Vol d’armes à la base aérienne d’Istres

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

37 contributions

  1. jyb dit :

    Début septembre des explosifs militaires ont été volé aussi en Suisse dans la région des trois frontières.

    • garance dit :

      ou (mais il faut être Suisse):
      Dans un communiqué laconique diffusé hier, l’armée parle d’une perte «supposée». Pourquoi tant de retenue? «Pour l’heure, on ne peut rien exclure, répond prudemment son porte-parole, Daniel Reist. Il peut s’agir d’une perte ou d’un vol, mais aussi d’une simple erreur de comptabilité.»

    • Hunter dit :

      @jyb
      .
      Et nous n’avons pas de nouvelle concernant les explosifs volés en France il me semble. Et concernant l’histoire des explosifs, il devait sûrement y avoir des complices à l’intérieur. Combiné avec ce dernier vol, ça commence à faire beaucoup. Que ce passe-t-il donc dans la région d’Istres ?

  2. ScopeWizard dit :

    Bah , du moment qu’on a réussi à combler le trou de la sécu , on devrait parvenir à reboucher celui de nos effectifs de la Défense mais peut-être est-ce un gouffre sans fond ou un nid de truands ? 😉
    « Allo , Navarro j’écoute … »

  3. cookie25rga dit :

    que ont ils volé

  4. Parabellum dit :

    Les Kalash approvisionnés sont plus courants dans la région que le 5,56 spécial …qui sera puni pour cette sortie de mathos…?

  5. Robert dit :

    Les richesses de la diversité dans l’armée française ?
    Ou des méchants néo-nazis voulant mettre à bas la démocratie ?
    On prend les paris ?

  6. Thomas PEREIRA dit :

    Une industrie d’armement léger a aussi été volée. Les responsables seraient un certain « Nexter » avec la complicité d’un individus connu sous le nom de « ministre de la défense ». Mais ça, ce n’est pas une affaire qui déchaine les passions.

    • ScopeWizard dit :

      @Thomas

      intéressant , mais encore ? Pouvez-vous donner plus de détails ? Merci .

    • Tony eul'Normand dit :

      Effectivement, le hold-up du siècle !

    • wrecker47 dit :

      @pereira …
      La retraite çà se prépare ,pas besoin d’avoir un compte l’étranger pour toucher des dividendes d’une bonne opération …Quand au vol d’armes ,sans de nombreuses informations dans la place ce vol n’aurait probablement pas pu se faire …On est jamais aussi bien trahi que par les siens (ou chiens !)…Preuve est faite que malgré toutes les consignes et moyens de sécurité ,tout reste possible!
      Espérons que ceux qui les possèdent actuellement soient assez marioles pour s’en défaire sans se faire gauler! …Mais quand la Maréchaussée et la Sécurité militaire tiennent un bout de laine c’est tout le tricot qui y passe !… Les armes militaires Françaises se retrouvent toujours ,avec les origines de leurs vols!

    • DanL dit :

      Ah bon!!! quelle industrie capable de fabriquer des armes individuelle en France a été volé?

    • Flytox dit :

      Fournir le meilleur matériel testé n’est pas un vol!

    • Romulus dit :

      Exact, c’était le vol parfait 🙂
      Il date de quinze ans et les hommes politiques ne s’en sont toujours pas rendu compte, il n’y a qu’à voir la réaction de Montebourg il y a quinze jours.

  7. fraisedesbois dit :

    @ Laurent,
    vous aviez relaté il y a quelques années l’affaire de la « disparition » d’une Minimi et d’un ou plusieurs famas lors d’un bivouac (d’une section, ou d’une compagnie) dans la verte.
    .
    A votre connaissance, l’enquête avait-elle aboutie?
    .
    Merci.

    • Laurent Lagneau dit :

      @ fraisedesbois,

      Exact! C’était au 2e RIMa il me semble. À ma connaissance, l’affaire n’est toujours pas réglée

  8. Jacques28 dit :

    Mais comme le grand banditisme est souvent issu de la racaille, ou alors
    http://www.ndf.fr/poing-de-vue/23-09-2016/guerilla-par-laurent-obertone/
    Ce scénario pointe le nez…

    • tschok dit :

      Bof.
      .
      Le plus souvent c’est la caissière qui pique dans la caisse. Qui pique les meubles du mobilier national? Pas des cambrioleurs, mais le personnel des ministères, ministre compris.
      .
      Donc, quand il vous manque des armes dans un inventaires, posez des questions à ceux qui les manipulent. C’est le scénario le plus probable. Mais si vous voulez opter pour le scénario le plus compliqué, genre guerre civile à la Obertone, pourquoi pas?
      .
      Perso, j’aime bien ça, c’est plus fun.

      • Jacques28 dit :

        C’est le « Rasoir d’Occam » 😉

      • Jacques28 dit :

        Je parlais de la destination des armes.

      • Vince dit :

        Bien vu ! Apparemment la théorie du rasoir d’Ockham est encore opère toujours !

      • revnonausujai dit :

        ministre ? des noms !
        je connaissais des femmes de ministre qui cassaient les meubles au cours de scènes conjugales ou des enfants de ministre qui vendaient des cartels pour se payer de la dope, mais ministres, c’est nouveau !

  9. Sniper dit :

    « Essentiellement des armes de poing »… espérons que les mecs ne sont assez stupides pour piquer des FAMAS… Ce truc infâme qu’on va enfin voir remplacé par quelque chose de plus ergonomique et efficace. Combien d’hommes sont aujourd’hui sourds à cause de cette ouverture de culasse juste sous l’oreille ?

  10. loafk6 dit :

    Apparemment également des vols sur la BA 118 de mont de marsan … d’après le mamouth.

  11. Casanova dit :

    Vous êtes sûr qu’ils n’ont pas volé aussi quelques KC135 ? On en voit tellement peu en vol…

  12. Robert dit :

    Une arme dont on ne connait pas le voleur, et l’utilisateur ultérieur, est anonyme. Ses marques n’amèneront la police qu’à une arme volée dans une armurerie militaire, mais ni au voleur ni à l’utilisateur qui les intéressent.
    Une kalash qui a déjà servie est identifiée, même s’il manque encore le nom de l’usager. Celles qui trainent dans les caves des cités finissent fatalement à aboutir à des identités à force d’emploi, et vu la perméabilité de ces milieux aux indices, à moins d’être détruites après le premier usage.
    Un peu comme les 11,43 issus des parachutages alliés et utilisés en masse par le grand banditisme.
    Faute de résultats pour les investigations, un braquage ou un règlement de compte à venir pourrait poser des problèmes à l’identification judiciaire.
    Le rêve pour des braqueurs, des trafiquants ou un groupuscule terroriste.
    C’était d’ailleurs le sens des questions de mon premier message que certains ont interprétés au premier degré.

  13. Myshl Mabelle dit :

    Mais quelque-part, combien de militaires sont-ils détournés de la protection des points sensibles, des points névralgiques, pour aller faire le boulot que des politiciens imbéciles leur ont ordonné: « Sentinelle »? Les mafieux et les terroristes ont beau jeu d’aller se servir là où sont les armes et munitions les plus accessibles, de moins en moins défendues, et gratuites. Ah, il y a des caméras… Comme il y en a plein à Nice? Triste France dont les soldats servent leur « Chef désarmé » partout où il lui prend de les envoyer pour sa gloire-à-lui, pendant que les armées sont asservies ici à déambuler et noctambuler, pendant que les armées ici sont volées et violées. « Engagez-vous, rengagez vous qu’ils disaient »: Pour Servir? Ou pour servir?

  14. Thettof dit :

    Prochain film d’Olivier Marchal : « Braquage à la Française » treillis f2, pamas g1, famas……..le clou du spectacle…l’incident de tir sur famas avec « double rack » lors de l’échange de tir avec la police !
    Vols dédiés aux braqueurs ?
    Merci l’Etat…. j ai moins peur…j espère que cela ne servira pas à arroser mes pintes en terrasse !
    On nous casse les c……les lors des perceptions/réintégration, des psychos de contrôles pam, des pertes d’extracteur….., de btb encrassés et là :
    de Laurent Lagneau
    @ fraisedesbois,
    Exact! C’était au 2e RIMa il me semble. À ma connaissance, l’affaire n’est toujours pas réglée
    En savoir plus sur http://www.opex360.com/2016/09/25/vol-darmes-la-base-aerienne-distres/#rcEGQwOgTEjiEsw0.99
    « c’est bon les gars, vous ferez un compte rendu tta et basta »…. en fait c’est comme on a envie !
    Dire qu’on flippait au SN à cause du trou, des répercutions ! Là c’est open bar !