Fin de mission pour les 4 Mirage 2000-5 français en Lituanie

baltic-20170105

Présents à Siauliai (Lituanie) depuis septembre 2016 pour assurer la surveillance de l’espace aérien des pays baltes dans le cadre de la mission Baltic Air Policing, les 4 Mirage 2000-5 du Groupe de Chasse 1/2 Cigognes viennent d’être relevés par 4 autres F-16 des forces aériennes néerlandaises.

En effet, ce 5 janvier, le commandant du détachement français, le lieutenant-colonel Isaac Diakité, a remis au major néerlandais Gert Van Woerden la « clé de bois », qui symbolise la protection de l’espace aérien des pays Baltes.

Les 102 aviateurs français envoyés en Lituanie n’auront pas chômé au cours de ces 4 derniers mois. Au total, les Mirage 2000-5 auront décollé en urgence à 23 reprises pour aller à la rencontre d’avions militaires russes qui, transpondeur généralement éteint, s’approchaient d’un peu trop près de l’espace aérien qu’ils avaient à surveiller.

Il s’agit ainsi d’identifier les appareils en question (et de prendre des photos) et de démontrer que l’espace aérien des pays baltes est bien défendu.

Pour comparer, lors des cinq précédents déploiements effectués au titre de la mission Baltic Air Policing, les chasseurs de l’armée de l’Air avaient réalisé, au total, 36 interceptions d’appareils russes. Cette sollicitation accrue des pilotes français illustre la hausse sensible de l’activité aérienne russe dans cette région, sur fond de tensions avec l’Otan.

D’autant plus que, dans le même temps, les 4 Eurofighter Typhoon allemands déployés sur la base d’Ämari, en Estonie, ont été sollicités tout autant, si ce n’est davantage, avec au moins 30 « Alpha Scramble » motivés par la présence d’avions russes.

Au total, les 4 Mirage 2000-5 du 1/2 Cigognes auront effectué 500 heures de vol et 140 missions d’entraînement.

Pour rappel, la mission Baltic Air Policing a été lancée par l’Otan en 2004, à la demande des pays baltes qui n’avaient pas de moyens pour assurer la police du ciel dans leur espace aérien.

Jusqu’en 2014 – et l’annexion de la Crimée – seulement 4 avions de chasse étaient déployés à Siauliai au titre de la misison Baltic Air Policing. Leur nombre a ensuite été doublé dans le cadre des mesures de réassurance prises par l’Otan en faveur de la Pologne et des trois pays baltes.

81 commentaires sur “Fin de mission pour les 4 Mirage 2000-5 français en Lituanie”

  1. Ça va durer encore comment de temps ce cirque ? La pologne va acheter des avions vers 2021 (je parie qu’ils seront pas européens). Mais les pays baltes ont l’air ravis de n’avoir rien à payer.
    L’armée de l’air ne peut projeter que 30 appareils c’est très très peu et nous avons autre chose à faire que d’en gaspiller 4 dans un mauvais remake de la guerre froide. Surtout quand dans le meme temps on lutte dans une guerre chaude avec uniquement des avions (et 4 ou 5 canons).

    1. Le budget de la Lituanie, de l’Estonie et de la Lituanie coalisé équivaut à moins d’un milliard d’euros par an. Alors effectivement il parait difficile dans ces conditions d’acquérir une armée de l’air équipée et entraînée possédant des appareils en suffisance pour assurer une police du ciel continue. Parce que n’oublions pas qu’il ne suffit pas d’acheter des appareils, mais il faut également assurer la formation des pilotes et des mécaniciens, s’occuper de la maintenance des appareils… Certes cela peut être délégué aux forces occidentales, mais alors autant envoyer directement nos chasseurs. En outre, cela permet également de réaffirmer la volonté absolue des Occidentaux de protéger les frontières de l’OTAN, ce qui au vu des récents conflits impliquant directement la Russie ne me parait pas superflu. C’est pour cela que cette mission me parait tout à fait justifiée. La question de notre capacité de projection d’aéronefs est évidemment tout à fait centrale, mais ne nous faisons pas d’illusions, la seule façon de remédier à cela est une hausse du budget, et non pas de vaines économies sur nos OPEX.

      1. Une basse permattente pour les 3 pays contre 100 millions par an. Il y a des solutions mais un pays qui se défendre …
        Leurs budget défense à revoir aussi

        1. Pour informations le budget de la defense des pays baltes sont ceux qui ont le plus progresses ces 5 dernieres annees au sein de l’Otan, et l’Estonie depense plus de 2% de son PIB a l’effort de defense …
          Des efforts ils en font, et beaucoup !

          1. Ça fait 500 millions et ils ne peuvent pas se payer des avions? C’est bien ce que je dis !

      2. Dans un article précédent, M. Lagneau a signalé que la Croatie avait l’intention de remplacer ses Mig 21 et avait évalué divers appareils, dont le Grippen et le Rafale. Cette mention du Rafale avait soulevé un bon nombre de commentaires très sceptiques et ce , à juste titre. La Croatie aurait difficilement la possibilité d’augmenter ses dépenses militaires. Par contre, elle pourrait faire l’effort de geler ses autres dépenses d’équipements pour ne se consacrer qu’à la reconstitution d’une petite force aérienne, si elle trouvait un industriel assez complaisant pour lui accorder un très long crédit . Or la Croatie est un pays que les économistes comparent volontiers à la Lithuanie car ces 2 pays sont proches pour la taille de leur population , pour leur PIB , une façade maritime , et très grossièrement aussi pour leurs dépenses militaires . En réalité, la Lithuanie dispose d’entreprises industrielles un peu plus diversifiées, et a entrepris voici près de 2 ans d’augmenter ses dépenses militaires. Mais contrairement à la Croatie, elle est obligée de disperser ses achats .Ce qui fait qu’elle peut cependant se permettre actuellement d’être le seul des 3 pays baltes à être en mesure d’aligner d’aligner une force aérienne de combat composée … d’un unique Aero L-39ZA ( que sont devenus les 2 autres ?) catalogué avec beaucoup d’optimisme comme avion  »léger d’attaque » (!) . Cette situation ne changera pas de si tôt car il y a d’autres priorités pour les dépenses à venir prévues . Quant à l’Estonie , elle dispose bien de son côté de 2 L-39C de location, mais sauf erreur, ils ne sont pas catalogués comme avions de combat ( tant mieux pour leurs pilotes !) . C’est tout ce qu’elle peut faire. Il n’est même pas la peine de parler de la Lettonie. Même en se groupant, aucun de ces 3 pays ne pourrait mettre en ouvre un semblant de force aérienne de combat , sans l’aide économique et militaire d’une autre puissance étrangère.

    2. Les pays Baltes payent une contribution de plusieurs millions par an, ce n’est pas gratos.
      Mais en dehors de cela, je trouve cette mission bien plus bénéfique à l’entrainement que s’ils étaient restés en France.Les personnels se forment donc aux alertes et aux interceptions, très utiles pour faire la permanence ensuite en France, mais également en opération.
      Nous ne sommes plus dans un mauvais remake de la guerre froide, on y est en plein dedans et la Russie de 2016, ce n’est pas la Russie de 1995, de 2000 ou 2005, elle est agressive, elle a doublé son budget militaire, elle annexe des territoires, fait la guerre pour d’autres, se projette en Orient, il faut en prendre conscience, et arrêtons de prendre la Russie pour une victime de notre attitude « agressive », car ça, c’était leurs discours pendant toutes les années Poutine.

      1. c’est sur la Russie avait besoin de doubler son budget pour envahir les pays baltes … et on va les arreter avec 8 chasseurs …

        1. On ne les arrêtera pas, mais s’ils nous en descendent un, ce sera le signe qu’ils sont prêts à un conflit mondial, économique, diplomatique et peut être militaire. Donc c’est sensé les faire réfléchir.

          En Georgie et en Ukraine, ils ont tout fait pour que ça reste des conflits locaux. Et ils ont réussi. Le but est qu’ils ne puissent pas reproduire ce schéma stratégique dans les pays de l’OTAN.

          Mais stratégiquement, rien ne peut défendre les pays baltes contre l’appétit russe.

          1. vous arrivez à vous contre dire tout seul. Abattre un avion n’est jamais une bonne chose mais pas non plus le signe d’une guerre. De plus vous dites vous même que Poutine a fait preuve d’une grande retenu. Alors c’est un conquérant délirant ou un homme pondérer qui défend ce qui sa sphère d’influence.

        2. Bonjour,
          .
           » on va les arrêter avec 8 chasseurs … »
          .
          La question n’est pas là. La Turquie a pris un très gros risque en abattant un Su-24. Dans un premier temps, elle en a d’ailleurs payé le prix.
          .
          Dans le même esprit, la Russie ne prendra pas le risque d’abattre un appareil de l’OTAN assurant la police des cieux Baltes. Ce serait un casus belli.
          .
          Cordialement / Frédéric A.

        1. Argument grotesque … les deux choses ne sont pas lièe …
          j’imagine que l’annexion des pays baltes par la russie ne vous ferait ni chaud ni froid, pas plus que la Crimee, le Donbass, l’Ossetie ?
          Beaucoup de francais comme vous conscideraient qu’il ne fallait pas mourir pour Dantzig .. mais si nous etions intervenu militairement en septembre 39 lors de l’invasion de la pologne, l’allemagne n’aurait probablement pas conquis toute l’europe, faisant des dizaines de milliins de morts, particulièrement leurs amis sovietiques de l’epoque d’ailleurs !

          1. @ Elmin

            Absolument Elmin, soyez sur que je partage exactement les mêmes valeurs que vous sur ce point ! De plus, cela restera toujours bénéfiques pour l’entrainement des forces aériennes européennes.

          2. C’est vous qui êtes grotesque on jamais eu autant de morts depuis la 2 eme guerre et on a que 14 avions sur place. C’est ça la guerre ? Ça vous met pas la rage ? Les russes ont tué personnes dans les rues de France !
            Revenir à la seconde n’apporte rien mais jusque vous en parlez la France n’était pas prête et ne voulait pas y aller sans la GB. Le budget de l’armee allemande etait 4x supérieur à celui de l’armée fr. Ce qui explique aussi la posture défensive de la France qui en réalité aurait dû attendre 6 mois de plus.

          3. C’est un long sujet, mais quand on a déclaré la guerre à l’Allemagne, il nous manquait 2 ans de préparation militaire, selon nos experts. Donc on aurait mangé de toute façon, mais peut-être était-ce jouable en créant un deuxièmes fronts…

          4. @Wagdoox
            Selon vous, donc, les 4 avions que l’on envoit tous les deux ans pendant 4 mois pour assurer la surveillance du ciel des etats baltes nuit a notre efficacité en Syrie ? C’est ca que vous dites ?
            En tout cas c’est ce que vous expliquez ….

          5. Vous le savez bien, l’armee allemande etait tres engagees lors de l’attaque de la pologne, et, si elle n’avait perdu que 30 000 hommes, elle y a laisse 1000 panzers et 600 avions, soit la moitié de ses forces. Forces qui auront été reconstitués en Mai 1940 …nous n’etions pas pres, eux non plus …
            certe c’est facile a dire a posteriori. Mais mon peopos n’est pas d’attaquer la russie, c’est de dire que la passivité a souvent des consequences historiques bien pire que la prise de risque initiale.
            En l’occurence, il me semble evident que la protection des etats baltes est une condition necessaire (mais pas suffisante) pour preserver la paix sur le continent europeen.
            L’autre nécessité selon moi etant la constitution d’une force militaire conventionelle suffisamment dissuasive pour interdire toute initiative en europe.

        2. @ Wagdoox

          Plus simples comme argument et c’est la mort .. Comme Elmin le mentionne, votre commentaire est également grotesque. Vous ne savez pas ce que ses pays pourraient apporter à l’Europe dans 30 ans ! et puis ce n’est pas une question stratégique et intérêt , ce sont de braves peuples qui mérite qu’ont les défendes point barre !

          1. Si jamais vous me donnez raison ce jour là je m’inquiéterais. En attendant votre opposition me rassure !
            Les aider c’est une chose, faire le boulot à leur place sans en avoir l’air une autre.

          2. @ Wagdoox

            Ses 3 pays ne peuvent PAS avoir de forces aériennes même minime .. Rien qu’avec la formation que cela demanderait (sans parlé de l’armement et du temps nécessaire) ils seraient ruiné (…) Donc, normale que nous assurions leurs couvertures aériennes à leurs places.

      2. En effet, le containment de Truman est à mon sens plus que jamais d’actualité.

        1. Comme ce que faisait l’Allemagne à la France avant la 1er. Vous savez très bien ce que ça donne

    3. Même si elle ne couvre pas tous les frais, il y a une participation financière des pays baltes!

      1. Fondementalement ils paient l’hébergement, la nourriture, le carburant .. donc tous les sur-frais lies a ce déploiement en dehors des primes de solde.
        C’est effectivement un excellent entraînement pour les pilotes et les mecanos, qui travaillent quasiment en rythme de combat.

      2. Aider les alliées à faire la jonction cn est bien mais là c’est pas le cas. Il n’y a pas de volonté.
        Vous vous souvenez quand nous on a demandé de l’aide ?!
        Les américains aident avec des retours sous d’autres formes. Là on a rien à attendre. Et là aussi les us vont se servir ou partir.

        1. @ Wagdoox

          La dernière fois que vous aviez demandé de l’aide, c’était en 2011 ou vous aviez fait une demande conjointe avec le UK aux USA de participé aux opération visant à faire tombé le gouvernement libyen, les américains ont répondu présent et ils ont même mis à disposition beaucoup plus de moyens que France/UK réunis (…) et aujourd’hui, c’est encore les américains qui ont mis beaucoup plus de moyens que les autres pour chasser l’EI de Libye. Certes, ils ont des dizaines de fois plus de moyens que les autres, mais la volonté de vous aidez (et les milliards qui vont avec) n’ont pas manqué. Surtout que visiblement, ils ne vous ont pas du tout tenu rigueur de votre absence en Irak (2003)
          .
          Mémoire sélective hein ? …

          1. Oui enfin, d’un autre coté (et sans remettre en question le fond de vos interventions qui manifestement reflètent des opinions proches des miennes), il faut quand même rappeler que ce sont les USA qui sont responsables du désastre actuel ayant suivi leur invasion injustifiée de l’Irak il y a 14 ans. Donc dans un sens « encore heureux » qu’ils interviennent un minimum aujourd’hui pour réparer leur merdier, c’est bien le minimum qu’ils puissent faire !

          2. @ sonata

            J’ai beau être assez favorable aux USA, je ne nierai jamais l’énorme erreur qu’ils ont fait en envahissant l’Irak en 2003.
            .
            Par contre, il y à eu deux ans entre la fin de la guerre et l’apparition de Daesh en Irak, le nouveau gouvernement irakien avait également choisi de refusé que certaines bases américains restes opérationnels en Irak pour justement assurer la sécurité du pays post guerre. Dans le plus profond de l’histoire, les américains sont responsable bien sur, mais la monté en puissance de Daesh est également dû à de nombreux autres facteurs.
            .
            Notons également que si la Libye n’aurait pas été attaqué, le pays aurait été largement capable de repousser Daesh. (Je précise, j’était pour l’intervention de 2011 et je n’ai aucun problème à l’assumer))
            .
            En gros, je suis parfaitement d’accord avec vous Sonata mais comprenez que je voulais simplement rappelé à ce cher Wagdoox, que les USA sont bien vos alliées et nos vos « maîtres » et que, quand vous demandez de l’aide, soyez sur qu’ils vous estimes et qu’ils répondront toujours présent. Voila pourquoi j’ai évoqué l’intervention de 2011.

          3. @Nico St-Jean : en ce cas, nos avis se rejoignent en effet, ainsi que nos erreurs (soutien à l’intervention de 2011, dont j’étais également partisan à l’époque…) 🙂

    4. Ca n’a pas de lien direct : l’excellent M2000-5 ne sait faire qu’une seule chose, la défense aérienne et la police du ciel. C’est même une chance sur un plan opérationnel, puisque ça rode « en vrai » les procédures d’interceptions de vrais « bogeys » et ça booste les capacités de combat de nos pilotes dans un environnement « high-tech », comparé aux opérations qui se déroulent habituellement au Pourristan. C’est autrement plus pourvoyeur de Retex que d’aller simplement chercher quelques brebis égarées dans la météo hivernale métropolitaine. Et puis, ça n’est quand même que 4 avion, pas tout l’escadron non plus, tout en lui donnant une certaine visibilité (et donc un vrai sentiment d’utilité, ce qui n’est jamais inutile justement vis-à-vis des gens en charge de voter les budgets et d’arbitrer en faveur de la modernisation de telle ou telle flotte). En matière aérienne, c’est l’air-sol sophistiqué et très – trop- coûteux qui a la part belle, alors que somme toute, les objectifs sont pourtant particulièrement « low-tech ». Et puis, la DA, c’est une forme de « dissuasion conventionnelle ». Tout repose sur la crédibilité du système (comme un flic et son arme de service). Le but n’est pas de tirer, mais de pouvoir être en mesure de le faire et d’infliger des dommages tels à un raid aérien que le doute fasse opter pour une stratégie de contournement. Ca veut dire que la DA est en mission opérationnelle « tous les jours » et ça suppose d’avoir un matériel toujours au top (cellule, armement, autoprotection, moyens de détection et surtout d’identification/discrimination pour le tir au-delà de la portée visuelle), des procédures (tous temps notamment) qui fonctionnent bien et des équipages parfaitement à l’aise et « challengés » en permanence. La DA supporte nettement moins bien la « vétusté » relative de son outil de travail que les muds sans doute, parce que le premier métier est basé sur la crédibilité, le deuxième sur le résultat (du moment que la bombe touche l’objectif et que tout le monde rentre…). Une perte de crédibilité, c’est même une invitation à se faire tirer dessus de manière préemptive. Longue vie au -5 !

  2. Cela fait 1 decollage tous les deux jours pour les avions francais et allemands … et visiblement ce ne sont pas des touristes égarés …
    Il serait intéressant de comparer avec d’autres theatres, comme par exemple les roumains, les polonais et les finlandais, pour savoir si c’est tres localisé ou une demarche globalisée…
    Le pourquoi est également interessant … car apres tout la Russie n’est pas un pays exigu, et les zones pour s’entrainer ne manque pas … alors pourquoi maintenir cette pression, pourquoi ici, pourquoi maintenant …

    1. La Russie n’est pas un pays exigu pour s’entraîner en effet. Néanmoins, le couloir aérien entre la Russie et son exclave de Kaliningrad l’est lui ! « That’s why ! »

      1. Et donc ? Les vols avec plan de vol et transpondeurs ne sont pas interceptés, eux .. il n’y a pas d’interfiction de survol des pays baltes aux avions russes qui respectent la réglementation … donc il s’agit soit d’entraînement (d’ou la question sur l’espace disponible) , ou , effectivement, de la provocation permanente … qu’est ce qui vous parrait le plus probable ?

        1. « il n’y a pas d’interdiction de survol des pays baltes aux avions russes qui respectent la réglementation … »
          Parce que vous pensez qu’il y a beaucoup d’avions militaires russes qui ont des autorisations de survols des espaces aériens baltes ? Je ne pense pas, qui plus est dans le cadre d’avions de chasse armés. Leur seul moyen pour rejoindre Kaliningrad (ce qui est tout à fait légitime) est de passer par le couloir aérien international de la Baltique qui longe les espaces aériens baltes. Surtout que la plupart de ces avions sont des transporteurs comme les An 26. Il peut donc s’agir d’entraînements puisque les troupes basées à Kaliningrad ont le droit de s’entraîner ainsi que de rentrer vers St Pétersbourg. De la même manière, il y a sûrement une dimension de test/provocation mais cela reste dans un cadre légal puisqu’il n’y a pas de violation des espaces aériens.

    2. Par ce que les pays Baltes interdisent aux russes d’effectuer des vols militaires en direction de Kaliningrad, par ce que les russes ont la rage de voir ces pays être entrés dans l’Otan et l’UE, par ce que la Russie veut tester les dispositifs et le sérieux de l’Otan.Les russes ne viennent pas s’entraîner et cela est généralisé a l’ensemble de l’Europe, aux frontières de Kaliningrad, aux pays neutres de Sandinavie, à ceux de la mer noire, mais aussi les petits bombardiers qui viennent autour de la Grande Bretagne, de la France, de l’Espagne….
      Les russes ne font clairement pas des actions pour améliorer les choses et ne peuvent pas prétendre qu’en dehors de quelques vols contournant Kaliningrad, que l’Otan s’active aux frontières de leur pays, sinon ils en feraient la une de leurs médias à chaque intervention de la chasse russe.

  3. Monsieur Lagneau connaissez vous les détails pratiques de ce protocole d’accord concernant la réassurance de ces États Baltes – Bref, plus précisément …qui paye, quoi, comment, cette aimable réassurance est-elle provisoire, définitive… etc ?
    A défaut, ou trouver ce type de renseignements ?

  4. « Pour comparer, lors des cinq précédents déploiements effectués au titre de la mission Baltic Air Policing, les chasseurs de l’armée de l’Air avaient réalisé, au total, 36 interceptions d’appareils russes »
    Je ne comprend pas, ou ils allaient franchir la frontière ou c’est du folklore qui coute cher …
    C’est comme les plans vigie pirate, cela amuse la galerie et occupe des troupes « sans autres emplois »
    Merci les politicards .
    Triste

    1. Quand un avion fait du « froling » d’espace aerien, a va voir , c’est la regle. Si nous faisions la meme chose nul doute que la chasse russe décollerait.. ce n’est pas une fois l’espace aerien penetre qu’on a le temps d’intervenir …
      C’est bel et bien pour evaluer la détermination et les procedures de l’otan que la russie fait cela.

    2. Les appareils russes ne soumettent pas de plan de vol, ils n’ont aucun contact avec les autorités aériennes civiles et ne communiquent pas… ça représente au minimum un risque potentiel pour les vols civils.
      Sinon, il est clair qu’ils testent notre défense et jouent avec les nerfs de leurs voisins, surtout lorsque les appareils russes sont des bombardiers susceptibles de transporter (ou pas) des armes nucléaires.
      Aucun pays au monde peut se permettre de ne pas réagir.

    3. @ caraes

      Ça s’appelle du Frolling et cela sert principalement à faire de la provocation ainsi que de tester la réaction du ou des pays concerné par le Frolling. Ça arrive plusieurs fois par années dans le Nord-Ouest Canadien ou les russes sont systématiquement intercepté soit par nos CF-18, soit par les F-22 basé en Alaska. D’ailleurs, faute de pouvoir communiqué ensemble pour le moment, les pilotes de F-22 américains on développé plusieurs façon peu orthodoxe de communiqué avec nos pilotes de CF-18 en vol et l’entrainement sur les deux sols est fréquent. Ce genre de chose est également bénéfique pour les européens travaillant ensemble en mission d’interception. En gros ça coûte un certain prix comme vous dite, mais l’interopérabilité est quelque chose qui n’a pas de prix.

  5. Je ne fais pas partie de ceux qui pensent que la Russie a des visées sur les états baltes.
    Je suis de plus assez sceptique sur un éventuel retour d’ascenseur de nos « amis » baltes. Tant du point de vue de leurs moyens matériels ou de leur influence. Très limités.
    Une très bonne chose que cette mission se termine donc. Cela aurait été encore mieux si elle n’avait pas commencé.

    1. Et faites vous parti de ceux qui pense que la Crimee a toujours ete russe, et que la russie n’intervient pas dans le Donbass ni en transnitrie ?

      1. Et qu’est ce la France a à faire de la Crimée et du Donbass, franchement! Occupons nous de nos affaires et tout le monde s’en portera mieux. Que nous importe qui gouverne en Crimée ou dans le Donbass ? Est ce notre problème? Déjà qu’on se mêle des affaires de Syrie sans que personne nous ait rien demander… ça va continuer longtemps ces c…?

          1. allez c’est reparti, toujours les mêmes arguments réchauffés , bien sur claude à raison, occupons nous de nos affaires, notamment notre immense domaine maritime et du reste..

          2. Les alliés de 18 et le pacte de Versailles, l’occupation du bassin de la rhur par les français et les belges en 21 pour « retard de payement »(!)
            Ect.. on crée cette situation.
            Bcp d’historiens modernes considèrent de plis en plus qu’il n’y a qu’une guerre 14, ( l’Alsace et la lorraine, 1870, les français voulaient une revanche ..) 45.
            Vos arguments datent un peu.

          3. Mais vous delirez complet, c’est grave quand meme ! Que croyez vous qu’il se passera si demain nous (l’otan) nous desengageons des pays baltes ?
            Vous etes a ce point trepannés par la propagande russe pour etre indifferent à l’annexion de pays europeens ?
            Et oui, les arguments datent, parce que l’histoire a la mauvaise habitude de se repeter , cela s’appelle l’historionomie, a savoir l’analyse predictive par comparaison avec les situations comparables de l’histoire !
            Nous n’avons rien fait pour la Géorgie, cela a donne la Crimee. Noys n’avons rien fait en Crimee, cela donne le Donbass .. et aujourd’hui ce sont les pays baltes qui sont menacés. En le protegeant c’est la paix dans toute l’europe que nous protégeons, car sinon la guerre est la seule alternative !
            C’est la raison pour laquelle je desire une france forte, tres fortes , capable de s’opposer a la Russie, non pas pour l’attaquer, mais pour couper court a toute velléité territoriale en europe.
            Mais sinon on peut aussi rester la tete dans le cul, attendant simplement que ce soit notre tour, esquissant un sourire satisfait de ne pas etre le prochain …

          4. @Fafou : si vous en êtes à rejeter la responsabilité des deux guerres mondiales sur les alliés occidentaux, ça en devient quand même grave…. cette façon de relativiser les choses revient à dédouaner les idéologies totalitaires qui ont sous-tendu l’action des empires centraux, en les mettant sur un pieds d’égalité avec le parlementarisme occidental. Chapeau pour le retournement de situation !

        1. @ claude

          Vous vous êtes « occupé de vos affaires » peu avant la 2e guerre .. et nous en connaissons le résultat.

          1. Allez dire ça aux anglais, sous couvert de pacifisme chamberlain attendait la guerre entre la France et l’Allemagne sur le continent pour récupérer les colonies françaises. Lisez les ouvrages d’époque vous comprendrez mieux.

          2. Non Wagdoox, les 2 vous avez été passif tant la France que le UK (j’en ai lu des ouvrages de la 2e guerre, merci)

      2. entre l’ex Yougoslavie et l’Ukraine, ou se situ les droits des peuple a s’exprimer,
        surtout lorsque le « noto » refuse d’envoyer des observateurs.
        qu’elle est l’autorité qui autorise duchemole a faire la guerre pour implanter une soit disant morale…

        1. A un moment, il faut arreter les comparaison qui n’en sont pas.
          Nous (et je dis dis nous parce que j’en faisais parti) sommes intervenu en Bosnie, en Croatie et au Kosovo parce qu’il y avait un genocide en cours !
          Cela n’a strictement rien a voir avec la Crimee ou le donbass, ou jamais les populations russophones n’ont ete menacees par le gouvernement de kiev !!

          1. Balivernes… On a vite fait de coller génocides et crimes de guerre ou encore crimes contre l’humanité à l’autre sans voir les siens.
            Tout ça c’est de l’intox, il faut savoir que la guerre n’est jamais que l’organisation de meurtres à grande échelle et que le vainqueur est toujours celui qui sera le plus terrible en la matière.

          2. Vous etes un menteur ou un imbecile, je ne saurais dire … les preuves de genocide sont indiscutables et ont meme donne lieu a des condamnations au TPI !!
            Et comme je l’ai dit en intro, il se trouve que j’ai participé à ces campagnes …
            Nul doute que tel ne fut pas votre cas !

      3. Je fais surtout parti de ceux qui respecte la volonté des peuples à disposer d’eux-même. Sur la Crimée, un référendum a eu lieu. Bidonnés diront les détracteurs inconditionnels de la Russie. Quand on voit ce qui se fait dans les pays démocratiques, on n’est irréprochables non plus. En plus, d’après les retours que ce peut avoir de cette région, le sentiment d’appartenance à la Russie est très largement partagé.

        Ensuite, la Russie a sous l’ère Poutine une doctrine très claire : protéger toutes les populations russes, que ce soit à l’intérieur de ses frontières actuelles ou à l’extérieur. Il ne vous a pas échappé qu’à la suite de la chute de l’URSS, de nombreux Russes ont du jour au lendemain été exclus de la Fédération de Russie. Ne pas comprendre cette volonté de protéger les populations russes/russophones montre d’une part la méconnaissance des médias et/ou la mauvaise foi des gouvernements occidentaux (alignés sur la politique étasunienne qui n’a jamais été fan de la Russie). Le Donbass doit avant tout s’interpréter comme la protection de la Russie à ses ressortissants hors frontière.
        Je vous invite à vous plonger dans la complexité tant historique que politique de l’Ukraine et de la Russie plutôt que de faire le donneur de leçon démocrate qui devrait plutôt en ravaler depuis nos divers et nombreux échecs de part le monde. Je ne vous ferai pas la liste…

        1. Grand rire sarcastique.  » La volonté des peuples de disposer d’eux-mêmes » et politique russe sont antinomiques !

        2. Et le parallele avecle pangermanisme ne vous saute pas aux yeux ?
          Et surtout, en quoi les populations russophones étaient menacées en Ukraine ? Pour croire cela il faut vraiment ne jamais avoir posé un orteil en Ukraine !!!
          Le donneur de lecon va vous en donner une autre, de lecon ! En 2013 20% de la population de kiev etait russophone ! Ont ils été menacé d’une quelconque maniere ? Beaucoup restent aujourd’hui encore a kiev ! Il y a une bonne dizaine d’ecole en langue russe a kiev meme !
          Alors avant de me repeter consciencesement la position officielle du Kremlin, je vous invite a vous rendre compte par vous meme de quoi il en retourne en Ukraine !!
          Quand a la Crimee, la capture n’avait pour seul objet que d’empecher mes US de deployer une flotte en mer noire a la fin de la periode de mise à disposition du port a la marine russe !
          Enfîn, que conaissez vous des pays baltes ? Y etes vous ne serait ce qu’aller en touriste ?
          Ils vivent dans la crainte permanente de l’attaque ou de la destabilisation russe .. et on les comprends !

          1. « Ils vivent dans la crainte permanente de l’attaque ou de la destabilisation russe .. et on les comprends ! »
            Faudra développer, parce que c’est un peu léger l’argument de « on les comprends ».

          2. Il n’a jamais ete question d’interdire de parler russe en ukraine, mais de ne plus utiliser le russe comme seconde langue officielle, et donc de rediger les documents officiels en deux langues.
            Cette mesure qui a ete propose par Iatsenouk (un russophobe convaincu) a ete vote hativement par la Rada mais n’a jamais été promulguée, et a meme ete annule par porochenko !
            Voila pour « l’interdiction du russe » … avouez que c’est tout de meme tres different !
            Et meme si, selon vous, supprimer une langue officielle et un genocide, c’est pareil ?

          3. @Wagdoox : arrêtez avec vos mythes : il n’a jamais été question d’interdire de parler russe en Ukraine. Il y a juste eu une proposition, envisagée par certains extrémistes puis rejetée, de ne plus considérer le russe comme langue officielle. C’est le cas en France pour tous les patois régionaux ou même les langues bien réelles comme l’Allemand par exemple, ça ne provoque pas une invasion de l’Alsace par les Teutons sous prétexte que les alsaciens seraient opprimés !
            Pour en revenir à l’Ukraine, la reconnaissance du russe comme langue officielle au même titre que l’ukrainien ne datait que de 2012. On ne peut pas vraiment parler d’une tradition ancrée depuis longtemps et interdite du jour au lendemain !

        3. En outre, elle etait pu la volonté des peuples lors du bombardement de Grosny ? Soit vous condamnez tout en bloc, soit rien ! Mais pas de maniere selective !
          La France a condamnee l’intervention US en Irak (sans qu’il n’y au eu d’annexion pour autant) , comme la guerre de Tchétchénie,comme l’intervention dans le donbass

    2. Les pays baltes d’équipe de missiles Milan et Mistral et de radars Thales en autre. Ils sont en train de renouveler le matériel ex soviétique et ceux d’occasion donné par les occidentaux dans les années 90 (ils avaient même reçu des vieux fusils M14 qui maintenant ceux recherché par des collectionneurs) :

      http://bfmbusiness.bfmtv.com/bourse/thales-fournit-un-systeme-radars-a-lestonie-478822.html

      http://www.strategic-bureau.com/mistral-f3-et-milan-pour-lestonie/

    3. « Si je le voulais, les troupes russes pourraient arriver en deux jours, non seulement à Kiev, mais aussi à Riga, Vilnius, Tallinn, Varsovie et Bucarest » a déclaré Vladimir Poutine au président ukrainien Petro Porochenko en 2014.
      Le président russe aime aussi à répéter que « la protection des minorités russes où qu’elles soient dans le monde est pour Moscou une mission ».
      Les pays baltes possèdent une forte minorité d’origine russe.
      Sans compter qu’une invasion des pays baltes (pour les « libérer » des méchants nazis baltes que Poutine pourrait inventer pour l’occasion) permettrait de désenclaver Kaliningrad.
      Mais les Baltes redoutent toutefois moins une éventuelle agression militaire russe qu’ils ne craignent les tentatives de déstabilisation de Poutine sur leur territoire par proxy, c’est à dire le scénario ukrainien et les petits hommes verts.

  6. Qui croit que 4 zincs arrêteraient une vraie invasion russe qui serait de toute façon une crise régionale proche d’une guerré…? Ils feraient d abord un réveil des russophones et une intervention au sol avec un dispositif anti aerien a base de s 400 et un rappel de présence Iskander à Kaliningrad pour calmer les ardeurs…mais Poutine n en est pas la et attend que Trump arrive pour négocier une paix moscovite sur l Europe de l’Est …à son profit. Trump s en fout car il a compris que l Europe ne pèse pas dans le grand jeu mondial .

  7. Complètement hors sujet
    Je tiens à féliciter grandement Laurent Lagneau pour son travail. En recevant la lettre d’information de la DiCOD (cyberdefense du ministere de la defense) je constate que opex360 est le media le plus cité en référence ! Il en va de même sur Wikipedia sur les sujets de defense !
    Sur linkedin les publications des articles Opex360 sont nombreuses, et tres consultés (entre 500 et 1000 fois ce qui est tres important sur linkedin)
    Bref, Félicitation monsieur Lagneau ! Un succès amplement mérité pour votre travail, votre persévérance et votre probité !

    1. Vu le peu de blog ou de sites spécialisé dans la défense, on ne peut pas citer grand chose, malheureusement c’est également une vérité…

      1. D’une part, s’il y en a peu en France, ce n’est pas le cas dans le monde et notamment anglosaxon, et l’anglais ne pose généralement pas de problemes a ceux qui s’interessent a la defense
        D’autre part, il y a de nombreux magazines spécialisés en France, avec beaucoup plus de moyens que M Lagneau, et qui pourraient etre pris en reference
        Opex360 n’est pas devenu une reference par faute de combattants, mais parce qu’il a toujours depuis sa creation (en tout cas depuis que je le suis) donne une information exhaustive et contextualisee, sans variation de qualite ni de quantité
        Ce travail est fait par une seule personne depuis des annees , tous les jours, dimanche et jours fériés compris ! Et maintenant il est contraint de moderer en plus les commentaires des contributeurs et des autres, tant les excès etaient important …
        Alors je trouve votre remarque carrement à coté de plaque , mais alors a des kilométres , voyez ? Sans parler du fait que ce n’est pas spécialement bien élevé …

  8. Quand Le Président TRUMP fera la paix avec la Russie , les pays baltes demanderont peut être à la Russie d’assurer la défense aérienne de leur pays ! Cela coûtera moins cher à l’ Europe ! (warf, warf)

  9. je savais que les commentaires sur un tel article valaient le coup d’être lus pour l’expérience … ça sent la guerre hybride ici.

  10. Sans cirage de bottes on peut au moins reconnaître tous ici, le travail abattu par le Mr Lagneau.
    Que nous avis divergent, soit, mais c’est souvent grâce ou à cause des riches infos que nous trouvons ici.

    1. Mon propos etait de dire qu’au dela du cercle mouvant des contributeur, son travail etait devenu une reference. Pas de cirage de pompe, un constat factuel qui merite le respect

Les commentaires sont fermés.