Le chef d’état-major des armées insiste sur l’importance des « forces morales »