L’armée de Terre teste un nouveau calculateur balistique destiné aux tireurs d’élite

En février 2021, la société belge FN Herstal – qui fournit les fusils de précision SCAR-H PR à l’armée de Terre – a dévoilé le calculateur balistique FN Elity, qui, destiné aux tireurs d’élite, est censé être une « solution aux problèmes de distance ».

Dans le détail, le FN Elity est un système tout-en-un diposant d’un télémètre laser pouvant mesurer une cible à taille humaine jusqu’à 1750 mètres de distance, des pointeurs laser visible et infrarouge, un illuminateur infrarouge à intensité lumineuse variable et avec divergence du faisceau ajustable différents types de capteurs pour mesurer la température, la pression, l’humidité afin de permettre au tireur de corriger son tir en fonction de l’environnement et un écran OLED. Le tout pour une masse de 400 grammes.

En outre, il fonctionne avec un logiciel de calcul balistique fourni par ApexO, lequel signale au tireur les corrections de tirs en temps réel, sans se limiter « aux coeffcients de traînée classique G1, G7 pour calculer la trajectoire du projectile », explique FN Herstal. Enfi, il est aussi doté d’une application Android permettant de configurer chaque paramètre du calculateur.

« Grâce à son logiciel de calcul balistique et à ses multiples caractéristiques, le FN Elity se présente comme un atout de choix pour une probabilité d’atteinte maximale à longue distance dès le premier coup tiré. Outre ses capacités d’aide à la visée, il offre des fonctionnalités de désignation à la pointe de la technologie, tout en étant l’un des systèmes les plus compacts disponibles sur le marché », fait valoir l’armurier belge.

Cet équipement va-t-il être adopté par les sections de tireurs d’élite des régiments d’infanterie français? En tout cas, il vient de faire l’objet d’une évalution conduite sous l’égide du Battle Lab Terre et de la Section technique de l’armée de Terre [STAT] au Centre d’entraînement et d’instruction au tir opérationnel [CEITO], avec le concours du 3e Régiment d’Infanterie de Marine [RIMa].

« Pendant un semaine, les marsouins de la STE [Section tireurs d’élite, ndlr] se sont entraînés au tir avec cet appareil », a en effet indiqué le régiment, via les réseaux sociaux. Et le verdict est positif. « Sur le terrain, le FN Elity apporte une plus grande facilité d’acquisition de l’objectif ainsi qu’une plus grande rapidité de correction des tirs », a-t-il assuré.

À noter que, dans le même registre, Safran Electronics & Defense propose une jumelle infrarouge multifonctions JIM Compact « TELD », dévoilée lors de l’édition 2019 du SOFINS, le salon des forces spéciales organisé au camp de Souge. L’industriel avait expliqué, à l’époque, que cet accessoire effectuait des corrections automatiquement, permettant ainsi de réduire la charge cognitive du tireur et d’engager plus rapidement une cible en mouvement.

« Cet équipement optronique portable binoculaire multifonction combine une voie infrarouge refroidie à haute résolution, une voie TV, une capacité ‘see spot’ intégrée, un pointeur laser, un télémètre laser, une voie bas niveau de lumière [BNL], un compas magnétique digital ainsi qu’un récepteur GPS intégré », avait aussi détaillé Safran.

Photo : 3e RIMa

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

46 contributions

  1. Franz35 dit :

    Faut il vraiment investir dans des gadgets pour arriver à tirer à 2000m ? Ne serait il pas plus pertinent de développer et intensifier l’entrainement de nos tireurs ?
    C’est typiquement le genre de cas où on peut se demander si on ne technologise pas un peu trop pour compenser une faiblesse qui pourrait être dût à un déficit d’entrainement et de formation

    • Bench dit :

      Faudrait p’têt lire l’article Franz, on vous parle d’un calculateur balistique pour TE, pas d’apprendre à tirer au soldat lambda. Ce qui se fait déjà très bien dans l’Armée française.

      • Oliver dit :

        Trop confondent (encore et toujours) :
        Tireurs d’élite généralement en binôme et autonomes.
        Et tireur de précision présent dans chaque section.
        Les ukrainiens sont la preuve qu’une nation en armes est un travail de fond, de longue haleine.

        https://www.defense.gouv.fr/ema/actualites/message-du-chef-detat-major-aux-armees-directions-services-du-24-fevrier-2022#:~:text=Dans%20la%20situation%20actuelle%2C%20la,tous%20les%20domaines%20de%20conflictualit%C3%A9.

      • tschok dit :

        Il pense que tirer à 2.000 m cékom tirer au bout de son jardin à la 22LR.

        La balistique est une science qui se décline en trois disciplines: la balistique interne, intermédiaire et terminale.

        Les mecs à flingues se focalisent sur la balistique interne et terminale, mais toute la phase intermédiaire, ils ne savent pas ce que c’est.

        Ca s’expliquerait de la façon suivante: la balistique interne, c’est la puissance du sexe. La balistique terminale, c’est la chatte de la meuf. Et la balistique intermédiaire, ce sont les spermatozoïdes. C’est le moment où le mec doit faire de la science.

        Autant le mec peut mesurer la taille de son sexe quand il l’empoigne, autant il peut mesurer son impact quand il besogne sa bourgeoise, autant le spermatozoïde est mystérieux.

        Par exemple, les Suédois ont dû attendre les années 90 de notre ère pour se rendre compte qu’ils pulsaient une giclure de plus en plus stérile. Pour ça, il a fallu la science.

        Les flingues, c’est kif kif: le mec mesure la puissance du flingue et la puissance d’impact. Mais tout ce qui se passe entre les deux, il ne sait pas.

        Cette phase mystérieuse, ça s’appelle tireur d’élite ou calculateur balistique. C’est ce qui fait que le Caesar est bon, au passage. Parce qu’il ne brille ni par la résistance particulière de son tube, ni par la puissance de sa munition, qui est non spécifique au tube.

        Ce qui fait que ce canon est bon, c’est sa balistique intermédiaire. Tout ce qui est calcul, quoi.

        Tous les mecs qui commencent une phrase par « c’est un gadget » alors qu’ils s’imaginent viser une cible au bout de leur jardin avec leur 22LR sont des ploucs et il faut leur dire, même si c’est cruel, car on va les faire souffrir au niveau de ce qu’ils ont de plus précieux, leur ego (leurs testicules, en fait).

        C’est pas du mauvais traitement à animaux, ni du harcèlement sexuel ou du racisme. On peut encore le faire, c’est licite. Profitons-en, dans pas longtemps, ce sera interdit.

        Et ce sera une bonne nouvelle: quand les ploucs deviendront une espèce protégée en France, cela signifiera qu’ils seront en voie de disparition, alors que pour l’instant ce n’est pas du tout une espèce menacée, bien qu’elle prétende en permanence le contraire.

        • lgbtqi+ dit :

          Parce que vous croyez qu’une femme plane grâce à un sexe de mec ? Croyance naïve qui contraste fortement avec la prétention de vos argumentations.
          Votre nana n’a pas dû tout vous expliquer, ou bien tout à vos continuelles leçons, vous n’avez pas dû bien entendre ni comprendre.

          • tschok dit :

            Je n’évoquais pas mes conceptions personnelles de la sexualité, très chère.

            J’évoquais la façon masculine de concevoir les armes.

            Dans un kiosque à journaux, les publications sur les armes, les bagnoles et le cul sont au même endroit. A côté, nettement séparées, on trouve les publications destinées au public féminin. Et puis les publications pour les intellos (histoire, philo, éco), pour la jeunesse, les publications spécialisées (brico, jardin, technos, jeux).

            Moi, j’y peux rien si on met les flingues, les bagnoles et le cul ensemble. Quand je vois ça, je sais que je suis au rayon pour les mecs, au fond de la boutique, loin des regards sensibles.

            Pas ma faute si Freud a dit que les flingue était le prolongement du sexe, non plus, et que ça colle bien avec le réel.

            Ah oui, il y a ça aussi:https://www.challenges.fr/femmes/la-virilite-coute-95-2-milliards-par-an-a-la-societe-francaise-selon-lucile-peytavin_764674

            Moi je vous dis un truc simple: les mecs veulent des gros flingues avec une balistique interne imposante. Et il veulent de la puissance d’arrêt en balistique terminale. La balistique intermédiaire, c’est un truc abstrait pour eux.

            Et puis mettre un calculateur balistique dans ce segment du tir revient à les priver (Freud dirait castrer) d’une part de leur virilité: leur aptitude à la précision, à la dextérité, qui est une composante de la puissance virile avec la force.

            Vous vous souvenez de David et Goliath? Goliath c’est la force, David la dextérité.

            C’est pour ça que vous avez des mecs qui disent que ce sont des gadgets, comme s’il parlaient de sextoys et comme s’il s’agissait de palier une insuffisance érectile.

            Alors que ces calculateurs font des choses que notre cerveau ne sait pas faire, notamment mesurer une distance. C’est pas une question de virilité, on n’est pas équipé pour mesurer une distance. On peut l’évaluer, c’est tout ce qu’on sait faire, avec une marge d’erreur incompatible avec le tir à longue distance.

            Donc on se retrouve avec des commentateurs qui expliquent aux mecs qui n’ont pas compris que ces calculateurs n’ont pas pour but de castrer les tireurs, mais de leur fournir des données précises et utiles au tir. Ce ne sont pas des gadgets, quoi.

            Mais c’est pas évident pour un mec de comprendre ça.

            Lisez les coms, vous verrez bien.

          • Aramis dit :

            « Moi je vous dis un truc simple: les mecs veulent des gros flingues avec une balistique interne imposante. Et il veulent de la puissance d’arrêt en balistique terminale. La balistique intermédiaire, c’est un truc abstrait pour eux. » On se demande alors qu’elle être efféminé a pu concevoir le 8mm Kurz en pleine allemagne nazie.

    • Sacha dit :

      Ah ces fantassins. Ils galèrent à 2km les cons. V’nez je vous prête mon canon !

      • Pravda dit :

        Ça ne sera de toutes façons pas pour tirer à 2kms avec un SCAR HPR en 7.62

        • Titi74 dit :

          stopper un véhicule à 2000m avec du 7.62, là çà devient la classe olympique, mais qui sait, avec le vent dans le dos, la température et un peu de baraka?

          on a bien développé un fusil d’assaut en 5.56 pour rivaliser avec des ak47 dans les montagnes ou les dunes alors…

      • Thierry dit :

        L’artillerie : jamais devant toujours vivant!!!

    • felipe dit :

      à ces distances, l’assistance technique est indispensable. les aléas du vent, de l’optique, ou simplement la visée du tireur seul rendent peu probable un tir efficace

    • joe dit :

      Ce n’est pas un gadget. Pour ceux adaptent dut TLD (Tir Longue Distance) les paramètres pour faire un tir réussi du premier coup sont très nombreux et augmentent avec la distance. température, altitude, hygrométrie, vitesse du vent sur toute la distance, poids de l’ogive… une telle lunette augment considérablement les chances de taper au premier coût. Un sniper n’est pas la pour arroser le paysage… Cela n’empêche nullement l’entraînement, notamment en ce qui concerne la furtivité et le camouflage.

    • VinceToto dit :

      Ce ne sont pas des gadgets si cela aide la grosse majorité des recrues.
      Après à titre perso, je préfèrerais des bons tireurs naturels à distance dans mon camp que ce genre de matériel. Et puis qu’ils calculent intuitivement eux même les déviations de projectiles à travers bois, mur, blindage lors de tirs à l’ « aveugle ».
      L’entrainement ne fait pas tout.

    • UnKnown dit :

      Ces gadgets font partie de la panoplie habituelle des tireurs d’élite depuis des années. Si vous voulez faire du tir au-delà de 1000m, il est presque impossible de faire sans, ne serait-ce que pour obtenir la température, la pression atmosphérique, et la force et la direction du vent au niveau du tireur, au niveau de la cible, et sur la trajectoire, et monitorer leur évolution. Et malgré cela, le tir reste souvent très très compliqué sur ces distances, la/les premières balles servent surtout à voir ou ça tombe et à corriger « à la mano ».
      Et ces systèmes ont l’avantage d’être très petits et rustiques en terme d’informatique (plus ou moins la taille d’une petite calculatrice – sans doute un peu plus gros si on y ajoute un pointeur laser

      • tschok dit :

        Si c’est indispensable, alors ce n’est plus un gadget.

        Par exemple: pour un para, le parachute, c’est un gadget?

        Le gadget, c’est le futile et l’inutile. C’est de la matière qui vous pèse et dont vous n’avez pas besoin. Est un gadget le truc que vous renoncez à mettre dans votre sac à dos si vous devez prendre la fuite.

        Notez que le délai pour décider est lié à votre sac: 3 mois pour décider, vous avez un gros sac. 30 secondes, un petit sac. Le délai conditionne le volume du sac, pas les priorités. Les priorités doivent être définies avant d’avoir à faire un sac.

        Si les gens des RIMa décident que ce truc a sa place dans leur sac, alors c’est pas un gadget. On le saura après les tests. C’est pour ça qu’ils le testent, le bidule.

        Je comprends pas pourquoi les gens décident arbitrairement que ce truc est un gadget ou pas et refusent d’admettre que la décision ne leur appartient pas, alors qu’il suffit juste d’attendre que les gens dont c’est le boulot nous le disent.

        On les paye pour ça, en plus.

        Pour une fois que les gens font le boulot pour lequel ils sont payés, et nous, paf! on les castre. Je comprend pas.

        Nan, moi j’dis à LL merci pour le post, intéressant comme toujours, please affaire à suivre, tenez nous au courant des résultats, autant que possible.

        J’y connais rien en tir.

  2. Jul dit :

    7 ans de retard sur les usa

  3. Dot/Bull's-eye dit :

    Allons nous voir sortir les kékés du blog ?
    J’en doute si je tiens compte des connaissances à maîtriser mais comme le disait un acteur bien connu, c’est même à ça qu’on les reconnaît !
    Faisons simple, en fait au mieux : sont à prendre en compte la t° C°, la distance, l’altitude, la pression athmosphérique, l’hygrométrie, la longueur du canon, la valeur de son pas, la longueur de l’étui, son volume, le siègeage au collet, le vol libre, … mais aussi le vent et là, le vent n’est pas notre ami : il n’est jamais laminaire, jamais régulier… Il fait tout pout nous ennuyer. Puis il il a la réduction de Vi sur la distance et donc la variation de la valeur de dérive que d’incroyables créatures mesurent à 1 m du sol sur leur pas de tir pour un résultat à >1 000 m…
    Une fois que c’est dit on va parler de giration de centrigugation et de notre ami Coriolis…

    * avec une aspirine la quatrième relecture passe mieux !
    Salutations

    • Solange D. dit :

      Ici, tant la longueur du canon que le pas des rayures ou encore les caractéristiques de l’étui comme celles du chargement n’ont pas à être pris en compte puisque seuls sont nécessaires les paramètres liés au projectiles et le V0 …entre autres où, effectivement, les paramètres atmosphériques et, en particulier ceux du vent au cours de la trajectoire peuvent amener à avoir quelques mauvaises surprises.

      • Pravda dit :

        Chut, ne lui dites pas non plus que les TE ou TP utilisent des munitions manufacturées dans leurs armes réglementaires.

  4. PicNicDouille Cémoi Landouille dit :

    « doté d’une application Android »
    tell me more…
    je suis prêt à porter leur programme sur une plateforme plus sûr…

    • Sacha dit :

      En vrai si vous avez une bonne idée et que vous savez de quoi vous parlez n’hésitez pas à faire un courrier (c’est dit sans ironie). Le mindef prend aussi les bonnes idées et ça lui arrive de les suivre

      • PicNicDouille Cémoi Landouille dit :

        « c’est dit sans ironie »
        ok.
        « Le mindef prend aussi les bonnes idées et ça lui arrive de les suivre »
        mon propos n’a rien de novateur, ce n’est pas une nouvelle idée, le fait de porter un programme est quelque chose qui se fait souvent. Concernant le « mindef » je suis assez critique des choix faits ces dernières années concernant le numérique.

  5. Bruno dit :

    Pointeur, illuminateur… Détectables tous ça.

    • PK dit :

      Bien sûr : tout système d’arme a son point faible.

      Corollaire : tout système fixe est amené à mourir à plus ou moins brève échéance.

  6. Max7 dit :

    On achète à tout va
    Je me demande s’ils savent tout ce qu’on a dans les magasins et qu’on utilise pas
    Bientôt c’est le Smart Phone qui fera tout même le trou de CBT

  7. Daniel BESSON dit :

    Cit : [ Dans le détail, le FN Elity est un système tout-en-un diposant d’un télémètre laser pouvant mesurer une cible à taille humaine jusqu’à 1750 mètres de distance, des pointeurs laser visible et infrarouge, un illuminateur infrarouge à intensité lumineuse variable et avec divergence du faisceau ajustable différents types de capteurs pour mesurer la température, la pression, l’humidité afin de permettre au tireur de corriger son tir en fonction de l’environnement et un écran OLED. Le tout pour une masse de 400 grammes. ]

    Langelot faisait tout ça avec un crayon et du papelard depuis le toit d’un gratte-ciel , quand aux balles de Tex Avery et de Cartoonia elles trouvent leur cible toute seules !
    https://youtu.be/ADIfrujsHfA?t=79

    • Félix GARCIA dit :

      « Je suis un professionnel »
      Les Zinzins De L’espace S01 Ep 44
      https://www.youtube.com/watch?v=nUMYgF8IJtg

      Quand aux munitions dites intelligentes (téléguidées), dans « Cyberpunk 2077 », ça a de la gueule (c’était mon « build ») :
      Cyberpunk 2077: Smart weapons – how they work
      https://www.youtube.com/watch?v=_13zLAw1vUc

      Mais encore plus fort :
      Lars Andersen: Turning Arrows
      https://www.youtube.com/watch?v=qc_z4a00cCQ
      Lars Andersen: Blindfolded Archery. From spiritual Japanese history to modern extreme trick shooting
      https://www.youtube.com/watch?v=bDN1EU1_wVA
      ^^

      • Félix GARCIA dit :

        PS : Un commentaire rigolo sous la vidéo de Lars ANDERSEN ;
        2000 years into the future: « Who was the first Jedi master? »
        « A very humble man named Lars Anderson.  »

        Au moins, on saura quoi faire quand il sera l’heure « des arcs et des flèches » !

        « Hosanna messire ! Messire ! Messire ! Bel exploit messire ! Je m’croyais au tournoi de la Saint-Cybard ! »
        (grognement de satisfaction)
        https://www.youtube.com/watch?v=J5zI17fP94s

        😀

      • Daniel BESSON dit :

        Cit : [ Cyberpunk 2077: Smart weapons – how they work
        https://www.youtube.com/watch?v=_13zLAw1vUc%5D

        Vous seriez surpris du nombre de concepts militaires nés dans un dessin animé ou dans un livre ! Le concept de  » smart bullet  »  » balle intelligente  » de la DARPA est tiré des Looney Tunes™ d’après un article que j’ai lu il y a quelques années .
        Celui des  » mines torpilles  » comme l’  » Hammerhead  » est tiré des bouquins de Giffard illustrés par Robida et je me souviens que Jacques Devos en parle dans son bouquin  » armes secrètes , armes farfelues  » .

    • Frédéric dit :

      Langelot du SNIF ? Je ne rappelle pas qu’il est fait du sniping dans les petits romans de la bibliothèque verte.

      Sinon, Golgo 13 a la retraite avec son M16

      • Daniel BESSON dit :

        Cit : [ Langelot du SNIF ? Je ne rappelle pas qu’il est fait du sniping dans les petits romans de la bibliothèque verte.]
        Lorsqu’il est engagé comme tueur dans  » Langelot à la Maison Blanche  » !
        Bonne lecture …

  8. phil135 dit :

    général russe n’est plus un métier d’avenir

  9. Gégétto dit :

    Fin des binômes avec ce système ?

    Que deviennent les balles EXACTO ?
    FN Elity+ EXACTO= coup au but certain.

  10. penandreff dit :

    ce calculateur est pour quel fusil?
    le scar H à une porté opérationnelle de 600m et sont distribués aux TP dans les sections (donc pas de calculateur), les Hecate font dans l’anti matériel (<1000m), il y a quelques 338 de chez PGM et Sako, quelques cadex en 408 qui eux pourraient avoir ce genre de bijoux.
    A quand le remplacement des F2 qui eux pouvaient tapés jusqu'à 800m?

  11. Hiro Masamune dit :

    Il y avait déjà des « sharpshooters » qui tuaient leur bonhomme à 1500m pendant la guerre de sécession. Apparemment c’est utile mais ça reste assez situationnel… si le mec en face à décider de tout raser à l’artillerie ou à la roquette depuis 30 bornes , t’as pas bien l’air malin avec ton tromblon :/

  12. Yakuzaza dit :

    Encore une fadaise du type de celle des US qui ont acheté des pusils de « précision » pour Us-Air-Force avec une optique Sig Sauer en x8 pour tirer à 800 m…
    * m’est avis que le gars qui a décidé ça n’est jamais allé tenir une arme.

    Le gadget dont on parle ici est à mettre en oeuvre donc délai et surtout manque de réctivité. Plus les capteurs = détection ennemie, …
    Tout ça pourquoi ? Tirer à 1750 m ??? N’y pensez même pas.
    *@solange : ce que vous dites est faux, mais faux de chez faux ! Evidemment il faut tenir compte de l’arme et de la cartouche. Le simple changement de poids d’ogive OBLIGE à un nouveau calcul balisitique.
    Vous devriez savoir ça, non ?

    • Pravda dit :

      Le calcul se fait en fonction de la vitesse de la balle, de son poids, de son coefficient balistique, et forcément des paramètres extérieurs non liés à l’arme. C’est pour ça qu’est intégré dans ce type de système une table « préremplie » en fonction de la munition utilisée. Les 1750m sont illusoires en effet, surtout avec le canon court du SCAR H PR.

  13. KL42 dit :

    Connaissez vous le centre de TLD à Raboulet en haute loire.
    http://www.domainederaboulet.com/
    Il y a 15 jours des gars ont touchés des cibles à 1600 m avec du 308 win et du 6.5 creedmor. Le pas de tir est sur une colline et les gongs sont sur la colline en face. Il y a donc une vallée entre les deux, qui dit vallée dit courants thermique le matin ou du vent l’après midi.
    Les gars qui ont réussis ces « exploits » sont des civils qui tirent à ces distances une ou deux fois par an….

  14. Sempre en Davant dit :

    Pour ceux qui devraient écrire le TTA: novlanguez le règlement sur les sections de mitrailleuses et particulièrement le tir de l’autre côté de la colline d’en face. Suffit d’ajouter drones.

    Pour les pragmatiques, remettez en état le Pluton le plus proche. Il y a une mitrailleuse quelque part et ni les tireurs d’élite ni les tireurs missiles ne seront motivés