Thales UK a conclu un accord pour proposer le drone Watchkeeper à la Pologne

Dans le cadre de la modernisation de ses forces armées, la Pologne compte acquérir 12 drones tactiques pouvant être armés d’ici 2017. Plusieurs industriels sont sur les rangs, dont les  israliens Elbit et IAI, Selex (Italie), Denel (Afrique du Sud) et la filiale britannique du groupe français Thales.

Cette dernière entend soumette son Watchkeeper, développé à partir du drone israélien Elbit Hermes 450 et déjà mis en oeuvre par les forces britanniques. La France envisage l’acquisition de cet appareil pour remplacer les SDTI « Sperwer » du 61e Régiment d’Artillerie.

Ainsi, pour mettre le maximum de chances de son côté, Thales UK a signé, le 8 juillet, un accord avec le groupe polonais WB Electronics afin de proposer un drone conforme aux exigences de Varsovie et appelé Gryf (Griffon).

Selon les termes de cet accord, les drones Watchkeeper seraient assemblés en Pologne sous la responsabilité de Thales UK tandis que WB Electronics s’occupera de leur intégrer la liaison de données, l’ordinateur de mission, les logiciels de cryptage ainsi que les fonctions C4ISR (Computerized Command, Control, Communications – Intelligence, Surveillance et Reconnaissance).

Enfin, la version du Watchkeeper proposée à la Pologne pourra être armé de missiles ar-sol courte portée à guidage laser de type LMM (Lightweight Multi-role Missile), conçu par Thales UK.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].