Le général Lecointre sera vigilant sur la réforme des retraites et la rémunération des militaires

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

61 contributions

  1. tartempion dit :

    La retraite à jouissance immédiate des militaires est encore un avantage sur lequel Macron entend rogner et les postures de circonstance de Lecointre ni feront rien .On peut admettre que certains militaires ne devraient pas jouir d’une pension de retraite à jouissance immédiate dés lors qu’ils n’ont pas servi au moins les 2/3 en unité de combat et qu’ils ne peuvent justifier d’un certains nombres de missions sur les opérations extérieures (hors mission dans les DOM TOM ).
    D’où l’importance de la civilianisation de certains postes encore occupés par des militaires d’active au sein des armées .Un militaire comptabilisant 20 ans de service en GSBDD ou sur un poste sédentaire qui a occupé le plus clair de son temps à gratter du papier , poste que le civil lambda était capable de tenir jusqu’à ces 62 ans ne devrait pas jouir d’une pension de retraite à jouissance immédiate , cette reconnaissance devant être réservée aux gens ayant servi effectivement en unité de combat au moins 20 ans .

    • Vroom dit :

      Encore quelqu’un qui estime que pour avoir droit à l’appellation militaire , il faut courir le désert avec une arme , et qui traite comme de la merde tout ceux qui sont derrière pour faire tourner la boutique.

      • tartempion dit :

        Compter et distribuer des chaussettes au magasin du corps durant des années à la caserne du coin , être serveur au mess , cuisinier à l’ordinaire , secrétaire comptable à la compagnie ou au foyer du soldat , coiffeur , jardinier , plombier , documentaliste etc…ne devrait pas être des postes tenus par des militaires d’active mais par des volontaires du service civique ou militaire ou par des entreprises civiles sous contrat de travail avec l’armée .Il vous suffit d’aller sur des sites comme pôle emploi ou indeed et vous trouverez profusion d’offres d’emploi déguisées mis en ligne par différents centres de recrutements de l’armée afin de pourvoir des postes liés à l’exécution de taches ancillaires dans les garnisons , des offres qui précisent tout de même mais subrepticement qu’il s’agit d’un engagement militaire ce qui ne veut rien dire pour le profane qui recherche juste un job. Heureusement on ne trouve plus dans la presses ou les affichages publicitaires des abris bus ou du métro parisien les slogans employés en 1996 pour attirer les candidats à l’engagement avec ce casque tu seras coiffeur , jardinier ….avec ces rangers tu seras cuisinier …..

        • Vincent 40 dit :

          Ces mêmes comptables/secrétaires/mécanos/informaticiens/etc… qui (bizarrement si on vous écoutez) étaient également en OPEX en Afgha et qui faisaient volontairement la navette entre Kaboul et leur camp au risque se sauter sur un IED et/ou se faire tirer dessus pour ravitailler ce que vous appelez « unités combattantes »… Et en plus, les talibans tiraient sur le camp avec des roquettes.
          Envoyer des hommes au front sans toute la logistique à apporter et à assurer n’est pas possible.
          Bref, au mieux, vous ne savez pas comment fonctionne l’armée en campagne.
          Sans compter le clivage gratuit que vous essayez de provoquer. Navrant.

          • tartempion, dit :

            Cela fait longtemps que dans les armées modernes les taches ancillaires sont externalisées auprès de société militaires de sécurité privées assurant le transport aérien de la logistique , son acheminement vers les centres de stockage , la construction de camps fortifiés , la gestion de camps qui comporte toutes les taches liées au soutien de l’homme (alimentation , couchage , activité sportive ,welfare etc…) , la garde des emprises militaires .Les militaires étant concentrés sur les missions de combat ce qui n’empêche pas ceci d’avoir recours à des contractuels de droits privés armés pour assurer certaines missions (déminage , escorte VIP, convoyage etc….)L’armée française a fait le choix de faire du social ce qui implique d’avoir une armée surdimensionnée en effectif , donc peu efficace et fort coûteuse .Transformé en guerrier le temps d’une OPEX un coiffeur ou un cuistot qui n’utilise habituellement son arme que deux fois par an pour défiler le 11 novembre et le 14 juillet est un non sens .

        • Bangkapi dit :

          Non . Et d’ailleurs la plupart de ces hommes ont un emploi paix et emploi guerre.
          Et vos civils quand il faudra partir en guépard, préparer une mission dans la nuit, le weekend du 15 août il seront là ? Parce que vous oubliez que ces postes pour une grande partie sont aussi déployés en opération.
          Votre vision des unités de combat est complètement à côté de la plaque et j’espère que personne n’en tiendra compte.
          C’est quoi votre vision d’une grande unité en Opex. DHL pour la logistique, les concessionnaires du coin pour l’entretien des matériels, un bureau d’étude en renfort EM et quelques employés d’une société de sécurité civile en complément ops.

        • Vincent 40 dit :

          Non seulement vous répondez à côté mais vous faites une généralité et un vœu d’un choix ayant des désavantages. Bref vous détournez le sujet de toutes les contradictions et erreurs que vous avez écrites.
          Et pour information, un militaire coûte moins cher qu’un contractuel d’une société privée. De même, parler de social, c’est passer sous silence (sciemment?) des problèmes législatifs et contractuels en France concernant l’emploi encore aujourd’hui des sociétés se sécurité.
          Arrêtez un peu de regarder se qui se fait outre-atlantique à travers les séries TV.
          Enfin, merci d’avoir un plus de respect pour ceux que vous considérez comme non combattants (ils utilisent plus souvent et autrement leurs armes).

        • Pingouin dit :

          un « compteur de chausettes »comme vous le dites s’appele un GAP gestionnaire approvisionnement et c’est une spécialité que l’on retrouve dans toutes les opex… Pas besoin d’être combattant pour justifier de la retraite à jouissance immédiate suffit de regarder les logisticien « où il y a un combattant il y a un logisticien »

    • Céphée dit :

      Vous ne connaissez rien à l’armée.

    • luteknoz dit :

      il est évident que tous les gratte-papiers et autres pondeurs de notes de service (dont je fais partie) sévissant dans les Etats Major parisiens étaient volontaires pour quitter leur misérable garnison de province et rayonnent de bonheur chaque matin dans les transports en commun ……..

    • Jules dit :

      Donc pour ces militaires, il faut leur donner le même statut que le personnel civil ( CDI pour tous, application du code du travail, plus de mutation, 35 h maxi par semaine, plus d’obligation de servir en tous temps et en tous lieux, etc, etc, etc, etc ……………………………..

    • Ste dit :

      Uniquement unité de combat ! Vous pensez aux unités telle que la BSPP ou la BMPM !?

      • Jm dit :

        Pour mémoire, le BMPM est la seule unité commandée par un civil pur, qui ne relève pas du Ministère des Armées : le Maire de Marseille.
        Touchez à la politique à Marseille, ça va bien s’passer.
        Et je sais de quoi je parle…..

    • Bob dit :

      Je ne vois pas l’intérêt de monter X catégorie de militaire contre Y catégorie, sauf à faire perdre aux deux catégories !
      Je peux comprendre votre logique, mais bon vous savez comme moi que les unités de combats ce n’est pas tout le monde qui ramasse, on peut être du soutien et faire partir des pertes.
      Exemple un peu extrême et caricatural, entre le zéro zéro qui passe son Opex entre un jour de musculation et un jour de garde ou du sentinel en boucle. De l’autre côté le logisticien qui passe sur un IED …
      On pourrait se fier aux états de services/décorations … quid des décorations a titre collectifs pour l’unité combattante et par exemple du non combattant qui l’a reçu à titre individuel ?
      On pourra prendre dans l’autre en cassant du non combattant aussi, qui par définition a BEAUCOUP moins de risque de finir dans les statistiques des pertes.
      Et à la fin ? Si on dégage des non combat (qui ne compte pas les heures sup non paye et moins de récupérations que les civils etc), pourquoi ne pas faire de même avec des combattants ? Le mercenariat par exemple.
      L’union fait la force, si l’armée se divise d’elle-même, il ne faudra pas pleurer si sa voix ne porte pas. Même si je reste persuadé que depuis la fin de la guerre d’Algérie, l’armée n’a plus réellement de pouvoir.

    • Allobroge dit :

      Oui sauf que nombre d’entre eux vont et viennent entre postes sédentaires et postes de combat.Sachez aussi que les postes de combat sont usants et nécessitent aussi que les tenants du poste puisse se reposer quelque peu avant d’y retourner tout en acquérant par ailleurs d’autres technicités.

    • Bobosse59 dit :

      J’ai servi 19 ans en unité de combat , je suis toujours d’active je termine mon contrat à 23 ans , je pense avoir droit à une pension !!

    • Restesy dit :

      Votre mode de pensée est absurde car il se veut généraliste dans une armée de plus en plus de spécialistes. Petite question vous rendez vous compte de ce que 20 ans en unité de combat représente ??? Cela signifie des soldats de 40 ans en fin de carrière ! Comment alors garder un vivier jeune. Et les grattes papiers tels que vous les nommez font aussi des tours d’astreintes, des missions sentinelles, des opex. Parlons aussi de ceux qui forment la relève qui ont souvent passer moins de temps en unité de combat mais qui ne rendent pas moins service à leur pays et leur arme, de ceux qui sont très qualifiés en Cyber en que l’on n’attire souvent chez nous que grâce à cet avantage sommes toutes mesurer car la RJI est très rarement à taux plein.

    • Vincent 40 dit :

      Euh… vous connaissez un peu l’armée? Je ne crois pas. Je vais donc vous apprendre qu’il y a des secrétaires, des comptables, des mécanos, des informaticiens, des infirmiers, etc… qui participent à des OPINT et OPEX. Pourquoi eux n’auraient-ils pas les mêmes droits que les autres? Pourquoi eux auraient le droit de se faire tuer sans avoir les même compensations/avantages que ce que vous appeler les « unités de combat »? Et expliquez nous svp comment se débrouillent sur le terrain ces « unités de combat » sans les mécanos qui réparent les véhicules/hélicos/avions de combat, sans les infirmiers et les médecins qui soignent et sauvent nos soldats sous le feu de l’ennemi, sans les informaticiens qui mettent en œuvre les réseaux nécessaires à la chaine de cmdt et rens par exemple, sans les cuisiniers qui préparent les repas, etc… ? Qui envoyez-vous à Sentinelle alors? Qui envoyez-vous à Polmar? Qui envoyez-vous lorsqu’il faut déblayer/nettoyer après des catastrophes naturelles? Un petit indice : chercher le ratio de de médecins et d’infirmiers blessés et tués en Afgha…

    • Sicamois dit :

      Mon pauvre garçon , afin de pouvoir guerroyer le combattant à besoin du gratte papier lambda , comme d’un instructeur, d’un intendant,etc…
      Il faut réfléchir,un peu et ne pas opposer les uns aux autres au lieu de défendre des theses Creuses

    • Jm dit :

      Combattant, opérationnel, administratif, on s’en fout. Nous faisons tous le même métier, avons la même passion, les mêmes motivations.
      Votre commentaire me fait penser aux guerres entre armées, que nous nous menons en interne pour nous taquiner, cela fait partie du jeu ( cela existe même entre « unités » de même armée) , mais en externe, si nous ne sommes pas unis, alors pour nous TOUS, ce sera perdant – perdant.
      Et critiquer les gratte-papiers ne vous apportera rien, pensez que lors de vos OPEX et autres missions, s’ils ne sont pas là pour gérer l’ensemble de l’administratif lié, ce sera soit à vous, soit à des civils de la faire. Et personnellement, je fais largement plus confiance à un militaire pour comprendre et analyser les particularités liées à une mission, car il comprendra, plutôt qu’à un civil qui gère des dossiers et des numéros de 20 à 62 ans sans voir la couleur du sable…
      Pour exemple, essayez de contester un ordre de mission non payé et contacter Fd@Ligne.
      Bon courage…

    • Bourtoi dit :

      Si tu avais été combattant un vrai tu saurais que le soutien qui gratte du papier pour que tu sois paye ou que tu arrives à avoir le matos ou la liaison sur le terrain est aussi important que le fantassin pauvre pine que tu es !!!

    • Wrecker 47 dit :

      @Tartempion
      …toujours aussi c..! La plupart de ceux qui sont devenus des « administratifs » ont été auparavant des combattants

  2. Wrecker 47 dit :

    Vivement 2022 ….En attendant cette nouvelle me fait la même impression qu’un obus de mortier qui tombe dans une fosse à merde!

    • FredericA dit :

      La seule nouvelle que je vois dans cette article est celle-ci :
      .
      « Pour le moment, on ne sait que très peu de chose »

    • Roger Dubreuil dit :

      C’est-à-dire un obus de mortier qui tombe à un endroit où il n’y a personne. La dispersion des éclats est désagréable mais peu létale.
      Blague (merdique) à part, j’admets que certains se méfient mais j’ai la conviction (comme je l’ai déjà écrit ici) que la situation politique des militaires a beaucoup évolué et que l’on ne peut plus se moquer d’eux comme à l’époque de La Grande Muette.

  3. riz pain sel dit :

    ca pue cette affaire….le militaires vont être sacrifiés sur l’autel de la république !

    • Un moblo dit :

      Même si on ne peut plus vraiment se considérer comme militaire au sens propre du terme, nous on est déjà sacrifiés…….

    • Jules dit :

      Si le gouvernement réforme le système de retraite des militaires et pour être cohérent (suivez mon regard) elle ne devrait s’appliquer qu’aux nouveaux entrants ………

    • Allobroge dit :

      Après les champs d’honneur et les boucheries afférentes rien de neuf sous le soleil qui n’est plus celui d’Austerlitz !

  4. themistocles dit :

    Bonne méthode si l’objectif est de réduire les effectifs. Que quelqu’un approche de la retraite à jouissance immédiate et les départs vont l’être également…. De préférence, les plus anciens et les plus expérimentés, ceux qui ont atteint ou dépassé le seuil requis. Bon courage pour maintenir le niveau sans les instructeurs et les formateurs.

  5. Lechieurmasque dit :

    « Et le soucisson est un fruit « 

  6. Jean Sayrien dit :

    Tiens, et mon général il en pense quoi du rattrapage du PPCR appliqué aux militaires qu’il avait defendu (sic) lors d’une audition parlementaire il y a quelques mois et qui devait intervenir au 1er janvier 2018, et qui a été discrètement le 31 décembre 2017, repoussé d’un an ??? Lui qui a accompagné et recu la ministre qui a signé ce décret en douce auprès des troupes en opération pour le réveillon du même 31 décembre soir !!!! Et une prédiction tirée de ma boule de cristal : observez bien la réforme des retraites. Si les armées sont alignées sur le régime des fonctionnaires lui même aligné sur le regime du privé (« X euros cotisés privé ou public = X euros de retraite/pension », dixit Top gun), alors il faudra s’attendre à l’envolée de tous les officiers et sous-officiers qui étaient proches de la pension ancien modèle et qui partiront avant la catastrophe. « Chouette » diront les ambitieux qui verront s’ouvrir à court terme les tableaux d’avancement; « große Katastrophe » diront les réalistes en voyant partir des trésors d’expérience et d’ancienneté. Et rendez-vous dans 10 ans pour les ambitieux, qui auront des pensions de mouise….

    • Allobroge dit :

      On dégagera ainsi nombre de cadres qui pourraient devenir séditieux. Peut-être gardera-t-on la Légion sinon on fera appel à des sociétés privées ! Et vogue la galère ! Nos étoilés ne piperont mot prouvant ainsi leur discipline intellectuelle indéfectible et les autres, retraités, ne reformeront pas de quarterons !

  7. Robert dit :

    Que fera le CEMA s’il s’agît encore d’une entourloupe ?
    Une pétition, une manif, une grève ?
    Il mettra sa démission dans la balance comme d’autres avant lui ou se fera seppuku?
    Il ne peut absolument rien faire sinon partir en protestant comme de Villiers.

  8. petaf dit :

    des paroles pour rien de neuf …Ce général sera surtout vigilant à sa rémunération et à sa retraite !!
    si seulement le GVT prenait en compte les primes comme dans la gendarmerie pour le calcul de la retraite des militaires ! mais ça faut pas rêver !!!

    • Duc d'Orléans dit :

      Petaf, pourquoi cette méchanceté fielleuse à l’égard du Général Lecointre ?
      Qu’est ce qui vous permet de dire qu’il n’est pas préoccupé par le sort de ses subordonnés ?

    • CGH341 dit :

      @ petaf
      Dénigrement facile et infondé. Qu’est-ce qui vous permet de dire ça ?
      Y a-t-il quelque chose de suspect dans le parcours de François Lecointre ? J’aimerais savoir parce que ça ne correspond pas du tout aux infos que j’en ai.

    • leo-karo.com dit :

      mais les gendarmes sont descendus dans la rue et ils sont obtenus….!

    • leo-karo.com dit :

      mais les gendarmes sont descendus dans la rue et ils ont obtenus….!

      • toukounare dit :

        Très juste ! c’est la seule façon de se faire entendre malheureusement dans ce pays ! Rappelons nous la devise « qui ose gagne !  » Eh oui , sans doute aurait-il fallu faire défiler les chars derrière les gyrophares bleus….

  9. ytu dit :

    « L’objectif est de rendre plus lisible la rémunération des militaires (en supprimant certaines primes pour sujétion qui n’ont plus lieu d’être) »

    Je vous préviens, si vous baissez ma solde plus basse qu’elle ne l’est déjà je m’en vais…

    • Wrecker 47 dit :

      Que doit-t-on attendre de quelqu’un qui a été choisi par le pouvoir et qui lui doit les étoiles qu’il aurait mis de nombreuses années à avoir( peut-être)s’il n’avait prêté allégeance…
      Le troisième Reich a conservé de la même façon la fidélité de ses Généraux …

      • Ancien dit :

        @ W 47
        Restons calmes et buvons frais.
        Lorsque nos camarades de l’Amicale du 3ème RIMa qui étaient à Vrbanja me disent « le Capitaine Lecointre, on l’aurait suivi en enfer » je crois sincèrement que l’on peut lui faire confiance.

        • Wrecker 47 dit :

          @Ancien
          Ce qui a été vrai fut un temps ne l’est plus forcément à longue échéance !…Force est de constater que nombre de ceux qui ont été de « grands chefs » ont « oublié l’époque « ou ils furent bien servis par de vrais soldats de valeur …

  10. Robert dit :

    il y a une chose pour laquelle la république ne déçoit jamais, c’est de sacrifier sans compter la jeunesse française pour les intérêts qui ne sont pas ceux de la France.
    Que ce général se rassure, au jour du sacrifice, la république saura être généreuse avec le sang de nos soldats.
    Il devrait revenir à nos compatriotes de pouvoir exiger que ce sacrifice soit fécond pour notre patrie et pas pour une idéologie mortifère.

  11. Clavier dit :

    S’ils osent toucher aux cheminots , ils auront peu de scrupules à s’occuper des militaires….je le sens gros comme une maison !
    Ce sera forcément sur le calcul des points de retraite, les primes bizarres et tout ce qui fait planter Louvois .

  12. Albe dit :

    Si la pension à jouissance immédiate venait à être supprimer pourquoi un militaire se devrait d’obéir au code de la défense, il faudrait le réformer et s’aligner sur le code du travail. Qui oserait demander à son personnel de travailler plus de 6 jours d’affilés dans la limite, me semble t’il, de 48h00 sur 12 semaines maximum ! Comment demander à un militaire de monter le service dans ces conditions sans bénéficier des jours de récupération réellement associés ! En mission vont ils hisser le drapeau blanc passé un quota horaire et remplacer les balles par des pistolets « nerfs » ! Les déplacements se feront ils tous à l’hôtel et terminé les lits picots. Qui les empêchera de brandir une banderole CGT et crier à tue tête en distribuant des tracs qu’ils veulent que les accords européens soient respectés. Qui les empêchera de ne pas venir travailler si les soldes qui seront devenues des payes ne sont pas versées ? Et s’ils refusent une mutation, auront ils le droit au chômage ? Et même si une majorité ne va pas jusqu’a 17 ans de service, qui octroi le bénéfice de la RJI, qu’est ce qui retiendra les autres … ? A la première crispation, les départs seront encore plus précoces et nombreux, car la carotte aura disparue !

  13. maxime dit :

    je ne vois pas bien ce qui peut-être vraiment visé en dehors de l’indemnité pour charge militaire (ICM). Le reste pèse bien peu (primes TAP et autres) et il s’agirait alors d’une réformette dont le coût sertait supérieur aux bénéfices.
    Et je ne vois pas bien non plus comment on va faire pour supprimer l’ICM sans changer les statuts.
    S’apprêterait-on à construire une armée où les notions de disponibilité et de mobilité n’auraient plus de sens, un peu comme pour les policiers par exemple ?
    L’Europe en rêve, mais (ou car) cela ne serait ni plus ni moins que la fin de l’armée française. L’OTAN serait ainsi l’alpha et l’oméga de notre défense, et la colonisation US de nos institutions serait achevée. Bien joué Macron, tu fais le job !

  14. tintin29 dit :

    Bonjour,

    En cas de suppression de la retraite a jouissance immédiate, quels matricules seraient impactés par cette réforme ?

  15. Roger Dubreuil dit :

    L’on a souvent entendu des CEMAs dire qu’ils seraient « vigilant » sans que ça produise aucun effet.
    Mais cette fois c’est différent parce que l’on n’est plus à l’époque de « La Grande Muette » mise à l’écart de la politique, c’est-à-dire n’ayant aucun moyen d’influer sur la carrière personnelle des élus. C’est différent pour deux motifs : 1) désormais, grâce à l’existence d’@internet les militaires, non seulement sur les blogs comme celui-ci mais aussi par échange de courriels sur les réseaux amicalistes, ont conscience de constituer une catégorie de citoyens qui a quelque chose de spécifique à dire dans l’intérêt de la France ; 2) le petit monde politique a compris l’importance électorale des armées et de leur soutien populaire : 80% d’opinions favorables, jamais un politicien n’oserait en rêver.
    [Voici un exemple de ce que j’ai reçu par le réseau des Amicales, bien avant que ce soit rendu public sur les blogs
    https://reseauinternational.net/lettre-de-vladimir-a-theresa-general-dominique-delawarde/ ]
    Par conséquent le Général Lecointre a les moyens d’influencer de nombreux votes et la classe politique a intérêt à le croire lorsqu’il annonce qu’il sera vigilant.

  16. Parabellum dit :

    Pas d argent pas de suisse…on aura du mal à recruter et à garder une armee de métier si on ne paye pas ou si mal ceux qui servent…le cela peut deja démissionner car on sait que Bercy fait mieux que la loi …le projet de service universel va achever de plomber les capacités de re armement …au fait on va payer combien les six de service de 600 000 jeunes ? Mais tout fait partie de la même logique…

  17. Jm dit :

    Ben voyons, vous n’êtes pas surpris.
    [Tiens, et mon général il en pense quoi du rattrapage du PPCR appliqué aux militaires qu’il avait défendu (sic) lors d’une audition parlementaire il y a quelques mois et qui devait intervenir au 1er janvier 2018, et qui a été discrètement le 31 décembre 2017, repoussé d’un an ??? Lui qui a accompagné et reçu la ministre qui a signé ce décret en douce auprès des troupes en opération pour le réveillon du même 31 décembre soir !!!! ]
    Quand le l’ai écrit par avance courant octobre 2018, je me suis fait tirer à boulets rouge par les moralisateurs qui expliquaient en son temps que c’était acté, fait , et qu’il fallait faire confiance au Chef.
    Veni, vidi, ego perdidi
    C’est annoncé depuis plus de 10 ans, et ça prend « tournure ».
    Et je pense que personne ne sera surpris d’y perdre, comme d’habitude.
    La variable d’ajustement de ceux qui ferment leur gueul…
    Mais là, trop c’est trop, et je pense que les militaires vont la ramener, haut et fort. Très fort.
    N’en déplaise aux moralisateurs de tous poils qui mettront en avant l’honneur, la patrie, le drapeau, que ça ne se fait pas, il y a déjà eu quelques précédents, mais là, ça va toucher tout le monde, et là, ça va faire plus que grogner.
    Ce n’est pas faute de les avoir prévenus.

  18. Allobroge dit :

    On dégagera ainsi nombre de cadres qui pourraient devenir séditieux. Peut-être gardera-t-on la Légion sinon on fera appel à des sociétés privées ! Et vogue la galère ! Nos étoilés ne piperont mot prouvant ainsi leur discipline intellectuelle indéfectible et les autres, retraités, ne reformeront pas de quarterons !

    • Wrecker 47 dit :

      @allobroge
      Les »cadres séditieux « se cassent de l’institution..Pendant qu’il est temps ! Nombre d’entre eux ne veulent même plus en parler étant en retraite !
      Le pays aura l’Armée qu’elle mérite !Point final …

  19. DELAWARDE Dominique dit :

    L’actuel CEMA n’est jamais que le 20ème d’une longue lignée dont j’ai connu les noms et les actes.
    Tous depuis un demi siècle ont clamé qu’ils seraient « vigilants ». Chacun peut mesurer aujourd’hui le résultats de cette succession de « vigilances » sur l’état de nos armées. Ce mot devrait être banni du vocabulaire des grands chefs et remplacé par un autre. Cela permettrait peut être d’entretenir l’illusion…….

  20. Jm dit :

    Combattant, opérationnel, administratif, on s’en fout. Nous faisons tous le même métier, avons la même passion, les mêmes motivations.
    Votre commentaire me fait penser aux guerres entre armées, que nous nous menons en interne pour nous taquiner, cela fait partie du jeu ( cela existe même entre « unités » de même armée) , mais en externe, si nous ne sommes pas unis, alors pour nous TOUS, ce sera perdant – perdant.
    Et critiquer les gratte-papiers ne vous apportera rien, pensez que lors de vos OPEX et autres missions, s’ils ne sont pas là pour gérer l’ensemble de l’administratif lié, ce sera soit à vous, soit à des civils de la faire. Et personnellement, je fais largement plus confiance à un militaire pour comprendre et analyser les particularités liées à une mission, car il comprendra, plutôt qu’à un civil qui gère des dossiers et des numéros de 20 à 62 ans sans voir la couleur du sable…
    Pour exemple, essayez de contester un ordre de mission non payé et contacter Fd@Ligne.
    Bon courage…

  21. RANC dit :

    Unité de combat pendant 20 ans est-ce vraiment raisonnable, NON il faut penser que l’on ne peut être et avoir été, sans pour autant démériter. Croyez vous sincèrement Tartempion (!!!) que les capacités d’un hommes combattant de 40 ans par exemple, soient identiques à celle d’un jeune de 20 ans? Soyons raisonnable même en bonne forme, le corps prend cher à défendre le pays. Tout ces laisser pour compte que vous intégrez en unités non combattantes sont indispensables au bon fonctionnement, qu’ils soient sur le terrain à assurer vos arrières administratives, médicales ou à l’approvisionnement de toutes sortes, qu’ils soient dans les états major à gérer les dossiers de chacun et notamment de ceux qui doivent partir en retraite (après avoir combattus), ils sont nécessaire alors au lieu de faire en sorte de diviser, il serait préférable de créer l’unité et de cultiver l’esprit de corps.

    • Wrecker 47 dit :

      Un combattant qui a trente trois ans est au sommum de ses qualités physiques …Il reste d’autres qualités qui lui permettent de combattre et d’imposer le respect …Mais à cinquante ans s’il n’est pas blessé ou mort çà reste un exploit …dans le monde actuel !
      Rares sont ceux qui a cet âge ,n’ont pas troqués leurs » combat-jacket « ou leurs » tourelles » pour un emploi secondaire annexe ,telle qu’une branche technique ou une branche « support logistique » dans une unité ou un  » train de combat « … A défaut ,et suite à blessures graves, on les trouve encore dans les branches administratives des unités de combat …souvent « par piston »ou parce qu’ils le méritent,et ne voulant pas quitter leurs « frères d’armes »!…Mais c’est aussi çà les « chiens de guerre »!

  22. Simplecitoyen dit :

    Quelque chose me dit (peut être l’expérience…) qu’on aura pas le même réforme que la SNCF.
    Le projet de réforme de la SNCF prévoit de s’appliquer uniquement aux nouveaux entrants.
    Nous, ont aura le droit a un traitement de faveur : une mesure avec effets immédiats qui va léser tout le monde.

  23. Jessy dit :

    Je ne vais pas me faire uniquement des amis, mais trouvez vous normal qu’un célibataire touche moins que quelqu’un de marié.. Ou que celui qui a des enfant touche davantage que celui qui n’en a pas… Après tout c’est un choix de vie (ou pas), et rien ne justifie que l’un touche plus que l’autre…
    Au contraire la personne en couple vois tous ses frais divisé par deux (gaz, électricité, location, nourriture etc)..

    Je ne dit pas qu’il faut baisser les un, mais qu’il faudrait étudier la question de savoir si c’est réellement justifiable comme différence…