FTI / Archives

Thales présente une nouvelle solution de guerre électronique destinée aux frégates de taille intermédiaire

Le groupe français d’électronique de défense Thales est déjà fortement impliqué dans le programme de Frégates de taille intermédiaire [FTI], dont cinq exemplaires ont été commandés à Naval Group en avril 2017. En effet, l’industriel fournira le radar numérique multifonctions SEA FIRE, le sonar remorqué CAPTAS-4-COMPACT, le sonar de coque KINGKLIP Mk2, le système sécurisé

Thales a lancé la production du SEA FIRE, un radar numérique destiné à équiper les Frégates de taille intermédiaire

Le groupe Thales a annoncé, la semaine passée, avoir lancé la production du premier radar numérique SEA FIRE destiné à équiper les cinq futures Frégates de taille intermédiaire (FTI) de la Marine nationale. Bénéficiant de l’expertise de Thales en matière de Big Data et de cybersécurité, le SEA FIRE est le fruit de trois années

Malentendu entre Paris et Athènes sur la location de deux frégates multimissions à la marine grecque?

La France a-t-elle accepté de louer deux frégates multimissions (FREMM) à la Grèce à partir de l’été prochain et pour une durée de cinq ans, dans l’attente de l’achat de deux frégates de type intermédiaire (FTI ou Belh@ra)? En tout cas, c’est ce qu’a affirmé, le 20 avril, le quotidien grec Kathimerini, qui y a

Le groupe français iXblue fournira le système de navigation inertielle des frégates de taille intermédiaire

Le système GPS est bien pratique pour savoir où l’on se trouve, sauf en cas de perte, de brouillage ou de piratage du signal. D’où l’importance des centrales de navigation inertielles, qui ont l’énorme avantage de fonctionner en toute autonomie grâce à leurs capteurs (gyromètres, accéléromètres, etc) qui permettent de mesurer le mouvement. Dans ce

Comment le ministère des Armées s’y est pris pour compenser la coupe budgétaire de 850 millions?

En juillet, le ministère de l’Action et des Comptes publics annonçait un coup de rabot de 850 millions d’euros sur le budget des Armées. Ce qui provoqua la démission du général Pierre de Villiers, qui venait pourtant d’être confirmé dans ses fonctions de chef d’état-major des armées pour une année supplémentaire. « Ces décisions de gestion

Le chef d’état-major de la Marine veut plus de frégates de « premier rang »

Selon les plans tels qu’ils ont été définis par le Livre blanc sur la Défense et la sécurité nationale (LBDSN) de 2013 et la Loi de programmation militaire (LPM) 2014-2019 actualisée, la Marine nationale ne devrait compter que 15 frégates dites de premier rang à l’horizon 2030. Alors que les frégates étant l’épine dorsale d’une

Le programme de rénovation de 3 frégates légères furtives a été lancé

D’ici 2029, et conformément au Livre blanc sur la Défense et la sécurité nationale (LBDSN) publié en 2013, la Marine nationale disposera de 15 frégates dites de premier rang, dont 8 frégates multimissions (FREMM), 2 frégates de classe Horizon et 5 frégates de taille intermédiaire (FTI). Seulement, en attendant l’exécution du programme FTI, qui vient

Le marché des frégates de taille intermédiaire a été notifié à DCNS

La promesse de Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense, a presque été tenue dans les temps. En octobre dernier, lors du salon Euronaval, il avait indiqué que le marché des frégates de taille intermédiaire (FTI) de classe « Belharra » allait être notifié dans le courant du premier trimestre 2017. Finalement, il l’a été le

La frégate de taille intermédiaire pourra évoluer afin de mettre en oeuvre des missiles de croisière

La Loi de programmation militaire 2014-2019 actualisée a réduit la commande de frégates multimissions (FREMM) à 8 exemplaires et prévu l’acquisition de 5 frégates de taille intermédiaire (FTI), qui seront des navires moins imposants (de l’ordre de 4.000 tonnes) et sans doute plus facilement exportables. Seulement, comme l’a souligné Patrick Boissier, le président du groupement

Les capacités de la Marine « défiées » par les sous-marins russes dans le golfe de Gascogne

Il est régulièrement question de vols de bombardiers stratégiques russes Tu-160 « Blackjack » ou Tu-95 « Bear » près de l’espace aérien de pays membres de l’Otan et/ou de l’Union européenne. En revanche, même si certaines affaires ont défrayé la chronique en Suède ou encore, récemment, au Royaume-Uni, la présence de sous-marins présumés russes est moins évoquée. Or,