Les pilotes instructeurs de l’US Navy refusent de voler à bord du T-45 Goshawk

La coupe est pleine pour les instructeurs de l’US Navy. Plus de 100 d’entre-eux ont refusé de voler, la semaine passée, afin de protester contre la passivité de leur hiérarchie face aux problèmes récurrents rencontrés par le T-45C Goshawk, un avion d’entraînement utilisé pour la formation des élèves-pilotes de l’aéronavale américaine.

« Les pilotes ne se sentent pas en sécurité à bord de cet avion », a confié un instructeur à Fox News. En cause? Un dysfonctionnement du système OBOGS (On-Board Oxygen Generating System) du T-45C Goshawk, lequel assure l’alimentation en oxygène de l’équipage.

D’après des aviateurs de l’US Navy entendus par une commission du Congrès, les incidents liés à ce problème ont été multiplié par quatre au cours de ces cinq dernières années [.pdf]. Et, d’après les témoignages recueillis par Fox News, trois cas sont constatés en moyenne par semaine.

Ce dysfonctionnement dans l’alimentation de l’oxygène est susceptible de provoquer une hypoxie. L’équipage peut alors perdre connaissance et/ou être désorienté. En août 2016, un instructeur et son élève ont dû s’éjecter de leur T-45C après en avoir ressenti les premiers symptômes.

Si le vice-amiral Mike Shoemaker, le chef de l’aéronavale, a assuré que ce problème constituait une « priorité absolue », le sentiment des pilotes instructeurs est tout autre. D’où leur grogne. D’autant plus que cela fait 5 ou 6 ans que l’US Navy dit chercher une solution à ce problème. En 2012, l’US Air Force avait rencontré une mésaventure similaire avec ses F-22 Raptor. Mais elle avait rapidement identifié la cause et trouvé une parade.

Dans un communiqué, le sénateur John McCain, qui préside le comité des Forces armées, a estimé que la marine américaine se devait de « répondre à ces préoccupations » liées à la sécurité des vols « rapidement et de façon décisive. »

Pour le moment, la seule réponse apportée par l’US Navy est sa décision de clouer temporairement au sol les T-45, dont une vingtaine d’exemplaires ont été perdus depuis leur entrée en service, en 1992.

« Nous prenons les préoccupations de notre personnel navigant au sérieux et avons décidé une pause opérationnelle de trois jours pour la communauté T-45 afin de laisser le temps à la direction de l’aviation navale d’avoir un dialogue avec les pilotes, d’entendre leurs préoccupations et d’évoquer les efforts en cours pour remédier à ce problème », a indiqué, ce 6 avril, l’US Navy.

Cela étant, ce problème concerne aussi la Marine nationale étant donné que ses futurs pilotes de combat sont formés aux États-Unis, sur T-45C, à la base navale de Meridian (Mississippi).

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de ScopeWizard

    • de James

      • de dan78

      • de ScopeWizard

        • de James

  2. de Jak0Spades

    • de Nico St-Jean

      • de Fab

  3. de R2D2

    • de wagdoox

      • de clément

  4. de Sempre en Davant

    • de Raphael

      • de Sempre en Davant

  5. de Poisson rouge

    • de Nenel

      • de Jm

  6. de rupin51

  7. de wagdoox

    • de Celtibère

  8. de Chasseur

  9. de Parabellum

    • de Fab

  10. de Jacques 29

    • de Laurent Lagneau

      • de Jacques 29

    • de Zayus

      • de Zayus

        • de Jacques 29

          • de James