Le service militaire promis par M. Macron pourrait finalement prendre la forme d’un « parcours citoyen »

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

54 contributions

  1. ScopeWizard dit :

    Macron n’ a pas fait son Service Militaire … et quelque part , ça se voit !

    L’ idée générale est bonne , ses intentions louables ; cependant les durées sont beaucoup trop courtes .
    .
    Le « nouveau » Service Militaire » est donc tombé à l’ eau … Reste à présent à savoir qui va s’ y jeter afin de le repêcher ? 😉

    • tartempion dit :

      Ce président élu par défaut est juste un gosse de riche , un premier de la classe qui ne peux que se reposer sur ses conseillers en communication qui sont pour la plupart des ignorants des questions du service militaire , celui qui conduisait des jeunes de 18 /20 ans à servir comme VSL dans les régiments parachutistes composés d’appelés dont certains partaient OPEX au Liban et ailleurs .

  2. André 56 dit :

    Encore une C…….Qui va nous couter un bras…Heureusement qu’il y a des gens intelligents à Bercy….
    « …..Le ministre de l’Action et des comptes publics saura être imaginatif pour parvenir à abonder cette ligne »

  3. Thaurac dit :

    Ou comment accoucher d’une souris!
    D’un autre coté, l’armée ne sera pas grevée par une telle charge, c’est pas un mal car il fallait bien les trouver ces milliards

    • Françoise dit :

      @Thaurac : L’argent consacré à cette « semaine patriote » pourrait être distribué à tous les ministères. Ce sont donc tous les ministères dont celui de l’armée qui seront grevés par une telle charge. Comme si la France ne dépensait pas assez..
      .
      Par ailleurs, ce n’est pas parce qu’environ le millième ou dix-millième d’appelés qui mène une vie dérangée dans certains endroits de la France cotoiera pendant une semaine des gens normaux qu’il changera de comportement. Je pense que c’est du grand n’importe quoi. Comme par hasard, cela est initié par M. Macron qui n’a pas fait son service militaire. Ce doit être son inconscient qui le mène et son parti suit comme un mouton. Cela écrit, je ne peux rien faire si une grande proportion de Français frémit de joie en lisant « fera l’expérience de la mixité sociale ».

  4. Raymond75 dit :

    Pas terrible, loin des objectifs de former des citoyens ! Une petite démission en rase campagne.

  5. On a ce qu on merrite dit :

    En fait il n’y aura ni l un ni l autre.
    Les chiens aboient et la caravanne passe.
    J adore ces politiciens qui croient tout savoir.avec leurs phrases « il faut etre imaginatif ».ben en fait quand on a pas d argent on a pas d argent un point c est tout.
    Et dans la vie rien n est gratuit.maintenant j attend de voir la reaction de l education nationale….enfin bref au moins la defense aura pas a s occuper de l organisation du camp de vacance

  6. Orion dit :

    Là comme ça, ça m’a l’air d’apporter en moins que la majorité des services civiques.
    On parle d’une semaine, même pas en régiment donc on atteint même pas le niveau d’une PMD ?
    On a du pognon à gaspiller je pense, les demi-mesures n’apportent rien et pourtant on continue…
    Je vois déjà venir les mêmes soucis connu en service civique « Oulala ça c’est dangereux, distance de sécurité à 100m les enfants » « Euh mais c’est juste pour leurs montrer un extincteur et comment on s’en sert? »

    • Le Breton dit :

      Sauf que le service civique dure minimum 6 mois et un bon successeur du service militaire, non pas que le service militaire était mauvais mais il y avait trop de privilégiés qui trouvaient le moyen de s’en passer.

      • Orion dit :

        Sauf que le service civique était dans certains cas très mal branlé, pour l’avoir fait dans un SDIS, les responsables du service civique ne voulaient qu’on ne participe à aucune intervention… (on a été formé comme tout sapeurs, et c’était même probablement ce qui a de plus proche du service militaire avec en moyenne 6 jours semaine de formation / entraînement / exercices pendant près de 2 mois)
        .
        Et le simple fait que se soit sur la base volontariat change radicalement son aspect.

        • Orion dit :

          Je ne peux que souhaiter donc qu’ils évitent un peu de paniquer pour une écharde, parce que c’est pas avec ça que tu prépares quelqu’un au service de la nation et du peuple…

  7. petitjean dit :

    « Le service militaire promis par M. Macron ne prendra finalement que la forme d’un parcours citoyen »
    Comme on pouvait s’y attendre, la montagne accouche d’une souris
    et toute notre jeunesse ne bénéficiera pas de ce « parcours citoyen »
    Quant au contenu de ce « parcours citoyen », je n’ose y penser. J’espère, sans trop y croire, que ce ne sera pas un énième lavage de cerveau
    Question subsidiaire que je me pose : l’armée a-t-elle encore les compétences en qualité et en quantité, ainsi qu’en terme de lieux d’accueil, pour faire ces « formations ». A moins que ce ne soit sous traité aux associations, ce qui serait le pire………………………

    • SCAtastrophe dit :

      Pour repondre à votre question, les armées sont incapables de ss occuper de cette guignolade. Certains articles de ce site en ont rendu compte en parlant du logement en catastrophe des soldats « sur recrutés » pour faire les vigiles de luxe de l’opération Sentinelle, alors que tous les postes n’ont pas été honorés… Là, on parlait de 60 fois plus de jeunes, alors qu’il n’y a plus de casernes et que le contrat opérationnel est dépassé de 30% depuis des années… Tous ceux qui le peuvent fuient ce navire en perdition qu’est le MINARM. Maintenant, il faut voir la rigolade de la « garde nationale », la LPM dictée de Bercy et l’année sera finie. On peut mettre la viande dans le torchon et retourner se coucher. A tout ceux qui savent faire une addition, les surcoûts des opex non provisionnés absorbent complètement le budget « supplémentaire ». Ce pays n’a plus de leviers financiers et son commerce exterieur s’enfonce chaque année dans les abîmes creusant la dette, les politiques font de bons serviteurs pour leurs maîtres (« donnez moi le pouvoir de créer la monnaie et je me moque de qui fait les lois »).

    • Robert dit :

      Petitjean,
      Vous « espérez » ?
      Je dirais que vous rêvez.

  8. Vince dit :

    Une seconde étape serait prévue en classe de seconde, avec « une semaine d’immersion pour favoriser la mixité sociale et les valeurs fraternelles ».
    .
    C’est fascinant comme la classe politique aime se payer de mots. Prenez des secondes. Immergez-les dans un bouillon de mixité sociale avec un cube de fraternité et laisser mariner une bonne semaine. Égouttez. Laisser reposer 9 mois.

    • petitjean dit :

      « la mixité sociale et les valeurs fraternelles »
      et puis quoi encore !
      seule les dictatures imposent la « mixité sociale ». C’est vrai que nous y sommes !
      nos zélites habitent-elles à Trappes, à la Courneuve, en Seine Saint Denis ? La mixité sociale est imposée à qui ?

      • Thaurac dit :

        Tout à fait vrai!

      • Robert dit :

        Petitjean,
        Je vous sens chafouin, non ?
        La belle mixité sociale, l’ouverture à la diversité, l’accueil généreux de l’autre, ne peuvent apporter que des résultats positifs.
        Pensez le contraire est anxiogène et fait le jeu de l’exclusion.

  9. tintouin dit :

    Macron a été ministre de l’économie avant de lancer en pleine campagne présidentielle le ballon d’essai d’un service militaire. Il connaissait donc l’état des comptes de la France. Il ne pouvait pas ne pas savoir que son idée était inapplicable, par une absence évidente de ressources budgétaires.
    Je pense donc et j’affirme que sa proposition a encore une fois relevé de la stratégie de communication. Il s’agissait pour lui de se positionner dans un cadre républicain classique, pour atténuer quelque peu son image un peu trop libérale et mondialiste. Quoi de mieux pour cela que de coller à une idée restée populaire dans l’opinion publique. Et puis ça ne mange pas de pain: ce qui se passe aujourd’hui en est la démonstration. « On a essayé mais voyez, c’est trop cher… »
    Et hop fermez le ban! Tour de communication bouclé à moindre frais.

    Car un parcours citoyen ďès le collège tel que décrit ici ressemble peu ou prou au rétablissement d’une instruction civique à moindre coût.

    • Kellermann dit :

      La vérité (et je ne mens pas !). Le SN figurait au programme de M. Bayrou (sa plateforme).
      De fait, ce point est inclus dans le programme de M. Macron.
      M. Bayrou, mis en cause pour « affaires » disparaît. Ce point du programme demeure. Il restait à le traiter alors que dans le même temps les prévisions de budget de la défense fondent comme neige au réchauffement climatique.

    • Stylgar dit :

      Pas seulement budgétaires, un manque de ressources tout court.

  10. Parabellum dit :

    Et depuis le début on savait que c était très improbable faute de moyens et d utilité militaire opérationnelle. Bla bla démagogie qui cache mal l échec de l école et de la socialisation…La Défense opérationnelle du territoire doit être le fait d une super gendarmerie mobile re armee anti guérilla. On pourrait aussi trouver une sorte de volontariat étudiant pour les longs mois de congés…

    • Thaurac dit :

      C’était de la com bien menée car pendant la campagne tout le monde en parlait et il savait la majorité des français très attachée au sn, une fois élu, » je vous emmerde.. »comme els copains.

  11. Polymères dit :

    Un service militaire, s’il n’a aucun intérêt militaire, il n’a juste aucun intérêt.
    Si on veut, on a qu’à se prendre 100 000 conscrits par an pour les besoins des armées à défaut de le généraliser pour tous, mais sinon, pour le social, ça ne sert à rien et faire quelques découvertes et instructions en milieu scolaire suffira largement.

    • Thaurac dit :

      Mieux vaut investir dans les réservistes et une vrai garde nationale façon us ( quand on pense qu’ils ont leur propre aviation, blindés..etc..) ça fait rêver..

    • Orion dit :

      En fait ils veulent revoir le concept de « cours d’éducation civique ».
      .
      On est loin du service militaire.

  12. Euclide dit :

    Je suis content que le bon sens a prévalu au lieu de jeter l’argent par les fenêtres. En psychologie cela s’appelle  » le principe de réalité .
    Quand je pense que les français sont morts en masse pour leur terre et la culture française pendant la Grande Guerre, il y a du boulot

  13. Tracy LA ROSIÈRE dit :

    Chacun aura compris que cette farce n’a plus rien à voir avec la »Défense » et que ça concernerait « L’Ecole ». Chacun aura donc compris que c’est un autre constat d’échec de cette école publique et républicaine que le monde entier nous envie; école qui non seulement n’est plus capable d’apprendre à lire, à écrire et à compter ( malgré des effectifs pléthorique…) mais à renoncé à apprendre ce qu’est un citoyen, un homme ou une femme libre et honnete ( au sens du XVIIIe siècle lorsqu’on disait « un honnête homme, autrement dit quelqu’un de bien pourvu d’un peu de culture). Il s’agirait, par conséquent, non de tendre un rideau de fumée mais de mettre un grand coup de pieds dans la fourmilière, c’est à dire de remettre les enseignant au boulot avec des objectifs clairs et impératifs !

  14. Dragon57 dit :

    Service militaire ou parcours citoyen pourraient être économiquement remplacé par un QCM de 3 questions / propositions « vous avez quatre heures » en fin d’étude primaire et de 4 en fin de secondaire. Tous ceux qui auront la moyenne pourront passer le permis vélib gratos avec remise de diplôme par le chef des armées en personne.
    Bref …. Que l’éduc nat et les familles fassent leur boulot et le CEMA le sien et les frontières seront bien protégées.

  15. MD dit :

    Le scoutisme me parait pour l’instant bien supérieur à toutes les fariboles qu’énonce France Info.

  16. arnaud dit :

    Au moins, cela a le mérite d’être clair… enfin. En seconde , « une semaine dans les armées pour la mixité sociale ».
    Déduction : il n’y a plus de mixité sociale à l’école…
    Net et précis.

  17. Romulus dit :

    Encore un « machin » qui ne servira strictement à rien, sauf à sauver les apparences d’une promesse de compagne hasardeuse…mais au moins il coûtera moins cher que la version imaginée initialement.

  18. Auguste dit :

    Le bon sens a pris le dessus,ça ne tenait pas debout cet embryon service militaire.Ce « parcours citoyen »,dans le cadre de l’école,intégré comme matière au même titre que l’éducation civique,semble plus cohérent.Et avec le retour de l’éducation civique et l’Histoire de France (timidement),on semble aller sur la bonne voie.

  19. sergeat dit :

    Les bi nationaux auront ils le droit comme à mon époque d’aller faire leur « service »dans leur deuxième patrie:Maroc,Algérie,Israël……

  20. Robert dit :

    Je cite France Info
    « Ce « parcours citoyen » commencerait ainsi dès le collège, avec une semaine par an dédiée à « la défense et à la sécurité, mais aussi aux gestes qui sauvent, aux droits et devoirs, ou à la mémoire »,… Une seconde étape serait prévue en classe de seconde, avec « une semaine d’immersion pour favoriser la mixité sociale et les valeurs fraternelles ».
    Sans forcer l’interprétation, il suffit de traduire ce que signifie ordinairement ce jargon idéologique.
    Une semaine par an, c’est à dire un temps très court, dont une bonne partie sera perdue à obtenir l’attention de certains, peu habitués à écouter et rester silencieux, va à la fois servir à des choses réellement utiles, cours de secourisme, apprentissage de certaines notions. Les droits et au devoir de mémoire, il suffit de voir comment ils sont détournés de leur sens dans les écoles de la république. Seront éludés les sujets qui fâchent pour accabler le passé français avec une vision à charge. La mixité sociale et les valeurs fraternelles recouvrent un jargon de propagande immigrationniste et politique qui ne sera pas épargné aux jeunes.
    Une semaine aurait pu être utile pour apprendre les devoirs, la discipline, l’esprit de vie en collectivité, remise à niveau sportive et intellectuelle.
    Non, il faut en gaspiller une bonne partie pour remettre une couche d’endoctrinement.
    Ils le changeront jamais avec leur messianisme.

    • Frédérick dit :

      Il ne faut pas généraliser.
      Je suis enseignant en histoire géographie, issu d’une longue famille de militaires. J’enseigne donc l’esprit de défense à mes élèves dans le cadre des programmes scolaires. Je suis également référent défense de mon établissement. cela me permet d’organiser en collaboration avec la mairie les cérémonies du 11 novembre et du 8 mai avec en général une soixantaine d’élèves qui participent en lisant des textes de poilus, en chantant la Marseillaise et autre. La discipline, la rigueur et le travail sont pour moi des notions fondamentales.
      Certes, je me sens un peu un enseignant à part et isolé parmi mes collègues dont certains sont encore anti-militaristes, mais de grâce de généralisez pas les clichés sur l’école, comme on pourrait généraliser certains clichés sur les armées.

      • Thaurac dit :

        Je vous plaints au milieu de tous ces rouges..

      • Robert dit :

        Frédérick,
        Ou voyez vous que je généralise ?
        Il se trouve bien des écoles avec lesquelles cela se passe bien, des élèves formidables, des professeurs compétents, et en beaucoup d’endroits, c’est évident.
        J’ai une expérience d’intervenant extérieur, environ vingt ans, dans collèges et lycées. Ce n’est pas la même chose qu’enseignant, j’en conviens, mais on voit très vite l’ambiance, j’y passe souvent des journées entières. La société extérieure n’y reste pas à la porte, si vous voyez ce que je veux dire. Et les professeurs font ce qu’ils peuvent avec certains comportements. Selon les profs, les directeurs et les élèves, les difficultés se gèrent plus ou moins bien.
        Je parle des établissements plutôt dans les grandes villes, dans des secteurs ou la diversité est importante, dans les zones rurales cela est assez différent, peut-être une certaine homogénéité et moins de problèmes de comportement, quoique…
        Je suis surtout intervenu en établissement catholique sous contrat, à priori moins laxistes, et je connais peu les écoles laïques. Par contre je connais des écoles spécialisées pour les jeunes en difficulté, privées mais avec des jeunes qu’on rencontre dans les banlieues. Là, la discipline est un combat permanent, l’écoute et les capacités faibles, la drogue très présente ainsi que la violence.
        Je veux bien admettre que je connais moins bien que vous l’école et que celles que j’ai visité, des centaines quand même, ne soient pas forcément représentatives mais je ne peux parler que de ce que je connais.
        Tant mieux d’ailleurs si ce n’est pas représentatif, tout en rappelant que dans nombre d’écoles, cela se passe très bien.
        Je ne caricature ni ne généralise, mais je ne vois pas comment les problèmes rencontrés à l’extérieur n’intégreraient pas l’école.
        Quand à l’endoctrinement idéologique, je maintiens mon propos. C’est plus ou moins prononcé selon les endroits, mais c’est réel. Certaines écoles, surtout privées, résistent comme elles peuvent, mais les consignes sont en général plutôt bien appliquées.
        C’est vrai qu’à force, on finit par s’y habituer et ne plus forcément s’en rendre compte.
        Je maintiens que ce sera du bourrage de crâne et, à part survoler quelques notions intéressantes, le reste passera à la trappe.
        L’école républicaine perd la main quand à sa réputation et ses résultats et prétend reprendre l’initiative avec ce gadget. Je suis dur, mais j’ai toujours considéré que l’école est un lieu d’instruction et pas d’éducation encore moins d’endoctrinement, et cela indépendamment de la dimension confessionnelle ou pas qui est très secondaire. Sauf quand on fait des concessions au communautarisme musulman, par les cours d’arabe, la censure concernant les religions, la détestation de la civilisation française, etc…

        • Robert dit :

          Frédérick,
          Je me dois de préciser que j’aimerais beaucoup avoir tort, je ne souhaite pas que le pire arrive pour avoir raison.
          Le souci du bien commun doit toujours primer.

    • Clavier dit :

      Il s’agit surtout de ne pas avoir l’air de reculer et de ne pas tenir sa promesse….
      Alors on amalgame cours d’instruction civique,  » trois jours  » et (éventuellement ) préparation militaire élémentaire raccourcie pour donner une vague forme à un projet qui je l’espère sera repoussé aux calendres grecques faute de financement …

  21. werf dit :

    Si dans les écoles, dès le plus jeune âge, on apprenait la Marseillaise et le respect du drapeau français cela serait déjà beaucoup. Cela se fait dans tous les grands pays et pas seulement les dictatures. Le faire au lycée, c’est trop tard. Ils n’ont jamais enseigné à des ados ceux qui proposent un tel parcours. Quelle naïveté et quel constat d’échec !

  22. mich dit :

    Tant mieux , on en a fini avec cette promesse de campagne opportuniste et irréalisable tant pratiquement que financièrement ,et personnellement ça me va que l’école (via son nouveau ministre) reprenne en main une formation civique qui dépend encore trop souvent de la bonne volonté de certains enseignants et de parents ,ce n’est pas qu’une question de budget comme certains syndicat le claironne .Il n’y aura pas de mal à trouver des semaines pas trop charger ,il y en a plein a partir du premier juin !! pas mal non plus ce stage de seconde ,il devrait surtout être obligatoire dans les urgences de nos hôpitaux ou nos casernes de pompier (voir pourquoi pas nos entreprises de ramassage de déchets)pour ouvrir les yeux de de nos futurs citoyens pour qu’ils évitent de se comporter comme des enfants gâtés comme certains de leurs ainés (je ne mets pas de limite d’age , ni d ‘origine , la connerie est plutôt bien partagée ).
    Par contre après cet intermède sur le retour du service militaire , il ne faudrait pas oublié qu’il y a quand même un problemme bien réel de moyen pour la réserve et la protection civile ,et là on en est ou ?car cela mérite autant de considération que nos forces « ops  » dont les chefs sont entrain d ‘ essayer d’avoir le plus gros panier à la caisse .

  23. PK dit :

    Embrigader les jeunes le plus tôt possible pour en faire de braves petits soldats de la République… Quelle bonne idée sans antécédent !
    .
    Je propose comme nom « jeunesse macronienne ».
    .
    On leur enseignerait comment voter et adorer le big boss.
    .
    Un petit uniforme, un salut amical du bras comme signe de reconnaissance…
    .
    On n’arrête pas le progrès…

    • Thaurac dit :

      Merci PQ

    • mich dit :

      Vous vouliez peut être dire embrigadement macroniste ,mais là vous êtes un peu en retard il y déjà des partis qui s’en charge depuis un moment dans la jeunesse , d’ailleurs je m’étonne qu’il n’y ai toujours pas de syndicat de collégien !

  24. Affreux Jojo dit :

    Moi, pendant mon service militaire, j’ai appris à être un militaire opérationnel, capable de servir efficacement la (grosse) machine sur laquelle on m’avait placé. A être en cohésion avec mes camarades et les hommes que je commandais, car la guerre est un sport collectif et qu’il faut favoriser la cohésion du groupe pour être efficace.

    Donc, ce que l’on recherche, est la conséquence de l’apprentissage nécessaire de la discipline dans les unités de combat, et non pas l’effet ultime recherché.

    Je pense donc que tous ces gens qui veulent le retour du SM se trompent, honnêtement (comme Macron qui apprtient à une génération d’où le service militaire disparaissait) ou font du populisme à deux balles, comme cet espèce de glandu de Ciotti qui lui, s’est arrangé pour ne pas faire son service militaire en son temps.

  25. Wrecker 47 dit :

    Sans Service National ,pas de Réserve …Si on compte sur les anciens Engagés volontaires (réservistes 5 ans) ,il ne reste que des personnels âgés de valeurs inégales ou des papys remonteraient non sans difficulté , sur un blindé du fait de leur âge et leur état physique ,faudrait-il encore ,qu’ils le veuillent et qu’ils retrouvent les matériels même hors d’âge qu’ils ont connus!…
    Bref nous resterons une armée de supplétifs et les futurs kouffars qui paieront la « ghiza » ou se feront sous peu bouffer par les envahisseurs!
    Macron n’est qu’un menteur qui savait bien avant les élections que ce n’était plus possible ! Pas plus que la remise sur pieds de nos Armées ,victime de cinquante ans de laxisme de mensonges et de laisser-faire !
    Fallait-t-il que nos Français de base soient assez c…pour y croire , et se fassent endormir avec la complicité » de fayots étoilés » généreusement remerciés ou …vidés à l’issue de son élection!…
    Macron avait touché la corde sensible pour être élu ,le reste c’est du vent!

  26. Amarante dit :

    Inutile ! Quand on voit déjà la tronche des jeunes aux JAPD !

    • Robert dit :

      Amarante,
      D’ou, peut-être un service sérieux proposé uniquement aux motivés, les autres pouvant se contenter d’apprendre conduite et secourisme. Mais l’égalitarisme régnant l’interdira sûrement alors que dans la réalité, les capacités et les aspirations sont très différentes chez les uns et les autres.
      J’ajouterais que la consommation de cannabis, et autres drogues, a fait beaucoup de progrès et que c’est une bombe à retardement dans les comportements sociaux, à fortiori pour un militaire ou assimilé. Cela aussi a changé l’état des lieux de la jeunesse.