L’Allemagne va réduire ses commandes d’armements

Bien que le budget allemand de la Défense devrait être moins réduit que prévu, il n’en reste pas moins que la Bundeswehr est engagée dans une réforme lourde visant à en faire une armée professionnelle et non plus basée sur la conscription, comme cela était encore le cas jusqu’en juillet dernier, avec le départ des derniers appelés.

Ainsi, et dans le cadre de cette mutation dont la conséquence est une réduction des effectifs de la Bundeswehr et qui coûte cher à mettre en oeuvre, le ministre allemand de la Défense, Thomas de Maizière, envisage de revoir à la baisse les programmes d’équipements.

Et là, le groupe européen d’aéronautique et de défense EADS a de quoi faire grise mine puisqu’il est question de réduire la commande d’Eurofighter de 37 unités pour la ramener à 140 appareils. Mais ce n’est pas tout étant donné que les hélicoptères fabriqués par sa filiale Eurocopter sont également concernés.

En effet, le nombre de NH-90 initialement prévus pour la Bundeswehr va baisser de 122 à 80 exemplaires. Quant aux hélicoptères de combat Tigre UHT, qui ont fait l’objet d’une commande de 80 appareils pour 3 milliards d’euros et dont le programme a été sévèrement critiqué dans un rapport interne de la Bundeswehr en 2010, il est envisagé d’en disposer, à terme, de seulement 40 unités.

Par ailleurs, le nombre de chars lourds Leopard II va être ramené de 350 à 225 exemplaires et la commande de l’équivalent allemand du VBCI français, à savoir le SPz Puma, va passer de 405 unités à 350. En revanche, le programme de drone HALE Euro Hawk devrait être préservé et il est donc toujours prévu que la Bundeswehr en dipose 10 exemplaires

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].