Des renseignements donnés aux service russes par la CIA ont permis de déjouer un attentat à Saint-Petersbourg

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

33 contributions

  1. Robert dit :

    Ne pas isoler la Russie ni la diaboliser est sûrement un des pires « crimes » commis par Trump.
    Que ce soient les démocrates ou les néo-conservateurs du parti républicain, ils sont tous à la manoeuvre dès avant son élection pour essayer de le discréditer et l’empêcher de gouverner.

    • Rigel dit :

      Trump est un véritable abruti qu’il faut empêcher, empêcher de faire des conneries qui couteront très cher un jour prochain, et avant qu’il ne soit trop tard.
      Ceux qui le soutiennent ne valent pas mieux que lui….et sa bande de décérébrés….

      • Jacques 29 dit :

        @ Rigel : vous et vos semblables devez donc militer activement pour que la France se désengage de ses alliances militaires avec ce pays dirigé par « un véritable abruti » . En premier lieu, demander le retrait de l’OTAN aussi longtemps que Trump sera président ! un minimum, non ? chiche ? sinon, les décérébrés, c’est vous qui acceptez de rester sous les ordres de ce « véritable abruti ».

      • thaurac dit :

        On sait bien que l’intelligence est du coté de vos amis démocrates……
        On a les mêmes en france depuis 68!
        chaque fois qu’ils sont au pouvoir, il faut 5 ans pour s’en remettre, ils pillent tout…

      • lol dit :

        Ceux qui le soutiennent sont des américains moyens qui ont tout perdu. Les inégalités, la pauvreté, les saisies immobilières, les délocalisations, la fraude fiscale, le ras le bol quoi. C’est wall street et les intelligents (pour leur pomme) qui ont engendré cette démarche. A force de ne pas écouter les hommes politiques sont à la genèse de ce type. Après rien ne sert de se plaindre, si tout le pognon va dans la poche de qques uns il y a forcement un cout à payer. Les GAFA n’ont qu’à payer pour leur malheurs qu’ils engendrent.

    • Frédéric dit :

      Commentaire véritablement mensonger vu les circonstances des événements de 2016 !

    • Pierro dit :

      Ce n’est pas parce que sous la présidence de Trump, la CIA fait une bonne action envers le gouvernement Russe de Poutine que les 2 deviennent des sains.

      Ils défendent leurs intérêts (et pour les 2 il peut être difficile de faire la différence entre l’intérêt personnel et celui du pays), à la France de défendre ses intérêts.

      • Valère dit :

        Merci @Pierro :
        Je me tue souvent à le répéter ici. Les USA suivent un agenda « qui est le leur » (en d’autres termes « un agenda qui en rien ne prend en compte les intérêts de la France »). On gagnerait donc à avoir notre propre feuille de route au lieu de se plaire à jouer le rôle de valet.
        Pour me résumer: que ce soit les USA, la Chine, la Russie et je ne sais qui mettre à la suite, tous sont bonnet blanc, blanc bonnet; chacun lutte pour sauvegarder ses intérêts.

    • ScopeWizard dit :

      Merci , cher Robert , d’ avoir désigné les Républicains par leur véritable nom car c’ est bien ainsi qu’ ils devraient s’ appeler au lieu de tromper leur monde par un nom artificieux !

      • Robert dit :

        Scope,
        A titre personnel, je ne considère pas le terme républicain comme un compliment.
        Mais comme nous sommes dans le monde du réel et du possible, il nous faut nous adapter à ce qui existe. Trump n’est pas le pire qui pouvait arriver aux USA, malgré quelques défauts et faiblesses. C’est probablement ce qu’essaie de lui faire payer l’Etat profond qui gouverne réellement ce pays.
        Quand aux méchants russes qui nous menace tous les jours, quand des attentats commis par des citoyens russes pro Poutine viendront nous frapper, je lirais ce genre d’argumentaire autrement que d’un derrière distrait.

  2. Auguste dit :

    On a beau dire,ça la fout mal pour Poutine.Je ne voudrais pas être dans les bottes des responsables des services de renseignement russes.

    • Matthieu dit :

      Bof. Même si la CIA et la NSA aident probablement beaucoup plus les autres services qu’ils ne sont aidés, chaque pays a sûrement été aidé au moins une fois par un autre pays.

      En tout cas, je trouve plutôt rassurant que des pays puissent s’aider dans de domaine, même si leurs intérêts sont divergents dans la plupart des autres domaines.

      • Auguste dit :

        Tout ce qui réchauffe l’atmosphère est le bienvenu.je suis le premier à m’en réjouir.Mais ce n’est quand même pas une démarche à laquelle on est habitué.J’ai pas souvenir que Russes et Américains aient été malheureux quand l’autre était dans la panade.On avait plutôt tendance à appuyer sur la tête.Je serais curieux de connaitre la réaction des Républicains et Démocrates devant tant d’affection pour Poutine de la part de Trump.

  3. courmaceul dit :

    La lutte contre le terrorisme doit dépasser les antagonismes ……enfin, j’espère.

  4. Rigel dit :

    Pas sûr du tout que le contre espionnage russe avertisse ses homologues US s’ils savaient qu’une cellule terroriste prépare un attentat aux USA.

    • Scalp dit :

      tchuippss… tu travailles pour le renseignement US?

    • revnonausujai dit :

      ah, en plus , vous ne savez pas lire !
      dernier § de M.Lagneau : les Russes ont donné aux Américains un des auteurs de Boston et c’est le FBI qui a merdé !

    • Comte Serge dit :

      Avez-vous lu le dernier paragraphe de l’article?

      • Robert dit :

        Le FBI a été informé sur les deux auteurs de l’attentat de Boston par le FSB.
        Mais n’ayant rien fait pour neutraliser avant l’attentat ses deux auteurs, les services américains ont essayé de retourner l’accusation en reprochant aux russes de ne pas leur avoir fourni assez d’informations. Ailleurs, d’autres personnalités américaines reprochent au FBI son inefficacité.
        Prétendre que les russes n’auraient pas informé les américains du risque d’attentats relève de la malhonnêteté ou de l’ignorance. Et nous parlons là d’un attentat ou des polémiques ont permis de connaître cette contribution, le travail ordinaire entre services est rarement mentionné au grand public.
        La haine anti russe atteint des sommets, entretenus par certains services qui veulent plomber Trump et diaboliser la Russie. Je rappelle qu’à ce jour, il n’est pas encore apporté de preuves incontestables de la manipulation de la campagne américaine par les russes, seulement que des faits reprochés à certains, relations avec certains russes, ont été utilisées pour essayer de faire porter des accusations contre Trump en échange d’un accord judiciaire.
        Je rappelle que la même accusation d’ingérence russe a été porté à propos du Brexit.
        http://www.lemonde.fr/international/article/2014/04/15/attentat-du-marathon-de-boston-un-an-apres_4401952_3210.html
        http://www.bfmtv.com/international/boston-fbi-naurait-pas-pu-eviter-lattentat-573818.html

    • dodudindon dit :

      Ils l’ont fait juste avant le 9/11 (ainsi que des services d’autres pays) ; pour Boston, …

  5. Carin dit :

    Personnellement je trouve ces échanges de renseignements normaux, ce qui m’interpelle c’est que dans l’article de notre hôte il est stipuler que c’est un renvoi d’ascenseur!! Ce qui laisse augurer que l’echange de renseignements entre pays est moins efficient que ce que leurs dirigeants le prétendent!! Et ça c’est grave parce que la vie de très nombreux innocents est en cause!

  6. Jacot la paille dit :

    Goulag pour le chef de service

  7. gégétto dit :

    La CIA , pas encore devenue une annexe du FSB , Depuis l’ élection de Trump …grâce à Poutine ,que déjà nous en percevons des résultats positifs.Plus sérieusement,belle coopération.

  8. Lagaffe dit :

    La lutte anti-terroriste conjointe reste généralement discrète, inutile de pointer les failles d’un service ou d’un autre… mais là Poutine en fait tout un show, encense la coopération entre les deux pays et flatte au passage la croupe de l’âne Trump, c’est une belle opération de propagande au moment où la justice américaine interroge les proches de Trump sur leur collusion avec la Russie, et où le Royaume-Uni révèle une campagne médiatique russe visant à « amplifier » l’impact des attentats terroristes et « semer la division » entre les communautés.
    https://www.lorientlejour.com/article/1090098/gb-russie-les-reseaux-sociaux-utilises-pour-amplifier-limpact-des-attentats.html

  9. ltikf dit :

    Les USA et la Russie travaillent en bonne intelligence depuis longtemps sur certains sujets… Les antagonisme d’apparence sont là pour justifier auprès des opinons publiques la construction militaire. Seuls les « innocents » ne s’en rendent pas compte ! Nous menons une guerre contre un ennemi commun – l’Islamisme radical – heureusement il l’a déclenché trop tôt dans l’histoire pour espérer gagner.

  10. JA dit :

    Avant le conflit syrien les services français échangeaient énormément et efficacement avec Damas via nombre d’officiers de liaison. Si la contribution avait été maintenue, on aurait certainement aussi évité quelques dizaines d’attentats en France et quelques centaines de morts
    .

  11. thaurac dit :

    Les coopérations sur le terrorisme et le grand banditisme fonctionnent toujours, ainsi que la coopération spatiale, idem sous obama, sans la fusée russe, pas de cosmonautes….

  12. Szut dit :

    Les USA sont vraiment sympa avec la Russie. Je suis sur Poutine va se retirer de la Crimée en signe de reconnaissance.

  13. didier1 dit :

    C’est une bonne chose de coopérer contre les barbus de daesh ou autres fous de dieu. Cette infos aurait dû rester secrète mais que voulez-vous avec la russophobie ambiante aux USA il fallait que Poutine lâche quelques lesses pour faire voir à une certaine opinion que la Russie n’est pas l’ours l’URSS d’antan.

  14. tschok dit :

    RT ne partage pas tout à fait l’avis de Robert:https://francais.rt.com/international/46643-trump-devoile-nouvelle-strategie-securite
    .
    Il semble bien que l’administration Trump diabolise quand même un peu la Russie (et aussi la Chine).
    .
    Détail piquant, Trump, le roi du fait alternatif, range la Russie et la Chine parmi les puissances révisionnistes: « Revisionist powers, such as China and Russia, that use technology, propaganda, and coercion to shape a world antithetical to our interests and values ».
    .
    M’enfin bon, tout le monde n’a pas les yeux en face des trous. Et puis quoi, on a aussi le droit de vivre sous acide dans un monde alternatif. Il y en a marre de la dictature de la lucidité.
    .
    Maintenant, dans le monde réel, les choses sont un peu plus subtiles. En pratique, Trump tient un double discours: à la fois il diabolise, ce qui ne l’empêche nullement d’appeler de ses vœux une meilleure collaboration avec la Russie, quitte, même, à l’appeler carrément à l’aide, ce que RT a très bien saisi:https://francais.rt.com/international/46561-donald-trump-declare-souhaiter-aide-russie-coree-du-nord
    .
    Ce discours, qui dit tout et son contraire, permet une grande souplesse d’adaptation (le pragmatisme) et présente aussi l’avantage de servir à chaque segment de l’électorat de Trump la soupe qu’il veut boire. Ce qui caractérise cet électorat, c’est ça focalisation cérébrale: un électeur de Trump est faiblement capable de prendre en compte les éléments du réel qui ne sont pas compatibles avec ses convictions personnelles profondes.
    .
    Trump peut donc ajuster la soupe qu’il sert à ses électeurs en fonction de leur segment, quitte à se contredire constamment, car ses électeurs ne le détectent pas: ils ne font pas le rapprochement entre ce qu’il raconte aux uns, puis au autres. En fait, chaque segment de son électorat vit dans son monde alternatif. Et le truc bien, c’est qu’il n’y a pas besoin d’entretenir particulièrement le phénomène. C’est spontané. Il suffit de savoir en profiter. Les gens font le boulot par eux-mêmes. Même pas besoin de les manipuler.
    .
    Et ça se retrouve dans son discours « stratégique »: à la fois la Russie, c’est le diable, mais on est pote, on demande son aide. Ou est le problème? Un esprit rationnel répondrait qu’il y a quand même un hiatus. Il est quand même bizarre de considérer la Russie comme une menace « révisionniste » et lui demander de l’aide dans le même temps (et collaborer avec elle dans la lutte anti-terroriste). Eh ben sur la planète Trump, c’est pas un problème. Sur cette planète, la pomme de Newton, elle monte ou elle descend selon ce qu’on a besoin de faire. Si on a besoin que la gravité fasse chuter les corps, ben la pomme tombe. Si on a besoin que la gravité « monte », ben la pomme monte épivala. Et tout le monde trouve ça normal.
    .
    Cela dit, nous, en France, on n’est pas tellement mieux: par exemple, on est laïque à fond la caisse, mais on veut des crèches de Noël dans les mairies. On voit pas en quoi ça pose problème: la pomme, elle monte et elle descend, épivala. Et quand un étranger nous fait remarquer que ça ressemble quand même pas mal à un « accommodement raisonnable », on se scandalise et on lui répond qu’on ne voit vraiment pas en quoi accepter d’installer des crèches de Noël dans nos mairies républicaines et laïques serait un accommodement raisonnable. C’est pour les musulmans, et ça, on en veut pas. C’est pas le Canada ici!
    .
    Dans le fond, on est tous un peu trumpiste.