Le VAB affiche 40 ans de service

 

vabultima-20150306

En ce temps-là, on écoutait « Hotel California » (The Eagles) passait sur les radios pendant que Johnny Hallyday se déhanchait en appelant Gabrielle. Après avoir célébré Taxi Driver au Festival de Cannes, le monde du cinéma s’apprêtait à dire adieu à Jean Gabin et la voix d’André Malraux allait s’éteindre. Au gouvernement, Raymond Barre succédait à Jacques Chirac à la tête du gouvernement pendant que le Concorde effectuait ses premiers vols commerciaux. TF1 diffusait ses premières émissions en couleur et les supporteurs stéphanois ignoraient qu’ils allaient maudire les poteaux carrés de l’Hampden Park (Glasgow) pendant encore (très) longtemps.

Et la Simca 1307 fut élue « voiture de l’année 1976 ». Depuis, cette marque d’automobile a disparu et l’on ne voit guère plus rouler de Simca 1307 sur les routes (comme d’ailleurs les Citroën CX et GS, les Fiat 128 ou encore les R-16)… ce qui n’est pas encore le cas du Véhicule de l’Avant Blindé (VAB), qui fête ses 40 ans de service!

En effet, c’est en 1976 que le 1er Régiment d’Infanterie (RI) accueillait le premier VAB, fruit d’un programme lancé en 1970 par Robert Galley, alors ministre de la Défense, et confié à SAVIEM, qui deviendra plus tard Renault Trucks Defense (RTD).

En mai 1975, après la décision de retenir la version 4×4 du VAB (aux dépens d’une version 6×6 proposée par Panhard), le ministère de la Défense en commanda 4.000 exemplaires, SAVIEM « étant maître d’œuvre, concepteur, architecte, fournisseur du moteur et de la chaine cinématique et Creusot-Loire, sous-traitant, pour l’étude et la fabrication de la caisse, le montage des prototypes », comme le rappelle RTD.

Au départ, deux versions furent lancées (VTT et Cargo). Aujourd’hui, en compte près de 40, allant du VAB AZUR (Action en zone urbaine) au VAB Ultima Génie (la dernière), en passant par le VAB VENUS (véhicule de commandement nomade communiquant par satellite) ou encore le VAB HOT (Lance-missile antichar) et le VAB Vobule (VAB brouillage large bande).

Acteur de pratiquement toutes les opérations extérieures menées par les forces françaises, le VAB connut un certain succès à l’exportation, avec plus d’un millier d’exemplaires vendus, notamment au Maroc, en Indonésie ou encore au Qatar et en Arabie Saoudite.

Les VAB encore en service au sein de l’armée de Terre, qui, par ailleurs, connaissent un taux d’attrition relativement important, ont été « revalorisés » au cours du temps, c’est à dire qu’ils ont subis quelques modifications (boîte automatique, nouveau système de freinage, surblindage, intégration d’un tourelleau téléopéré, etc…).

Le concept du VAB, à la fois sobre et efficace, est éprouvé. D’ailleurs, RTD a développé la version MK3, un véhicule totalement nouveau qui reprend les grands principes de son aîné.

Toutefois, l’armée de Terre a choisi un véhicule de conception différente pour remplacer ses VAB dans le cadre du programme Scorpion : le Véhicule blindé multi-rôle (VBMR) « Griffon », sera en effet un 6X6 de la classe des 24 tonnes.

17 commentaires sur “Le VAB affiche 40 ans de service”

  1. Bravo pour le rétro…qui se souvient des half track et de la famille aux 13? C était sportif dans l amx 13 VTT…à fond dans plaines champenoises…curieusement on n à pas su ou voulu faire une version VTT de l amx 10 rc qui a été un engin remarquable très véloce..les24 ou 28 tonnes à venir me paraissent bien lourds et on a perdu aussi les canons de 90 et de 105…le Vab mk3 avec une tourelle de 90 me paraît un bel engin pour une gendarmerie mobile version garde nationale…mais on finira par acheter allemand puisqu on a fait la connerie de vendre nexter et panhard aux allemands…perte de souveraineté irrémédiable et helas dangereuse.

    1. Personne n’a vendu Nexter « aux allemands », l’Etat français est toujours en possession de 50% de KNDS et ça ne changera pas de sitôt.
      Le fantassin n’est plus vu comme il l’était lorsque le VAB a été conçu : maintenant, on vise le zéros tués, ce qui requiert une protection bien plus importante que ce que pouvait fournir le VAB, que ce soit contre des armes « légères » jusqu’à 14.5 mm ou contre les mines/IED.
      .
      Enfin, le 40CTA est hérité d’un programme de la fin de la guerre froide qu’il a fallu exploiter puisqu’il était lancé et pas mal avancé, mais c’est loin d’être un poids mort : munitions programmables, capacité de destruction de n’importe quel VCI et VTT voire chars légers et/ou obsolètes (T55 par exemple), grand nombre de munitions en comparaison avec un 90 ou 105 …

    2. Votre refrain, en plus de sentir de réchauffé d’un post à l’autre est aussi factuellement faux. En complément de la réponse de Waernuk sur Nexter je rajouterai que Panhard appartient à RTD qui eux-même appartiennent à Volvo, et faudra qu’on m’explique dans quelle curieuse dimension parallèle où vous habitez Volvo Group est allemand.

    3. @Parabellum
      Ah ? On a vendu NEXTER aux allemands ?… Bon faudrait savoir, parce qu’en Allemagne, je vient de lire qu’un « Parabellum teuton », sûrement aussi bien renseigné que vous celui-là, affirme que KMW a été vendu à la France !!! … Qui croire ? Je suis dérouté !!!.. 🙂 Pour trancher, fournissez-nous vos sources accréditant vos affirmations, et on verra qui a raison !… 😉

  2. Les hommes de ma génération ont vécu une autre époque disons moins prudente…pas de gilet pare balle, des jeeps ouvertes. Peu de radio .mais pourtant du gros calibre partout…dans notre armee et en face…je me demande ce que donnerait un combat de grosse intensité avec une armee ou il reste une cinquantaine de canons et 200 chars lourds..une aml 90 ca pouvait faite le boulot quand même …autre temps…j ai encore vu fes bérets rouges dans le centre commercial de ma ville ou des vigiles inspectent distraitement le sac des mêmes…on arrête ce gâchis quand?

  3. Trois générations de ma famille sur cet engin… Souvent touchés ,jamais détruits …Une bonne bète de somme …On devrait lui faire un monument comme pour l’AMX13!

  4. Une vénérable mule qui nous a portée partout – Il ne nous manquait que la version 6×6 et une bonne clim réversible efficace pour que ce soit le top – Elle a bien méritée de se reposer.

  5. Que de souvenirs, pendant mon service, j’avais défilé en tant que chef de char le 14 juillet 1984 à Lurres au 1er RD

  6. Le VAB !!!
    Voilà un engin dont je me souviens très bien ! Mon dos , ma tête , mon auguste séant … 😉
    Bon , entre ceux qui avaient du mal à pressuriser et le confort spartiate digne des pires tape-culs , il y en a de l’anecdote !
    Pour moi paradoxalement , ça reste un super-véhicule !!
    Bon anniversaire VAB et mes vœux les plus sincères !!! 😀

  7. @Laurent Lagneau

    Superbe paragraphe d’introduction et excellent historique ! 😀

  8. Ils vont en faire quoi des nombreux vab encore en état et dont certains ont été mis à des standards récents ?

    Reversé à la « garde nationale » ?
    Sous cocon ?
    Revente d’occasion ?

    En tout cas une page se tourne, l’amx 10p puis maintenant le vab … En 2009 je voyais encore des P4 je me demande ce qu’il en est aujourd’hui.

    1. Le remplacement des VAB va se faire sur des années , donc en a pas fini de les voir. Pour les P4 une partie va être remplacée par des Ford Rangers ( pour la métropole) l’autre par le VLTP horizon 2020

  9. Ah ! le doux son fluté du moteur du VAB au petit matin en Auvergne ! la sensation lors du plongeon dans la fosse de franchissement… ma jeunesse !

  10. Sauf erreur ou mauvaise mémoire de ma part, en 1997 à l’EAI on m’annonçait le jour béni ou le VBCI remplacerait le VAB et le 10P… Puis qques années plus tard, on voit sortir du chapeau le VBMR. Si quelqu’un peut m’expliquer ce qui s’est passé dans la nuit du 31/12/97 au 01/01/2016, je suis preneur. Quelles sont les motivations tactiques et financières?? (le poids et l’encombrement du VBCI peut être, mais alors pourquoi ne s’en est on pas rendu compte à la conception??)…

Les commentaires sont fermés.