La Pologne veut se procurer des chars Leopard 2 ou K2 Black Panther pour remplacer les T-72 livrés à Kiev

Ceux qui ont prophétisé la fin du char de combat dans leurs commentaires sur les déboires des forces russes en Ukraine en seront sans doute [et encore] pour leurs frais. En tout cas, cette opinion n’est pas partagée par la Pologne, qui a récemment livré à Kiev un nombre a priori significatif de T-72 hérités de la période où elle est membre du Pacte de Varsovie.

Pour rappel, le Royaume-Uni s’était dit prêt à envoyer des chars Challenger 2 en Pologne afin de compenser le déficit capacitaire créée par ce don des T-72 aux forces ukrainiennes, lesquelles n’auront d’ailleurs pas tardé à les modifier pour les adapter à leurs propres standard, à en juger par des images ayant circulé sur les réseaux sociaux.

Cela étant, on pouvait penser que l’armée polonaise attendrait la livraison des 250 chars M1A2 SEPv3 Abrams récemment commandés auprès des États-Unis pour environ 5 milliards de dollars afin de remplacer ses T-72. Mais tel n’est pas le plan de Varsovie.

Selon une information repérée par Army Recognition, la Pologne ne compte pas compter sur le seul soutien britannique [susceptible d’être limité dans le temps, la British Army n’ayant que 225 Challenger 2 dans son inventaire, ndlr]… Surtout dans le contexte actuel. Aussi, a-t-elle entamé des discussions avec l’Allemagne et la Corée du Sud pour se procurer soit des Leopard 2A7, soit des K2 « Black Panther », dont une version fut développée pour répondre aux besoins de l’armée polonaise. Appelée « K2PL », elle avait été dévoilée lors du salon de l’armement MSPO, organisé à Kielce, en septembre 2020.

Visiblement, et contre toute attente, ce char sud-coréen, produit par Hyundai Rotem, pourrait finalement prendre la direction de la Pologne… Du moins, cette probabilité s’est renforcée après les propos tenus par Andrzej Duda, le président polonais, ce 24 mai, en marge du Forum économique mondial de Davos.

Pour des raisons pratiques [et de logistiques], la préférence de l’armée polonaise devait logiquement se porter sur le Leopard 2 allemand, pour la bonne et simple raison qu’elle en dispose déjà environ 250 exemplaires. Aussi, Varsovie comptait pouvoir s’en procurer davantage dans le cadre de l’initiative allemande « Ringstausch », laquelle prévoit le remplacement par Berlin des équipements d’origine soviétique livrés aux forces ukrainiennes par les États membres de l’Otan. Si la République tchèque va bénéficier de ce dispositif, ce n’est a priori pas le cas de la Pologne. D’où la colère du président Duda.

Le gouvernement allemand « n’a pas tenu ses promesses », a accusé le président polonais. « Et franchement, nous en sommes très déçu », a-t-il continué. « Nous avons fourni à l’Ukraine un grand nombre de chars. Ce faisant, nous avons affaibli notre propre potentiel militaire et nous avons épuisé nos propres stocks militaires. C’est pourquoi la Pologne espérait également le soutien de l’Allemagne », a-t-il rappelé.

Cela étant, la ministre allemande des Affaires étrangères, Annalena Baerbock, a dit vouloir dissiper toute ambiguïté. Il est clair « que nous ne pouvons pas livrer du matériel lourd en appuyant sur un bouton ou en claquant des doigts. Il est important que nous soyons en communication constante les uns avec les autres afin d’éviter tout malentendu », a-t-elle fait valoir.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

112 contributions

  1. Kamelot dit :

    Ne jamais lâcher la proie pour l’ombre et qui va financer ce jeu de bento…?
    L’Angleterre est toujours présente pour proposer ses services et idées. Un pied de nez pour l’UE.

    • Marcel dit :

      En tout les cas, les pêcheurs qui ont voté pour le Brexit s’en mordent aujourd’hui les doigts. Comme Poutine l’Angleterre rêve de l’empire disparu (le père de Boris Johnson vient de prendre la nationalité française) LoL (et pourtant c’est vrai)

      • Tulio dit :

        Sérieusement, le père de Boris Johnson vient de prendre la nationalité française ? C’est ENORME !

    • Guillotin dit :

      @ Kamelot : Qui va financer ? Comme d’habitude en ce qui concerne la Pologne : vous et moi à travers nos impôts qui vont vers l’Europe qui finance la Pologne qui s’achète avec cet argent du matériel américain. La boucle est bouclée. Joe Biden peut être content : il a réussi à embobiner tout le monde comme un gentil grand-père qui raconte des contes de fée à ses petits-enfants.
      La différence, c’est que les enfants en question, les Européens, sont séquestrés à double tour, à la fois par l’union européenne et bien sûr par l’OTAN, et qu’ils aiment ça.

      • Michel w dit :

        Guillotin
        Donc les polack c’est des salopiots , parce qu’ils n’achètent pas Français ? finalement tu devrais dire la même chose des allemands , et tutti frutti …
        Faut arrêter de pleurnicher la France et la 3 emes puissances commerciale, en engin de mort….

  2. Raymond75 dit :

    L’Ukraine dispose de la collection complète des matériels anciens de l’OTAN et de l’époque soviétique, plus quelques matériels modernes … Comment gérer les stocks de munitions, de pièces détachées, et former les mécaniciens à la maintenance ? Ces aides auront un rôle ponctuel, mais qui sera rapidement inopérant.

    La Russie dispose de stocks importants, et les usines sont loin du front, comme pendant la WWII.

    Je ne sais pas quel brillant stratège a pronostiqué une victoire de l’Ukraine, mais je serais beaucoup plus réservé …

    • Marcel dit :

      Il ne s’agit pas de victoire mais de défaite (dans les faits) de l’autocrate Poutine. Et là personne n’est réservé, Poutine s’est suicidé

    • tschok dit :

      @Raymond,

      Les brillants stratèges qui font ce genre de pronostics se basent sur deux courbes retraçant les capacités militaires des deux pays: celle de la Russie est orientée à la baisse, celle de l’Ukraine à la hausse.

      Donc, il y a un moment où ces deux courbes se croisent. Et à partir de ce moment-là, ils considèrent que la victoire est acquise pour l’Ukraine. Ce moment doit se produire dans quelques mois, vers l’automne j’ai l’impression.

      Pour l’instant, ils ont plutôt raison, au sens où on constate que les capacités russes s’érodent progressivement alors que celles de l’Ukraine se renforcent, certes lentement, mais elles se renforcent.

      Mais attention, ce calcul est distinct de ce qui se passe sur le terrain où on assiste à une course entre les deux adversaires, les Russes mettant en ce moment le paquet pour atteindre leurs objectifs, les Ukrainiens mobilisant de leur côté des moyens à toute vitesse pour les en empêcher.

      Ce qui indirectement montrerait que les deux adversaires ont intériorisé l’idée que les deux courbes vont se croiser en un point d’ici à quelques mois, puisqu’ils s’engagent l’un et l’autre dans une sorte de course: les Russes essayent de gagner avant d’atteindre le point de croisement, les Ukrainiens essayent de rapprocher ce point de croisement.

      Donc, cette logique de brillant stratège n’est peut-être pas si idiote. Mais il ne faut pas oublier qu’on parle des capacités militaires, pas du sort des armes sur le terrain: certes, à un moment l’Ukraine sera plus forte que la Russie sur le champ de bataille, mais ce n’est pas parce qu’on est le plus fort qu’on gagne forcément. Et puis, il lui faut parvenir jusqu’à ce moment de bascule sans avoir été vaincue entretemps.

      Parce qu’en pratique les Russes ont encore de la marge. Donc en fait, il y a deux défis:
      – Survivre jusqu’au point de bascule, c’est-à-dire le moment où les courbes se croisent
      – Après le point de bascule, l’emporter concrètement sur le champ de bataille

      Par exemple, durant la 2eGM, les alliés ont été plus forts que les forces de l’Axe vers 1942/43, mais il a fallu attendre août 1945 pour l’emporter vraiment. Etre le plus fort, c’est une chose, gagner en est une autre. C’est d’ailleurs exactement ce qui arrive aux Russes en ce moment: ils sont plus forts, mais ils ne gagnent pas.

      Donc, les Ukrainiens ne sont pas encore sortis de l’auberge.

      • v_atekor dit :

        C’est ça. On peut ajouter à l’adresse des Russes comme des Ukrainiens, que la supériorité militaire n’a pas permis de victoire en Algérie, Afghanistan, Vietnam et que malgré des supériorités militaires évidentes, certains conflits sont bloqués sous le seuil d’un affrontement direct en Corée ou en Iran, ce qui ne signifie pas qu’il y ait la guerre, mais ça n’implique pas la paix non plus, dans une situation politiquement et économiquement très coûteuse.
        .
        Il est probable que la victoire militaire soit suivie d’un « entre deux » assez long et d’autant plus difficile à gérer politiquement qu’il y aura des escarmouches…
        .
        Dans tous les cas, le découplage entre la Russie et l’Ukraine comme nations est sans retour possible.

        • Mat49 dit :

          @atekor « que la supériorité militaire n’a pas permis de victoire en Algérie, Afghanistan, Vietnam » comparaison inapropriée.

      • Mat49 dit :

        @Tschock « Les brillants stratèges qui font ce genre de pronostics se basent sur deux courbes retraçant les capacités militaires des deux pays: celle de la Russie est orientée à la baisse, celle de l’Ukraine à la hausse. » Les stratègent ne se basent pas sur de simples courbes.

        « Et à partir de ce moment-là, ils considèrent que la victoire est acquise pour l’Ukraine. » Aucun stratège ne peut être écervellé à ce point. Si ce que vous dîtes était vrai la Russie aurait gagné en trois jours car statistiquement il n’y avait pas photo le 24 février.

        « Donc, cette logique de brillant stratège n’est peut-être pas si idiote. » C’est un exemple pure d’idiotie et pas de stratégie.

        « Par exemple, durant la 2eGM, les alliés ont été plus forts que les forces de l’Axe vers 1942/43, mais il a fallu attendre août 1945 pour l’emporter vraiment. Etre le plus fort, c’est une chose, gagner en est une autre. » Gagner cela ne veut pas forcément dire anéantir l’adversaire. La seconde guerre mondiale est une exception.

        • tschok dit :

          @Mat49,

          Pour ma part, je limitais mon propos aux stratèges qui font des pronostics, et dans cette catégorie, à ceux qui s’appuient sur des courbes qui vont se croiser.

          Par exemple, la bataille de l’Atlantique a été considérée comme gagnée quand les Alliés ont produit plus de navires que n’en coulaient les Allemands et quand ils coulaient plus de sous-marins que les Allemands ne pouvaient en produire.

          Donc, dans ce tableau, il y a deux jeux de courbes:
          – Navires alliés coulés/navires alliés produits
          – Sous-marins allemands coulés/sous-marins allemands produits

          Quand vous atteignez le point de croisement des courbes, vous avez potentiellement gagner la guerre.

          En fait, c’est de l’application à la guerre de logiques économiques: la « guerre économique » qui est une expression ambivalente.

          A vers B: la guerre économique est l’application à l’économie d’une logique de guerre. Par exemple, c’est ce que font volontiers les Américains à l’égard de leurs alliés, adversaires, compétiteurs, etc. L’utilisation du dollar comme une arme, par exemple.

          B vers A: c’est l’application d’une logique économique à la guerre militaire. C’est l’exemple que je vous ai donné avec la bataille de l’Atlantique qui apposait la puissance industrielle des Alliés à celles des Allemands.

          C’est là qu’on fait des courbes, avec des anticipations rationnelles. C’est ce que j’expliquais à Raymond, en lui précisant bien de faire attention: c’est distinct de ce qui se passe sur le terrain, où on peut être le plus fort, mais perdre, comme les Américains au Vietnam, par exemple.

          La supériorité ne garantit pas la victoire: le MS 406 était globalement inférieur au Bf 109, pourtant entre les mains de bons pilotes, des MS 406 ont descendu des Bf 109.

          Ca, c’est le sort des armes sur le terrain, à distinguer de la puissance ou de la supériorité théorique. On peut parler d’Azincourt, aussi, mais je ne veux pas me fâcher avec tout le monde. Le MS 406 est plus consensuel.

          Donc, oui, effectivement, la victoire est polymorphe, elle ne se résume pas à l’anéantissement de l’adversaire parce qu’on lui est mécaniquement supérieur.

          On peut citer la bataille des Thermopyles: dans cette bataille, ce sont les Grecs qui sont anéantis par les Perses, mais pourtant cette bataille va peur permettre de gagner par la suite.

          Donc, on peut gagner la guerre alors qu’on se fait anéantir lors d’une bataille.

          Mais on peut citer aussi la France: en 40, on se fait dézinguer, en 45 on est du côté des vainqueurs. La victoire est polymorphe.

          • Mat49 dit :

            @Tschock « Quand vous atteignez le point de croisement des courbes, vous avez potentiellement gagner la guerre. » Non vous allez juste pouvoir acheminer mieux vos approvisionnement mais ça ne suffit pas.

            « En fait, c’est de l’application à la guerre de logiques économiques » D’où l’incompatibilité complète de la transposition de ce type de raisonnement biaisés à la stratégie.

            « A vers B: la guerre économique est l’application à l’économie d’une logique de guerre. » C’est juste l’économie tout court qui est la continuation de la guerre par d’autres moyens.

            « le MS 406 était globalement inférieur au Bf 109, pourtant entre les mains de bons pilotes, des MS 406 ont descendu des Bf 109. » Quel rapport entre une comparaison matériel matériel et la victoire dans la guerre. C’est l’exemple typique d’un biais cognitif d’association ce que vous nous faites.

            « La victoire est polymorphe. » Oui.

    • Guillaume dit :

      Les brillants stratèges pronostiquaient le chute de kiev en 3 jours, puis l efondrement de l armee ukrainienne dans le dombas en une semaine.
      Ils se sont bien plantés en effet.
      L Ukraine est en mobilisation generale, la Russie non.
      Ceci peut expliquer que le rapport de force en nombre de soldat est nettement en faveur de l ukraine qui compense en partie le rapport de force en materiel lourd en faveur des russes.

      C est sur que si la russie declare la mobilisation a c est une toute autre histoire…

      Cependant, la russie a deja perdu la moitié de ses chars.
      La moitié du materiel pour avancer de 10km apres izum et prendre popasna, autrement dit arriver enfin a encercler donetsk apres 4 semaines de combat alors que nos experts predisaient justement l effondrement la première semaine…

      On a tres peux d informations mais il faut avouer que les ukrainiens sont surprenant.
      La seul déception viendrait peut etre de kherson avec une contre offensive il y a un mois qui semble avoir échouée.

      • Castel dit :

        A Kherson, la déception est surtout venue du manque de combativité (relatif) des défenseurs ukrainiens de la ville, alors que sur tous les autres fronts, la défense ukrainienne s’est montrée déterminée, voire héroïque…
        Problème de commandement, à moins que les troupes recrutées sur place, probablement russophones, sans être forcément pro-russes sur le plan militaire, ne souhaitaient pas de confrontation entre les deux peuples, comme on l’a vu par la suite lors des manifestations pacifiques de la population, qui a sortit les drapeaux Ukrainiens pour protester, mais qui sont resté pacifiques vis à vis des troupes russes…

      • Dolgan dit :

        Les brillants stratèges disaient aussi que la Russie ne mènerait pas une attaque massive sur l ensemble de ukraine. Pour la simple raison que la Russie n était pas prête pour un tel objectif. Les russes l ont fait quand même. Et on a tous pu constater qu’ils n étaient pas prêts pour un tel objectif.

        • Mat49 dit :

          Exact. Nos décideurs ont eux un gros biais de rationalité. L’être humain peut prendre des décisions déraisonnables.

    • guillaume dit :

      Pour le reste, l ukraine n a pas besoin d usines, ils n ont qu à demander et on leur livre.

      En face, la russie est seul. Personne ne leur livre d armes.

      Le kasakstan a quand meme dis qu ils respectaient les sanctions car si il devait y avoir une nouvelle guerre froide ils comptaient bien etre du bon cote du mur…
      L inde est neutre mais n a pas d armes a livrer aux russes ( c est l inverse). En tout cas je vois mal les Russes acheter des tejas…
      Donc je vois pas qui pourait aider les russes.

      • Tulio dit :

        Quelle analyse ! 😉 La Russie a des capacités industrielles quasiment infinies d’une part, et des stocks d’armes quasiment infinis si on compte les armes anciennes (notamment des milliers de chars T55 et T64 stockés ou des canons de 76 ou des mortiers), d’autre part. Et les armes rustiques, du style canon de 76 ou mortier 82-PM-41 datant de la 2WW (!!!) ou encore la mitrailleuse Maxim PM1910 (photographiée sur le front en mars dernier, une arme de plus de 100 ans !), ça fonctionne, si c’est entretenu. Le Kazakhstan ? Il font partie de l’ Organisation du traité de sécurité collective (OTSC) et ils ont un double discours comme tous les pays qui ne veulent pas se mettre les Ricains à dos. « Personne ne leur livre d’armes à la Russie », OK, mais pour quelle raison achèteraient-ils des armes ? Après, la Chine ne se gênera pas pour leur vendre des armes, si besoin est…

      • logan23 dit :

        Sur le site espagnol infodefensa on rapportait des livraisons de munitions et de LRM de la part des iraniens, et de leurs alliés en Irak. Ils sont plutôt bien informés.

    • FredericA dit :

      Le « stock important » n’est d’aucune utilité si les tankistes qui doivent les piloter sont décédés. A date, environ 700 chars Russes ont été mis hors de combat en Ukraine : https://www.oryxspioenkop.com/2022/02/attack-on-europe-documenting-equipment.html
      .
      En outre, le personnel en charge de la maintenance est formé dans les pays donateurs. Ce même personnel a la charge de former d’autres personnel resté en Ukraine. Exemple avec les canons Caesar : https://www.ouest-france.fr/europe/france/la-france-va-livrer-des-canons-de-155-mm-a-l-ukraine-d94045ea-c219-11ec-8207-1f0e356db714

    • Axer dit :

      Tout à fait vrai. Pas étonnant que la plupart des grands pays perdent leurs guerres, même victorieuses sur le terrain. J’ai toujours dit qu’il fallait délocaliser une production ukrainienne dans les pays européens, qui lui produiront ses missiles, ses blindés, ses canons, ses drones. N’oublions pas les munitions. Mais on dirai que chacun a oublié qu’une guerre coûte cher, en vie et en matériel, et surtout en argent. Il faut ré-industrialiser. Ré-industrialiser l’Europe et l’Amérique du nord. De toute façon on est seul, le reste du monde ne nous suit pas, ne nous pardonne pas, pas même un scalp d’indien il y a 300 ans. Les Viets avaient construits des tunnels par lesquels ils acheminaient les armes et les hommes. Les palestiniens faisaient pareil. Si Poutine veut dézinguer les européens et les Outaniens, va falloir peut-être se réveiller. L’erreur tactique est d’avoir refusé une No-Zone-Fly aux ukrainiens. Me dites pas qu’on a pas les moyens de remettre en route des lignes de production de chars, de Rafale ou créer un site clandestin de fabrication de missiles Neptune, remanier pour devenir des cruise-missiles pouvant taper loin derrière les lignes russes, en Ukraine (Crimée, Donbass), voir en Russie même. Après tout c’est la guerre. Imposée par Poutine. Tu m’attaque chez moi, je te détruit un dépôt de munitions en Russie, chez toi. La faiblesse occidentale est palpable par Poutine. Les Ukrainiens venus en Europe, faut bien leur trouver un travail. Faut bien leur faire des papiers européens et les reformer. Poutine est un vieil ours, un grizzly d’Alaska. Il faut jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir pris.

    • john dit :

      L’Ukraine n’est pas dans la gestion de long terme, mais dans la gestion d’urgence.
      Il s’agit d’une vraie guerre, une guerre totale, pas ce que l’OTAN a vécu contre le terrorisme.
      Dans un vrai conflit comme celui-là, peu importe l’uniformité du stock de pièces, la réalité est qu’il n’y a pas assez de tout. Et dans ce contexte, il faut être créatif, faire avec moins, faire des réparations qui permettent de repartir au combat au plus vite, même si la réparation est faite de bouts de ficèles. Et avec les forces de défense territoriale, il n’y a pas d’armée où tout est centralisé. Ce n’est pas cela une guerre de défense d’une nation. Il y a bcp d’Ukrainiens qui ont récupéré des chars abandonnés, et qui ont formé une équipe pour aller au combat au côté des forces territoriales. Les réparations, c’est l’agriculteur du village qui est touche-à-tout en mécanique, et l’acier, c’est un bout de remorque soudé, etc…
      On parle d’une guerre où chaque équipement de combat compte. Même si l’état est dégradé, il va au combat.
      Et force est de constater que l’Ukraine gère très bien la situation puisqu’elle tient face à une des armées qui a la plus grande réserve d’armement à envoyer au front.
      Mais vous semblez penser aussi que toutes les forces ukrainiennes sont au combat. C’est loin d’être le cas malheureusement.
      Ce n’est pas comme si la France était attaquée par l’Espagne… La ligne de front serait assez claire et une bonne partie de l’armée pourrait joindre le combat dans le sud.
      La situation géographique de l’Ukraine fait que ça ressemble plus à la Suisse si elle avait été attaquée par l’Axe avant que la France ne soit attaquée. Entourée par des nations alliées… Même si le front est maintenant plus restreint, il n’est pas impossible de voir une nouvelle attaque venant de Biélorussie. Mais aussi la Russie a des missiles, des avions de chasse, des bombardiers qui peuvent toucher 100% du territoire, donc malheureusement, les défenses anti-aériennes sont réparties sur le territoire.

      Autre point d’erreur il me semble, les usines russes pour le coup ne comptent vraiment pas…
      La Russie a bcp d’usines bloquées car en manque de composants. Un des bons fournisseurs de la Russie en technologie clés est la France… Et il y a en a d’autres. Et sans cela, la Russie doit refaire la conception de systèmes d’armes qui ne peuvent fonctionner sans ces éléments. La Russie est très dépendante notamment dans le domaine électronique. La mondialisation touche tout le monde. La Russie, la Chine et les USA y compris!
      La Russie maintenant se bat sur ses stocks, et va probablement devoir ressortir des armements plus anciens pour maintenir l’effort. Et en voyant cela, il faut reconsidérer l’abandon des stocks de réserves d’anciens armements, voire même les moderniser parfois !

      Bref, pour la victoire de l’Ukraine, elle ne fait aucun doute.
      Personne ne remporte une invasion de cette manière ! La Russie et l’OTAN sont repartis de l’Afghanistan la queue entre les jambes. Regardez l’Irak, la Libye, le Mali, le Vietnam, le Kosovo, etc…
      Quand une population est attaquée injustement, sans la moindre raison que tout est détruit juste pour emmerder une autre ethnie comme c’est le cas en Ukraine, il n’y a pas de fin à une telle guerre. Et la Russie a réussi le miracle de se mettre à dos les Russes en Ukraine en les bombardant, en les pillant, en violant leurs mères alors qu’ils se battaient au côté de la Russie au début du conflit, etc…
      Dans un tel cas de figure, la seule victoire possible de la Russie, c’est si elle arrive à exterminer 100% des Ukrainiens. Sans cela, elle ne gagnera pas. Et ce n’est pas être stratège que de dire cela. C’est l’Histoire qui le dit. Les envahisseurs finissent par perdre. Et en l’occurrence, la Russie est dans une situation où ses soldats ne comprennent pas ce qu’ils foutent en Ukraine ! Le moral est bas, la mortalité élevée, et même si ils gagnaient du terrain, à terme, ils perdront. Demandez aux traumatisés d’Afghanistan et d’Irak… Et c’est loin d’être comparable à cela. L’Afghanistan et l’Irak, c’est des AK47, des RPG, des mines, et des petits mortiers auxquels l’OTAN a fait face (je caricature). En Ukraine, ils ont un armement lourd, armement de pointe dans l’embuscade.
      Je crois qu’un grand nombre de personne souffrant de troubles psychiques suite aux « guerres du terrorisme » ont pour problème le sentiment d’être en danger, tout le temps, d’être hyper alerte. Chaque bruit fort, mouvement brusque, peut les faire sursauter, potentiellement vriller.
      Une des causes c’est le fait de voir le danger partout. Pourquoi? Un collègue mort dans ses bras dans une embuscade. Un mec salué 10′ plus tôt qui vient se faire péter à côté des militaires, les voitures piégées, les ceintures d’explosifs, les IED, bref, à force chaque personne est vue comme un danger. Et l’humain n’est pas fait pour cela. Alors certes, en comparant à l’Ukraine, l’ennemi est plus clairement défini qu’en Afghanistan. MAIS, contrairement à l’Afghanistan, la capacité technologique est là. Imaginez voir des dizaines de véhicules blindés explosés sans même voir l’ennemi, ou même entendre / voir l’arme qui vous explose. Ils ont même pas le loisir de pouvoir se détendre à la base, ou encore dans un endroit considéré comme sûr. La mort les suit, même entourés de systèmes de protection.
      Psychologiquement, c’est un cauchemars pour les soldats. Et ils sont souvent abandonnés par la hiérarchie. Pas étonnant de voir que certains se blessent volontairement, que certains sabotent leur propre véhicule ou tuent leur commandant.
      Avec tout cela en tête, ce n’est juste pas possible d’imaginer une victoire russe.

      • Axer dit :

        Assez d’accord sauf que l’état-major russe a restreint ses objectifs. Il veut plus toute l’Ukraine, il s’est atteler à prendre le Donbass. Peut-être Odessa après des mois de repos (et de reconstitution des stocks et des unités). Dès les premiers jours c’était visible que la Russie voulait couper l’Ukraine de ses sorties vers la Mer Noire. De quoi l’affamer et la rendre dépendante de Moscou. En laissant Odessa aux mains des Ukrainiens, là l’armée russe aura perdu sur ses vrais objectifs. L’attaque des centrales nucléaires est également révélateur. Ils voulaient réellement mettre l’Ukr à leur botte. Poutine cherche certainement à reconstituer un « espace vital » russe (Russland) si on accepte son obsession pour la seconde guerre mondiale et les « nazis ». Dans un tel scénario, on peut craindre un appétit réaffirmé pour la Carélie Finlandaise, de quoi accroître la profondeur stratégique de Saint-Petersbourg. Les Pays Baltes pour joindre Kalingrad au reste du Russland. On peut également se déporter et envisager que la Hongrie d’Orban est un cheval de Troie au sein de l’UE, la Serbie est juste à coté. Il y a de quoi envelopper la Roumanie et la Moldavie. Mais au vu de ses faibles exploits en Ukraine même, on voit bien que Poutine n’a pas les moyens de ses ambitions, le Russland s’arrêtera au Donbass et à la Bielorussie. Enfin, à moyen terme. C’est toujours bien de regarder les cartes.

  3. Lotharingie dit :

    « ………………..Ottawa enverra 20 000 obus d’artillerie additionnels en Ukraine pour aider le pays à se défendre contre l’invasion russe, a annoncé la ministre de la Défense, Anita Anand.

    Les munitions, achetées des États-Unis au coût de 98 millions de dollars, serviront entre autres aux obusiers M-777 fournis à l’Ukraine par le Canada et d’autres alliés, précise un communiqué……………………………… »
    .
    https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1885697/aide-financiere-militaire-canadai-ukraine-guerre-russie

  4. PK dit :

    Comment ? Des Allemands qui la feraient à l’envers ? Est-ce Dieu possible ?

    • Czar dit :

      ‘en même temps’ la faire à l’envers à des polacks, c’est un peu la faire à l’endroit malgré tout. les gonzes ont pensé qu’il allaient avoir du matos schleuh gratos en attendant leurs chars Uhesse – payés avec l’argent des allemands. difficile de donner tort aux teutons

      • iBug dit :

        Ce sont les allemands qui ont proposé le deal de replacer le matos post soviétique contre du matos allemand. Ils vont le réaliser avec la Slovénie et la rep. Tchèque mais pas avec la Pologne. L’Allemagne craindrait elle un voisin trop puissant ? Ou bien ne souhaite t elle pas trop contrarier son ami russe ?

  5. Lagrange dit :

    Celui qui dit: « et pourquoi pas des Leclercs » a un gage!

    • Guillaume dit :

      Lol

      On sait jamais, si on reouvre une ligne en inde.
      Mais bon les chances sont infimes

    • sentinelle dit :

      Parce que Nexter était dirigé par une bande de crétins qui nous ont fait rater au moins la vente de 1000 à 1500 exemplaires , franchement mon codeur saigne mais nous méritons notre déconfiture dans bien des domaines .

      • Lagrange dit :

        « Parce que Nexter était dirigé par une bande de crétins qui nous ont fait rater au moins la vente de 1000 à 1500 exemplaires » Non les 1000 à 1500 exemplaires devaient être acheté par la France initialmeent, pour remplacer les AMX 30. Avec une chûte des commandes françaises à 406 exemplaires tut le coût de R&D qui devait se répartir sur la commande initiale s’est raprtis sur les seuls exempalires français et un peu EAU mais bon on a vendu à perte.

        Donc les dirigeants de Nexter n’y sont pour rien. S’ils avaient été décisionnaire la France aurait maintenu l’équilibre initial du programme en en commandant au moins 1000.

        Ce sont les politiques les coupables de l’arret des commandes. Sarko est responsable de l’arret final de la chaîne en 2007 car il n’a pas passé de commande alors qu’on aurait dû en toute logique remplacer els premières tranches dont le blindage n’était pas du dernier crie en 2007.

  6. Lotharingie dit :

    « ………………………Après vingt ans de bons et loyaux services au ministère des Affaires étrangères russe, le conseiller diplomatique Boris Bondarev a démissionné, le 23 mai, du poste genevois qu’il occupait depuis 2019 à la représentation de la Russie à l’ONU, rapporte le quotidien russe Kommersant.

    “J’ai assisté à beaucoup de revirements de notre politique étrangère au cours de ma carrière, mais jamais je n’ai été aussi honteux pour mon pays”, a-t-il écrit sur sa page LinkedIn, un réseau social interdit en Russie. ……………………. »
    .
    https://www.courrierinternational.com/article/diplomatie-un-representant-russe-a-l-onu-demissionne-honteux-pour-son-pays

  7. Lotharingie dit :

    « ……………..Les États-Unis ont décidé de mettre fin, à partir de 00h01 mercredi, heure de Washington, à une exemption permettant à Moscou de payer ses dettes avec des dollars, a annoncé mardi le Trésor américain, une décision qui pourrait précipiter le pays dans le défaut de paiement.

    L’exemption aux sanctions financières drastiques imposées à Moscou après son invasion de l’Ukraine fin février va prendre fin deux jours avant la prochaine échéance de paiement de la Russie………………… »
    .
    https://www.20minutes.fr/monde/3295683-20220524-guerre-ukraine-direct-conflit-entre-quatrieme-mois

    • MasCal dit :

      Un défaut purement technique… la Russie a doublé ses recettes sur la même periode en 2022 par rapport à 2021. Elle a du fric.
      A ce compte là, et vous verrez dés que les taux vont remonter de quelques points, beaucoup seront en défaut et écrasé par le service de leurs propres dettes.
      MasCal

      • Lotharingie dit :

        MasCal :
        .
        « …………Un défaut purement technique… la Russie a doublé ses recettes sur la même periode en 2022 par rapport à 2021. Elle a du fric…….. »
        .
        Bonjour

         » le fric » comme vous dite, n’est que la représentation qu’une économie a comme capacité à produire des biens et des services susceptibles d’êtres vendu à des clients potentiels : ce n’est, in fine, qu’un indicateur économique simpliste.
        .
        Dans les années à venir, la Russie poutinienne sera t elle dans la capacité de produire et d’exporter de tels biens et services susceptibles de séduire des clients potentiels sur les marchés internationaux ?

        L’ avenir nous le dira..

        Selon moi, poutine ( autocrate patenté ) et sa clique mafieuse, ont entrainé leur magnifique pays et le noble peuple russe, vers un avenir économique et sociétal plutôt compliqué.

        Bien à vous.

    • Félix GARCIA dit :

      Russia To Make Foreign Debt Payments In Rubles: Ministry
      « The Russian government has attempted to pay in domestic currency, but many of the bonds do not allow repayment in rubles.
      The next debt service deadline on May 27 is for is for 100 million euros in interest on two bonds: one requires payment in dollars, euros, pounds or Swiss francs only; the other can be paid in rubles.
      According to reports by Reuters and The Wall Street Journal on Friday, the Russian Finance Ministry transferred funds out of the country early to make the payments and avoid default.
      Nearly $400 million in interest is due in late June.
      After a 15- to 30-day grace period following a missed payment, the country likely would be declared in default, further deteriorating its financial position and allowing creditors to take legal action to recover the funds.
      The country last defaulted on its foreign currency debt in 1918, when Bolshevik revolution leader Vladimir Lenin refused to recognise the obligations of the deposed tsar’s regime. »
      https://www.barrons.com/news/russia-to-make-foreign-debt-payments-in-rubles-ministry-01653478507

    • Vinz dit :

      Bah dans un défaut de paiement c’est qui le cocu ? L’emprunteur ou l’emprunté ?

      • Alpha (α) dit :

        Dans un premier temps, « l’emprunté »…
        Mais dans un deuxième temps, le cocu sera bien « l’emprunteur », car lui, peut être exclu des marchés financiers. Et dans le cas de la Russie, nul doute que c’est ce qui va se passer. Personne ne lui prêtera l’argent pour remettre à niveau son économie après les sanctions, pour reconditionner son armée, pour reconstruire les territoires et les villes qu’elle va s’en doute occuper, etc.
        Bien entendu, elle ne pourra pas se tourner vers le FMI pour bénéficier d’un plan de sauvetage…
        Alors certains vont dire qu’actuellement le Rouble est haut, que la Russie a de l’argent, qu’elle ne souffre pas des sanctions,… Bla bla bla !
        Mais tout ça est artificiel, Poutine ayant pris des dispositions en amont pour atténuer le choc des sanctions, dont il ne croyait surement pas qu’elles seraient aussi violentes. Donc cela ne durera pas cette « bonne santé économique artificielle », les ressources russes commencent déjà à s’amenuiser, son industrie est ralentie voire à l’arrêt dans certains secteurs, le chômage augmente irrémédiablement avec le départ des sociétés étrangères laissant sur le carreau un nombre incalculable de collaborateurs, et les effets des sanctions conçus pour aller crescendo vont de plus en plus se faire sentir !
        L’avenir s’annonce très très compliqué pour la Russie et les Russes, et Poutine a fait un très mauvais calcul en se lançant dans cette aventure…

        • Vinz dit :

          Oui, tandis que l’avenir s’annonce radieux chez nous, suffit de lire la presse économique.
          La Russie est adossée à la Chine, ça n’aura échappé à personne. Ensemble, c’est un « bloc » démographique de 1,7 mds de personnes, auto-suffisant en ressources.
          De toute façon la Russie n’a plus accès aux marchers financiers classiques. Donc le cocu c’est bien l’emprunté.

  8. Stoltenberg dit :

    Outre l’aspect politique (la politique prorusse de Berlin), le Léopard 2 n’est plus produit en Allemagne. Il est seulement produit par ELBO en Grèce. D’ailleurs, apparemment, un certain nombre de composants seraient issus des stocks, ce qui voudrait dire que les Léo2H produits pour la Hongrie ne seraient pas 100% neufs. En plus, les Allemands ont de gros soucis avec l’installation du système de protection active (impossible sur le A7 et donc ils ont dû prendre des tourelles du A6A3 montées sur le châssis de 17 A7 pour « seulement » 120M€…). Sur les versions plus anciennes (je n’ai pas d’infos sur si cela a été résolu dans les nouveaux modèles) il y a aussi le problème du stockage des munitions non protégées à l’avant du châssis (d’ailleurs pareil dans le Leclerc qui contient un barillet avec 18 munitions non isolées juste à côté du conducteur). C’est un problème dont on parle beaucoup lorsque l’on regarde les vidéos des chars russes qui explosent à cause d’une mauvaise disposition des munitions à l’intérieur. Donc je pense que la solution coréenne ou américaine sera privilégiée. D’ailleurs, côté français, je pense qu’il pourrait être intéressant de voir si une coopération avec les Coréens serait possible et envisageable. Leur char n’est pas mal du tout, ils ont l’air d’être très sérieux et axés « export » et puis je pense (et au vu des infos qui arrivent – j’espère) que le projet MGCS partagera le sort du projet Europanzer – poubelle.

    • Lagrange dit :

      « d’ailleurs pareil dans le Leclerc qui contient un barillet avec 18 munitions non isolées juste à côté du conducteur » Faux il est à l’avant droit du chassis donc il est entièrement protégé. C’est s’il était en tourelle qu’il y aurait un problème ou que le chassis n’était pas asser blindé.

      « C’est un problème dont on parle beaucoup lorsque l’on regarde les vidéos des chars russes qui explosent à cause d’une mauvaise disposition des munitions à l’intérieur. » Les chars Russe ont des munitions en tourelles dans des alvéoles non blindées.

      La nuque de la tourelle du Leclerc qui abrite le système de chargement automatique est protégée par six caissons.

      • Stoltenberg dit :

        Non. Il y a un barillet non protégé situé juste à droite du conducteur. Regardez les images de l’intérieur ou demandez aux utilisateurs. Les munitions stockées dans le CHA sont bien séparées (d’ailleurs mieux que dans le Léo2) et protégées par une porte blindée et des panneaux blow-out – je vous invite également à vous renseigner. Et non, le châssis n’est pas assez blindé…
        .
        Et encore… Elles sont partout dans le châssis et c’est surtout ça qui pose problème.

        • Lagrange dit :

          « Non. Il y a un barillet non protégé situé juste à droite du conducteur. » Non juste à droite du conducteur c’est le chassis et c’est donc protégé au même niveau que le conducteur.

          « Regardez les images de l’intérieur ou demandez aux utilisateurs. » Ben justement…

          « Et non, le châssis n’est pas assez blindé… » Si, mais comme tous les chars il arrive un point ou aucun blindage ne peut résister.

          « Elles sont partout dans le châssis » Tiens vous avez oublié que vous disiez proche du conducteur. Curieux. Si vous aviez parlé au utilisateurs ou vu des images vous ne seriez pas aussi ridicule…

          • Stoltenberg dit :

            Non mais c’est vous qui êtes ridicule. Je vous ai dit de consulter des sources crédibles au lieu de pérorer.
            Barillet du char Leclerc:
            https://live.staticflickr.com/1522/25385866512_95c81a83c1_z.jpg
            Son emplacement (entre 9 et 9.5, juste à gauche 8 c’est la place du conducteur):
            https://live.staticflickr.com/1459/24873801424_96cc11858a_h.jpg
            Où est-ce que vous voyez la protection????
            Autres images:
            https://pbs.twimg.com/media/EUDCTZAXQAAttFE?format=jpg&name=small
            https://pbs.twimg.com/media/DtIDjixWkAEzeLP?format=jpg&name=small
            Schéma général:
            https://i.imgur.com/KmTLNDY.jpg?1
            Concernant le blindage du châssis, quelques estimations:
            https://imgur.com/o1bVJJj
            .
            Si vous prétendez que c’est un emplacement des munitions protégé alors, soit vous êtes là pour troller, soit vous ne savez pas ce que veut dire « protégé ». Pour le coup il suffirait regarder le CHA du même char pour comprendre ce que cela veut dire (isolation en acier + fenêtre + panneaux blow-out).
            .
            « « Elles sont partout dans le châssis » Tiens vous avez oublié que vous disiez proche du conducteur. Curieux. Si vous aviez parlé au utilisateurs ou vu des images vous ne seriez pas aussi ridicule… »
            JE PARLAIS DES CHARS RUSSES…

          • Lagrange dit :

            Mon pauvre Stosto. Vous creusez:

            « https://live.staticflickr.com/1522/25385866512_95c81a83c1_z.jpg » Un barillet à part du char… ne prouve rien.

            « https://live.staticflickr.com/1459/24873801424_96cc11858a_h.jpg » Va dans mon sens: le chassis est bien blindé sur le niveau avant. C’est les parties latérales et arrière les points faibles. Ou voyez vous une absence de protection pile à ce niveau là?

            « https://pbs.twimg.com/media/EUDCTZAXQAAttFE?format=jpg&name=small » Idem.

            « https://pbs.twimg.com/media/DtIDjixWkAEzeLP?format=jpg&name=small » Idem.

            « https://imgur.com/o1bVJJj » Va encore plus dans mon sens: le chassis est bien l’une des parties les plus blindée du char. Et sur la partie basse de la caisse le document montre bien que la portion la mieux protégée est justement sous le barillet.

            « Si vous prétendez que c’est un emplacement des munitions protégé alors, soit vous êtes là pour troller, soit vous ne savez pas ce que veut dire « protégé ». » Si vous regardez vos propres sources sur l’épaisseurs du blindage, et le type de blindage, et que vous savez compter vous verrez que j’ai raison.

            Surtout que le barillet est lui même blindé…

          • Stoltenberg dit :

            J’adresse ce commentaire à tous ceux qui pourraient être induits en erreur par « Lagrange » parce que je considère que la discussion avec lui est finie.
            .
            Un réservoir bien protégé et isolé veut dire qu’il est enfermé dans un compartiment séparé et blindé. L’accès est rendu possible à travers une fenêtre blindée. De plus, des panneaux spéciaux permettent à l’énergie de l’explosion ou de l’incendie de s’échapper vers l’extérieur du char. Si le système est bien conçu, le char peut être toujours fonctionnel après un impact ayant touché les munitions. Cependant, si les munitions ne sont pas protégées, comme dans le Léopard 2 par exemple, on obtient des explosions spectaculaires comme cela:
            https://www.youtube.com/watch?v=YafzmkvVRiI
            Ici on voit l’épave d’un Merkava mk.3 ou 4 après l’explosion des munitions (stockées dans la partie arrière du char):
            https://preview.redd.it/9qixlbzmrzv31.jpg?auto=webp&s=5a9380d83dd8b9ddbba77c1f431921450cdfa641
            Dans les 2 cas on a une explosion très forte qui déchire le châssis et éjecte la tourelle car l’énergie est cumulée à l’intérieur et non pas évacuée. Dans les 2 cas on peut supposer que l’équipage est mort sur place… De ce point de vue il n’y a aucune différence par rapport aux tourelles de 10t des T-72 qui volent à 50m de hauteur en Ukraine. La seule différence c’est la probabilité d’un tel évènement.
            Ce serait vraisemblablement également le cas du Leclerc si le barillet avec 18 obus était impacté par un projectile ennemi.
            Pour comparer, un char M1 saoudien qui dispose par exemple des racks de munitions qui sont éjectés avec le panneau blow-out suite à l’explosion des munitions à l’arrière de la tourelle:
            https://memestatic.fjcdn.com/pictures/M1+abrams+lost+in+yemen+so+saudi+arabia+has+the_4af224_7071432.jpg
            On peut estimer que dans ce cas l’équipage a survécu et peut-être même l’exemplaire a pu être récupéré.
            Donc il y a d’autres constructeurs et clients qui semblent en tenir compte. Par exemple, le K2PL proposé à la Pologne est censé avoir une paire de roues supplémentaire ce qui permettra de créer l’espace pour stocker les munitions de manière isolée. Ce n’est pas le cas du K2NO proposé dans le contrat norvégien. Les Turcs ont l’air vouloir implémenter une solution similaire pour leurs Altay T2/3 suite aux expériences en Syrie.

          • Pompes y doudou dit :

            Si on regarde les photos et internet je ne vois pas le problème de ce barillet. Si un char prend feux les munitions vont exploser même si elles sont bien protégées et ont survécue à l’impact.

            Le Merkava est l’un des chars les mieux protégé au monde et pourtant ça peut lui arriver. Si même sur ce modèle ça arrive…

          • Lagrange dit :

            « parce que je considère que la discussion avec lui est finie. » MDR!!! T’es vexé d’avoir tort mon Stotsto!!

    • Pompes y doudou dit :

      Les coréens ont déjà leur MBT avec blindage moderne (encaissant plus de 1000m KE) avec APS… pas les frônçais (on est à max 500 KE sur le XXI et pas d’ APS).

      • Stoltenberg dit :

        Oui, c’est pour cela qu’il serait intéressant de regarder ce qu’on pourrait faire avec eux pour le remplaçant du MGCS.

        • Pompes y doudou dit :

          Ils n’en ont rien à cirer de nous. Que pouvons nous apporter à un programme de char? Rien, on en produit même pas!

    • tschok dit :

      @Stoltenberg,

      Un barillet n’est pas un carrousel. Ces deux arrangements des munitions ne réagissent peut-être pas de la même façon aux effets des armes antichar.

      A ce propos, on pourrait utilement se demander quels sont ces effets. Il y a au moins deux candidats: l’onde de choc et l’onde de chaleur + pression (effet thermobarique).

      Pour l’onde de chaleur et de pression, à propos de l’obus Bonus:

      « Cet obus antichars, à effet dirigé, a été conçu pour l’attaque et la neutralisation par le haut des chars, des blindés légers et des automoteurs d’artillerie, à l’arrêt ou mouvement (< 30km/h). Ses effets se traduisent par une brusque montée du gradient de température et une surpression à l’intérieur du blindé atteint, provoquant un effet létal immédiat pour l’équipage et la destruction de la cible".

      Source:https://artillerie.asso.fr/basart/article.php3?id_article=972

      Donc, il y a une onde de chaleur, et elle peut faire entrer en combustion la charge propulsive de la munition, voire la charge explosive des obus eux-mêmes.

      En ce qui concerne l'onde de choc, je n'ai rien sous la main pour l'instant, mais c'est un usual suspect, donc je la mettrais elle aussi en tête de liste des agressions qui sont susceptibles de provoquer l'explosion prématurée des munitions dans des compartiments non-isolés de l'habitacle du char.

      Et la partie de la munition qui serait plus particulièrement concernée ne serait pas forcément la charge propulsive, mais l'amorce, ou la fusée de la charge explosive dans l'obus.

      Toujours est-il qu'on peut travailler sur les munitions pour réduire ces deux risques, ce qui est d'ailleurs déjà le cas, puisqu'on produit des munitions qui sont beaucoup moins sensibles aux atteintes du champ de bataille (MURAT munition à risque atténué).

      En ce qui concerne la coopération avec la Corée du Sud, je ne partage pas votre enthousiasme parce que je me pose une question: vous voulez faire collaborer les deux nations qui ont produit deux des chars les plus chers de l'histoire et je suppose que vous vous attendez à ce que cet attelage enfante d'un char low cost?

      http://french.peopledaily.com.cn/International/n/2014/0829/c31356-8776222.html

      Notez que le Leopard II ne figure pas dans ce classement, ce qui laisse croire que les Allemands sont peut-être un peu plus soucieux de leurs deniers que nous, ce qui en fait à mes yeux de bons partenaires potentiels.

      Leur gros défaut étant que, justement, un partenariat avec eux a plus de probabilités de rester une potentialité que de devenir une réalité. C'est essentiellement ça qui les rend pénibles.

      • Stoltenberg dit :

        Regardez les images et vidéos des Léo2 détruits en Syrie. Pour le coup ils ont une configuration de stockage des munitions similaire au Leclerc. Avec des effets similaires (pas aussi spectaculaires mais quand-même) aux T-72 ou 80 en Ukraine…
        .
        Les Allemands sont de très mauvais partenaires et leur char présente de multiples défauts de construction. Je pense que la Corée (avec en plus la Pologne et peut-être la Norvège) pourrait être un partenaire intéressant.

        • tschok dit :

          Je note.

          Sur les Allemands, je crois que nous sommes irréconciliables: nous en parlons comme un vieux couple qui évoque un enfant adultérin.

          Perso, je lorgne vers le CV90 suédois et le VEXTRA en version 120 mm.

          Mon calcul est simple: si on veut doubler de volume avec du matos de bonne qualité et qui se fait relativement vite, on met le 140 mm sur le Leclerc, on récupère 200 canons de 120 mm qu’on monte sur une version actualisée du VEXTRA, on flanque les Leclerc d’un VCI qui tient la route, donc le CV90, ce qui permet de dégager nos VBCI pour constituer l’architecture suivante: 2 divisions blindées lourdes à base de chenilles, deux divisions blindées légères à base de roues.

          Le gros problème de ce modèle, c’est que c’est celui de la défaite de 40.

          C’est là que je flanche, et que je suis pour la révocation de l’Edit de Nantes, l’expulsion des musulmans et l’enfermement des Juifs.

          Par précaution.

          • Lagrange dit :

            « 2 divisions blindées lourdes à base de chenilles, deux divisions blindées légères à base de roues. » Quel effectif par division? Si ce sont des divisions OTAN à 25000 hommes d’accord. Par contre il va falloir sacrément recruter pour atteindre un tel volume. Vu la tension sur le recrutement rien n’indique qu’on y arrive.

            « Le gros problème de ce modèle, c’est que c’est celui de la défaite de 40. » En quoi?

          • tschok dit :

            Il reproduit le schéma division blindées légères et lourdes.

          • Lagrange dit :

            « Il reproduit le schéma division blindées légères et lourdes. » Dire ça ceela suppose que vos deux divisions puissent être comparées à la distinction DCr et DLM de 1940 où la DCr était petite et faiblement interarme.

            J’ose espérer que en plus de vos 4 divisions blindées vous conservez à côté les unités ayant apartenues à la FAR.

            Mais vous ne répondez pas sur le format de la division que vous proposez.

      • Félix GARCIA dit :

        « A ce propos, on pourrait utilement se demander quels sont ces effets. Il y a au moins deux candidats: l’onde de choc et l’onde de chaleur + pression (effet thermobarique). »

        Ukraine War Report@UkrWarReport
        Russian thermobaric bombing of Ukrainian positions.
        https://twitter.com/UkrWarReport/status/1529780499870359552?cxt=HHwWgIC98c3Q77oqAAAA

        C’est impressionnant ces surpressions (si j’ai bien compris) …

    • E-Faystos dit :

      (d’ailleurs pareil dans le Leclerc qui contient un barillet avec 18 munitions non isolées juste à côté du conducteur).
      .
      Normalement non.
      Le conducteur est bien protégé
      Et les munitions sont dans la nuque de tourelle
      https://www.larousse.fr/encyclopedie/divers/blind%C3%A9/27539

      • Stoltenberg dit :

        18 munitions non séparées à côté du conducteur dans le châssis. Les équipages ont bien sûr le droit de partir avec 18 munitions en moins.

      • tschok dit :

        @E-Faystos,

        Vous savez, il y a des trucs, on n’arrive pas à savoir.

        Ca fait des années que je m’interroge sur une question idiote: d’où vient la base moteur à pistons du V8X du Leclerc. Sa turbine on sait,osef.

        Le V8 lui-même, il vient d’où? Ils y a des pistes. Mais je n’arrive pas à débrouiller d’où vient le bloc cylindres.

        Et les militaires, vous savez ce qu’ils disent?

        Maybach.

        Ici, à partir de 5.00:https://www.youtube.com/watch?v=XIeRZfuZgvw

        Et en fait c’est comme le CFM56, on n’arrive pas à débrouiller les trucs, parce que la caste des ingés veut pas reconnaitre des trucs gênants.

        C’est pour ça que les gens comme PK ils ne comprennent plus les choses après. On leur a expliqué que la France sait tout faire et que si elle ne sait plus le faire, c’est que Macron il nous a trahi. Enfn, les zélites nous ont trahi.

        C’est pas une trahison, c’est du mensonge, permanent. On sait même pas pourquoi.

        Résultat des courses, lgbtqi+ se tire en Suisse. Ou en Belgique. Elle a dit qu’elle se tirait, motif insécurité et raisons fiscales. Donc, la Suisse ou la Belgique.

        Mais ça nous explique pas d’où vient le moteur.

        Et moi, chuis sûr que les gens, ils sont attentifs à ça.

        • Aberlour 12 dit :

          CFM56 (et PWR) = Pompidou!

          Le grand homme avait mis un terme à la filière française graphite-gaz so britiche pour embrasser la techno Westinghouse (autre grand homme), au travers du véhicule de transfert de propriété intellectuelle « FRanco-AMéricaine-de-l’ATOME »… ouf!

          Il avait aussi turbiné pour marier SNECMA à la General Electric, déjà cise à Belfort pour produire des turbines à vapeur sous les dénominations Houston/Edison/Thomson et toutes combinaisons patronymiques (que de grand’zhommes, sauf Houston, elle c’était une chanteuse pop).

          Et ce afin de coproduire fifty-fifty des turbines aéro sensationnelles pour le transport subsonique… et faire la nique aux britiches et leurs turbines aéro pour le transport supersonique de passagers… idée loufoque quand on veut démocratis…eurck le transport aérien!

          L’Etat a mis le pèze, GE le corps chaud, l’USAF la commande initiale pour remotoriser 400 KC-135… et voilà! CFM56! Le plus gros succès turbine aéro et une vraie pompapognon.

          Merci Pompidou! et maintenant on éteint la lumière alimentée à fission nucléaire.

          • tschok dit :

            Sorensen avait mis en ligne un intéressant document à ce sujet.

        • Vinz dit :

          Un militaire. Maybach Hyperbar, le lapsus est facile, surtout quand on va passer à la télé. A ma connaissance ça fait longtemps que Maybach n’est plus qu’un préparateur haut de gamme de Mercedes, et ne fabrique plus de moteur – encore moins de char.
          SACM était motoriste, fabriquant notamment des moteurs de trains :
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Moteur_MGO
          https://www.flickr.com/photos/29533980@N05/sets/72157642098709525/

          • tschok dit :

            La thèse du lapsus. Pourquoi pas?

            En fait, la SACM a absorbé les moteurs Poyaud. Or, ces deux entreprises ont peut-être repris des moteurs allemands, au lendemain de la 2eGM, au titre des réparations (des licences forcées).

            Donc il est possible qu’elles aient eu toutes deux des blocs cylindres d’origine allemande dans leur catalogue.

            L’historicité du truc vient peut-être de là, vu que Maybach était aussi un motoriste dans le domaine ferroviaire.

            Donc, la base moteur du V8X a peut-être des racines allemandes, finalement.

    • fabrice dit :

      ELBO…https://www.israeldefense.co.il/en/node/46833
      Les VBCI et tanks sud coréens…https://www.armyrecognition.com/defense_news_february_2022_global_security_army_industry/south_korean_as-21_redback_ifv_integrates_elbit_and_rafael_components.html
      Finalement Stoltenberg vous devenez néo conservateur….Attention vous allez fâcher certains spécialistes de la poésie arabe du Quai d’Orsay…D’ailleurs les pauvres sont en grève en ce moment…Leur cher concours d’Orient surnommé « nos copains libanais » a été supprimé…

      • Stoltenberg dit :

        Pour le coup il faut admettre que le duo Namer et Merkava font partie des meilleurs véhicules au monde dans leurs catégories. Ils ne sont cependant pas du tout adaptés pour être efficaces en Europe ou en Asie. Mais au MO ça marche très bien.

  9. VinceToto dit :

    Ya, ya. Nous vous enverrons des chars Léopards quand la Russie vous envahira. Comptez sur nous. Puis vous recevrez les M1A2 à Berlin. Kein problem

  10. iBug dit :

    Le K2PL est davantage un projet de développement qui devrait pourrait durer 3 ans avant le lancement de la production. Je pense que la Pologne devrait produire ces chars localement et potentiellement avoir la possibilité de les exporter. Ce char devrait être plus lourd et comporter notamment une paire de roues en plus.

    • Guillaume dit :

      Pour le coup, on devrait peut etre faire un char avec les polonais ou les indiens.
      C est deux pays serieux en matiere militaire.

      Faire des projets avec les allemands c est bien, mais je ne comprend pas qu on ne prospecte pas plus tout azimut.

      Vu les pertes russes je suppose que la russie ne sera pas capable de fournir l inde en t80 avant de nombreuses annees, il faut en profiter.

      • iBug dit :

        La Pologne serait un partenaire serait plus fiable que l’Allemagne, c’est certain. En revanche ça risquerait de tiquer sur les besoins en matière de char pour les mêmes raisons qu’avec l’Allemagne. La France veut un char plus légers pour privilégier la mobilité… La conception allemande et polonaise est d’avantage celle d’un char lourdement blindé.

      • Aramis dit :

        « Pour le coup, on devrait peut etre faire un char avec les polonais ou les indiens.
        C est deux pays serieux en matiere militaire. » mais pas en matière industriel et bonjour l’espionnage côté Indien.

    • Prof de physique dit :

      Un merkeva au gout de pierogi ?

  11. Oli dit :

    Bonjour non il faut produire notre propre matériel de guerre on a les compétences, le savoir faire et les usines

  12. Félix GARCIA dit :

    HS : JT de la DGA : ravitaillement du Rafale par l’A400M et sécurité et protection de l’information
    Au programme de ce JT : des essais de ravitaillement en vol du Rafale par l’A400M à DGA Essais en vol et un sujet sur le service de sécurité de défense et des systèmes d’information de la DGA
    https://www.youtube.com/watch?v=RPJDDnKBVMQ

  13. Mica X dit :

    HS

    Un article intéressant sur Libé concernant les affabulations d’Adrien Bocquet, ce soit disant témoin des exactions ukrainiennes.
    Ses mensonges, ses incohérences et ses manipulations primaires y sont décrites et démontées.
    Simple mytho en peine de reconnaissance, manipulateur aux ordres ? Le plus gênant est la complaisance des chaines d’info continues qui ressemblent de plus en plus à des poubelles.

    Les références : Les affabulations d’Adrien Bocquet, ex-militaire français revenu d’Ukraine
    Alexandre Horn (hier, Libération)

    • MasCal dit :

      Le systeme se défend que voulez-vous.
      Ses vidéos existent ou pas selin vous ?
      Des joyrnalistes de chaines mainstreams les ont vues non ?
      Il dit simplement que le monde est gris et ni tout bllanc, ni tout noir.
      Entre manichéisme et angélisme, on repassera ok ?
      MasCal

    • Starbuck dit :

      Les affabulations?
      Vous parlez des images TV où l’on peut voir des Ukrainiens tirer une balle dans le genoux des soldats russe qui descendent des véhicules ?
      Manipulations? Venant de Libé pas étonnant ils n’en sont plus à quelques mensonges pré.

      • Alpha (α) dit :

        « images TV où l’on peut voir des Ukrainiens tirer une balle dans le genoux des soldats russe qui descendent des véhicules »
        C’est vrai, c’est pas bien, c’est très méchant…
        Ils resteront boiteux, mais pourront retourner chez maman.
        Et c’est moins méchant que de voir des soldats russes exécuter froidement d’une balle dans la tête des civils ukrainiens aux mains attachées, ou sur un cycliste de 62 ans. Non ? 🙂

        • PK dit :

          Les vidéos montrent aussi que les gentils d’Azov abattre systématiquement les officiers : la balle dans le genou, c’est juste pour savoir qui était officier…

          Image et video authentifiées par le journal d’extrême-droite très connu Le Monde.

        • Guillotin dit :

          @Alpha (α) les soldats russes dont vous parlez des genoux, ont été abattus peu après .. essayez donc , au moins, de regarder un programme en entier, pour commencer, pour éviter de propager des fausses informations ..
          Ou bien alors votre oubli est volontaire, et le résultat est le même : fake news ! .
          quand on joue au donneur de leçons envers les autres (moi en l’occurence) , faut commencer par avoir le nez propre.
          Je pense et j’espère que vous avez compris, à ce sujet, que je vous ai dans le nez ( à juste titre, et ça vous pendait au nez depuis un moment , d’ailleurs, ) et donc , je vous annonce que vous allez avoir besoin de pas mal de kleenex dans les temps qui viennent

          • Alpha (α) dit :

            @Guillotin
            Oulalala ! Guigui me menace ! Brrrr ! A peur !!! Une vraie terreur des bacs à sable notre vieux schnock ! 🙂
            Et tu as une combine pour les kleenex en grosse quantité ? 😉
            Mais revenons y plus tard.
            Pour les soldats russes : Mais c’est la guerre mon brave Guigui ! Tu voulais peut être que les Ukrainiens leurs lancent des roses ?
            Et comme je l’ai déjà dit sur d’autres coms, les crimes de guerre entre soldats ennemis ça a toujours existé et ça existera toujours d’autant que dans la plupart des cas, les combattant dénient toute humanité à ceux qui leur font face.
            Et puisque nous parlons « Humanité » (mais non, pas le journal vieux sénile !):
            Abordons le cas des civils tués mon vieux Guillotin, ceux que tu essayes bien maladroitement d’oublier dans ta prose (pardon, ton vomi…)… Les p’tits z’enfants, les vieux à vélo, les concessionnaires de voitures, les femmes violées, toussa toussa ?
            Eux ils font la guerre aussi ? Ils étaient armés ? Dangereux peut-être ? C’est légitime de les buter par derrière ? Ou mains attachées ? De mitrailler à la 12,7 leur voiture qui manifestement n’était pas de couleur kaki ?
            Mais ma vieille branche, en cautionnant cela, tu excelles dans l’odieux ! L’abject ! L’infame et l’immonde !
            Mais rien ne m’étonne venant de toi, quand vil et bassesse te caractérisent tant, et tu as bien compris (mais j’ai comme un doute tellement tu es obtus…) que je ne peux pas te piffrer, même si je ne t’en veut pas forcément… Comment en vouloir à un malade ?
            Alors comme tu m’amuses, je t’annonce que moi je vais me comporter avec toi comme une tique sur le bourrin que tu es ! 🙂

          • Bomber X dit :

            @Alpha (α)
            Excellent la tique sur le bourrin, ce dernier correspondant bien à votre interlocuteur. Continuez !

    • Dolgan dit :

      Rien d étonnant. Ça tenait pas debout. Le gars disait avoir passé 15 jours en ukraine durant lesquels il serait à de multiples reprises tombé par hasard sur des nazis commettant des crimes de guerre et qui le laissait les filmer.

    • Tulio dit :

      En attendant, on a pu voir des images TV où l’on peut voir des Ukrainiens tirer une balle dans les genoux des soldats russes et elles ont été authentifiées. Bon, ça ne m’étonne plus de Libé…

  14. Reality Checks dit :

    Vu de l’extérieur de l’UE, on a compris que l’Europe préfère miser sur une poursuite de la guerre plutôt que la diplomatie pour résoudre ce conflit.

    En même temps, on a un peu l’impression que l’Europe dégarnit sa défense en fournissant des matériels à l’Ukraine, qui sont détruits ou capturés un peu plus tard…

    On le voit avec les blindés en provenance de Slovaquie ou de République Tchèque, les drones Turcs, les missiles anti chars divers récupérés par dizaines par les Russes, les pièces d’artilleries diverses etc…

    Alors bien sûr, les dirigeants européens annoncent qu’ils comptent bien remplacer données en offrande à la Russ… pardon à l’Ukraine.

    Mais les remplacer, quand tout le monde augmente ses budgets simultanément et cherche à s’équiper en même temps, c’est un défi logistique bien réel….

    On le voit avec ces chars, les Polonais donnent leur T72 à l’Ukraine, que les Russes vaporisent aussitôt, mais les Allemands disent: « on ne peut pas vous livrer les derniers Leopard, même la Bundeswehr n’en a pas » car charité bien ordonnée commence par soi-même.

    ==

    Pendant ce temps, au Kremlin et à la Maison Blanche cela doit pas mal faire sourire, mais pas pour les mêmes raisons:

    Du côté de Vladimir Vladimirovich Putin, ils se disent, merci les Européens, de nous envoyer vos matériels en Ukraine pour qu’on vous en débarasse, et de vous dégarnir par la même occasion.

    Chez Joseph Robinette Biden, ils se frottent les mains: les donations du lobby de l’armement au parti Démocrate et sa galaxie électorale vont pleuvoir.
    A la vieille d’un calendrier des mid terms qui s’annonce turbulent, c’est une manne financière bienvenue.

    ==

    Décidément, nous vivons dans une drôle de planète, et il n’est pas certain que l’espèce humaine soit la plus intelligente.

    Les dauphins sont plus futés.
    🙂

    • Reality Checks dit :

      Erratum: ….qu’ils comptent bien remplacer ces armes … données …

      • Aramis dit :

        « on a compris que l’Europe préfère miser sur une poursuite de la guerre plutôt que la diplomatie pour résoudre ce conflit » L’Europe obéit aux USA, c’est tout.

    • breguet dit :

      Reality Checks: c’est un peu tard mais merci pour la réponse du fil sur l’Algérie..

      • Reality Checks dit :

        Pas de soucis, j’espère simplement que cela a été un peu utile.

    • Alpha (α) dit :

      @Reality Checks
      Vision en partie erronée.
      En Europe de l’Est, effectivement, on mise sur une poursuite de la guerre. On ne peut pas leur en vouloir, le passé et l’histoire font qu’ils craignent réellement les Russes…
      En Europe de l’Ouest, en particulier France/Allemagne/Italie, même si on fournit l’Ukraine en armes et si on sanctionne durement la Russie, on continue le dialogue avec Poutine et on laisse ouverte la voie diplomatique.
      Mais ce dernier n’est absolument pas accessible aux négociations, dans la mesure où il n’a encore atteint aucun de ses objectifs initiaux. Il continuera donc la guerre, jusqu’à ce que certains soient réalisés, afin d’arriver à la table des négociations avec quelque chose à proposer.
      Il gagnera même certainement, mais à quel prix ? Victoire à la Pyrrhus…
      Pour ce qui est de faire sourire la Maison Blanche et le Kremlin…
      Si effectivement Washington peut se frotter les mains et sourire en voyant de nouveaux débouchés pour son puissant lobby de l’armement( (encore que pour certains pays de l’Est il ne faut pas beaucoup les pousser pour acheter américain…), pour Moscou ça rigole plutôt jaune !…
      Cet armement massif des Ukrainiens contraint Poutine à retarder ses objectifs, et lamine ses troupes et ses matériels !!!
      Ratée « l’opération militaire spéciale » annoncée comme un nouveau Blitzkrieg, les Russes s’enlisent et connaissent de nombreuses déconvenues, voire même humiliations (Hostomel, Moskwa, Ile aux Serpents, Marioupol,…) !
      Quant à ce qui est de nous dégarnir : c’est pas faux. Mais bon, voyez-vous les chars russes être en mesure d’arriver à Paris demain ??? Il n’en restera pas beaucoup…
      A moins que… Votre Armée populaire nationale voudrait peut être s’y essayer ???
      Je vous le déconseille, vous rappelant que vos matériels sont principalement… russes !… Qualité douteuse… 😉
      Mais si tel était pourtant le cas, ça confirmerait votre conclusion. 🙂

      • Reality Checks dit :

        @Alpha

        Quand on parle de dégarnir, ce n’est pas à une dizaine de canons français, des milans périmés ou une palette de laptops que l’on pense en priorité…
        Ce qui est plus significatif c’est surtout les blindés polonais, tchèques, slovaques, etc, leurs avions qui sont offerts en offrande à la Russie, à LMW, à Lockheed ou à Zelensky selon le point de vue… PLus encore, c’est le cadre de reflexion qui conduit à ces décisions qui interroge…

        Je passe sur vos appréciations humoritstiques sur le matériel Russe. Pour l’instant, vous en convenez vous même selon vos propres mots, il fait le job.

        Oublions vos disgressions taquines sur l’Algérie, le fait que la dotation de notre marine n’est pas russe, que ce ce sont pas nos blindés qui sont en Europe ou quittent l’Europe, une idée farfelue, mais plutôt les vôtres qui quittent le Mali 😉
        Ne nous égarons pas dans des diversions en apparence amusantes mais stériles, et hors sujet….

        Sur le fonds, il y a deux point *sérieux* sur lequel nous sommes en vrai désaccord:

        1) Nos n’avons pas la même vision de la positon affichée par l’Europe de l’Ouest.
        Vous percevez l’attitude de pays comme la France, la GB, etc, comme banale, bénigne, non bélligérante.
        Mon avis personnel, fondamentalement, c’est que seule la perception de la cible de vos actions va déterminer sa réaction.
        Il faut donc écouter ce qu’ils disent…..

        2) Vous semblez convaincu que VVP a commis une erreur de jugement stupide au début de ce conflit. C’est ce que vous écrivez.
        Je suis convaincu que le Président Russe est un leader politique redoutable, et qu’il est tout a fait capable d’avoir *choisi* de prendre le risque de lancer les opérations sur plusieurs fronts au début du conflit, en connaissant parfaitement les risques encourus et en ayant prévu les conséquences éventuelles, y compris contre l’avis de certains membres de son entourage, qu’il pourrait même sacrifier comme de simples fusibles, alors qu’ils l’avaient prévenu, pour des raisons de politique intérieure.

        Ce ne serait pas la première fois que ce type de scénario se produit en Russie…

        L’essentiel étant qu’une prise de risque doit toujours être mise en rapport les enjeux, les résultat attendus et les bénéfices obtenus… et pas juste sur le court terme…

        ===

        Le regard que l’on porte sur un conflit n’est pas le même selon que l’on se réfère à:
        – ce que dit la propagande (ex les manipulations à propos de l’île aux serpents).
        – le résultat du conflit sur terrain à moyen ou long terme, qui devrait se clarifier dans les mois qui viennent.
        – ce qui relève du ‘decision making’ plus politique. C’est là que résident les motivations, les enjeux, les calculs de risques, la stratégie.

        Ce dernier point sera révélé par les Historiens dans cinq, dix, quinze, vingt ou trente ans.

        Nous verrons, alors, laquelle de nos appréciations sur la démarche de VVP est la plus juste. Si Dieu nous prête la vie 🙂

        • Axer dit :

          En analysant un peut se que dit Reality Checks, on peut douter qu’il soit réellement algérien. Le niveau très spécialisé en armement est trop grand pour ce pays du tiers-monde. Qui généralement à des élites qui répètent seulement ce que leurs apprennent leurs instructeurs russes. Je tablerais plutôt sur un citoyen algéro-maroco-tunisien consciencieux . Après tout c’est le même peuple et son solidaires. Quant au tribut de l’Europe à Poutine, a mon sens il faut plutôt voir ce qu’il y a seulement à voir. On transfert de vieux armement qu’on a plus utilité ou en fin de vie, des munitions dont la « date de consommation » vient à terme…et on remplace par de nouvelles munitions et des commandes de nouveaux matériels. Pour l’instant il est vrai que c’est surtout Washington qui en profite. Mais a terme, le changement sera fondamental et exceptionnel. Plus de dépendance au Gaz et au pétrole russe, énergies renouvelables, ré-industrialisation dans le civil, arrivée de nouveaux équipements militaires, d’autant que pour le moment il n’y a pas menace direct sur nos pays. La Russie, Poutine est embourbé en Ukraine. Il y laissera un bras, une jambe et son âme. Pendant ce temps là la Russie se fait « bouffer » de l’intérieur, aussi bien par l’inflation et la crise économique, que par les chinois et les coréens du nord en Sibérie orientale. La Russie laissera des plumes technologiques, les européens ne sont plus assez fou pour donner leur technologie à des pays qui leur veulent la mort. Pour ce qui est de nos amis algériens, on parle pas de ce pauvre peuple, soumis à une dictature qui le laisse sans répits, mais Tebblon nous a fait un « Judas-Kiss ». Il a promis à Macron de l’aider au Mali, de faire intervenir son armée en appui de Barkhane, et finalement il l’a abandonné à Wagner, qui cherche a nous dégager du Sahel et d’Afrique. ça tombait à point nommé pour Poutine et la lancement de son avancé militaire et économique, en Europe de l’Est, en Afrique, en Asie (avec ses amis chinois). L’Europe est enfermée dans un carrousel qui tourne sans fin et reste incomprise par le reste du monde, même si l’on ouvrait la route pour les navires céréaliers vers Odessa, pour récupérer le grain pour nourrir l’Afrique du Nord, l’Orient et le monde entier, ils nous en voudront encore, ils diront vive Poutine et ne verront toujours que la main « coloniale » (comme si la Russie n’a jamais colonisé personne ?). L’Europe ne doit pas trahir ses valeurs et son humanisme, éprouvé par des centaines d’années d’histoire. L’Europe doit rester unie, compter sur elle-même, faire dégager les dictateurs à la Orban-Poutine, et se rattacher la Russie après sa défaite en Ukraine. Une Europe plus grande, plus forte. Ceux qui nous aiment pas, qu’ils restent bouder ailleurs, un jour toutes les industries d’armes russes deviendront…européennes.

          • Reality Checks dit :

            « citoyen algéro-maroco-tunisien consciencieux »

            Elle est bien bonne celle là.
            J’ai eu le droit à tout sur ce site, des astrologues ont prétendu que j’étais français, chinois, américain, russe, malien et j’en passe et des meilleures, mais la triple nationalité d’un coup, alors là vraiment, c’est nouveau, et je ne m’y attendais pas. Et triplement consciencieux en plus, c’est pompon.

            J’ai un scoop pour vous: en vérité je suis Inuit.
            Nous sommes un peuple autochtone vivant dans les étendues enneigées du Nord Canadien, et on a horreur qu’on nous appelle des Eskimos.
            Les Eskimos, c’est des friandises, pas nous.
            J’appartiens au FLN-I un parti Inuit révolutionnaire qui réclame l’indépendance du peuple Inuit des méchants colonisateurs du Québec et du Labrador 😉

            =
            Sinon je ne comprends vraiment pas pourquoi certains ainsi, disent de l’Algérie qu’elle pouvait participer à une opex française au Mali.
            Elle a toujours dit qu’elle ne s’ingère pas dans les affaires intérieures des autres pays, comme elle n’accepte pas qu’on s’ingère dans les siennes.
            L’Algérie a toujours affirmé publiquement que la crise du Mali est d’essence politique, et que la solution ne viendra pas d’une intervention militaie étrangère.
            L’Algérie a même organisé des accord de paix, avec le soutien de l’ONU, pour aider le Mali, à leur demande, à trouver une solution politique.
            On ne peut pas être à la fois médiateur dans un conflit, et y participer, cela défie la logique!

            Donc soit vous fantasmez, soit des gens chez vous, peut être des journalistes peu scrupuleux, vous ont raconté des balivernes.
            Auquel cas, mon conseil, c’est de pas croire au Père Nöel.
            Les Inuits en savent quelquechose…. Le pôle Nord c’est chez nous, Tabernacle!

          • v_atekor dit :

            @Axer. Nop. Il est vraiment algérien, et je mettrais 20ct sur algérois en particulier. Mes interrogations sont plus autour de son parcours qui n’est sans doute pas un CV commun en Algérie et quelque part c’est le soucis.
            .
            @RC: Inuit… ah ben voilà tout s’explique. Je te voyais bien appuyer les sahraoui en barque et à la rame. Nul doute qu’ils manquent de vêtement peaux d’ours dans la région 😉
            .
            « Sinon je ne comprends vraiment pas pourquoi certains ainsi, disent de l’Algérie qu’elle pouvait participer à une opex française au Mali.».
            Parce qu’il est de l’intérêt des pays de stabiliser leurs frontières ? Parce que le Sahara est grand ? Parce qu’elle avait assez de billes pour faire appliquer des accords politiques locaux ?

        • Alpha (α) dit :

          @Reality Checks
          Pour votre:
          1) – Comme quoi « je percevrais l’attitude de pays comme la France, la GB, etc, comme banale, bénigne, non bélligérante. »
          Tiens donc ! Et où avez-vous vu ça dans mon com ???
          Je dis au contraire et en substance que la France, l’Allemagne et l’Italie tiennent la carotte et le bâton face à Poutine, quand tous les autres Occidentaux ne tiennent que le bâton !
          Et ce rôle est loin d’être banal ou bénin, la preuve en est que les pays de l’Est nous le reprochent.
          Relisez moi, ou consultez un ophtalmo …
          2) – Je suis effectivement convaincu que Poutine a commis une erreur de jugement, et les faits semblent me donner raison.
          Oui, c’est un leader politique redoutable il l’a déjà démontré, mais…pas infaillible !
          Il a tablé sur une victoire éclair sans apprécier les capacités ukrainiennes à se défendre, et pour empêcher une réaction des Occidentaux, en particulier les Européens qu’il voyait désunis . Là aussi, raté, les faits me donnent raison.
          Maintenant Poutine est acculé sur un temps long, son armée est laminée même si elle avance doucement dans l’Est, son économie va plonger, il a renforcé l’OTAN, etc.
          Alors sur le terrain, il ne fait aucun doute qu’il gagnera, je rappelle tout de même qu’il est sensé disposer de la deuxième plus grande armée et que ses ressources en hommes sont autrement plus importantes que celles de l’Ukraine.
          Mais ce sera une victoire à la Pyrrhus, forcément…
          P.S. 1)- Pour votre marine : 3 frégates classe Koni, 3 corvettes classe Nanuschka, 3 corvettes classe Steregouchtchi (en commande), divers patrouilleurs et navires de soutien, et bien sur 6 sous-marins classe Kilo…
          C’est bien russe tout ça ? Ou tout du moins soviétique pour certains ?
          Vous connaissez mal vos forces armées… 😉
          P.S. 2)- Nos blindés quittent le Mali en bon ordre et selon NOTRE calendrier. Mais on continue à intervenir au Mali ! 🙂
          P.S 3) – « Ne nous égarons pas dans des diversions en apparence amusantes mais stériles »
          Ben, comme vous le voyez, je m’égare encore ! Car moi, je suis ici sur ce site en mode détente, pas pour « me la raconter » (je ne dis pas que c’est ce que vous faites…) . Alors ça plait ou ça plait pas, mais c’est comme ça ! 🙂

  15. Juste dit :

    La guerre en Ukraine a montré qu’un milicien, peu armé et pas entraîné, avec un panzerfaust3 à 100 000 euros max peut dégommer des MBT et autres engins blindés à la pelle. Sachant qu’un Leclerc coûte 10 millions d’euros sans compter l’équipage (3 cavaliers professionnels entraînés pendant des semaines), la logistique, la conclusion est claire : les chars ne sont pas indispensables et ils sont un luxe, inutiles en défense mais indispensables en attaque. Avoir de l’artillerie est suffisant si on veut de l’appui-feu.
    Les K2 coréens sont bons mais les léopards ont été créés pour repousser les colonnes blindés soviétiques de T-72 et ses petits frères de T-80 et 90 dans la plaine germano-polak. Le régime allemand freine les envois de matériels lourds en Ukraine pour ne pas se mettre à dos les russes, comme les français car avec 12 caesars, 7 Pzh 2000 et 50 guépards à eux 2, cela fait léger, très léger par manque de volonté politique et esprit munichois.
    A vérifier si les léopards sont encore fabriqués?

    • Lagrange dit :

      « La guerre en Ukraine a montré qu’un milicien, peu armé et pas entraîné, avec un panzerfaust3 à 100 000 euros max peut dégommer des MBT et autres engins blindés à la pelle. » On le savait depuis qu’on a inventé les armes individuelles anti char.

      « Sachant qu’un Leclerc coûte 10 millions d’euros sans compter l’équipage (3 cavaliers professionnels entraînés pendant des semaines), la logistique, la conclusion est claire : les chars ne sont pas indispensables » Défensivement oui. Mais demandez vous pourquoi les UKRAINIENS réclament des… CHARS!

      « Le régime allemand freine les envois de matériels lourds en Ukraine pour ne pas se mettre à dos les russes, comme les français car avec 12 caesars, 7 Pzh 2000 et 50 guépards à eux 2, cela fait léger, très léger par manque de volonté politique et esprit munichois. » En partie mais c’est aussi faute de stock de matériel et de capacités de production.

      Le Léopard 2 est toujours en production.

      • Tulio dit :

        Sauf erreur, je crois que le Léopard 2 est toujours en production, mais sous licence, en Grèce…

    • sentinelle dit :

      oui je suis munichois car je ne veux pas voir de jeunes européens mourir pour un combat qui n’est pas le nôtre et pousses par des bellicistes qui n’ont pas compris qu’on est en 2022. Il faut arrêter ça et calmer les enragés des deux cotés . Je ne comprenais pas comment on y est allé en 14 et yen 39 sans la tv maintenant je comprends .

      • Lagrange dit :

        « l faut arrêter ça et calmer les enragés des deux cotés . » Vos propositions SVP?

      • Igor et Grichka dit :

        Vous ne connaissez pas l’histoire ? Retournez au collège. C’est à cause de Munich que nous avons eu la 2nde Gm. Parce que personne n’a eu les c… de faire les choses quand il était encore temps

        • Vinz dit :

          Complètement con. Munich ne préjuge pas de Sedan. Ah, et y a pas d’armée britannique en 1938. Donc la France y va toute seule : 40 millions vs 70 millions, en plein dans les classes creuses.

          La fenêtre d’intervention, c’était 1936 au mieux.

  16. Youbdu29 dit :

    Les coréens ont surtout la fibre patriote en terme d’investissement défense , mais ils n’ont ni porte avion nucléaire ni sous marin nucléaire et autres bombes ce qui permet d’éviter des énormes dépenses . En plus ils ont un voisin assez agressif ce qui leur permet d’avoir toujours de l’argent a dispo . Smart

  17. Félix GARCIA dit :

    Est-ce qu’on pourra garder un parc de VAB et d’AMX-10 RC durant les 10/15 prochaines années ?

  18. Vinz dit :

    Sinon essais de tir du 140mm Ascalon de Nexter au Portugal :

    https://twitter.com/Defence360/status/1527717317961990144

    Preuve que Nexter a déjà dépassé le simple concept si l’info est avérée.

  19. calvus dit :

    Pologne veut acheter 500 M142 Himars avec la production sur place (twitter ministre de la défense)

    • iBug dit :

      On parle de 500 lanceurs (80 batteries). Les missiles devraient être produits aux US. Le chiffre est assez vertigineux, sachant que pour le moment env 480 lanceurs sont sortis des chaîne de production pour l’ensemble de clients (us + export).
      L’autre nouvelle sortie mardi est la volonté d’acheter 6 batteries Patriote/IBCS supplémentaires, 2 ont été commandées en 2018