En janvier, il fut rapporté que les utilisateurs de l’application de fitness Strava permettait de localiser des militaires figurant parmi ses utilisateurs. Et l’on pouvait ainsi déterminer avec précision l’emplacement des bases, parfois sensibles, où ils étaient affectés, de même que les parcours qu’ils suivaient pour faire le jogging quotidien. Plus gênant encore : il