L’US Army choisit le groupe français Thales pour le renouvellement de ses radios tactiques

En janvier 2021, le groupe français d’électronique de défense Thales avait annoncé que l’US Army venait de lui notifier une troisième commande de 1200 systèmes radio IMBITR [Multiband Inter/Intra Team Radio] AN/PRC-148D, dans le cadre de son programme Army Leader Radio, portant ainsi à 6000 le nombre total d’unités devant être utilisées dans son réseau tactique intégré.

« Le système IMBITR est la première radio portative bicanal offrant aux combattants des moyens de transmissions tactiques critiques en bande étroite, ainsi qu’un second canal à large bande qui génère une forme d’onde WREN-TSM extrêmement performante et fiable. L’ensemble de ces capacités permet la mise en réseau de communications voix, données et vidéo simultanées et sécurisées, améliorant l’appréciation de la situation et la prise de décision en temps réel », avait alors expliqué l’industriel, en se félicitant du « franc succès » de son produit, notamment auprès des brigades Stryker de l’US Army.

Puis, en octobre de la même année, l’US Army commanda à Thales des radios bi-voies AN/PRC-148D Leader Radio et monovoie AN/PRC-170 Javelin Radio.

Six mois plus tard, l’industriel a de nouveau décroché une commande outre-Atlantique. En effet, ce 16 mai, via un communiqué, Thales a fait savoir qu’il est l’un des deux industriels [avec L3Harris Technologies, ndlr] à avoir été choisi pour fournir une « solution de radio logicielle sécurisée destinée à moderniser le parc actuel de l’US Army », dans le cadre d’un contrat de type IDIQ [livraisons et quantités indéterminées] plafonné à 6 milliards de dollars et prévoyant une « période de base de cinq ans, suivie d’une seconde période de cinq ans, facultative ».

Ce contrat « constitue un volet essentiel des efforts de modernisation du réseau tactique intégré de l’armée américaine », laquelle entend remplacer son système SINCGARS [Single Channel Ground and Airborne Radio System], et « prolonge le partenariat fructueux » avec cette dernière « en matière de systèmes de communication prêts au combat », fait valoir Thales.

L’électronicien français aura donc à fournir à l’US Army une évolution de la radio tactique AN/PRC-148 IMBITR.

« Cette radio tactique logicielle flexible et sécurisée permettra à l’armée américaine de remplacer peu à peu son parc de radios R/T1523. Elle restera compatible avec la forme d’ondes existante SINCGARS, mais de nouvelles formes d’ondes pourront s’ajouter, ainsi que des capacités renforcées pour faire face aux besoins en évolution », explique Thales.

« La radio de Thales s’aligne parfaitement avec la volonté de l’US Army d’intégrer les produits matures et éprouvés au sein de son architecture de connectivité au service des unités tactiques. Conçue pour une intégration aisée dans les systèmes du combattant, [elle] s’adapte parfaitement au réseau tactique intégré de l’armée américaine », a commenté Mike Sheehan, le Pdg de Thales Defense and Security Inc, la filiale américaine du groupe français.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

100 contributions

  1. Paré dit :

    On a encore des ingénieurs de pointe en France, et ça fait plaisir de le savoir…Pourvu que ça dure…

    • Royal Marine dit :

      Ca dure depuis 1983 et la vente du réseau Rita aux US par Thomson-CSF…
      Seuls les Français pensent que notre pays, est en retard… Pourquoi les Américains rachètent-ils depuis 40 ans, et au besoin par la contrainte, nos fleurons technologiques? Alcatel, Technip, Alstom, Cilas, etc., …
      Attention à Dassault, Thalès, etc.!

  2. Oncle SAM dit :

    Si cela avait été l’inverse tout le monde sur ce blog aurait crié au scandale.
    Quand des technologies sont meilleurs que les notres et qu elle proviennent de nos alliés nous les achetons et intégrons sans problème

    • Lecoq dit :

      Il s’agit d’un problème d’echelle : avec un budget de plus de 800 milliards, prendre quelques miettes ca fait plaisir. Quand il s’agit de detruire notre industrie aeronautique par exemple, ca craint.

      Et puis si vous prenez les meilleures techno a vos alliés, pourquoi vous ne prenez pas de rafales ? Vous etes illogiques.

      • Sportif dit :

        @Lecoq, les rafales sont de 4.5eme génération, incomparable avec le sublime f35 de min 5eme génération (quand il arrive a voler…)

      • Axer dit :

        Le budget militaire américain a été multiplié c’est pour faire face, dans le futur, à l’armée chinoise. Les systèmes radars et de communication français ont toujours été appréciés dans le monde entier, mais encore une fois, il faut vraiment des équipes de techno-commerciaux qui ont la dent longue. Je vais peut-être dire une bêtise, en tout cas selon le point de vue de certains, mais livrer 6 chars Leclerc à l’Ukraine, ça peut jouer pour le futur. Essayer en grandeur nature certains armement, c’est bien pour les placer dans un futur « proche ». Du moins si Macron prenne un peu de graine type Boris Johnson. Poutine lui il s’en fiche de nous, il s’est résolument tourné vers la Chine et l’Afrique pour ses affaires économiques, il voudra sans doute mettre un pieds en Amérique du Sud et de plus en plus en Asie. C’est un peu « perdant » de le ménager et de prendre des pincettes. Si la Russie, dans le futur, aura besoin de la France, ils hésiteront pas à renouer contact.

    • Math dit :

      Lol. Et on en a une « multitude d’exemples »… Ah, non? On me glisse dans l’oreillette que ce n’est pas du tout le cas… Disons que c’est tellement rare que ça paraît incongru. Un petit coup de pompe sur le traitement du signal côté US, rien de plus.
      J’ai une histoire de sous-marins et une histoire de ravitailleur, une histoire de chasseur, une histoire de navires, une histoire de canons qui me reviennent en mémoire…

    • Wagdoox dit :

      Mais oui brutus

  3. Olivier_M dit :

    Où seront fabriquées ces radios ?
    Où sont-elles conçues (bureau d’études) ?
    Merci de nous éclairer 🙂

    • Pravda dit :

      Les américains ont pour principe de faire fabriquer même sous licence/filiale, tout leur matériel militaire aux USA.

      • albatros dit :

        En cela comme dans d’autres choses…ils sont moins cons que nous

        • Aymard de Ledonner dit :

          Ils payent pour cela et ils commandent des volumes qui rendent la chose économiquement non ridicule. Typiquement construire des infrastructures pour produire 3 hawkeye tous les 25 ans ou 3 catapultes tous les quarante ans c’est moyen en terme de gestion des fonds publics…..

    • VonBulot dit :

      certainement conçues a Genevilliers en France chez Thales

    • Carin dit :

      Aux states.. C’est précisé dans l’article. Mais quoi qu’il en soit, tout ce que les ricains achètent en Europe, est fabriqué aux USA, et ça ne rapporte pas un rond au trésor public français… reste que le fait que ce soit Thalès!

      • Amiral_sub dit :

        @Carin petit rappel d’économie : Thales étant un groupe dont le siège social est en France, il s’agit d’un transfert de richesse des Us vers la France. Comme l’usine Renault en Russie rapportait à Renault France. Comme Toyota Valenciennes rapporte à toyota Japon

      • Castel dit :

        Parce que vous croyez que Thalès va leur fournir gratis ?
        Ils vont faire un bénef important, et devront donc payer des impôts au trésor public !!

    • xTG dit :

      Conçues et fabriquées aux USA par des américains. C’est la filiale US de Thales.

    • ObservateurLointain dit :

      Elles sont conçues par Thales Communication à Clarksburg, dans le Maryland (tout près de Washington, DC)

    • Pompes y doudou dit :

      Le BE s’est Thales Netherlands ex-Signaal donc rien de français
      Frbrication au US pour les US pas possible pour Thales France de récupérer quoi que ce soit
      En fait il n’y a rien de français dans leur choix

    • Mic dit :

      En France….pour l’étude et probablement une partir de la fabrication assemblage ect…chez Thales US…
      Thales est quasiment le leader mondial dans le monde…

    • Marsouin dit :

      Ces radios sont conçues en France et cela devrait également être le cas pour son évolution du modèle tactique AN/PRC-148 IMBITR qui sera fourni à l’US Army. En revanche elles seront assemblées aux USA. Peu d’info en ce qui concerne la production des éléments, si ce n’est qu’au moins certains d’entre eux y seront également produits.

  4. F90mbr dit :

    Bizarrement aucun commentaire des subventionnés du Kremlin

    • Stoltenberg dit :

      C’est la crise en Russie 😉

    • Guillotin dit :

      @ F90mbr : c’est le contrat du siècle ?

    • plus de pognon au Kremlin pour les financer

    • Cedric dit :

      Je l’ai remarqué aussi et même News republic etc

    • albatros dit :

      Ils attendent les directives et les éléments de langage car le Kremlin examine actuellement les écrits et messages radio de Goebbels en 1944 – pour voir ce qui peut être repris…
      « Défense élastique, nos plans sont appliqués rigoureusement nous allons gagner contre le bolchev…heu le nazisme,… »

  5. Kamelot dit :

    Par principe, elle seront fabriquées par la filiale de THALES aux USA. Globalement un très bon point pour THALES, ses radios logicielles et les futurs réseaux de la France, de l’OTAN et d’autres encore.

  6. Desty dit :

    Good news everyone ?

  7. Le Breton dit :

    Fier de voir que la France compte encore dans bien des domaines !

  8. Czar dit :

    « L’US Army choisit le groupe français Thales »

    choisit la filiale US du groupe français serait une formulation plus exacte. Sachant que ces firmes de défense ont des clauses de confidentialité qui ne permettent même pas de remonter les acquis techniques hors de la zone de production, il s’agit tout au plus d’une augmentation des dividendes de la multinationale française, ce qui n’est déjà pas mal.

    • Stoltenberg dit :

      Quand on fait le tour des acquisitions faites par des armées « qui comptent », on a l’impression qu’il n’y a que la France qui ne demande pas d’offsets ni d’autres compensations pour des contrats à plusieurs milliards. Visiblement en France ça coûte trop cher et surtout reste incompatible avec le modèle de l’armée « échantillonaire » promu par certaines personnes.

      • Twisted dit :

        Les Anglais aussi sont très mauvais là dessus… Alors qu’à l’opposé certains « petits » pays de l’Est parviennent à bien négocier leurs contrats et intégrer un maximum de local

        • Stoltenberg dit :

          Non mais c’est simplement pas vrai. Ils font partie du programme F-35 ce qui fait qu’une partie non négligeable de la production et de la R&D se fait chez eux (donc contrairement à la France et l’Allemagne ils ont déjà de l’expérience dans la construction des avions de 5gen ce qui fait qu’ils ont cet avantage pour le « Tempest »). Pour les Boxers commandés, ils ont également placé une grande partie de la production chez eux. Contrairement aux Lituaniens où l’absence des compensations lors de l’achat des Boxers a suscité une certaine polémique à l’époque même si la présence militaire allemande peut être considérée comme une forme de compensation.

      • Mic dit :

        Dans le cas présent il ne peut y avoir d’offset car les US achète un équipement de conception française…
        La partie offset c’est ce qui sera fabriqué par Thales US et l’intégration propre du logiciel US,
        Je crois que vous comprenez pas.
        C’est le même schéma industriel que pour les sous ensembles sonar Thales fabriqués en France et vendu aux US pour intégration dans leur fabrication !

        • Stoltenberg dit :

          Ce que je ne comprends pas c’est pourquoi la France n’exige pas régulièrement d’offsets pour des contrats dont la valeur s’élève à des centaines de millions d’euros, voire des milliards. Et surtout pourquoi l’absence des compensations ne suscite pas de polémique au sein de la population, en général très réactive lorsqu’il s’agit de commenter les acquisitions des autres.

    • Auguste dit :

      L’Etat Français et Dassault sont actionnaires à 50%.Le problème n’est pas là.

    • xTG dit :

      Oui il est certain qu’ils n’auraient pas acheté de PR4G, Starmille ou Nextwave à une filiale européenne.
      On va surement retrouver un modèle propre aux USA et interdit d’exportation pour le reste du monde.

      Mais dans tous les cas ils doivent se féliciter d’avoir coiffé au poteau Harris sur territoire américain.

      • Titi74 dit :

        Les brevets et les schémas n’appartiennent donc pas à la maison mère, mais a l’état qui accueil les usines? idem pour les ingénieurs?

        • xTG dit :

          @Titi74 > Je vous invite à vous renseigner sur la réglementation ITAR et vous comprendrez mieux.

    • Alex Delalibre dit :

      6000 radios portables, ça va pas faire des masses de dividendes non plus.

    • Aymard de Ledonner dit :

      Compte tenu du volume, il est évident que la production se fera là bas.
      Maintenant Thales vend ses radios partout dans le monde et ça m’étonnerai qu’ils développent deux fois la même radio donc même s’il y a surement des spécificités US et un coté « sur mesure », ils réutilisent des développements faits en France et ailleurs (notamment Pays-bas de mémoire).

    • tschok dit :

      @Czar,

      Votre acquis technique franchit la frontière avec l’ingénieur qui l’a conçu. Et avec les fichiers qui sont échangés par les ingénieurs d’une équipe via des liaisons cryptée ou des supports physiques type clés USB.

      Si vous parlez des brevets, vous devez de toute façon les concéder à l’entreprise qui met en oeuvre la technologie correspondante. Soit la filiale locale a développé ses propres brevets pour le produit américain, et cela ne nous dérange pas forcément que la propriété intellectuelle correspondante soit figée dans cette structure, parce que ça correspond à des normes techniques spécifiques au marché US, soit c’est Thales France qui a concédé une licence sur ses brevets, et dans ce cas il est aussi tout à fait normal que ce droit d’usage de la propriété intellectuelle soit dans le patrimoine de la filiale locale.

      Ce qu’on veut éviter, je pense, c’est qu’une technologie française soit captée et emprisonnée aux Etats-Unis parce qu’on commercialise un produit là-bas, au point qu’on ne puisse même plus l’utiliser en France ou ailleurs pour des produits similaires.

      Est-ce que ça peut se produire? Sans doute. Est-ce que les gens de Thales sont suffisamment finauds pour l’éviter? Oui, je pense. Est-ce qu’ils peuvent néanmoins choisir de l’accepter parce que c’est conforme aux intérêts de l’entreprise? Très certainement.

      Là, il s’agit d’objets qui permettent de communiquer de façon cryptée, donc évidemment le clients, qui est l’armée US, demande à son fournisseur, Thales, de ne pas faire n’importe quoi avec les technologies qu’il lui vend. Genre, ne pas vendre le même poste radio à l’armée chinoise…

      Donc, il y a des garanties qui sont prises et acceptées de part et d’autre. Ca ne me semble pas léonin.

      S’agit pas de vendre des distributeurs de canettes de soda, non plus.

    • Courmaceul dit :

      Un marché passe directement en dividendes ? pas mieux.

      C’est vous le renouveau frônçais ?

    • Mic dit :

      Faux les études sont faites en France la suite Logiciel est fait par Thales US, et suivant le cahier des charges du client cela toujours été comme cela quelque soit le pays clients….

    • Lado dit :

      Je ne connais pas du tout Thales ..mais
      ne pas confondre la production,la « supply chain « ect que tout client militaire veut maitrisersur place,avec la technologie et les algorithmes d’une part et le développement des produits d’autre part. Ces 2 derniers points sont les plus couteux et difficiles (y compris par la PI) à émuler
      Sur le fond , les « chinese walls » (pour sauvegarder la confidentialité..) sont des concepts de juriste.
      En pratique rien n’est hermétique. On peut savoir beaucoup de chose que l’on n’est pas autoriser à savoir et surtout à réutiliser.. cela marche dans les 2 sens..A titre d’exemple la cahier des charges détaillé de l’US Army est très révélateur et infiniment plus critique que le détail du « boulon13 »..
      Au delà des dividendes la filliale US doit certainement acheter une licence à titre onéreux à sa maison mère.. (ah les « prix de transferts » que les fiscs scrutent!) et cela est normal et justifié

    • Mic dit :

      Faux les études sont faites en France la suite Logiciel est faite par Thales US, et suivant le cahier des charges du client cela toujours été comme cela quelque soit le pays clients….

  9. Sainte Cécile connait la musique dit :

    Les aspects de compatibilité SINCGARS s’inscrivent semble t’il dans le prolongement historique du RITA (https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9seau_int%C3%A9gr%C3%A9_des_transmissions_automatiques). Bravo à cette success story.

    • HDO dit :

      Exact. bien vu au sujet de RITA 2G. Le « logiciel du mini-calculateur Mitra 15 version militaire durcie du Mitra 125 » , soit le cœur de gestion des communications du PRA Poste Radio Abonnés, a été écrit en assembleur fin des années 70…on pesait chaque instruction car la mémoire vive était de 64KB y compris l’OS temps réel fait maison.. une excellente école de rigueur. excellent souvenir professionnel.
      Les cartes électroniques du Mitra 15 closes dans un caisson étanche pensé et testé pour tomber d’un mètre de haut et repartir.

  10. guillaume dit :

    Ce matériel est il actuellement entre les mains des Ukrainiens, dans le cadre des premières livraisons d’équipement défensif?
    On avait cru comprendre que l armée ukrainienne avait un certain avantage sur les russes en ce qui concerne les communications.
    Cette guerre est une excellente occasion de tester notre matériel en conditions réelles.

    • Frédéric dit :

      Ces radios sont, dixit Thalès, déjà les plus répandus dans les armées de l’OTAN.

    • Carin dit :

      @guillaume
      Il va être difficile pour nos amis ukrainiens, d’avoir ce genre de matos, puisque l’armée américaine vient de le choisir, sur étagère… il n’est donc pas encore en service!!!

    • Dans Le Bayou dit :

      La commande est en cours sans livraison, puisque la production ne fait que débuter.

      L’armée ukrainienne est fournie en liaisons radios tactiques par Aselsan (société turque) :

      https://www.armscom.net/news/export_of_radios_from_aselsan_to_ukraine

      • phil135 dit :

        les radios aselsan tactique en vhf basse, elles changent de fréquence à quelle vitesse ? j’ai du mal à trouver l’info

    • phil135 dit :

      j’ai l’impression que même avec les vieux sincgars ils auraient encore un avantage sur les russes.

  11. Jerome dit :

    Ceci assoit encore une fois l’hégémonie de Thales en matière d’électronique. Quelle fierté que d’être sélectionné par les bros USA.
    Bravo à Thales, & all hail to US Army !

    • Félix GARCIA dit :

      « All Hail Britannia ! »
      https://www.youtube.com/watch?v=C-u59vXACT0
      ^^

    • Guillotin dit :

      @ jérome :  » choisi par la filiale US du groupe français « … répond un commentateur ..faudrait donc arrêter les cocorico déplacés, et surtout éviter de se ridiculiser en disant que les USA seraient non  » bros » .. : de l’allégeance et de la soumission à ce niveau-là, ça devient une pathologie

    • Math dit :

      Va falloir en vendre des radios pour maintenir la compétence! Si ces radios ont pu être développées, c’est grâce à la suppression des équipes de R&D d’Alcatel, rachetés par Nokia. Quand ce fond de soupe d’ingénieurs sera à la retraite, je ne crois pas que la suite de la radio contact permette de maintenir un niveau suffisant en ingénierie (nombre et qualité). Les opérateurs ont eux des approches utilisateurs trop éloignées de la conceptions. Les compétences sont en Inde et en Chine maintenant.
      La seule solution serait de concentrer toute la R&D radios et radars sur 2 ou 3 acteurs maximum pour l’UE et les USA

      • MERCATOR dit :

        @Math
        « Les compétences sont en Inde et en Chine maintenant. »

        Vous vous êtes un bon , vous ne devez pas trop consulter les sites spécialisés en recherche et développement concernant l’électronique ,

        • tschok dit :

          C’est une trop bonne nouvelle pour qu’il ne s’en plaigne pas, pour une raison ou une autre.

          Math a la jérémiade dans le sang.

  12. Dolgan dit :

    Hs ukraine.

    Grosses rumeurs de traversée en deux points des ukrainiens à l est de karkiv. Si ça se confirme, c’est une énorme menace sur tout le front nord. Avec plusieurs btg russes qui vont devoir remonter fissa pour rejeter les ukrainiens de l’autre côté de la rivière.

  13. albatros24 dit :

    Un rapport avec le système radio CONTACT utilisé par l’Armée française ?
    En tout cas compatibles puisque fabriqués tous deux par Thalès

  14. vrai_chasseur dit :

    Pour bien mesurer l’importance,
    Thales ça n’est pas que l’US Army mais toute l’OTAN.
    Le protocole de communication radio logicielle adopté comme standard OTAN pour la phonie tactique est celui de Thales.
    Ce protocole extrêmement performant est le MELPe. Thales l’a rendu capable de fonctionner de façon sûre à très bas débit, 600 bits/s (soit à peine 6% de la bande passante d’un réseau basique 2G des débuts du GSM). La NSA américaine utilise également le même protocole, dans sa version plus ancienne requérant 2400C bit/s.
    Le standard MELPe à 600 bits/s adopté par l’OTAN est expliqué dans cette publication,
    http://ieeexplore.ieee.org/document/1660114/figures#figures
    … dont les auteurs sont 4 ingés de Thales de l’établissement de Colombes, dans les Hauts de Seine.

    En comparaison, le système ERA russe de communication chiffrée pour la voix à besoin d’un débit de réseau 3G pour fonctionner … or les tours émettrices du réseau 3G ukrainien ont été endommagées par l’artillerie russe dans les zones occupées de l’est de l’Ukraine.
    Ce qui explique en partie les communications en clair de l’armée russe, que les ukrainiens ont interceptées et immédiatement exploitées pour localiser les officiers généraux russes présents sur le terrain. Plusieurs ont payé de leur vie cette absence de précaution.

  15. Guillotin dit :

    Je me permets un petit hors sujet puisque il semble que c’est toléré pour donner des informations factuelles sur ce qui se passe d’important en Ukraine, et que la presse française, étrangement ne relaie pas, ouy sous une forme tellement édulcorée qu’on comprend à peine de quoi il s’agit réellement….

    Et pourtant l’événement est d’importance ! C’est tout simplement la défaite de la milice nazie Azov dans son repère de Azosvtal… Les prisonniers sont évacués, par centaines, à bord de cars ou autres véhicules pour être dirigés vers un territoire contrôlé par les Russes. Azov, ce n’est plus que des priisonniers de guerre, par centaines..

    Azovstal est tombé, les miliciens nazis ont perdu la bataille, victoire majeure pour les forces russes. En fait c’est l’accomplissement d’un des éléments de leur plan d’opération militaire spéciale : la dénazification…Celle-ci est donc bien engagée et l’on peut féliciter les troupes russes d’avoir mis un terme à une anomalie historique choquante : la persistance de bandes armées nazies et se réclamant du nazisme, au coeur du territoire européen.
    Faisant partie d’une famille, comme beaucoup d’autres, qui a terriblement souffert du nazisme,pour moi aujourd’hui est un jour de victoire, de fête et de remerciements au gouvernement et à l’armée de la grande Russie, pour cette opération de dénazification, opération de salubrité publique et un grand service rendu à l’humanité..

    • MERCATOR dit :

      @Guillotin

      Il faudrait consulter mon pauvre ami, vous me semblez dérangé, cet épisode est une péripétie dans un conflit avec lequel plus de deux cent mille hommes s’affrontent, trois quatre cents prisonniers, mais c’est peanuts , la preuve ils vont être échangés ce qui prouve que les UKR en ont capturé vingt fois plus .
      Les Russes sont enlisés, plus de composants électroniques pour leurs blindés et avions, les usines ne peuvent plus en fabriquer, ils sont obligé de déstocker leurs vieilles épaves des années de l’ère soviétique et qui ont lus de quarante ans.

      • Guillotin dit :

        @ Mercator : Je constate l’étendue de votre désillusion à la défaite de la milice nazie Azov, qui signifie également la chute définitive de Marioupol : prochain objectif : Odessa..

        La volonté de minimiser voire d’ignorer totalement cet événement pourtant majeur, c’est une nouvelle preuve de la mauvaise foi partisane qui habite les pays otanisés jusqu’à la moelle… s’il y a quelqu’un qui est bien enlisé, c’est l’occidental moyen : enlisé dans la propagande américaine, dans la civilisation américaine, dans la sujétion à l’Amérique à travers l’OTAN…
        la tentative de renaissance du nazisme en Europe, avec le soutien américain en Ukraine, voilà une belle illusion occidentale qui s’évanouit.. et voilà maintenant qu’ils persévèrent en voulant inclure la Finlande, qui combattit aux côtés de la Wehrmacht du troisième Reich, de 1941 à1944, et avec la Suède dont la politique de collaboration avec les nazis pendant la guerre, n’est un secret pour personne.
        Vous avez le droit d’avoir les amis que vous voulez mais je ne veux pas qu’on impose à mon pays des amis vert-de-gris, surtout les ukrainiens néonazis sponsorisés par les Yankees.

        • Bench dit :

          @Guillotintin (car je pense que, vu le niveau de vos écrits, ce pseudo conviendrait mieux) il y a des fois où à vous lire je me demande dans quel monde, à quelle époque vous vivez. La seconde guerre mondiale est terminée depuis 1945! Il y a eu des compromissions condamnables avec le régime hitlérien pour bon nombre de pays pendant ce conflit, à commencer par le notre. Et alors? Est-ce pertinent et judicieux de ressasser ces faits qui appartiennent à l’histoire pour justifier votre haine du monde occidental d’aujourd’hui? Nous sommes en 2022.
          J’aime l’histoire récente et je lis; j’aime suivre l’actualité géopolitique et militaire et je m’informe à diverses sources de toutes tendances histoire de me faire une opinion.
          Nulle part, je dis bien nulle part, je n’ai lu, vu, entendu dire qu’un pays européen moderne avait un gouvernement et une politique raciale et agressive telle que celle qui caractérisait l’Allemagne nazie, hormis peut-être dans les médias russes. Médias que je pratique également car c’est édifiant.
          Par contre quand je vois la censure et la manipulation de l’information, la répression des opposants et des journalistes non alignés sur la ligne du pouvoir, et cela rien qu’en Russie, je me dis qu’il y a comme un léger problème quant à la transmission des infos librement. Là oui, je me dis qu’il y a comme une ressemblance avec l’Allemagne d’avant 1945 qui faisait exactement la même chose envers sa population.
          Mercator n’a pas tord quand il vous dit qu’il serait temps de consulter. Perso, je pencherais plutôt pour l’internement.

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Faisant partie d’une famille, comme beaucoup d’autres, qui a terriblement souffert du nazisme,pour moi aujourd’hui est un jour de victoire, de fête et de remerciements au gouvernement et à l’armée de la grande Russie,  » Propos pour le moins « étonnants » quand on déclare que sa famille à souffert du nazisme et se réjouir d’une « victoire » d’un système qui sur certains aspects n’a rien à envier au nazisme! Le grand écart, à ce niveau là, c’est largement au delà de simples capacités physiques!

      • Guillotin dit :

        @Pascal (l’autre) : ne vous fatiguez pas,, je connais par cœur les arguments de ceux qui étaient prêts à collaborer avec le nazisme par anticommunisme… ils ont tout le même discours.vous auriez pu aller au bout de votre pensée et dire que le nazisme, c’est bien moins dangereux que le communisme.. c’est ce que pensent la plupart des Américains formatés et maintenant la plupart des Européens otanisés..

        • Pascal (l'autre) dit :

          « ils ont tout le même discours.vous auriez pu aller au bout de votre pensée et dire que le nazisme, c’est bien moins dangereux que le communisme.. » Eh non, interprétation toute personnelle de votre part et partant de là forcément biaisée! Pour moi le nazisme et le communisme sont les deux mêmes pouritures! Blanc bonnet et bonnet blanc!
          « je connais par cœur les arguments de ceux qui étaient prêts à collaborer avec le nazisme par anticommunisme » Parler de collaboration…………………………. venant d’un individu qui appelait ouvertement il n’y a pas si longtemps à s’opposer par « tous les moyens » (actions violentes (où pas) de sabotage) aux livraisons d’armes à l’Ukraine en se référant à ceci : »mais je ne veux pas qu’on impose à mon pays des amis vert-de-gris, » justifiant de fait qu’en matière de collaboration ce ne serait pas le dernier! Finalement le nazisme est pour vous ce qu’est le piment d’Espelette pour les chefs, vous ne pouvez pas vous en passer!

    • Pasokj dit :

      On se demande bien qui est « nazi » dans cette histoire.

    • Bench dit :

      @Guillotin: vous êtes un sacré illuminé doublé d’un ignare provocateur incapable de trouver des sources fiables dans la presse et sur le net. Fabriquer des infos bidons ne vous dérange pas non plus semble t’il. Et pour couronner le tout j’ai même l’impression que cela vous amuse.
      Cela étant, une courte recherche, ne serait ce que sur Google info, (oups sorry, j’ai cité une source peu fiable made in USA qui doit édulcorer les infos !) vous donne tout un panel d’articles de sources diverses et variées sur l’évacuation des civils et combattants survivants d’Azovstal. Il y a même Le Télégramme, journal que vous vous devez connaitre pour avoir sévi dans la rubrique commentaire il y a quelque temps déjà.
      Mais une fois de plus vous préférez inonder cette rubrique de votre prose délirante et indigeste à base de miliciens nazis, de victoire majeure pour les forces russes, de dénazification, de bandes nazies, de service rendu à l’humanité et autres joyeusetés dignes des officines françaises collaboratrices sous Pétain.
      Votre famille a souffert du nazisme en 39/45? J’en suis fort désolé, mais cela n’excuse en rien les âneries pro russe que vous nous débitez ici à la tonne. Vous, et vos propos nauséabonds, font injure à tous ceux qui se sont battus contre les nazis, les vrais ceux de Hitler, et sont morts pour leurs idéaux de liberté et pour leur pays. Rien à voir avec l’idéologie putride dont vous faites ici l’apologie à longueur de posts. Si votre famille comme vous dites a réellement souffert du nazisme, les rares survivants aujourd’hui devraient avoir honte d’avoir un descendant aussi irrespectueux et borné que vous. Vous êtes une aberration Guillotin. Un immense service rendu à l’humanité serait que vous vous taisiez une bonne fois pour toute et arrêtiez de faire injure aux vraies victimes du nazisme ainsi qu’à tous ces ukrainiens qui se battent pour vivre dans un pays libre et non sous la botte d’un occupant étranger.
      Je n’attends même pas de réponse à ce coup de gueule car je sais bien que pour vous et vos confrères c’est moi qui suit dans l’erreur et que tout ce que je pourrais dire ou écrire pour vous contredire équivaudrait à p….. dans un violon.

    • Albatros dit :

      Victoire majeure de 50 contre 1
      Rien de glorieux là dedans à part dans les Isbas
      En plus ces prisonniers seront torturés systématiquement à la méthode des « 21 petites roses » par la soldatesque russe et les filles violées avant de rejoindre la fosse commune qui les attend
      Pax poutinescus

      • Albatros dit :

        Pax potinesca

        • Guillotin dit :

          @Albatros : vous en avez encore beaucoup, des comme ça ? Vous êtes Madame Irma ? Plus prosaïquement, quel est votre marque de cigarettes ? Vous êtes certain, bien certain, que cela peut s’acheter dans des bureaux de tabac ?

  16. Raymond75 dit :

    Thalès montre que la France a de très grandes capacités potentielles, maintenues pour partie dans la défense. Malheureusement, les actionnaires des sociétés privées ont fait le choix de la ‘mondialisation heureuse’ qui a détruit l’industrie française, et donc les bureaux d’études.

    Ils ont été inspirés par ce pur produit des dites ‘Grandes’ écoles, Serge Tchuruk, aujourd’hui en état de putréfaction avancée, qui a préconisé « l’entreprise sans usines » ; il a réussit : Alcatel, jadis une des plus importante entreprise dans le domaine des communications, n’est plus rie !!!

    • Math dit :

      Raymond, va falloir quand même se mettre quelques réalités en tête: 600000 postes d’ingénieurs ouverts en permanence, 40000 diplômés par ans. Ça vous parle ou pas? Notre pays est en déficit démographique chronique et est incapable de former suffisamment d’ingénieurs. Ce n’est pas compliqué, on vit l’une des plus grave pénurie de main d’œuvre de notre histoire. Et n’allez pas imaginer que les pays d’Afrique disposant d’une main d’œuvre abondante nous attendent les bras croisés. Ils travaillent pour leur prospérité. Aujourd’hui, des groupes immenses sont dépendant à 60, voir 80% de l’ingénierie Indienne. Demain, ce sera le Maroc, le Ghana, le Nigeria et j’en passe. Ces pays seront prospères, concevront des merveilles et nous serons largués. Ça ne peut pas être autrement. C’est déjà le cas sur pas mal de sujets et ça s’amplifiera. Le fait que ces grands groupes aillent chercher les compétences là où elles se trouvent n’est qu’une question d’intelligence et de survie. On peut vouloir le meilleur pour notre pays, mais il ne faut pas se faire trop d’illusions sur la place que le proche avenir nous réserve. L’idée de maintenir un corps expéditionnaire est presque absurde vu ce qui se prépare.

  17. Maxime (le vrai) dit :

    Ce produit est le successeur du RACAL AN/PRC 148, développé il y a 20 ans par cette société UK rachetée à l’époque par Thomson CSF, et dont les performances et la grande modularité étaient déjà appréciables. Thalès est une multinationale, pas un groupe français.

    • Amiral_sub dit :

      siege en France = rapatriement des bénéfices en France

    • MERCATOR dit :

      @Maxime(le vrai)

      Thales est un groupe d’électronique français spécialisé dans l’aérospatiale, la défense, la sécurité et le transport terrestre dont le siège social se situe dans le quartier de La Défense à Paris.

      Coté à la bourse de Paris, présent dans 80 pays et employant 80 000 salariés au 2 avril 2019, Thales est l’un des leaders mondiaux des équipements à destination des industries de l’aéronautique, de l’espace, de la défense, de la sécurité et des modes de transport.

      Les origines du groupe remontent à 1998 lorsque les branches spécialisées dans les activités militaires d’Alcatel, de Dassault Électronique et de Thomson-CSF sont réunies pour former une nouvelle société. Fin 2000, l’entreprise prend son nom actuel.

      • Mic dit :

        Je précise 40 000 salariés en France 40 000 dans le monde.
        Sinon tout le reste est exact.

  18. HA ! dit :

    matériel français mon général !

  19. Genre dit :

    Rien de français dans ce produit. Juste des capitaux de la filiale. L’article ne le précise pas et c’est bien dommage. Ca fait croire que Thalès / la France serait forte dans le domaine des transmissions, ce qui n’est pas le cas.
    Regardez si nos forces utilisent AN/PRC-148 de Thalès. Non c’est du PR4G et un jour du CONTACT.

    • Mic dit :

      Je précise 40 000 salariés en France 40 000 dans le monde.
      Sinon tout le reste est exact.
      Le Pr4g c’est Thales !!!!!!!

    • xTG dit :

      A vous lire on comprend que le PR4G et CONTACT ne sont pas des radios THALES… Oh.. Mais attendez…

    • MERCATOR dit :

      @cenre

      vos propos sont ridicules , quel rapport avec le fait que nous utilisons pour l’instant du PR4G et le contrat US, vous êtes dans le secret défense ? que savez-vous sur la nationalité des ingénieurs qui l’ont conçu, vous faites pitié !

    • Albatros dit :

      Juste un souci constant…d économies de bout de chandelles

  20. Pascal (l'autre) dit :

    Déclinistes & pétochards unissez vous!

  21. Mic dit :

    Thales est quasiment le numéro 1 mondial, renseignez vous au lieu de dire des âneries !!!!

  22. Mic dit :

    J’ajoute complètement d’info et je corrige une annerie de « Genre »

  23. Mario 1114 dit :

    @Genre :Rien de français dans ce produit. Juste des capitaux de la filiale. L’article ne le précise pas et c’est bien dommage. Ca fait croire que Thalès / la France serait forte dans le domaine des transmissions, ce qui n’est pas le cas. ..

    Renseignez vous avant d’affirmer …
    https://vipress.net/thales-demarre-la-production-de-sa-radio-logicielle-contact-a-cholet/
    https://www.thalesgroup.com/fr/worldwide/defense/global-activities-defence/radio-communications#synaps

    Et déja, en1985 les USA achetaient a la France le sytème RITA
    https://www.universalis.fr/evenement/5-novembre-1985-france-etats-unis-choix-du-systeme-francais-de-transmission-r-i-t-a-par-l-armee-americaine/

    Le système RITA
    https://www.lemonde.fr/archives/article/1976/05/26/l-armee-de-terre-disposera-d-un-reseau-integre-de-transmissions-automatique_2943127_1819218.html

    Le groupe THALES :
    https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Thales

    Bonne continuation !

  24. Carin dit :

    Thalès est chargée de la compatibilité des communications des pays OTAN, y compris de l’architecture du cloud de combat, rien d’étonnant que les systèmes radios US,
    ( premier contributeur OTAN), soient fournis par Thalès.
    Là où se situe la prouesse, c’est que le matériel US ne comporte que des composants US, le matériel français… aucun! Quand au autres pays OTAN, ou pas, c’est au choix du client, libre à lui de tomber sous ITAR ou de s’en affranchir.

  25. Félix GARCIA dit :

    Selon Meta-Défense, la Colombie s’apprêterait à commander 4 canons CAESAr :
    Après la Belgique, la Colombie s’apprête à commander le canon porté CAESAR du français Nexter
    https://meta-defense.fr/2022/05/18/apres-la-belgique-la-colombie-sapprete-a-commander-le-canon-porte-caesar-du-francais-nexter/

    C’est une bonne nouvelle, mais j’espère qu’ils ne rentreront pas en guerre contre leurs voisins …
    Mais quand on voit à quel point les narcos sont parfois lourdement armés et retranchés, on comprend qu’il faille parfois employer « les gros moyens ».
    Et l’artillerie « marche bien » en montagne si je ne m’abuse, là où c’est plus compliqué pour les hélicos et les avions.

    Les vénézuéliens comme les colombiens ne semblent pas avoir le contrôle d’une grande partie de leurs territoires respectifs (~ 1/3 du territoire, certains parlent même de 2/3).
    Je me souviens encore des barrages militaires en Colombie, des contrôles lors de trajets en bus par des militaires lourdement armés, avec lampe frontale en partie dans la gueule.
    Les brésiliens semblent aussi avoir ce problème, tout comme le péruviens, les boliviens …

    Si on trouve des solutions pour la « reconquête » de ces territoires, on pourrait peut-être tarir les flux de cocaïne et autres saloperies.
    Et il y a aussi la menace des compagnies privées qui veulent s’accaparer ces territoires, et qui commettent parfois l’horreur.

  26. phil135 dit :

    waou
    pas mal de délire dans les commentaires. pour avoir connu Thales à Gennevilliers, la mise au point d’une radio de ce style ne se fait pas sur un coin de table d’un site de production, même aux USA. ces radios par contre comporteront très probablement un composant crypto spécifique du client, et ce composant sera conçu produit et assemblé là-bas. c’est un classique depuis le PR4G.
    il pourrait aussi y avoir une petite personnalisation de la forme d’onde, mais ça se paye en interopérabilité et ça « signe » la communication.

  27. Mario 1114 dit :

    En complément du post de @Carin sur norme ITAR

    https://portail-ie.fr/analysis/2247/jdr-norme-itar-lexposition-des-technologies-francaises-aux-restrictions-americaines

    Bonne continuation … !