deux, il est fortement abrasif. Ce qui oblige à repenser tout les systèmes d’étanchéité et les combinaisons.

  3. Malikou dit :

    La France ne peut pas faire ce genre seule tant que nous avons une dette comme celle-là. Peut être que nous avons une des meilleures agences spatiales au monde mais en attendant la France et l’Europe à pas encore envoyé un seul astronaute par ces propres moyens, ce que les chinois ont fait

    • Fred dit :

      @ Malikou
      Pas grand intérêt à satelliser un hexagonaute habillé par Courrège …
      Plus besoin de révolutions technologiques pour se faire (informatique, matériaux, censeurs …), comme dans les années 60.
      Ces remakes d’aventures spatiales limitées ne sont que des projections d’Ego.

      Il vaut mieux investir dans autre chose – Rosetta par exemple – ou mieux encore sur l’exploration marine voir même sur l’entomologie, car les insectes – dont nous exterminons des espèces par centaines chaque années, ont beaucoup à nous apprendre sur la technologie et la stratégie …

  4. Parabellum dit :

    On devient totalement en retard dans le spatial.galileo est en panne et aura bien du mal à concurrencer le gps américain.les russes ont yandex Ui qui fonctionne…à quoi servent les pseudo machins politiques européens sans aucune stratégie pour échapper à l impérium us ou chinois…on fait des règlements debiles et quelques subventions discutables et du droit de l hommisme mais un grand projet technique pour contrer les gafa …nada. Cette Europe est stérile et donc reprenons nos propres billes.. des milliards…une paille pour faire autre chose que nommer l ex fmi à la bce..

  5. Timothy3 dit :

    L’Inde va envoyer un Rover sur la lune, actuellement, l’Europe est en retard de l’Inde, Si la France veut envoyer un rover sur la lune, dans 80 ans sera possible.

    • dolgan dit :

      Le précédent rover indien était issu en grande partie de collabs avec l’esa. On fait pareil avec les chinois, les américains (voir les russes? ), les japonnais, …
      .
      on est loin d’être hors du coup.

    • v_atekor dit :

      Mais on s’en fou d’avoir un rover sur la lune. Ca ne fait pas avancer la science, ça ne fait pas avancer l’humain, ça ne fait pas avancer la politique. Quant à la démonstration technologique, c’est un second couteau. Les Russes et les US le faisaient dans les années 60. Encore heureux que l’Inde y arrive 60 ans après. Les Européens on s’est posé sur une comète, et c’était clairement un autre niveau d’ambition, et au moins on a pu en tirer des données scientifiques nouvelles.
      .
      Parce que bon, la Lune dans les années 60 les robots, rovers et missions photos y allaient tous les 3 mois…
      .
      C’est le même délire que pour creuser un autre canal au Guatemala. Nous n’en sommes pas capable. Ben non, parce qu’on s’en fou. On a creusé le canal du midi et suez, on laisse ce canal au tiers monde.
      .
      Et si les US ont un truc à y faire, je ne doute pas une seconde qu’ils y arriveront. La question c’est plutôt ce qu’ils vont bien pouvoir bran*** sur la lune, car si mes souvenirs sont bons, une fois qu’ils ont eu gagné leur course à la Lune contre les soviétiques (on dirait mon fils avec les billes), ils ont arrêté fissa les missions lunaires qui leurs coûtaient un fric fou qui n’avaient aucun intérêt du tout.
      .
      L’Inde y va, avec 60 ans de retard. Si elle réussi, elle aura le niveau technologique des USA et de l’URSS des années 60. Si c’est tout ce qu’ils peuvent donner, c’est vraiment dommage. Si en plus leur mission échoue, ce sera vraiment, vraiment ballot.

      • Gégétto dit :

        v atekor
        « elle aura le niveau technologique des USA et de l’URSS des années 60 ».Désolé, mais absolument pas.
        Les Indiens,comme toutes les nations spatiales,ont largement dépassé le niveau technologique des années 60. Je vous conseille de regarder toutes les émissions relatives à la recherche spatiale et particulièrement les missions Apollo; soyez attentif aux explications techniques,surtout celles concernant la puissance des ordinateurs des vaisseaux spatiaux ,inférieure, par exemple, à une calculatrice électronique actuelle.

        • v_atekor dit :

          J’en suis conscient, encore qu’avoir progresser sur certains points ne fait pas avancer sur l’ensemble, notamment le groupe propulseur. Seulement ce n’est pas avec une mission lunaire qu’ils mettront en avant qu’ils sont à la pointe de la technologie, si c’est leur ambition.
          .
          Dans le même registre, si quelqu’un va d’Europe aux Amérique, il aura du mal à le présenter comme le défit que ça a été pour Colomb. S’il y va en avion, là non, plus on ne peut pas dire qu’il prenne autant de risque que dans les années 30. S’il y va avec un avion électrique rechargé par le soleil, là on change de catégorie.

          • Gégétto dit :

            v atekor,
            Je suis d accord avec vous,la plus grande avancée viendra d innovations ( révolutionnaires) sur les modes de propulsion. L humanité( je ne pense pas qu aux Indiens) ne peut pas en rester aux modes de propulsion chimiques tels ceux hérités des années 60.
            Je vois mal des humains faire l aller retour Terre/ Mars, par exemple, comme on le faisait pour la Lune;avec les dangers inhérents aux longs séjours dans l espace.
            Je pense que pour les nations spatiales ( toutes) envoyer des hommes sur la Lune sert aussi de répétition pour un saut plus lointain.Les conditions extrêmes ,souvent aux portes de la catastrophe, dans lesquelles ont été menées les missions Apollo ne seraient plus acceptables de nos jours.

      • dolgan dit :

        Pour info, la dernière mission indienne autour de la lune nous a démontré (mais on le savait déjà) que scientifiquement on la connaissait très mal.
        .
        On a trouvé « plein » d’eau là où on pensait ne pas en trouver. La première réaction a été d’engueuler la femme de ménage qui aurait mal nettoyé le capteur car le résultat était trop inattendu.
        .
        Des gus ont marché sur la lune il y a 60ans. ça ne veut pas dire qu’on la étudiée sérieusement ces 60 dernières années (ni à l’époque). Une fois le concours de Kiki achevé, c’est devenu hasbeen l’étude de la lune. (et pourtant, elle est toute proche, et elle peut nous apprendre plein de choses sur l’histoire de la terre et de son environnement)

        • v_atekor dit :

          Non, en effet, mais faire de la recherche sur la Lune n’est pas un défit technologique aujourd’hui. C’est simplement une mission scientifique, sans doute valable, mais sans enjeu technologique, ce qui n’est pas tout à fait la présentation qu’en fait l’Inde aujourd’hui.

    • robin darbin dit :

      L’Europe n’a pas besoin d’aller sur la Lune, car elle est déjà sur Titan. De quel retard parlez vous ?

  6. la fusion c'est l'avenir dit :

    Ce que l’auteur raconte sur les pommes de terre est très juste, sur les 150 milliard de budget l’union sur l’année 2019, on pourrait sérieusement se permettre de d’augmenter très fortement les ressources pour l’ESA tout en réduisant les sommes allouées à la politique agricole commune ainsi qu’à la politique de cohésion (au bas mot 66% du total pour le moment).

    Nous serions alors réellement capables d’avoir des beaux projets à la hauteur de nos ambitions et de tenir le rang d’un continent comme le notre.

    • Passager dit :

      Bah, le problème, c’est que l’ESA et l’UE sont deux entités différentes sinon la Suisse et la Norvège n’en ferait pas partie. Donc les programmes de l’agence européenne viennent des fois de l’Union comme Galileo qui est entre les mains de la commission mais le financement ce fait généralement avec les états membres de l’agence.

    • dolgan dit :

      On a de très beaux projets spatiaux en europe.
      .
      Parfois avec de bien jolis noms. Au « pif » Speculos et trapist (pour mettre en lumière nos voisins).

    • Fred dit :

      @ la fusion c’est l’avenir
      Ah non ! Surtout pas toucher à la PAC – quand bien même son fonctionnement est très critiquable – car c’est elle qui permet notre indépendance alimentaire : le premier besoin d’une nation indépendante (après l’eau pour boire).

    • Plusdepognon dit :

      @ la fusion c’est l’avenir
      L’auto-suffisance alimentaire était un des rares succès de la communauté européenne. Ce qui est en passe d’être remis en cause notamment avec le traité CETA.
      Vous avez des idées dangereuses souvent ?
      Henry Kissinger: »Si vous contrôlez le pétrole, vous contrôlez le pays, mais si vous contrôlez les semences, vous contrôlez l’alimentation. Et celui qui contrôle l’alimentation tient la population en son pouvoir ».
      Honnêtement, la NASA s’est cherché des motifs de survie pendant 40 ans et c’est Space X qui révolutionne la manière d’aller dans l’espace et menace la survie d’Ariane 6.
      http://terrealalune.blogspot.com/2018/10/lastronaute-ce-heros.html
      Cette planète est notre berceau et parti comme c’est parti, nous en aurons fait notre tombeau bien avant 4 milliards d’années.

    • 341CGH dit :

      @ fusion, vous devriez préciser ce que vous entendez par « tenir le rang d’un continent comme le nôtre ».

    • Plusdepognon dit :

      D’ailleurs la France ne réclame même pas ce auquel ses agriculteurs ont droit (il y en a pour 2,5 milliards d’euros en 5 ans):
      https://www.lopinion.fr/edition/economie/france-se-prive-milliards-d-euros-pac-n-est-faute-a-personne-193106
      Tout va bien…

  7. Ndiaye dit :

    Il est temps aussi que nous autres sub Africains nous planifions d’y aller aussi d’ici en 2100 au plus tard.
    Si les autres y sont parvenus on y parviendra aussi un jour, à moins que cela soit génétique…ce que je ne pense pas du tout…

  8. NRJ dit :

    Il faudrait pousser l’introduction des canons électro-magnétiques. On pourrait ainsi fortement réduire le coût de lancement de satellites au lieu de prendre des lanceurs qui coutent près de 100 millions d’euros à chaque fois.

    • Fred dit :

      @ NRJ
      Il faudrait drôlement renforcer la structure des satellites, leurs panneaux solaires et instruments, pour qu’ils ne soient pas réduits en poudre au lancement ;o)

    • Thaurac dit :

      Ou lancer des micros satellites depuis un avion à très hautes altitudes (prévu pour le rafale) ou faire des « stations de ballons à très hautes altitudes, qui lécheraient les fusées à cette hauteur (gros gain de carburant)

  9. Plusdepognon dit :

    Sans aller si loin, on se fait chasser comme des malpropres du continent africain. On a les ennuis, mais plus les contrats.
    https://youtu.be/eL8WxboFUq4

    Donc la Lune…

    • Pathfinder dit :

      @Plusdepognon
      Il faut effectivement assurer ses fondations avant de s’élancer! Les difficultés économiques et sociales de nombre de pays européens devraient encourager à assainir ces bases, et rétablir un équilibre viable, avant de se lancer dans des expéditions qui, à ce jour, ressemblent plus à des expériences qu’à des projets concrets.

      À moins qu’il s’agisse pour certains d’une sortie de secours? Se voient-ils laisser derrière eux la plèbe, et créer un Disneyland lunaire… même les paradis fiscaux ne seraient-ils plus sûrs!? : )

  10. Gandalf dit :

    Pour faire quoi au juste? A part un moyen de propagande qui coute des sommes pharaoniques. Des bases sur la Lune et Mars presentent peu d’interet.
    Vaut mieux continuer a investir dans les telescopes, les robots et les satelites afin d’explorer.
    Et pour le futur de l’humanite il ne sera pas guaranti sur Mars ou dans ce systeme qui va commencer a mourir dans 4 milliards d’annees. Donc il faudra viser beaucoup plus loin dans d’autes systemes solaires! Ce qui veut dire des vitesses de voyages dont on est tres tres tres loin. Le systeme le plus proche est Alpha Centauri a +4 annees lumieres et on ne sait meme pas s’il y a des planetes qui vaillent le cout du voyage!

    • Eric dit :

      Lol. Dans quatre milliards d’années, il n’y aura plus d’humanité depuis longtemps : la durée de vie d’une espèce n’est que de quelques millions d’années, la nôtre ne fera pas exception. De toutes façons, et quoiqu’il advienne du réchauffement climatique d’origine humaine, la planète sera devenue inhabitable pour toute espèce évoluée dans huit cent millions d’années environ à cause de l’augmentation de la luminosité solaire et de l’arrêt du cycle du carbone. A notre échelle de temps, coloniser Mars ou d’autres mondes du système solaire n’est donc pas un si mauvais calcul, avant d’aller plus loin…

  11. revnonausujai dit :

    taille des carottes ou calibre des patates ? vous êtes bien médisant, la vraie priorité, c’est la courbure des bananes, important ça, la courbure des bananes !

  12. lxm dit :

    Créer une base habitée autonome représente peut-être le plus grand défi de l’humanité, car cela touche à de multiples domaines, on parle là de défi analogue à tenter de s’approcher du mouvement perpétuel.
    En fait je m’en fiche un peu de l’aller-retour éclair sur Mars. Il est bien plus intéressant d’avoir une base permanente sur la Lune ou dans l’espace. Je pense prioritairement en terme de structure, de fondations, qui feront que l’humanité ne pourra plus revenir en arrière, ne pourra plus s’effondrer. Je reste sidéré que l’ONU ne s’y intéresse pas et ne soit pas lanceur de projet fédérateur au niveau de l’humanité.
    On sait que les vikings avaient atteint l’amérique du nord avant christophe colomb, on sait aussi qu’il y avait eu une expédition allemande vers l’amérique financée par les portugais, mais ces derniers n’ont pas jugé rentable de coloniser l’amérique du nord et ont rangé leurs cartes dans leurs coffres, mais colomb a été immédiatement suivi d’une colonisation et d’un appel à la victoire, alors on s’y est accroché, malgré les épreuves, les maladies, les catastrophes, les colonies sombrèrent souvent mais la tenacité de celles qui survécurent permit le développement d’une amérique qui devint le symbole de la liberté, absorba les « déchets » de l’europe, ceux qui n’y avaient plus leur place, ceux qui ne faisaient pas partie des cercles, des réseaux, ceux qui étaient trop connotés, ceux qui avaient un passé » criminel, ceux qui étaient trop pauvres et plus rien à perdre, ceux qui n’avaient pas la bonne religion ou pensée. Et là maintenant que la planète s’unifie, et que censure et espionnage de masse opèrent, où vont aller les refusés du système si ce n’est dans l’espace et peut-être d’autres mondes ? Pendant que la Terre se renfermera, d’autres mondes humains peut-être éclaireront la galaxie.

    • dolgan dit :

      Les réfusés ne quitterons jamais la terre en masse. sauf à révolutionner les bases de la physique actuelle (qui n’expliquent pas tout, mais qui est quand même bien solide).
      .
      ça coute trop cher en énergie de monter 1 kg de barbaque. L’éventuelle colonisation se fera forcément par de petits effectifs de population (avec des gamètes plein les valises pour assurer la diversité génétique).
      .

  13. Thaurac dit :

    Hauteur et largeur des wc aussi, faut bien qu’ils justifient leurs salaires…;)

  14. tito dit :

    Y en a encore qui croient que les usa sont allés sur la Lune en 69…la crédulité des gens!
    Avec leur Rover magique qui ne peut même pas entrer dans le module lunaire ? Et qui roule avec un moteur à batterie qui fonctionne sans oxygène (puisqu’il n’y a pas d’atmosphère) Et l’ordinateur de bord 10 fois moins puissant qu’une game-boy ?
    Incroyable, vraiment!

    • Péplum dit :

      La seul voiture de l’univers qui se monte en tirant sur la languette. ^^ IKEA a tout pompé!

    • Frédéric dit :

      Second ou troisième degré ? J’espère que c’est de l’humour car sinon je douterais de votre éducation. Et les rovers chinois et soviétiques sur la Lune et Mars, ils roulent comment d’après vous ? Et vous n’avez jamais vu comment la jeep lunaire était plié dans le module ? Au fait, quel puissance avait les ordinateurs servant à la conception de la bombe A en 45 ? Et celle des missiles nucléaires français de première génération ? Bref, vous ne faites pas rire avec ses stupidités.

    • Eric dit :

      Fabuleux. Je savais bien qu’il y en aurait un, tôt ou tard… je n’ai pas été déçu !
      Donc, les USA auraient claqué l’équivalent de 500 milliards de dollars d’aujourd’hui pour monter un canular que n’importe quel électricien, à vous lire, serait capable d’éventer ?
      Les 400000 personnes concernées de près ou de loin par le programme Apollo, dont 2500 rien qu’au centre de contrôle des vols de Houston n’auraient rien vu, rien su, rien suspecté ? Plus incroyable encore, ils auraient gardé le silence pendant cinquante ans ? Dans un pays où le président ne peut même pas bouger une oreille sans que la presse soit au courant ?
      Et les russes, qui dépensaient alors des milliards de roubles pour surveiller tout ce qui se passait chez leur ennemi numéro un n’auraient rien su non plus ?
      Concernant le Rover, il n’entrait pas dans le LEM, mais était fixé sur les flancs de ce dernier : aucun problème, avec une masse de 200 kg par rapport au 15 tonnes à pleine charge du LEM ! Et les batteries qui alimentaient ses quatre moteurs fonctionnaient au zinc-argent.
      L’ordinateur « moins puissant qu’une Game Boy » était néammoins nettement plus sophistiqué que celui dont disposaient les américains (et les soviétiques) pour construire la bombe atomique dans les années quarante… et il a bien suffi (de même que ses équivalents russes) pour envoyer des hommes dans l’espace. Et les ramener en vie.
      Autres questions ?

    • Thaurac dit :

      Qu’est ce que tu es fortiche, et donc, tous les uatres, savants sont des cons, dis moi de quelle école tu sorts , elle doit valoir le coup (d’oeil) 😉
      Et dire que des comme ça, on en trouve de plus en plus, effet secte gourou sur esprit faible, ou intellect, ou souvent les deux!

  15. Dede dit :

    Personne n’a un pote extraterrestre qui fait du blablaspace. M envoyer ces coordonnées serai cool

  16. PeterR dit :

    Un petit hors sujet … quoi que !
    Donc il y a 50 ans on a marché sur la lune. 50 après, en 2019 donc, on n’est toujours pas capables de synchroniser 2 lampes situées à 200m l’une de l’autre. Encore expérimenté hier soir. Arrêté au feu rouge, feu passe au vert, je démarre normalement et le feu suivant passe au rouge avant de l’atteindre. Même chose au moins à 3 reprises sur moins d’1km. Et on nous parle de pollution, de particules fines, de déficit et debalance commerciale, etc …
    Avant d’aller sur la lune commençons à nous occuper des choses simples.

  17. Breer dit :

    Et ouais, il n’y a que dans les films utopistes de SF, (et encore..) que l’on voit les nations s’associer pleinement (financièrement, technologiquement et humainement) pour l’exploration spatiale. Chasser le naturel … et il revient au galop : rivalités, compétitions, (qui à la plus grosse … fusée)
    Et sur un autre plan ces milliards envoyés en l’air (concrètement parlant), ces pays ne devraient ils pas les utiliser pour nettoyer notre propre planète (dépollutions, déplasticage des océans, ramassage des milliers d’objets en orbites (ils attendent qu’une de leur fusée pète à cause d’un de ces déchets matériels avant de réagir), recherches de technologies de captations des eaux de pluies des énergies (éclairs etc…) etc… L’homme ira a sa perte juste parce que son égo est insatiable et démesuré…

  18. Thaurac dit :

    Je ne sais plus qui a dit « l’avenir de l’espèce humaine est dans les étoiles », mais voyant l’allure où la terre se dégrade, ou les heurts entre terriens sont de plus en plus nombreux, mieux vaut effectivement, essaimer ailleurs…

  19. Clavier dit :

    Trump qui est d’abord un businessman va laisser la course à l’Espace aux privés……qui vont probablement se ramasser vu que cela ne rapporte pas grand chose …..
    explorer notre proche banlieue serait plus profitable

  20. Ysgawin dit :

    Mais pourquoi se concentrer sur les états ?
    Pour moi, un « allumé fanatique » comme Elon Musk a toutes les chances de damer le pion à beaucoup…
    Pourquoi ? Simplement il a des moyens financiers plus importants que bien des états, et c’est SON fric ! Pas celui des contribuables/électeurs, pas celui des actionnaires, juste le sien. Donc il peut se permettre de prévoir des vrais planifications à 10-15-20 ans, ce que des politiques (pour qui la longueur d’une échéance se mesure à la prochaine élection) ne peuvent pas faire.
    Alors Elon, fais la péter ta Big Fucking Rocket !!!

    • Thaurac dit :

      120 millions de dollar !!! la fusée, le satellite et le robot lunaire que la chine vient de lancer aujourd’hui ( réussite de la mise sur orbite initiale)
      Il y a des questions à se poser!

      • Thaurac dit :

        Pardon, l’Inde , qui vient de réussir le lancement et mise sur orbite de son module…Pas la chine.

  21. Fralipolipi dit :

    Je n’ai rien contre le fait de chercher une nouvelle arche de Noé ailleurs, au delà de l’atmosphère, au cours des quelques centaines de millier d’années que le Soleil nous accordera … sachant que nous auront fini d’essorer les ressources de la planète bien avant cette échéance.
    Mais avant d’évoquer cela, il me semble utile de faire un petit bilan carbone sur la conquête spatiale !?!
    .
    Il ne sert à rien de multiplier les lourdes missions inutiles (= celles qui ne servent que la gloire patriotique et les concours de kiki) si c’est pour faire fondre encore un peu plus vide la banquise sur laquelle survit l’Humanité !!!
    .
    Lancer un satellite en géostationnaire, ou au point de Lagrange, oui c’est utile.
    Mais mettre des centaines de tonnes en orbite pour (re)faire marcher sur la Lune, un Américain, puis d’autres centaines, pour y faire marcher un Russe, puis à nouveau quelques centaines pour y faire marcher un Chinois … c’est complètement inutile et couillon.
    .
    Faisons une mission internationale unique et raisonnée (comme l’ISS), ou bien ne faisons rien du tout !
    .
    Par ailleurs, si un jour nous finissons par maitriser un process industriel tel que la « fusion » à grande échelle (ce qui serait génial pour limiter les rejets de CO2 dans l’atmosphère), … comme ce n’est pas pour demain loin s’en faut, alors il sera toujours temps de développer un programme d’exploitation de l’He3 de la Lune.
    .
    Mais avant cela, le bilan carbone dit « NIET » à tout trafic superfétatoire dans l’espace, … et a fortiori sur la Lune !
    .
    D’autant plus que nous avons déjà des tas de problèmes à gérer sur notre bonne vieille Terre, pour lesquels les fonds investis dans les concours de zizis lunaires seraient tellement plus immédiatement utiles … comme les problèmes d’approvisionnement en eau potable dans les mégalopoles en Inde (pour ne citer que cet exemple).

  22. Frédéric dit :

    Le souci est que justement, on ne consacre pas assez de ressources a l’exploration de notre univers !!! On dépense plus par habitants en cigarettes qui nous tuent que pour la recherche !

    • Thaurac dit :

      Mais le fric des clopes va aussi à la recherche!
      On dépense autant à réparer le vandalisme de pseudos manifestants, des soirée festives des racailles…..du trafic de drogue encouragés par els acheteurs, souvent bobos qui voudraient d’ailleurs le légaliser ( donc, t’as bu un pastis, t’es un tueur, tu es sous psychotropes puissants ( hé oui le principe actif est multiplié plusieurs fois et plus actif que celui des années 68) avec une durée plus longue dans le sang et des bulles dans la tête ( avec pertes de neurones irréversibles), tu ne risque rien, parlons même pas d’emmerder les fumeurs, ce sont les mêmes qui réclament!
      On marche sur la tête et on dévoie la notion de liberté
      Arrêtez d’enfumer les fumeurs!

  23. Plusdepognon dit :

    Il y a aussi le projet Artemis (USA):
    https://www.lesechos.fr/amp/1039805