La France estime que les conditions sont loin d’être réunies pour le porte-avions européen proposé par Berlin