Les deux premiers drones Reaper destinés à l’armée de l’Air officiellement commandés

Le dernier Livre Blanc sur la Défense et la Sécurité nationale (LBDSN) prévoit de doter l’armée de l’Air de 12 drones MALE (Moyenne altitude longue endurance) afin de remédier à un déficit capacitaire dans ce domaine. Restait à savoir quel modèle allait être retenu, le choix se limitant au Heron TP israélien et au MQ-9 Reaper du constructeur américain General Atomics.

Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour le savoir. En juin, l’agence du Pentagone chargée de la vente de matériels militaires à l’étranger a en effet demandé au Congrès l’autorisation – accordée depuis – de livrer 16 MQ-9 Reaper à la France pour 1,1 milliard d’euros, l’usage voulant, outre-Atlantique, d’établir une requête supérieure aux besoins exprimés par le pays clients afin de ne pas recommencer la procédure ultérieurement le cas échéant.

Et les discussions ont progressé au cours de ces dernières semaines car deux MQ-9 Reaper sont désormais attendus en France d’ici la fin de cette année. « La procédure d’acquisition du premier système de deux drones MQ-9 Reaper a été notifiée. Il est commandé », a ainsi indiqué un porte-parole du ministère de la Défense dont les propos ont été rapportés par l’AFP.

Ce premier système, a précisé cette source, comprend « deux vecteurs aériens non armés » ainsi que leur dispositif de guidage au sol. Ces appareils seront prélevés sur le quota de l’US Air Force et ne seront donc pas, du moins pour le moment, « francisés », c’est à dire modifiés afin qu’il soit notamment possible de leur intégrer des capteurs français, voire européens. Ce sera – ou devrait être – le cas pour le 10 Reaper suivants.

En attendant, et selon Air&Cosmos, la formation des premiers opérateurs français appelés à mettre en oeuvre ces appareils et appartenant à l’Escadron de drones 1/33 Belfort aurait d’ores et déjà commencée sur la base d’Holloman, au Nouveau-Mexique.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].