La Russie va moderniser les avions d’assaut Su-25 « Frogfoot » de la force aérienne biélorusse

En mai, le président biélorusse, Alexandre Loukatchenko, avait affirmé que son pays allait acquérir des missiles balistiques Iskander, pouvant emporter une charge nucléaire ou conventionnelle, auprès de la Russie. Mieux : il avait aussi assuré avoir obtenu de son homologue russe, Vladimir Poutine, que la Biélorussie disposerait de sa propre version de cet engin.

« En ma présence, le président [Poutine] a chargé Dmitri Rogozine [le directeur de Roscosmos, ndlr] de nous fournir immédiatement un soutien afin que nous ne perdions pas de temps à réinventer la roue, afin que nous puissions puiser dans l’expérience des spécialistes russes qui ont fabriqué le missile Iskander », avait en effet déclaré M. Loukachenko.

Aussi, l’annonce faite le 25 juin depuis Saint-Petersbourg, où l’homme fort de Minsk a rencontré le chef du Kremlin, n’aura guèr été suprenante.

En effet, après que M. Loukachenko a critiqué les restrictions imposées par la Lituanie au transit de marchandises russes visées par les sanction européennes vers Kaliningrad [un « acte de guerre », a-t-il dit], le président russe a confirmé la promesse faite quelques semaines plus tôt, à savoir que la Russie remettrait à la Biélorussie un « certain nombre de systèmes de missiles tactiques Iskander-M dans les prochains mois ». Et d’ajouter : « Ils peuvent tirer des missiles balistiques et de croisière acec des ogives conventionnelles et nucléaires ».

Pour rappel, en février, la Biélorussie a modifié sa Constitution pour autoriser, justement, le déploiement d’armes nucléaires sur son territoire.

Cela étant, et alors que le président biélorusse venait de dénoncer les vols d’entraînement effectués par des avions de l’Otan susceptible d’emporter des armes nucléaires aux frontières de son pays, le chef du Kremlin a fait une annonce que l’on peut trouver curieuse au premier abord.

« L’armée biélorusse possède un assez grand nombre d’avions Su-25. Ils pourraient être améliorés. Leur modernisation doit se faire en Russie. Vous et moi conviendrons de la manière dont cela sera fait. Et les pilotes devront suivre une formation appropriée », a déclaré M. Poutine, en s’adressant à son homologue.

Ce point n’est pas très clair… Auparavant, M. Loukachenko avait demandé des avions pouvant « transporter des charges utiles nucléaires ». Or, M. Poutine a estimé qu’il n’était pas « nécessaire » d’apporter une « réponse symétrique » à ces vols de l’Otan aux abords de la Biélorussie… Alors que Moscou ne se gêne pas pour envoyer des bombardiers stratégiques Tu-95 et Tu-160 patrouiller au large des pays de l’Otan.

En outre, le Su-25 « Frogfoot » n’est pas en mesure d’emporter des armes nucléaires [et il ne l’a jamais été], contrairement au bombardier tactique Su-24 « Fencer », avec la bombe TN-1000.

Par ailleurs, s’il s’agit de renforcer la protection de l’espace aérien de la Biélorussie, on aurait pu penser que Moscou allait promettre de fournir à Minsk des avions de supériorité aérienne, en accélérant, par exemple, la livraison de Su-30, dont quatre exemplaires sont actuellement en service au sein de la force aérienne biélorusse [sur 12 commandés, ndlr].

Or, le Su-25 « Frogfoot » est un avion d’assaut robuste, conçu pour l’appui aérien rapproché et la lutte anti-char… À partir de 2014, les appareils de ce type, mis en oeuvre par les forces aériennes russes, ont commencé à être portés au stantard SM3. Cette version intègre un nouveau système de navigation et d’attaque plus précis [PRnK-25SM-1 Bars] et offre la possibilité d’emporter des munitions guidées, dont les missiles anti-radars Kh-58USh [code Otant : AS-11 Kitter], Kh-25ML [AS-10 Karen] et Kh-29L [AS-14 Kedge], deux missiles air-air à courte portée R-73 pour l’auto-défense ainsi que des bombes KAB-500S et KAB-500KR.

Actuellement, et outre les 4 Su-30 « Flanker », la force aérienne biélorusse disposerait de 67 Su-25 « Frogfoot » et de 34 MiG-29 « Fulcrum ».

S’ils ne sont pas taillés pour des missions de supériorité aérienne et qu’ils ne peuvent pas emporter d’armes nucléaires, les Su-25 biélorusses pourraient en revanche être utilisés dans le cas où Moscou et Minsk décideraient de couper les États baltes du reste de l’Otan et de l’UE en bloquant le passage de Suwalki, situé entre l’enclave russe de Kaliningrad et la Biélorussie.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

139 contributions

  1. VinceToto dit :

    Loukachenko est fondamentalement un rural terrien qui aime bien couper les grands blés avec une faux(c’est de l’industrie moderne comparé à la faucille). Les trucs militaires ce n’est pas trop son domaine. Par contre ils ont du très bon pain.

    • berger dit :

      et les pommes de terres biélorusse sont apprécies et recherchées de Bakou a Tomsk !

      • Daniel BESSON dit :

        Cit : [ et les pommes de terres biélorusse sont apprécies et recherchées de Bakou a Tomsk !]

        Je ne sais pas si c’est du second degré mais les produits agricoles Biélorusses sont depuis 2014 indispensables à l’économie Russe dans le cadre du boycott des produits Occidentaliens et en particuliers Françouzes , Chpountzes Bataves et Ritaliens !
        Il y a même depuis 2021 un  » ménage à trois  » Russie , Bélarus* , Ukraine en ce qui concerne la patate en Biélorussie car celle-ci il y a fortement augmenté ces deux dernières années . Sur votre remarque , les producteurs Russes reconnaissent eux-mêmes que les patates Bélarusses ont un  » gout spécial  » que les patates Russes ne peuvent égaler .
        Si il y a de nombreuses photos de Batk’a en train de faucher , en particulier avec  » Gégé  » , il y en a encore plus de Batk’a avec ses patates au point que  » l’opposition démocratique pro-Occidentale  » ™© a sorti un nombre incalculables de mêmes dont un en particulier représente Batk’a avec un visage sur une photo de patate sur le modèle de la caricature de Daumier qui représente Louis-Phillipe sous les traits d’une poire .

        Pour la petite histoire : Après les émeutes qui devaient le chasser du pouvoir en une quinzaine , selon les experts d’ OPEX360**et de Vrônzinfos , son premier geste a été de remettre une partie de sa récolte personnelle aux forces anti-émeutes à l’automne de sa chute annoncée … Batk’a en a aussi offert au Vojd , au sultan de Grozny et à la traitresse Pougacheva …
        La question de la patate est essentielle à la survie du  » régime  » , le pouvoir pas la diète , Biélorusse/Bélarusse : Un Russe consomme en moyenne 60kg/an de patates , Un-e Biélorusse/Bélarusse en consomme en moyenne 180kg/an

        * J’alterne les orthographes pour contenter les Russophiles et les Russophobes !
        ** Ils se reconnaîtront

      • MW57 dit :

        avec le choux , et la graisse de porc c’est parfait , la patate…

    • lgbtqi+ dit :

      … qui aime faire couper le blé avec une faux par sa population et qui est reconnaissant quand poutine envoie ses OMON & consorts passer la faux sur cette même population qui réclame la liberté.

      • Starbuck dit :

        Ah bon? Alors maintenant on fait carrément dans l’information mensongaire et propagandiste. C’est pas beau grande vilaine

        • lgbtqi+ dit :

          vous avez décidément la mémoire très courte sur la répression récente en Biélorussie…

          Pour mensongaire : je vous laisse vérifier l’auretograffes.

  2. joe dit :

    Citation : « les Su-25 biélorusses pourraient en revanche être utilisés dans le cas où Moscou et Minsk décideraient de couper les États baltes du reste de l’Otan »… mais bien sur… Il est bien connu que l-Otan ne dispose pas d’avions de supériorités aériennes et leurs armements associés et qu’ils laisseraient faire des vecteurs d’attaques au sol. Déjà que la russie ne se risque qu’avec réticence au dessus de l’Ukraine, alors en conflit direct avec l’Otan. C’est don la réponses de représailles de Vlad… alors que le ‘blocus’ limité était considéré comme un acte de guerre. Comme d’habitude, la montagne accouche d’une souris 😀

  3. vno dit :

    Les Russes réinvente le coup des SMB2 en maintenance en Israel et utilisés pour leur besoins pendant une de leurs guerres ? Le potentiel et les pertes de leurs avions commencerait à poser problème ? Les pilotes biélorusses changeront de passeport en franchissant la frontière Russe ou seulement les cocardes ?

    • Carin dit :

      @vno
      Vous avez mis le doigt dessus.. les avions biélorusses partent en Russie pour renforcer la force aérienne russe… mais les pilotes seront biélorusses, parce qu’aucun pilote russe ne veut accomplir une mission dans le ciel ukrainien, à bord de ce genre d’avion qui quel que soit le degré de mises à jour, n’est toujours pas armé pour contrecarrer un missile sol/air occidental.
      Nous pouvons dès à présent dire adieu aux pilotes biélorusses qui accepteront cette mission, et présenter nos condoléances à leurs familles, qui ne risquent pas de revoir leur cher disparu.
      Mais il faut voir le bon côté des choses… en dehors du fait que visiblement les pilotes russes refusent de s’aventurer dans les lignes ukrainiennes, le Loukachenko est en train de creuser sa tombe, et il tombera avant Poutine, ce pignouf ne tient ni son peuple, ni ses armées!

  4. Le Breton dit :

    Lukashenko sait que quand Poutine va tomber, ce sera fini pour lui ?

    • strider_on dit :

      c’est beau de rêver. poutine a littéralement construit l’appareil d’état autour de sa personne. ça ne se fera pas comme ça…

      • Fabouze dit :

        Quel âge a t il? La nature est la meilleure des revolutionnaire

        • Czar dit :

          oui car chacun sait que le communisme est tombé le jour où LénI..,, non, Stal.., euh, Kroutch.., plutôt Brej.., enfin Grom…, nan Tchern… enfin j’veux direle jour où Gorbatchoff est mort, quoi.

          ah non il est pas mort, en fait.

          • joe dit :

            Et c’est bien tout le problème. On en arrive à plus de cent ans de dictatures violentes, depuis les Tsars jusqu’aux différent dirigeants communistes, le dernier en date, Vlad. Tout l’appareil est organisé autour d’une cleptocratie totalement assumée.. au nom du peuple bien sur. La disparition de Vlad par suite de maladie verra continuer le même régime, qui n’hésites pas a assassiner les opposants. Seul un renversement ‘violent’ (avec élimination des cadres) pourrait permettre d’orienter le pays vers une vraie démocratie, qui utiliserait enfin, les ressources pour améliorer les conditions de vie, tout en gardant une armée moderne et robuste. En attendant, toute tentative d’arrangement’ ne fera qu’envoyer le signal de « continuer les gars, vos choix sont les meilleurs, ne changer rien !

          • Castel dit :

            En fait, quand on réfléchit bien ,aucune des dictatures marxistes par le passé ne s’est vraiment déclarée communiste ;
            ça passait par « république socialiste », ou « démocratie populaire », etc….
            Mais quelque soit son appellation, la dictature a fort peu de chance de disparaître un jour, et elle n’a pas besoin du marxisme pour réapparaitre, comme on vient de le constater en Birmanie, sans oublier bien sûr, les Islamistes comme en Iran ou en Afghanistan !!

        • Alain d dit :

          Vu sur Telegram, local ~ 23H00
          https://twitter.com/Aaliah2604/status/1540805799408152576?ref_src=twsrc%5Egoogle%7Ctwcamp%5Eserp%7Ctwgr%5Etweet
          Contrarié par Loukachenko, incident naturel, ou un accident chimique ?
          Peskov a démenti.
          S’il le tsar passe à la position horizontale, certains pourraient bien être tenté de l’y conserver à jamais.
          Parce que la Russie fissure de partout avec sa guerre et les sanctions qui répliquent.
          La grogne croit de plus en plus, dans tous les milieux, dans toutes les professions.
          Poutine est de plus en plus isolé, hors les plus ultra qui l’avaient poussé à se faire toute l’Ukraine.

      • Carin dit :

        @strider…
        C’est exact pour l’appareil d’état.. et c’est précisément sur ces requins que l’on compte!

    • JMN dit :

      Savez vous que quand Poutine va « tomber » c’est quelqu’un de bien moins conciliant que lui qui va prendre les rênes ? C’est un gentil Poutine par rapport à ses potentiels successeurs.

      • Harambe dit :

        Medvedev?

        « En juin, il écrit sur Telegram, sans toutefois préciser qui est la cible de ses déclarations :
        « On me demande souvent pourquoi mes publications sur Telegram sont aussi dures. La réponse est que je les hais. Ce sont des enfoirés et des dégénérés. Ils veulent notre mort, à nous la Russie. Mais tant que je serai en vie, je ferai tout pour les faire disparaître. » »

        ça me rappelle Poutine à son lancement, autrefois vu comme une cible parfaite comme marionnette, facile à contrôler et qui d’un coup sort du « j’irais les buter jusqu’aux chiottes ». Il a 56ans, il est bon pour 20 ans au pouvoir lui aussi si il succède à Poutine.

        • Charcot84 dit :

          Medvedev a complètement été écarté depuis son passage par la présidence, s’il veut revenir dans la course à la succession, il doit montré que c’est un dur et doit aussi se montrer pour rappeler son existence dans le monde « politique » de la russie. Ses écarts de langage ne sont là que pour la galerie..;je doute qu’il soit un jour de nouveau aux manettes de la russie. Il y a dans l’entourage de poutine des requins bien plus dangereux que Medvedev.

      • lgbtqi+ dit :

        ah… donc notre intérêt est de soutenir votre champion. Tout de même, le faire passer de champion à moindre mal, ça dénote un déclassement…

      • Castel dit :

        Le pire avec poutine me semble-t-il est que l’homme ne semble pas être à la hauteur, pour diriger un pays comme la Russie, d’ailleurs, on peut même se demander parfois si c’est vraiment lui qui dirige vraiment ce pays….
        A la limite, il serait peut-être préférable d’avoir quelqu’un de plus dur que lui, mais, moins imprévisible.
        Prenons l’exemple de Staline, qui a été le pire dictateur que la Russie ait connu ;
        Il a quand même respecté les accords de Yalta, conclus avec les alliés par la suite, et lors de la crise du blocus de Berlin en 1948, il a sut faire marche arrière quand il a comprit qu’il était dans une impasse….
        Bien sûr, pas question de souhaiter le retour d’un pareil personnage sur la scène politique, mais entre lui et poutine l’hésitant, il devait être possible de trouver quelqu’un de plus compétant que ce dernier….
        Mais, c’est aux russes d’en décider !!

        • Edgar dit :

          @ Castel La reculade en 1948, bien vu. Staline pouvait, Poutine, en Ukraine, ne peut pas.

      • Carin dit :

        @JMN
        Vous avez des noms de successeurs potentiels?
        Ou plus simplement vous dites ça pour faire passer le petit message subliminal qui consiste en: Poutine on connais, celui qui viendra après non! Et il vaut mieux pour nous qu’il reste au pouvoir, et donc pour se faire, cessons nos envois d’armes à l’Ukraine et laissons-le tuer ce peuple à tour de bras, après tout on ne les connais pas ces gens!

    • lgbtqi+ dit :

      oh oui, il le sait déjà. C’est bien pour cela qu’il est si veule et docile à l’égard de poutine.

  5. Anaxagore dit :

    Il est possible que Poutine arme la Biélorussie pour contrer les occidentaux, mais pas trop au cas d’une nouvelle révolution orange. La leçon de l’Ukraine a porté, elle qui possèdait pléthore d’armement de l’Union Soviétique.

    • Thaurac dit :

      Avec quoi puisqu’il prend déjà les chers beliorusses et les avions?

  6. Polymères dit :

    La Biélorussie est prise entre le marteau et l’enclume.
    Poutine veut et pousse la Biélorussie dans son aventure, il semble même de plus en plus évident que Minsk devait participer à l’invasion initiale de l’Ukraine mais qu’ils ont préféré ne pas agir, du moins dans sa première phase. Il est possible que l’armée biélorusse serait intervenue plus tard si l’aventure russe se serait bien passée, ce qui n’a pas été le cas.
    Désormais Poutine a besoin de troupes pour sa guerre, il a besoin que Minsk lui obéisse et s’engage. Alors Loukachenko fait plaisir diplomatiquement à Poutine avec des discours « graves » (déclaration de guerre comme pour Kaliningrad etc…) ou des mouvements de troupes.
    J’ai vraiment cette impression que Loukachenko cherche à rester en dehors du conflit, tout en laissant le sentiment à Poutine qu’il en fait partie. Il est dans une situation très inconfortable ou il pourrait devenir une cible de la Russie s’il ne se plie pas aux intérêts russes. On dit souvent que les russes après l’Ukraine pourraient continuer en Pologne ou dans les Pays-Baltes mais en vérité c’est bien la Biélorussie qui est en tête de liste, c’est juste que pour le moment, les russes préfèrent l’avoir comme allié. Les russes ne peuvent pas prendre le risque d’agir en Biélorussie en pensant comme en Ukraine débarquer en pays conquit ou qui se soumettra en un claquement de doigts, le risque que ça fasse la guerre est réel.

    Si Loukachenko a signé certains accords juste avant l’invasion de l’Ukraine, en faisant de son pays un lieu de regroupement russe, un lieu ou il peut recevoir des armes nucléaires, ce n’est pas pour rien et il n’avait pas le choix car Poutine était déjà entré dans une logique guerrière.

    Mais Poutine veut désormais que la Biélorussie participe à la guerre. Quand il fait tirer des missiles depuis le territoire biélorusse c’est pour pousser les ukrainiens et d’autres à entreprendre des représailles contre la Biélorussie et donc créer l’engrenage pour l’embarquer dans le conflit et pouvoir ensuite « l’utiliser ».

    La « chance » pour Loukachenko c’est que la Russie est trop engagée militairement en Ukraine, qu’elle n’a pas montrée une brillante et écrasante supériorité militaire comme tout le monde l’imaginait. Les pertes russes, l’usure et l’incertitude sur la fin de la guerre font que le Kremlin au delà de vouloir pousser la Biélorussie dans le conflit, ne peut pas se permettre un coup de force en guise de représailles. C’est donc dans un jeu de « cadeaux » que Poutine va chercher à maintenir son allié afin d’en obtenir des contreparties. On voit par exemple récemment des convois de munitions biélorusses partant en Russie, à défaut de faire la guerre directement, Minsk entretient l’effort de guerre russe et il ne sera pas surprenant de voir bientôt des « volontaires » biélorusses aux côtés de Wagner. Loukachenko donne des contreparties et sans doute en obtiendra de Poutine pour continuer à faire son jeu tout en se préservant de participer directement à la guerre.

    Nous devons bien le comprendre, la Biélorussie est un pays sur lequel on peut jouer et exercer une pression ou sur lequel on peut offrir des assurances et d’autres choses afin de l’écarter de la Russie. Aujourd’hui ça peut sembler difficile voir illusoire, mais qu’en sera t-il dans quelques mois? La guerre peut très mal se passer pour les russes, ses répercussions peuvent amener le peuple russe à en avoir marre, la complaisance de Loukachenko qui laisse la Russie agir depuis son territoire peut se retourner contre lui. Nous savons qu’il y a une forte opposition à Loukachenko dans le pays (c’est aussi cela qui le rend réticent à trop s’engager dans la guerre, il y jouerait sa survie politique très rapidement).
    Faut pas croire les conséquences et répercussions de la guerre en Ukraine ne se jouent pas seulement sur la question de savoir ce que les russes prendront ou ne prendront pas à l’Ukraine. Trop de personnes encore sont dans la logique ou cette guerre ne va pas durer, que dans quelques semaines les russes auront pris le Donbass et qu’on s’arrêtera là.

    Non l’enjeu est trop vaste pour imaginer que ça s’arrête du jour au lendemain, la Russie a besoin d’une grande victoire, pas de simplement gagner une ou deux villes en ruines dans le Donbass. On est dans une survie du « système Poutine » et de son idéologie et de tout ce qu’il a construit depuis des années. La dépendance énergétique que nous pouvons avoir en Europe fait partie du système Poutine. La pénurie alimentaire devant mener à une dépendance alimentaire afin d’obtenir une soumission de certains pays c’est le système Poutine. La guerre informationnelle ainsi que la guerre hybride en général (Wagner en particulier) c’est le système Poutine. Par delà ces éléments, on a de nombreux risques politiques qui sont liés à ce système, on peut noter Loukachenko et d’autres dirigeants de pays de l’ex URSS, Kadyrov ou encore Assad en Syrie. Tous dépendent d’une relation lié à Poutine et ses idées/envies, c’est la sphère d’influence russe. Je l’ai déjà dit même bien avant cette guerre en Ukraine, la Russie c’est devenu Poutine et Poutine c’est la Russie, le jour ou celui-ci ne sera plus là ou ne pourra plus exercer son pouvoir, ça ne va pas continuer comme si de rien n’était, il y aura une vraie fracture géopolitique voir géostratégique qui se fera.
    Le conflit ukrainien semble devenir et va devenir de plus en plus le combat du système Poutine. On a le sentiment d’assister à une situation ou c’est le tout pour le tout, soit le système se conforte ou se renforce soit il s’écroule, mais il n’y aura pas un entre deux. C’est pour cela que je dis qu’en Ukraine, les russes ne s’arrêteront pas sur un simple gain territorial qui ne soit pas « destructeur » pour l’état ukrainien. Imaginons que demain la guerre s’arrête (si les ukrainiens le veulent bien) sur les lignes actuelles, mais qu’est-ce qui se passera? Tout va redevenir comme avant? Ben non, l’Ukraine sera toujours là, presque dans sa totalité et sera toujours plus hostile aux russes et plus accessible/aidé par l’occident. Un potentiel militaire qui ira croissant.
    De l’autre côté l’élargissement de l’Otan va s’activer, le renforcement de l’Otan va se faire encore plus sur le front Est et les militaires occidentaux reviendront « préparer » les ukrainiens. Presque partout en Europe les budgets militaires augmentent. Même si ce sera difficile au début, la dépendance au gaz russe va s’effacer et on semble même accepter de passer par la transition (écologique…) charbon en attendant. Les sanctions contre la Russie ne seront pas levées, les relations diplomatiques ne vont pas s’améliorer. Peu importe ce que les russes pensent ou disent mais la situation est pourrie sur le long terme et ce n’est pas en allant faire des courbettes aux chinois que le pays continuera à faire comme si tout cela était sans importance.
    Donc pour Poutine et son système, la victoire en Ukraine ce n’est pas la prise du Donbass, c’est l’effondrement de l’Ukraine et la mise en échec de l’occident dans son soutien à Kiev. C’est pour ces raisons que le conflit va durer, même sur un front qui ne bougera pas ou très peu, l’objectif russe reste une prise totale de l’Ukraine, par l’annexion de territoires et par une capitulation militaire et politique qui la verrait (ce qui en restera) être mise sous tutelle russe. Il est inconcevable pour Poutine d’obtenir une victoire dans l’état actuel de la situation ou même dans le perspective de la prise du Donbass, tout ceci n’est le résultat que des limites militaires russes et non des ambitions. Malheureusement c’est le politique qui veut et le militaire qui va exécuter, d’où une guerre d’usure (aidée par l’occident) qui verrait la Russie en incapacité de parvenir à cet effondrement ukrainien et qui amènerait à un échec politique.
    Ils voulaient faire une blitzkrieg comme dans la deuxième guerre mondiale en espérant y arriver sans combattre tel que la Crimée en 2014. On se retrouve dans des combats ressemblants à ceux de la première guerre mondiale. Mais la finalité de l’engagement se rapproche de celui de l’Afghanistan des années 80, celui d’une guerre d’enlisement ou le soutien extérieur ne peut pas être arrêté (ils ne vont pas frapper les USA ou même la Pologne), le conflit devient un piège militaire dans lequel tout devient « to big to fail ». Les russes n’ont pas l’industrie pour durer, ce n’est plus les années 40, les ukrainiens également n’ont pas le potentiel pour durer, mais ce potentiel vient de l’extérieur et quand on sait que les américains sont dedans, ils ont les moyens de durer. Pour tout cela il faut avoir une analyse qui voit cette guerre au-delà des semaines à venir, car sinon certains vous diront toujours que les livraisons d’armes arriveront trop tard, oui trop tard pour une bataille, mais pas pour les autres à venir!

    • VinceToto dit :

      « Les russes n’ont pas l’industrie pour durer »
      Cé ki ki doit réduire sa consommation d’énergie, gaz, pétrole, électricité, etc., même en début d’été?
      Indice: Ce n’est pas l’industrie d’armement russe.

      • Aymard de Ledonner dit :

        Le gaz ou le pétrole, il y a de nombreux fournisseurs. Il suffit de les payer et de payer les infrastructures qui vont avec. L’Europe a les moyens financiers de le faire. L’hiver prochain sera un peu difficile et puis Poutine se rendra compte que les européens se sont adaptés et que leurs économies repartent.
        Par contre lui n’aura toujours pas de composants haut de gamme pour son industrie et il sera toujours en train de récupérer les circuits électroniques de machines a laver pour équiper ses drones et ses missiles.
        Par ce que hormis les arcs, les flèches et les gourdins, les matériels militaires nécessitent des composants complexes et haut de gamme. Disposer de matière première n’est pas suffisant.

        • PK dit :

          « Le gaz ou le pétrole, il y a de nombreux fournisseurs. »

          C’est tellement vrai qu’on achète désormais du pétrole à l’Inde qui l’achète.. à la Russie.

          Résultat : la Russie et l’Inde se font des couilles en or, sur le dos des Européens qui doivent raquer à mort.

          Ça, c’est du blocus : nos gouvernants sont en train de mettre à genoux… les Européens !

          Pour l’électronique, les Russes ont commencé à créer leur propre fab. Ça va leur prendre du temps et de l’rgent, sans doute au moins deux ans avant de produire en masse, mais moins cher que le blocus énergétique pour les Européens. Le financement est en train d’être assuré par les Européens eux-mêmes !

          Vous savez, vous n’avez besoin de la dernière techno de pointe en microélectronique que pour produire les dernières versions des PC : 99,9% du reste de l’industrie se contente de « vieille techno » qui assurent un coût/rendement/efficacité suffisants. Pour les Russes, ce serait un défi énorme de créer des fab en 0,5 nm, mais ce n’est pas un gros défit de le faire en 0,15/0,20 et cela couvrira largement leurs besoins.

          Et évidemment, à l’arrivée, ils auront une nouvelle industrie qui concurrencera les nôtres, car les semi-conducteurs européens… ont aussi choisi cette voie, laissant galoper les Taïwanais et les Coréens en tête. Donc, les Russes qui produiront avec un coût de main-d’œuvre dix fois moins élevés seront alors sur les marchés mondiaux. Kiki sera le baisé, pensez-vous ?

          Avant 2014, on vendait nos cochons aux Russes. « On » leur a fait un embargo : maintenant, nos producteurs ne vendent plus et les acheteurs bouffent du cochon russe.

          Bref, on est bien gouvernés et seuls des gogos pensent que l’on va aplatir un pays qui regorge de ressources et de matières premières. La seule façon de le faire est de faire leur faire la guerre, mais jusqu’à présent, tout le monde s’y est cassé les dents, des plus grands aux plus minables. Mais comme on est gouvernés par des minables, on a tout à craindre, car un mec intelligent apprend des échecs de l’histoire, mais un con croit toujours qu’il va y arriver…

          • Daniel BESSON dit :

            Cit :[ Avant 2014, on vendait nos cochons aux Russes. « On » leur a fait un embargo : maintenant, nos producteurs ne vendent plus et les acheteurs bouffent du cochon russe. ]

            En fait ce sont les Russes qui ont imposé le boycott des porcs Européens comme mesure de rétorsion . De mauvaise langues écrivaient que chaque fois qu’une mega-porcherie ouvrait en Russie un agriculteur Breton se pendait . ;0(

            https://www.ouest-france.fr/economie/agriculture/russie-lembargo-sur-le-porc-denonce-par-les-bretons-1913454

            Même les traders de porcs Brésiliens , dont des connaissances de mon cousin , ont du quitter la Russie en 2021 .
            Nous ne mangeons pas de porc Russe mais il est vrai que la cochonaille Russe a largement monté en gamme depuis 2014 et fait partie de cette  » démondialisation culinaire  » que j’ai évoqué dans un autre fil .
            Les Russes ont réappris à manger … Des productions Russes !

            Mais ce n’est pas fini pour les éleveurs de porcs Bretons :
            https://rmc.bfmtv.com/actualites/economie/ca-devient-intenable-la-grosse-inquietude-des-eleveurs-de-porcs-francais-sur-le-conflit-en-ukraine_AV-202202230520.html

          • tschok dit :

            @PK,

            Mettre sur pied une industrie des composants électroniques, en particulier les microprocesseurs en deux ans, non.

            C’est déjà le délai de construction d’une usine, et à la condition d’avoir accès à la technologie des machines qui produisent les puces, d’avoir déjà une expérience dans ce domaine, et d’avoir le personnel formé.

            La Russie n’a rien de tout ça. Même la France est mieux placée que la Russie sur ce plan.

          • dragonfly dit :

            Bon oui et non pour votre analyse: Aucun fournisseur de machine de micro elec ne leur fournira quoique ce soit et pour 2 raisons: Un par solidarité avec l’Ukraine (car les fournisseur sont soit européen, soit US soit japonnais…) et de toute façons les délais aujourd’hui sont de 24 mois en moyenne pour ces machines…
            Alors ils pourraient regarder vers l’occasion, mais vu les tensions personne n’a envie de se separer de ses machines.
            Donc je n’y crois pas trop même a un horizons 24/48 mois.

          • Polymères dit :

            Avec PK et ses autres pseudos, quand la Russie subit des sanctions ou connait des problèmes c’est tout bénéfique et ça lui annonce un futur radieux car c’est bien connu et répétons encore mille fois le discours du Kremlin, les sanctions « renforcent » la Russie..
            Quand il y a un problème en occident n’essayez pas de voir un quelconque bénéfice ou une quelconque adaptation positive, PK se fait la joie d’imaginer ce qu’il espère en réalité, c’est l’effondrement , le malheur…

            Qu’attendre de plus d’un tel individu qui joue en permanence l’intérêt des russes et qui cache à peine son désir et sa satisfaction d’imaginer l’Europe avec des problèmes.

            Mais si vous êtes si bon à comprendre et à voir les adaptations russes aux sanctions, pourquoi pensez vous qu’ailleurs ça ne va pas s’adapter?
            Les sanctions sont-ils le graal pour embellir et développer l’économie d’un pays? Alors réjouissez vous! Comme les russes qui disent sans arrêt que les sanctions sont super bénéfiques mais qui toujours s’en plaignent…

          • PK dit :

            @ Dragonfly

            Il est évident que le fournisseur officiel – les Pays-Bas aujourd’hui – ne fournira rien. Mais ils fournissent des steppers modernes, pas des steppers d’anciennes générations.

            Or, un stepper, c’est juste de la focalisation laser à travers un masque. C’est pointu – très pointu – quand il s’agit de taper dans le très haut de gamme, c’est (assez) trivial dans le moyen de gamme. Beaucoup de labos ont leurs propres matos (car ils produisent juste localement, pas industriellement). Donc les russes, s’ils veulent créer une industrie, doivent commencer par là. Et créer de « vieux » stepper, avec la base industrielle/universitaire de la Russie ne pose techniquement aucun problème.

            Donc industrialiser un « vieux » truc, les Russes peuvent le faire. Monter rapidement une usine, ils savent le faire aussi. Quand au design qui est le truc le plus touchy, parce que là, il faut de l’expérience et de la compétence, ils l’ont déjà. Ils fondent déjà un CPU moderne (un RISC V… pour info, c’est ce que met Apple dans ses CPU depuis qu’ils ont quitté Intel).

            Bref, ce que je dis tient largement la route et sauf grosse surprise ils vont le faire. Poutine a d’ailleurs fait une annonce récente en ce sens.

            Rendez-vous dans 2 ans.

        • Tulio dit :

          « Le gaz ou le pétrole, il y a de nombreux fournisseurs », oui, bien sûr. En attendant, en France on rouvre les centrales électriques à charbon (Saint-Avold) et on demande aux citoyens de se contenter d’une douche par… semaine ! « Par contre lui n’aura toujours pas de composants haut de gamme pour son industrie » ! C’est vrai que ses alliés du BRICS (Brésil, Inde, Chine, Afrique du Sud) n’ont pas accès aux composants, ils n’ont pas d’industrie aéronautique ou d’armement !

          • Aymard de ledonner dit :

            A part la Chine, ces pays sont aussi dépendants de composants occidentaux. Et la Chine peut produire certains composants haut de gamme mais pas tous.
            Travaux pratiques : La Russie a équipé ses chars de dispositifs de vision nocturne Thales.
            Qui va maintenant fournir ces dispositifs aux russes? Vous avez 2 heures…

      • fabrice dit :

        Aymard
        Le temps de construire les usines de liquéfaction et éventuellement d’autres gazoducs, celà prendra trois ou quatre ans minimum. Pendant ce temps là, on sera en grande difficulté. Et ce n’est pas juste une question de prix mais de logistique. Le coût de l’énergie n’est pas neutre, un tel différentiel de coûts de l’énergie entre l’Asie et l’Europe va littéralement effondrer notre compétitivité.
        Le gaz n’est qu’un exemple mais celà touche un ensemble de produits (titane, néon, pétrole, blé, tournesol…)
        Concernant les hydrocarbures pour remplacer les Russes on se tourne vers des puissances qui ne sont pas pro occidentales et qui sont révisionnistes (dans le sens qu’elles veulent remettre en cause la domination occidentale) comme le Qatar, l’Algérie, la Turquie (les gazoducs y passent) voir l’Iran ou le Venezuela.
        On remplace Charybde par Scylla.
        Pendant ce temps là si l’objectif final et le grand jeu est d’affaiblir la Chine c’est totalement raté.
        Enfin il faut distinguer les intérêts des différents pays. Les pays anglo saxons ne sont pas si désavantagés que ça voir même ont quelques intérêts matériels (les USA ont du gaz, du blé, de vastes terres agricoles…) à cette crise. Pour la France c’est pas terrible. Pour l’Allemagne c’est catastrophique. Elle n’a quasiment pas d’alternative au gaz russe à court terme.

        • Aymard de Ledonner dit :

          A partir du moment ou Poutine a décidé d’utiliser le gaz comme une arme sur le mode : « laissez-moi envahir l’Ukraine ou je coupe le robinet », la seule réaction logique était de ne pas plier et de lui dire qu’on allait faire sans. Pour l’Allemagne, se sera plus compliqué que pour la France (les mauvais choix se payent toujours un jour) mais l’Allemagne n’est pas le Mali : les allemands ont les ressources pour cette évolution.
          Si poutine était arrivé à ses fins avec ses menaces sur le gaz, la fois suivante il aurait demandé autre chose et les européens seraient coincés dans un engrenage. La seule façon de gérer correctement cette menace était de ne pas y céder.
          Si vous donnez votre goûter au gamin le plus costaud de la cour de récré, vous allez vers des semaines désagréables. Une bonne baston même si vous vous en sortez un peu plus mal que l’autre est préférable.

      • Nike dit :

        La guerre se mène sur plusieurs fronts l »un d’entre d’entre-eux qui est méconnu du grand public est l’électronique.
        Clairement les Américains mènent la danse dans ce domaine…

      • Richard dit :

        Mais très honnêtement je crois personne ne sait si jusqu’à où veut aller putine et enfin comment le conflit s’arrêtera pour l’instant chacun est fixe dans son coin et ça fait Bingo !!!

      • Carin dit :

        @Vince..
        Nos amis russes pourront toujours fortement éclairer les postes de travail, et chauffer à 35 degrés les ateliers au gaz, cela ne fera quand même pas tourner les machines…
        Déguiser la réquisition des avions biélorusses tend à prouver ce qu’écrit @Polymere.

    • E-Faystos dit :

      Je prends souvent du recul face à vos commentaires. Pourtant, je vous rejoins sur celui-là.
      Initialement, je pensais que l’état Ukrainien allait prendre ses jambes à son cou, que l’Armée laisserai faire, et que c’est les résistants qui feraient payer le prix fort de l’occupation aux Russes.
      Je ne ferai pas la liste de victoires Ukrainnienes ou Russes, il y a de bien meilleurs relais que moi (Léonard, qu je salue pour son travail), mais force est de constater que c’est l’armée Ukrainniene qui est au combat et occulte les partisans.
      Cette armée est malmenée, et elle recule.
      Et alors? malgré la propagande Ukrainienne, le sort de l’occident ne se décide pas dans le Dombass par ce que même si le verrou militaire Ukrainien saute, il n’y aura pas de déferlante Russe. Mais je n’oublie pas que sous Poutine, il y des nationalistes hystériques qui agite une occupation jusqu’à la frontière Polonaise.
      Et le Polonais est joueur…

    • julsoyer@gmail.com dit :

      Brillante analyse, très juste je pense. merci.

    • vrai_chasseur dit :

      @polymères
      En phase.
      On ne devrait pas parler de ‘guerre de la Russie’ au sens d’une nation contre une autre, mais de ‘guerre du système poutinien pour sa propre survie’ contre les dangers mortels qui le guettent. ça permet de mieux comprendre ce qui se passe en Ukraine et en Belarus.
      Le véritable danger mortel pour ce système poutinien, est la sortie sans retour de ce système amorcée par l’Ukraine, et l’effet domino que cela créera : en incitant le Belarus à faire de même, puis en risquant la contagion domestique de désunion au sein même de la Fédération de Russie.

      Le système poutinien s’est forgé des revenus économiques solides pour financer son pouvoir, en devenant la station-service de l’UE. Mais en interne, il ne tient aujourd’hui que sur un contrat tacite :
      – le pouvoir monarchique exercé par le tsar et sa cour sur ses sujets,
      – l’obédience des sujets au pouvoir.
      Entre les deux, le contrat tacite est simple : le tsar et sa cour éradiquent toute velléité de contestation de leur pouvoir, mais en échange récompensent tous ceux qui y font obédience de façon explicite ou par défaut. Les sujets ferment les yeux et font obédience au pouvoir tsariste, en échange d’être autorisé à prospérer à l’ombre du système pourvu qu’ils n’en enfreignent pas les procédures. Dans cette règle du jeu, chacun y trouve son compte, à son niveau : le pouvoir tsariste règne en monarchie absolutiste, un oligarque obéissant deviendra rapidement milliardaire, un ouvrier non contestataire des usines d’armement aura la garantie d’un salaire à vie, un entrepreneur exploitant les bugs des algorithmes procéduraux de ce système pourra avancer s’il n’enfreint pas la loi.
      Malheur à tous ceux qui sortent de ce contrat tacite : c’est binaire, obédience ou prison.

      Prendre le Donbass à l’Ukraine ne changera pas ce danger pour le système poutinien. Tant que durera la menace de contagion sur sa propre survie, qu’elle vienne d’Ukraine ou du Belarus, le système fera la guerre à ceux qui nuisent à l’existence même du contrat tacite.

      En occident, on se trompe en ne regardant que l’aspect territorial de la chose, on se trompe en souhaitant voir Poutine éliminé, au besoin pour mettre un autre à sa place (genre Navalny ou tout autre), qui deviendra simplement un nouvel avatar tsariste du système poutinien en place. On se trompe également en espérant un « sursaut démocratique » du peuple russe, genre révolte populaire : c’est un conte de fée qui n’aura pas lieu car le bénéfice de l’obédience surpasse pour le moment la volonté de changement de régime.

      Le changement viendra par érosion économique progressive de ce système et il peut prendre des années. L’UE souffrira de ne plus aller à sa pompe à essence favorite mais finira par s’en sortir, plus vite qu’il ne faudra de temps à la Russie pour basculer sur d’autres clients. Le protectionnisme économique de certains états et oblasts de la Fédération de Russie par rapport au pouvoir des métropoles Moscou/St Petersburg a déjà commencé, notamment par ceux qui sont fatigués de fournir la chair à canon : Caucase, Sibérie.
      Et cette érosion peut s’accélérer avec les sanctions, dont on néglige les effets. Les discours ambiants, genre ‘en Russie, même pas mal’, ‘effet boomerang sur l’Europe’ etc, sont aussi des lectures erronées : les sanctions ça va finir par faire mal à la Russie et à son bras de pouvoir, l’industrie d’armement. Pour le moment, le meilleur général de bataille du système poutinien n’est pas un militaire. C’est une femme, Elvira Nabiullina, la (talentueuse et expérimentée) gouverneure de la banque centrale russe : c’est elle qui pour le moment arrive à peu près à contrer, avec intelligence et brio, les effets négatifs des sanctions économiques. Mais ça ne va pas durer éternellement car les marges de manœuvres systémiques s’épuisent, de son propre aveu à demi-mot.

      • Lotharingie dit :

        @vrai_chasseur :
        @polymères

        « ………– le pouvoir monarchique exercé par le tsar et sa cour sur ses sujets,..– l’obédience des sujets au pouvoir…… »
        .
        Bonjour,

        Les russes disent que la  » Russie » le pays des Tsar ;

        Jusqu’au XIX ème : les  » Tsar Blancs « .

        Au XX ème : les  » Tsar Rouges « .

        Et maintenant, au XXI ème : les  » Tsar Noirs  » .

        Bien à vous.

  7. Thaurac dit :

    « « En ma présence, le président « En ma présence, le président Boris Johnson a chargé Eric Béranger [le directeur de MBDA, ndlr] de nous fournir immédiatement un soutien afin que nous ne perdions pas de temps à réinventer la roue, afin que nous puissions puiser dans l’expérience des spécialistes Européens qui ont fabriqué le missile SCALP-EG»,pouvant être équipé d’une charge classique (de 450 kg) ou nucléaire  »
    Pourquoi pas, la réciprocité….

    • Czar dit :

      « , le président Boris Johnson »

      c’est là qu’on voit qu’on a des cadors, quand même, sur Opépéx

      • Thaurac dit :

        Pardon , la Reine Boris Johnson…..
        En fait et toujours pareil ce que fait ou dit l’un , l’autre peut en faire pareil, ne pas le croire c’est avoir la grosse tête…
        C’est bien de relire Czara.

    • Tulio dit :

      « Boris Johnson président » ! De la république ? 😉 Elu au suffrage universel ?

  8. vachefolle dit :

    la stratégie Russe est toujours la même : Quantité vs Qualité, la vie humaine n’a aucune importante.
    Donc dans l’hypothèse d’une guerre avec l’OTAN; le Belarus devra avoir de la chair a cannon (air/terre) pour occuper l’OTAN et protéger les forces Russes. Qu’importe le matériel, c’est le nb qui compte.

    • Montagne dit :

      Ahaha on a appris l’histoire sur BFM appartement

      • joe dit :

        Il suffit de prendre les statistiques et les faits. C’est un constat: les russes n’ont aucune empathie pour leurs soldats. La ou n’importe quelle nation démocratique s’interrogerait sur la mort de 5000 soldats, les russes ne bougent pas une oreille à bientôt 40.000 dans 2 mois (plus les blessés). La propagande (qui divise par 10 les pertes), le Héros de la patrie glorifié (tous les autres sont des nazi… c’est pratique), l’enrôlement dans les régions les plus reculés et pauvres, tout cela fait que Vlad peut continuer encore à monter jusqu’à 80.000 si cela lui chante… le seul problème étant le fait que 80K morts + blessés il ne reste plus grand monde de vaillant en première ligne…

        • Montagne dit :

          Et les ukr et compagnie ils ont combien ?

          • tschok dit :

            Ils prennent cher.

            Comme les Russes, ils le masquent. Mais contrairement aux Russes, ils le disent.

            A vous d’être subtil. Si vous ne l’êtes pas, soyez pro-russe. C’est plus simple, je crois.

          • lgbtqi+ dit :

            Ils sont nombreux, hélas, mais ça doit vous réjouir…

        • Ion 5 dit :

          @ joe

          Vous les prenez ou vos statistiques et vos faits?

          • tschok dit :

            Dans un truc qui ne fait pas partie de votre univers et que, chez nous, on appelle « le monde réel ».

            C’est sans importance, vous n’en avez pas besoin. Nous, si.

          • lgbtqi+ dit :

            Très récemment apparu sur ce site, vous ne posez de questions suspicieuses que lorsque l’information va à l’encontre de la poutinie.

        • Ératosthène dit :

          @joe :
          « C’est un constat: les russes n’ont aucune empathie pour leurs soldats. »
          S’ils ont arrêté la guerre en Afgahnistan, c’est en partie parce que les mères se plaignaient du non-retour de leurs fils.

          • lgbtqi+ dit :

            Les autorités n’avaient rien à faire des soldats russes décédés. En revanche elles ont commencé à avoir peur d’une révolte de l’opinion publique russe …

        • Souvenirs d'Asie Centrale Soviétique dit :

          C’est ainsi que l’on explique les dizaines de millions de morts russes durant la seconde guerre mondiale, d’un côté les tueries des nazis, et de l’autre l’effet de vagues humaines qui déferlent sur l’ennemi initiées par les généraux soviatiques, typique des régimes communistes, on observa le même processus pendant la guerre de Corée avec les saturations de soldats chinois sur les troupes de l’ONU !

      • Thaurac dit :

        La vie humaine n’a jamais compté en russie depuis très longtemps.

      • lgbtqi+ dit :

        Tout le monde n’est pas abonné à Russia Today, même si cela vous cause une vive contrariété.

        Et oui, les Biélorusses qui obéiraient à loulouk sont destinés à devenir de la farce eux aussi, du nom que les soldats de poutine donnent aux quelques milices pro-russes du Donbass, en référence à la chair à saucisse qu’ils poussent devant eux et qui se fait hacher…

  9. Raymond75 dit :

    La seule chose à long terme que l’on doit faire est d’accentuer les sanctions économiques contre la Russie, mais c’est à long terme et il faudra beaucoup de volonté et de solidarité.

    Par contre on ne pourra pas se substituer indéfiniment à l’Ukraine pour sa guerre qu’elle a objectivement déjà perdu ..

    • joe dit :

      La guerre n’est pas perdue… En 1940 la France avait perdue la guerre, vous parlez Allemand ? par la suite la russie était donnée comme défaite, l’Afghanistan était conquis… mais en fait non. Tant qu’il y a la volonté de ce battre et les armes pour, la guerre n’est pas perdue, des batailles ponctuelles oui. Factuellement, AUCUN pays ayant été envahie par un autre pays n’a réussi à rester au fil du temps. Poutine n’est pas éternel et les conséquences de cette guerre sur la russie vont être substantielle sur la durée. Nul doute que son successeur voudra arrondir les angles et trouver une sortie honorable… sous réserve que les Ukrainiens n’ai pas réussi à retourner à minima aux frontières de 2014… mais la meilleure solution est de fournir toujours plus d’armes à moyenne portée à l’Ukraine.

    • Thaurac dit :

      Je te rappelle que 50% du dombass est encore ukrainien, et qu’ils viennent de se battre pour des territoires, pris une fois par russie et autonome puis repris par l’ukraine , avant ce conflit.

      • lgbtqi+ dit :

        DoNbass, Thaurac, DoNbass, avec un N. Bassin du Don et non pas du Dom.

        Pour le reste, on est d’accord.

    • lgbtqi+ dit :

      Ah, l’Ukraine a perdu la guerre.

      ?

      !

      • tschok dit :

        Raymond est empressé que l’Ukraine perde. Il a peur pour ses miches.

        Il veut, comme nous tous, que cela cesse au plus vite. Cette guerre l’insécurise et l’angoisse au plus haut point. Il cherche désespérément un bouton sur lequel appuyer pour que tout redevienne comme avant.

        Et il va au plus simple, dans son esprit: une victoire russe. Et ça colle fondamentalement avec sa conviction centrale: les Américains y sont quand même pour quelque chose.

        Donc, la victoire russe est finalement assez juste, donc souhaitable.

        Il n’a pas tout à fait tort. Au doigt mouillé, j’estime à une sur deux nos chances d’éviter un conflit nucléaire majeur dans les 5 ans. Ne me demandez pas d’étayer le truc sur des calculs précis, chuis comme Scope, dans le ressenti. Je tire simplement notre avenir à pile ou face.

        Il est clair qu’on commence à flirter avec non plus le risque, mais le danger, parce que les colères de bébé russe sont nucléaires et que bébé russe va être très en colère s’il perd cette guerre.

        Dans ces cas-là, qui ne serait pas prêt à se satisfaire d’une victoire russe et à l’appeler de ses voeux?

        Nan, notre devoir, et notre survie, c’est de lui flanquer une fessée à ce sale gosse capricieux.

        Ca le terrifie qu’on ait cette volonté. Et il a raison de l’être, en toute sincérité. Le bébé décadent est vraiment dangereux.

        • ScopeWizard dit :

          @tschok

          Encore ce Scope !!!!

          Mais décidément il vous hante celui-là….

          Pas de doute ; traumatisme et même troubles post-traumatiques….

          Eh ben , ça promet d’ être dur la vie….

          • tschok dit :

            Ben quand je donne dans le ressenti, c’est scope copyright.

            Je respecte le droit d’auteur moi.

  10. Jean-Louis MARCHAND dit :

    Plus certainement, Moscou a besoin des avions et pilotes biélorusses pour relever les siens en Ukraine.

  11. Champagne dit :

    Allez les courgettes russes. On y croit! Les U§A, Le Canada, l’Australie font rêver! Mais pas vous ni les chinoix d’ailleurs.

  12. y dit :

    les russes ne seraient-ils pas plutot à cours de Su 25 pour sortir cette histoire à dormir debout de renovation d’avions bielorusses …???
    surtout avec l’embargo occidental sur le materiel electronique ….???
    les ateliers et usines ne doivent avoir que ça à faire ….???? .pas d’avions à reparer suite aux dommages subits et pas d’avions à remplacer suite aux pertes… (si le Su 25 est toujours construit…???)….??
    quand on verra sur le ligne de front ,apres les T 64, des Fitter et des Flogger ressuscités , on aura un debut de reponse…

    • Alain d dit :

      Cétait aussi ma première pensée, comme Loukachenko ne veut pas intervenir : soit le renverser, soit lui piquer matériels, pièces détachées et munitions.

      • Thaurac dit :

        Ce qui se passe actuellement, et lui fait le pitre avec les chars à la frontière pour maintenir quelques troupes ukrainiennes à coté…

        • Carin dit :

          @Thaurac
          Ça aussi c’est bientôt fini. Louka ne va pas tarder à devoir donner ses chars et autres pièces d’artillerie…
          Parce qu’il est là le deal avec le petit père des peuples «  tu ne veux pas participer directement à ma petite opération, soit, mais en contrepartie, je prends ton matos au fur et à mesure que le besoin se fait sentir… sinon mes troupes annexent ton pays de merde ».

    • VinceToto dit :

      Pour aller dans votre sens, la Biélorussie a au moins une usine capable de réparation, amélioration de Su-25 (ce qu’ils ont fait avec des Su-25 Bulgares en 2021): https://bvpservice.by/en/node/51
      Par contre, certaines améliorations relèvent de la Russie (et non: pas de problèmes par rapport à l’embargo occidental sur le matériel électronique ou autre.).
      « si le Su 25 est toujours construit…??? » Certains disent que la prod est finie depuis 2017 à Ulan-Ude, mais que ce serait facile de redémarrer la prod. . Mais il n’y a pas que cette usine pour réparer des Su-25.

      • Thaurac dit :

        La Roumanie ?

      • tschok dit :

        Si je puis me permettre.

        Notre hôte, Laurent Lagneau, joue avec une certaine habileté avec notre aptitude à démêler ce qui est accessoire et ce qui est principal, dans la façon qu’il a de nous présenter des informations.

        L’accessoire: C’est tout ce qui porte sur les Su 25 biélorusses.

        Le principal: la Russie se propose de filer du nuke à la Biélorussie.

        Pour l’instant, on est dans le déclaratif, mais si ça se fait on sera dans le changement de paradigme. Qui fait le MCO ou la modernisation des Su 25, voire qui les pilote et où ils se trouvent, ce sera le cadet de nos soucis.

        En fait, Poutine annonce qu’il est prêt à jouer aux apprentis sorcier en créant, ex nihilo, une nouvelle puissance nucléaire, à son service, pas en Corée du Nord, comme font les Chinois, non, juste au milieu de l’Europe.

        Là où on habite, quoi.

        Donc, qui va moderniser ces vieux machins, et à quoi ils vont servir exactement, c’est sans doute important, mais ça n’impacte pas directement notre sécurité dans l’immédiat.

        Nous, à notre niveau, on n’est pas menacé d’un risque tactique. On est sous menace nucléaire russe. Et les Russes se proposent de complexifier le jeu.

        je vous rappelle que, de notre côté, doter nos MdCN de charge nucléaire est un tabou. Poutine nous annonce qu’il n’a pas les mêmes inhibitions.

        La dissuasion, c’est la maitrise des inhibitions. Quand on commence à développer plus d’inhibitions que notre adversaire, ça veut dire que c’est lui qui nous dissuade et pas nous qui le dissuadons.

        Donc, si vous me suivez bien, pour moi, les Su 25 biélorusses, c’est l’arbre qui cache la forêt. C’est un sujet tactique. On ne doit pas le négliger, mais on doit éviter de se gourer de dimension.

        Poutine pousse un pion, et c’est un pion vital dans la partie. Pour notre pomme.

        A part ça, je m’interroge sur ce que veut dire la façon qu’a notre hôte de présenter des informations et de les hiérarchiser.

        Ce qui m’inquiète – si vous me permettez d’être franc – c’est qu’il emploie des méthodes comme s’il s’adressait à un public qui a une très forte capacité de déni.

        Quand on est obligé de vous mettre sous le pif l’accessoire avant le principal, c’est que vous avez du mal à prendre conscience du principal.

        Le vrai sujet du post cékoi? Les Su 25 biélorusses (dont on a rien à foutre, entre nous) ou la bombe nucléaire russe (on est à 200 secondes)?

        Donc, mes chéris, vous vous enlevez le doigt du cul quand vous voulez. N’ayez pas peur, ça ne va pas cicatriser pendant la nuit. Et tâchez de le faire avant les 200 secondes.

    • Tulio dit :

      Un « embargo occidental sur le materiel electronique », celui qui est fabriqué en Chine, en Inde ou en Indonésie 😉 ? C’est l’UE qui manque de matériel électronique, puisque la Chine le réserve en priorité à ses alliés du BRICS (dont la Russie).

      • Axer dit :

        Bof, bof, il suffit que les occidentaux retirent leurs billes pour que ses pays tombent dans la dépendance technologique. Les vrais usines de semi-conducteurs sont ailleurs en Asie, et d’ailleurs les USA ont leurs mots à dire dans ces usines. La Chine contrôle par contre pas mal de stocks des terres rares, comme la Russie.

  13. ArtScenik dit :

    Ouaiiii !!! Nous pourrions envahir la Belgique, une partie de la Suisse, Andore et peut-être Monaco… Excellente idée…

  14. Axer dit :

    Poutine a peut-être fait pression sur Louka pour qu’il lui cède une partie de son aviation, pour qu’il l’utilise en Ukraine. En échange, il lui modernisera aux frais de la princesse ses avions (qui auront survécu à la guerre). y’a certainement un accord secret sous cette nouvelle escalade, la Biélo devenant littéralement cobelligérante dans la guerre en Ukraine. 65 Su-25 c’est toujours bon à prendre, ou plutôt une partie (disons 50%). Le reste sera modernisé ou Poutine livrera d’autres avions, type Su-30 voir des Su-57 de supériorité aérienne. Allez savoir ce qui se trame, on peut s’attendre à tout aujourd’hui !

    • fab le vrai dit :

      J’ai un petit doute sur la faculté des russes à ce jour à moderniser les Su-25
      J’ai un doute moyen sur la faculté à livrer des Su-30
      J’ai un ééénorme doute sur la fabrication et livraison de Su-57

      Poutine montre juste que c’est lui qui décide en Biélorussie : vous n’aurez pas de faculté de lancer une bombe Nuk avec vos avions parce que JE juge que cela n’est pas nécessaire… JE décide donc de vous prendre les Su-25 pour les « moderniser »…ça lui laisse 2 options : 1. impliquer des pilotes Bélarusses dans le conflit Ukrainien…. 2.Envoyer un message sur la frontière occidentale de la Biélorussie : nous pouvons faire des frappes air-sol efficaces contre des avancées blindées… Comme toujours avec le Kremlin, c’est une communication qui se veut dissuasive…
      Quant à Loukatchneko, son sort est suspendu depuis les dernières « élections »… il n’a pas les faveurs de son peuple, il n’a plus de relais puissant dans son armée (famélique) et Poutine préférerait avoir quelqu’un d’autre à la tête de la Biélorussie..

  15. Zigomar dit :

    …Tant il est vrai que ça va littéralement de mal en pis pour l’expédition militaire tsariste…et, qu’enfin, les vaillantes troupes ukrainiennes entraînées et surarmées à coups de milliards de dollars, depuis des années, par les US et l’Otan…semblent, enfin, prendre le dessus…
    Après la chute du port stratégique de Marioupol et le déni d’accès à la mer d’Azov…ce sont désormais, Sievierodonetsk, sa soeur jumelle Lyssytchansk et autres villes satellitaires qui tombent, les unes après les autres, comme fruits mûrs au soleil d’été…Le Donbass est, d’ores et déjà, perdu pour une Ukraine amputée de plus de 20 % de sa superficie… devenue un champ de ruines d’un bout à l’autre de son territoire… Une situation factuellement observable…Et les rodomontades médiatiques du triste histrion Zelensky n’y changeront rien…
    De profundis…

    • Thaurac dit :

      Le russie c’est un peu comme Melanchon!
      Faires moi élire président, plouf, faites moi élire 1° ministres, plouf, maintenant il veut être cantonnier à marseille
      La russie, on va effacer l’ukraine de la carte, plouf, alors sa capitale plout, merde, il y a bien de la cambrousse à prendre…

    • lgbtqi+ dit :

      Le pied hein ?

      Et si vous pouviez voir « le triste histrion » pendu, ce serait double orgasme tovaritch ?

      encore une de vos interventions zygomatiques… à gueule de trismus.

    • fab le vrai dit :

      A zigomar …c’est précisément ces 20 % de territoire qui sont un champ de ruines!!

    • Ératosthène dit :

      @Zigoto : Peut-être pourriez-vous louer vos dons de vision aux grands de ce monde.

    • Souvenirs d'Asie Centrale Soviétique dit :

      Je vois pas en quoi Zelensky est triste ????
      Il est au contraire l’honneur de son pays, il pouvait partir, et il est resté défendre son pays qui est agressé par son vicieux voisin hégémonique qui n’a que le bruit des armes pour briller sur la planète utilisées sous de fallacieux prétextes !

      Ton commentaire est fourbe !

      • Tulio dit :

        Ce président-oligarque corrompu, mélé aux « Pandora papers », qui a un passeport britannique, trois appartements à Londres et un à Chypre, serait « l’honneur de son pays » ? No comment…

        • tschok dit :

          @Tulio,

          C’est normal: Zelinsky, c’est le diable.

          Enfin, plus exactement, c’est une sorcière.

          Les sorcières changent d’allégeance (passeport britannique), donc d’identité, et ont la possibilité de se mouvoir dans l’espace (trois appartements à Londres et à Chypre) en changeant d’apparence.

          Mais, aussi curieux que cela puisse paraitre, quand on veut les brûler, on les trouve tout bêtement à leur domicile, que chacun connait, et on les arrête sous leur véritable identité, que chacun reconnait.

          Ce qui caractérise la sorcière, c’est qu’au moment de la brûler, on lui déni son appartenance au genre humain.

          Vous, je parie que vous êtes un catho bien cintré, sans en avoir l’air.

        • lgbtqi+ dit :

          Comme vos comparses le disent si bien ici : « vous avez des sources ? »

  16. Oliv75 dit :

    La France et l’Allemagne sont, militairement et même par d’autres aspects, des satellites américains. La Russie, quant à elle, sera à moyen terme un satellite chinois. Vu l’opposition Chine / USA laquelle va structurer le futur, une alliance n’est pas pour demain.

  17. joe dit :

    Sauf que nos despotes, rois et autres, aussi bien an France qu’en Angleterre ont fini sous la guillotine ou le billot… Donc ok une alliance avec Vlad… pour lui faire un rasage de près 😀

  18. Chris dit :

    Faut arréter la fumette …

  19. Auguste dit :

    Les bombardements sur Kiev continuent.Le principal des forces ukrainiennes est occupé au Donbass.Poutine aurait-il,avec l’aide de Loulou, l’intention d’en profiter en remettant le couvert sur la capitale ukrainienne?.Loulou n’est pas très chaud,mais il fait beaucoup de manoeuvres à sa frontière depuis quelque temps. En lui tordant un peu le bras….

  20. albert dit :

    La Biélorussie n’a déjà pas eu le courage de se lancer dans ce conflit contre les Ukrainien donc je les vois mal se lancer contre l’OTAN.
    Pour moi le président biélorusse a surtout peur de l’OTAN et joue la carte de la menace pour intimider. Ca me fait un peu penser à la Corée du nord, beaucoup de menaces mais ça ne va pas plus loin.
    Je pense que la Russie et la Biélorussie se sentent de plus en plus isolés. Leurs anciens partenaires de l’Est se sont tous tournée vers l’UE et l’OTAN, donc ils se sentent menacé et jouent de la carte de la menace nucléaire. C’est classique et il ne leur reste plus que ça pour nous intimider et leur victimisation ne sert que leur propagande pour tenir leur peuple.

    • Montagne dit :

      Si la Pologne ou baltes entre en ukr la Biélorussie l’a dit déjà…

    • Thaurac dit :

      La grande peur du beliorussatre c’est que la russie l’annexe tout simplement et le rattache à la russie, ça lui pend au nez s’il ne se bouge pas, et ça aussi ne l’enchante pas

    • tschok dit :

      @albert,

      Si j’étais à la place des Biélorusses et de Loukachencko, je n’aurais pas peur de l’Occident ni de l’Otan. J’aurais peur des Russes et de Poutine.

      Je ferais un choix assez simple:
      – Qui peut me faire chier?
      – Qui peut me tuer?

      Je crois que c’est vite vu, non? Je préfèrerais affronter qui, à votre avis? Un Occident décadent et peureux ou le doberman qui agite ses 6000 têtes nucléaires et qui est en train de bousiller méthodiquement l’Ukraine en envoyant à la mort la partie de la jeunesse russe inintéressante à ses yeux, qui est en gros l’équivalent de nos jeunes de banlieue?

      Et qui le fait avec la bénédiction secrète de la partie de la Russie blanche qui marche avec lui.

      Je ne me sentirais pas si isolé que ça. Je me sentirais sur le fil du rasoir, dans une situation précaire et risquée, ça oui. Mais isolé, non.

      Tenez, ici, en France, n’aurais-je pas de solides alliés? Genre des alliés qui ont multiplié par dix le nombre de leurs députés si je regarde à l’extrême droite, et par 5 si je regarde à l’extrême gauche.

      Et si je fais la même chose au niveau de l’Onu et que je regarde qui a voté quoi et que je rapporte ça à la population mondiale, je fais un peu le même constat, non?

      Je ne suis pas si isolé que ça, je suis dans un camp qui a plein d’alliés partout. En revanche, ma situation est précaire et risquée, mais ça tombe bien, Poutine va me filer des missiles nucléaires. Enfin il dit qu’il va le faire. On verra bien.

      Voilà ce que je me dirais si j’étais biélorusse.

  21. albert dit :

    Nous sommes des démocraties, s’allier avec des dictateurs communistes et régimes autoritaires ce n’est pas notre tasse de thé.
    Je ne vois vraiment pas en quoi une alliance avec la Russie ferait une belle alliance. On ne mélange pas les torchons avec les serviettes.

  22. Okbobby dit :

    L’EU, C’est une économie basé sur la dette et l’impression monétaire.
    Fini les crédits à taux négatifs.
    100+% du PIB en France.
    Les états sont ruinés en réalité. La dette a ces limites. Inflation-> remontée des taux = défaut de payement.
    Énergie plus cher, Inflation, les gens iront toujours travailler avec l’essence à 3e/L ou ils prendront le chomage/RSA?
    Que ce passe t’il quand les peuples sur endetté ne peuvent plus rembourser leur crédit? Les banques sautent. Sauf si l’état paie. Mais l’état est sur endetté aussi… et l’état c’est nous, nos enfants et leur enfants.
    L’euro survira t’il?

    C’est la merde en europe comme jamais depuis ça création. Ouvrez les yeux. .

    • Thaurac dit :

      Occupe toi de ton pays la russie qui est en défaut de paiement, et veut payer avec de la monnaie bidon, le rouble, dont personne ne veut!
      Quand au chômage, niveau de vie, pouvoir d’achat…du peuple russe, c’est pas d’aujourd’hui , c’est inhérent à ce pays, une grande partie n’a même pas les moyens de bouffer, il faut voir comme les soldats se sont trouvés cons quand ils sont entrés pour voler dans les maisons (occidentalisées) avec hifi écran plat, bref, tout le confort occidental, leurs femmes leurs passaient même les commandes de ce qu’ils devaient voler, et cela partait par voie postale…Prouvée, discussions, vidéos..

      • tschok dit :

        Thaurac, bordel, c’est pas un russe. C’est un Français.

        La Russie a lancé et réussit une OPA sur l’extrême droite française. Elle l’a menée via le RN, les réseaux complotistes sur Internet et, je pense, par les réseaux cathos. Et elle a capitalisée sur les pro-russes de première génération, les gauchistes radicaux. Les Russes ont réalisé l’exploit de réunir les deux bouts de la ficelle: l’extrême droite et la gauche radicale. Et ils tiennent ces deux bouts en main.

        Les deux bouts qui ont fait le plein de voix aux dernières élections.

        Enlevez-vous de l’esprit que ces gens sont des étrangers. Ce sont vos voisins de palier, votre boulangère, le prof de vos gosses, le flic municipal qui verbalise votre bagnole garée sur les clous, le médecin de votre femme, etc.

        Oui, il y a des trolls russes. Avec des fermes, toussa c’est vrai. Aucun doute là-dessus. Et il y a aussi des Africains francophones gorgés du désir de se venger de la colonisation (et de dire du mal du Rafale, les salauds!). Bon, ok.

        Mais les branques dont on parle, ils sont français. Faut quand même prendre conscience des choses.

        Scope, par exemple, c’est votre cher ami. Il est pro-russe. Il est français. Il se dit patriote, plus français que n’importe qui d’autre. Il m’a accusé de traitrise à la Frônce éternelle de Mongénéral plein de fois. Ca ne l’empêche pas de marcher à fond dans la propagande russe.

        Fabrice, il est français aussi. Pro-Israël à fond la caisse. Un mec sympa, il déteste les Arabes et les diplomates. Pro-russe aussi.

        Robert, notre catho facho national, que LGBTQI+ apprécie et respecte, pour ses prises de position religieuses en faveur du catholicisme, français pure race, comme Jordan Bardella. Pro-russe.

        Paddybus, anarchiste de droite, génie des alpages autoproclamé, français pur jus: pro-russe aussi.

        Ah ça!, expatrié quelque part près d’une mine en Afrique, français et pro-russe, comme Guillotin, lui aussi expatrié mais en Asie d’après ce que j’ai compris: français et pro-russe.

        Que les autres me pardonnent de ne pas les citer, ce n’est pas un manque de considération, mais un manque de place.

        Sur ce blog comme sur Internet en général vous trouverez beaucoup plus de Français pro-russes, qui viennent régler leurs comptes avec la société française, que de trolls russes qui viennent nous faire de la réclame sur la politique géniale de Poutine. Faut arrêter de se dire que tous ces gens sont des étrangers.

        Vous connaissez le slogan « on se lève tous pour Danette ». Ben c’est la même chose sauf que c’est pas de la Danette, c’est du Poutine. Mais les Russes nous travaillent depuis 20 piges. Ils nous ont expertisés, ils connaissent nos recoins, ils savent ce qu’il faut nous dire pour qu’on soit d’accord avec eux et quelle clientèle viser.

        Alors que nous on les connait à peine. C’est pas loyal. On n’a pas eu le temps de se préparer.

        Bon, en tout cas, on ne peut plus faire comme si le ver n’était pas dans le fruit. Faut être lucide, on s’est fait pénétrer, et chuis poli. Même des militaires de haut rang sont contaminés, c’est vous dire l’efficacité du boulot que les Russes ont accompli en souterrain pendant toutes ces années.

        Bref, c’est pas comme vous le faites qu’il faut traiter le sujet, je trouve. Vous ne pouvez pas traiter comme un demeuré un adversaire qui vous encule sans même que vous ne vous en rendiez compte, vous comprenez?

        • ScopeWizard dit :

          @tschok

          « Scope, par exemple, c’est votre cher ami. Il est pro-russe. Il est français. Il se dit patriote, plus français que n’importe qui d’autre. Il m’a accusé de traitrise à la Frônce éternelle de Mongénéral plein de fois. Ca ne l’empêche pas de marcher à fond dans la propagande russe. »

          Alors @Scope , qu’ il soit « branque » ou pire ou que le mot pouvant le définir n’ existe pas encore , vous l’ oubliez .

          Ceci posé , il n’ y a rien de juste dans votre réquisitoire ; tout est à la va comme ça vient et du niveau d’ un Freisler ; et encore….

          En décembre 1917 Lénine créa la Tchéka , à se demander s’ il n’ a pas aussi été à l’ origine du tschoky….

          Tschoka ?

          Tschoky-Tschoka ?

          Une idée pour les Gypsy Kings , tiens !

          Bref , changez de disque .

          • PK dit :

            Très drôle 🙂

            Vous savez, tsckok est un troll d’extrême-gauche : sa tactique est l’attaque ad personem pour faire réagir la personne.

            Faîtes comme moi : ignorez-le.

        • lgbtqi+ dit :

          @ Tschok,

          J’ai apprécié Robert pour ses prises de position en faveur du catholicisme. Avant de découvrir en ces propos certaines références et influences. Nous sommes loin de l’ascète dégagé de la mondanité et surtout de la politique.

          Je suis tout à fait d’accord avec vous pour ce qui est de la notion d’OPA réussie de la poutinie sur certains partis politiques français et vous me voyez sidérée de cette manoeuvre. Sidérée, mais pas sans réaction.

          Et je suis tout à fait d’accord avec la nécessité de ne pas sous-estimer poutine le gbh-man. Celui-ci a misé sur des ressorts psychologiques basiques mais profonds pour faire avancer son influence.

          Je m’emploie ici à porter cette dénonciation. Et vous le faites tantôt bien mieux que moi.

    • lgbtqi+ dit :

      Vous êtes au courant que la Russie est désormais en incapacité de payer sa dette extérieure ?

      Ils ne l’ont pas dit sur Russia today ?

      • PK dit :

        Vous êtes au courant qu’ils sont capables, mais la payent en roubles, et que les créanciers ne le veulent pas, alors ils disent qu’ils ne sont pas capables ?

        Au moins, cette crise aura mis fin à l’hégémonie du dollar. On va bien voir ce qu’il va en sortir, mais il ne peut en sortir globalement que du bon.

      • Gégétto dit :

        lgbtqi+,

        [Vous êtes au courant que la Russie est désormais en incapacité de payer sa dette extérieure ?]

        Présenté comme cela…

        Mais il serait bien que vous expliquiez pourquoi.

        Ce ne serait pas un problème de moyens financiers, mais le résultat des sanctions occidentales.

        Et qui va être impacté?

        [‘une défaillance de la Russie concernerait les entreprises internationales fortement présentes en Russie, ce qui est le cas de grandes entreprises françaises, comme Renault, TotalEnergies ou Société Générale.)] LT

  23. Lothringer dit :

    Le président Loukatchenko est sur une corde raide. Il ne peut rien refuser à VVP. D’un autre côté de nombreux actes de sabotage ont eu lieu sur le sol de son pays (cheminots, militaires,…). Il sait que son armée ne fait pas le poids. Et son (obéissante ?) armée sait que l’Ukraine n’a pas d’intention d’envahir la Biélorussie, dès lors pourquoi son armée attaquerait-elle l’Ukraine ? Et le peuple courbe le dos silencieusement en attendant….des jours meilleurs. Tout cela, il en a pleinement conscience. Son problème est qu’il n’a aucune visibilité sur son avenir personnel car…
    …Si (lorsque) VVP ne sera plus là ( ce qui arrivera forcément un jour car aucun d’entre nous n’est immortel) en l’état actuel des choses son potentiel successeur sera probablement Medvedev, qui est sur une ligne encore plus dure que VVP. Dans ce cas, sa situation sera encore plus inconfortable.
    Il est à la limite de la co-belligérance depuis le début en ayant accepté que les assauts de février-mars partent de son pays. Si il remet le couvert, l’OTAN (oh pardon…les USA) aura un prétexte pour entrer sur le sol Ukrainien. Après-tous il y a un renforcement significatif de troupes (dont françaises) en Roumanie depuis quelques semaines. On en saura davantage au mois d’août.
    En attendant Loukatchenko serre les fesses très fort, et pratique la godille, et espère des temps meilleurs afin de conserver son (petit) trône tant bien que mal. Mais une question me taraude : çà dure combien de temps d’être roi pendant une heure avec la bête ?

  24. PHILIPPE dit :

    Certains russes en sont, hélas, encore persuadés !!!
    Notre réponse à l’OTAN – « C’est ma Patrie » sous-titres français
    https://www.youtube.com/watch?v=azWlVthe9lg

  25. vrai_chasseur dit :

    C’est plutôt la Russie qui a besoin du Belarus.
    L’usine aéronautique biélorusse ARZ 558 de Baranovichi est parfaitement capable de moderniser seule les SU-25.
    Elle le fait pour les Su-22, les Su-27 et les MiG-29. Sa certification officielle ISO 9002 sur le MRO aéro lui a même procuré des clients internationaux (l’Inde, qui a passé un contrat pour faire remettre en état un lot de ses Su-30 avant revente éventuelle, et la Bulgarie qui y a fait moderniser ses su-25 avec notamment une remise à niveau complète des turbines des moteurs Tumansky R-95Sh pour leur donner 10 ans de service de plus).

    Les russes ont plus prosaïquement besoin des biélorusses, de leur stock de su-25, de leurs pièces détachées et de leur main d’œuvre qualifiée pour la maintenance.

    • Axer dit :

      Oui mais tout en sachant que le Mig-29 est maintenant un très vieil avion. Son successeur, le Mig-35 reste technologiquement plus faible que ses contemporains européens, notamment le Rafale.

    • VinceToto dit :

      « L’usine aéronautique biélorusse ARZ 558 de Baranovichi est parfaitement capable de moderniser seule les SU-25. »
      Vous confondez modèles pour l’export et modèles SM3++ VKS!
      ARZ 558? !?? 558 АРЗ(АВИАЦИОННЫЙ РЕМОНТНЫЙ ЗАВОД) en russe et AP3 aussi en biélorusse , ARP(Aviation Repair Plant) en anglais, ARZ ???? C’est quoi ce délire ????

  26. Zigomar dit :

    Ératosthène
    27 juin 2022 à 9:28
    @Zigoto : Peut-être pourriez-vous louer vos dons de vision aux grands de ce monde.
    **************************************************************************************************************
    En réponse au philosophe du comptoir du Café du Commerce : Zigomar ne fait que rapporter des faits établis…une vérité criante pour qui veut bien ouvrir les yeux et ne pas rester l’oreille à l’écoute, figé devant nos étranges lucarnes propagandistes…
    Aux laudateurs énamourés du pitoyable pitre Zelinsky : au lieu d’éructer, sur ce site, contre Vlad l’empaleur et son féroce ours russe…que ne prenez-vous votre courage en bandoulière et rejoindre le front ukrainien pour montrer aux sicaires de Poutine de quel bois, à faire des pipes, vous êtes faits…
    Rien que la simple rumeur de votre arrivée…devrait suffire à inverser le cours des combats…

    • lgbtqi+ dit :

      Votre phrasé n’est pas sans rappeler celui des dicatures chinoises et nord-coréennes.

      Et en plus, vous parlez de vous à la troisième personne ? C’est amusant.

      Enfin, pour donner des leçons de courage, je suppose que vous écrivez depuis une tranchée russe dans le Donbass ?

  27. D’aspect même un ME 262 paraît plus moderne je suis sur que technologiquement parlant il est aussi similaires

  28. Daniel BESSON dit :

    Cit : [ …Si (lorsque) VVP ne sera plus là ( ce qui arrivera forcément un jour car aucun d’entre nous n’est immortel) en l’état actuel des choses son potentiel successeur sera probablement Medvedev, qui est sur une ligne encore plus dure que VVP. ]

    C’est à peu près la seule remarque de censée qu’on peut lire sur ce fil : A long terme nous serons tous morts , c’est une certitude ! ;0(
    Faudrait expliquer ça à ceux qui nous abreuvent de leurs analyses sur ce forum et dans le MSM …
    Maintenant ce qui me fait marrer c’est la tronche de ceux qui encensaient Dmitri MEDVEDEV , du moins jusqu’à un certain jour d’aout 2008 ! ;0) Je me récuse à dénoncer mais comme en fait j’adore ça , je ne vais pas me gêner :

    https://www.lemonde.fr/idees/article/2010/03/04/l-operation-de-charme-de-dmitri-medvedev-a-paris-par-natalie-nougayrede_1314337_3232.html

    Perso je pense qu’il devra composer avec Sergueï CHOÏGOU mais cela n’engage que Mézigue et je n’en fais pas une  » ôxpôrtise  » savante comme certains . C’est un avis et comme  » Clint  » je sais que tout le monde en a un … Il faut aussi tenir compte du fait qu’aujourd’hui la radicalité anti-Occidentale c’est un marqueur pour rester dans la course au pouvoir en Russie comme apparaître comme un libéral cela l’était vers 2006-2008 . Il faut savoir apparaître « Kisselevien  » tout en affichant une rationalité minimum pour ne pas être disqualifié .

    Je pense aussi à ceux qui encensaient Alexandre SOLJENITSYNE et qui aujourd’hui en font un des théoriciens du  » fachisme Russe  » et de la gue… Opération spéciale en Ukraine ! ;0)
    J’avoue que c’est un plaisir on ne peut plus intense que de les voir haïr et dénigrer ce qu’ils ont encensé … Pour M. MEDVEDEV comme pour M.SOLJENITSYNE . Au moins avec le Vojd c’était clair : C’était un  » méchant  » depuis le début !

    • lgbtqi+ dit :

      C’est quoi cette histoire de personnes qui font de monsieur Soljenitsyne un théoricien du fascisme russe ?

      J’en ignore tout.

      • Daniel BESSON dit :

        Cit : [ C’est quoi cette histoire de personnes qui font de monsieur Soljenitsyne un théoricien du fascisme russe ?

        J’en ignore tout. ]

        C’est Madame ( ? ) Anna Colin LEBEDEV !

        • tschok dit :

          Pas exactement un théoricien, mais un inspirateur. En fait, elle accuse Poutine d’avoir pompé une partie précise d’un bouquin de Soljenitsyne pour y puiser ses éléments de langage.

          https://twitter.com/colinlebedev/status/1533816383468888066

          Je cite:

          « Je savais que Soljénitsyne était une influence, mais je n’avais pas réalisé à quel point elle était directe. Si Poutine était un étudiant et son discours sur les peuples russe et ukrainien une copie, je lui aurais mis zéro pour plagiat sur le texte de S ».

          Et elle parle de ce bouquin:

          « Poutine ne s’est pas plongé dans LES livres d’histoire. Il a juste lu et relu « La Russie sous l’avalanche » de Soljénitsyne. Pour ce qui nous concerne aujourd’hui, le chapitre 12, « La tragédie slave ».

          Et elle prédit:

          « On sait ce qui nous reste à faire: prendre sur soi et lire ce pamphlet (traduit en FR, téléchargeable en RU) pour connaître le prochain épisode de cette tragédie. Soljénitsyne a eu du flair pour son titre, dont une traduction plus exacte serait « La Russie en effondrement ».

          Va falloir se taper le bouquin, quoi. L’âme russe, la taïga à perte de vue, les moustiques, toussa.

        • lgbtqi+ dit :

          Merci, je vais me renseigner plus avant.

    • PK dit :

      Ça fait belle lurette que les « occidentaux » dénigrent Soljenitsyne. Cela a commencé quand cette andouille a remarqué qu’il n’y avait (déjà !) qu’une différence de forme entre la dictature soviétique et celle des occidentaux.

      Or, les Occidentaux, c’est le camp du Bien et le Bien ne peut pas se tromper : d’ailleurs, le Bien, ils vous l’enfonceront à coup de bombes s’il le faut. Pour votre bien.

      Que n’était-il visionnaire : c’était il y a 40 ans…

  29. Thaurac dit :

    DES F-15C/D EAGLE BIENTÔT DANS LE CIEL DE KYIV ET DES GRANDES VILLES D’UKRAINE ?
    Le Congrès des États-Unis étudie actuellement une proposition visant à fournir des chasseurs General Dynamics F-16C/D Fighting Falcon et des McDonnell-Douglas F-15C/D Eagle à la force aérienne ukrainienne afin de l’aider à obtenir la supériorité aérienne face à l’agresseur russe. Dans le même temps l’US Air Force se chargerait de former les pilotes ukrainiens à ces avions d’une génération comparable à ceux sur lesquels ils volent chez eux. Les avions en question seraient prélevés sur les stocks du 309th Aerospace Maintenance and Regeneration Group…..
    On parle évidemment ici des F-15C/D Eagle et F-16C/D Fighting Falcon. De tels avions ne seraient pas un gros investissement à fournir à l’Ukraine puisque plusieurs dizaines sont stockés à Davis-Monthan AFB, au sein du fameux 309th Aerospace Maintenance and Regeneration Group.
    La proposition défendue par madame Houlahan et monsieur Kinzinger s’appuie notamment sur des rapports de la CIA et de l’US Air Force selon lesquels les MiG-29 Fulcrum et Su-27 Flanker en service en Ukraine ne seraient pas si différents que ça des F-15C/D Eagle dans leur mode de pilotage. Les F-16C/D Fighting Falcon seraient, toujours selon le Congrès, facilement accessibles aux pilotes de Su-25 Frogfoot.

    • Lothringer dit :

      Les USA ont des stocks d’avions d’occasion à offrir. Si ils parviennent au final à ce que l’Ukraine repousse l’invasion, l’Ukraine deviendra un client généreux dans ses remerciements. Sans compter qu’avec une Ukraine captive, ils n’auront plus besoin des Turcs. C’est un excellent investissement américain pour pas cher. Nous les Français, à part du Caesar, on n’a pas la possibilité d’être aussi généreux. Dommage, des Mirage 2000 auraient peut-être fait l’affaire ? Et je crois qu’on n’a plus de Mirage F1 (il sont tous partis aux USA ?). D’où l’utilisé d’avoir de gros cocons, çà peut toujours servir en cas de crise.

    • Pascal (l'autre) dit :

      « selon lesquels les MiG-29 Fulcrum et Su-27 Flanker en service en Ukraine ne seraient pas si différents que ça des F-15C/D Eagle dans leur mode de pilotage. » Les pilotes ukrainiens ne sont pas des branleurs ni des dilettantes c’est incontestable cependant si le pilotage répond aux mêmes « lois » quelque soit l’avion et ses particularités il y a dans le cas qui nous intéresse une petite nuance, le Mig 29 et le F-15 Eagle sont à commandes de vol « classiques » le SU 27 Flanker à lui des C.D.V.E.

      • Pascal (l'autre) dit :

        Il n’y a pas que le pur aspect « pilotage » les pilotes ukrainiens devront se familiariser avec le système d’arme, je doute que cela se fasse en quelques heures de vol!

    • Frédéric dit :

      J’ai d’énormes doutes sur le fait qu’ils puissent être si facilement prit en main. Pas avant l’année prochaine minimum.