Mali : L’Estonie va renforcer la force française Barkhane en déployant 50 soldats à Gao

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

44 contributions

  1. Thomas dit :

    C’est louable de leur part, mais dans un contexte « d’insécurité » dans les pays Baltes et la Pologne, je suis pas sur que ce sois très judicieux…

    • Mady Wague dit :

      Toutes ces armées de colon doivent quitter l’afrique l’absolument !! Car l’armée française est la source du problème sur le sol africain. Elle est presente uniquement pour ces intérêts ,(ressources naturelles et matières premières ) ne nous faites pas croire qu’ elle va apporter la paix et encore moins la sécurité. La jeunesse africaine veut rompre avec cette escroquerie france-afrique qui n’est que du néocolonialisme . Bien sur il ya les chefs d’états africains qui sont complice de tout cela !!Mais tout ces corrompus seront bientôt chassé du pouvoir et l’Afrique aura une souveraineté réelle….

      • Frédéric dit :

        Vous devriez arrêter de boire avant d’écrire des stupidités montrant que vous ne connaissais absolument rien aux problèmes du continent africain.

        Boko Haram au Nigeria, les fous de dieu en Somalie, le GIA en Algéri, l’armée de résistance du seigneur en Ouganda ? C’est la faute à l’Armée française ?

      • Olivier 15 dit :

        N’importe quoi. L’Afrique a eu sa chance, et a tout raté. Le colonialisme n’existe plus et elle nous coute toujours un bras !! La jeunesse africaine? Celle prête à tout pour rejoindre l’Europe, vous voulez dire? Sans l’armée française, le Mali serait un Califat. L’Afrique a raté l’Histoire, tout le monde le sait. Et vas désormais apprendre le mandarin. 😉

        • Fab dit :

          Pour information, lorsque les puissances coloniales ont quitté l’Afrique, elles ont manipulé certains groupes ethniques qui ont provoqué par la suite des guerres, favorisé la prise de pouvoir de dictateurs… Le Rwanda et le Congo sont des exemples de cela.
          Dire que l’Afrique est la seule responsable est de mauvaise foi. Et dire que les colons sont responsables de tout est tout aussi faux.
          Mais penser que la France intervient uniquement pour protéger les populations locales n’est pas vrai, elle le fait car elle a des intérêts, et ces intérêts sont dans ce cas une bonne chose pour les populations locales.
          Tout n’est pas noir ou blanc, la situation est moins simple que celle décrite par les extrémismes de deux côtés.

      • wagdoox dit :

        les premiers a dire ca et aussi les premiers a chialé pour de l’aide quand ca va plus et encore les premiers a crier pour mettre les français dehors et encore les premiers a rappeler les français quand les chinois sont dans les parages. suffit.

      • intruder dit :

        ressources naturelles et matieres premieres, a part le sable et les afraicains j vois pas….

  2. Clavier dit :

    Je n’aurais jamais pensé un jour voir le Niger baptisé  » Flanc Sud  » de l’OTAN…..

  3. tartempion, dit :

    Avec un renfort de cet ordre , c’est certain que Lecointre sera en mesure d’inverser la tendance , reste à savoir si ces soldats plus habitués à manœuvrer par – 30° seront en capacité de remplir des missions à GAO autres que de gratter du papier dans un corimec climatisé à 16°.Ce renfort me rappel celui du Luxembourg en République centrafricaine lors de l’opération Sangaris avec l’envoi de 2 soldats …..

    • vrai_chasseur dit :

      L’Estonie c’est 1,3 millions d’habitants soit l’équivalent de la métropole de Lyon.
      Envoyer 50 soldats en OPEX à Gao avec véhicules blindés et support, c’est comme si la France envoyait 2500 militaires d’un coup, en proportion.
      Bon nombre des cadres de la 1ere brigade estonienne ont connu le Kosovo, le Liban, l’Irak, l’Afghanistan. Ils connaissent déjà le Mali via EUTM et MINUSMA.
      Ils ont été briefés par l’état-major français que la zone est à risque avéré, et le combat probable. Ils ont accepté sans réserve.
      Un renvoi d’ascenseur à la France qui participe à l’OTAN/pays Baltes, sûrement. Peut-être aussi (comme l’ont fait les finlandais) un signe politique discret envoyé au grand voisin russe pour dire, je suis un confetti mais je ne me laisserai pas marcher dessus passivement.
      De la part de la diplomatie française, il y a aussi une part de calcul. C’est un « et vous, alors ? » adressé en subliminal aux autres pays d’Europe.

    • MD dit :

      Pourquoi croyez vous que les Estoniens ne sont capables de manœuvrer que par -30°C ? Vous n’avez pas dû rencontrer bien souvent des soldats ou des sous-officiers de notre Légion Étrangère originaires de ce pays, et aussi d’autres pays de l’est, sous d’autres cieux que ceux de l’Europe, pour formuler un tel jugement.

  4. Demento dit :

    A noter que pour l’Estonie ces 50 soldats c’est comme si la France mettait 3000 soldats à disposition soit plus que ce que la France à fait en Afghanistan.

  5. personne dit :

    50 estoniens pour soutenir au Mali l’armée française. Si le but non avoué de notre brillante diplomatie est de faire rigoler à mort les terroristes du coin pour s’en débarrasser à peu de frais, c’est indubitablement une carte à jouer… non, je déconne.

    • mulshoe dit :

      Pour les comparaisons on peut aussi dire que le force française représente 17.000 soldats US.

  6. Polymères dit :

    Pour recevoir une « aide » d’alliés, il faut savoir être avec eux quand ils ont besoin de nous pour espérer qu’un jour ils soient avec nous quand on a besoin d’eux.
    Certains se disent qu’on a rien à faire dans une guerre ou un conflit qui n’est pas le nôtre, pourtant c’est mal comprendre le service rendu à un moment donné qui ne s’oublie pas.En 1917 les américains venaient avec un « Lafayette nous voilà », c’est un exemple parmi d’autres.
    On ne peut pas toujours demander à nos alliés, notamment des pays de l’Est, de venir nous aider en Afrique quand nous, nous ne faisons rien face à leurs préoccupations face à la Russie.On ne peut pas toujours vouloir sans donner.
    Les américains s’ils ont des alliés qui les suivent, ce n’est pas par vassalisation, comme certains aiment à le dire, mais bien par ce qu’ils sont là, qu’ils donnent, qu’ils aident et que malgré quelques appréhension, ils finissent toujours par s’engager concrètement.Comme nous au Mali, comme en Libye, certains peuvent vomir sur les américains, pourtant ils sont toujours présents pour apporter une aide et il n’y a rien de honteux à être aidé, pourquoi serait-ce humiliant d’être aidé par les américains et que ce ne serait pas humiliant pour les américains d’être eux aussi aidés quand ils demandent l’aide de leurs alliés? Va t-on dire des estoniens qu’ils sont nos vassaux par ce qu’ils viennent apporter une contribution à Barkhane?
    Je prends l’exemple américain car il est très souvent clivant dans les conversations, pourtant le problème n’est pas l’allié américain, il est pour moi dans l’analyse que certains ont vis à vis de ce pays contre lequel visiblement ils trouvent plus d’intérêts à s’y opposer que d’être allié.
    .
    Les estoniens vont venir aider Barkhane, en service rendu de notre présence chez eux, c’est ainsi que tout acte se fait récompenser même si parfois il mettra des années avant d’être rappelé.Et croyez bien qu’on se souvient ainsi des mauvais alliés et que ce ne sont pas forcément ceux sur qui on aime s’arracher les cheveux.
    Les estoniens feront la garde du camp, libérant en partie les français de cette contrainte humaine, permettant également de se focaliser sur les missions plus concrètes et c’est très bien.Reste la barrière de la langue qui imposera toujours une présence française, les estoniens s’occupant plutôt de la surveillance des avant-postes plutôt que l’entrée principale.
    On a pas toujours besoin d’avoir de grosses aides et je pense que si demain l’Allemagne ou les USA annonceraient l’envoie de 5000 hommes au Mali en parallèle de notre force (environ 1500 pour le Mali), ceux qui veulent toujours un fort engagement de nos alliés se plaindront que la France est « ridicule » de par son engagement, qu’elle perd l’initiative stratégique et sa place dans la région, que les américains nous ont « chassés » etc…
    Si d’un côté on critique le peu d’engagement de nos alliés, de l’autre on est tout de même bien content d’avoir une opération qui on est seul, où tout repose sur nos forces, il faut le dire, on aime également assumer ce rôle même si on le critique.Ce n’est pas comme en Afghanistan, où nous étions juste une petite partie de la coalition et ou nos actions, peu importe qu’elles soient efficaces ou non, ne pouvaient pas influencer autre chose que quelques vallées.Un échec en Afghanistan sera un échec américain, même si nous y avons participé, un échec au Mali, ce sera notre échec même si les américains, les britanniques ou les estoniens y participent.

    • Rigel dit :

      On est bien d’accord
      Quant aux braillards professionnels qu’ils braillent ça leur passe le temps.

    • Demento dit :

      Je suis d’accord.

    • Le Breton dit :

      C’est pas au Mali que les américains avaient fait payer les français pour en transporter ?

    • PK dit :

      @ Polymère
      .
      +1.
      .
      Et de façon pratique, c’est toujours mieux que ceux qui ne font rien.

    • Le Cyprès dit :

      Bonne analyse

    • Lassithi dit :

      @Polymere
      Vous êtes combien à la cellule de propagande euro atlantiste de l’Elysee ?
      Vous avez un très joli phrasé, mais vous appelez ça comment quand lors de la dernière réunion de l’Otan, les américains ont rappelé que l’UE ne pouvait dépendre militairement que de l’Otan ?
      Exit les beaux discours de Macron sur cette chimère de défense européenne.
      Quand quelqu’un vient chez vous vous dire ce que vous devez faire, c’est un suzerain.
      Par ailleurs, avec vos si, on est dans le phantasme. La réalité est que nous sommes bien seuls dans le sahel, militairement et financièrement, où sont nos pseudo alliés ?
      En enfin, vous parlez de la menace russe, je ne suis pas fan de Poutine, mais qui encercle qui ?
      Ah, j’oubliais, pour faire une bonne propagande d’intérêt, il faut faire peur, pour justifier le bien fondé de ce qu’on impose, c’est au tout début du cursus, dans le chapitre créer le cadre pour une action efficace.
      Et enfin, vous évoquiez concernant la misère qui sévit en Russie dans l’article sur la baisse du budget de la défense russe, vous avez oublié de regarder en bas de chez vous, ici en France, tout comme celle qui se développe en Allemagne, pour calquer les modèle cible américains.
      Pour finir, 50 estoniens au Mali, c’est du symbole, ça ne changera rien.
      Le fond du problème est ailleurs, notamment en Lybie, merci Sarkozy.

    • wagdoox dit :

      je vous conseils de relire l’après 1871 vous verrez que la France ayant libéré les US, la Roumanie, la Bulgarie, L’Italie, la Grèce et j’en passe s’est retrouvée bien seule.

  7. wagdoox dit :

    wouah douce et symbolique surprise. Mais toujours accompagné de cette erreur de jugement sur la menace principale.

  8. John dit :

    Ah, la tête de mort. Pauvre Légionnaire.

    • who? dit :

      j’ai pensé pareil !

    • Logos dit :

      C est exactement ce que je me suis dit… mais bon, ici, on a un insigne ré-gle-men-taire. Et qui existe depuis le début du 20ème… wiki nous dit que cela vient d’un zigoto nommé ‘Kuperjanov’, en 1918. Donc, l’antériorité du symbole permet de l’afficher. Voilà. Tant pis pour la sensibilité des populations locales et l’image un peu hard que cela donne. Les communicants de l’EM Estonien ne semblent pas encore atteints de bisounourserie aïgue, eux …
      😉

  9. vrai_chasseur dit :

    Petit pays – mais à ma connaissance le premier européen a envoyer ses soldats ‘boots on the ground’ au Mali avec les français de Barkhane (les chinooks du R-U ne sont que pour une mission support log).

    • Jak0Spades dit :

      « Les chinooks du R-U ne sont que pour une mission support log » – Cette aide reste néanmoins précieuse, surtout pour une capacité que nous n’avons pas et que, vraisemblablement, nous ne sommes pas pressés d’avoir…

    • Frédéric dit :

      Et les Apaches néerlandais ? Ont ils fait des missions de combat ?

  10. tschok dit :

    Divine surprise!

  11. carrel dit :

    ah, voilà un bien beau « renfort ».

    questions subsidiaires :
    s’agira-t-il de boulets que Barkhane devra protéger en plus de ses missions habituelles ??
    joueront-ils le rôle de cheval de troie comme à la MINUSMA ??

    conclusion : que ce sous-pays garde ses troupes et cesse d’agiter la menace de l’épouvantail russe.

    • Tremah dit :

      Je ne sais pas si vous trollez… je l’espère car ces propos sont lamentables.

  12. Duc d'Orléans dit :

    Les commentaires ironiques sont faciles mais ridicules. Il est appréciable que ce petit pays aux faibles moyens fasse un effort, certes symbolique, alors que des plus riches tourne la tête pour ne pas avoir à intervenir.

  13. Anaxagore dit :

    Ce que dit Witold Waszczykowski est exact. On ne peut pas considérer que le terrorisme soit une menace existentielle. Par contre la Russie en est une pour les Etats baltes.
    Ce faisant l’Estonie fait preuve de solidarité, avec ses petits moyens, en espérant que nous en ferons autant pour eux en cas de problèmes. C’est plutôt positif et j’éviterais de me gausser de la minceur des effectifs concernés.

  14. arnaud dit :

    C’est symbolique. Mais l’engagement estonien est bien supérieur à celui de l’Allemagne (qui laisse d’ailleurs aussi tomber l’Italie avec les migrants)

  15. Valkovich dit :

    C est déjà très bien ! Rien que le fait de avoir ce genre de renfort qui puisse prendre à son compte la garde et la protection des emprises permettra a barkhane de dégager les pions de manœuvre mêlée/appui de ce genre de tâches et ainsi de se concentrer sur les opérations dans la durée et dans la profondeur et de se dégager du temps pour l entretien des matériels et le repos des soldats. On a pas besoin de beaucoup plus. Si chaque pays de l UE en faisait autant, on avancerait déjà bien !

  16. Tremah dit :

    Ca montre que les Estoniens, dans la mesure de leurs moyens, considère que la solidarité entre pays européens n’est pas à sens unique. 50 soldats, c’est peu et beaucoup à la fois, surtout quand on compare avec la contribution d’autres pays beaucoup plus riches et peuplés (suivez mon regard).
    Et puis on ne peut que saluer les propos du ministre de la défense estonien: « Nous voulons renforcer notre image d’un pays prêt à s’engager pour stabiliser une région porteuse de risques pour l’Europe, indépendamment de sa localisation géographique ».

  17. Affreux Jojo dit :

    Merci les gars. C’est sympa. Et apprécié.

  18. nico 80100 dit :

    C’est mieux que rien. C’est louable de la part de l’Estonie. eux au moins font l’effort d’envoyer des troupes .
    Certains pays ne le font pas . ils se contentent de faire du soutien logistique ou soit ils ne font rien.
    C’est le constat

  19. Bob dit :

    Le problème n’est pas militaire dans cette région mais sociale et politique, mais allez expliquer cela à des gens qui ont la tête dans le guidon et n’entendent rien aux problèmes locaux sinon les bruits de bottes … c’est affligeant de bêtise

  20. Carin dit :

    De par ce geste l’estonie se place comme le possible premier grain de sable qui en tombant peut déclencher le sablier dans le sens de l’europe de La Défense voulu par Macron?? Si la Belgique accepte le partenariat stratégique proposé, et que l’europe du sud ( Espagne, Italie, Grèce..), garde son penchant naturel vers la France.. alors tout est possible.

  21. Olivier 15 dit :

    Merci à eux. Ils sont bcp plus respectables que les allemands et les polonais.

  22. Pluton dit :

    Merci a l’estonie, mais il faut pas se leurrer, ce n’est pas sans arriere pensee, l’estonie cherche a impliquer d’autres dans sa defense, esperons que les autres pays baltes fassent aussi cet effort symbolique de s’interesser aux preoccupations de pays qu’elles veulent impliquer.

    Cela dit l’estonie peut se permettre ce genre d’aides, parce que contrairement a d’autres pays plus important, leur engagement est anecdotique, on attend pas grand chose d’eux, que quelque chose de symbolique.
    Pour les autres pays europeens, les pays militaires/economiques importants, un engagement significatif, revet un autre sens, celui de porter aussi la responsabilite de la stabilisation/resolution du conflit. Il y’a la difficulte de persuader leurs opinions publiques de l’utilite de cette implication, de justifier les morts, de presenter un plan de resolution, de rendre compte de la progression sur le terrain, etc… (et oui, c’est pas comme en france ou les politiques, militaires peuvent se contenter de quelques commentaires laconique).
    L’autre difficulte pour ces pays, c’est que c’est la france qui a les leviers, cartes en mains, la resolution si il y’en a une, se fera sous la vision supervision francaise, ce qui de fait les amenerait a s’en remettre quasiment entierement aux politique francais pour engager des troupes pour une duree indeterminee.. et la france qui pour l’instant n’a pas reellement de plan credible pour resoudre le probleme, stabiliser la region, autre que taper sur les terroristes. On peine a voir quellle est la vision a long terme de nos politiques, sachant que pour stabiliser la region, neutraliser les groupes armees n’est qu’une composante du probleme dependant de d’autres facteurs…
    Ne parlons pas en plus de l’etat de leurs armese, et des eventuelles crises politiques interieurs qui, on peut le comprendre, leurs paraissent plus urgent.
    Le Mali a tout l’air d’un bourbier, la france ne peut pas se payer le luxe de ne rien faire, mais les autres si, puisque l’urgence actuellement est « d’occuper », stopper la progression des groupes armees extremistes, et les forces actuelles ont bien fait le travail. Si une solution credible se pointait pour passer a l’etape suivante, y’aurait matiere a discuter, mais en attendant, on peut comprendre les reticences des autres pays a s’engager de maniere significative.