Selon les propos de M. Macron, la construction d’un nouveau porte-avions n’est pas forcément garantie

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

76 contributions

  1. MD dit :

    Pour l’instant, l’ennemi N°1 du porte-avion reste donc le sous-marin, et c’est déjà beaucoup .

    • Galopante dit :

      l’ennemi N°1 n’est pas Trump ? Il insulté la France il y a trois jours.
      Bon la relation entre le maitre et valet n’est pas facile à supporter.

  2. Leum dit :

    L’A2/AD a bon dos.

    Les porte avions ont bénéficié d’environnement incontestés ces dernières années mais cela n’a pas toujours été le cas, la Deuxième Guerre Mondiale a vu de nombreux porte avions détruit… Leur pertinence leur a cependant permis d’être toujours en usage aujourd’hui car:

    1) On s’affranchit de devoir demander l’autorisation d’utiliser des bases, la Souverainté soi disant si chère au président.
    2) c’est un aérodrome militaire fortement défendu ET mobile, sa survivabilité reste donc supérieure à celle d’une base au sol.

    Bref le Président a clairement raté une allocution qui commençait bien….

    • Tintouin dit :

      Vous parlez de l usage aujourd’hui du porte avions. Macron doit decider de notre defense dans 20 ans. Que seront alors les evolutions des armements ? Les porte avions ne seront ils pas alors surclassés ou rendus trop vulnerables par des nouveautés technologiques?
      Macron a donc raison de prendre le temps de poser les choses avant d engager les 5 milliards d euros de sa construction.

      • Pierrot dit :

        Tintouin, vous êtes né de la dernière pluie? Ça ne fait pas 20 ans que vous entendez parler de la nécessité du PA2, puis de la succession du CDG??? Dans 3 ans, la situation sera la même, les mêmes abrutis nous diront « oh mais 4 à 5 milliards, c’est beaucoup, il faut réfléchir un peu avant d’engager cet argent ».
        Quant à ne pas construire aujourd’hui ce dont on pense avoir besoin demain par crainte qu’après demain, quelque chose sera mieux… C’est le meilleur moyen de ne jamais s’équiper.

  3. florifly dit :

    être réalistes mais ambitieux: traduction comme construire un nouveau PA sans un rond!
    De plus nous avons perdu nos capacités de développement nucléaire depuis la vente d’Alstom à GE mais de tout façon tous nos experts du Charles de Gaule sont partis à la retraite..
    Et les catapultes seront-elles également américaines?
    Sans parler que le seul chantier naval qualifié est depuis devenu italien..
    Et où sont passé les études franco-britannique à plus de 200 millions?
    Bcp de challenge en vue pour un nouveau PA vers 2050!

    • Neft29 dit :

      Les réacteurs K15 présents sur le porte avion français sont conçus par TechnicAtome (ex Areva TA) soit une société avec des actionnaires purement français (CEA et EDF). Donc, logiquement, nous n’avons pas perdu nos capacités de développement/conception nucléaire.
      Alstom ne fournit que « les compresseurs servant à refroidir le bord » (cf. http://www.opex360.com/2014/05/09/qui-fournit-les-turbines-des-marins-nucleaires-de-la-marine-nationale/).
      Par ailleurs, Thermodyn (filliale de GE) fournissait déjà les turbines des réacteurs avant la revente d’Alstom à GE. De plus, ces turbines ont été produites en France.
      Je ne vois donc pas en quoi la vente d’Alstom à GE a impacté nos capacités de développement/conception nucléaire.

    • Frédéric dit :

      @Florify : Non, No et Niet. Marre de cette rumeur malveillante totalement infondée. Les capacités de propulsion nucléaire navale N ONT PAS ÉTÉ VENDU. Il s’agit d’un domaine de souveraineté nationale et elles restent bien exclusivement sous autorités française !

      La société qui les conçoit s’appelle aujourd’hui TechnicAtome qui est une société anonyme dont le capital est détenu à hauteur de 50,32% par l’APE (Agence des Participations de l’Etat), 20,32% par NAVAL Group, 20,32% par le CEA (Commissariat à l’Energie Atomique et aux énergies alternatives) et 9,03% par EDF (via EDEV).

      https://www.technicatome.com/FR/accueil-220/actionnariat.html

    • Hollender dit :

      Un  » challenge  » c’était un DÉFI avant que des ahuris comme toi décident d’imposer leur anglais de CM2. Connais tu la digèrent entre gang et gangue ?

  4. nimrodwing dit :

    C’est pourtant une nécessité aujourd’hui d’en avoir deux quand l’un est en cale sèche pour réparation ou mise a jour système, il faut qu’un second puisse prendre le relais en cas de besoin.
    Quand aucun ne peu prendre la mer, c’est une stratégie de force naval qui est plus que diminué.

    • Jo7677 dit :

      Oui mais Areva a été vendue par appartement. Quand on n’a pas le sous devant on investit dans les missiles et les télécoms et le petit matériel antichar , les mlrs et les canons. Les missiles nucléaires coûtent 0,2 % du PIB. Ils peuvent faire avec une autonomie de 500 km une synergie comme lanceur de cubesat. La Chine le fait avec un missile reconverti en lanceur.

      • Pierrot dit :

        Non. Areva n’a pas été « vendue ».
        La partie d’Areva (qui était un groupe) qui s’occupait de la conception et construction des réacteurs civils (AREVA NP) a changé d’actionnaire, passant de l’actionnaire « AREVA S.A » à l’actionnaire « Électricité de France », et changeant de nom à l’occasion pour (re)devenir Framatome.
        La partie gérant le cycle du combustible (AREVA NC) est devenue une entreprise indépendante sous le nom d’ORANO.
        Et celle qui s’occupait de la conception et construction des réacteurs militaires a changé d’actionnaires, et a repris son nom de TechnicAtome.

  5. Fralipolipi dit :

    Il est certain que les questions sont nombreuses.
    Et comme notre budget est contraint, nous n’avons pas le droit de nous tromper.
    Aussi, avant de choisir, il faut effectivement prendre en compte les menaces futures (aériennes ET sous-marines), les évolutions techno (dont les EMALS), les contingences industrielles & logistiques (propulsion nuke ou classique),
    mais il faut surtout en savoir un peu plus sur l’avion (et/ou le drone) futur embarqué, à savoir sur le programme FCAS.
    Si le FCAS se déroule bien et vite, il sera plus simple de lancer un nouveau PA.
    Dans le cas contraire, le lancement de quoique ce soit de nouveau pour l’aéronavale risque de trainer en longueur …
    .
    Mais ne nous leurrons pas. Si nous décidons de ne pas remplacer le PAN CDG, alors quoique nous fassions à côté pour compenser (+ de SNLE pour des tirs de MDCn en gros volume / + de SNA, mais avec des silos verticaux pour + de tirs MDCn / un porte hélico boosté, avec des hélico d’attaque ultra rapides, façon X3-Racer / etc …), cela coûtera difficilement moins cher que le PA lui-même,
    car le FCAS est un projet qui devra en tous les cas être mené de front, ne serait-ce que pour la seule AA.
    .
    Bref, nous avons beaucoup d’idées, beaucoup de capacités R&D et indus, beaucoup de besoins,
    … mais M. Macron nous rappelle une dure réalité : le budget est contraint.
    .
    Maintenant, c’est à lui à savoir orienter les priorités.
    Si la France le souhaite vraiment, elle peut évidemment disposer de 2 PAN tout neuf.
    .
    En cela, M. Macron aura-t-il plus de courage politique que ses 2 prédécesseurs ?
    L’évolution géopolitique des années 2020 pourrait ne même pas lui laisser l’occasion de le prouver,
    car il se pourrait bien que ce qui apparait comme une question aujourd’hui finisse par devenir une évidence en 2025.
    .
    Rappelons que malgré les évolutions de leurs propres missiles (hypervéloces, et ballistiques), malgré la modernisation annoncée (et avancée) de sa sous-marinade, la Chine, qui sait très bien que l’Occident n’est pas non plus en reste, a quand même décidé de disposer d’une flotte de 5 à 6 PA (tous de très gros tonnage, et les dernières versions avec propulsion nuke + catapultes).
    .
    Rappelons que l’Inde a également des projets ambitieux en terme de PA et d’aéronavale.
    Que le UK is back, avec 150.000 tonnes de PA dans sa marine.
    Que les US n’ont rien changé à leur projet de plein renouvellement des Nimitz (ils veulent même un PA de plus qu’avant).
    Que la Russie, malgré ses gros déboires en matière de PA, continue de manifester un intérêt appuyé sur ce type d’armement (au delà de la propagande Sputnikienne).
    .
    Aussi, lorsque l’on dispose d’un outils de puissance tel que le Groupe Aéronaval établi autour du PAN CDG, et qu’on en maitrise la pleine mise en oeuvre (lointaine et de longue durée) comme personne (hormis les US),
    abandonner et reculer lorsque tous les autres avancent … cela serait une débandade de 1ère catégorie … et nous serions repartis pour qques décades de bashing façon « surrender monkeys » bla bla bla … mais globalisés en plus à la Chine et la Russie.
    .
    Bref, comme le Pdt Macron a passé une nuit à bord du PAN CDG, espérons que dans ses songes il aura déjà entrevu l’avenir qui conviendra le mieux pour notre pays.

    • Amida dit :

      A mon avis, le développement d’une forte aéronavale basée à terre est plus importante qu’un successeur au porte-avion actuel. L’appareil successeur du Rafale, entièrement français, pèsera d’un poids plus lourd, stratégiquement et financièrement, qu’un nouveau porte-avion dans un monde saturé de missiles anti-navires. La France dispose de suffisamment de bases aériennes , en particulier dans le Pacifique, pour y transférer rapidement ou y baser cette flotte aérienne. Si l’argent devait manquer, c’est l’option la plus raisonnable.

      • Royal Marine dit :

        L’Aéronavale basée à terre… Ça s’appelle l’Armée de l’Air… Regardez les Anglais!
        Un monde saturé de missiles anti-navires? Mais c’est le cas depuis l’invention de l’Exocet et du Gabriel… Combien de PA coulés depuis?
        Transférer rapidement une flotte aérienne dans le Pacifique? Mais à quel prix? Dans quels délais? Rien que pour les autorisations de survol et de poser, je vous dit pas le bazar! Rappelez-vous! Campagne du Kosovo. L’A.A. a mis plus de 3 semaines pour avoir l’autorisation d’utiliser une piste italienne… Pourtant membre de l’OTAN! Le PA était dans l’Adriatique en 4 jours…
        Alors pour le Pacifique…

        • Plusdepognon dit :

          D’un autre côté, nous n’avons pas les moyens de faire régner l’ordre et la loi sur notre propre pays et les multinationales font leurs courses et échappent aux impôts, affamant un Etat qui est de plus en plus considéré comme un rapace par son peuple. Nous aurons les mêmes problèmes que le Mexique: les armes circulent partout et le fric est la plus haute valeur de notre société. Avec les magnifiques résultats obtenus depuis le premier choc pétrolier en 1973 par notre élite politique, que le monde entier ne nous envie pas, et de tels citoyens… inutile de se dire que nous irons guerroyer de l autre côté du globe. Nous allons être occupé à la maison. Si elle s’écroule pas…

          • Royal Marine dit :

            Même si l’on doit guerroyer à la maison, le PAN a son utilité… Plus que l’A.A., dont les bases seront attaquées ou empêcher de fonctionner…

        • Amida dit :

          Ben non… On sait ce que les Japonais, par exemple, ont fait avec leur aéronavale basée à terre: destruction du Prince of Wales et du Repulse (1941), bombardement de Darwin, participation majoritaire aux combats des Salomons, des Mariannes, participation essentielle aux combats autour de Taïwan et du Japon (1945)… Vous admettrez que le monde est plus fourni en missiles anti-navires depuis la mise au point du Gabriel et de l’Exocet (fin des années 60), et depuis la première intervention du Styx au large d’Alexandrie (1967). Si la France possédait une flotte d’avions d’attaque navale à longue portée (basée sur le Falcon, par exemple), il ne faudrait guère que 48 heures pour la transférer vers ses îles des Caraïbes, puis vers la Polynésie, afin de s’opposer à toute tentative d’agression. (L’un ou l’autre des pays d’Amérique centrale donnera bien une autorisation de survol, sinon, les USA.) 4 jours pour gagner l’Adriatique, à quelques centaines de kilomètres, donc un mois pour gagner la Polynésie…? Dans ce cas, un porte-avion n’est qu’une force de reconquête. La France a des îles un peu partout, qu’elle les utilise.

  6. Blaireau dit :

    Macron a raison: un PA coûte cher. De plus, n’en n’avoir qu’un n’a guère de sens: que fait-on quand il est « arrêté »? On demande un armistice aux uns et de l’aide aux autres (sans être un vassal)? Un PA est-il si utile si on n’a pas de politique étrangère trop ambitieuse, si notre ZEE ne mérite pas un tel effort et si la sécurité des routes maritimes n’est plus notre affaire?

  7. Parabellum dit :

    Ou en sera la technologie dans quinze ou vingt ans ? Ou en sera le monde ? Ne vaut IL pas mieux penser et construire des sous marins armes de divers missiles et de drones intercontinentaux…francais! On semble estimer que 4 milliards c est cher mais on balance combien dans des aides sans fin aux illégaux et à divers gaspillages comme les portiques de l euro taxe abandonnée avec un milliard d indemnité …la cour des comptes montre tous les ans ces gachis …et on a fait cadeau de 22 milliards aux riches sans aucun retour puisque le chômage est permanent la croissance zéro et l inflation rogne le pouvoir d achat…après les attentats il fallait faire une souscription defense pour re armer…le pays aurait compris.le blabla européen n a pas de réalité Merkel est finie et may sans doute aussi…repensons complètement La Défense nationale.

  8. le nouveau dit :

    Question, si les autres puissances militaires, UK, Russie, Chine etc n’ont pas construits de porte avions nucléaires comme le CDG ou ceux de l’Us Navy, c’est faute d’en maîtriser la technologie ou c’est juste par ce que d’autres choix leur paraissent plus pertinent par rapport à leurs enjeux, besoins etc…
    Si c’est la deuxième option qui est la bonne, pourquoi se gargarise t’on d’être les seuls à posséder quelque chose que tout le monde , j’entends les autres grandes puissances, peuvent avoir quand ils le veulent.

    • Nike dit :

      Bonne question, Il me semble que les russes mettent le paquet sur les sous marins, Comme ils ont un budget limité ils ont fait un choix, c’est une stratégie decalee par rapport aux US, la Chine, l’Inde l’UK. Nous on veut tout faire, mais on a un budget qui reste très limité, du coup on a un porte avion 6 mois par an, etc… Il faudrait peut-être se concentrer sur certains domaines, et « laisser » les autres à d’autres pays européens.

    • Amida dit :

      Les Russes se sont posés la question dans les années 50. Avons-nous besoin d’une flotte de haute mer puissante (porte-avion, successeurs aux cuirassés de la classe Petropavlovsk, croiseurs de la classe Sverdlov, grands destroyers, sous-marins océaniques)? La réponse a été: pour défendre les côtes de l’URSS, les vedettes, les mines, les sous-marins, l’aviation et les missiles anti-navires suffisent. C’est plus tard, près la chute de Khrouchtchev, que la marine soviétique a pris son essor.

  9. Clavier dit :

    On aura un successeur au CDG et en même temps…… sans doute pas….!

  10. diego48 dit :

    Dans trois ans et quelques, Macron (je l’espère) ne sera plus là, peut-être s’en doute-t’il, aussi cette problématique à moyen long terme ne l’intéresse que très peu (après mois le déluge) . Il n’empêche qu’un vrai chef d’état, un vrai, ne doit pas se préoccuper de son propre avenir, mais prévoir pour l’après, surtout en tenant compte de la « surface » à défendre de la France, Atlantique, Indien et Pacifique sans compter la Méditerranée probable source de gros problème à notre proximité.
    Deux PAA sont nécessaires en permanence plus un en maintenance. Avec ou sans alliés, il nous les faut complétés par des unités porte Hélicoptère …

  11. f.duchamp dit :

    La Guerre c’est aussi le bleuf; dire la main sur le coeur à la face du pays et donc de l’europe et du monde qu’on réféchit, qu’on hésite, qu’on prendra la décision plus tard, c’est une erreur ; il ne faut pas étaler face aux puissances à risque le moindre doute, il faut convaincre quitte à mentir car en face c’est ce qu’elles font. Et les réflexions de faisabilités, on les fait dans dans des espaces protégés, avec le tampon Secret Défense pour tout ce qui pourrait en sortir.
    La guerre et sa préparation sont des sujets trop sérieux pour les confier à des amateurs immatures et inexpérimentés.

    • v_atekor dit :

      Tu sais, si la France lance la construction d’un PAN, ça va finir par se savoir, et le temps de construction ne sera pas à ce point raccourci que la Chine et la Russie seront surprise par sa présence opérationnelle…

    • Carin dit :

      À f duchamp
      Vous savez que des avions de renseignements russes survolent en toute légalité la France une fois par an?
      Nos alliés aussi ont ce droit… et nous faisons la même chose! Alors dès la réservation du bassin de construction et de l’entreposage des premiers outils/matériels, le monde entier saura que la petite France construit un PAN.

  12. Berkut dit :

    Autant avoir des aéronefs sur un navire à pont plat de bonne dimension me paraît constituer une combinaison intéressante pour bon nombre d’opérations, autant s’accrocher à l’idée d’un ou deux escadrons d’avions supersoniques catapultés depuis un bateau autrement plus gros, cher, donc stratégique et de plus en plus difficile à défendre me semble constituer une véritable impasse. Je comprends parfaitement pourquoi les Ukrainiens, Polonais et Baltes n’avaient aucune envie de voir des Ka-50/52 ou des Mi-28 basés sur le « Sébastopol » ou le « Vladivostok », leur passer sous le nez, mais je mesure tout autant le ridicule d’un PA pour l’Afghanistan : le besoin de traverser le Pakistan (pas toujours forcément d’accord à l’avenir ?), de se faire ravitailler en Buddy-Buddy ou par des tankers USAF ou de l’armée de l’air, pour au final quelques dizaines de minutes de « Playtime » au-dessus de la zone, avant de revenir se poser au beau milieu de la mer (surtout pas trop près des côtes : le Zodiac de l’USS Cole était aussi une forme de « déni d’accès »). On peut imaginer des VTOLS, pilotés ou non, des avions légers pour l’anti-guerilla, des tremplins, des choses novatrices et d’autres toutes simples, mais en tous cas, il est indéniablement nécessaire de se reposer la question de la raison d’être de l’aéronavale, et donc de sa définition, notamment son rôle « stratégique » que la Marine pourrait tout à fait conserver, mais autrement qu’à travers elle.

    • Pierrot dit :

      Il n’y a aucun* escadron d’avions déployés sur le PAN. Il y a des flottilles (11F, 12F, 17F).

      * sauf le Caracal CSAR du 1/67 Pyrénées…

  13. wagdoox dit :

    encore une façon de faire du en même temps de la part de banane 1er (le petit frère de cerise de chez groupe AMA. )

  14. ULYSSE dit :

    Ouf! Enfin une parle de sagesse. Plutôt que de foncer tête baissée sur le choix de la construction d’un nouveau porte-avions, reflchissons d’abord sur sa pertinence par rapport à ses missions, son coût, l’évolution de la menace et des technologies.
    Enfin une parole de bon sens sur ce sujet.
    Ce serait intéressant que les résultats de cette étude soient communiqués au parlement.

  15. Alain d dit :

    Mais enfin, un missile balistique, comme un obus, peut très bien avoir une phase terminale guidée par des ailettes et des capteurs embarqués. Et la taille d’un porte-avions et d’un un char ne sont pas comparables, ni même la manœuvrabilité, :>)) et l’énergie et la vitesse par un missile balistique du type DF-21 ne sont pas plus comparables avec les données d’un obus de 155 mm.
    Des obus guidés sont aux catalogues de Nexter et Thales. Pas si éloignés du MMP, sans balistique, mais avec propulsion continue jusqu’à l’objectif.

    • MD dit :

      La précision des futurs missiles balistiques va sourdement s’améliorer. Mais la défense anti-missiles balistiques aussi, même si le problème n’est pas simple.

      • Alain d dit :

        @MD
        C’est une évidence !
        Donc il faut que nos armées s’équipent, mais quand je constate à quel point l’évolution de l’Aster30 traine, j’ai quelques sérieux doutes.
        Idem sur les radars TLP, sujet que j’ai abordé il y a peu.
        Parce qu’il faut être équipé à temps !
        J’entend souvent parler du coup d’avance, dans ce domaine nous sommes en retard.
        Ce qui nous coute certainement quelques marché à l’export, donc une perte de croissance bien utile au financement.
        On marche sur la tête !

    • Montaudran dit :

      Le problème de la tête d’entrée n’est pas la manœuvrabilité mais la détection de l’objectif.
      Ce type de têtes très nettement hypersoniques (ce qui est sa plus valus) peuvent-elles avoir des détecteurs aptes à l’amener sur une porte avion qui peut se balader à 50 km/h si il a détecté l’arrivant.
      Je songe à l’ionisation entrainé par l’entrée à très grande vitesse dans l’atmosphère.

  16. Albatros24 dit :

    D’une manière générale, les propos de Monsieur Macron n’apportent aucune garantie en quoi que ce soit

  17. Niko dit :

    Rien qu’avec la fraude fiscale d’une année on se paye 12 porte-avions nucléaires, et sans toucher à la protection sociale. Comme quoi on a la puissance qu’on mérite.

  18. kakane57 dit :

    4 milliards représentent effectivement un montant important mais rapporté à la durée de la construction, cela représente environ 400 millions par an en crédits de paiement soit 20% du coût annuel de la seule prise en charge des mineurs non accompagnés qui empoisonnent quotidiennement nos vies.
    Etre président et chef des armées imposent des choix….

  19. AFP dit :

    je m’étonne toujours de la naïveté de nos militaires qui croient tout ce que les politiques leur disent…

    • MD dit :

      Les militaires ne sont pas si naïfs que cela et , à mis à part quelques jeunots ainsi que quelques admirateurs béats de tel ou tel beau parleur , cela fait longtemps qu’ils ne croient rien du tout de ce que tous les politiques peuvent leur promettre. Malheureusement, ils n’ont pas leur mot à dire, et les autres en profitent.

  20. Lassithi dit :

    Allez, dans trois ans le dernier de la dynastie europeiste sera retourné chez Rotschild.
    Une nouvelle dynastie verra le jour sur des bases proches du CNR.
    Le France fera ce qu’elle a toujours fait, retrouver sa souveraineté et ainsi ce redonner un projet et sauvegarder ses intérêts. Elle reprendra aussi ce qui a été bradé à des puissances étrangères, Alstom et Saint Nazaire en premier lieu.

  21. Gander dit :

    J’imagine que ça doit sérieusement gratter le cu. De nos amis matafs… en même temps depuis le temps que le biffin vous réduit à des chauffeurs de LEURS BPC… fallait s’y attendre… la marine ne sert à rien à part nous transporter, tout comme l’armée de l’air… et encore… l’ALAT est championne du monde… bref vive l’in-terre-armée !!

  22. Lagaffe dit :

    La multiplication des capacités sous-marines (sous-marins, drones) et des mines, l’extension de la portée et de la précision des torpilles et des moyens de détection, la création de missiles hypersoniques ou balistiques anti-porte-avions… il est temps de se poser des questions et d’évaluer les risques et les coûts par rapport aux avantages d’un groupe aéronaval (porte-avions et son escorte).
    Il ne faut pas oublier ou sacrifier non plus les autres besoins de la Marine nationale.

  23. MP3 dit :

    Les logiques A2AD sont toutes aussi mortelles pour les avions.

  24. MERCATOR dit :

    @diego »l’intéresse que très peu (après mois le déluge) . Il n’empêche qu’un vrai chef d’état, un vrai, ne doit pas se préoccuper de son propre avenir, mais prévoir pour l’après, »

    On a toujours tort de penser que les autres partagent nos propres insuffisances, qu ‘est ce qui vous autorise de penser que Macron malgré ses erreurs est un médiocre , qui n’a pas le sens du devoir ? eh bien moi, je pense qu’un homme qui gagnait deux millions d’euros en ne faisant pas grand chose chez Rothschild , a comme ambition autre chose que de faire du fric comme la très grande majorité de ses prédécesseurs et de ses concurrents à la dernière élection, c’est le seul qui n’en avait pas besoin, cela ne vous est pas venu à l’esprit qu’il avait le sens de l’État, pardonnez mon blasphème d’évoquer ces notions surannées !

    • hum dit :

      et avec un tel salaire, faire une déclaration de patrimoine de 237000 euros
      https://www.lopinion.fr/edition/politique/patrimoine-d-emmanuel-macron-trois-zones-d-ombre-119398 !
      ben dis donc, soit c’est un bon menteur, soit c’est un très mauvais gestionnaire; comme tu veux , tu choises !

    • Posteur dit :

      * qu ‘est ce qui vous autorise de penser que Macron malgré ses erreurs est un médiocre , qui n’a pas le sens du devoir ? *
      .
      Parce que son bilan pour l’instant est foireux,parce qu’il sort du même acabit que les précédents présidents,qu’il sort de Rotschild,car c’est un hypocrite et une personne qui ne réfléchit pas avant de parler et d’agir,parce que il est arrogant,fait des actions stupides comme supprimé 5 euros d’APL alors que l’AME coûte chère,que des multiples députés et sénateurs sont là en surnombres et surpayés ?
      .
      Voila ce qui me fait dire qu’il n’a pas le sens du devoir et encore moins des priorités.
      .
      *a comme ambition autre chose que de faire du fric comme la très grande majorité de ses prédécesseurs et de ses concurrents à la dernière élection, c’est le seul qui n’en avait pas besoin, cela ne vous est pas venu à l’esprit qu’il avait le sens de l’État, pardonnez mon blasphème d’évoquer ces notions surannées !*
      .
      Il n’est pas là que pour le fric mais aussi là pour détruire le pays et ce qu’il est,et ça ses années au gouvernement l’ont bien prouvé lui et ses potes du PS,UMP et de Rothschild.
      Alors on essaye de défendre son gourou ?

  25. defclaude dit :

    « Est-ce que c’est cet équipement qui est la meilleure réponse ou est-ce qu’il faut d’autres types de réponses?a demandé le chef de l’Élysée.

    c est vraiment different à la télé ou il dit : »« Est-ce que c’est cet équipement -et avoir en effet un deuxiéme porte avion – qui est la meilleure réponse ou est-ce qu’il faut d’autres types de réponses?

    retirer des mots et ça veux plus dire la même chose faut faire attention.

    • defclaude dit :

      en faite pour être plus précis dans mes dire c est sur le deuxième porte avion qu il dit faut réfléchir. en oblitérant une partie du texte le journaliste crée une suspicion qu il n’a pas lieu d’être sur le fait d avoir au minimum 1 pa .

  26. couze dit :

    Ce qu’on oublie souvent sur ce sujet du porte avions , cet celui des avions. En effet dans 20 ans le Rafale aura fêté ses 50 ans … Quelle est l’utilité d’un porte avions rutilant si le groupe aérien est obsolète. Il faudrait impérativement développer les deux projets en parallèle , mais je pense sincèrement que la France n’aura plus les moyen de développer un avion embarqué d’autant que plus la série est petite plus le cout est élevé. cela vaut il la peine de développer une série d’avion pour 30 exemplaires , il y a d’evidence un effet de seuil a ne pas négliger.
    Je sais que je vais me faire incendier , mais je trouve le projet Britannique bien plus cohérent , des porte avions « low cost » de gros tonnage sans complications ( brins d’arrêts – catapultes ) des avions modernes , et une grande polyvalence de ces navires, bien adaptés aux contraintes financières de puissances moyennes. L’avantage du F 35 B c’est aussi sa polyvalence entre Armée de l’air et Marine. quoiqu’on en dise les British ont bien pensé ces portes avions et la polyvalence de leur flottes embarquées. Encore faudrait-il mettre de coté l’orgeuil national , acheter des F 35 et arrêter le baratinage de la soi disant indépendance de la défense Francaise.

    • Carin dit :

      À couze
      Le problème de vos anglais c’est qu’ils n’ont pas les moyens de s’offrir des F35b, et que ce sont les américains qui vont équiper les deux porte-avions anglais!! Mais seulement en cas de besoin… ce qui veut dire que ces deux bateaux anglais ne seront utilisés au feu que par les ricains, le reste du temps il n’y auras pas d’avions à bord, et ils passeront leur temps à quai!

    • Posteur dit :

      * mais je pense sincèrement que la France n’aura plus les moyen de développer un avion embarqué d’autant que plus la série est petite plus le cout est élevé. *
      .
      De quoi vous parlez ? La production Rafale C,B et la même que celle du M,le M ne fait pas à part,un Rafale M ou B et C ça compte pour un Rafale construit,ça ne change rien à l’effet de série si vous construisez uniquement 10 rafale M au lieu de 10 Rafale C.
      .
      * cela vaut il la peine de développer une série d’avion pour 30 exemplaires ,.*
      .
      Il y’a eu 58 rafale M de construit,pas 30 exemplaires.
      ;
      *Je sais que je vais me faire incendier , mais je trouve le projet Britannique bien plus cohérent , des porte avions « low cost » de gros tonnage sans complications ( brins d’arrêts – catapultes ) des avions modernes , et une grande polyvalence de ces navires, bien adaptés aux contraintes financières de puissances moyennes.*
      .
      Des portes avions « faible prix » ? Vous vous rendez compte que les portes avions « classiques » britanniques vont leurs revenirs très chère sur le long terme ? Le nucléaire est bien moins coûteux et prend moins de place que le fioul ou autre carburant fossile qui lui va vous faire dépendre du prix du baril,de sa faible endurance qui va vous forcer à vous ravitailler tout les 3-4 jours,le nucléaire vous offre une endurance de 3 à 7 ans et demi donc totalement libre d’être en mer sans arrêt sauf si manque de ration heureusement qu’avec du nucléaire ça vous fait gagner beaucoup de place donc permet de compenser.
      .
      Vous croyez qu’ont fait des portes avions nucléaires car « c’est cool » ? Vous croyez que les américains l’ont fait car « Nucléaire c’est trop bien ta vus ? » non ils l’ont fait car le nucléaire est le meilleur choix pour un appareil à tonnage très lourd.
      .
      De plus le Charles de Gaule est très polyvalent et il peut faire pas mal de chose,ce n’est pas juste un « porteur d’avion » faut vous mettre à jour.
      Ha et comparé le Royaume-Uni et la France à des puissances « moyennes »…
      Quelle blague..
      ——-
      * L’avantage du F 35 B c’est aussi sa polyvalence entre Armée de l’air et Marine. quoiqu’on en dise les British ont bien pensé ces portes avions et la polyvalence de leur flottes embarquées.*
      .
      Non non ils ont pris le F-35B car ils y étaient obligé,de base les portes avions étaient censés prendre des catapultes à vapeur pas des avions à décollage verticale ou atterrissage.
      De plus ce genre d’appareil est aussi très gourmand et ont une porté limité.
      Vous avez réfléchis avant de parler ?
      Les britanniques n’ont pas pensé long terme et ont vus sur le court terme,leurs portes avions et F-35B vont les ruiner financièrement sur le long terme et ils vont à nouveau regretter de ne pas avoir du CATOBAR et des avions apponteur.
      .
      * Encore faudrait-il mettre de coté l’orgeuil national , acheter des F 35 et arrêter le baratinage de la soi disant indépendance de la défense Francaise.*
      .
      Ha un troll belge,européen ou britannique.. alors, on n’a pas son propre avion nationale mais plutôt une merde étrangère ?
      Ha c’est con,en attendant l’indépendance nationale Française elle,elle à son propre avion,son propre porte avion qui peut allez partout et rester plusieurs semaines en mer sans revenir au port car « on n’a plus de fioul chef ça fait que quelques heures qu’ont est partis mais bon… »
      .
      IL y’a vraiment une grosse frustration chez les étrangers envers la France,et oui on peut faire tout tout seul les bons à rien.

  27. Schwarzwald dit :

    Si un porte-avion Nucléaire coute si cher, nous n’avons qu’à construire 2 porte-avions à propulsion classique …

    • tschok dit :

      Les PA à propulsion conventionnelle sont vraiment très dépendants de leur ravitaillement, et ça change tout.
      .
      En pratique, il fallait ravitailler tous les trois jours, pour les Foch et Clemenceau.
      .
      Aujourd’hui on parle de ravitailler tous les 7 jours, voire tous les 18 jours pour les PA britanniques (franchissement de 18.000 km sans ravitailler à raison de 1.000 km/j)
      .
      http://ffaa.net/ships/aircraft-carrier/pa2/pa2_fr.htm
      .
      http://www.aeronewstv.com/fr/industrie/aviation-militaire/3978-voici-le-tout-nouveau-porte-avions-hms-queen-elizabeth.html
      .
      Le fait d’en avoir 1 ou 2 ne change rien à ça. Quand votre PA conventionnel opère au bout du monde, faut lui envoyer le fioul au bout du monde tous les 7 à 18 jours. Donc c’est votre flotte de pétroliers ravitailleurs qui doit être plus nombreuse. Le nombre de PA c’est autre chose.

      • de couze dit :

        @ STAHL : Oui , cette idée serait bien plus appropriée , la France pourrait très bien construire des hybrides comme ont pu le faire nos voisins britanniques. On pourrait même imaginer l’achat de 60 F 35 B , pour les 3 navires avec inter opérabilité avec les 2 PA hybrides UK , et les America Class US. Mais bon quand vous verrez une cocarde Francaise sur un F35 , les poules auront des dents !

      • de couze dit :

        Le soucis pour la construction d’un PA à propulsion nucléaire qu’on imagine avec des catapulte Emals. Il faudra alors concevoir des réacteurs adaptés, et donc de conception nouvelle , car ceux des sous marins adaptés au CDG ne serait pas assez puissant pour faire naviguer un navire de 60 000 T ET surtout produire l’énergie nécessaire aux EMALS. Bref, c’est pas gagné , et pour tout dire, je pense que ça n’est pas possible dans l’état actuel des choses au vu de l’état de l’économie Française et des finances publiques. Je pense que l’ensemble de ces contraintes techniques ont été présentées au plus haut niveau, et je pense que d’ores et déjà l’Etat major sait que le CGD restera probablement le seul PA nucléaire Français. Et il est vrai qu’une coopération Indienne ou Brésilienne pourrait sauver in extremis ce futur PA , mais je n’y crois guère, ceci supposant un transfert de technologie dans des domaines très sensibles. Les futurs PA Catobar devront avoir une source d’énergie considérable , regardez l’évolution des puissances des réacteurs entre les classes Nimitz et les dernière classes G.Ford. Il y a fort à parier que la France avec le CDG vit ses derniers instants de nation déployant un PA catobar.

        • Posteur dit :

          Ha tiens encore un adepte du copié coller,vous êtes le successeur d’NRJ ? Ou juste un clown qui chiale face à la surpuissance française ? (allez on va répondre quand même un peu).
          .
          *Il faudra alors concevoir des réacteurs adaptés, et donc de conception nouvelle , car ceux des sous marins adaptés au CDG ne serait pas assez puissant pour faire naviguer un navire de 60 000 T ET surtout produire l’énergie nécessaire aux EMALS. *
          .
          Faux ils seront suffisant mais le CDG ou autre irait lentement,serait lent.
          De plus le CDG utilise des réacteurs de sous marins,en clair le successeur du CDG utiliserait donc les réacteurs des futurs classes de sous marins nucléaire français en bref ça n’est pas problématique le problème des réacteurs car raison de coût il utiliserait ceux dédié aux sous marins de quoi faire un petit effet de série (pour les fanatiques de cela).
          .
          *regardez l’évolution des puissances des réacteurs entre les classes Nimitz et les dernière classes G.Ford.*
          .
          Ce sont des portes avions qui font presque 2-3 fois le poids du CDG,c’est normal que leurs réacteurs soient bien plus puissant sans oublier le tonnage à pleine charge et le nombre de marins,ça fait beaucoup, heureusement que vous ne m’avez pas sortis qu’ils auraient du passer au fioul,leur PA n’aurait même pas tenue une journée,bref vous comprenez mieux pourquoi il n’y aura pas de fioul pour les prochains porte avions ? Car le poids ne fait qu’augmenter et le fioul,essence,pétrole montre vite ses limites et les anglais vont vite le voir sur le long terme avec leurs « classiques » contrairement au nucléaire qui n’a pas dis son dernier mot et déploie une énergie très puissance et là on n’est pas encore à la fusion. (bon c’est presque du fanatisme là).
          .
          Enfin bref là je vais supposer mais normalement ça doit être ça,si le problème est le manque de puissance il suffit de rajouter un ou deux réacteurs nucléaires K15 (au cas ou il n’y aurait pas de prochaine génération de sous marins ou pas d’amélioration du K15) ça reste de la supposition mais ça devrait être faisable et l’augmentation du tonnage compenserait la « place prise » par ces réacteurs supplémentaires qui prennent moins de place qu’une chaudière,moteur classique qui demande du carburant et qui lui prend beaucoup de place.
          Sinon on peut aussi équipés les BPC d’un réacteur nucléaire (leurs poids aussi augmente) pour compenser une unique utilisation d’un PA ou même « provoquer un effet de série ou réduction des prix » mais je pense que ça ne sera pas nécessaire et que il y aura une prochaine génération de sous marins nucléaire qui demandera surement un nouveau réacteur ou une « amélioration » ou qu’ajouter 1 ou 2 réacteur K15 suffira..

    • MD dit :

      Mais les moteurs d’un porte-avion à propulsion classique, si grand que soit ce dernier, seront-t-il encore capables de fournir toute l’énergie électrique et autre , pour lesquels les nouveaux porte-avions actuellement mis en service se montrent de plus en plus gourmands, notamment à cause des EMALs, mais aussi d’autres besoins qui sont en train de se profiler dans le futur?

      • de couze dit :

        Entre en Class Ford et un Class Nimitz , la puissance a été … Doublée. Les Emals à eux seuls demandent une énergie que seul le nucléaire peut produire. Les USA ont mis 20 ans a développer et mettre au point le Réacteur de l’actuel Ford , le réacteur A1B. Le développement d’un tel réacteur pour une seule unité n ‘est pas possible pour un pays comme la France. Les USA ont désormais une avance énorme, et la barre est très haute , seuls les chinois pourront peut être rivaliser. La France devra se rabattre sur des unités plus polyvalentes , les Anglais ont compris , et je pense que les Français au plus haut niveau aussi. Il n’est plus possible pour une puissance moyenne d’opérer des PA catobar avec la technologie contemporaine. On imagine mal revenir au technologies des années 50 : catapultes à vapeur , moteur diesel et avions 4 ème génération … Alors que la norme sera catapultes EMALS et brins d’arrêts a technologie avancée , avions 5ème génération , et canons laser … Ceux qui pensent qu’il y aura un autre PA nucléaire Francais , sont de doux rêveurs.

        • Posteur dit :

          *le réacteur A1B. Le développement d’un tel réacteur pour une seule unité n ‘est pas possible pour un pays comme la France.*
          .
          C’est pour cela qu’ont utilisent des réacteurs de sous marins question de coûts et du nucléaire civil qu’ont peut réutiliser par la suite dans nos centrales ou Areva contrairement aux américains qui utilisent du nucléaire militaire,finit les conneries sinon ?
          .
          *On imagine mal revenir au technologies des années 50 : catapultes à vapeur , moteur diesel et avions 4 ème génération … Alors que la norme sera catapultes EMALS et brins d’arrêts a technologie avancée , avions 5ème génération , et canons laser … Ceux qui pensent qu’il y aura un autre PA nucléaire Francais , sont de doux rêveurs.*
          .
          Avions de 4ème génération,catapulte à vapeur,années 50 ?
          Bon sang les trolls de bonne qualité se font vraiment très rares dis donc,on n’a juste des idiots maintenant.
          Quant aux armes lasers on n’y est pas encore totalement et leurs consommations ne demandent pas une puissance phénoménale surtout celui montrer par l’US Navy qui ne demander qu’un petit générateur électrique. (https://edition.cnn.com/2017/07/17/politics/us-navy-drone-laser-weapon/index.html)
          Vous vous tairez la prochaine fois au lieu de dire des conneries même si vous ne pouvez pas vous en empêchez.
          .
          Sinon vous êtes un bobo écolo ou anti nucléaire ou un autre clown belge,européen qui s’amuse à dénigré le matériel français pour dire autant de conneries par post ?
          Ca commence à pulluler ce genre de spécimens en ce moment… un peu comme les rats.

        • Royal Marine dit :

          A moins que vous, vous ne soyez privé d’un cerveau???
          Le problème des réacteurs nucléaires sur un PAN, c’est la puissance que ce bateau doit développer lorsqu’il est en zone de combat (puissance instantanée), parce que chauffage/climatisation, électricité pour le système de combat et les armes, propulsion, catapultes, ascenseurs, etc., …
          Sur le CdG il y a 2 chaudières, compte tenu de sa taille.
          Sur certain PAN américains il y en a eu jusqu’à 8. Si leur nombre doit baisser sur les nouveaux PAN US, parce qu’ils ont construit des chaudières plus puissantes, qu’est ce qui nous empêche de mettre 4 ou 6 réacteurs sur le futur PAN???
          Rien. Sauf votre manque de réflexion…

          • de couze dit :

            Vous êtes l’image même de la suffisance et du déni Français et de la bêtise crasse. Vous êtes au delà de la caricature, une sorte de Don Quichotte de la Mancha dans la droite lignée des imbéciles qui nous gouvernent.

            Vous êtes l’image de la grenouille qui voulait être plus grosse que le bœuf , si vous sortiez de votre trou, vous vous rendriez compte du ridicule, et des crises de franches rigolade que provoquent dans le monde anglo-saxon, les énergumènes de votre acabit. Il sera ( malheureusement) impossible pour la France de construire un mini  » Gerald Ford » même à un seul exemplaire … Vous avez visiblement du mal à séparer la réalité Française et vos fantasmes.

  28. Peps72 dit :

    Il me semble que nous ferions mieux d’abandonner cette option du porte-avions, et d’utiliser tout cet argent pour développer nos frégates, nos sous-marins (SNA notamment), les moyens de ravitaillement en vol, les capacités de projection de troupes (BPC)… Un porte-avions c’est tout de même beaucoup d’argent pour ne projeter au final qu’une vingtaine d’avions, avec de nombreux arrêts techniques, alors qu’en développant notre flotte de Rafales hors marine et en développant des partenariats avec bases à l’étranger, nous pourrions quasiment obtenir la même chose qu’avec un porte-avions. La zone d’influence française reste avant tout l’Afrique du Nord et le Maghreb, où nos interventions se sont faites sans porte-avions, ainsi que sa gigantesque ZEE qui elle appelle une flotte plus grande en nombre de bâtiments de modeste taille, et ce aux quatre coins du monde.

  29. lxm dit :

    Un second porte-avion nécessite aussi des avions supplémentaires à fabriquer, mais aussi une flotille d’accompagnement, des milliers de personnes à embaucher, plus de places dans les écoles pour les former, bref cela dépasse le simple prix de construction.
    Mais se rappeler de ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier, 2 porte-avions vaudront toujours mieux qu’un, jusqu’à maintenant la France n’avait plus de porte-avions pendant 18 mois.
    Je me rappelle toujours chirac expliquant à la tv qu’il y aurait un second porte-avions parce qu’il avait sécurisé le budget, budget qui a été siphonné ensuite en catimini.
    On manque en fait surtout de frégates. La menace des sous-marins en méditerranée est importante.

    • defclaude dit :

      Je me rappelle toujours chirac expliquant à la tv qu’il y aurait un second porte-avions parce qu’il avait sécurisé le budget, budget qui a été siphonné ensuite en catimini.

      non il n as pas été siphoné il a été fait offert en cadeau aux anglais dans leur étude pour leur 2 PA

  30. Olive dit :

    Il faut rajouter au prix d’un porte-avion celui des 3 flottilles de Rafales (2 embarquées et une en réserve) ce qui double presque la facture !
    Attendre que le CdG arrive en fin de vie pour construire deux navires comme l’ont fait les Britanniques nous ferez passer à côté du conflit à venir…C’est mon avis, mieux vaut avoir deux porte-avions vers 2027 !

  31. Dany40 dit :

    Si on souhaite être un acteur majeur sur la scène internationale il faut une capacité d’action unilatérale n’importe où sur la planète. Le porte-avion est un outil de puissance irremplaçable pour cela car il permet la projection de la puissance aérienne dans des zones lointaines sans avoir besoin de soutien de pays hôtes dans les régions concernées.

    Mais d’un point de vue de la planification tactique des opérations, le porte-avion possède aussi un intérêt crucial : réduire la distance avec la zone d’opération. En effet, la prolifération en cours des systèmes sol-air de toute nature et de forces aériennes de mieux en mieux équipées dans les pays « faibles » , pousse à réduire le champ de manoeuvre des avions de combat. L’usage de bidons externes devient de plus en plus problématique et la réduction du temps de vol jusqu’à objectif est d’un intérêt croissant.

  32. STAHL dit :

    Le système porte-avions est arrivé à la croisée des chemins
    certes c’est un marqueur de puissance diplomatique , mais son utilité tactique et stratégique
    au regard de son coût économique devient discutable , lorsque les budgets nationaux deviennent
    réduits conséquence d’un déclin économique ( aprés les 30 glorieuses , les 40 pâteuses ) et que
    de nouveaux acteurs stratégiques mettent en oeuvre de nouvelles technologie pour le neutraliser

    En effet la marine doit conserver un équilibre entre tout ses bâtiments ( frégate , sous-marins,
    pétroliers-ravitailleurs …) et défendre une ZEE , la deuxiéme plus vaste au monde

    Le porte-avions doit évoluer , pour ne pas disparaitre comme le cuirrasé à son époque
    Le concept de LHD avec Avion STOL ou ADAC , Drones de combat et hélicoptére convertibles
    peut répondre à cette problématique , tout en étant plus pertinent en terme du nombre
    3 LHD de 45000 T asureront une vraie permanence à la mer , pour un investissement
    identique à un PAN

    • Jean la Gaillarde dit :

      oui, entièrement d’accord. Le concept du STOL pouvait paraître sur la fin mais …. l’arrivée de drone ravitailleur, capable de faire du bombardement, de la reco me paraît relance la pertinence de ce genre d’appareil qui pourrait accompagner les drones ou assurer un appui feu en direction des terres ou assurer la défense du bâtiment. Ce type de concept permettrait d’avoir un bâtiment beaucoup plus adaptable à tout un tas de mission, que ne peut faire un porte-avions, avec un coût beaucoup plus maîtrisé.

    • Posteur dit :

      *Le porte-avions doit évoluer , pour ne pas disparaitre comme le cuirrasé à son époque*
      .
      Ca fait longtemps qu’il a évolué,il ne fait plus que « porter des avions ». https://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_de_Gaulle_(porte-avions)#Caract%C3%A9ristiques
      .
      *3 LHD de 45000 T asureront une vraie permanence à la mer , pour un investissement
      identique à un PAN*
      .
      Vous êtes de ces gens qui croient que l’argent du PA va tomber dans les caisses de l’armée ou de DCNS pour faire du BPC ?
      Vous rêvez trop.. heureusement que Bercy traîne dans le coin pour rappelez à l’ordre.
      3 BPC ne compenseront jamais ce que peut faire un PA par son effet diplomatique et par ses capacités,supprimé le PA reviendra à perdre 4 à 5 Milliards qui lui a été alloué et un poids diplomatique et utile très puissant par des vulgaires promesses de BPC qui seront produit à 1 ou 2 exemplaire car « il y’a plus d’argent » et qui resteront à quais et ne feront pas grand chose à part de l’humanitaire sans oublier que cela fera perdre à la France la capacité de l’aéronavale et le possible marché des avions maritimes qui intéresse des pays comme le Brésil,Inde.. voir possiblement d’autres pays..
      Sans parler de nos interventions qui vont être réduit et notre poids auprès des américains presque annihilé,je ne m’attarderais même pas sur l’argument des négociations des bases étrangères ni du transport des avions qui n’est pas gratuit et prends du temps là ou le CDG sera présent bien avant que les négociations commencent pour la soit disant base.
      .
      Pour finir le commentaire de Royale Marine résume bien la chose,les personnes qui sont contre un PA ou veule du classique et se cachent derrière le « Mais 3BPC ou plus de fremm » sont comme les personnes qui pensent que si on supprime la dissuasion nucléaire ça ira dans la marine,un surplus de bateau ou même dans « l’éducation » alors qu’ont sait tous que ça va juste servir à payer les petits amis du gouvernements ou même à payer un déficit public,dette ou autre folie du genre,quand on a quelque chose dans l’armée française comme un PA on fait tout pour le garder et encore plus pour avoir un successeur.
      On ne s’attarde pas sur des hypothétiques BPC de 45 000 tonnes ou des sous marins supplémentaire qui ne verront jamais le jour ou qui seront produit à un exemplaire « pour être gentil » et qui vont rester à quais ou faire de la figuration et qui n’auront jamais le poids ni les possibilités d’un PA qui sera là pour longtemps.

  33. Jean la Gaillarde dit :

    Alors je pose une autre réflexion : Un BPC, avec un pont permettant de recevoir un appareil à décollage et à atterrissage vertical, des drones pour le ravitaillement en vol, le bombardement tactique et la reconnaissance et ces avions VTOL pour l’accompagnement et la défense rapprochée du bâtiment, une capacité de transport de LRM (Lance roquette multiples, permettant un appui feu direct à terre, ne serait ce pas une possibilité d’avoir toujours des moyens de projection, de frappe, en toute liberté, sans avoir de problème de souveraineté, ce qu’apporte le porte-avion, avec un concept moins coûteux, permettant une adaptation plus souple pour d’autres missions, type humanitaire par exemple…. Attention, ne me tombait pas dessus à bras raccourcis … c’est une réflexion….

    • Royal Marine dit :

      Réflexion idiote!
      Si le concept de LHD/BPC ou tout type de « transporteurs d’aéronefs » chers aux britanniques peut leur convenir, c’est que leur doctrine n’est pas d’avoir une aviation « capable » basée en mer…
      Leur réflexion se fonde sur le besoin d’avoir un transporteur d’avions qui va dès que possible baser ses avions à terre. Cela se comprend, puisque la « Fleet Air Arm », est une composante de la RAF, et non plus une Aéronavale… Vieux débat qui perdure en France entre l’AA et la Marine, et qui, heureusement, a vu la Marine garder ses avions, pilotes et porte-avions.

      • Jean la Gaillarde dit :

        Tu vois, j’aurais préféré que tu dises, mauvais calcul que réflexion idiote !!!! Tu es visiblement très suffisant… Et tu ne sais absolument pas à qui tu t’adresses. Je suis militaire et fière de mon armée. Ma fille à été durant 4 ans sur le PA Charles de Gaulle et à participé à trois OPEX…. mais…. on est en droit de se poser la question de savoir si la France est en capacité, seul, de construire enfin deux porte-avions nucléaires, en sachant qu’il faudra intégrer les catapultes EMALS, et que cette future classe s’approchera des 65000 tonnes avec une nouvelle flotte d’appareils à prévoir, un accroissement du nombre de réacteur à mettre en place, ou une recherche pour accroître la puissance des nôtres…… bref, n’y a t-il pas une autre alternative…. C’est tout. Lorsque je vois qu’actuellement, la remise à l’eau du Charles fait que les BPC vont rester à quai car budgétairement, on peut pas faire tout en même temps, que des FREMM ne peuvent pas partir car l’équipage n’est pas au complet ….. tu vois, deux porte-avions, je vois mal comment on va faire pour les armer et comment on va les budgéter….. Lorsque je vois le nombre de rafale qui était prévu et le nombre finalement qui sera réalisé…. ben on est en droit de s’interroger…. Lorsque l’on voit un amiral qui accept de baisser en qualité et puissance pour des bâtiment afin d’être é peu près sûr d’obtenir le nombre qu’il a besoin ….. excuse moi mais ma réflexion est peut être idiote mais peut être faut il revoir nos capacités à vouloir frapper loin et fort et peut être se concentrer sur notre capacité à déployer et à appuyer. Et là, nos BPC renforcés, avec une capacité VTOL serait peut être pas si idiote que cela…. Mais bon….

  34. Expression libre dit :

    Bon, Laurent Lagneau a bien titré ‘ » construction d’un nouveau porte-avions », c’est déjà ça car certains parlent encore du second PA, sistership du CdG. Il s’agit bien ici du ou des successeurs du Charles.
    Comme l’affaire coûtera un peu de d’argent, il est utile de prendre son temps et de bien évaluer les menaces dans 20 ans, les nouvelles technologies. Le missile hyper-véloce rentre bien dans la catégorie « menaces » par ex même si l’ennemi principal du PA est le sous-marin pour l’instant.. Quant à un seul PAN ou deux PA plus classiques , il faudra peut-être choisir entre la propulsion nucléaire et la propulsion conventionnelle qui a fait de gros progrès quitte à s’offrir un pétrolier ravitailleur de plus.
    Si deux PA, cela ne nécessitera pas forcément plus de flottilles de Rafale ni plus de frégates car le but sera d’avoir un seul PA disponible en permanence. ( l’autre étant en AT léger ou majeur ou servira pour l’entraînement avec la 3ème flottille). Pas la peine de se focaliser sur la dépense engendrée par plus de Rafale ou SCAF, par plus de frégates selon moi. Se posera aussi la question du drone de combat embarqué. De quoi réfléchir, mais cela m’étonnerait beaucoup que l’on construise deux PAN, sauf surprise stratégique et changements dans le contexte géostratégique mondial mais là, dans 20 ans, il sera peut-être trop tard…