Le Pentagone va demander un budget de 582,7 milliards de dollars pour l’année fiscale 2017

zumwalt-20151213

Selon les projections, le Pentagone aurait dû demander un budget de 574 milliards de dollars pour l’année fiscale 2017. Finalement, avec le contexte actuel, marqué par la situation dans l’est de l’Europe, les revendications territoriales chinoises en mer de Chine et, bien évidemment, les tensions au Moyen-Orient et la lutte contre l’État islamique (EI ou Daesh) et d’autres organisation jihadistes, le département américain à la Défense a dû revoir sa copie.

Du coup, ce 2 février, le chef du Pentagone, Ashton Carter, a annoncé qu’il demanderait au Congrès un budget de 582,7 milliards de dollars. Ce montant comprend le financement des opérations extérieures (Overseas contingency operations, OCO).

Dans le détail, le budget alloué aux opérations contre l’EI en Irak et en Syrie augmente de 50%, pour atteindre les 7,5 milliards de dollars, afin de soutenir l’intensification de la campagne menée contre l’organisation jihadiste.

Mais ce n’est pas la hausse la plus spectaculaire : le financement du reforcement des troupes américaines en Europe va être quadruplé, pour être porté à 3,4 milliards de dollars (contre 789 millions actuellement). Il s’agit ainsi de financer les mesures prises dans le cadre de l’European Reassurance Initiative, afin de « réassurer », suite à l’affaire ukrainienne et face à la Russie, les pays d’Europe de l’Est, comme les États baltes et la Pologne.

Dans un document d’une douzaine de pages publié la semaine passée, le commandement américain en Europe (EUCOM) avait souligné que le désengagement militaire continu des États-Unis du Vieux Continent depuis 25 ans était un facteur de risque pour la stabilité et que « l’agression russe » en Ukraine était une « préoccupation majeure ».

Par ailleurs, le Pentagone prévoit 1,8 milliards de dollars pour refaire ses stocks de munitions, avec la commande de 45.000 bombes guidées. Cette somme est distincte de cette demandée pour combattre Daesh.

Un effort significatif devrait être fait au sujet des sous-marins nucléaires d’attaque (SNA), avec un investissement de 8,1 milliards en 2017 (40 milliards de prévus sur 5 ans) afin d’acquérir 9 submersibles de la classe Virginia.

Les opérations « cyber » bénéficieront de sommes presque équivalentes, avec un plan d’investissement de 35 milliards sur 5 ans.

Mais la somme qui retient le plus l’attention est celle demandée pour financer la recherche et le développement pour le compte du Pentagone : en hausse pour la seconde année consécutive, elle dépasse en effet les 71 milliards de dollars. De nouveaux équipements et munitions devraient faire leur apparition prochainement. M. Carter a ainsi parlé de bombes plus précises et de micro-drones aux capacités étonnantes.

« Ce budget, a expliqué le chef du Pentagone, a été conçu selon 5 facteurs clés : la montée de grandes puissances comme la Russie et la Chine, la menace de la Corée du Nord contre les États-Unis et les alliés du Pacifique, l’influence néfaste de l’Iran contre les alliés du Golfe et la lutte contre l’EI. »

« Nous n’avons pas le luxe de n’avoir qu’un seul adversaire ou d’avoir le choix entre les combats actuels ou futurs : nous devons tout faire à la fois », a ajouté M. Carter.

« La clé de notre approche est d’être capable de dissuader nos ‘concurrents’ les plus avancés. Nous devons avoir – en le faisant savoir – des capacités susceptibles d’imposer des coûts inacceptables pour un agresseur éventuel afin de le dissuader de provoquer ou de le lui faire regretter s’il passe outre », a encore fait valoir M. Carter, en désignant la Chine et la Russie.

51 commentaires sur “Le Pentagone va demander un budget de 582,7 milliards de dollars pour l’année fiscale 2017”

      1. Les États-Unis sont en gros 6 fois plus peuplés que nous, la richesse par habitant est également comparable. Mais leur budget de la défense est-il seulement 6 plus important que le nôtre? Non, car ils font un effort (mesuré en points de PIB) plus important, au moins 2 fois plus, ce qui explique que leur budget soit plus de 10 fois supérieur au nôtre.

    1. Comparons aussi la dette publique alors ! … 60 000 Mds $ pour les USA (115 % du PIB en 2016 et totalement hors de contrôle !…) et 2000 Mds € pour la France (96 % du PIB et en légère baisse depuis deux ans…)
      Dans tous les cas, comparaison n’est pas raison !!! 😉

      1. Merci pour cette juste comparaison.
        La preuve que les % de PIB de dettes n’ont pas les mêmes valeurs partout bien que ce soient les mêmes unités.
        Dans le même esprit, les % de croissance n’ont pas non plus les mêmes valeurs et +3 % de croissance en France n’ont pas les mêmes conséquences qu’en Chine (en supposant que la valeur soit exacte en Chine …).

      2. Ce qui revient à dire que la Chine est la pompe à phynance de l’US Army. De l’autre côté l’Europe est la pompe à phynance de la Pologne & co qui se fournissent en armements auprès des US. Quel monde de barges.

        1. La pompe à phynance ? … Tiens , de l’orthographie ‘pataphysique !!!
          Vince serait un adepte d’ Ubu ? 😉

      3. Vos chiffres sont faux, vos pourcentages sont justes.
        Les USA ont un PIB de 17 500 milliards de dollars et ont une dette 18 200 milliardaires.
        le reste est bon.
        60 000 milliards c’est presque le PIB de la planète !

        1. @wagdoox
          Autant pour moi !… Effectivement les 60 000 Mds de $ correspondent à la dette privée (au 31/03/2014…) et non aux emprunts du gouvernement US (dette publique…)… Cependant, les USA ne sont pas tirés d’affaire pour autant ! En effet, cette dette ne cesse de progresser et pose un risque bien réel de récession, voire, pire …
          Pour la dette de la France par contre, je reste à 96 % (95,1 précisément …) du PIB .

          1. 5000 milliards de dette en France (2000 public 3000 privé (qui n’existaient presque pas avant l’euro)).
            La dette de la dette est de 97.5, elle n’a toujours pas baisée l’Europe rappelle la France tout les ans à l’ordre parce qu’on est pas passé sous les 3% du pacte de stabilité. Le rythme d’endettement a baissé c’est vrai.

      4. Ah, aussi la dette de la France continu d’augmenter 97,5% en 2015.
        Et 450 milliards de la sécurité sociale…

          1. Retraite + chômage + santé et encore le chiffre date, ça doit être plus maintenant.

    2. Encore un qui est étonné, toujours la même comparaison France/usa…. Encore heureux qu’il y ait une telle différence hein, vu le PIB des USA. Et aux USA ils n’ont pas à s’embarrasser de services publics de systèmes de soins qu’ils doivent renflouer année après année…

      1. Allez faire soigner vos furoncles aux US et revenez nous expliquer que les soins ne coûtent rien à la société là-bas.

      2. vous devriez écrire cela au passé : depuis l’ObamaCare le PIB US est gonflé « artificellement » par ces nouvelles dépenses de santé … et pourtant il reste au plus bas …

    3. Eux peuvent encore imprimer électroniquement leur propre monnaie de singe qui reste fort appréciée de part le monde.

    1. Ils n’ont pas que le F35 pour disuader !! Ils ont les B52 , les B2, LES B1B, leurs dèfences anti-missiles, le F22 900 avions de combat embarqués et j’en passe : la pauvre Russie ne ferait pas le poids et la Chine rattrapera son retard d’ici 30 ans si leur taux de croissance ne faiblit pas!

  1. C’est là qu’on se dit que les américains sont vraiment a part et que personnes ne peut prétendre d’être en mesure de s’y opposer clairement.

  2. ouf ! ça c’est du budget. merci la planche à billet.
    .
    il reste que leur « technologisme » avancé est extraordinaire dans toutes les 3 armes.

    1. Il est même un peu trop avancé pour pouvoir remplacer celui existant …..sans une sérieuse mise au point !

      1. Et pourtant sur les sites de defense US il y a une veritable bronca contre Obama qui a tellement affaiblit la puissance militaire US laissant la voie libre à la Russie , la Chine et le Luxembourg 😉
        Nul doute que SI le budget 2017 parait impressionant, le budget 2018 sera colossale ! Pour ma part je pariera sur une remise en fonction de la ligne F22 pour redonner la supériorité aérienne totale pour les 10 prochaines années

  3. Ha haha les russes doivent tirer la langue, les pauvres avec leur économie déficiente!!!

    1. Et malgré tout on les accuse de s’armer massivement et de menacer le monde, pourtant ils ont un budget 10 fois moins que l’oncle Sam, alors qui menace réellement le monde?

      1. l’europe grouille de militaires américains, pourtant je ne me sens pas menacé

        ils commandent 45000 bombes guidées! pendant ce temps chez nous l’entreprise qui fabrique les corps de bombes AASM n’a plus de commandes!

      2. @ Popov troll payé
        « alors qui menace réellement le monde? »
        Tout est dans le comportement cher ami !… Le comportement ! Et de fait, aujourd’hui, il semble que beaucoup de pays européens se plaignent de celui des russes … Vous ne suivez pas l’actualité ? …
        Après, pour ce qui est du Monde que vous évoquez, le comportement de la Chine, de la Corée du Nord et du terrorisme international (DAESH et consort …), etc … semblent être la raison de cette augmentation des budgets militaires un peu partout, et en particulier de celui des USA …
        Seuls les russes se focalisent presque uniquement sur une hypothétique menace US … Mais Poutine a besoin d’un « ennemi » extérieur pour rassembler son peuple autour de lui et garder le pouvoir, il s’est donc trouvé le vieil adversaire américain, tout en sachant pertinemment que ce dernier, tout comme les pays européens d’ailleurs, n’a aucune velléité envers la Russie …

        1. @ Alpha
          Si tu juge les russes d’après les dire de nos gouvernements alors oui poutine c’est satan. Paul Graig robert à rapporté les paroles du sous-secrétaire d’état à la défense : « Les gouvernements européens sont à nos ordres. Nous les payons, et nous en sommes propriétaires. »
          Ca aussi tu prends en compte ou tu filtre pour que cela n’entre pas en contradiction avec ta vision fantasmagorique manichéenne du monde ?

          1. @ tori
            1/Je ne juge pas « les russes », mais Poutine et son gouvernement …
            2/Je ne me fais aucune illusion sur les gouvernements occidentaux, et en particulier US …
            3/Pour me faire une idée, je m’informe auprès de plusieurs sources…
            4/Au vu de ta réponse, tu devrais suivre mon 3/ …. 😉

      3. Mais, une bombe atomique est très dangereux, il en suffit d’une, donc si tous les pays possédant des bombes atomique sont donc dangereux, imaginer!!

  4. 75 milliards d’euros, c’est le budget militaire russe 2015….. nos amis yankee demandent un budget de 582,7 milliards pour contrer l’agression russe. Mesdamens et Messieurs, sortez vos calculettes. Quelqu’un vous prend pour un idiot!

        1. @ Abuse of mainstream media can harm your mind!
          Mes suppositions ? Peut être … Et encore, je ne fais que rapporter une info …
          Par contre, vous, en ce qui concerne votre réponse, que dire ? … Hors sujet ? On parle du budget militaire russe, et vous me répondez par une longue liste d’article sur la corruption au sein de l’armée US … Ai-je dis à un moment donné que les USA étaient vertueux ? … Ce sont là vos suppositions !… 😉
          Vous auriez évoqué la fête de la bière à Munich, çà aurait fait pareil …

      1. @anonymous: comme « Mission Accomplished »?
        Puis le fameux discours d’Obama: « this Memorial Day is especially meaningful; it is the first since our war in Afghanistan came to an end. »

  5. Le complexe militaro-industriel américain ne sait pas à qui décerner son prix du meilleur commercial de l’année : Vladimir Poutine et Daesh sont au coude à coude.

  6. Au moins, les OPEX sont budgétés outre Atlantique.

    @ Alpha, révise tes chiffres concernant la dette US, la dépense publique est largement en dessous de la notre en proportion :

    http://www.romandie.com/news/USA-le-deficit-budgetaire-va-remonter-en-2016/668348.rom

    Le déficit budgétaire va atteindre 544 milliards de dollars pour l’exercice 2016 clos en septembre, soit 105 milliards de plus que celui de 2015. C’est aussi 130 milliards de plus que la prévision antérieure du CBO.

    Cette année le déficit atteindra 2,9% du Produit intérieur brut (PIB), contre 2,5% en 2015, augmentant pour la première fois depuis 2009, en termes de part du PIB.

    La moitié de la hausse projetée est due à des variations calendaires. Le reste de la hausse s’explique en grande partie par des mesures adoptées par le Congrès en août qui ont prorogé des réductions d’impôts sur les revenus et sur les entreprises.

    La dette publique du gouvernement fédéral, en hausse de 2%, devrait atteindre 76% du PIB à la fin 2016, son plus haut niveau depuis l’immédiat après-guerre, souligne aussi le Congressional Budget Office.

    Les dépenses en 2016 devraient grimper de 6% à 3.900 milliards de dollars, soit 21,2 % du PIB américain, la hausse émanant essentiellement des dépenses de retraites (+28 milliards de dollars).

    Les recettes vont progresser dans une moindre mesure (+4%) pour s’établir à 3.400 milliards de dollars ou 18,3% du PIB. La croissance économique devrait engendrer une augmentation de 3% des recettes des impôts sur le revenu.

    1. Euuuh… Frédéric, moi, je veux bien revoir mes sources, mais … (oui, je sais, il y a toujours un mais …) Hélas, ton lien n’est pas bon, tes 544 Mds de $ sont pour la SEULE année 2016 …
      Approfondis tes recherches … 😉
      Bye, Fred !

        1. @ Frédéric
          « Je parle en propora du PNB » … Ah, tu parles « en propora » du PNB !!! … Mais bien sur …
          Et ? … 🙂
          Non, parce que moi et d’autres, on parle de PIB, et sauf erreur de ma part, dans tes commentaires précédents et même dans le lien que tu affiches, il n’est fait nullement mention de PNB, à aucun moment … 😉
          Et quoi qu’il en soit, les données restes les mêmes, les USA présentent une dette publique hors de contrôle et sans commune mesure avec la France … Et ce ne sont pas tes vaines explications, malheureuses et approximatives, qui vont changer quoi que ce soit à cet état de fait …
          Bye Fred !… 😉

  7. S’ils en ont de trop …Qu’ils pensent à nous …On fait partie de l’OTAN non?…

  8. Il serait intéressant d’avoir également la répartition entres les différents services. Quelqu’un aurait un lien?

  9. Combien de temps encore pourront ils financer des budget pareil avec de l’argent qu’ils n’ont pas , ah oui la planche à billet !

    1. « le dollar est notre devise mais c’est votre problème »
      (John Connally, Secrétaire au Trésor américain sous l’administration Nixon)

  10. Les USA ont besoin d un ennemi pour vivre c est dans leur gènes.
    Aujourd hui ils en ont plus qu ils ne pourront en combattre, et cela est tout benef pour nous.
    Les USA sont la plus grosse menace pour la paix sur cette planete. Et nous les suivons, honte a nous.

Les commentaires sont fermés.