Le Mirage 2000N prend sa retraite, après 30 ans passés au service de la dissuasion nucléaire

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

36 contributions

  1. ScopeWizard dit :

    Excellent article très complet ; merci et bravo ! 🙂

  2. Yallingup dit :

    Tout un article sur le 2000N sans citer la BA116 de Luxeuil, sa maison mère… Dommage.
    En tout cas, c’est un très bel avion qui part en retraite.
    N’y a-t-il personne pour en acheter d’occase?

    • Fabien dit :

      Non, car les boitiers et câblages spécifiques à l’ASMP sont confidentiels. Et les cellules sont à bout de potentiel.
      En espérant que les musées rachète n’y ces splendides oiseaux.

      • TINA2009 dit :

        Bsr Fabien !

        Donnez vos sources … NON Fiables , en ce 21/06/2018 !

        CE NE SONT QUE NOS moyens financiers qui ne nous permettent pas de maintenir 15 M2000N au service actif ( Les 6 autres dédiés au cannibalisme ) …. Tout comme les F1 CT … Et surtout les F1 CR !
        Avec 15 M2000N, on peut en réaliser des missions sur des théatres ou la défense Aérienne est inexistante à moyenne !

        Encore 20 appareils de 1 ère ligne en moins !!!
        Ceci est voulu ! La france représente un danger : L’affaiblir est une obligation, mieux , constitue un objectif prioritaire pour la réalisation d’un projet à l’échelle européenne !

        • TINA2009 dit :

          pARDON : erreur de ma part : encore 21 appareils ( et non 20 ) en moins .

        • FredericA dit :

          Ce sont effectivement nos moyens financiers MAIS EGALEMENT UNE SIMPLE QUESTION DE BON SENS qui fait que nous ne gardons pas une MICRO-FLOTTE de 15 appareils. Pour mémoire, le Rafale rempli désormais toutes les missions anciennement dévolues aux Mirage F1 et 2000.

        • wagdoox dit :

          la carrière d’un avion c’est trente ans, on peut aller au delà quand il n’y a pas de remplacent immédiat. Hors ici il s’agira aussi de moderniser les N car pour justifier de leur présence aux services il faudrait qu’ils puissent encore pénétrer des réseaux des défenses de plus en plus dense et complexe. Meme le rafale n’y arrivera bientôt plus seul (sauf a mettre le paquet sur un F5 en 2030). C’est plus le peut de mirage 2000 D et le niveau après mise à jour qui me fait peur.

    • Dimitri dit :

      Non appareil trop sensible. Ils serviront de stock de pièces détachées pour les 2000D avec qui ils partagent pas mal d’éléments pour faire tenir ces derniers jusqu’à 2030.

  3. ScopeWizard dit :

    Dans la rubrique pas toujours heureuse des accidents de Mirage 2000 N en service au sein de l’ Armée de l’ air depuis 1988 …………
    .
    Source Wikipedia :
    .
    Les accidents suivants ont été enregistrés dans l’Armée de l’air française :
    .
    _Le 24 janvier 1989, le Mirage 2000N no ? de l’Escadron de chasse 1/4 Dauphiné, s’écrase .
    .

    _ Le 17 mai 1990, le Mirage 2000N no 321/4-BJ de l’Escadron de chasse 2/2 Côte-d’Or entre collision avec des mouettes qui ont été ingérées par les entrées d’air ce qui causa une panne moteur à 500 ft (environ 150 m d’altitude); à Fontiès-d’Aude proche de Carcassonne ; le pilote et le passager parviennent à s’éjecter ; le pilote est sérieusement blessé .
    .
    _Le 9 avril 1991, le Mirage 2000N no 328 de l’Escadron de chasse 3/4 Limousin entre en collision avec un hélicoptère de la Marine au-dessus du département du Puy-de-Dôme ; le bilan est de dix morts : les huit occupants de l’hélicoptère, qui s’est écrasé sur la commune de Cros, et les deux occupants du Mirage, qui a continué à voler quelques instants pour aller s’écraser près du lac de Montcineyre .
    .
    _Le 7 octobre 1992, le Mirage 2000N K2 no 352 de l’EC 02.003 Champagne, basé à Nancy, en patrouille avec 3 autres 2000, percute le mont Chapeloune à 2 km à l’ouest du Puy Mary dans le Cantal ; les deux membres d’équipage, le commandant Olivier Festas, pilote et chef de l’EC 02.003 (leader de la patrouille de France en 1990), et le lieutenant Nicolas Rachwalski, meurent dans le crash .
    .
    _Le 16 janvier 1996, le Mirage 2000N no 324, se présente en courte finale à Istres, les deux membres d’équipage s’éjectent à la suite d’une collision aviaire, moteur défaillant ; l’avion poursuit sa trajectoire et s’écrase dans l’enceinte de la base. Après cinq ans de tergiversations et quinze mois de chantier à l’AIA Clermont–Ferrand, échange de la voilure, des trains et réparation de la partie inférieure du fuselage, l’avion est remis en vol le 23 mai 2002 .
    .
    _Le 9 juin 2004, la perche du Mirage 2000N no 318/4-BP de l’Escadron de chasse 2/4 La Fayette se brise lors d’un entraînement au ravitaillement en vol, et les débris endommagent le réacteur, qui prend feu ; le pilote déroute l’avion au-dessus de la Méditerranée, l’équipage s’éjecte et l’avion s’abîme en mer. Les deux pilotes sont légèrement blessés .
    .
    _Le 23 août 2004, le Mirage 2000N no 362/4-CU de la Base aérienne 125 Istres-Le tubé percute en vol un ULM au-dessus de l’Auvergne. Les deux occupants de l’ULM sont tués .
    .
    _Le 12 juillet 2007, un Mirage 2000N no 337 de la Base aérienne 116 Luxeuil-Saint Sauveur heurte en vol un avion de tourisme léger lors d’un vol d’entraînement à la navigation à vue ; l’avion de tourisme s’écrase au sol et son pilote est tué ; bien qu’endommagé, le Mirage 2000 réussit à regagner un terrain pour se poser .
    .
    _Le 12 février 2008, lors d’une mission d’entraînement, l’équipage du Mirage 2000N no 315/4-BF de l’Escadron de chasse 2/4 La Fayette, basé sur la Base aérienne 116 Luxeuil-Saint Sauveur, a été contraint à l’éjection à la suite de l’arrêt de son réacteur ; cet arrêt a été causé par l’ingestion d’un panier de ravitaillement en vol ; après que les pilotes ont écarté l’avion de zones habitées, il s’abîme en mer au large de l’Estuaire de la Gironde .
    .
    _Le 11 juin 2008, le Mirage 2000N no 363/4-BK de l’Escadron de chasse 2/4 La Fayette, basé sur la Base aérienne 116 Luxeuil-Saint Sauveur, s’écrase sur la commune de Laurenan (Côtes-d’Armor) lors d’une mission d’entraînement ; le pilote et le navigateur s’éjectent et sont sains et saufs .
    .
    _Le 1er mars 2011 vers 21 h 20, au cours d’un vol d’entraînement, le Mirage 2000N no 309 / 116-AO non armé de l’Escadron de chasse 2/4 La Fayette basé sur la base aérienne 116 dans la Haute-Saône disparaît des radars au-dessus de la Creuse ; le capitaine Xavier Cazalbou, pilote, et le lieutenant Nicolas Papadacci-Stéphanopoli, navigateur officier système d’armes, meurent dans l’accident .
    .
    _Le 28 septembre 2017, un Mirage 2000N de l’Escadron de chasse 2/4 « La Fayette » de la base aérienne d’Istres s’est écrasé lors de la phase de décollage à N’Djamena (Tchad), le pilote et le navigateur se sont éjectés .
    .

    Alors pourquoi cette liste rendant compte en détail ( détails parfois tristes et macabres ) du taux d’ attrition du Mirage 2000 N ?
    Tout simplement parce que je me suis demandé ce qui avait bien pu se passer au cours du ravitaillement en vol évoqué dans l’ article et plutôt que de poser la question à Laurent , je suis allé à la pêche aux infos , c’ est ainsi que de fil en aiguille …………..
    Et puis , hormis plein de choses intéressantes , mine de rien il y a aussi des trucs assez surprenants ……….
    .
    Un grand bravo et un grand merci à tous les équipages de ce magnifique avion ! 🙂
    .
    http://miprofiles.i.m.f.unblog.fr/files/2016/05/mir-2000n-d-lim.jpg
    .
    http://www.defense.gouv.fr/var/dicod/storage/images/base-de-medias/images/air/actualites/images-2016/images-juin-2016/mirage-2000-n/7586238-1-fre-FR/mirage-2000-n.jpg
    .
    https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/67/French_Mirage_2000N_MOD_45156238.jpg
    .
    http://www.bestfon.info/images/joomgallery/originals/aviacion_4/mirage_2000n_20160313_1791151371.jpg
    .
    Superbement décoré !
    http://alert5.com/wp-content/uploads/2016/04/Ramex-formation.jpg
    .
    http://bdd.deltareflex.com/photos/highdef/15/15409.jpg
    .
    Notez l’ ASMP :
    http://www.defense.gouv.fr/var/dicod/storage/images/base-de-medias/images/air/actualites/images-2010/images-novembre-2010/un-mirage-2000n-equipe-de-missiles-asmpa/961951-1-fre-FR/un-mirage-2000n-equipe-de-missiles-asmpa.jpg
    .
    Bye bye Mirage 2000 N ………….
    http://www.avionslegendaires.net/wp-content/uploads/images/reportage/luxeuil-2015-mirage-2000-N-2.jpg
    .
    Petite vidéo sympa bien rock n’ roll ………
    https://www.youtube.com/watch?v=vPkUnhLVAzw
    .
    Le 2000 N vous salue bien ……….. bas ! 🙂
    https://www.youtube.com/watch?v=gKnyQSmhVzc

  4. heaume44 dit :

    @ Laurent Lagneau.
    Très intéressant topo, j’ai appris pas mal de choses.

  5. Fralipolipi dit :

    Bel article pour un bel hommage à un bel avion.
    .
    Concernant l’avenir, l’escadron 2/4 La Fayette est donc en phase de transition depuis 2015.
    En temps normal, il devrait déjà être pleinement opérationnel sur Rafale B. Mais nous savons que les réceptions de Rafale (B, M et surtout C) ont été fortement ralenties (depuis 2016) et sont désormais interrompues (jusqu’en 2021/2022) pour profiter aux ventes exports, en même temps qu’à la trésorerie de l’Armée pour d’autres investissements … interruption de livraisons largement avant que la dotation Rafale du 2/4 ne soit complète.
    Aussi, je me pose 2 questions :
    – de combien de Rafale le 2/4 La Fayette est-il déjà pourvu à ce jour ?
    – quand est-il prévu qu’il soit déclaré opérationnel sur Rafale (et cela est-il possible avant qu’il soit en dotation complète) ?
    .
    Le B351 a été le 1er Rafale B avec insigne du 2/4 – N124 Tête de Sioux – qui a été présenté en vol lors de la célébration du centenaire de l’escadrille La Fayette, en Avril 2016, au dessus du mémorial de Marnes-la-Coquette.
    Et selon les spotteurs (éclairés) de Delta Reflex :
    Le B352 aurait livré à St-Dizier en Mars 2016 … pour le 2/4 ?
    Le B 353 serait déjà affecté au 2/4 – SPA 167 cigognes
    Le B354 est aussi déjà livré au 2/4 – SPA 81 Lévrier
    Le B355 … serait pour le 1/4 Gascogne
    Les B356, 357 et 358 auraient tous déjà été livrés, sans aucun doute au 2/4, au cours de cette année,
    … et le B359 n’est pas attendu avant fin 2021.
    Donc 6 Rafale B, au minimum, seraient déjà affectés au 2/4 … mais il y en a peut être déjà plus (via la ré-affectation de Rafale B précédemment acquis au Gascogne, un peu en surplus de sa dotation cible, vers 2014 et 2015) ?
    Bref, si qqun a des infos, je suis preneur 😉

  6. wellington dit :

    Mais.. quid de la dissuasion nucléaire française ??.. je sais, je sais, c’est hors sujet, mais quand même : A quoi sert-elle ? qui dissuade-t-elle ?.. Elle coute très cher, et ce, au grand préjudice des forces « conventionnelles ».. Qui tire les marrons du feu ?.. Cette dissuasion nucléaire me fait penser à la Ligne Maginot chère aux stratéges français (militaires et politiques) de l’époque (pas si éloignée que cela), et qui n’a pas empêché nos cousins teutons de venir nous tirer les oreilles en nous bottant le cul, comme en se jouant..

    • Pour Info dit :

      Va en parler aux Ukrainiens qui ont abandonné leurs armes nucléaires en compensation d’une garantie territoriale de US/GB et bien sûr Russie. Plus besoin de cours d’histoire ?
      N’oublie pas que nous disposons du second domaine maritime mondial et que certains s’en occuperaient bien à notre place (déjà que … ).

    • Fabien dit :

      @ Wellington
      Mais si mais si! c’est une excellente question… Seulement, les questions simples ont toujours des réponses à côté de la plaque. Mettons que la dissuasion nous coûte cinq milliards par an, quelle part revient dans les poches de l’état au titre de gains directs et indirects, comme les centrales nucléaires, les réacteurs des porte-avions et sous-marins? Et même si ces gains sont dérisoires, combien rapporte le prestige d’avoir un siège au conseil de sécurité de l’O.N.U., et afin, que serai l’armée de l’air sans les Forces Aériennes Stratégiques?
      Mais recollons au sujet, car le 2000N le mérite amplement. Du mirate IV désarmé et doté de contremesures en pods externes, l’Armée de l’air se transforme sur le niveau biplace, créé par Dassault sur fonds propres. L’avion emporte enfin deux missiles magic pour son autodéfense, possède un moteur assez puissant et fiable, et surtout, il possède un nouveau circuit d’alimentation en carburant par rapport à son homologue monoplace, le mirage 2000C, qui est condamné à un seul bidon de 1800 litres en ventral. La version N en emporte deux en positions pendulaire.
      .
      Les pilotes s’estiment vite satisfait de l’avion: il est notablement plus petit qu’un mirage IV, mieux protégé, et il possède une excellente maniabilité à toutes les altitudes: le bombardier n’a pas perdu grand chose de sa génétique de chasseur…

    • Bouli dit :

      elle les a obligé de passer par la Belgique et les Pays-Bas, ce qui n’était pas si mal en fait

      lors de l’entrée des allemands en Belgique, les forces belges étaient quasiment exclusivement concentrées dans le Nord du pays, une meilleure défense dans les ardennes aurait pu faire beaucoup de mal aux allemands

      bref, on ne va pas refaire la guerre et certainement pas celle-là mais la ligne Maginot a pleinement jouéle rôle qu’elle était censé jouer, il ne faut pas la rendre responsable des faiblesses du reste du front

    • PK dit :

      @ wellington
      .
      La dissuasion joue pleinement son jeu : on n’a été envahi par personne et on a du poids auprès de tout le monde car on est indépendant.
      .
      Vous connaissez mal la ligne Maginot : elle a parfaitement joué son rôle et n’a jamais été percée (tant qu’elle n’a pas été contournée) : bref, on appelle cela un succès.
      .
      Après, que les POLITICIENS aient jugé politiquement incorrect de la placer AUSSI devant la Belgique était une erreur stratégique (et aussi politique : valait mieux froisser les Belges que la tôle de l’armée française).

    • Patatra dit :

      @Wellington, pour essayer de vous répondre. Oui elle est utile aujourd’hui car c’est le seul système d’arme qui garantie la non agression des intérêts français (population, territoire, ….). C’est clair. Le système, c’est à dire, armes, vecteurs, doctrine, installations, chaine de commandement, efficacité prouvée, participe à donner à la France son statut international actuel. La ligne maginot n’était que de la défense et les Allemands l’ont prouvé, l’épée est plus forte que le bouclier. Avec les différents vecteurs que nous avons, le spectre d’utilisation – et surtout de non utilisation – est nettement plus fort, on répond à l’épée par une autre épée.
      Mais effectivement, elle ne garantie pas contre le terrorisme, et les Malouines ont aussi prouvée qu’elle ne se suffit pas à elle même, et qu’une solide et cohérente armée conventionnelle est nécessaire.
      C’est un peu comme le Phantom qui n’avait pas de canon et que des missiles face aux MIGs. Le reste essentiel.

    • Ted dit :

      La ligne Maginot aurait été pleinement efficace si les politiques de l’époque n’avais pas rogné les budgets et l’avais donc terminé.
      Pour preuve le secteur fortifié des Alpes maritimes qui lui s’est avéré infranchissable jusqu’à sa réddition.
      Mais bon on est pas là pour refaire la 2eme…
      Par contre je remarque qu’il se passe la même chose pour les Fas que pour cette fameuse ligne Maginot: plus ça va moins y en a…
      Bref advienne que pourra.

    • Nihilo dit :

      À quoi sert la dissuasion nucléaire ? Exemple : comparez le sort de la Corée du Nord, qui a l’arme nucléaire, au sort de l’Iran, qui n’a pas l’arme nucléaire…

  7. Fralipolipi dit :

    Et en parallèle, on fête également ce jour le 100ème anniversaire de l’escadrille SPA 124 Jeanne D’Arc,
    qui fait partie de l’escadron de chasse 2/5 Ile-de-France – FAFL.
    https://www.escadrilles.org/2018/06/ec-25-jeanne-a-100-ans/
    .
    Et c’est là l’occasion de confirmer l’information selon laquelle le prochain escadron Rafale (après le 2/4 La Fayette), sera l’escadron 2/5 Ile-de-France, et qu’il restera basé à Orange !
    http://www.defens-aero.com/2018/05/base-115-orange-accueillir-escadron-rafale.html

  8. Frédéric dit :

    Le fait de regrouper toute la FAS sur une seule et unique base me tiqué même si les ASMPA peuvent toujours être dispersés discrètement sur les autres sites.
    En 1969, les Mirage IV étaient stationnés sur 9 bases, cela limité les risques.

    • Fabien dit :

      Certes, mais en 69, la France était seule pour défendre son ciel… Même si il y a des grincheux pour affirmer le contraire, les avions venant de l’est sont maintenant accompagnés dès la Suède…

      • revnonausujai dit :

        en cas de gros clash,  » la » base unique des FAS serait l’objet de soins préventifs tous particuliers de la part de l’agresseur; l’attaque par des avions pilotés ne semble pas l’option n° 1.

        • Vroom dit :

          Un clash aurait des signes annonciateurs, les chasseurs seraient alors répartis sur le territoire. Il n’y a pas qu’un dépôt FAS.

    • Fralipolipi dit :

      Je pensais comme vous suite à la décision de déménager le 2/4 La Fayette d’Istres vers St-Dizier.
      Car mettre tous les escadtons FAS autour d’une piste unique, cela ne semble pas très cohérent avec le concept de la redondance cher (et essentiel) à la doctrine de la dissuasion nucléaire.
      .
      Mais il m’a été rétorqué, qu’en cas de crise, on aurait tôt fait de re-possitionner des Rafale B FAS sur plusieurs autres bases susceptibles de stocker l’AsmpA, comme à Istres, ou à Avord … ou à Mont-de-Marsan, qui, même si elle ne dispose pas de Rafale étiqueté « FAS », dispose tout de même de quelques Rafale B en permanence.
      Or tout porte à croire que n’importe quel Rafale B peut du jour au lendemain être affecté au Gascogne ou au La Fayette. Donc tout porte à croire que n’importe quel Rafale B (français) peut mettre en oeuvre l’AsmpA.
      En ce sens, même si ce n’est pas la mission première de cette base, il suffirait que les installations de stockage d’AsmpA soient là bas effectivement ad-hoc (avec missile et tête TNA bons de guerre), pour permettre un éventuel strike nucléaire depuis Mont-de-Marsan, plutôt que depuis Saint-Dizier.
      Merci à la polyvalence du Rafale.
      .
      Bref, le sujet de la redondance est tellement important que l’on peut imaginer assez facilement qu’il n’a jamais cessé d’être pris en compte. Faut juste être confiant 😉

      • CPJ94 dit :

        Intéressant … cela suppose que l’on garderait abris avion et DAMS à Istres, Avord, MdM … même désactivés ?

      • Vroom dit :

        Faudrait quand même que des équipages de la 4 soient à bord à Mont de Marsan, l’avion est polyvalent, pas les pilotes de la 30 qui n’ont pas cette formation, et volent seuls , sans NOSA. Dans l’AdA, le nucléaire est assuré par des équipages PIL/NOSA.
        Maintenant, les Rafale M (donc monoplace) peuvent mettre en œuvre l’ASMP-A, les C le peuvent-ils ?

  9. Poorfendheure dit :

    Peut-on en positionner quelques uns en Afrique ?

  10. lxm dit :

    Je ne connais pas l’état des anciens appareils stockés et qu’on pourrait réutiliser en cas de nécessité. USA et Russie, et certainement Chine, en ont beaucoup. Nous avons la chance d’avoir un constructeur national et de ne pas dépendre de pièces de rechanges importées, donc la cannibalisation devrait rester réduite.

    • Dimitri dit :

      Si cela vous intéresse, « l’equivalent » français du célèbre cimetière d’avion de Davis Monthan aux USA est l’ancienne base aérienne de Chateaudun. Une centaine d’aéronefs y finissent leur jours, mirage IV, transall, nord 262, jaguar, alphajet, falcon, fouga magister, mirage 2000, mirage f1… Ils attendent là pour une éventuelle vente à l’étranger pour les plus récents ou pour servir de stock de pièces mais 90% d’entre eux partiront à la ferraille. Et pour répondre à votre question, très peu d’entre eux pourrait resservir en cas de nécessité. Si on prend le cas du mirage 2000N oui dans deux mois s’il le faut on pourrait en faire repartir certains avec un petit travail de maintenance mais un appareils stocké en exterieur depuis 10 ans là par contre c’est beaucoup plus compliqué. Car déjà s’il à été mis à la retraite c’est qu’il tirait déjà sur la corde puis il faudrait plusieurs mois de maintenance pour vérifier les pièces une par une, car attaqué par la corrosion et tout le reste et sans doute trouver des pièces détachées elles aussi en bon état mais aussi le pilote près à voler sur un cercueil volant.

    • Polymères dit :

      En Russie, même si beaucoup sont stockés et se trouvent dans des cimetières, la plupart ne sont pas réutilisables, car les conditions de stockage russes, c’est de laisser les appareils en extérieur subissant les intempéries, les hivers, la rouille etc…
      Les américains ont un avantage qui permet une conservation de leurs anciens aéronefs et qui fait qu’ils peuvent réellement en remettre en service après quelques années. Ils disposent en effet d’un désert sec qui évite la rouille.
      En France nous n’en n’avons pas cette chance, comme Dimitri l’explique bien, tous les anciens appareils vont à Châteaudun pour être déconstruits.Les plus récents, comme par exemple ces mirage, ont droit à une sorte de « préservation » (ce ne sont pas eux qu’on démonte en premier) et se verront certainement proposé à l’export.Pendant ce temps là, les équipes s’occupent des plus anciens. D’ailleurs la vente des mirage F1 aux USA (avions d’entraînement) aura libérer un peu de place.
      Pour les 2000N, une vente export d’occasion est possible après de possibles adaptations, tout comme ils pourraient juste servir de pièces (celles qui sont communes aux autres mirage) d’occasions pour certaines forces.

      • Fralipolipi dit :

        Sans parler de désert aride, n’y aurait-il pas en France une région plus sèche que celle de Châteaudun, et donc plus adaptée à ce genre de stockage ?
        Dans le Sud-Est de la France par exemple (parceque Châteaudun, c’est assez Vert tout de même).

  11. Fougasse dit :

    @Laurent Lagneau.

    Merci pour l’article – très complet. Par contre, je crois bien que SNA veut dire Système de Navigation et d’Attaque (et non pas d’Armement).

  12. Le Suren dit :

    Superbe article, merci Mr Lagneau !

  13. Médiator dit :

    À voir ou à revoir, il s’agit du prédécesseur bien sûr mais l’esprit y est : https://youtu.be/V5adVdxxQAI le clin d’œil à son prédécesseur de Pierre Schoendorfer