La Belgique veut commander 477 véhicules blindés auprès de la France pour 1,1 milliard d’euros

Le ministère belge de la Défense a annoncé, ce 22 juin, son intention d’acquérir, auprès de la France, 417 Véhicule blindé multi-rôles (VBMR) « Griffon » et 60 Engins blindés de reconnaissance et de combat (EBRC) « Jaguar », dans le cadre de son programme « Camo » [capacité motorisée, ndlr]. Le montant de cette opération, qui passera par un accord de gouvernement à gouvernement, est évalué à 1,1 milliard d’euros.

En effet, les Griffon et les Jaguar sont actuellement dévéloppés par Nexter Systems, Renault Trucks Defense et Thales pour les besoins du programme SCORPION, lequel vise à renouveler une partie des blindés de l’armée de Terre. En avril, le ministère français de la Défense a commandé 319 VBMR (sur 1.722 attendus) et 20 EBRC (sur 248 prévus).

S’agissant de la composante terrestre de la Défense belge, ces véhicules remplaceront les Dingo II et les Piranha III actuellement utilisés par ses 5 bataillons de manoeuvre. Les Griffon et les Jaguar entreront en service entre 2025 et 2030. Et « partenariat étroit avec la France » devrait bientôt prendre forme.

« L’objectif est d’établir un partenariat fondé sur des véhicules de combat français et belges identiques. La Belgique et la France auront, entre autres, une organisation commune et la formation, l’entraînement et le soutien logistique seront organisés conjointement », a expliqué le ministère belge de la Défense.

Et ce dernier d’ajouter : « Comme annoncé dans la vision stratégique, l’opérationnalité et l’efficacité des forces terrestres belges sont ainsi renforcées et, en même temps, la construction d’une défense plus européenne, de bas en haut. »

« Avec cet investissement, le gouvernement choisit explicitement de moderniser les forces terrestres motorisées existantes afin que celles-ci puissent continuer à rester le fer de lance de l’engagement belge dans le cadre de la sécurité collective. Les nouveaux véhicules de combat sont nécessaires pour continuer à jouer un rôle dans les opérations et pour assurer la sécurité individuelle des militaires », a fait valoir Steven Vandeput, le ministre belge de la Défense.

Cela étant, cette décision peut être vue comme étant un signal positif pour la candidature du Rafale F3R à l’appel d’offres lancé par Bruxelles pour remplacer ses F-16, dans le cadre du programme Air Combat Capability (ACCap), même si deux appareils européens – l’Eurofighter Typhoon et le Gripen E/F – sont en lice.

Enfin, ce choix dela Belgique en faveur du Griffon et du Jaguar pourrait influencer le choix du repreneur de Renault Trucks Defense, dans la mesure où le belge CMI Group s’est porté candidat.

81 commentaires sur “La Belgique veut commander 477 véhicules blindés auprès de la France pour 1,1 milliard d’euros”

  1. Même si la Belgique avait déjà montrée son intérêt pour les véhicules issus du programme Scorpion, c’est une excellente nouvelle.
    .
    Ceci étant dit, je crois plus à un coup de pouce pour le rachat de RTD par CMI qu’un signal pour Dassault Aviation.
    .
    Comme disais Guillaume : « Time will tell »

  2. Choix cohérent de partenariat, entre voisins.
    Je pense que l’Espagne pourrait également rejoindre le programme de VBMR et EBRC, ils vont devoir bientôt remplacer de vieux blindés (même si c’est dans 5 ou 10 ans) et plutôt que de financer un programme nationale, le choix d’acquérir ces blindés seraient cohérents pour économiser du temps et de l’argent.
    Quand on voit par exemple ce véhicule ci-dessous, il n’y a pas besoin d’être très intelligent pour comprendre que l’EBRC est un parfait successeur
    http://www.military-today.com/apc/vec.jpg
    Quand on voit cet autre véhicule, on peut comprendre que le VBMR est lui aussi l’idéal avec une grosse production qui tourne pour la France et désormais la Belgique.
    https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/originals/bd/35/af/bd35afe19b36ef82656010f2e11e340d.jpg

    1. Je serais extrêmement surpris de voir l’Espagne commander ces véhicules…
      En effet, ils ont déjà faits part de leur volonté d’acheter le Piranha V (en avril 2017). Le plan est d’acheter 350 piranha V dans un premier temps, puis une 2e commande de 1000 éléments serait prévue. Toutefois rien de confirmé, mais après avoir été satisfait par les essais des prototypes achetés, et avec l’expérience accumulée sur les théâtres d’opération en Irak, en Afghanistan notamment (USA, Canada et Australie avec les Stryker ; belgique)…
      En bref, reprendre ce qui a marché, et améliorer ce qu’il faut pour s’adapter aux nouvelles réalités du terrain. Le choix est probablement plus sûr, car le résultat ne devrait pas créer de surprise, et le carnet de commande étant moins long, les livraisons seront probablement plus sûres aussi.

      1. @ anonymous

        Bonjour, j’aimerais juste clarifier quelques trucs à propos du Stryker et des produits de GDLS car je connais une demi douzaine de personne qui travaillent au développement ainsi qu’à l’assemblage des dites plateformes à London, Ontario, au Canada.
        .
        Premièrement, l’Australie n’utilise ni le Stryker, ni le LAV III, c’est la Nouvelle-Zélande qui utilise 105 LAV III.
        .
        Le Canada n’utilise pas le Stryker mais le LAV III et le LAV 6.0, je vous explique les différences.
        .
        Les 4466 Stryker américains sont inspirés du LAV III canadien et ont tous été conçus et assemblés au Canada.
        .
        Les différences entre le Stryker américain et les LVA III/LAV 6.0 canadien sont comme tels :
        .
        Le Stryker qui comporte la même plateforme que le LAV III (quelque peut modifié) n’est pas destiné au même rôle et n’est pas équipé du même armement. Alors que le LAV III utilise un canon de 25 mm, ses rôles vont de la patrouille armée à l’appui feu offensive, en passant par le transport de troupe. Le Stryker est armé de la tourelle télécommandé 12,7 mm « Potector » et ses rôles sont la patrouille armée ainsi que le transport de troupe. Le Canada opérait 651 LAV III jusqu’au programme « LAV 6.0 » .
        .
        Le LAV 6.0 est une restructuration complète (retour en usine) du LAV III. Pendant l’Afghanistan, l’état major canadien avais constaté que les LAV III était trop léger et non adaptés pour patrouiller dans une zone à fort nombre d’IED. Le LAV 6.0 fût donc développé et les 550 LAV III qui furent engagés en Afghanistan ont tous été remanufacturés au standard « 6.0 » qui comprend : Nouveau moteur plus puissant, le blindé passe de 18 t à 25 t et de STANAG 3/4 (côté/avant) à STANAG 4/5 et il est équipé d’une nouvelle génération de double coque en V testé avec succès sur plusieurs types de charges IED.
        .
        Voici quelques photos du LAV III :
        .
        http://www.forces.gc.ca/assets/FORCES_Internet/images/business-equipment/land-combat-vehicles/orig/land-combat-vehicles-7.jpg
        .
        http://www.warwheels.net/images/lavG3CanadaHEARN2.jpg
        .
        Et voici le LAV 6.0 :
        .
        http://www.gdlscanada.com/images/products/lav/laviiiup-980×428.jpg
        .
        http://www.military-today.com/apc/lav_6_0.jpg
        .
        http://wpmedia.ottawacitizen.com/2016/01/lav6-sized.jpg?w=1200
        .
        https://pbs.twimg.com/media/BwnWZiyIIAA0oMw.jpg
        .
        Bon, objectivement parlant le LAV 6.0 n’est pas le plus beau 8×8 au monde, mais il est beaucoup plus efficace que les conceptions anciennes Stryker/LAV III.
        .
        Le Piranha V est un co-développement entre GDLS Canada et GDLS Europe. C’est cependant GDLS Europe qui prend la marque et le crédit puisque c’est cette division qui produit le véhicule pour le marché européen mais la technologie vient du Canada.
        .
        Au fait, vous avez tout à fait raison, l’Espagne devrait procédé à une énorme commande de Piranha V sous peu.
        .
        Puis, au Canada nous venons de développé le tout dernier modèle de LAV, le LAV 700 qui n’a plus rien à voir avec ses prédécesseurs et dont l’Arabie Saoudite en à commandé 900 (je sais, c’est mal de vendre à l’Arabie et la population canadienne à vivement critiqué cette vente, mais tout le monde le fait et il est difficile de dire non à 11 milliards USD) .
        .
        Le LAV 700 est un pur monstre de 32,ooo kg avec 11,000 kg de charge utile supplémentaire pour une version lourdement blindé. Il est offert avec une Protector new gen de 12,7 mm ou d’une tourelle avec canon de 30/40 mm ou 90/105 mm ou sinon le blindé est également offert avec un mortier 120 mm. Autre chose, le Véhicule est conçu pour 2 à 4 missiles AT. Ce qui est impressionnant avec ce nouveau blindé c’est qu’il à une autonomie confirmé de 1000 km ! Il s’agit d’un redoutable rival au VBCI-2 qui est vraiment pas mal non plus.
        .
        Voici un article complet sur le nouveau LAV 700 puis quelques photos : http://www.armyrecognition.com/idex_2017_official_online_show_daily_news/general_dynamics_new_lav_700_light_armoured_vehicle_makes_world_premiere_at_idex_2017_22802171.html
        .
        https://pbs.twimg.com/media/C5THGHoWIAES9_Q.jpg
        .
        http://www.proelasi.org/wp-content/uploads/2017/03/USA_LAV-700.jpg
        .
        http://www.edrmagazine.eu/wp-content/uploads/2017/03/06.jpg
        .
        https://pbs.twimg.com/media/C5THNHOWYAMtcsN.jpg
        .
        Voici un article détaillé de Janes sur le nouveau contrat d’export du LAV 700 : http://www.janes.com/article/71612/export-lav-700-enters-production
        .

        1. Veuillez m’excuser pour ces grands résumés, en effet, cela manque grandement de précision et de justesse.
          Toutefois le point que je voulais mettre en avant est que l’Espagne achète un véhicule qui succède à des prédécesseurs ayant connu le champs de bataille.
          Ces prédécesseurs ont différentes formes, LAV, Stryker, Piranha III / IV…
          .
          Ayant connu le champs de bataille, le retour sur expérience de militaires permet de cibler le développement du nouveau véhicule en éliminant ces défauts. Et l’évolution bien qu’étant majeure, n’est pas révolutionnaire. En cela, le Piranha est sans doute une solution plus sûre que les griffons / jaguar qui eux partent d’une feuille complétement blanche. ..
          Un autre avantage est que le Piranha a une seule platforme et jouera le rôle des griffons & Jaguar.

        2. Merci pour ces précisions! J’ai toujours eu du mal a m’y retrouver dans cette vaste famille.

    2. Mais ces véhicules qu’il faut remplacer ne pourraient ils pas encore servir à faire du maintien de l’ordre à Molenbeek?

      1. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il n’y a pas de soucis de maintien de l’ordre à Molenbeek… Nous n’avons pas en Belgique de zones équivalentes à certaines banlieues françaises par exemple, donc nul besoin de blindés pour y maintenir l’ordre 😉

        1. pour avoir trainé mes guêtres en Belgique récemment, j’ai plutôt eu l’impression que la totalité du territoire est une vaste banlieue islamisée….

      2. Ils le font déjà. Les militaires qui patrouillent dans les rues de Bruxelles ne viennent pas à pieds. Au passage, on peut voir que le remplacement du FNC par le SCAR-L avance vite.

      3. @ sonata
        Si vous connaissez les banlieues françaises seulement à travers ce que vous en lisez dans la presse, il est normal que vous en ayez cette opinion contraire à la réalité : ce n’est pas sans le soutien des habitants de nos banlieues que nos SR sont en permanence capables de tenir à jour la situation des effectifs djihadistes français au Proche-Orient. Je ne suis pas sûr que les Belges puissent faire la même chose.
        .
        Il est vrai toutefois que nous avons un problème avec les voyous de Tourcoing, mais c’est un cas particulier : c’est qu’à Tourcoing les voyous filent en Belgique (il suffit de traverser la rue pour être à Mouscron) afin d’échapper à la police.
        .
        Quant à Molenbeek, vous nous dites qu’il n’y a « pas de souci de maintien de l’ordre ». Il y a pourtant un problème policier (le même qu’à Mouscron, probablement) pour que personne n’ait vu qu’il s’y préparait l’attentat du Bataclan.
        .
        La Belgique veut acheter du matériel français, c’est très bien. Mais ça n’empêche pas que beaucoup de Français veulent que nos frontières soient mieux surveillées et rejettent Schengen. Pas seulement nos frontières du sud, mais aussi la frontière belge.
        « Quand tu rencontres un VRAI con en Suisse, … »

  3. euh, wow, un partenariat avec cockerhill pour les tourelles ou autre ? (ils se sont implantés en France quand même ! )

  4. … ou bien ce pourrait être une compensation pour la perte annoncée du contrat Rafale…

    1. comme si la Belgique devait se justifier ou compenser le fait de ne pas être une colonie française ?

      non, je ne crois pas … on prendra le meilleur avion pour nous, et selon nous, et on s’excusera pas de notre choix si ce n’est pas le Rafale

      1. Faut pas être sur les dents comme ça 🙂
        Vous ferez ce que voudrez, as usual, point barre.
        On est bien d’accord. Et personne n’a dit l’inverse.
        Après, il existe un truc qui s’appelle les relations diplomatiques et économiques, qui sont loin d’être nulles entre nos 2 pays.
        Donc oui, il y a parfois des décisions qui ont une part de connotation politique … où est le problème ?

        1. ben ici, clairement, cette décision est parce que la Belgique a un intérêt pour sa propre industrie, mais franchement aucun rapport avec d’autres marchés dont, en plus, on ne connait même pas encore le vainqueur (même si certains aiment bien fantasmer chez nous parmi les mouvements anti américains, mais c’est vraiment n’importe quoi)

      2. la Belgique n’est pas une colonie française et ne l’a jamais été. C’est un morceau du territoire français qui lui a été arraché par une conspiration de l’Angleterre.
        Il n’y a pas de raisons culturelle, civilisationnelle ou géographique à l’existence de la Belgique… je salue mes amis belges au passage !

        1. Pourtant, la culture et la mentalité belges sont aujourd’hui bien différentes des français, un peu moins… arrogants / hautains et donneurs de leçon (alors que le pays est dans un état assez catastrophique…
          Exemple: Sarkozy qui fait une conférence en Suisse et qui critique la politique fiscale suisse en leur disant que la fiscalité a des décennies de retard… venant de la part d’un pays ayant 40 ans de déficits budgétaires dans le dos, à un pas qui a baissé sa dette depuis la crise financière de 2008, alors que le taux d’imposition est faible, et que le niveau de service de l’état est bon…)
          .
          Bref, cette arrogance est insupportable

          1. Et oui français anglais italiens mais aussi allemands sont souvent arrogants…pas bien ça.
            Ne serait ce pas plutôt du patriotisme ou nationalisme ?
            La Belgique n est pas un Etat viable. Les flamands veulent créer leur pays.
            Belge vous êtes des français qui s ignorent vous parlez français êtes catholiques vous partagez la même histoire qie la France et les mêmes origines gauloises et franques. Vos noms sont français…vous serez français un jour …à nouveau

    2. Il ne s’agit pas « du contrat Rafale » mais du remplacement du F16.
      La Belgique cherche la solution qui sert aux mieux ses intérêts. Si elle estime que ce n’est pas le rafale, alors ce sera un autre avion… Mais je ne vois pas en quoi un pays devrait s’excuser de ne pas acheter le Rafale, et compenser cela par une autre commande…
      La France exporte tellement en matière de militaire, devrait-elle compenser chaque contrat du coup?

    3. En quoi est-ce que la Belgique devrait compenser quoi que ce soit? Si la force aérienne belge veut le F-35 et le gouvernement belge finance ce choix il n’y a rien d’autres à ajouter.

    4. typique esprit francais. Toujours pessimiste avant l’heure. Positivez, vous verrez que la vie change de couleur.

    5. +1
      Meme si rien dans l’annonce laisse penser ca cela me donne une impression d’un lot de consolation. Car ensuite récupérer aussi le contrat Rafale ferait fortement pencher la balance coté francais, ce qui serait délicat politiquement en Belgique.

      1. Votre avis rejoins celui de Berkut et le mien. En mixant les Jaguar/Griffon et F-35, la Belgique ménage les partisans d’une préférence « Européenne » et ceux d’une préférence atlantiste.

      2. je peux vous assurer que ça n’aurait rien de délicat … ce qui est délicat, ce sont les budgets

        c’est l’austérité ici aussi

        1. Alors ne prenez pas le F35…sans budgétiser sur des dizaines d années.
          ALIS fait toujours pas des merveilles…

    6. je pense plutôt pour un signal envers l’état français pour « favoriser » la revente de Renault Truck Defense aux belges. La Belgique n’a pas compenser quoi que ce soit et ne l’a jamais fait.

  5. Je comprend même pas la première phrase de cet article ! « Le ministère belge de la Défense a annoncé, ce 2 juin, d’acquérir, auprès de la France »

    1. @ Benoit
      Si vous n’arrivez pas à comprendre qu’il y a une coquille (il faut lire 22 et pas 2), et sans doute un oubli (son intention devant « d’acquérir »), effectivement, difficile pour vous d’appréhender le reste de l’article.
      M. LAGNEAU rédige au jour le jour de nombreux textes et met tout ça en ligne rapidement afin de suivre au mieux l’actualité.
      Vous pourriez faire montre d’un peu de compréhension, et encore une fois regarder le fonds au lieu de la forme et faire abstraction des coquilles et des quelques oublis ou maladresses d’écriture (quand même assez rare, en plus).
      Je répète que nous ne sommes pas sur le site de l’académie française, alors les pinailleurs ou ceux qui veulent jouer les professeurs de français (une vocation contrariée ?), ce n’est pas le lieu.

      1. le travail de modération doit être bien lourd aussi, merci à lui de nous offrir ces articles et la possibilité de lire des commentaires parfois intéressants, parfois trollesques (mais les trolls ont ceci de bien qu’ils amènent d’autres commentateurs à contre argumenter intelligemment)

  6. LA Belgique veut Trucks. Reste que cette nouvelle servira sûrement d’accélérateur pour le programme. Et puis c’est un pays européen, voire LE pays européen qui achète Francais.

    1. Concernant les véhicules terrestres, la France n’a pas beaucoup exporté historiquement. Même en Belgique

      1. D’accord avec vous pour les exportations vers la Belgique. J’y voyais plus un appel du pied pour une mutualisation. ..

        1. Pour le moment, il n’y a pas de réelle politique militaire Européenne, et une mutualisation avec la France me surprendrait énormément. En effet, le côté flamand a « plus de pouvoir » et que le côté francophone (et la France) ne sont pas très appréciés…
          Historiquement, les mutualisations ont plutôt eu lieu avec les Pays-bas, le Danemark et la Norvège (marine, armée de l’air, char de combat) .
          Et il y a derrière cela une politique beaucoup plus sûre. Avoir 3 partenaires est une solution plus stable. Les partenaires sont très similaires (nombre d’habitants, géographie/topographie, missions à l’étranger…). Alors qu’avec la France il y aurait un grand déséquilibre, et la Belgique subirait beaucoup plus les décisions françaises.
          (et les USA font la même chose, en tant que grand pays, ils choisissent ce qu’il y a de mieux pour l’armée, et impose cela aux autres). Et la France a la chance de pouvoir le faire elle aussi

  7. le gros coup de pouce d’influence gouvernemental pour que CMI soit prioritaire sur RTD !! ^^

  8. Merveilleuse bonne nouvelle pour notre industrie de défense. Peut être le début d’une longue et belle coopération à l’avenir

    1. heu … NON

      les flamands n’ont pas de problème avec la France, à la limite ils sont plus proches de la France que des Pays-Bas (qui sont vus comme arrogants, qui n’ont pas la même culture – protestants – et qui est le pays dont on s’est libéré en 1830)

      entre nous, beaucoup de français travaillent dans des entreprises flamandes à la frontière, parfois sans même connaitre le flamand

      mais les flamands ont moins de soucis à faire travailler des français que des wallons. Ce n’est pas un problème de langue au départ mais un problème nationaliste ou la Flandre estime que la Wallonie la retarde et lui vole de l’argent car plus pauvre (enfin, pour simplifier)

      1. Oui c est paradoxal mais les flamands souhaitent plus se rapprocher des cousins français que de leurs frêres battaves et ne peuvent plus et de moins en moins blérer les wallons (qui devraient commencer à penser serieusement à créer eux aussi leur Etat avec une capitale à Bruxelles ou se rapprocher de la France…

  9. Une future version du Jaguar avec une tourelle CMI de 90 ou 105mm ? En tout cas, ce serait pas mal pour l’appui feu chez nous aussi…

  10. La Belgique achète plus de blindé que la France, cela signifie quoi ? Que la France n’a pas forcément besoin d’autant blindé neuf ? Ou bien c’est juste une histoire de budget ?

    1. Il faudrait apprendre a ne pas lire en diagonale ou a se renseigner un minimum avant de poser un commentaire . Il ne s’agit que d’une première commande , presque tous les contrats d’armements ce font de cette manière : » 319 VBMR (sur 1.722 attendus) et 20 EBRC (sur 248 prévus). »
      Ce qui est entre parenthèse n’est pas la pour rien .

  11. Un signal positif à Lockheed-Martin aussi. Finalement pour un Md (c’est pas cher en fait) les Belges montrent qu’ils sont à fond pour la défense européenne, mais ne mettant pas tous leurs œufs dans le même panier, et compte-tenu de leurs liens opérationnels avec les néerlandais, de la question des B-61 etc., feront probablement le choix du F-35 pour plusieurs milliards…

    1. le B61, c’est une demande américaine … si demain, les néerlandais peuvent le faire à notre place, on ne dira pas non 😀

      1. Je ne serais pas contre non plus. Encore faudrait-il que nos chers voisins aie encore quelque chose en état de voler, ça a l’air de devenir compliqué ces derniers temps…

    2. Ces bombes ont déjà volé sur des appareils non américains, allemands notamment.
      Cette histoires c’est encore de l’enfumage de chez LM et les US soutiennent soutenant l’assertion mais si jamais la Belgique fait le choix d’un autre chasseur, elle gardera la bombe.

  12. En Belgique la composante terre est un peu plus francophone ou du moins à beaucoup plus facile de recruter du côté wallon que flamand. Par contre la composante air et marine sont plus nettement néerlandophone dans ses profils de recrutement. La marine et les avions belges sont déjà fortement coordonnée avec les Pays-Bas. Pas les troupes terrerestres qui n’ont pas encore de partenaires européens préférés. Ce sera donc la France (pas illogique) . Mais ne rêvons pas pour le rafales, ce sera f- 35 pour plusieurs raisons.

      1. @Orion

        Ou, plus précisément, parce que les USA sont redoutables en affaire. et qu’ils ont conclu toute une série de contrat avantageux pour plusieurs partenaires de niveau 3 à 1.

        1. Contrats avantageux ?
          C’te blague…. pour l’industrie US, aucun doute, c’est avantageux, mais pour le caractère opérationnel, ou disons pour le rapport coût/ efficacité, le F35 est le dernier de la classe.

          1. Rapport cout efficacité d autantplus avantageux avec nombre de gogos pour raquer au bassinet…
            Bravo les ricains

    1. des experts ont récemment analysé chaque avion en fonction du cahier des charges et ils seraient tous dans un mouchoir de poche

      http://www.lalibre.be/actu/belgique/remplacement-des-f-16-belges-les-etats-unis-ont-change-ces-derniers-temps-594c1390cd70e30bb27aad28

      et ils ont l’air d’avoir fait un travail un peu plus conséquent que … USA pas gentils, LM corrupteurs, c’est trop injuste, etc …

       » « Quand Boeing dit qu’il n’a aucune chance, ce n’est pas vrai », assène une source proche du dossier. Ingénieur, il a calculé les avantages et inconvénients des quatre candidats restants, au regard des exigences de l’appel d’offres de la Défense. Pour lui, le résultat est clair : « Sur les quatre candidats, tous sont plus ou moins dans une même moyenne. » Autrement dit, « chaque candidat a sa chance ». »

        1. en effet, on peut considérer que le journaliste ne sait pas faire son boulot ou qu’il est vendu

          mais ça m’étonnerait fort qu’ils fournissent leur rapport en libre accès sur internet

          faut pas être naïf, ce rapport vaut de l’or pour les sociétés participantes

  13. Ce 2 Juin, ou bien ce 22 Juin ?
    .
    Difficile de savoir ce que cela impliquera vis à vis de la cession de RTD, mais très bonne nouvelle en tous les cas.

  14. Il y a sans doute plus de facilités à mettre en place des partenariats européens pour le matériel terrestre que pour les navires ou les aéronefs dont la conception est plus complexe et colle davantage à des choix stratégiques propres à chaque pays. L’effet volume peut de plus faire baisser sensiblement les prix.

  15. Voilà un bel exemple de coopération entre Etats membres de l’UE. Rien à voir avec le comportement bidon de la Pologne pourtant membre de l’UE mais qui a regard sans cesse rivé vers les USA.

    1. @ Valère

      La Pologne veut participé au programme de char Nexter/Krauss …

      1. J’espère bien que non, déjà nous devons voir si Nexter & Krauss arriveront a quelque chose !

    2. le problème n’est pas la Pologne mais le gouvernement polonais actuel

      le précédent avait acheté des hélicoptères français, non ?

      1. un milliard pour l’armée belge, c’est énorme …

        armée avec de très faibles moyens et des moyens d’investissement encore plus faible (la majeure partie du budget part dans le personnel, plus que la moyenne de l’OTAN et le pourcentage du PIB est un des plus bas de l’OTAN)

  16. Visiblement ça ne dérange pas grand monde quand on vend ce que notre industrie est capable de produire à un pays voisin. Par contre quand c’est nous (*tousse* HK 416 *tousse* par exemple) c’est la fin des temps, la perte de la souveraineté etc. Le commerce oui mais que dans un sens n’est-ce pas ?

    1. Moi j’aurai bien voulu qu’on achète le SCAR qui était un vrai fusil d’assaut moderne et pas un AR15 …

    2. haha

      cela dit, avec le changement prévu de gouvernement chez nous à la région wallonne, une privatisation de la FN est possible … libre à la France de se porter acquéreure le cas échéant, le problème serait réglé pour le futur (quoique je ne suis pas favorable … pour une fois qu’une entreprise qui appartient à l’état fait des bénéfices, ce serait débile de vendre)

    3. Ce qui pose problème n’est pas le fait d’acheter étranger , mais plutot de ne plus avoir d’industrie dans le domaine . La France a presque toujours produite ses armes dans ses propres usines et avait une très grande expérience .Le fait d’acheter ces fusil ailleurs prouve a la population que l’on a perdu ce savoir faire .Le FAMAS étant un symbole de l’armée , voir ce symbole ne plus être tricolore coince .D’un autre coté ça montre également notre dépendance pour un outils obligatoire et nécessaire en grande quantités dans notre armée .

      1. d’un autre côté, la France est encore autonome sur ses avions et à choisir, entre savoir produire le rafale ou un fusil mitrailleur, je pense que c’est bien meilleur pour la France de faire le Rafale

        je ne pense pas qu’il y ait le moindre risque stratégique pour la France avec la FN belge juste à côté ou idem pour l’Allemagne (fournisseur actuel)

      2. Cette dépendance a certains avantages.
        Les coûts sont plus faibles. La spécialisation est plus importante. Le nombre d’éléments vendus étant plus important, sa vente est plus compétitive sur des marchés extra européens. Et les coûts de recherche et développement sur l’ensemble de l’Europe sont économisés…
        Et surtout être inter-dépendants est une autre forme de politique de dissuasion qui est trop rarement prise en compte.

      3. @Maxime : on sera toujours dépendant de quelque chose d’une manière ou d’une autre, on ne peut pas tout avoir, surtout maintenant. Soyez heureux qu’on soit « obligé » d’acheter ailleurs que pour ça, une fois qu’on aura ces armes on ne sera pas réellement « dépendant ». On n’est pas en train mendier pour avoir des têtes nucléaires ou des avions à armement utilisable qu’avec autorisation d’un pays tiers contrairement à certains après tout.

        @Zyal : mon propos ne porte pas sur des préférences techniques.

        @Bouli : ça sera une raison en moins de se plaindre de notre côté si on subit la même chose après avoir procéder à cet hypothétique achat.

  17. en réponse à anonymous , et ben si , la Belgique a déja acheté des blindés à la France. c’ etait des AMX 13. Ca ne date pas d’ hier , d’ accord, mais c’ est bien la preuve que cela c’ est déja fait. De bonnes machines, mais vachement froides en hiver. j’ étais mieux dehors que dedans 😉

    1. Je n’ai pas dit que la Belgique n’a jamais acheté des blindés français. J’ai bien dit que c’était une exception plutôt que la règle.
      Et la France a peiné à exporter des blindés avec les dernières générations. Mais l’achat de ceux-ci dépend de bien plus de facteurs que la qualité des blindés (au détriment des soldats 🙁 )

  18. En dépit de la réaffirmation au conseil européen par le président Macron de l’objectif d’augmenter le budget de la défense à 2% du PIB en 2025, je crains que les Armées ne doivent, une nouvelle fois, se plier à la dure réalité de l’étalement des programmes et de la gestion à la petite semaine, pour ne pas dire au jour le jour. Les gels et les reports de crédit en cours sont un test pour « préempter » l’avenir.

    http://www.athena-vostok.com/la-guerre-cest-une-chose-trop-grave-pour-la-confier-a-des-militaires

  19. J’y vois plutôt pour les Belges l’avantage d’avoir du matériel compatible proche, en France, et … qui sait, peut-être une base terrestre franco-belge un jour.

  20. Excellente nouvelle à confirmer avec un contrat dès que possible.
    J’y vois aussi un signe potentiel vers la France que la Belgique s’equipera non pas de Rafale mais bien de F-35.

Les commentaires sont fermés.