La France pourrait proposer des Rafale Marine à la Belgique

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

159 contributions

  1. Demento dit :

    En gros la France ne souhaite pas participer à la procédure transparente, offre plus de 100% de retombés économiques et propose également à la Belgique un avion bien particulier du point de vue de l’entraînement qui n’a que d’utilité sur le CdG afin d’aider la France.
    Franchement, je ne comprends pas du tout cette offre et je pense qu’elle n’a aucune chance.

    • Requin dit :

      La procédure transparente ? LOL, regardez l’histoire des Patriot pour la Suède. 3 fois le prix initial…
      Ce que Dassault Aviation et la France propose pour les Rafale Air, c’est une offre globale contractuelle de production et maintenance qui va beaucoup plus loin que l’appel d’offre qui de toutes façons n’est pas la procédure adaptée pour ce type de matériel. (Cf l’appel d’offre pour l’Inde et autres).
      Pour le Marine, de ce que j’en comprends. La France proposerait un ticket d’embarquement à l’aviation belge pour son (ses) PA.
      Tout comme un détachement hélico belge, allemand ou autre pourrait embarquer sur un BPC.
      Je vois l’intérêt politique (Europe de la Défense) et financier qui pourrait aider à la construction d’un 2e PA mais pour la mise en oeuvre, je suis bien plus réservé, faudrait idéalement que cette flottille belge soit basée avec ses homologues françaises.

      • Frédéric dit :

        Notons que pour la mission Jeanne d’Arc 2018, on va embarqués une section de l’USMC, des hélicos espagnols et deux Lynx britanniques 🙂

    • Leo dit :

      Je partage cette analyse:
      – Pourquoi ne pas participer à une procédure totalement transparente? Ca donne l’impression qu’il y a quelque chose à cacher.
      – Offrir plus de 100% de retombés économiques? M’ouai, cela me semble pas réaliste. Il faut tout de même préciser que ces retombés doivent être additionnels au business que Dassault&co espérait faire en Belgique. Il faut également voir sur quel période cet investissement se fait. En plus cela donne l’impression que le Rafale ne peut pas gagner part ces propres moyens. La force aérienne belge veut clairement le F-35. Il est également dit que les pilotes belges n’étaient pas du tout impressionnés par le Rafale qui au final n’apporterait pas grand chose de plus qu’un F-16.
      – Le cas des Rafale M est vraiment bizarre. Le coût d’entraînement et d’entretien d’une mini flottes de Rafale M est énorme pour la Belgique. Au final la Belgique ne pourra pas utiliser ses avions depuis un porte-avions comme elle le souhaiterait. En effet ce serait toujours avec l’accord explicite de la France ou des E-U. Cela semble plus au coup de la France qui veut faire payer une partie de son arsenal nucléaire par l’Allemagne. Très loufoque comme idée.

      • nico dit :

         » Il est également dit que les pilotes belges n’étaient pas du tout impressionnés par le Rafale qui au final n’apporterait pas grand chose de plus qu’un F-16″

        Ben voyons… Où ça ? dans Pif Gadget ou sur Sputnik ?

        • Alain d dit :

          Je vote pour Sputnik !

          • Nenel dit :

            Même pas. La source vient du cerveau de certains qui viennent ici pour étaler leur mythomanie. A trop défendre des intérêts qu’ils ne maîtrisent pas, fini par les révéler au grand jour.

      • Emil' dit :

        Pourquoi ne pas participer à une procédure totalement transparente ?

        Parce que Dassault sait bien mieux que vous qu’il n’a aucune chance de gagner à la légale. Tous ces pays qui marchent au F-16 vont acheter américain.

      • Lejys dit :

        Quelle belle analyse!!
        Une procédure est-elle vraiment transparente quand 3 fournisseurs sur 5 préfèrent ne même pas y répondre ?!
        Airbus annonce pratiquement les mêmes retombées pour l’Eurofighter. Sachant que les coûts de possessions (qui dureront au moins 30 ans) sont toujours supérieurs aux coûts d’achat, ce n’est pas choquant.
        Ces pilotes qui disent ça ont-ils testé le F-35? Je ne parle même pas au combat. Par contre ceux qui ont volé en place arrière sur le Rafale ne le comparait pas au F-16.
        La France qui ferait payer son arsenal nucléaire par l’Allemagne….?!! Pas par la Suisse ou le Canada tant qu’on y est?!
        L’idée du Rafale M pour la Belgique est effectivement plus que bizarre voire stupide. Ce n’est pas une raison pour la commenter par des arguments aussi creux….pour ne pas employer d’autres qualificatifs.

      • Matt dit :

        « Pourquoi ne pas participer à une procédure totalement transparente? »

        En matière d’achat de matériel militaire, quel besoin y a-t-il a tout faire de manière transparente ? Les négociation d’état à état, cela devrait être la norme. Acheter des avions de combat, ce n’est pas la même chose que d’acheter des bus de transport urbain. Il faudrait arrêter cette manie des « marchés publiques » pour ce genre d’équipement.

      • Alpha dit :

        @Demento
        @Leo
        Procédure transparente ????… Surement ! C’est d’ailleurs ce que pensent aussi Boeing et Saab ! … 😉
        « Il est également dit que les pilotes belges n’étaient pas du tout impressionnés par le Rafale » …
        Ah, mince alors ! Ce n’est pas ce que certains pilotes de la composante air belge m’ont raconté en 2015 à Mont de Marsan… Et c’était des pilotes de F-16, du 2e wing de Florennes !… Ni même ce que certains pilotes belges ont dit à leur descente de Rafale (place arrière…) à Cazaux dans un passé plus proche …
        Mais bon, ils ont du vouloir me faire plaisir !…
         » Offrir plus de 100% de retombés économiques? M’ouai, cela me semble pas réaliste. »
        Alors, pour Dassault, retour industriel et sociétal pour la Belgique, valorisé à au moins 20 Md€ sur 20 ans
        Pour Eurofighter, c’est 19 Md€ sur 25 ans …
        Cela semble bien réaliste pour ces deux « Teams » … Ah, mais peut être que les responsables de ces groupes ne vous ont pas consulté, cher Léo … Heureusement ! 🙂

    • wagdoox dit :

      Alors la procédure transparente qu’elle blague.
      Vous oubliez un peu vite que Boeing avec son F18SH et SAAB avec son Gripen se sont retirés explicitement pour des raisons de dés « transparents ».
      Ensuite ca peut être très interessant pour la Belgique qui se pense qu’en terme de coalition (c’est justement l’avantage majeur du F35 et pas forcement ces capacités propres). Avoir quelques rafale M permettrait à la Belgique de pouvoir agir dès les premières heures depuis un PA français ou US, c’est énorme. Là ou ca perd de son sens c’est pour la marine français ou va t elle mettre ses avions si elle doit prendre les belges.

      • Bouli dit :

        Dès les premières heures ?? A condition que le porte avions se téléporte !! A noter que Saab s’est retiré parce que la politique de neutralité de la Suède ne l’autorisait pas à conclure le partenariat élargi demandé par l’appel d’offre. Et pour Boeing c’était parce que les américains voulaient le f35 et ont fait pression pour diminuer la concurrence mais justement c’est la preuve que le cahier des charges n’est pas biaisé

        • FredericA dit :

          « Dès les premières heures ?? A condition que le porte avions se téléporte !! »
          .
          On parle ici d’une opération de grande envergure qui demande du temps de préparation. Temps mis à profit par le PA pour se rendre sur la zone des futurs combats. Sinon, les premières frappes sont réalisés par des avions basés dans leurs pays d’origine et assistés par des ravitailleurs.
          .
          « Et pour Boeing c’était parce que les américains voulaient le f35 et ont fait pression pour diminuer la concurrence mais justement c’est la preuve que le cahier des charges n’est pas biaisé »
          .
          Donc le cahier des charges n’est pas biaisé puisque les US ont fait pression sur un des concurrents ?!? Comment dire… 😉

          • Bouli dit :

            oui, mais je vois mal la Belgique agir seule ailleurs qu’au congo ou dans les grands lacs et je ne suis pas sur qu’un PA apporterait grand chose sur place

          • Requin dit :

            @Bouli

            Mais pourquoi voulez-vous que la Belgique agisse seul ????
            Genre elle n’est pas membre de l’OTAN ???
            LOL

        • Alpha dit :

          @Bouli
          Voici ce que disait le représentant de Boeing lorsque cette société s’est retirée de l’appel d’offre belge : »Nous regrettons qu’après avoir examiné la demande, nous ne voyions pas l’opportunité de concourir avec des règles du jeu véritablement équitables avec le Super Hornet F/A-18″…
          C’est pourtant clair !
          Quant à SAAB, les spécificités requises par l’appel d’offre sur le soutien opérationnel étendu, est aussi un moyen de mettre hors jeu un concurrent au F-35 voulu par Vandeput… Car au niveau du prix, le Gripen pouvait gagner haut la main !

          • Bouli dit :

            je suis le premier à regretter le retrait du rafale, boeing et gripen … mais aucun n’a jamais étayé ses accusation par un élément concret de l’appel d’offre qui serait biaisé

          • Alpha dit :

            Vous pouvez toujours retourner les faits dans tous les sens et à votre convenance, mais ils sont là, et bien réels ! Cet appel d’offre a été rédigé pour favoriser un avion américain en particulier. POINT.

          • Nenel dit :

            « mais aucun n’a jamais étayé ses accusation par un élément concret de l’appel d’offre qui serait biaisé »
            Ce n’est pas une procédure judiciaire! Le public lambda s’en contrefout et n’y connaît rien et puis surtout entre les loups ils savent parfaitement qui baise l’autre. Politiques et industriels bouffent au même râteliers, vous devriez le comprendre surtout dans les ventes d’armes à haut niveau tel qu’un avion de combat.

    • Hermes dit :

      Qui dit Rafale M dit aussi US… la preuve ce printemps, ca pourrait ne pas être inintéressant… de là a justifier les coups supplémentaire ? A voir.
      .
      Ca permettrait néanmoins a la belgique de proposer des déploiements d’appareils sur les PA FrancoUS sur certains théâtre… Si ça n’intéresserait pas vraiment les US, ca pourrait intéresser les français de compléter le PA sur certaines zone d’opération commune avec la belgique, au pif contre DAESH.

  2. Raymond75 dit :

    Le saviez-vous ? La tour Eiffel est en fait un phare destiné aux bateaux belges …

  3. picolo dit :

    alors ca vaudrait le coup de construire sur la base des BPC un PAE porte aeronef d’escorte sans catapulte et avec barrer d’arret, pour des rafale stobar, pour au moins 20 rafale.

    • Niko dit :

      Je n’ai jamais réussi à trouver des infos sur les capacités d’emport d’un Rafale STOBAR. J’imagine un truc comme le plein en interne, pas de réservoirs largables, et une demi-douzaine de Micas?

      • picolo dit :

        On sait que Dassault avait fait une étude dans le cas de l’inde, pas facile de trouver des info, mis à part sur mer et marine, une chose semble acquis, le rafale pourrait faire du s tobar, il y a un soucis avec les ailes qui ne sont pas pliables comme le F18, genant pour les ascenseurs. mais il pourrait embarquer une charge utile importante.

        https://www.meretmarine.com/fr/content/le-rafale-marine-compatible-avec-les-porte-avions-dotes-de-tremplin

      • Lejys dit :

        De mémoire Dassault à juste communiqué que selon leurs simulations informatiques le Rafale serait apte à décoller depuis un tremplin. Sans autres précisions. Sachant que le course de décollage, l’inclinaison du tremplin et le vitesse du vent relatif (vent réel + vitesse du bateau) influeront largement ses performances, c’est difficile d’être précis. Mais vous ne devez pas être loin de la vérité.
        Petite question : quelqu’un sait il pourquoi les avions Russes, Indiens et Chinois n’utilisent pas plus de distance de pont au décollage? Les harriers en utilisent eux une bonne partie. Certes les réacteurs russes poussent tres forts (enfin ceux du Su 27/33), mais quand même….

        • Alpha dit :

          Dassault avait testé le Rafale M01 depuis le PA Foch en 1993. Ce dernier avait été équipé d’un petit tremplin en bout de catapulte, car le pont du Foch était trop court… Cette modification du pont a été faite lors de l’IPER du navire du 29 septembre 1992 au 15 mars 1993, avec un passage au bassin du 14 octobre 1992 au 9 janvier 1993.
          Cette campagne Rafale M s’est déroulée du 13 avril au 7 mai 1993, totalisant 331 catapultages et autant d’appontages, tous couronnés de succès…
          Les données recueillies par l’avionneur, associées à celles réalisées par la suite lors de simulations informatiques, ont permis de valider le Rafale comme étant apte à décoller avec l’aide d’un tremplin.

          • Lejys dit :

            Je ne sais pas si on peut faire un parallèle, le petit tremplin installé sur le Foch ne servait qu’à compenser l’impossibilité d’utiliser le train avant sauteur du Rafale, le Foch ne disposant du sabot de catapulte qui prend le train avant et le comprime au début de l’accélération. Bref ce tremplin ne servait qu’à donner un minimum d’incidence à l’avion au catapultage.

          • Alpha dit :

            @Lejys
            Non, le petit tremplin installé ne servait qu’à compenser la longueur du pont du Foch qui était trop courte … Mais le train « sauteur » faisait exactement ce qu’il était attendu de lui en fin de course puisque un sabot était utilisé, les modifs sur le Foch portaient justement sur ces dernières …
            Cette vidéo atteste ce que je dis : On voit le sabot (1’14 »), on voit son verrouillage (1’53 ») et en bout de pont, le mini-tremplin …
            Et à 2’26 » on voit nettement l’impulsion prise par le Rafale pour décoller lorsque son train se délivre et s’engage sur le mini-tremplin.
            https://www.youtube.com/watch?v=NQkqE4PxjmA
            Notez que ce train à restitution d’énergie est utilisé afin d’obtenir automatiquement la bonne incidence au décollage … ce que peut faire un « sky-jump » !…

      • Said dit :

        La capacité d emporte du rafale est relativement plus important que tout autres appareils,c est le seul avion au monde qui peut transporter l équivalent de son poids en armement il est omnirole,aucun avion au monde n a cette capacité

        • Lejys dit :

          Le sujet concerne le capacité STOBAR, pas les capacités normales. Donc pas sûr du tout que ce soit beaucoup plus important que les autres.
          Et le Rafale n’est pas le seul avion omnirole.

        • Alpha dit :

          @Said
          En décollage en mode STOBAR, la capacité d’emport du Rafale sera forcement amoindrie … C’est d’ailleurs le cas pour tous les appareils qui utilisent un tremplin …

      • Desway dit :

        Sans être sur de ce que j avance , D’assault n avait pas dans les carton un rafale Stobar pour la marine indienne à l époque ?

    • wagdoox dit :

      Pas du tout, la vitesse du mistral est trop faible, sa longueur pareille, son tonnage pareil pas de systeme stabilisateur à la mesure du CdG…
      C’est une perte de temps et d’argent autant reprendre le design du clem.
      Je rappels que le CdG catapulte à 21,5 tonnes max, c’est durant cette ATM que le poids max a été porté à 24,5 donc imaginer un STOBAR lançant un rafale à 20 tonnes c’est complètement à coté.
      Il faut compter logiquement entre 15 et 17 tonnes soit un rapport poussé poids entre 1 et 0,9.

    • JP dit :

      Y a-t-il réellement une telle différence de prix entre STOBAR et CATOBAR?

      • Fabien dit :

        @ JP.
        Un milliard de livre sterling pour les unités de la classe Queen Elizabeth.

        • JP dit :

          Merci pour votre réponse.
          Par contre il s’agit d’un investissement plutôt que d’un coût. Avec les rampes, les chasseurs emportent moins de carburant et d’armement, donc il vous faut plus de vols pour effectuer les mêmes missions.
          Si on prend en compte le coût de l’heure de vol de ces avions complexes, j’imagine que l’investissement est plutôt valable.
          Mais d’un autre côté, ça demande aussi un coùt de R&D pour renforcer le train d’atterrissage…

  4. Romain COISPINE dit :

    Proposition très intelligente. Les rafales M pourraient intervenir depuis la terre ET si besoin depuis notre porte-avion. Cela décuple à moindre frais les capacités stratégique de la Belgique. Donc des accords de coopération à foison, mais il ne faut surtout pas qu’ils soient freinés par la doctrine d’emploi. Si nous n’intervenons pas sur le théatre d’opération il ne faudra pas leur interdire l’accès à notre porte-avions. Je suis agréablement surpris par cette tactique Française.

    • Bouli dit :

      il y a un endroit où la Belgique doit pouvoir intervenir en urgence (hormis interventions OTAN, bien sur), c’est la RDC

      même si un porte avions français stationnait en permanence dans le coin, ce qui n’est pas et ne sera jamais le cas, je pense qu’une base permanente dans un pays environnant serait stratégiquement plus intelligent

      donc, je ne vois pas trop l’intérêt pour la Belgique de disposer de Rafale M

  5. MD dit :

    Monsieur Bridey est-il devenu fou ?
    Si la Belgique voulait vraiment déployer ( pour quoi faire? )  »à moindre frais  » une force aéronavale sur une plate-forme qui ne lui appartiendrait pas, elle aurait intérêt à faire l’acquisition de F-35 B pour lesquels des plates-formes de ce genre ne manquent pas ( US Navy, Royal Navy , Marina Militare et tutti quanti ) . Alors qu’il n’y a qu’un Charles de Gaulle qui vient d’être immobilisé pour une longue période et qui n’a pas encore de remplaçant.
    L’US Navy ne pourrait-elle pas alors accepter de prêter un de ses porte-avions pour former des pilotes belges de Rafale, et éventuellement pour les aider à se  »déployer » ? Dans ces conditions , les Américains auraient tout logiquement intérêt à essayer de fourguer aux Belges quelques-uns de leurs Super Hornets . Et Monsieur Bridey aura alors été vraiment génial d’aller leur souffler cette idée dans l’oreille .

    • Leum dit :

      L’US Navy accepte déjà le Rafale à son bord et va accueillir les pilotes du CDG en avril pour finaliser l’entrainement avant que le CdG retourne a la mer.

    • wagdoox dit :

      le probleme c’est justement que Boeing s’est retirer parce que la compétition est faite pour le F35A.
      Hors entre F35A et C il y a quand meme beaucoup plus de différence qu’entre rafale C et M. Le cout de la maintenance serait donc plus élevée.
      Le CdG sera de nouveau opérationnel bien avant que la Belgique se voit livrer le premier appareil qu’il s’agisse du Raf ou du F35.

  6. Alpha dit :

    « La France pourrait proposer des Rafale Marine à la Belgique »
    Euuuuuuh… Oui ? Pour faire quoi ? …
    « cela augmenterait la capacité d’intervention de la Défense belge. »
    Ok, mais cela rendrait cette flottille belge totalement dépendante du bon vouloir français …
    Non, là, désolé, mais je ne vois pas l’intérêt pour la Belgique…

    • Requin dit :

      Peut-être pouvoir déployer 12 Rafale d’un coup en OPEX tout en restant parfaitement en sécurité et sans la logistique que nécessite les bases aériennes projetées.

      • Fab dit :

        Dans les « guerres » actuelles, cela a probablement un sens. Mais la Belgique investit un avion qui sera probablement sensé voler au delà de 2060… ça fait long avec bcp de scénarios possibles, des intérêts divergeants…
        Par contre, en complément d’un autre avion (F35), ça serait très intéressant… Deux avions complémentaires… La furtivité passive pourrait être utile pour certaines missions, la capacité « mini awacs » pour le F35. Et le Rafale qui est parmi les meilleurs avions pour les missions OTAN actuelles.

      • Bouli dit :

        et la France va déployer pour les beaux yeux de la Belgique un porte avions ?

        à noter que si la Belgique intervient au Congo, ce sera certainement en coopération avec la France vu le nombre d’expats français qui habitent aussi dans le coin

        • Requin dit :

          Genre la Belgique n’a aucun intérêt à être plus présent au Moyen-Orient ? LOL, ils ont trouvé du pétrole chez eux et on m’aurait rien dit ???
          Quand au Congo, je crois qu’ils en ont rien à faire sauf en cas de pb islamiste auquel cas la France aurait tout intérêt à être présent également

          • Bouli dit :

            mdr

            genre la Belgique va faire la loi au moyen-orient et sous louer un porte avion français pour faire ça avec quelques Rafale M … et deux ou trois milles soldats mobilisables max 😀 comme tu dis : LOL

            je sais pas ce que tu fumes, mais c’est de la bonne

            au passage, je vois pas ce qu’une intervention au MO va vraiment nous apporter point de vue pétrole car on a plus de compagnie pétrolière (Fina, bouffé par les français comme quasi toutes nos entreprises stratégiques hormis celles bouffées par les néerlandais)

            pour le Congo, tu supputes que les français n’en ont rien à faire mais même si c’est une colonie personnelle du roi des belges au départ, donnée ensuite à la Belgique, il y a quand même beaucoup d’intérêts français sur place quand même. L’Afrique, c’est un continent que les français n’abandonneront jamais.

            On se souvient du rôle trouble de la France au Rwanda alors que c’est un minuscule pays, jusqu’à aller soutenir un régime génocidaire dans un pays sans ressources … Croire que la France n’interviendrait pas au Congo, c’est de la bêtise. A Kolwezi, les français étaient au côté des belges (et même avant eux si je me souviens bien).

          • Alpha dit :

            @Bouli
            « On se souvient du rôle trouble de la France au Rwanda » …
            On se calme l’ami d’Outre Quièvrain ! On Rwanda, nous étions 2 ! … La mémoire qui flanche ? Alors deux exemples :
            11 avril 1994 – La Belgique, et non la mission de l’ONU au Rwanda, avait pris la décision d’évacuer des Casques bleus lors du génocide rwandais de 1994, abandonnant à leur sort 2000 civils réfugiés dans une école, selon un jugement transitoire rendu par un tribunal de Bruxelles.
            Le président rwandais Kagame, avait dénoncé en 2014 le « rôle direct de la Belgique et de la France dans la préparation politique du génocide et la participation de cette dernière à son exécution même » …
            Sur ce coup là, vous auriez mieux fait de vous abstenir cher ami ! … Sinon, la pêche au gardon, çà ne vous tente pas ? 😉

          • Bouli dit :

            je n’ai jamais nié le rôle de la Belgique

            la Belgique a lâchement retiré ses casques bleus après la mort des dix paras et, pire, a même fait du lobbying pour que la MINUAR (qui certes n’avait pas un mandat lui permettant d’agir mais un mandat, ça se change) s’en aille

            en Belgique, on a aucun problème à le reconnaitre, on a eu une commission du Sénat qui a fait de l’excellent boulot. Clair que je ne suis pas fier de ce qu’on y a (pas) fait. J’ai encore l’image des paras qui rentrent au pays et déchirent leurs bérèts bleus de rage de ce qu’ils ont vu et n’ont pu faire.

            on est même venu demander des excuses au Rwanda et reconnaitre officiellement

            le rôle trouble de la France, c’est d’un autre niveau. Non seulement parce qu’il n’y a pas eu de travail de remis en question comme chez nous mais en plus parce qu’il y a eu un soutien du gouvernement génocidaire jusqu’au dernier moment (les écrits de Guillaume Lancel sont très instructifs). Et je ne parlerai pas du missile tiré sur l’avion présidentiel ou des enquêtes en France essayant de mettre sur le dos des tutsis le génocide (heureusement, la justice française s’est rattrappée depuis).

            Voilà, je n’ai pas de haine envers la France à cause de ça, c’était le président Mitterand et son gouvernement qui sont en cause et certainement pas les militaires français qui n’ont fait qu’obéir aux ordres et qui ont du vivre avec ça. Et encore moins le peuple qui on essaie de cacher les choses. Mais c’est un exemple de ce que la politique de nos deux pays ont pu diverger dans le passé.

          • Bouli dit :

            guillaume ancel et pas guillaume lancel

            http://nepassubir.blog.lemonde.fr/

    • Kicker dit :

      la moitié seront en crash, pas l’intérêt pour la Belgique….

    • wagdoox dit :

      La Belgique ne fonctionne que par coalition donc avec la France ou les US.

  7. Wrecker 47 dit :

    C’est pour leur nouveau porte-avion?…lol!

  8. Amandine dit :

    « En clair, cela augmenterait la capacité d’intervention de la Défense belge. »
    Le 1er avril avant l’heure ?
    très très bonne blague…
    Salutations.
    Amandine.

  9. Polymères dit :

    Concept intéressant mais il y a 2 problèmes:
    -Le premier c’est un prix plus important, on ne le compte pas en milliards non plus, mais pour un pays comme la Belgique, avec un budget contraint, quelques dizaines de millions, ce n’est pas une broutille.
    -Le deuxième c’est que les américains peuvent dire aux belges, que le F-35 propose une version naval et une version à décollage vertical permettant une utilisation conjointe avec le Royaume Uni, les USA, l’Italie, l’Espagne (selon leur remplaçant du Harrier). De plus les américains gardent un autre avantage, celui d’avoir plus d’un porte-avions.
    .
    Mais tout cela rappel une réalité stratégique, celle ou la Belgique se retrouve un peu, malgré elle, au coeur d’un enjeu, celui ou la France pousse à « dégager » les américains de Belgique en lui proposant un rapprochement (qui passe également du côté terrestre et maritime), pour ne pas dire une inclusivité de l’armée belge avec l’armée française dans une idée plus vaste de défense européenne.Face à cela on a les américains qui défendent naturellement la continuité de leurs relations avec la Belgique.Parallèlement a ce « duel », on a un eurofighter qui est juste sur un marché alors que pourtant il représente l’appareil qui appel le plus à une défense européenne, mais il n’y a pas de géostratégie, ni de géopolitique derrière, encore moins quand vous avez un Brexit en cours….
    C’est donc la France qui représente aujourd’hui en Belgique, le choix d’une réorientation stratégique plus européenne, même si elle se fonde sur une relation bilatérale.Aux belges de bien choisir car leur choix pourrait résonner ailleurs sur le continent, car qu’on aime ou non Macron, il pousse dans un contexte favorable cette idée de l’Europe de la défense ou la Belgique tient un rôle tout particulier.
    L’armée belge n’a cessée de se diminuer, je pense qu’ils comprennent que leurs capacités d’actions ne se fera pas/plus en autonomie et qu’une imbrication avec l’armée d’un pays voisin, la France, devient nécessaire pour garder un rôle et une influence, car n’en doutons pas, une telle imbrication poussera toujours Paris à chercher à joindre l’allié belge et Bruxelles pourrait obtenir certaines concessions et faire valoir certaines choses.Seule, l’armée belge ne sera plus grand chose, les américains ne vont pas se plier en 4 ni leur concéder une quelconque influence.Le projet français a le mérite de lui confier un rôle actif dans une construction à venir, la proposition de ce député s’inscrivant dans cette idée.
    Mais bon, nous savons tous que le gouvernement belge est dominé par des conservateurs flamands qui se plaisent dans la situation actuelle et qui préfèrent regarder du côté des Pays Bas que de la France, même si la force des choses parvient à faire changer les mentalités.
    En réalité, il n’y a qu’une seule chose que les américains ont en Belgique et que nous n’avons pas, c’est la couverture nucléaire, celle permettant à la Belgique d’utiliser des armes nucléaires américaines en cas de besoin concret, la France devrait songer a ce volet nucléaire, elle devrait proposer sa couverture nucléaire à la Belgique.Cela ne remet pas en cause notre indépendance, mais ça élargit notre rôle, notre influence en Europe en lieu et place des USA.Nous n’avons pas autant d’armes qu’eux, nos armées n’ont pas leurs moyens, mais il n’empêche qu’on peut mettre sous notre aile, une bonne partie de nos alliés et surtout nos voisins et qu’a terme, notre dissuasion soit en partie financée par l’UE.

    • Alzoc dit :

      Pour ce qui est du parapluie nucléaire, il me semble me souvenir qu’Hollande avait déclaré que la France utiliserais l’arme nucléaire en cas d’agression d’un de ses alliés Européens, et je ne pense pas que Macron remettra ce principe en cause.

      • Nexterience dit :

        Oui mais comment faire confiance à une parole quand de tels enjeux ont cours?
        Seule une bombe prêtée est une vraie promesse.

        • Requin dit :

          Genre ce qui menacerait stratégiquement la Belgique ne menacerait pas stratégiquement la France ???
          LOL

          Les USA ne « prêtent » d’ailleurs pas d’armes nucléaires puisque ceux eux peuvent permettre le tir

    • Bouli dit :

      les armes nucléaires présentes en Belgique (officieusement d’ailleurs), ne sont pas à la disposition de la Belgique, elles ne sont là que dans un cadre OTAN

      la Belgique n’a d’ailleurs aucune utilité à avoir à disposition des armes nucléaires, c’est même plus une plaie qu’autre chose (la base Kleine Broegel est régulièrement infiltrée par des pacifistes historiquement liés au bloc de l’est même si cet héritage n’est plus nécessairement reconnu aujourd’hui) qui fait de la Belgique une cible potentielle de contre frappe ou de première frappe

      pour ce qui est des néerlandais, toujours ce préjugé français que la « langue » forme des amitiés. Et pourtant … les flamands n’aiment pas du tout les néerlandais, beaucoup de nationalistes sont même francophiles (aussi bizarre que cela puisse paraitre, le patron des nationalistes est ainsi admiratif de Napoléon ou Jules César
      et c’est pareil pour les francophones de Belgique (dit abusivement « wallons » en France alors qu’un tiers est bruxellois). Ce n’est pas parce qu’ils parlent français qu’ils aiment la France, bien au contraire, ils regardent et lisent les médias français et connaissent l’opinion qu’on les français de leurs « amis les belges » (regard condescendant).

      en réalité, la stratégie belge actuelle est la plus intelligente, elle est multi latérale, coopérations avec les Pays-Bas, avec la France, avec les USA, … c’est la seule chose à faire
      peut-on vraiment croire que les P-B ou la France ne nous mangeraient pas tout cru si on faisait une alliance reserrée avec eux ?? évidemment que non puisqu’on deviendrait dépendants. Ne jamais avoir un seul client, ne jamais mettre tous ses oeufs dans le même panier

      • Polymères dit :

        Le jour ou une crise politique portera du côté flamand des indépendantiste au pouvoir (vous savez que cette idée existe), on verra bien qui mangera les oeufs de qui!

    • MAILLARD dit :

      Avec au plus 40 avions en état de voler, c’est sûr que la France peut défendre le monde entier y compris la Belgique!

    • Dany40 dit :

      Très bonne analyse @Polymères

  10. PK dit :

    Serait-ce des nouveaux appareils (F3 ou F4?) ou les F1M placés sous cocon ?

    • FredericA dit :

      Il n’y a plus de Rafale sous cocon. Ils ont tous été retrofités.
      .
      https://www.meretmarine.com/fr/content/fin-du-chantier-de-retrofit-des-ex-rafale-f1-de-laeronautique-navale

      • Jacques 29 dit :

        oui, il aura fallu 6 ans pour modifier 10 avions . Tout autre commentaire semble superflu .

        • FredericA dit :

          Vous faites certainement allusion au manque de volonté politique pour achever cette opération plus rapidement. C’est bien ça? Dans le cas contraire, votre commentaire est effectivement superflu 😉

        • Lejys dit :

          Commentaire bien idiot…. ce ne sont que des raisons budgétaires qui ont conditionné ce délai.

        • Polymères dit :

          Pourquoi Jacques, vous feriez mieux et plus rapidement dans votre garage?
          La prochaine fois, prévenez le gouvernement, en attendant vous êtes et vous restez ce que vous êtes au fond de vous, une personne aigrie, râleuse avec une tendance nationaliste très douteuse.

          • Jacques 29 dit :

            @ FredericA, Lejys, Polymères : moi, je fais un constat factuel, et c’est vous qui faites les commentaires… et quels commentaires ! des commentaires de haute volée sur le commentateur, pas sur les faits: c’est tellement plus facile pour le neurone !

          • Alpha dit :

            @Jacques 29
            Allons, du calme, du calme, pensez à votre coeur !… Sans compter que votre aigreur naturelle pourrait vous apporter des ulcères !
            Sur les faits : Les Rafale F1 ont été mis sous cocons en attente d’un financement pour les mettre directement au Standard F3, qui n’était pas prêt à l’époque, car prévu pour 2009 pour le premier sous-standard. Le dernier, F3R , notifié en 2013 pour 1 Mds € étant là, logiquement, les Rafale F1 sont rétrofités sous ce dernier standard, permettant à la Marine d’avoir une flotte homogène.
            En gros, çà ne servait à rien de faire passer les F1 aux standards F2, puis aux sous-standards F3. Et maintenant que la version F3 définitive est là, hop ! On modifie les F1 !…
            A noter enfin, que ces F1 n’auraient jamais du entrer en service : Ils ne l’ont été qu’à la demande exprès de la Marine pour remplacer les quelques Crusader restant qui ne pouvaient plus attendre …
            Voyez, les constats factuels, c’est bien, mais voir plus loin que le bout de son nez, c’est mieux ! … 😉

          • Nenel dit :

            @ Jacques 29
            Le premier Rafale rétrofité est revenu dans les rangs en octobre 2014. Le dernier fin 2017. Cela fait 3 années non?

          • ScopeWizard dit :

            Quant-à vous , Polymères , vous êtes un intervenant intolérant et particulièrement prétentieux au point de vous permettre non pas de juger de l’ argumentaire , du fond si vous préférez , ni même de la forme mais tout simplement du contributeur qui exprime librement un point-de-vue .
            .
            Vous agissez comme un inquisiteur ; désolé mais ce n’ est pas correct , c’ est même assez vil et très bas de plafond …
            Et si encore , vous mettiez une dose d’ humour salvateur … mais même pas …
            .
            Sur ce point , vous rejoignez bien des fois ( et c’ est fort dommage car vous savez aussi faire preuve d’ une capacité d’ analyse la plupart des fois d’ un niveau élevé ) la cohorte malveillante des tschok , Rigel et quelques autres , qui sous couvert d’ « expertise » sérieuse sont incapables de s’ extraire de leurs schémas de pensée tout faits et prémâchés , et de sortir autre chose que ce qui sort de la voix de leurs maîtres … ils compensent cela par des attaques ad personam aussi débiles dans leur approche qu’ infectes dans leur contenu .
            .
            Je suis rarement de votre avis , il n’ empêche que cela ne doit pas m’ exempter de vous respecter même si nos échanges peuvent s’ avérer « vifs » …
            .
            IL FAUT EN FINIR AVEC CETTE DICTATURE QUI SE REFUSE À DIRE SON NOM , CELLE DE LA PENSÉE UNIQUE DU CAMP DU « BIEN » QUI PROFÈRE INSULTES , MENACES ET DÉCRÈTE TOUTE VÉRITÉ .
            .
            Jacques29 pense et exprime ce que bon lui semble qui n’ est pas toujours des plus « affuté » , mais JAMAIS , à moins d’ être provoqué , je ne l’ ai vu s’ en prendre à qui que ce soit hors argumentation ( ad hominem ) …

          • Jacques 29 dit :

            @ polymères : normalement, je ne devrais même pas vous répondre, car on ne répond pas à « ça ».
            Mais je ne peux pas laisser passer le « nationalisme douteux » dont vous m’affubler, expression antinomique par excellence .
            Je suis nationaliste et fier de l’être, oui. J’aime mon pays, ma nation, ce qu’il a été, ce qu’il peut encore être, j’aime l’ensemble et je lui ai toujours donné sans restriction aucune , tout ce qu’il était dans mes modestes moyens de lui donner. Il n’y a pas de « nationalisme douteux », à ma connaissance.
            Attention aux mots que vous choisissez pour essayer de cataloguer des gens que vous ne connaissez en rien, car ce choix, lui , vous catalogue sans ambiguité, et à votre grand désavantage.

        • Jacques 29 dit :

          @ Nénel : je cite ici le site « meretmarine .com » déjà mentionné plus haut, regardez bien les dates:  » Publié le 19/01/2018 par Vincent Groizeleau « …
          « Le dernier des Rafale Marine initialement livrés par Dassault Aviation au standard F1 et portés au standard F3 doit retrouver l’aéronautique navale à la fin du mois (FIN JANVIER 2018 donc ) . Ce retour en flottille marquera la fin de cet important chantier de modernisation, débuté en 2012. »
          2018- 2012, pour moi et un certain nombre de gens, ça fait donc 6 ans . adressez vous au site en question pour qu’il rectifie éventuellement, mais ne tirez pas sur le pianiste encore une fois, ou alors changez les mathématiques .

        • Jacques 29 dit :

          @ Alpha : votre commentaire est complètement hors-sujet : la question est le délai qu’il a fallu pour mettre les Rafale sous cocon au standard actuel et à les réintégrer en flottilles. Pas l’historique du pourquoi et du comment .
          le factuel c’est bien, mais si on se trompe de sujet, eh bien on fait « plouf ».. vous savez nager ? ou seulement patauger ?

      • PK dit :

        ET bien bonne nouvelle. Merci

    • Pour Info dit :

      Ils ne sont plus sous cocon …

    • haha dit :

      tu es tres en retard les anciens F1M ont été rétrofité en F3

  11. Clavier dit :

    Un journaliste ça chasse le buzz et un député, président de commission, ne connaissant pas grand chose en dehors du travail de maire qui se prend pour un expert en sortant d’un repas un peu arrosé
    ça donne une information qu’aucun service de renseignement s’amuserait à classer autrement que verticalement ……

    • wagdoox dit :

      il y a probablement de ca mais le CdG est souvent escorté par des frégates européennes non française alors pourquoi pas.

  12. Tonton Charlie dit :

    Etonnante proposition!
    Mais après tout, dans l’optique d’une coopération européenne plus poussée dans la défense, pourquoi pas, mais il nous faudrait une permanence en mer et donc deux porte-avions pour cette proposition soit plus crédible.

  13. Lejys dit :

    Mouhais….ça laisse très circonspect. Et ça engendre derrière pas mal de questions: quel intérêt géostratégique pour le Belgique, les capacités d’accueil du CdG, la possibilité de faire de même sur des PA US, le coût des avions et de la formation, etc.
    Bref, j’ai beaucoup de mal à y croire.
    A noter aussi que le F35, dans sa version C, pourrait prétendre à cet éventualité.

  14. Brun loutre dit :

    Pas idiot! A noter que le Rafale M est aussi qualifié pour se poser sur les porte-avions américains (ce qui n’a rien d’étonnant, ils sont plus grands). Connaissant le goût de la Belgique pour l’interopérabilité totale avec les américains, celà peut les faire réfléchir…

    • m2m dit :

      Exactement. Dire aux Belges qu’ils auraient ainsi la possibilité d’agir à partir d’un porte-avions ne signifie pas les lier exclusivement au nôtre.

    • MD dit :

      Oui, c’est tout réfléchi. Comme le CDG n’est pas opérationnel pour quelque temps , en réfléchissant bien , pour opérer à partir d’un porte-avion US, autant le faire avec des avions US. La maintenance serait bien simplifiée à bord, l’interopérabilité serait bien plus complète , et aussi les mécanos américains doivent bien mieux connaître leur matériel que le Rafale. Le choix logique devrait donc être le F/A 18 E/F Super Hornet

      • wagdoox dit :

        alors réfléchissez un peu mieux le premier chasseur doit etre livré à la Belgique dans plusieurs années, le CdG sera depuis longtemps de retour en service !
        Boeing a déja laché l’affaire.

      • Lejys dit :

        Ben non, Boeing s’est retiré de la course…. Le F-35 plutôt et tant qu’à faire dans sa version B!

      • Polymères dit :

        Dans quelques mois il sera de nouveau à l’eau, mais je conviens que pour certains qui ont fait pendant 10 ans de cette indisponibilité un drame incommensurable qu’allait connaître la France, on ne voit pas le temps passé, on ne voit pas que le CDG va bientôt de nouveau être là et que l’on cherche encore à connaitre la situation dramatique qu’on est en train de vivre…

    • Jacques 29 dit :

      @ brun loutre : c’est pas aussi simple que ça . Ce sont deux ou trois pilotes, qui ont été qualifiés « pour la forme », ( et pour la communication flatteuse) et il y a un moment déjà . Pour embarquer une flottille de Rafale sur un P.A américain, il faudrait déjà re-qualifier les premiers pilotes, et puis tous les autres , ainsi que l’ensemble du soutien et de la maintenance, ainsi que les armuriers…ce serait donc une très, très gros morceau .

  15. R2D2 dit :

    « D’où l’embarras de son homologue belge, qui semble hésitant face à une telle offre. »
    Vandeput n’est pas hésitant, pour lui c est le F35 c est du deja fait. C’est le reste du gouvernement qui se pose des questions.
    .
    « afin de lui permettre d’acquérir une capacité aéronavale à moindre frais, susceptible d’être déployée à bord du porte-avions Charles de Gaulle »
    … ainsi que les portes avions U.S dans un second temps.

  16. werf dit :

    Le niveau est vraiment bas à la commission de la défense. Faire une offre aux belges de rafales M pour les mettre sur le Charles de Gaulle, c ‘est une nouvelle offre de leasing militaire, c’est vraiment les prendre pour des « c… ». La souveraineté militaire ne se partage pas c’est la grande erreur du concept de l’Europe de la défense.

    • wagdoox dit :

      sauf que c’est déjà ce qui se produit en Europe et tout spécialement pour des petites armées.
      Nous meme on fait déjà plus ou moins du leasing et les « solutions innovantes de financement » préché par la ministre c’est quoi ? J’y suis pas favorable non plus mais ca va arriver à moins de remettre 5% du pib dans la défense et c’est valable pour la France pas pour la Belgique qui n’aura jamais la taille nécessaire pour prétendre faire autre chose que de la défense du territoire et encore.

  17. lym dit :

    Les Suisses, autre petit pays n’ayant pas tant de pistes disponibles, utilisent bien des avions embarqué pour leur crosse et train renforcé afin au besoin de transformer des sections d’autoroute en base aérienne si les vraies venaient à être bombardées et rendues inutilisables. Si en plus on peut utiliser un PA et acquérir un savoir que seuls 2 pays possèdent à ce niveau (les autres n’ont pas de catapulte)…

  18. tartempion dit :

    Les avions de 5°générations rendront rapidement le rafale obsolète , c’est déjà le cas en Syrie ou les deux avions Russes Soukhoï 50 donnent des sueurs froides aux pilotes …..

    • sergeat dit :

      Je pense que les Soukhoi vus « en opération »sont en test et non en configuration d’intervention réelle.

    • Leum dit :

      L O L

      L’avion dont l’Inde ne veut pas tellement il est merdique? Que La Russie revoit ses commandes à la baisse et se dit que ça sera juste un prototype en attendant mieux (ou chinois?) ?

    • FredericA dit :

      Même remarque pour les avions de générations 4.5 qui ont rapidement rendus le F-16 obsolète. De fait, plus aucun pays n’utilise cet appareil dont l’entrée en service date de 1978 !
      .
      Bin quoi ? J’ai dit une bêtise ?

    • Lejys dit :

      Bah oui, ils en ont tellement froid dans le dos que l’hexagone se les gèle depuis quelques jours. Deux avions de pre-serie dont on ne sait pas grand chose, oui oui ils ont peur. De même qu’ils avaient tellement peur du F-22 qu’ils préféraient les garder dans le collimateur lors d’exercices de combat simulé….
      Bon j’ai craqué, j’avais dit que je ne répondrais pas aux commentaires aussi nazes…désolé !

    • Sonata dit :

      Ils doivent surtout donner des sueurs froides à leurs propres pilotes oui 😉

    • MD dit :

      Apparemment , les pilotes des hélicoptères Apache, de F15 E et d’AC-130 n’avaient pas l’air d’avoir des sueurs froides dans la nuit du 8 au 9 février 2018.
      2 Su 50 en Syrie n’y annoncent pas forcément le printemps de la VVS .

    • Robert dit :

      Ah bon? Vous pouvez préciser et argumenter votre post s’il vous plait? (et pas du café du commerce).

    • Arnaud.D dit :

      Ui ui ui. Source ?

    • wagdoox dit :

      C’est pour ça que l’IAF n’en veut pas et supplie pour plus de rafale ?
      Qu’ils travaillent sur les deux appareils et qu’ils prévoient que le rafale restera supérieur au delà de 2025…
      d’ailleurs il ne s’appel pas Soukhoi 50 mais SU57.
      sueurs froides ouai… vous en savez des choses…

    • Polymères dit :

      tartempion un jour, tartempion toujours, quand on prend ses rêves pour la réalité va s’appeler un jour, « faire son tartempion ».

  19. wagdoox dit :

    12 rafale sur un PA disponible 7 mois dans l’année (voir moins avec les ATM) et une place dispo de 35 rafale max. Mais après tout pourquoi pas.

    • Jacques 29 dit :

      @ wagdox : 7 mois dans l’année ? vous êtes très optimiste ! trois bons mois de vacances diverses, deux bons mois d’essais , deux bons mois de qualifications pilotes, un bon mois d’escales, s’il y a 4 mois opérationnels sur 12 , c’est un summum ! en y incluant la journée des familles, qui coûte au pays les yeux de la tête mais qui , discrimination positive oblige, n’est réservée qu’aux « happy few », comme les diverses cérémonies de commémoration de ceci ou de cela à Landivisiau, avec plaquette sur papier glacé et pots généreux , tandis que les manants, eux, sont maintenus à l’écart de la base !

      • Alpha dit :

        @Jacques 29
         » les manants, eux, sont maintenus à l’écart de la base ! »
        On sent le vécu … D’où l’aigreur ? La frustration ?

    • Requin dit :

      ou bien cela consoliderait fortement le projet de deux porte-avions pour la France. D’autant qu’un PA à propulsion conventionnel aurait une dispo technique supérieure à 80% contre 55 pour une prop nuc.
      2 PA nécessiteront plus que les 42 Rafale M prévu pour l’instant. Ce qui pose un problème financier.

  20. Poisson rouge dit :

    Une bien drôle d’histoire… ou peut être une niaiserie de plus sortie du cerveau sclérosé d’un homme politique… comme quoi , pour beaucoup des déboires de nos armées, on tient enfin l’explication… merci pour cet éclairage singulier mr bridey. ( la marine suisse pourrait aussi être intéressée ?)

    • Requin dit :

      Ou c’est juste vous qui avait l’intelligence d’un poisson rouge pour ne pas voir l’ensemble des intérêts d’une tel proposition.

  21. Titeuf dit :

    Ah…Tartempion…..
    Une p’tite roteuse……de trop!!!!

  22. nimrodwing dit :

    C’est une belle blague, très probablement celle de l’année 2018. Pourquoi pas louer notre PA a la Belgique pendant que l’on y est ? pourquoi vouloir fournir un avion chasse version marine alors qu’il n’y a pas de PA pour s’y poser, j’ai du mal a comprendre. Qu’est ce qu’il ne faut pas faire pour parvenir a ses fins histoire de pouvoir vendre quelques rafale C et B…..

    • Requin dit :

      Vous n’avait jamais remarqué qu’il n’y a pas que des hélico français sur nos BPC ?

  23. lechavenois dit :

    Depuis le lancement du projet, j’espérais que les équipes de notre ministère de la défense proposeraient cette alternative à nos amis belges. Ils l’ont fait, .. , c’est très bien !
    Et je serais ravi que cela fonctionne !
    .
    De plus, nos amis canadiens ne semblent pas nous avoir oubliés, ça aussi c’est bien !
    .
    https://www.usinenouvelle.com/article/le-canada-retient-le-rafale-de-dassault-parmi-les-finalistes-de-son-appel-d-offres.N657764

    • lechavenois dit :

       » oublié « 

    • nimrodwing dit :

      Merci pour cet article dont j’avais déjà entendu parler du projet.
      Qui plus est le Rafale aura continué son évolution (tranche F3R d’ici 2018-2019 équipé de la nacelle Talios, missile longue portée Météor) et peut être la tranche F4 d’ici 2030.
      Une belle opportunité pour nos amis canadien et une fierté pour nous de le voir sous la cocarde canadienne.

  24. Bad Man dit :

    En plus de l’appontage, espérons que le Rafale M a les capacités d’ atterrir sur un aérodrome militaire sinon nos amis Belges risquent d’être déçus !

  25. Pour Info dit :

    Juste une idée comme ça : le rafale M est une version monoplace à capacité nuc … du coup ce n’est peut-être pas du côté « embarqué » qu’il faut regarder ????
    .
    Et partager ça avec le belges, ce n’est pas un truc insignifiant.
    .
    Mais c’est juste une idée en comme ça …

    • wagdoox dit :

      ca n’a aucun rapport, les rafale C peuvent aussi faire du nucléaire.
      La Belgique n’a pas de ASMPA mais des bombes US à gravité, en d’autre terme ca ne règlerait pas le probleme qui n’est pas technique mais diplomatique et qui n’en est pas un puisque les tornado ne sont pas US et les embarquent.

    • Vroom dit :

      « Et partager ça avec le belges, ce n’est pas un truc insignifiant. »
      .
      Ce sont juste des boitiers à démonter et du software à modifier , comme pour les Rafale égyptiens , et quataris aussi sûrement.

  26. pRcam dit :

    @tartenpion le su50 est un prototype en maturation testé en conditions pour le moins permissives. J’adorerais connaître la raison des sueurs froides. A titre comparatif, le F22 a effectué son premier vol en 1990 pour une admission au service actif en 2005. Étant donné que les russes n’ont ni les moyens, ni la BITD américaine, ni d’expérience récente (post soviétique) de développement de ce genre de plate-forme; on peut très raisonnablement supposer que cette cible à SAM n’est pas prête d’être mâture et que leur ferraille rustique (mais efficaces dans certaines catégories) à encore de beaux jours devant elle. Leurs progrès en matière de missiles tactiques, de systèmes antiaériens velus et de radars sont plus préoccupants à mes yeux. Circulez, y a rien à voir !

  27. Renaud dit :

    Personnellement, je trouve cela une géniale idée, et j’espère que je verrai un jour 48 raphales dans le ciel belge…

  28. radionucleide dit :

    Les porte-avions belges: des pistes tres tres larges, mais tres tres courtes

  29. tintouin dit :

    Une photo magnifique des rafales du « Charles » pour illustrer l’article.
    Un beau choix M.Lagneau !

  30. mustard dit :

    Le CDG est déja tellement souvent en cale pour maintenance que nos avionneurs français ont déja du mal à maintenir leur capacité. alors si en plus il faut ajouter une escadres belges c’est impossible. Ou alors il faut un second PA mais c’est pas du tout prévu (et pourtant ça urge)

    • Requin dit :

      Sauf que les études de besoin font être lancés. Vu que de toutes façons la construction ne pourrait pas débuter avant 2025, il ne servirait à rien d’aller plus loin, la technologie avançant trop vite, tant au niveau systèmes d’arme que sur la production d’énergie pour que ce soit pertinent d’aller plus loin avant 2022.
      Cette idée de Rafale M belge vise aussi à justifier un 2e PA en le faisant à moindre coût car 2 PA pour juste 42 Rafale M, cela ne marche pas.

  31. Céphée dit :

    La tactique est subtile.
    En gros, ils veulent glisser l’idée d’un porte-avion CATOBAR européen.
     
    Sinon, j’aimerais vraiment voir des cocardes belges à bord du Charles.
    Les belges sont parmi nos plus fidèles et anciens alliés. Leur gloire militaire mérite plus de respect et de considération. Et cela peut passer par une meilleure implication de leurs forces.

    • wagdoox dit :

      Le dernier PA européen a très mal fini, 200 millions d’euro en pure perte, j’ose meme pas imaginé le remake.

      • Requin dit :

        Il n’y a jamais eu de PA européen. Juste des plans achetés et largement modifié par DCNS et St-Nazaire. L’absence de commande n’est du cas une décision politique française.
        Ne rejetez sur d’autres pays NOS erreurs.

    • Requin dit :

      Non, pas de PA européen mais un PA français qui embarquerait un flotille belge en plus d’appareil français. Tout comme ce concept est déjà utilisé pour les BPC.

  32. Le Breton dit :

    Remarquez, les Belges ne pourraient pas se construire une plateforme aéronavale avec l’assistance française ?
    Ca reste une des armées européennes les plus déployées et qui fait beaucoup d’efforts pour l’être.

  33. Carin dit :

    Je pense comme cephee qu’ils veulent glisser un ou plusieurs porte-avions européens. Voilà ce qui fait réfléchir les belges… et devrait intéresser les allemands… souvenons nous du SEM abîmé par un pilote allemand!

    • Bouli dit :

      un porte avions européen serait un beau projet

      mais il ne faut pas mettre la charrue avant les boeufs … ce projet n’existe pas actuellement et la pertinence de Rafale M pour y atterrir existe encore moins

  34. Szut dit :

    Un rafale marine au cas où le projet tomberais à l’eau.

  35. Berger dit :

    Que craint la Belgique? Rien. Que veut ce pays? On ne sait pas. Quel est le niveau global de couverture aérienne de la Belgique? Nul.
    Peut être des F35 pour intercepter les mouvements d’argent suspects ? Peut être…..

    • Bouli dit :

      ce niveau d’analyse … cette condescendance … ça donne tellement envie d’acheter du Rafale 😀

  36. Nexterience dit :

    C est osé. Il n y avait que les USA pour proposer à ses alliés de payer cher pour avoir les poings liés . C est bon signe 🙂
    Clairement la France veut structurer la défense européenne depuis le brexit. Nous sommes militairement hégémoniques.
    Je crains que cela irrite l Allemagne car on pourrait les placer devant le fait accompli. De plus, nos accords avec les anglais nous placeraient en position charnière.

  37. MAILLARD dit :

    Je rappelle que l’interopérabilité des systèmes vient de l’OTAN pour lequel la France ne participe pas. Vendre des avions est plus facile à l’Égypte ou au Qatar qu’à un membre de l’OTAN.
    Donc la Belgique ne devrait pas acheter de Rafale ni le Canada qui devrait investir un nouveau système de couverture aérienne ( 2 milliards de dollars) qui est la chasse gardée de Lockheed Martin.

    • Céphée dit :

      Ne racontez pas de bêtises. La France participe à l’OTAN, et applique les STANAG autant que les autres pays membres.

      • MAILLARD dit :

        Pas du tout. Un Rafale en mission ne sait pas lire un message de l’OTAN. Vos sources svp?

        • Marcus dit :

          Vous racontez n’importe quoi!
          Bien sûr que les Rafales sont interopérables avec l’OTAN… Et même avec les Hawkeyes! Ce qui vous aura bien sûr échappé…

    • James dit :

      Scoop! La France n’est pas dans l’OTAN!
      Question interopérabilité, c’est quoi la L16 d’après vous ?

    • Requin dit :

      Genre les appareil français ne peuvent pas communiquer avec ceux de l’OTAN, C’te bonne blague !!!

      • MAILLARD dit :

        Il y en ici qui confondent communication et interopérabilité des systèmes de missions. A la seconde couche des HLA systèmes US, plus aucun aéronefs Français ne reçoit ni ne peut émettre. C est possible bien entendu avec des manettes devant sa télé….

        • Marcus dit :

          C’est bien pour cela que les Frégates anti-aériennes françaises prennent la veille au profit des PA US, en liaison avec les aéronefs américains, et que les Hawkeyes français relaient ceux des américains régulièrement, y compris en zone de combat, Afghanistan, M.O., Lybie?
          Arrêtez de dire n’importe quoi!

        • Nenel dit :

          @MAILLARD,
          La politique d’interopérabilité de l’OTAN définit l’interopérabilité comme étant l’aptitude à agir ensemble de manière cohérente, efficace et efficiente afin d’atteindre les objectifs tactiques, opérationnels et stratégiques de l’Alliance. Elle permet plus particulièrement aux forces, aux unités et/ou aux systèmes de fonctionner ensemble et de partager une doctrine et des procédures communes, ainsi que leurs infrastructures et leurs bases respectives, et de communiquer les uns avec les autres. L’interopérabilité permet d’éviter les doubles emplois, de mettre en commun les ressources et de créer des synergies entre les 28 Alliés et, chaque fois que possible, avec les pays partenaires.

          (…) Pour réaliser l’interopérabilité, il n’est pas nécessaire d’avoir les mêmes équipements militaires. L’essentiel est que les équipements puissent partager des services communs et qu’ils soient en mesure d’interagir, de communiquer et d’échanger des données et des services avec les autres dispositifs auxquels ils sont connectés.

          Par ses aspects techniques (y compris le matériel, l’équipement, les armements et les systèmes), procéduraux (y compris les doctrines et les procédures) et humains (notamment la terminologie et la formation), complétés par l’information en tant qu’élément transversal essentiel, l’interopérabilité contribue à la mise en œuvre d’initiatives récentes de l’OTAN, comme la défense intelligente et l’interconnexion des forces. Des solutions d’interopérabilité ne peuvent être trouvées que si l’on utilise efficacement la normalisation, la formation, des exercices, des retours d’expérience, des démonstrations et des tests et essais. »

          Source : OTAN
          CQFD.

  38. elMataf dit :

    Soyez tous sérieux.
    Bruxelles et Ottawa achéteront des F35 Lightning (VSTOL) qui peuvent utiliser n’importe quel PA français, britannique, américain en restant stationnés sur le pont d’envol.
    En effet, 12 M-Rafales en hangar tous gérables sur le pont, ce qui autorisent 24 jets totaux en mettant les bouchées double : vous n’avez Messieurs jamais mis le pied sur un PA il semblerait… même si l’opération n’a jamais été missionnée mais qui reste pleinement réalisable.
    Enfin, à quoi servent des jets quand il suffit d’envoyer des missiles de croisières depuis un SNA ? et n’importe où dans le monde si portée suffisante 550 kms ou plus.
    Les SNA sont les uniques bâtiments discrets qui peuvent être positionnés par avance et en stand-bye dans un bassin maritime choisi.
    Sur ce, bye.