Mali : La force Barkhane a « neutralisé » un cadre jihadiste lors d’une opération au nord-est de Gao

Alors que le retrait des troupes françaises du Mali est entré dans la dernière ligne droite, avec l’état des lieux de la Plateforme opérationnelle Défense [PfOD] de Gao, où, d’ailleurs, le dernier hangar pour hélicoptères vient d’être démonté, la force Barkhane continue ses opérations contre les groupes armées terroristes [GAT].

Ainsi, l’État-major des armées [EMA] a indiqué que la force française venait de « neutraliser » un cadre du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans [GSIM, JNIM ou encore RVIM, lié à al-Qaïda, ndlr] ainsi plusieurs de ses subordonnés au cours d’une intervention dans la zone de Talataï, située à environ 200 km au nord-est de Gao.

« En début de soirée [du 6 août, ndlr], le recoupement de différentes sources de renseignements a mis en évidence le regroupement de plusieurs cadres appartenant au RVIM. La surveillance mise en place a permis de localiser avec précision, puis de neutraliser un cadre de ce mouvement et plusieurs de ses combattants », a expliqué l’EMA, sans donner plus de détails sur les moyens engagés lors de cette opération, menée dans un « contexte d’une menace de reprise des actions armées jihadistes au Sahel, dont les populations sont les premières victimes ».

Selon des sources citées par Wassim Nasr, journaliste de France24, cette opération de Barkhane – la première menée sous l’autorité du général Baratz – se serait soldée par la destruction d’un véhicule, dans lequel se trouvaient six individus. Ce qui suggère l’implication d’un drone MALE [Moyenne Altitude Longue Endurance] MQ-9 Reaper. Il est aussi probable qu’il y ait une intervention au sol pour confirmer le résultat de la frappe.

La zone de Talataï est un « fief » du RVIM, lequel a récemment repoussé une attaque menée par l’État islamique au grand sahara [EIGS], en marge des récents combats d’Anderamboukane, où l’organisation jihadiste a affronté des combattants du Groupe autodéfense touareg Imghad et alliés [GATIA] et du Mouvement pour le salut de l’Azawad [MSA].

Cela étant, cette intervention de Barkhane a été menée alors que le gouvernement malien de transition a dénoncé le Traité de coopération en matière de défense avec la France de juillet 2014 ainsi que, avec effet immédiat, l’accord relatif au statut des forces françaises au Mali [SOFA, Status of Force Agreements]. Ce qui théoriquement, prive toute action française de base légale.

Or, selon la convention de Vienne sur le droit des traités, un prévis de douze mois s’applique pour mettre un terme à un accord, sauf si l’une des parties a commis une violation manifeste. D’où les accusations de la junte malienne à l’égard de Barkhane, coupable, à ses yeux, d’avoir « violé » à maintes reprises une zone d’interdiction aérienne aux contours… fluctuants. Quoi qu’il en soit, pour Paris se défend de « toute violation du cadre juridique bilatéral » et considére par conséquent que « l’analyse juridique présentée par les autorités maliennes n’est pas fondée dans la mesure où n’y a pas de violation constatée et documentée de ces accords ».

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

71 contributions

  1. Robert dit :

    Nos forces y sont donc encore?
    Il n’y a pas des risques de rencontre impromptue avec des mercenaires russes ou les troupes des putschistes qui voulaient le départ des français?

  2. Borca dit :

    Les FAMa et la junte au pouvoir nous ont-ils remerciés ou au moins félicités ?

    • Chocolatine* dit :

      La junte ne remercie (ni ne mentionne) déjà pas la MINUSMA, qu’elle a pourtant interdite de survol de son territoire et qu’elle aimerait foutre dehors pour faire de la place aux russes et leurs méthodes « humanitaires » , lorsqu’elle appelle celle ci à évacuer ses « vaillants » FAMas blessés alors les français …

      • MAMAD dit :

        Vraiment Française et Française. vous etes malades sans le savoir, on appel ça complexe de supériorité. Le problème du Mali n’est pas le terrorisme, même si les dirigeants Français l’ont fait croire. Le problème du Mali c’est les ressources naturelles. Comment comprendre que 13 milles soldats de l’onu plus 5500 de barkane plus 4 a 5 bases militaires installé au NIGER. Base allemande, Américains, Française, Émirati et Italien tous la pour surveillé le Nord Mali. Les terroristes ont parlent 3000 combattants. En plus 40 milles soldats Maliens, presque le même au Niger et le burkina (120 milles soldats) pour ses 3 pays. Ont n’est proche de 150 milles soldats face a 2 a 3 milles vanupieds a 90% les populations locales illettrés pauvres. La question qui se pause qui les force, armes et ravitaille. Car les armes qu’ils utilisent coupent 20 ans de leurs revenues. En vérité je le dit, si réellement le but était de combattre le terrorisme en 24h la France peut arrêter tout ça. Le Qatar et l’Arabie Saoud qui financent, mais l’argent est donné a la France qui achète les armes et s’occupe de la logistique avec la Minusma et paye des désœuvrés. Ils n’ont aucune base religieuses se sont des mercenaires recrutés, armés et financés avec la France et les pays du Golf. Dite moi comment ce fait t’il que les terroristes que la France est sensé combattre reçoivent la visite de BHL. Ont n’a tous les photos de BHL avec les terroristes qui massacrent. Comment BHL a pu se retrouvé au Nord du Mali dans une base terroriste. BHL est un agent de la DSE Française avec le grade de colonel. Ses livres a 2 balles n’est qu’une couverture. Le Mali 10 ans de destabilisation avec une perte de 30 a 40 milles soldats, civiles et autres. Le pays a perdu 10 ans sans développent. Le Mali ainsi que les pays comme le Burkina et le Niger doivent monter un dossier pour poursuivirent la France devant les tribunaux international pour dommage causé. Car en acceptant qu’un État criminel, terroriste, sangsue, condescend s’échapper ne l’encourage pas a arrêter ses crimes. D’autres pays mettent toutes leurs énergies a l’innovation la France paresseux qu’il continue de faire la razzia, Ce pays n’a pas d’avenir car une fois qu’elle perdra définitivement ses vaches laitières qui est l’Afrique disparaitra. Les immigrants rentreront chez eux et les Français viendront immigrer en Afrique. Cette facilité a s’emparé des biens d’autrui ne peut pas prospérer indéfiniment. Les Anglais dans les années 1960 a décolonisé et leurs PIB étaient au dessous de l’Italie, mais ils ont innové pour devenir une place financière internationale et remonté la pente. Mais la France est resté colons, c’est un couteau a double tranchant et en 2022 c’est trop tard la France ne peut plus de passé du système de pillage et il est proche de l’effacement.

  3. M.W dit :

    font le travail , des Wagner maintenant , qu’ils rentrent vite a la maison….

  4. HMX dit :

    Beau travail de Barkhane. On attend les habituelles jérémiades de la junte au pouvoir. Qu’ils se rassurent : dans quelque semaines, ils seront seuls, en tête à tête avec leurs amis islamistes, sans la présence française qui les empêche d’exprimer tout leur potentiel (!).

    Au passage, l’énorme travail de renseignement (en partie grâce aux moyens américains) qui permet ces frappes régulières devra impérativement être maintenu et même accentué dans les mois qui viennent, histoire de garder un œil sur les islamistes lorsque le pays sombrera. Histoire de savoir où et sur qui taper lorsqu’il faudra revenir, seuls ou dans le cadre d’une coalition…

    • Ancien du Sahel dit :

      HMX : pourquoi reviendrions-nous ?
      Il faudra au contraire NE PAS revenir.

      • HMX dit :

        je vous copie/colle ma réponse sur le post précédent consacré au Mali :

        on sera tôt ou tard obligés de ré-intervenir pour plusieurs raisons :
        – Présence de 8500 ressortissants français au Mali : on imagine le sort peu enviable qui les attend si certains d’entre eux tombent aux mains des islamistes. Difficile pour la France de rester inactive lorsque les images seront diffusées au journal de 20 heures.
        – Afflux massif de migrants vers l’Europe et la France en particulier (compte tenu que le Mali est un pays francophone, et qu’il existe déjà une importante diaspora malienne en France), potentiellement instrumentalisés comme moyen de chantage et de pression politique, et/ou utilisés comme vecteurs pour des actions terroristes (cf. le scénario des attentats de 2015). Rien de bon non plus à attendre de ce côté là.
        – Risque évident de contagion à d’autres Etats voisins (Burkina notamment), avec à la clé une déstabilisation possible de toute l’Afrique de l’ouest, où la France a de nombreux ressortissants et des intérêts économiques et diplomatiques (accords de défense notamment). C’est le scénario du pire, puisqu’il décuplerait l’ampleur des autres problèmes évoqués ci-dessus.

        Bref, à court terme il est tentant de ne rien faire et de laisser sombrer un pays dont les dirigeants corrompus et incompétents l’ont bien cherché. Mais si on réfléchit deux minutes, on voit bien les limites de ce raisonnement. On ne peut malheureusement pas se désintéresser totalement de ce qui se passe là bas. Il faudra tôt ou tard que « quelqu’un » y retourne, idéalement dans le cadre d’une coalition africaine ou onusienne, mais il serait surprenant que la France soit absente de cette coalition.

        • Ancien du Sahel dit :

          HMX, après avoir lu vos arguments, je confirme : il faudra NE PAS revenir.
          Vous sous-entendez, à juste raison, qu´il faudra du courage politique : prévoir et anticiper les conséquences.
          C’est parfaitement vrai et c´est exactement le cœur du problème.
          Car nous sommes revenus sous la Quatrième République, quand personne n´était capable de prendre une décision.

          • JC dit :

            Quatrième République ? Vous y allez un peu fort, quand même. Qui peut décider ‘ ‘ seul ‘ ‘ d’envoyer des troupes en mission extérieure ? Le président de la République ! Et ce n’est pas la nouvelle Assemblée Nationale qui l’empêchera de faire comme bon lui semble, puisque c’est lui le Chef, non ?

          • Ancien du Sahel dit :

            JC, vous avez tout à fait raison… en théorie. Mais le fait est que nous sommes restés au Mali pendant neuf ans sans que personne ne soit capable de décider d´en sortir.

          • Électeur dit :

            @JC
            Nous participons à la finuL ,force INTERIMAIRE depuis 44 ans sans qu´un seul de nos présidents/gouvernements n´ait été capable de dire stop.
            Depuis que les partis politiques ont repris le pouvoir (1970) nous sommes retombés dans le « régime des partis  » aboulique et xénocrate.

          • HMX dit :

            Je respecte votre point de vue. Mais ne pas revenir, cela signifie concrètement que nous allons attendre l’arme au pied que les problèmes reviennent sur notre sol (afflux massif de réfugiés fuyant la région, attentats, enlèvement et assassinat de nos ressortissants…). Sans parler du fait que la France trahirait sa parole en ne respectant pas les accords de défense signés avec plusieurs Etats dans la région, et qu’elle ferait aussi une croix sur ses intérêts dans la zone.

            Il y a un précédent : Daech en Syrie/Irak. Là aussi nous avions laissé faire : c’était loin, on ne se sentait pas vraiment concernés. Puis nous avons du intervenir après les attentats de 2015, heureusement dans le cadre d’une coalition. Les islamistes du Sahel ne sont pas plus « gentils » que leurs homologues au en Irak… Si on les laisse se créer une base arrière ou un nouveau califat dans la région, il trouveront à nouveau le moyen de nous frapper. Voilà pourquoi je pense que nous ne pouvons pas nous désintéresser de cette situation, et laisser sombrer le Mali (puis le Burkina, puis d’autres pays…).

            Souvenez-vous que les islamistes nous ont déclaré la guerre. Dans leur idéologie, nous figurons en très bonne place parmi les ennemis qu’ils doivent combattre (histoire coloniale de la France, laïcité…). Personnellement, même si c’est un long combat, je pense qu’il est plus simple et efficace de les combattre « chez eux », et avant qu’ils ne deviennent trop puissants et nuisibles.

          • Mantore Gérard dit :

            Je voudrais que l’on me dise quelles décisions nos présidents ont prises seuls, c’est-à-dire sans qu’elles leur soient fortement « suggérées ».
            Et suggérées par qui ? Par des représentants d’intérêts qui n’étaient pas ceux de la France.

        • dompal dit :

          @HMX,
          Entièrement d’accord avec vous……..quoique je serais plus nuancé.

          Je pense qu’il faut laisser du temps au temps pour qu’il fasse son oeuvre….et pourrisse la situation.

          Après on verra si les instances de l’ONU taperont du point sur la table pour « rétablir l’ordre »…..façon ex-Yougoslavie et un redécoupage de l’Afrique……..

          Sauf que l’on ne peut pas comparer l’ex-Yougoslavie à l’Afrique. 🙁

          Wait an see……

    • VinceToto dit :

      Cela fait de nombreuses années que la France intervient sur renseignements/conseils/accords(officiels et officieux) US dans de nombreuses régions du globe et en interne. Quand cela dérape(volontairement ou pas), c’est la France qui est mise en cause, accusée quand cela se sait, mais pas les USA. Quand cela ne se sait pas, c’est couvert, ou mi couvert, par les USA/Atlantistes et c’est utilisé comme moyen de pression sur politiques, militaires, la France (dossiers Rwanda par exemple parmi tant d’autres).
      Mais évidement que l’Etat français a fait, fait des trucs pas nets sans aucun besoin des USA qui sont évidement renseignés aussi sur cela.
      Le Mali devra dev. ses propres moyens de renseignement, sécurité interne, tri rens. externe, si il ne veut pas finir comme une marionnette grotesque.

  5. Prof de physique dit :

    je ne pense pas obtenir de réponse sur ce sujet ici, mais j’espère que nous avons aidé les Touareg, et continuons à les aider discrètement, parce que :
    – ça peut servir à l’avenir,
    – ils nous ont déjà aidé,
    – ça embête et embêtera le gouvernement malien qui le mérite bien.

    • Auguste dit :

      « Aider les Touaregs »: v’là une idée qu’elle est bonne !.A votre avis, qui a mis le binz au Mali?.On a bien fricoté avec eux au début,mais le résultat n’a pas été celui espéré.

    • reality dit :

      Tes propos montre bien que la France est celle qui déstabilise pour des intérêts égoïstes. Mais l’un de ces jours vous allez perdre.

      • et v'lan passe moi l'éponge dit :

        Mais on a déjà perdu a plusieurs reprise!
        La chose que n’arrivent pas à comprendre les détracteurs de la France, c’est que ce ne pas parce que nous perdons que eux gagnent ou vont gagner… Non bien au contraire, nous perdons et d’autres nous remplacent…
        Mais les lésés sont toujours les mêmes. Quand a déstabiliser, la France est un nain par rapport a ce que d’autres pays font (je n’en citerai pas mais c’est une spécialité de toutes les grandes nations de quelques cotés soient elles. )

  6. Raymond75 dit :

    A propos de la quasi fin des commentaires libres sur ce site (« pas de commentaires par défaut »), il faut comprendre que depuis quelques semaines les responsables de sites sont également responsables des contenus, et il doivent éliminer tout propos injurieux, violent ou discriminatoires, ainsi que les ‘fausses informations’ évidentes. Ils ne peuvent plus s’abriter sous le prétexte que étant éditeurs ils ne sont pas responsables des contenus diffusés.

    En France, et probablement ailleurs, la liberté d’expression, bien qu’ancienne et inscrite dans la constitution, n’est pas acceptée par de nombreux internautes, qui considèrent qu’ont ne doit pas exprimer une opinion contraire à la leur, et qui se croient alors obligés d’insulter l’auteur de cette opinion au lieu d’échanger des arguments …

    Dans ce contexte, on peut comprendre que l’ouverture aux commentaires deviennent l’exception.

    • PK dit :

      C’est juridiquement faux : on ne peut être légalement coupable d’un propos porté par un autre. La seule chose qui est possible est de faire poursuivre quelqu’un qui pourrait mettre fin à un propos et ne le fait pas.

      Exemple : un commentaire dont la teneur est répréhensible selon la loi française. LL la laisse publier : il peut très bien en ignorer la valeur répréhensible (le nul n’est censé ignorer la loi est une fadaise). Il ne peut être poursuivi pour cela. En revanche, si le commentaire est signalé (par un représentant de la loi), alors il doit mettre tout en œuvre pour le retirer. S’il ne le fait pas, alors il pourra être poursuivi.

      Et heureusement. Il ne manquerait plus que quelqu’un soit poursuivi à cause des propos d’un autre. Sinon, il faut prouver que LL fait consciemment passer un propos répréhensible… Bonjour la preuve à apporter !

        • Alan dit :

          L’article de Contrepoints est un grand moment de désinformation, quasiment dès le départ: il part sur le fait que l’Etat possède des médias sans même se pencher sur leur contenu, idem pour les journaux financés par des fonds publics. Comparaison n’est pas raison et un faux-cul comme Jolain est grandiose : d’un coté, un pays où une journaliste est poursuivie à répétition pour avoir utilisé le mot guerre, où des opposants sont poursuivis et de l’autre un pays où les médias d’état sortent des affaires embarrassantes pour le gouvernement, où les journaux financés par fond public tournent en boucle sur des affaires Benala ou autres, pire un pays où même la radio internationale (RFI) se permet d’avoir des voix critiques.
          Voilà, c’est le problème d’un informaticien qui est sorti de ses compétences et voit le monde au travers de son idéologie, il fait un procès à charge (ou à décharge comme son article sur le BitCoin) sans être capable de voir les mouvements de fond. Il devient, comme vous, l’idiot utile de dictature qui aiment les zones libres de discussion pour faire monter les tensions ailleurs et étouffer celles chez lui. Pour illustrer mon propos, je vous mets au défi de trouver UN article critique du gouvernement de Vladimir dans la presse d’état russe (et dans la privé majeure). En parallèle, je vous demande de trouver un article positif (pas juste neutre) sur l’action de l’état français dans les médias russes internationaux (RT et Sputnik entre autre). Pour l’inverse, ne vous inquiétez pas, je n’ai pas beaucoup d’effort à faire pour trouver l’équivalent dans notre presse/TV.

      • et v'lan passe moi l'éponge dit :

        https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F32075

        Les faits bruts sans interprétation.

      • Gégétto dit :

        [ Quant à leur responsabilité vis-à-vis du contenu publié, la Directive européenne 2000/31/CE du 8 juin 2000[6], transposée en France par la loi n°2004-575[7] du 21 juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique, établit un régime de responsabilité limitée à l’égard des hébergeurs. En effet, les hébergeurs ne sont qu’un simple canal de transmission ; ils ne sont pas à l’origine du contenu (contrairement aux éditeurs) ne sélectionnant pas les destinataires et ne modifiant pas les informations communiquées. Ainsi, les hébergeurs ne peuvent pas voir leur responsabilité engagée s’ils n’avaient pas connaissance du caractère illicite du message posté par un internaute ou s’ils ont agi promptement pour retirer le contenu publié dès lors qu’ils ont pris connaissance de son caractère illicite. La responsabilité incombant aux hébergeurs ne peut alors pas s’entendre comme une obligation générale de surveillance face au contenu figurant sur leur plateforme. Les Etats membres ne peuvent pas non plus imposer aux hébergeurs de rechercher des informations relevant d’activité illicite. Toutefois, la CJUE estime qu’en dépit de l’absence d’obligation générale de surveillance, l’hébergeur peut se voir enjoindre de supprimer ou de bloquer l’accès à tout contenu qui serait identique ou équivalent à un contenu précédemment jugé illicite par les tribunaux, l’obligation pouvant être étendue au niveau mondial[8].

      • Habituė d' opex360 dit :

        Le rejet automatique de tout commentaire un peu « déviant » (sur des critères nécessairement subjectifs) est évidemment le meilleur moyen d´éviter les ennuis.
        .
        Mais c’est aussi un sûr moyen de perdre les contributeurs les plus intéressants.
        .
        Et par conséquent de perdre beaucoup de lecteurs : si l´on veut du mainstream, on s´abonne à Le Figamonde.

        • Zitophile dit :

          « Habitué », j´approuve : quand je viens sur opex360, c’est pour y trouver des opinions de gens de terrain.
          Pas pour y subir du politiquement correct.
          .
          Il peut arriver que les opinions des gens du terrain n´aient rien d´iconoclaste, ce n’est pas un problème. Mais ça reste des opinions de gens du terrain et c’est l´essentiel.

    • VinceToto dit :

      En France, il y a le droit d’insulter, menacer et discriminer les races et idéologies qui ne conviennent pas au pouvoir. C’est la « Liberté d’expression ».

      • Paul Letissier dit :

        Non, non, VinceToto : on ne peut pas insulter les races car la « cancel culture » a convaincu les partis politiques de faire disparaître de la Constitution le concept de race.
        .
        Avant ça, nous étions tous égaux « sans distinction de race, de religion ou de croyance » mais maintenant c’est fini : nous ne sommes plus égaux sans distinction de race.
        Excepté pour les chevaux, les chiens, les chats etc.
        Mais pour les citoyens français non, c’est interdit, ça n´existe plus. Nous sommes égaux sans distinction de religion ou de croyance, mais pas sans distinction de race.

    • Pour Info dit :

      La liberté d’expression n’est ni le droit d’injurier, ni le droit de colporter de fausses informations.
      Il y a trop « d’agents de l’étranger » sur ce site.

      • lgbtqi+ dit :

        C’en est même saturé.

        Il y a juste 4 ou 5 exceptions : Carin, Tschok, Alain D, Léonard, Félix …

        • Bangkapi dit :

          Notons quand même que les commentaires sont d’un autre niveau que ceux de la presse généraliste, ou là c’est franchement zéro.

          Et voyons le bon côté de certaines interventions. Elles sont un exutoire, un défouloir pour ceux qui ne peuvent pas voir Macron, le gouvernement , la France, l’ OTAN et la démocratie.
          Tout durant qu’ils s’expriment ici , en étant identifiés par les services compétents, ils ne font pas bien de mal car personne au pouvoir ne tient compte de leur avis.
          Ils se font plaisir en se donnant une importance qu’ils n’ont pas.

          PS : vous auriez pu ajouter Polymère et Felipe et certains autres.

          • Multipseudos dit :

            Quels « certains autres », Bangkapi ?
            Je voudrais des noms pour savoir si j’ai été repéré.

          • Czar dit :

            « ceux qui ne peuvent pas voir Macron, le gouvernement , la France, l’ OTAN et la démocratie.
            Tout durant qu’ils s’expriment ici , en étant identifiés par les services compétents »

            l’avantage des cons, c’est qu'(il suffit de les laisser causer deux minutes pour qu’il scintillent dans la nuit . L’étoile du perché en somme.

    • mich dit :

      L ‘hôpital qui se fout de la charité! mais c ‘est vrai que souvent vous avez pris bien soin de ne pas franchir le rubicon de l ‘ insulte en restant dans ce qui s’apparente plutôt à de la calomnie , et dire que que vous la ramener sur la liberté d’expression et les échanges vertueux tout en vous complaisant dans votre rengaine antimilitariste .

    • Bravo Charlie dit :

      Deux principes: la liberté d’expression a ses limites légales (interdiction d’injures, diffamation, racisme, atteinte à la vie privée, etc), et le droit de réponse doit être préservé.
      Ces deux principes semblent fonctionner sur ce forum.
      Ceci dit, le principal problème d’internet est l’anonymat (relatif) qui laisse le champ libre au défoulement et à toutes les outrances, dont la manipulation politique.
      Ces excès sont souvent le fruit d’une l’inculture historique et politique qui favorise les contrevérités et jugements primaires.
      Par exemple, certains se plaisent accabler les élus, semblant ignorer l’extrême difficulté de beaucoup de leurs choix.
      On voit beaucoup de critiques défavorables de notre Histoire, notamment coloniale, et de nos engagements militaires passés (OTAN, etc).
      S’il est utile d’avoir une lecture critique des événements -signe de valeur démocratique -, il faut bien se garder de les décontextualiser et d’ignorer l’évolution des valeurs d’une démocratie.
      Nier ces éléments, c’est du révisionnisme au service de l’impérialisme, comme dans toutes les dictatures.

      • Czar dit :

        c’est quand même très drôle de voir un cuistre qui pontifie hautement sur ‘l’inculture historique et politique » ignorer que « la racisme » n’existe pas en droit français

        • et v'lan passe moi l'éponge dit :

          Prenez le mot racisme comme un néologisme.

          Parce que la loi du Loi n° 90-615 du 13 juillet 1990, à travers l’article 1 indique clairement:

          Toute discrimination fondée sur l’appartenance ou la non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion est interdite.
          L’Etat assure le respect de ce principe dans le cadre des lois en vigueur.

    • Vinz dit :

      « tout propos injurieux, violent ou discriminatoires, ainsi que les ‘fausses informations’ évidentes »

      Tout cela étant en bonne part subjectif. Comme de toute façon ici tous les commentaires sont effacés au bout d’un certain temps, ça simplifie la donne.

      On voit bien l’intention de départ, on comprend encore mieux l’outil de répression de la pensée non conforme. On ne règle pas des cas d’espèce (par ex. appel à trancher telle ou telle tête) avec des règles générales. Le cas général, c’est le trouble à l’ordre public ou l’appel au meurtre. Tout le reste c’est de la casuistique.

    • Gamberge dit :

      Au-delà d’un éventuel risque juridique (qui, même si selon certains commentateurs il est très limité, pourrait suffire, en cas de condamnation, à mettre en danger la pérennité de l’entreprise de LL, dont on peut supposer qu’elle ne roule pas sur l’or), on peut aussi penser que LL n’est tout simplement pas satisfait de la tournure que prennent les commentaires sur son blog.
      D’un point de vue pratique, il peut estimer que leur gestion lui prend beaucoup trop de temps, cela au détriment de l’activité principale du blog, qui est de nous donner des informations. Il a déjà indiqué le côté chronophage de la modération.
      D’un point de vue éditorial, il peut ne pas être satisfait de la qualité globale des commentaires, dont il peut estimer qu’elle ne reflète pas le niveau qualitatif de son travail. Quand les contributions de qualité sont noyées ou chassées par une masse de propos de comptoir du Café du Commerce ou de simples réactions qui n’apportent aucune valeur ajoutée aux articles ou encore, et peut-être surtout, de litanies irrespectueuses, outrancières, haineuses ou injurieuses, parfois sous forme de combats oratoires interminables et qui en outre portent rarement sur le sujet de l’article d’origine, l’intérêt même des commentaires disparaît.
      D’un point de vue déontologique, LL peut aussi réprouver le fait que certains acteurs viennent se servir de son blog pour y faire la promotion permanente de leurs idées politiques souvent extrémistes (même si cela s’est un peu calmé depuis les élections), de leurs détestations personnelles de toutes sortes, de leurs théories complotistes et de leurs lubies variées.
      Dans ce même registre, il serait surprenant que LL soit indifférent à l’action d’autres acteurs (ou parfois les mêmes), directement ou indirectement pilotés par des états étrangers pour instrumentaliser son blog afin d’y répandre inlassablement leur propagande, rarement subtile, bien plus souvent mensongère et nauséabonde, et fréquemment hostile à la France.
      Ainsi, risque juridique ou non, il était probablement temps de faire le ménage.

  7. Catoneo dit :

    Télataï n’est qu’à 150km au nord de la frontière du Niger (puits d’Akbar) où se redéploie Barkhane. En chasser les freux du califat participe de la mission révisée mais dans quel but à la fin ?
    C’est toujours la même question.
    Quant à la réaction de Bamako, qui s’en soucie encore ?

  8. Castel dit :

    Je suppose que cette action était avant tout destinée à aider les forces Touhareg de la région, qui combattent avec plus ou moins de succèes les djihadistes locaux….
    Mais, devant les critiques permanentes du gouvernement malien, en dehors de certaines zônes bien précises, nous devrions les laisser se DEMERDER, maintenant qu’ils ont leurs copains de chez wagner qui sont censés être là pour les aider !!!

    • joe dit :

      Autre option : nous faisons comme eux… exactement ce que nous voulons dans nos propres intérêts et celui des populations locales. Que la junte couine dans son coin.. aucune importance. Au pire nous ne communiquons plus sur nos actions.

  9. Nicolas dit :

    Ah là, il n’y a pas de doute, c’est une violation manifeste de la souveraineté malienne et j’entends d’ici le rugissement chargé du courroux des autorités démocratiqu…euh…des putschistes au pouvoir! En même temps, que fait Wagner?

  10. VinceToto dit :

    C’est plus les discours de Macron, CEMA, médias, etc., qui les mettent en rogne que ce type d’action, au cas ou elle aurait eu lieu(France24 comme source d’info…) dans une zone contestée.

  11. LEONARD dit :

    AQMI a attaqué le camp de Kati le 22/07.
    L’E.I vient d’attaquer les FAMA à Tessit.
    http://apanews.net/fr/news/mali-letat-islamique-veut-le-depart-de-larmee-du-gourma
    Heureusement, pendant le naufrage du Mali, l’orchestre continue à jouer du Wagner !!

    • Chocolatine* dit :

      La junte malienne est l’exemple parfait de la tartufferie.

      Concernant la dernière attaque de Tessit, le bilan est bien plus important selon des sources locales ou bien informées sur Twitter qui annonçaient et l’attaque du camp, et le nombre importants de morts et blessés en avance sur les communiqués officiels des FAMas… qui ont tendance a largement minoré leurs pertes et exagérer leurs « succès ».
      Le fait que l’EIGS ait eu le temps de trouver les deux adjoints au maire démontre qu’ils n’ont pas cibler des civils au hasard et qu’ils ne montent pas leurs opérations n’importe comment.

      Il y aurait plus de 30 morts parmi les FAMas (17 reconnus pour le moment), un nombre inconnus de disparus et le camp aurait été totalement détruit après pillage des véhicules (3 véhicules reconnus), armes et munitions… Mais les FAMas ont la parade: il y aurait un drone fourni par une « aide extérieure » qui aurait survolé le camp (mais qui ce peut bien être ???) avant l’attaque … mais on est rassuré car le communiqué officiel nous informe que les FAMas ont vaillamment repoussé l’attaque …

      Et ce mardi 9 aout, présentation en grande pompe à l’aéroport de Bamako d’aéronefs russe en statique et en vol en présence de tout le gratin de la junte … Il me tarde de voir ce que les russes leur ont refilés…. Ca parle beaucoup de Mig 35 : bon pour l’image panafricain souveraineté et tout le toin-toin mais un peu moins pour les finances du pays, le niveau des pilotes et surtout pour les besoins réels de leur armée…

      • Ancien du Sahel dit :

        @ chocolatine, vous semblez très bien informé.
        Par conséquent vous saurez sûrement nous dire ce que le bilan entend, au juste, par « disparus ».

        • Finaud dit :

          Ne cherchez pas : la réponse est dans la série « il est parti sans demander qu´on reste »

        • Chocolatine* dit :

          Communiqué 054 de l’Etat-major général des armées maliennes indique 9 « portés disparus » coté FAMa …

          Je ne sais pas moi ce que cela veut bien pouvoir dire « portés disparus » dans le bilan d’un affrontement armé et violent … Sans doute des soldats qui se sont perdus en brousse? Ou qui étaient absents au moment de l’appel car en train de pêcher à la rivière ou chez leur petite amie du village voisin? Aux champignons peut être?

          Bref, ce n’est pas la première fois que je m’étonne que les FAMas communiquent dans leurs bilans de grandes « victoires », d’un ennemi « repoussé » et d’une situation sous « contrôle » en affichant de si haut taux de pertes et surtout un nombre de « disparus » qui indiquent surtout qu’ils ont, à un moment donné, perdu le contrôle total du terrain et des combats … Donc fuyard abattu en brousse et jamais retrouvé, prisonnier enlevé ou exécuté par la suite etc etc …

          Comme un poilu réduit en miettes par les obus dans le no man’s land dont on n’a jamais rien retrouvé.
          -Il est ou Michel? On sait pas mais ça sent pas bon pour lui …

          En témoigne souvent, quelques jours après, les photos publiés par les GAT dans leurs opés de com, ou ils sont à l’intérieur du camp, en train de piller tout l’armement et d’incendier le reste …

  12. Tintouin dit :

    Hors sujet.
    Merci M. Lagneau pour la sympathique carte postale estivale de Corée du Nord 😉
    http://www.opex360.com/2022/08/07/ukraine-des-milliers-de-volontaires-nord-coreens-pourraient-bientot-venir-dans-le-donbass/
    Tous ces officiels souriants voire hilares regardant vers le ciel, ça fait vraiment plaisir à voir.

    • Momo dit :

      Ben oui mais même le pastiche des insultes officielles NoK est interdit maintenant.
      Pourtant c’était pas méchant.

    • Ératosthène dit :

      (Suite de mon premier message)
      Justement, M. Lagneau censure les réactions au sujet plus ou moins épineux de l’invasion russe en Ukraine sous son message concernant l’aide de « volontaires » de Coréens du nord., sûrement en partie car comme le signale Pour Info, « Il y a trop « d’agents de l’étranger » sur ce site. ».

      On aurait pu avoir des lois européennes contre les interférences étrangères en limitant la censure aux messages apparemment trolleux. Au lieu de celà, on censure les idées allant contre le consensus.
      Pour rappel, le consensus est imposé par les médias contrôlés par l’État et les milliardaires, ces derniers n’ayant pas du tout les mêmes intérêts que le peuple.

      Un exemple criant concerne l’injection :
      Une grande partie de la population est convaincue de son efficacité, car elle fait confiance à l’État et aux médias traditionnels. Or, toute personne qui vérifie ce qu’il en est, pense autre chose.

      • Twartagl à la récré dit :

        Effectivement, Érathostène : si vous vérifiez mes informations, ça signifie que vous me soupçonnez de mentir ou de faire erreur.
        Si votre vérification est publique, alors vous êtes coupable de diffamation à mon encontre.

    • Vinz dit :

      Et si ça se trouve eux aussi aiment leurs enfants.

      • 341CGH dit :

        Vinz
        Ils aiment surtout les enfants des voisins car, ne nous illusionnons pas, le cannibalisme ancestral est revenu en Afrique décolonisée.
        .
        Quand ils font des prisonniers, c’est tout simplement parce que la viande se conserve mieux sur pied qu´abattue.

  13. Bokassa 1er dit :

    La jungle malienne qui va finir jetée aux crocodiles.

    • Desty dit :

      Il y a des crocos dans le Niger ?

      • Lotharingie dit :

        Desty

        Bonjour,

        « ……..Il y a des crocos dans le Niger ?…….. »

        Oui !

        ( il y a aussi des hippopotames )

        Bien à vous.

      • et v'lan passe moi l'éponge dit :

        Oui du coté de ari bho.

        • Momo dit :

          Je confirme, un peu avant la rive gauche du bras de tag ada

          • et v’lan passe moi l’éponge dit :

            Attention a ne pas prendre la branche suivante tsou un tsou un

  14. lgbtqi+ dit :

    et hop, un petit cadeau de départ…

  15. vieux margi dit :

    C est pas ce que l on part que l on peut pas continuer à faire le job.

    Bravo à nos camarades…

  16. vinz dit :

    Attaque à Tessalit ce 08/08.
    https://www.rfi.fr/fr/afrique/20220808-mali-quatre-soldats-morts-dans-une-attaque-jihadiste-dans-la-r%C3%A9gion-de-gao
    « Deux attaques jihadistes ont eu lieu dimanche 7 août au Nord, dans la région de Gao, et au Sud, dans la région de Koutiala. Dix-sept soldats de l’armée malienne, quatre civils et sept jihadistes ont été tués, selon un communiqué des autorités maliennes. »

    Faz parle d’une attaque avec drones et artillerie…
    https://www.faz.net/aktuell/politik/ausland/mali-ueber-20-tote-bei-anschlag-18231089.html

  17. Lotharingie dit :

    HS :

    « ……………Newsguard, qui se consacre au démantèlement des fake news, a repéré 250 sites produisant de la désinformation sur Moscou et Kiev. Leur nombre a doublé depuis l’invasion russe en Ukraine.

    « Ne serait-ce qu’au cours des quatre derniers mois, les analystes de NewsGuard ont identifié 78 nouveaux sites publiant de la désinformation Russie-Ukraine, et 32 nouveaux mythes sur la guerre », précise l’entreprise dans un communiqué.

    42 sites identifiés sont francophones………………. »
    .
    https://france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/val-de-marne/guerre-en-ukraine-acces-restreint-pour-les-russes-au-chateau-de-vincennes-2593788.html